Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 22 mars 2020

 

 

 

 

Coronavirus : un urgentiste de Compiègne décède après avoir été infecté

 

(..)

Le médecin âgé de 68 ans exerçait à Compiègne depuis « quatre ou cinq ans ». Il a été infecté par le Covid-19 début mars. Son état s'est « rapidement dégradé » ces derniers jours, selon un collègue.

Rien ne permet pour l'heure de savoir comment l'homme a été touché par le coronavirus. Mais, selon nos informations, le professionnel aurait été confronté, dans l'exercice de ses fonctions, aux premiers patients contaminés dans le département. « Les précautions étaient alors moindres, en tout cas pas adaptées », confie une source hospitalière.

Lire la suite

 

 

La Lombardie demande l’aide de la Chine, de Cuba et du Venezuela, l’armée russe va envoyer du matériel et des experts

 

Le système sanitaire du nord de l’Italie n’arrive plus à faire face à l’afflux de patients. Les effectifs sont trop faibles et le personnel médical est épuisé. Des équipes cubaines et chinoises viennent prêter main-forte à la Lombardie.

[…] La carence des effectifs était déjà sérieuse avant l’épidémie, elle est désormais tragique. «Nous avons besoin de médecins et d’infirmiers, ne cesse de répéter Attilio Fontana, le président de la Lombardie. Ils sont en nombre insuffisant et à bout de forces. L’appel lancé ces derniers jours à ceux qui ne travaillent plus ou aux spécialistes dans d’autres régions n’a pas provoqué la réponse espérée».

Le ministère cubain des Affaires étrangères a confirmé cette requête et annoncé qu’il enverra «du personnel spécialisé dans le traitement des maladies contagieuses». Ce samedi, 65 médecins et infirmiers cubains, ayant notamment combattu l’épidémie d’Ebola, arriveront à Milan. Ils serviront dès ce dimanche dans les hôpitaux de Crema dans la province de Cremone.

La Chine a déjà promis 100.000 masques de protection de haute technologie et a invité ses entreprises à exporter vers l’Italie 2 millions de masques médicaux ordinaires. Le 12 mars dernier, 9 médecins chinois et plusieurs tonnes de matériel sanitaire dont des ventilateurs, des appareils d’assistance respiratoire, des électrocardiographes et des dizaines de milliers de masques sont arrivés à Rome à bord d’un vol spécial. Le président chinois Xi Jinping, lors d’une conversation téléphonique avec Giuseppe Conte, s’est dit prêt à envoyer d’avantage d’experts et de fournitures. Douze médecins et infirmiers ainsi que dix-sept tonnes de matériel sont arrivés mercredi dernier depuis Pékin. […]

Les Echos

L’armée russe va commencer dimanche à envoyer de l’aide médicale en Italie pour aider le pays à combattre l’épidémie de coronavirus à la demande du président Vladimir Poutine, a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Le président russe s’est entretenu samedi avec le président du conseil italien Guiseppe Conte, a précisé le Kremlin, ajoutant que le dirigeant russe avait proposé d’apporter son soutien. La Russie se propose notamment de dépêcher plusieurs experts ainsi que des véhicules de désinfection dans les régions les plus touchées.

Le Figaro

 

Note : La solidarité entre pays fait plaisir  a voir

 

Coronavirus : lancement d’un essai clinique de grande ampleur de la chloroquine

 

 

Le traitement controversé contre le coronavirus de Didier Raoult rejoint l’essai européen Discovery dont la part française est conduite par l’Inserm. Il portera sur plusieurs centaines de patients hospitalisés. Réponse probable dans six semaines.

Une semaine aura suffi pour que la chloroquine passe du statut de fake news vilipendée par une majorité du milieu scientifique, à celui de candidat médicament contre Covid-19. De source gouvernementale, on confirme que l’autorisation accélérée d’un essai clinique randomisé de grande ampleur supervisé par l’Inserm va être accordée ce mardi.

(…) Quand il a été inauguré en mars 2018, l’IHU Méditerranée Infection de Didier Raoult n’a pas obtenu d’Yves Lévy, alors patron de l’Inserm et encore époux de l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn, le label qui lui donnerait une reconnaissance indiscutable.

(…) Les échos

 

Note : Plus de 143 000 personnes atteintes en Europe et ils commencent juste les essais! combien de cas dans 6 semaine ?  Encore aujourd’hui l’Europe se refuse a suivre l'exemple chinois ( 72 361 cas guéries sur 81 393) 

 

LIRE AUSSI: Coronavirus : la France va « multiplier » les tests après le confinement. L’Espagne se dote d’un million de kits de test rapide

 

Italie. Près de 800 morts en 24h, 6.500 nouveaux cas, des médecins venus de Wuhan en renfort

Depuis début mars, à chaque début de soirée en Italie c’est la consternation qui prévaut. Le ministère de la Santé italien vient de publier son bilan quotidien sur le coronavirus avec 793 morts pour ce samedi. Un triste record régulièrement battu ces derniers jours.

(…) Les autorités italiennes ont annoncé 6 557 nouveaux cas positifs, un autre record inquiétant.

(…) Le Parisien

 

 

 

5000 policiers confinés avec des symptômes, dont 650 à Paris selon un syndicat : « Ils n’ont pas pu être testés parce qu’on ne teste plus au Covid-19 »

 

Selon Rocco Contento, secrétaire départemental Paris du syndicat Unité SGP Police, 5000 policiers sont confinés « avec des symptômes similaires au Covid-19 », assure-t-il sur BFMTV. Dont 650 à Paris.

« Ils n’ont pas pu être testés parce qu’on ne teste plus au Covid-19 », regrette le syndicaliste policier.

Pour lui, « cela devient de plus en plus difficile de faire respecter ce confinement, il y a de plus en plus de gens qui y sont réfractaires », indique-t-il. Il regrette que, jusqu’à présent, les policiers ne soient pas autorisés à porter des masques de protection face au risque de contamination.

« Vous avez des collègues qui se sont fait cracher dessus encore hier, sans masque… on va finir par le payer cash. »

BFMTV

 

Note : cette information n'est pas officielle, bien sûr, puisque venant d'un syndicaliste. Mais vu que les policiers non pas de masque lors des contrôles, la profession risque dans payer le prix

 

LIRE AUSSI ; Coronavirus: l’armée a tardé à prendre des mesures drastiques pour ses soldats

 

 

Coronavirus : "250 millions de masques" ont été commandés, annonce Olivier Véran

 

Le ministre de la Santé a annoncé, lors d'un point presse ce samedi 21 mars, la commande de "250 millions de masques", livrés "progressivement", pour faire face à la pénurie actuelle.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé ce samedi 21 mars sur la question de la pénurie de masques en France pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Concernant la "durée" et "l'étendue" de la période de confinement, il a annoncé que les conclusions du comité d'experts seraient rendues lundi.

Les autorités ont commandé "250 millions de masques" qui seront livrés "progressivement", dont la pénurie actuelle notamment pour les personnels soignants alimente une polémique, a précisé le ministre lors d'un point presse. "Lorsque le Covid-19 est apparu, il ne restait (en France) que 117 millions de masques chirurgicaux et aucun stock stratégique d'État en masque FFP2", a-t-il reconnu.

Lire la suite

 

Note : oui 250 millions de masques ont été commandés, mais après qu'il est eut plus de 500 mort !

 

 

Epidémie due au coronavirus dans le monde : l’Italie stoppe toute activité productive « non essentielle »

 

La pandémie de coronavirus continue de ravager l’Italie, où elle a fait, samedi 21 mars, près de 800 morts en vingt-quatre heures, pour un total de 4 825 décès. En réponse, le gouvernement a ordonné dans la soirée l’arrêt de toute activité de production autre que celle « strictement nécessaire, cruciale, indispensable pour garantir les biens et les services ».

Le premier ministre, Giuseppe Conte, a néanmoins assuré que les épiceries et les pharmacies resteront ouvertes, sans détailler la liste des activités « indispensables ». « Nous allons ralentir le moteur productif du pays mais nous n’allons pas l’arrêter », a-t-il promis.

Cuba a dépêché dans la région de Lombardie une équipe de 52 médecins et infirmiers, dont certains forts d’avoir combattu la fièvre Ebola en Afrique, pour aider la péninsule dans sa lutte contre le Covid-19.

Lire la suite

 

 

 

Coronavirus : l’Assemblée a voté l’état d’urgence sanitaire

 

L’Assemblée nationale a voté, samedi 21 mars, l’article du projet de loi face au coronavirus permettant l’instauration d’un « état d’urgence sanitaire », au terme d’un âpre débat sur l’encadrement de ce régime d’exception, et l’ajout de sanctions pour non-respect du confinement.

Adopté à main levée après plusieurs heures d’échange, l’article prévoit que l’état d’urgence sanitaire, qui permet de restreindre des libertés publiques (confinement, réquisitions…), doit être instauré dès l’entrée en vigueur de la loi, et pour deux mois dans le cas du coronavirus.
[…]

France Info

LIRE AUSSI : Coronavirus : Congés payés, RTT, jour de carence... Tout ce qui va changer avec l’état d’urgence sanitaire

 

« On ne mesure pas le drame humain qui va se jouer » : les hôpitaux de France face à « la vague » qui arrive

 

Tandis que, dans l’Est et en Ile-de-France, les hôpitaux saturent et les personnels craquent, l’Ouest et le Sud se préparent dans l’anxiété à la déferlante de nouveaux malades touchés par le coronavirus.

Lire la suite

 

 

 

 

Coronavirus : en Allemagne, le faible taux de mortalité (0,3%) s’expliquerait par le grand nombre de tests réalisés de manière précoce

 

Un grand nombre de tests a été pratiqué de manière précoce outre-Rhin par rapport au degré d’avancement de l’épidémie.

[…] Pourquoi un taux aussi faible ? L’explication tiendrait au grand nombre de tests ainsi qu’à leur précocité par rapport au degré d’avancement de l’épidémie. Selon la Fédération allemande des médecins conventionnés, 35 000 personnes ont été testées dans la semaine du 2 mars, alors qu’aucun mort n’avait encore été répertorié outre-Rhin, et 100 000 pendant la suivante, au cours de laquelle ont été enregistrés les premiers décès. A ces chiffres s’ajoutent ceux des tests réalisés dans les hôpitaux et les cliniques, qui ne sont pas connus.

Lors de son point-presse quotidien, mercredi, le président de l’institut Robert-Koch, Lothar Wieler, a annoncé que l’Allemagne pouvait désormais dépister 160 000 personnes par semaine, soit à peu près autant que celles testées en Italie jusqu’à présent. […]

Le Monde

 

 

Coronavirus : en Allemagne, le faible taux de mortalité interroge

 

Dispositif de tests de dépistage du COVID-19 à Munich (Bavière), le 18 mars. Les automobilistes ne sortent pas de leur véhicule.
Dispositif de tests de dépistage du COVID-19 à Munich (Bavière), le 18 mars. Les automobilistes ne sortent pas de leur véhicule. Matthias Schrader / AP

Chaque matin, quand l’institut de santé publique Robert-Koch publie les chiffres de l’épidémie de Covid-19 en Allemagne, le constat est à la fois alarmant, rassurant et intrigant. Alarmant car le nombre de malades augmente tous les jours un peu plus vite outre-Rhin. Rassurant car celui des morts y est toujours particulièrement bas. Intrigant car l’écart considérable entre les deux courbes pose la question d’une singularité allemande qui reste en partie énigmatique.

Avec 16 662 cas de coronavirus répertoriés par l’institut Robert-Koch, l’Allemagne était, samedi 21 mars, le quatrième pays le plus touché après la Chine, l’Italie et l’Espagne. Avec 46 décès, en revanche, elle restait loin derrière plusieurs autres comptant pourtant moins de personnes détectées, comme la Corée du Sud (8 652 cas, 94 morts) ou le Royaume-Uni (4 014 cas, 177 décès). Le taux de létalité au Covid-19, calculé en divisant le nombre de morts par celui des malades repérés, est actuellement de 0,3 % en Allemagne, contre 3,6 % en France, 4 % en Chine et 8,5 % en Italie.

Pourquoi un taux aussi faible ? L’explication tiendrait au grand nombre de tests ainsi qu’à leur précocité par rapport au degré d’avancement de l’épidémie. Selon la Fédération allemande des médecins conventionnés, 35 000 personnes ont été testées dans la semaine du 2 mars, alors qu’aucun mort n’avait encore été répertorié outre-Rhin, et 100 000 pendant la suivante, au cours de laquelle ont été enregistrés les premiers décès. A ces chiffres s’ajoutent ceux des tests réalisés dans les hôpitaux et les cliniques, qui ne sont pas connus.

Lire la suite( payent)

Avec plus de 16.600 cas répertoriés le 21 mars, le nombre de décès en Allemagne, 47, reste relativement faible par rapport à d’autres pays. Comment expliquer cela? Le Financial Times évoque «une anomalie du coronavirus».

Il y a des milliers de malades en Allemagne mais le taux de mortalité reste extrêmement bas, contrairement à l’Italie et l’Espagne. Interrogés par le Financial Times, des experts ont essayé de fournir une explication.

Le taux devrait augmenter

Les spécialistes estiment notamment que l'anomalie peut être liée au fait que l’épidémie en est à un stade relativement précoce en Allemagne et que l'âge des personnes infectées est moins élevé que dans d'autres pays.

«Nous sommes encore à un stade relativement précoce de l'épidémie en Allemagne. L'écrasante proportion de patients a été infectée au cours de la dernière semaine ou des deux dernières, et nous verrons probablement des cas plus graves à l'avenir ainsi qu'un changement du taux de mortalité», a estimé Hans-Georg Kräusslich, professeur de médecine et chef du service virologie à l'hôpital universitaire de Heidelberg.

Quelque 160.000 tests chaque semaine

Un autre facteur tient au grand nombre de tests effectués. Ainsi, selon Lothar Wieler, qui dirige l'Institut Robert Koch, les laboratoires allemands effectuent environ 160.000 tests chaque semaine. C’est plus que tout autre pays d'Europe.

L’OMS n’a pas de réponse

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a commenté cette «anomalie» allemande sans toutefois fournir d’explication précise.

«C'est difficile à démêler (...) Nous n'avons pas de vraie réponse et c'est probablement une combinaison de différents facteurs», a indiqué Richard Pebody, responsable à l’OMS.

L’une des hypothèses avancées par des spécialistes auxquels se réfère l’AFP est qu’avec 25.000 lits de soins intensifs avec assistance respiratoire, l'Allemagne est particulièrement bien équipée comparée à ses voisins européens. La France en a environ 7.000 et l'Italie autour de 5.000. Berlin a d'ailleurs annoncé le 18 mars vouloir doubler ce nombre dans les semaines à venir.

Les patients peuvent jusqu'à présent être rapidement suivis et le pays ne redoute pas, dans l'immédiat, que ses hôpitaux soient saturés, comme c'est par exemple le cas en Italie ou dans l'est de la France.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Covid-19: la Défense russe ordonne de mettre en place un groupe aérien pour envoyer de l'aide en Italie

 

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a ordonné d'envoyer en Italie huit groupes mobiles de virologues, de l'équipement et des complexes de désinfection. L'aide sera fournie à partir du 22 mars.

L'ordre de mettre en place un groupe a été émis par le commandant suprême Vladimir Poutine.

«Dès que la partie italienne sera prête, les avions engagés dans le transport militaire des forces aérospatiales russes vont livrer dans la République huit brigades mobiles de spécialistes virologues militaires russes et de médecins, des véhicules de désinfection des transports et des terrains, ainsi que de l'équipement médical», a précisé le ministère dans un communiqué.

Par la suite, l'Italie a confirmé sa détermination à accepter l'aide dès le 22 mars, a ajouté le ministère.

Lire la suite

 

 

 

Covid-19 : la perte brutale de l'odorat, l'autre symptôme méconnu du coronavirus

 

La toux et la fièvre sont les principaux symptômes associés au Covid-19. Mais de nombreux patients déclarent aussi une perte brutale du goût (anosmie), sans obstruction nasale. Les explications du Dr Charlotte Hautefort, médecin ORL à l’Hôpital Lariboisière – Assistance publique des hôpitaux de Paris, APHP).

Lire l'article

 

 

 

Coronavirus : inquiets à 84%, les Français de plus en plus critiques contre le gouvernement

 

Les Français font toujours bloc autour du gouvernement, mais ils sont de plus en plus sévères sur sa gestion de l’épidémie du ­coronavirus, à en croire le sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche. Mais ils l’accusent d’avoir « caché certaines informations » et de ne pas donner tous les moyens aux professionnels de santé.

Quels que soient leur bord politique, leur profession ou leur âge, et y compris les plus jeunes, ils sont inquiets à 84%. L’angoisse, qui a bondi de 40 points depuis fin janvier, ­atteint des sommets jamais connus lors des précédentes alertes sanitaires. Or, signe préoccupant pour le ­gouvernement, au même moment, « la défiance s’installe », souligne ­Frédéric ­Dabi, directeur général ­adjoint de ­l’Ifop.

Les ­Français portent désormais un regard ­critique sur la gestion de la ­crise, reflet des polémiques sur le manque de masques ou la stratégie de dépistage. Pour 64% d’entre eux, « le ­gouvernement a caché ­certaines informations ». Seuls 39% jugent qu’il « donne tous les moyens aux professionnels de santé » pour faire face. Un chiffre qui s’est effondré de 15 points en quatre jours. Ils sont presque un sur deux, 48%, à estimer que le gouvernement « a communiqué de manière claire » et seulement 29% à juger qu’il a « réagi rapidement ». Là aussi, les jugements ­positifs se sont écroulés, de 30 points, depuis fin janvier.

Alors que les ­sympathisants LREM jugent positivement ­l’action du ­gouvernement, ce n’est pas le cas des sympathisants Les ­Républicains, des socialistes ou des ­Insoumis, et encore moins de ceux du ­Rassemblement ­national, les plus critiques. […]

Le JDD

 

Note : un sondage qui contredit le sondage d'Harris Interactive-Epoka

Lire : Confiance : la cote de Macron bondit (+13) en pleine crise sanitaire

 

 

«Des Africains disent que c’est une maladie de Blancs, qu’ils sont protégés par Allah», selon Zemmour - vidéo

 

Le polémiste Éric Zemmour s’est exprimé dans l’émission Face à l’info à propos des mesures de confinement imposées par le gouvernement. Il a déploré que certaines personnes, «en particulier des Africains», refusent d’obtempérer et affirment «être protégés par Allah».

Jeudi 19 mars, dans l’émission Face à l’info sur CNews, l’écrivain et éditorialiste Éric Zemmour a pointé du doigt les populations qui ne respectaient pas les mesures de confinement en période de pandémie de coronavirus. Il a évoqué le cas des rassemblements à Nogent-sur-Oise, où certains individus refusent de se plier aux consignes du gouvernement.

«Ça fait deux jours successifs qu’il y a des gens nombreux, en particulier des Africains, qui font des barbecues», a annoncé le polémiste, «et quand les policiers arrivent, ils se révoltent, ils les frappent».

Il les a ensuite cités en affirmant avoir obtenu ces propos de la part de policiers avec lesquels il a discuté: «De toute façon c’est une maladie de Blancs, on est protégé par Allah».

Les policiers en manque de masques

Éric Zemmour a également déploré le fait que les forces de l’ordre doivent faire face à ces individus sans masques, courant le risque d’être eux-mêmes contaminés. Les policiers «sont furieux» et «sont les sacrifiés de l’Histoire, que l’on envoie à l’abattoir», a-t-il souligné. Selon lui, de nombreux agents et syndicats sont prêts à exercer leur droit de retrait face au manque de mesures prises par le gouvernement.

Lire la suite

VOIR VIDÉO

 

 

 

 

 

Suisse : la fornication et l’adultère causes du coronavirus selon Hani Ramadan, directeur du Centre Islamique de Genève

 

[…]
Pour le frère de Tariq Ramadan, il n’y a pas de doute, ce sont les péchés des hommes qui ont provoqué la colère de dieu. Se référant aux enseignements du prophète Mahomet, il explique que l’une des causes des maladies nouvelles, et aujourd’hui du coronavirus, « est le fait que les hommes se livrent ouvertement à la turpitude, comme la fornication et l’adultère, ce qui déclenche des maladies et des épidémies nouvelles ».
[…]
Hani Ramadan, petit-fils de Hassan al-Banna, le fondateur des Frères musulmans en Égypte, ne fait pas mystère de son appartenance à la confrérie, contrairement à son frère Tariq. C’est surtout un habitué des provocations. En septembre 2002, il publie dans Le Monde une tribune, intitulée « La charia incomprise », dans laquelle il explique que la lapidation constitue « une forme de purification ». Évoquant le virus du sida, il affirme que « seuls s’exposent à la contamination ceux qui ont un comportement déviant », ajoutant : « La mort lente d’un malade atteint du sida est-elle moins significative que celle d’une personne lapidée ? »
[…]

Le Point

 

 

Imam de Syracuse, NY : le COVID-19 doit nous écarter des infidèles les femmes qui montrent leurs chevilles jouent avec Allah, comme les Juifs

Khadar Bin Muhammad, imam du centre Masjid Bilal Ibn Rabah, dans la ville de Syracuse de l’Etat de New York, a déclaré dans une vidéo mise en ligne sur la chaîne YouTube « The 5:2 Initiative », le 15 mars 2020, que lorsqu’Allah décide de punir les infidèles dans leur pays, Il peut détruire tous ceux qui s’y trouvent. Selon lui, c’est l’occasion pour les musulmans américains de se rappeler qu’ils vivent dans un pays d’infidèles et qu’Allah peut les punir par des moyens tels que le COVID-19, entourés qu’ils sont de péchés maléfiques comme la fornication, l’homosexualité et la consommation d’alcool.

L’imam Bin Muhammad a également fustigé les femmes nonchalantes et négligentes qui ne se couvrent pas les oreilles, le cou, les poignets et les chevilles. Il a expliqué qu’ils faisaient partie de l’awra d’une femme – parties intimes que les femmes ne peuvent montrer aux hommes. « Elles jouent [avec Allah], comme les Juifs », a-t-il conclu. Extraits :

Lire la suite

 

LIRE AUSSI : Idriss Sihamedi, le militant islamiste qui se félicite du coronavirus et fournit des masques aux hôpitaux

 

 

 

Marine Le Pen : « Dans les zones de non-droit, une partie de la population ne respecte aucune règle, aucune loi, aucune autorité. Il n’y a pas de raison qu’ils le fassent aujourd’hui. »

 

"Depuis des années, il y a des zones de non-droit où une partie de la population ne respecte :
• aucune règle
• aucune loi
• aucune autorité
Il n'y a pas de raison qu'ils le fassent aujourd'hui.
Il y a d'autres règles qui sont en vigueur."

Video 

 

 

 

 

Confinement : « Allah a plus de poids que nous », « Toujours les mêmes qui posent problème » témoignent des policiers

 

“Allah a plus de poids que nous” : le confinement révèle les territoires perdus de la République

En première ligne face aux racailles et au virus, les policiers peinent à faire appliquer dans les banlieues le confinement, décrété depuis plusieurs jours. Les incivilités ordinaires et violences pas moins inhabituelles se multiplient. Témoignages édifiants de flics depuis ces zones de non-droit.

« Au nom d’Allah, demain je serai dehors, je m’en bats les couilles. » S’ils n’étaient l’apanage que d’une minorité, à l’image de ce jeune rebelle sur les réseaux sociaux, ces velléités très châtiées n’inquiéteraient pas plus que cela nos chères forces de l’ordre.

« Toujours les mêmes qui posent problème »

« On entend beaucoup parler d’Allah sur le terrain, il a plus de poids que nous apparemment… » témoigne pourtant un policier du 9-3, qui poursuit : « Il y a vraiment des problèmes dans les quartiers sensibles. Un homme m’a répondu : ‘On va quand même pas arrêter de saluer la famille et les frères du quartier quand on les croise’ ! » […]

VA

 

 

Coronavirus : Plus de 70.000 Tunisiens sont rentrés en Tunisie en 2 semaines

 

Dans un post publié sur sa page officielle Facebook ce vendredi 20 mars 2020, Hassen Zargouni, patron de Sigma Conseil (institut de sondage), est revenu sur la situation sanitaire que traverse actuellement le monde entier y compris la Tunisie suite à la propagation du nouveau coronavirus COVID-19.

Dans ce contexte, Hassen Zargouni a mis en garde contre l’aggravation de la situation en Tunisie expliquant ceci par l’absence des moyens dont dispose l’Etat ainsi que par le nombre relativement très élevé des Tunisiens qui sont rentrés au pays depuis les deux dernières semaines, soit depuis le déclenchement des opérations de rapatriement un peu partout à travers le monde.

Il a dans ce contexte affirmé que, sur un total de 70 mille Tunisiens de retour de l’étranger, on compte des milliers d’étudiants. Il ajoute que cette catégorie d’âge est la moins disciplinée quant au respect des mesures de prévention contre la propagation du virus indiquant que les jeunes refusent généralement de rester enfermés chez eux pendant deux semaines. […]

Réalités

 

 

 

 

Coronavirus : Pour faire face à la phase II, le Maroc adopte un traitement à base de chloroquine

 

Rabat (Maroc) – Réuni vendredi, le comité technique et scientifique du programme national de prévention et de contrôle de la grippe et des infections respiratoires aigües sévères a recommandé d’utilisation temporaire de la Chloroquine et du sulfate d’hydroxy-chloroquine pour le traitement de personnes atteintes du nouveau coronavirus.

[…] Dans ses recommandations, le comité suggère pour les protocoles thérapeutiques, un «traitement de première intention» à base de «Chloroquine (Nivaquine) 500 mg, deux fois par jour, pendant 10 jours ou de Sulfate d’hydroxy-chloroquine (Plaquinine) 200 mg à raison de 3 fois par jour pendant 10 jours», en association avec l’Azithromycine pendant sept jours. […]

A rappeler que Sanofi Maroc a confirmé, ce samedi, avoir reçu une requête du ministère de la Santé concernant les médicaments à base de chloroquine. Le laboratoire a précisé qu’il a livré aux autorités marocaines l’intégralité de son stock de Nivaquine et de Plaquenil.

Yabiladi

 

Note ; le Maroc achète les stocks de Nivaquine produits par Sanofi (laboratoire français)  dans une usine de Casablanca !! encore une énorme erreur de notre gouvernement !!!

 

 

 

 

En Afrique, on se rue sur la chloroquine

 

L’annonce que cet antipaludéen pourrait soigner les malades atteints du Covid-19 a créé une inflation de la demande.

Au Sénégal, au Bénin, au Cameroun et au Burkina Faso, c’est la ruée chez les vendeurs de médicaments, sur les marchés informels ou dans la rue, pour se procurer de la chloroquine. L’annonce, par plusieurs pays qui ont effectué des essais cliniques, que cet antipaludéen pourrait soigner les malades atteints du Covid-19, a créé une hausse de la demande de ce médicament bien connu en Afrique.

Selon des enquêtes menées à partir du 11 mars par le réseau ouest-africain Anthropologie des Epidémies émergentes, en lien avec le réseau Sonar-Global, et rapporté par l’une des chercheuses et anthropologue Alice Desclaux sur le site The Conversation, des commerçants ont constitué des stocks pour répondre à la demande. […]

L’Obs

 

 

Coronavirus : Danièle Obono (LFI) propose de réquisitionner et de distribuer des téléphones mobiles aux détenus

 

Prisons : "Il est urgent de réduire drastiquement le nombre de détenus pour limiter les risques de la crise sanitaire", assure @Deputee_Obono (LFI).#DirectAN #Coronavirus #Covid_19

  VIDEO

 

 

 

Confinement : l’UNEF dénonce « une crise sanitaire qui renforce la reproduction omniprésente de schémas racistes dans notre société »

 

Le 21 mars, journée internationale contre le racisme, l’UNEF interpelle sur le racisme subit par les jeunes racisé•e•s pendant le #confinement mais aussi tous les jours dans nos univ.

Le #21mars, journée internationale contre le racisme, l’#UNEF interpelle sur le racisme subit par les jeunes racisé•e•s pendant le #confinement mais aussi tous les jours dans nos univ.
Les mesures annoncées en 2019 n’ont pas eu de répercussion, il y a urgence @sup_recherche !

 

 
 

 

 

Migrants : plus aucun navire humanitaire n’est présent en Méditerranée

 

Face au contexte de crise sanitaire dans lequel est plongée l’Europe, les ONG qui viennent en aide aux migrants ont suspendu leurs opérations de sauvetage en mer Méditerranée jusqu’à nouvel ordre. Pour SOS Méditerranée, il s’agit de préserver « la sécurité de l’équipage et des rescapés ».

« L’Ocean Viking vient d’accoster à Marseille », a tweeté, vendredi 20 mars, l’ONG SOS Méditerranée qui affrète le navire humanitaire en partenariat avec Médecins sans frontières. Loin de sa zone de recherche habituelle, le bateau restera à quai dans la cité phocéenne jusqu’à nouvel ordre. […]

Du côté de Sea-Watch, aucune information n’est donnée quant à la situation du tout nouveau navire de l’ONG, Sea-Watch 4, qui était censé partir pour sa première mission début avril.

L’ONG italienne Mediterranea Saving Humans a quant à elle estimé que « le développement de la pandémie de coronavirus » et « les mesures nécessaires pour essayer de la contenir l’obligeaient à suspendre (ses) opérations ».

Ces suspensions d’activités sont des crève-cœurs pour les humanitaires. Car, si le coronavirus provoque une crise sanitaire mondiale, force est de constater qu’il ne dissuade les migrants de prendre la mer […]

Le nombre de migrants arrivant en Italie depuis la Libye en traversant la mer Méditerranée a considérablement diminué ces dernières années. De 2014 à 2017, environ 504 000 personnes ont débarqué en Italie, tandis qu’au cours des trois années suivantes, 153 000 sont arrivées, selon MEDU. C’est une baisse d’environ 70%. […]

infomigrants.net

 

 

Coronavirus : en Corée du Sud, pas de confinement mais des cabines de dépistage innovantes

 

En Corée du Sud, des cabines de dépistage ont été installées au pied d’un hôpital à Séoul.

Le dispositif innovant permet aux médecins de réaliser une consultation à travers une vitre plastifiée et un interphone. Une consultation sécurisée de sept minutes, qui contribue de façon efficace à la politique Sud-Coréenne contre la propagation du coronavirus.

Le pays a choisi de mettre l’accent sur des dépistages massifs plutôt qu’avoir recours à des mesures de confinement.

 

 

Commenter cet article