Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 2 mars 2020

 

Quelque problème en ce moment dut à des travaux de la plate-forme Over-Blog. Mes articles sur la gauche ne sont plus visibles, j’espère que ces désagréments seront résolus par les techniciens d'Over-blog,

 

 

«Bientôt, des millions» de migrants afflueront vers l'Europe, estime Erdogan

 

TURQUIE – Recep Tayyip Erdogan a déclaré lundi qu’il exigerait un cessez-le-feu en Syrie lors d’une rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine, accentuant par ailleurs la pression sur l’Europe qu’il a sommée de prendre « sa part du fardeau » de la crise migratoire. Des “millions” de migrants se dirigeront “bientôt” vers l’Europe, a affirmé lundi le président turc.

(…) Alors que cette mesure préoccupe l’Europe, qui redoute une crise migratoire similaire à celle de 2015, M. Erdogan a affirmé lundi que les frontières resteraient ouvertes.

« Après que nous avons ouvert les portes, les coups de téléphone se sont multipliés. Ils nous disent ‘fermez les portes’. Je leur ai dit: « C’est fait, c’est fini. Les portes sont désormais ouvertes. Maintenant, vous allez prendre votre part du fardeau », a-t-il dit.

7sur7.be

 

Incidents à la gare de Lyon : 40 Congolais interpellés, 4 pompiers déposent plainte, 4 personnes seront jugées

 

Au moins 71 personnes ont été interpellées pendant la soirée vendredi 28 février, en marge du concert de la star congolaise Fally Ipupa.

(…) Au moins 71 personnes ont été interpellées pendant la soirée, ce qui a donné lieu à 52 gardes à vue (et non 51 comme indiqué dans un premier temps par le parquet de Paris). À l’issue de ces gardes à vue, au moins quatre personnes seront jugées, soit très prochainement en comparution immédiate, soit ultérieurement via une convocation devant le tribunal, a indiqué le parquet.

(…) Le Point

 

 

 

Coronavirus, en direct: 150 cas confirmés en Allemagne, 8 en Belgique, nouveaux décès en France

 

Alors que la Chine a connu son plus faible nombre de nouveaux cas de coronavirus en 40 jours, l’épidémie ne cesse de se propager en dehors du pays et a franchi la barre des 3.000 décès de par le monde ce lundi. Une explosion des cas est recensée en Corée du Sud et en Italie, l’Indonésie signale ses deux premiers et les États-Unis un deuxième décès.

Lire l'article

 

 

 

Un autre haut responsable iranien meurt du coronavirus

 

Un membre du Conseil de discernement du guide suprême iranien est mort ce 2 mars des suites du coronavirus, a annoncé l'agence Tasnim. Son décès intervient sur fond de contamination par cette maladie de nombreux hauts responsables dans ce pays qui recense actuellement un plus de 1.500 cas et 66 victimes.

Lire l'article

LIRE AUSSI : À 98 ans, elle a réussi à vaincre le coronavirus dans un hôpital chinois

 

 

 

La Corée du Nord lance deux projectiles non identifiés

 

A Séoul, les chaînes d’information retransmettent le tir de projectiles nord-coréens, lundi 2 mars.
A Séoul, les chaînes d’information retransmettent le tir de projectiles nord-coréens, lundi 2 mars. HEO RAN / REUTERS

Quelques semaines après avoir annoncé la fin de son moratoire sur les essais de missiles balistiques de longue portée, la Corée du Nord a tiré lundi 2 mars deux projectiles non identifiés, a rapporté l’armée sud-coréenne. Les deux engins ont été lancés en direction de l’est, au-dessus de la mer, depuis la région de Wonsan, sur la côte orientale, a précisé l’état-major interarmées sud-coréen. « L’armée surveille d’éventuels autres lancements et se tient prête », précise le communiqué.

La Corée du Nord avait réalisé en fin d’année dernière une série de tirs, dont le dernier en novembre, parlant parfois de tirs de missiles balistiques ou d’essais de « système de lancement multiple de fusées guidées de gros calibre ». Le pays avait aussi testé en décembre un moteur.

Lire la suite

 

 

 

 

Erdogan sur les réfugiés syriens: «l’Europe prendra sa part du fardeau»

 

Le Président turc a déclaré que l'Europe «prendra sa part du fardeau» en évoquant les frontières de son pays avec l'Europe que la Turquie a ouvertes dans la nuit du 27 au 28 février, rapporte le journal Hürriyet.

Se prononçant à l’aéroport international Esenboğa à Ankara, le Président turc a évoqué la question des réfugiés syriens.

«Nous avons promis d’ouvrir les portes [aux réfugiés, ndlr], mais ils [l'Europe, ndlr] ne nous ont pas pris au sérieux. Lorsque les portes ont été ouvertes, ils ont commencé à téléphoner chaque minute. Tout est fini. Vous allez prendre votre part du fardeau», a tenu à souligner Recep Tayyip Erdogan, cité par le journal Hürriyet.

Tensions à la frontière gréco-turque alors que des migrants cherchent à entrer en Europe

Actuellement, des centaines de migrants se sont rassemblés à la frontière gréco-turque pour tenter d'entrer en Grèce.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Premier cas de coronavirus confirmé en Tunisie

 

 

 

 

 

La Russie déclare ne plus pouvoir garantir la sécurité de l'aviation turque après la fermeture du ciel d'Idlib

 

le 1 mars

La sécurité des avions turcs ne peut pas être garantie par les forces armées russes dans le ciel au-dessus de la zone d’Idlib, après la fermeture de l'espace aérien dans cette région par la Syrie, a fait savoir ce dimanche 1er mars Oleg Jouravliov, le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Le commandement des forces armées russes ne peut pas garantir la sécurité des avions turcs dans le ciel de Syrie, à la suite de la fermeture de l'espace aérien au-dessus d'Idlib, déclare le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Oleg Jouravliov, ce dimanche 1er mars.

Il a tenu à préciser que le gouvernement syrien avait été obligé d’introduire cette mesure.

«Dans ces conditions, le commandement russe ne peut pas garantir la sécurité aérienne turque dans le ciel de Syrie», a déclaré Oleg Jouravliov.

Lire la suite

 

 

 

 

Le Kremlin répond à l’appel d’Erdogan à se retirer de Syrie

 

Le 1 mars

La Russie est le seul pays dont les militaires se trouvent légalement en Syrie, a rappelé Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, commentant l’appel du Président turc à son homologue russe Vladimir Poutine à laisser Ankara «seul à seul» avec Damas.

La Russie intervient en Syrie à la demande du gouvernement légitime de ce pays, a rappelé Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, commentant à la télévision nationale l’appel de Recep Tayyip Erdogan adressé à Vladimir Poutine à partir de Syrie, en laissant Ankara «seul à seul» avec Damas.

«Les militaires de tous les autres pays se trouvent en Syrie en violation des normes et principes du droit international», a-t-il précisé.

Et d’ajouter que les militaires syriens luttaient contre les terroristes que la Turquie s’était engagée à «désarmer» dans le cadre des accords de Sotchi. M.Peskov a par ailleurs indiqué que les radicaux portaient aussi des frappes contre les sites militaires russes en Syrie.

«Aussi, en dépit de n’importe quelle déclaration, la lutte contre ces éléments terroristes va-t-elle se poursuivre», a martelé le porte-parole du Président russe.

En outre, il a annoncé que Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan devraient se retrouver la semaine prochaine à Moscou pour confronter leurs points de vue sur la mise en application des accords de Sotchi et préciser lesquels de leurs engagements anciens, «les parties devraient encore remplir».

Selon le porte-parole du Kremlin, cette entrevue ne sera ni facile, ni simple.

Aggravation de la situation à Idlib

Des combattants du groupe Hayat Tahrir al-Cham* (anciennement connu sous le nom de Front al-Nosra*) ont lancé le 27 février une attaque contre les positions des forces gouvernementales syriennes. Ces dernières ont riposté, tuant 33 soldats turcs qui, comme l’a précisé la Défense russe, ne devaient pas s’y trouver. La Russie a fait le nécessaire pour un cessez-le-feu total côté syrien et a garanti l’évacuation des morts et des blessés.

Lire la suite 

 

 

Note: la Turquie continue à armer les groupes islamistes comme al-nosra . Parce que ce groupe est proche idéologiquement des frères musulmans, donc proche d'Erdogan ( comme en Libye, où Erdogan tente AUSSI d'imposer les Frères musulmans)

 

 

Frappes turques en Syrie : la situation s'envenime

 

 

Article du 1 mars

(..)

Le ministre de la Défense turc Hulusi Akar a confirmé dimanche le déclenchement de l’opération militaire Bahar Kalkanı («bouclier du printemps») dans la région d’Idlib contre les troupes syriennes deux jours plus tôt. Cette annonce fait suite à trois jours de combats intenses en Syrie. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les aviations russe et syrienne ont tué une trentaine de soldats turcs au sud d’Idlib. La réaction a été immédiate. Les positions du régime syrien sur le front font l’objet d’un pilonnage en règle par artillerie, drones et bombardiers. Ces derniers ne pénètrent apparemment pas l’espace aérien syrien. Les frappes ne se limitent pas aux zones de combats. Des cibles militaires du régime à Homs, Hama, Lattaquié et Alep ont également été visées. Sur les chaînes de télévision turques, des images de ces bombardements tournent en boucle.

 

Samedi, le président Erdogan a enjoint par téléphone son homologue Vladimir Poutine à se retirer des combats et à laisser la Turquie seule face au régime syrien. Damas a lancé en décembre une offensive brutale dans la province d’Idlib aux côtés de son allié russe, rendant caduque l’accord de Sotchi (..)

 

La situation demeure très confuse. La Russie aurait-elle sous-estimé la volonté de la Turquie d’empêcher la chute d’Idlib ainsi que sa capacité de réaction ? Certains envisagent aujourd’hui le bombardement des soldats turcs comme un ultime avertissement après que l’armée turque a délivré des missiles sol-air aux rebelles. Ceux-ci en réclament depuis 2012 et ont abattu deux hélicoptères syriens ces quinze derniers jours. S’il s’agissait d’un avertissement, pourquoi l’aviation russe a-t-elle déserté le ciel de la région pendant plus de quarante-huit heures permettant à la Turquie de mener des opérations qui ont de facto brisé pour quelques jours l’offensive de Damas ? En attendant celle d’Ankara confirme que son armée peut renverser la situation sur le terrain si elle n’est confrontée qu’à l’armée syrienne.

Ces derniers jours sont le point d’orgue d’une crise en gestation depuis un mois et rien ne dit encore qu’Ankara et Moscou seront à même de trouver un compromis cette semaine. La Turquie a perdu plus de 55 soldats depuis début février. Elle s’est trop engagée dans cette crise pour reculer. Le président turc ne peut se permettre l’humiliation d’une retraite. De même, la Russie aurait tout à perdre en restant passive pendant que l’armée syrienne qu’elle porte à bout de bras et tente de reconstruire depuis 2015 se fait étriller par les drones turcs. Enfin, les deux puissances qui continuent de patrouiller ensemble la frontière dans le nord-est de la Syrie, souffriraient trop d’un conflit direct. Mais les termes d’un accord entre les deux parties restent pour le moment à imaginer.

Lire la suite

 

 

Note ; le journal de Gauchiste, Libération, oubli de précisé que la Turquie arme des groupes terroristes comme al-nosra , alors que l’accord de Sotchi stipulé leur désarmement 

 

 

 

 

Coronavirus EN DIRECT : 19 cas ont été confirmés en Bretagne, indique l'Agence régionale de santé...

 

L’ESSENTIEL

  • Le bilan de l’épidémie de coronavirus a dépassé les 3.000 morts, ce lundi matin. La France, nouveau foyer aigu de la contamination en Europe, recense 130 cas et deux morts.
  • Le stade 2 est déclenché. Les « rassemblements collectifs » dans l’Oise sont interdits « jusqu’à nouvel ordre » et « tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné » sont annulés, a dit le ministre.
  • L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a porté en fin de semaine le niveau de la menace à « très élevé », son degré maximum. Elle a averti que se croire à l’abri du Covid-19 serait une « erreur fatale ».
  • Toutes les recommandations sanitaires sont publiées sur le site www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Pour toute information générale sur le coronavirus, le numéro vert national est accessible 24h/24 au 0800 130 000 (appel gratuit). En cas de symptômes médicaux, le bon réflexe est toujours d’appeler le 15 avant tout déplacement.
  •  

11h54 : Trois cas confirmés en Outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion épargnées

Trois cas de Covid-19 ont été confirmés comme positifs à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, a annoncé dimanche l’Agence régionale de santé de Guadeloupe. Il s’agit d’un résident de Saint-Barthélemy confiné chez lui et de ses parents, placés en surveillance à l’hôpital de Saint-Martin.

Les analyses, réalisées par le laboratoire Pasteur de la Guadeloupe, ont confirmé qu’ils étaient positifs. En revanche, « à ce jour, il n’y a pas de cas possibles ou de cas confirmés en Guadeloupe », a ajouté l’ARS. La préfecture de Guadeloupe a par ailleurs démenti dimanche tout report de la rentrée scolaire, prévue ce lundi.

Malgré de vives inquiétudes des populations, notamment en Martinique et à La Réunion, où des heurts ont eu lieu ces derniers jours face à des arrivées d’avions ou de bateaux soupçonnés de transporter des personnes infectées, aucun autre cas n’a pour l’instant était détecté.

 

11h26 : L’un des 16 hôpitaux construits pour les malades du coronavirus à Wuhan a été fermé en Chine

C’est une information du Guardian. La date de fermeture de cet hôpital coïncide avec une forte baisse du nombre de cas détectés en Chine.

 

11h10 : Deux cas de coronavirus détectés à Montreuil (Seine-Saint-Denis)

Le maire de Montreuil Patrice Bessac a confirmé ce lundi deux cas avérés de coronavirus, Covid-19, « affectant une famille montreuilloise, un père et un enfant de douze ans ». Le père est un professionnel de santé qui exerce dans un hôpital parisien où il a été en contact avec un cas révélé il y a quelques jours.

L’enfant est scolarisé au collège Paul-Eluard de Montreuil : ses camarades de classe ont été placés en quarantaine pendant 14 jours.

 

09h36 : Le coronavirus entraîne-t-il une baisse de la pollution en Chine ?

La pollution a baissé de manière spectaculaire en Chine avec l’épidémie de coronavirus, comme le montre cette infographie.

Voir l'image sur Twitter

09h19 : Un enfant de 4 ans a été contaminé à Montpellier

Son état de santé est « satisfaisant », selon l’Agence régionale de Santé. Cela porte à cinq le nombre de patients atteints par le virus dans la capitale héraultaise. Plus d’informations à lire ici !

DIRECT

 

 

«Nous les avons tous vus manger des rats vivants»: un politicien italien s’exprimant sur l’épidémie critiqué par Pékin

 

Le président de Vénétie, Luca Zaia, qui reprochait aux Chinois de «manger des rats vivants» durant l’épidémie due au coronavirus, a été critiqué par Pékin qui considère les propos de l’élu comme une «attaque irraisonnée», selon la presse italienne.

Dans un discours diffusé à la télévision Antenna Tre-Nord Est, le président de Vénétie, Luca Zaia, a accusé les Chinois de mauvais standards d'hygiène, prenant les Italiens en exemples. Pourtant, les autorités chinoises n’ont pas manqué de réagir à ces propos, jugeant qu’il s’agissait d’une «attaque irraisonnée».

«La mentalité de notre peuple concernant le niveau d'hygiène inclut prendre une douche et se laver souvent les mains avec du savon. L'alimentation, le réfrigérateur, les dates d’expiration des aliments sont un fait culturel», a déclaré Luca Zaia.

En outre, le responsable politique a continué avec une phrase qui a été mal prise par les autorités chinoises, où il déclarait que la Chine avait payé un prix élevé lors de cette épidémie parce que, ajoutait-il: «nous les avons tous vus manger des rats vivants».

Pékin réagit

L'ambassade de Chine à Rome a réagi instantanément en dénonçant cette accusation contre le peuple chinois.

«Dans un moment critique où la Chine et l'Italie combattent l'épidémie ensemble, les politiciens italiens diffament le peuple chinois. C'est une attaque irraisonnée qui nous heurte», a déclaré l'ambassade, citée dans la presse italienne.

Le président de la région italienne s’excuse

Au vu des réactions qu’ont provoquées ses propos, Luca Zaia a présenté ses excuses, reprises par les médias italiens.

«Évidemment, cette phrase m’a coûté cher, je suis d’accord. Si quelqu'un se sent offensé, je m'en excuse. Ce n'était pas mon intention de sembler indifférent et encore moins de généraliser. J'avais l'intention de faire une réflexion plus complète. J'ai seulement voulu dire que les normes en ce qui concerne la sécurité alimentaire et sanitaire varient d’un pays à l’autre.»

Source

 

 

 

 

Coronavirus (Covid-19) : la chloroquine, un remède miracle ?

 

 

On entend que le coronavirus pourrait être soigné avec un antipaludique ? Est-ce vrai ? On vous répond.

La chloroquine, médicament contre le paludisme, pourrait-il vraiment être le "remède miracle" espéré contre le coronavirus ? C'est du moins ce que laisse penser Didier Raoult, directeur de l'Institut Méditerranée Infection à Marseille, comme l'explique l'Express.

"Nous savions déjà que la chloroquine était efficace in vitro contre ce nouveau coronavirus et l'évaluation clinique faite en Chine l'a confirmé", il ajoute même que "finalement, cette infection est peut-être la plus simple et la moins chère à soigner de toutes les infections virales"... Trop beau pour être vrai ? C'est encore difficile à dire, l'étude ne donne pas beaucoup de détails.

L'étude n'a été menée que sur 100 patients en Chine, à travers une dizaine d'hôpitaux à Wuhan, Pékin et Shanghai entre autres. Les chercheurs chinois estiment que le médicament serait efficace pour "contenir l'évolution de la pneumonie, améliorer l'état des poumons, pour raccourcir la durée de la maladie et pour permettre au patient de redevenir négatif au virus".

Lire la suite

 

 

 

 

Deux roquettes explosent à proximité de l’ambassade américaine en Irak

 

Deux roquettes ont explosé dans la «zone verte» de Bagdad, à proximité de l’ambassade américaine en Irak, rapporte Al-Arabiya. Il s'agit de la vingtième attaque contre des intérêts américains en Irak en quatre mois.

Deux roquettes ont explosé dans la «zone verte» de Bagdad, à proximité de l’ambassade américaine en Irak, rapporte Al-Arabiya. Il s'agit de la vingtième attaque contre des intérêts américains en Irak en quatre mois.

Depuis la fin octobre, les attaques à la roquettes contre des soldats, des diplomates ou des installations des Etats-Unis en Irak ont tué un sous-traitant américain et un soldat irakien. Aucune n'a été revendiquée mais Washington accuse les factions armées proches de l'Iran d'en être responsables.

Les tensions entre Washington et Téhéran ont dégénéré fin 2019 sur le sol irakien, menant à l'assassinat à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani sur ordre de Donald Trump.

Source

 

 

 

Israël: Netanyahu joue la carte de l'annexion à la veille des élections

 

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu donne un discours près de Tel-Aviv, le 1er mars 2020
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu donne un discours près de Tel-Aviv, le 1er mars 2020
 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis dimanche une annexion rapide de la vallée du Jourdain et de colonies en Cisjordanie occupée, tentant de mobiliser ses appuis de droite à la veille d'élections cruciales à sa survie politique.

M. Netanyahu, inculpé pour corruption dans une série d'affaires et dont le procès s'ouvre le 17 mars, a fait de l'annexion de pans de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967, sa priorité en cas de victoire.

"Ce ne sera qu'une question de semaines, deux mois maximum j'espère", a-t-il soutenu dans une interview à la radio publique.

Les élections législatives sont les troisièmes en moins d'un an en Israël après deux scrutins n'ayant pas réussi à départager M. Netanyahu, chef du Likoud (droite), de son principal rival, Benny Gantz, dirigeant la formation centriste Kahol Lavan ("Bleu-blanc", couleurs du drapeau israélien).

(..)

Mais en janvier, un élément clé a changé: le dévoilement du projet du président américain Donald Trump pour un règlement du conflit israélo-palestinien qui prévoit justement l'annexion de la vallée du Jourdain et des colonies israéliennes, des mesures contraires au droit international et rejetées en bloc par les Palestiniens -des laïques du Fatah aux islamistes du Hamas.

"C'est une réalité, tout le monde a compris que le président Trump et moi allons le faire", a déclaré M. Netanyahu à propos de l'annexion de la vallée. 

Le Premier ministre israélien a d'ailleurs confirmé que le comité "israélo-américain" en charge d'établir la cartographie précise des terres palestiniennes qu'Israël souhaite annexer, avait commencé ses travaux "la semaine dernière".

Lire la suite

 

Note ; voila une décision qui risque de mettre toute la région en ébullition (si Natanyahu est réélu)

 

 

Accord Etats-Unis-Taliban : le président afghan exclut la libération immédiate de 5 000 prisonniers

 

L'accord entre les Etats-Unis et les Taliban connaît son premier couac. Le président afghan, tenu à l'écart des pourparlers de paix, a annoncé qu'il ne s'était pas engagé à libérer 5 000 prisonniers taliban, comme le prévoit une clause de l'accord

La trêve partielle d'une semaine en Afghanistan a été prolongée en vue d'un cessez-le-feu «complet», a déclaré le 1er mars le président Ashraf Ghani, ajoutant qu'il ne s'était pas engagé à la libération de 5 000 prisonniers taliban. «Il n'y a pas d’engagement à libérer 5 000 prisonniers», a souligné Ashraf Ghani, qui rejette ainsi la clause de l'accord demandant aux Taliban de libérer jusqu'à 1 000 prisonniers et au gouvernement afghan d'en faire de même avec 5 000 autres.

«C'est le droit et le propre souhait du peuple d'Afghanistan. Cela fait partie de l'agenda des discussions intra-afghanes, mais ne peut pas être un prérequis à des discussions», a-t-il ajouté. La semaine de «réduction des violences» a précédé la signature d'un accord historique entre Washington et les Taliban à Doha, le 29 février 2020.
Lire la suite
 

 

 

Pays-Bas. Le procès tant attendu de Ridouan Taghi, ennemi public n°1

 

Ridouan Taghi, accusé d’avoir commandité au moins neuf assassinats, est l’ennemi public n’°1 aux Pays-Bas. Son procès doit débuter le 6 mars prochain.

La photo montre un jeune homme posant devant une plage paradisiaque, cheveux courts et sourire narquois. C’est par ce selfie provocateur que les Néerlandais se sont longtemps représenté Ridouan Taghi, l’ennemi public n° 1 du pays. L’image a servi d’illustration pour son avis de recherche, diffusé en boucle. Ce puissant chef d’un réseau criminel impliqué dans le trafic de drogue a fait régner un climat de terreur aux Pays-Bas. Il est soupçonné d’avoir commandité au moins neuf assassinats, dont celui d’un ex-truand devenu blogueur, celui d’un avocat et celui d’un rival, abattu devant sa fillette de 7 ans.

(…) L’Express

 

Grèce : des habitants de Lesbos incendient un centre d'accueil pour migrants inoccupé

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/71812-grece-habitants-lesbos-incendient-centre-accueil-pour-migrants-inoccupe
Grèce : des habitants de Lesbos incendient un centre d'accueil pour migrants inoccupé

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/71812-grece-habitants-lesbos-incendient-centre-accueil-pour-migrants-inoccupe
Grèce : des habitants de Lesbos incendient un centre d'accueil pour migrants inoccupé

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/71812-grece-habitants-lesbos-incendient-centre-accueil-pour-migrants-inoccupe
Grèce : des habitants de Lesbos incendient un centre d'accueil pour migrants inoccupé

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/71812-grece-habitants-lesbos-incendient-centre-accueil-pour-migrants-inoccupe
Grèce : des habitants de Lesbos incendient un centre d'accueil pour migrants inoccupé

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/71812-grece-habitants-lesbos-incendient-centre-accueil-pour-migrants-inoccupe

Grèce : des habitants de Lesbos incendient un centre d'accueil pour migrants inoccupé

 


Furieux et inquiets face à la perspective d'une nouvelle vague migratoire eu égard à la décision de la Turquie d'ouvrir ses portes vers l'UE, des habitants de l'île grecque de Lesbos ont incendié un ancien centre d’hébergement de l'ONU.

Des habitants de l'île grecque de Lesbos ont mis le feu dans la soirée du 1er mars à un centre d'accueil inoccupé de migrants près de la plage de Skala Sykamineas, après en avoir bloqué l'entrée selon l'AFP. Ce centre, autrefois géré par le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU, avait été fermé fin janvier. Il accueillait auparavant les migrants avant qu'ils soient conduits vers un centre d'hébergement sur l'île. Quelque 150 habitants se sont rassemblés autour du centre après l'arrivée de nouveaux migrants sur la plage de Skala Sykamineas. Craignant qu'il rouvre ses portes, ils l'ont ensuite incendié partiellement.

Des images publiées sur les réseaux sociaux par la chaîne de télévision grecque Skai ont par ailleurs montré des manifestants s'en prendre à un vidéaste allemand présent sur port de Thermi. Ce dernier a été roué de coups et son matériel jeté à l'eau.

Lire la suite

 

 

La Grèce « n’acceptera aucune demande d’asile pendant 1 mois » et « expulsera tous les migrants franchissant sa frontière »

 

Le 1 mars

La Grèce s’est placée dimanche en état d’alerte «maximum» pour protéger ses frontières face à l’afflux de milliers de migrants aux portes du pays, qui provoque inquiétude et colère sur les îles et dans les localités frontalières. «Notre conseil de sécurité national a décidé de porter le niveau de protection aux frontières à son maximum», a déclaré le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis au sortir d’une réunion de crise.

(…) Le Figaro

 

 

 

 

Cent millions d’habitants : la bombe à retardement de la démographie égyptienne

 

La population égyptienne vient de dépasser les cent millions d’habitants et progresse d’un million supplémentaire tous les six mois, un défi dont le régime Sissi n’a pris que tardivement la mesure. La population égyptienne devrait atteindre les 120 millions, en 2030, date de la fin du maréchal Sissi, mandat du soit un doublement en moins de quarante ans.

L’Egypte avait pourtant connu, comme l’ensemble du monde arabe, une spectaculaire transition démographique jusqu’à la décennie passée. Le taux de fécondité avait en effet chuté de 5,3 enfants par femme en 1980 à 3 en 2008, une évolution avant tout gagée sur la promotion sociale des femmes en termes d’accès à l’éducation et, dans une moindre mesure, au marché du travail. […]

Le taux de fécondité, remonté à 3,5 enfants par femme en 2014, peine cependant à retrouver sa tendance antérieure à la baisse, avec une résistance plus sensible en milieu rural, mais qui affecte toute la population féminine du pays. Le très respecté démographe Youssef Courbage a qualifié ce phénomène de «contre-transition démographique», là où ses collègues considéraient jusqu’alors la transition démographique comme un processus irréversible. Ce renversement de tendance est particulièrement net en Egypte, où il s’accompagne d’un double recul, celui de l’âge médian du mariage, d’une part, et celui de la part des femmes sur le marché du travail, d’autre part. A titre de comparaison, la République islamique d’Iran connaît un taux de fécondité de 1,8 enfants par femme et la Tunisie de 2,2. […]

Le Monde

 

 

 

Une ministre française assure à Londres que «nous savons» comment rendre «très désagréable» l'accord post-Brexit

 

Dans une interview à la BBC, Amélie de Montchalin, la Secrétaire d’État chargé des affaires européennes, a mis en garde Londres sur l’accord post-Brexit à venir, expliquant que «nous savons» comment transformer ces négociations en «bataille très désagréable».

L’accord commercial post-Brexit entre l’UE et le Royaume-Uni peut s'effondrer si la Grande-Bretagne refuse aux bateaux européens le droit de pêcher dans ses eaux, a averti la ministre française chargée des affaire européennes à la BBC.

Amélie de Montchalin a ainsi expliqué que l’accord entre Londres et Bruxelles était articulé sur quatre questions, et qu’un échec sur une de ces questions empêcherait tout accord.

Ces quatre thèmes sont le droit de pêche, un accord de libre-échange, les règles de la concurence et la gouvernance, a-t-elle précisé.

Interrogée sur la possibilité que l'UE bloque l'accord dans son ensemble en cas d’échec sur la question de la pêche, elle a répondu:

«Oui. Nous avons dit qu'il y a quatre sujets qui sont liés dans ces négociations. Ce que je veux dire c’est que sur le poisson et les autres sujets, nous jouons tous avec émotion, avec drame, avec passion, avec des symboles, et nous savons comment en faire une bataille très désagréable. Des deux côtés.»

«Une bataille dans laquelle les politiciens du Royaume-Uni et les politiciens français seront mis dans une situation où les choses deviennent très difficiles. Et à la fin, nous perdrons tous les deux.»

Lire la suite

 

 

 

L’Haÿ-les-Roses (94): une femme (voilé) attaquée au couteau, les policiers tirent sur le suspect

 

[…]

La piste terroriste a d’ores et déjà été écartée et celle de l’agression sexuelle est privilégiée. Une femme a été attaquée au couteau, ce dimanche matin, allée de la Plaine à L’Haÿ-les-Roses. Rapidement sur place, les policiers du Kremlin-Bicêtre sont parvenus à neutraliser le suspect.

Les fonctionnaires ont fait usage de leur arme à feu. L’individu aurait en effet tenté de se jeter sur un des policiers, malgré deux premiers coups de pistolet à impulsion électrique (PIE).

 

 

Saint-Trivier-de-Courtes (01) : un incendie ravage l’église, le clocher s’est effondré

 

Ce dimanche soir, l’édifice religieux est en flammes depuis le début de la soirée. Les pompiers interviennent sur place.

L’église de Saint-Trivier-de-Courte a été la proie des flammes. Vers 20 h 30, des riverains ont alerté les pompiers car des fumées s’échappaient de l’horloge de l’église.

Peu avant 22 heures, le clocher de l’église s’est effondré dans les 600 m² de l’église. Un riverain a filmé la scène.

Très rapidement, l’incendie s’est propagé à l’ensemble de l’édifice religieux. Sur place, plus de 50 pompiers ont lutté contre ce spectaculaire incendie.

La foudre, une des pistes pour expliquer l’incendie?

(…) Le Progrès

LIRE AUSSI : Lyon : suite à l’augmentation des vols, incendies et profanations, le diocèse installe la vidéosurveillance dans les églises

 

 

Commenter cet article

kyrEn 02/03/2020 23:55

Quand, dans le journal télévisé des premières chaînes nationales françaises, 32 minutes sur 34 sont réservées au coronavirus cela ne laisse pas beaucoup de place pour le reste... y compris sur les incidents gravissimes à la Gare de Lyon (Paris)!