Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 12 mars 2020

 

 

 

 

La Bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire

 

La Bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire

La Bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire

Détails à suivre...

LIRE AUSSI:  Chute vertigineuse des bourses européennes, le prix du Brent s'effondre aussi

 

 

 

 

Coronavirus : l'Elysée envisage maintenant le report des municipales

 

INFO JDD - Sans être acté, le report des municipales devient vraisemblable à cause de la crise du coronavirus. Selon nos informations, le processus de consultation des présidents des deux chambres, à propos d’un décalage du scrutin, a commencé.

Lire la suite

 

 

 

Décès de soldats US sur une base en Irak: Washington croit connaître les responsables

 

Une enquête visant à établir les auteurs de l’attaque contre une base en Irak, qui a fait des victimes parmi les militaires de la coalition menée par les USA, est en cours. Tandis qu’aux États-Unis sont soupçonnées des milices chiites, en Irak des blessés dans les rangs de l’armée gouvernementale sont signalés.

Outre trois morts et 12 blessés dans les rangs des membres de la coalition internationale, la frappe de roquettes contre une base irakienne menée le 11 mars a fait des blessés au sein des soldats de ce pays proche-oriental, a expliqué à Sputnik le porte-parole du Commandement unifié des forces armées irakiennes Tahsin al-Khafaji.

Confirmant le bilan dressé par la coalition, il a expliqué: «Suite à l’attaque, des militaires irakiens ont également été touchés. […] Les morts se comptent que parmi les membres de la coalition internationale», a-t-il précisé, ajoutant qu’une enquête était menée au plus haut niveau.

Le Commandement ayant à sa disposition des informations sur les attaques précédentes contre la base d’Al-Taji, qui abrite pour rappel des militaires de la coalition, ces données seront utilisées pour déterminer les auteurs de l’attaque, a-t-il précisé.

Pour rappel, réagissant à l’attaque meurtrière, la chancellerie du Président irakien avait plus tôt annoncé que Bagdad condamnait le pilonnage et jugeait comme indispensable une enquête exhaustive.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Migrants : « C’est une zone de guerre ici ». Entreprises en faillite, chute du tourisme, insécurité… situation catastrophique à Lesbos

 

Grèce – Autrefois plus connue pour son ouzo, son fromage, ses plages idylliques et pour être le lieu de naissance de la poétesse grecque antique Sappho, l’île de Lesbos a été transformée sous le poids d’une crise humanitaire qui n’était pas de son fait.

Aujourd’hui, Lesbos, située à quelques kilomètres des côtes turques, connaît une nouvelle vague d’arrivées de migrants dont les pêcheurs, les hôteliers et les commerçants craignent qu’elle ne nuise encore davantage à l’image de l’île en tant que destination de vacances et ne les ruine.

L’île de 86 000 habitants abrite déjà 20 000 migrants, pour la plupart entassés dans des installations prévues pour moins de 3 000 personnes. (…)

« La plupart des entreprises, du moins les entreprises touristiques, ferment », a déclaré Vangelis Papastavros, dont la femme possède un hôtel à Mytilène, la plus grande ville de l’île.

(…) M. Papastavros a déclaré que la crise des migrants avait entraîné une « mauvaise publicité » qui menaçait les moyens de subsistance des habitants de l’île.

(…) Le commerçant Thodoros a déclaré qu’il pourrait fermer son commerce si la crise persiste.

« J’ai déjà du mal à joindre les deux bouts… Vous pensez que vous êtes dans une zone de guerre ici », a-t-il dit.

Les tensions sur l’île sont fortes, avec de fréquentes altercations entre des migrants frustrés et une police à bout de souffle.

(…) Cette situation comporte également des risques pour les pêcheurs de l’île.

« Nous sortons la nuit et je ne me souviens plus combien de fois nous les avons croisés, nous faisant presque tuer », a déclaré Yiorgos Mavrapidis, 67 ans, en évoquant le risque de collision avec les canots pneumatiques transportant les migrants vers la Grèce.

« En tant qu’îles périphériques, nous avions un peu de tourisme, mais maintenant, il n’y en a plus. »

Ekathimerini

 

 

 

Grèce : la nuit dernière, des centaines de migrants ont tenté de prendre d’assaut la frontière en lançant des cocktails Molotov

 

La nuit dernière, des centaines de migrants essayant de quitter la Turquie et d’entrer en Grèce avaient pris d’assaut la barrière frontalière près du poste-frontière de Pazarkule-Kastanies et lancé des cocktails Molotov et des pierres sur les forces de sécurité.

Sudinfo.be

 

Les garde-côtes turcs attaquent un navire des garde-côtes grecs en mer Égée, Erdogan s’en félicite, la Grèce convoque l’ambassadeur turc

 

Le 11 mars

Le correspondant du Bild en Grèce, a posté une vidéo de l’incident, dans laquelle on peut entendre les officiers grecs sur le navire dire : « Ils nous ont percutés par derrière, nous sommes dans les eaux grecques et ils nous ont percutés ».

 

Mercredi, le président turc Erdogan a semblé applaudir la tentative apparemment délibérée d’un navire des garde-côtes turcs de percuter un navire des garde-côtes grecs au large de l’île grecque de Kos.

« Ils s’enfuiront et nous les poursuivrons. C’est ainsi que cela se passera désormais », a déclaré M. Erdogan, selon des propos rapportés par les médias grecs.

Ses commentaires font suite à une déclaration du ministère grec de la marine qui a déclaré qu’il considérait l’incident survenu au large des côtes de Kos comme une acte délibéré des garde-côtes turcs de percuter le navire grec.

La Grèce annonce avoir convoqué l’ambassadeur turc.

Le bateau grec patrouillait la frontière maritime au moment de l’incident, qui a causé quelques dommages au navire mais n’a fait aucun blessé.

Ekathimerini / Bild

 

Turquie : Erdogan estime qu’il n’y a aucune différence entre les nazis et les autorités grecques et maintient ses frontières ouvertes

 

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé qu'il n'y avait "aucune différence" entre les nazis et les autorités grecques repoussant des migrants qui cherchent à rejoindre la Grèce après l'ouverture des frontières par Ankara

Erdogan a également affirmé que la Turquie maintiendrait ses frontières avec l'Europe ouvertes pour laisser passer les migrants, jusqu'à ce qu'elle obtienne une réponse "concrète" de l'Union européenne à ses exigences

SOURCE

 

Le chef de l’État turc a mentionné la reprise des discussions sur l’exemption de visas pour les ressortissants turcs voulant se rendre en Europe, l’ouverture de nouveaux chapitres dans le processus d’adhésion d’Ankara à l’UE (au point mort), une modernisation de l’union douanière et une aide financière supplémentaire. […]

Par ailleurs, il a affirmé qu’il recevrait le 17 mars à Istanbul la chancelière allemande Angela Merkel et le chef de l’État français Emmanuel Macron, mais la présidence française n’a pas confirmé la tenue d’un tel sommet. […]

ouest-france.fr

 

Note ; pourtant  c'est bien son pays la Turquie qui était a la première guerre mondiale avec les allemands et a la deuxième avait un pacte d’amitié avec l’Allemagne  nazie !  Et que dire du génocide arménien curieusement similaire au génocide juive 

 

 

 

Charlotte d’Ornellas : « Pourquoi y a-t-il des millions de réfugiés en Turquie ? La Turquie a laissé sa frontière ouverte pendant toute la guerre pour laisser passer les djihadistes »

 

"On devrait protéger nos frontières plutôt que de les confier à Erdogan.
Il se fiche de la souveraineté de l'Europe.
[...]
Pendant la guerre, la Turquie a laissé sa frontière ouverte pour aider les djihadistes avec qui elle fait la guerre aujourd'hui." - Charlotte d'Ornellas

VIDEO

 

 

 

 

 

L’Autriche, la Pologne et Chypre envoient des centaines de policiers à la frontière gréco-turque. « Nous sommes le bouclier de l’Europe »

 

Le 11/03

L’Autriche et la Pologne ont accepté d’envoyer des policiers pour aider leurs collègues du nord de la Grèce à tenir la frontière gréco-turque contre l’afflux de dizaines de milliers de migrants incités par Ankara à franchir la frontière pour entrer dans l’Union européenne.

Des sources ont déclaré lundi que la Pologne a déjà accepté d’envoyer 100 policiers dans la région frontalière d’Evros, au nord-est de la Grèce, et qu’elle est prête à en envoyer d’autres si Athènes le demande. Un accord similaire a également été conclu avec le gouvernement autrichien, avec 13 officiers des forces spéciales de police qui devraient arriver à Evros dans les prochains jours.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, quant à lui, doit s’entretenir mardi à Vienne avec le chancelier autrichien Sebastian Kurz, qui cherche à obtenir le soutien des dirigeants de l’Union européenne. Il était à Berlin lundi, où il s’est entretenu avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Chypre a également envoyé une assistance sous la forme de 22 officiers de police, tandis que l’agence européenne pour la gestion des frontières, Frontex, supervisera une force de 100 gardes-frontières provenant de différents États membres.

« Le service des migrations autrichien est arrivé en Grèce. À partir d’aujourd’hui, le drapeau grec flottera à Evros, ainsi que les drapeaux autrichien, chypriote et de nombreux autres États membres de l’UE. Evros et la mer Égée sont le « bouclier » de l’Europe. »

Ekathimerini.com

 

 

 

Méditerranée : un patrouilleur des douanes basé à Brest fait route pour la mer Égée, une mission d’assistance aux migrants selon Ouest-France

 

Le patrouilleur des douanes Kermorvan, le plus souvent basé dans le port de commerce de Brest, a appareillé, ce mardi, pour l’est de la Méditerranée

Mission inhabituelle pour un navire de ce gabarit (43 mètres), armé par une petite vingtaine d’agents dépendant de la direction régionale des garde-côtes (DRGC) de Nantes. Généralement déployé sur la façade Atlantique, le navire des douanes entame un long transit d’une dizaine de jours pour atteindre les côtes gréco-turques soumises à d’importants mouvements de population depuis les récentes décisions politiques de la Turquie. La mission déclinée au soutien du dispositif Frontex serait programmée pour deux mois.

Sollicité sur le sujet, le service de communication des douanes françaises n’était pas en mesure de confirmer, ce mardi, en fin d’après-midi, la nature et la durée de la mission confiée au navire brestois. […]

letelegramme.fr

Le patrouilleur de la Douane « Kermorvan » va rejoindre la mer Égée

Le patrouilleur de haute mer « Kermorvan », bâtiment de la Douane française basé à Brest (Finistère), va participer aux côtés de son homologue grecque à une mission d’assistance aux migrants en Méditerranée. Cela, pour le compte de l’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes Frontex. […]

ouest-france.fr

 

 

COVID-19 : l’OMS déclare officiellement le statut de pandémie

 

Alors que le coronavirus SARS-CoV-2 est aujourd’hui présent dans une centaine de pays, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui ces dernières semaines était réticente à changer le statut de l’épidémie afin de ne pas entraîner une panique plus importante, a finalement décidé de déclarer officiellement la pandémie. Une annonce qui devrait pousser les pays à redoubler d’efforts pour contenir la propagation du coronavirus.

coronavirus pandemie

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré mercredi le statut de pandémie concernant le coronavirus SARS-CoV-2, celui-ci s’étant propagé dans plus de 100 pays à travers le monde. L’OMS définit une pandémie comme « la propagation mondiale d’une nouvelle maladie ». La détermination est basée sur la propagation géographique d’une maladie, la gravité des symptômes qu’elle provoque et ses effets sur la société.

La nécessité de renforcer la lutte contre SARS-CoV-2

Le virus a infecté plus de 128’000 personnes et en a tué plus de 4700. « Pandémie n’est pas un mot à utiliser à la légère ou avec négligence. C’est un mot qui, s’il est utilisé à mauvais escient, peut provoquer une peur déraisonnable ou une acceptation injustifiée de la fin de la lutte, conduisant à des souffrances inutiles et à la mort », explique Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS.

Tedros et ses collègues ont souligné que tous les pays devaient être plus agressifs dans leur approche pour contenir la maladie et atténuer sa propagation, notamment en utilisant des outils de santé publique de base comme le traçage des foyers infectieux. « Si les pays détectent, testent, traitent, isolent, tracent et mobilisent leurs populations dans leur action, ceux qui n’ont qu’une poignée de cas peuvent empêcher ces cas de devenir des groupes, et les groupes de devenir des transmissions communautaires ».

Lire la suite

 

Note : Les journalistes cherchent (AUSSI) à affoler la population en donnant des chiffres excessifs de la maladie !
 Il n'a pas 126 000 personnes infectées par le virus, parce que *68 000 on était guéris

 

LIRE AUSSI:Coronavirus : à quoi correspond le stade 3 de l'épidémie ?

ET : Coronavirus à Paris : un enseignant dépisté positif, le président de la Sorbonne ferme Tolbiac

 

 

 

Le décryptage éco. Coronavirus : les compagnies aériennes françaises inquiètes après la décision de Donald Trump

 

Donald Trump s\'adresse aux américains et donne ses nouvelles consignes par rapport au conoravirus, depuis Washington, le 11 mars 2020. 
Donald Trump s'adresse aux américains et donne ses nouvelles consignes par rapport au conoravirus, depuis Washington, le 11 mars 2020.  (DOUG MILLS / POOL)

Plus de vols entre l'Europe et les USA sur décision de Donald Trump à cause du coronavirus. L’Amérique reste une des premières destinations de tourisme des Français, on y va aussi pour les affaires, pour des échanges universitaires et pour des colloques. Le décryptage de Fanny Guinochet ("L'Express").


Cela va compliquer encore un peu plus la donne pour ces compagnies aériennes, parce que l’Europe et les États-Unis sont étroitement liés. L’Amérique reste une des premières destinations de tourisme des Français, mais on y va aussi pour les affaires, pour des échanges universitaires, des colloques
Rien que la ligne Paris-New York est une des plus fréquentées au monde. Chaque année, près de deux millions de passagers l’empruntent. Une dizaine de compagnies aériennes la desservent, dont Air France, c’est une de ses lignes phares. Pour la compagnie française, cela va représenter un énorme manque à gagner alors qu’elle a déjà perdu des centaines de millions d’euros avec la suspension des vols vers l’Asie ou même l’Italie. Avant la décision de Trump, Air France avait déjà annulé, en mars, 3 600 vols.
Depuis début le début du mois, le trafic aérien dans l’hexagone a déjà baissé de 20%. C’est le calcul de l’Union des aéroports français (UAF).

Le secteur de l’aérien en danger

Il est résilient, il en a vu d’autres, mais c’est vrai que le raz-de-marée est tel, qu’on s’attend à des faillites. En fait, le coronavirus risque surtout de signer l’arrêt de mort des compagnies les plus fragiles : Flybe, la compagnie britannique, a tiré le rideau la semaine dernière mais "sur la cinquantaine de compagnies françaises, il faut s’attendre à une ou deux défaillances",  c’est ce que prédit par exemple le patron d’Air Caraibes, Marc Rochet, dans le journal Le Parisien jeudi 12 mars. Les grosses compagnies vont s’en sortir, non sans y laisser des plumes. C’est pour ça qu’elles en appellent à l’État.

Réunion importante jeudi pour trouver une solution

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des Transports, et la secrétaire d’État à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, reçoivent tous les acteurs du transport, aujourd’hui. Les patrons de compagnies aériennes leur demandent d’étaler les cotisations sociales et les taxes. Le gouvernement a déjà accepté une certaine souplesse dans d’autres filières. Alors, pourquoi pas. Les compagnies espèrent un coup de pouce,
avant de pouvoir se rattraper cet été quand le trafic repartira. À condition que le coronavirus ne soit plus qu’un mauvais souvenir !

Source

 

 

Coronavirus : Donald Trump suspend pour 30 jours tous les vols venant d’Europe

 

Donald Trump a également appelé, mercredi, le Congrès à adopter rapidement une réduction des taxes sur les salaires pour aider les ménages américains à surmonter l’impact économique de l’épidémie de Covid-19.

[…]

« Pour empêcher de nouveaux cas de pénétrer dans notre pays, je vais suspendre tous les voyages en provenance d’Europe vers les Etats-Unis pour les 30 prochains jours », a dit le président lors d’une allocution solennelle dans le Bureau ovale.

Cette nouvelle mesure entrera en vigueur vendredi à minuit (5 heures en France). Elle ne concerne pas le Royaume-Uni, a précisé Donald Trump.
[…]

Le Monde

 

Note: cela va ralentir un peut le virus mais la contagions est déjà en action au USA

Je reposte la carte du direct de l’épidémie mondiale

 

L'évolution mondiale du coronavirus au 5 mars à 10h.
L'évolution mondiale du coronavirus

Pour consulter l'évolution des cas dans le monde entier en direct, c'est par ici.

 

 

 

Allemagne : un groupe de rap se réjouit que le coronavirus tue « exclusivement les vieillards blancs » devant une foule en liesse

 

Le groupe de hip-hop de gauche K.I.Z. est connu pour ses paroles de mauvais goût. Lors d’un concert à Dortmund, il en a apporté une nouvelle preuve.

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, dimanche, dans la Westfalenhalle de Dortmund, le groupe a joué exclusivement devant un public féminin – et s’est non seulement moqué de la peur du virus corona, mais aussi qu’à son avis, l’infection ne frappait pas nécessairement les mauvaises personnes. Un des musiciens a dit : « Les gens ont peur d’un virus stupide. La vérité est que seuls les vieux hommes blancs en meurent ».

Junge Freiheit

VIDEO

 

 

 

 

Londres : « La population blanche diminue (-600.000) tandis que celle des minorités augmente (+1.2 million). Nous gagnons ! », s’exclame une activiste de gauche

 

Royaume-Uni – La rédactrice en chef de Novara Media, Ash Sarkar*, a été confrontée à une polémique sur les réseaux sociaux après la réapparition d’un clip sur le thème de l’intégration à Londres. Mme Sarkar a été accusée de racisme pour s’être exclamée « Oui les gars, nous sommes en train de gagner » après avoir noté la diminution de la population britannique de souche à Londres lors d’un clip en 2016.

« La population britannique blanche a diminué (-600.000 personnes) tandis que la population des minorités a augmenté (+1.2 million de personnes). Donc oui, nous gagnons ! »

Express.co.uk

*Ash Sarkar est une journaliste et militante communiste, contributrice au Guardian et à The Independent.

VIDEO

 

Paris : deux touristes japonais agressés au couteau place du Trocadéro, l’un d’eux se trouve entre la vie et la mort, 3 mineurs arrêtés

 

Deux touristes japonais ont été agressés à l’arme blanche mardi soir, dans le 16e arrondissement, place du Trocadéro.

 

 

 

 

Manif féministe : deux jeunes femmes racontent le lynchage dont elles ont été victimes pour avoir dénoncé l’immigration (MàJ)

 

Deux militantes racontent le lynchage dont elles ont été victimes à la manifestation #NousToutes, pour s’être opposées à l'immigration.

Le collectif @NemesisNemesi18 lève les tabous du #féminisme, qui ne laisse aucune place aux opinions divergentes sur l'#immigration.

VIDEO 

 

Xavier Nicolas @XavierNicolas94

Réaction en direct avec @stanislasrig suite à l’encerclement par des antifas du collectif @NemesisNemesi18 dans un bar+résumé de la manif#NousToutes

VIDEO

 

Donc elle elle se pointe à une manif de féministes d’extrême-gauche avec une banderole anti-immigration ET elle repousse des agresseurs pour défendre sa banderole. Niveau courage qui fait mieux ? @NemesisNemesi18 d’Arc. #JourneeDeLaFemme

VIDEO

 

 

 

 

Bobigny (93). 19 membres de Génération identitaire jugés pour leur intrusion à la CAF

 

En mars 2019, les militants d’extrême droite avaient déployé une banderole réclamant « de l’argent pour les Français, pas pour les étrangers ! » sur le toit de la CAF de Seine-Saint-Denis. Poursuivis pour « entrave concertée avec voies de fait à l’exercice de la liberté du travail », ces 17 hommes et ces 2 femmes encourent trois ans de prison et 45.000 euros d’amende au titre de l’article 431-1 du Code pénal.

Leur action suscite un torrent de réactions indignées. « Le conseil d’administration de la CAF de Seine-Saint-Denis condamne fermement l’envahissement de ses locaux, les propos haineux et discriminants et l’interruption du service d’accueil du public », écrit dans un communiqué Tahar Belmounès, alors directeur général de la CAF 93 et aujourd’hui directeur de la CAF de Paris. Dans un tweet, le député LFI de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière traite quant à lui les membres de GI de « crétins » et réclame la « dissolution » de l’association.

(…) Le Figaro

 

 

 

Crise séparatiste au Cameroun: doit-on craindre un embrasement des régions francophones?

 

Tandis que l’on s’interroge sur les solutions à mettre en place pour abolir le conflit dans les régions séparatistes, le bilan ne cesse de s’alourdir. Au moins neuf personnes, dont cinq soldats, ont été tuées dans deux nouvelles attaques. La première, qui s’est déroulée dans l’ouest francophone, fait craindre une déportation du conflit.

Ces dernières semaines, la crise séparatiste au Cameroun a connu un regain de violence. Au moins quatre soldats et quatre civils ont été tués pendant une incursion des combattants séparatistes dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mars à Galim, dans l’Ouest francophone du Cameroun, zone frontalière du Nord-Ouest séparatiste, a appris Sputnik de sources officielles.

Dans sa déclaration, le gouvernement de Yaoundé, par la voix de son porte-parole, attribue cette attaque à une «horde de terroristes sécessionnistes, en provenance de la région du Nord-Ouest, qui sont entrés à Galim dans une caravane motorisée».

«Les violentes attaques qui s’en sont suivies contre les éléments de nos forces de défense et de sécurité, lesquelles ont promptement riposté pour repousser les assauts et protéger leurs unités respectives, se sont soldées par des pertes en vies humaines au sein des Forces camerounaises de défense et de sécurité et parmi les populations civiles», peut-on lire dans le communiqué de René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication.

Lire la suite

 

Note : 20,9 % de musulmans, concentrés dans l'Adamaoua, le Nord, l'Extrême Nord et à l'ouest (peuple bamoun) source

 

 

Commenter cet article