Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 6 novembre 2019

 

 

 

 

DIRECT. "Nous voulons reprendre le contrôle de notre politique migratoire" : Edouard Philippe dévoile des mesures sur l'immigration, regardez sa conférence de presse

 

Les annonces du gouvernement font suite aux débats à l'Assemblée nationale. Deux points sont particulièrement attendus : les quotas d'immigration économique et l'aide médicale d'Etat. 

Ce qu'il faut savoir

Le sujet est sensible. Le Premier ministre, Edouard Philippe, annonce mercredi 6 novembre une série de 20 mesures sur l'immigration. Cette prise de parole fait suite aux débats à l'Assemblée nationale, et le climat s'annonce d'ors et déjà tendu. Emmanuel Macron, en visite d'Etat en Chine, a refusé de s'exprimer sur la question lors du point presse. 

"La réponse est européenne." La conférence de presse commence par la prise de parole d'Edouard Philippe, Premier ministre, d'Amélie de Montchalin, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargée des affaires européennes, et de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur. Tous trois insistent sur l'importance de la collaboration - européenne et interministérielle - pour répondre à la crise migratoire. Dans les prochaines semaines, le gouvernement sera en tournée en Europe pour faire "valoir les positions" de la France sur la question. 

Une politique des quotas décriée. C'est l'un des objectifs annoncés du gouvernement : la mise en place de quotas pour l'immigration économique, afin de pallier les problèmes de recrutement de certains secteurs. Dans une note du gouvernement consultée par France Télévisions mardi, la politique des quotas est présentée comme un moyen de faciliter les recrutements de personnes étrangères dans les secteurs en tension. Cette mesure est décriée par les associations et la gauche, qui dénoncent une "bonne et une mauvaise immigration", comme par le RN. "La priorité d'un gouvernement, c'est de donner de l'emploi à ses propres compatriotes", a réagi Marine Le Pen sur franceinfo.

Autre point de tension : la restriction de l'accès aux soins. Le gouvernement prévoit l'instauration d'un délai de carence de trois mois avant que les demandeurs d'asile ne puissent accéder à la Protction universelle maladie (Puma), ce dont ils peuvent aujourd'hui bénéficier dès l'enregistrement de leur demande d'asile. Selon la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, la Puma est "dévoyée" par les demandeurs d'asile venus de Géorgie et d'Albanie, "a priori des pays sûrs"

Les délais d'instruction des demandes d'asile devraient être réduits. La loi votée en 2018 à ce sujet n'a pas encore eu les effets escomptés. En moyenne, les demandeurs d'asile doivent patienter douze mois pour voir leur demande instruite. L'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) et la Cour nationale du droit d'asile (CNDA) devraient se voir attribuer des "crédits supplémentaires" pour accélerer ces procédures.

 

12h23 : La ministre du Travail Muriel Pénicaud annonce qu'elle réunira d'ici fin novembre les partenaires sociaux et les régions pour établir les besoin de mains d'œuvre, sans concurrence avec les demandeurs d'emplois du pays."

12h22 : Les étrangers sans-papiers ainsi que les personnes déboutées de leur demande d'asile ne pourront prochainement bénéficier d'un maintien de leur protection maladie que pendant six mois au lieu de douze auparavant, a enfin annoncé le gouvernement. Cette mesure entrera en vigueur par décret d'ici la fin de l'année.

12h19 : La ministre de la Santé ajoute qu'une entente préalable sera nécessaire pour une série d'acte médicaux dans le cadre de l'Aide médicale d'Etat, citant le cas d'une chirurgie cataracte, du genoux, des hanches, etc.

12h14 : "Cela va bien sûr mettre la personne en danger, mais en cas de maladie contagieuse, cela peut aussi mettre en danger son entourage et la société. Puisque qu’on le veuille ou non les migrants et les demandeurs d’asile font partie intégrante de notre société."

Les associations s'élèvent contre le délai de carence de trois mois pour les demandeurs d’asile avant de pouvoir accéder à la protection universelle maladie.

Lire la suite

LIRE AUSSI :Accès aux soins, lutte contre les "abus"... les mesures du gouvernement sur l'immigration

VOIR AUSSI; Christophe Castaner: « Nous ne toucherons pas au regroupement familial »

 

 

undefined
La république du pipeau

 

 

Éric Zemmour : « On sait qu’il y a des problèmes à cause de l’immigration et on va l’augmenter. Emmanuel Macron et Édouard Philippe se moquent du monde. « 

 

"Depuis des années, on sait qu'il y a des problèmes à cause de l'immigration.
Les Français veulent une politique plus sévère et plus restrictive.
[...]
Le résultat de cette mesure des quotas : on va augmenter l'immigration !" - Éric Zemmour

 

 
 
 

 

 

Instauration de quotas pour l'immigration professionnelle : "insuffisant" selon la droite, "stigmatisant" pour la gauche

 

Des "quotas" ou "objectifs chiffrés" d'immigrés professionnels vont être fixés pour que la France recrute en fonction de ses besoins de travail, a indiqué mardi la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

La mesure n'a pas encore été annoncée par le Premier ministre qu'elle fait déjà réagir. Des "quotas" ou "objectifs chiffrés" d'immigrés professionnels vont être fixés chaque année, dès l'été prochain, pour que "la France recrute" en fonction de ses besoins de travail, a déclaré la ministre du Travail Muriel Pénicaud mardi 5 novembre sur BFMTV.

La droite a salué l'annonce même si elle se montre prudente. La gauche, elle, a dénoncé l'"instrumentalisation" de la question migratoire par le gouvernement.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Les inspections générales accréditent « l’hypothèse d’une migration pour soins »

 

« Lutter contre la fraude » et les « usages abusifs ». Un mois après le débat parlementaire sur l’immigration, qu’a souhaité organiser le président de la République Emmanuel Macron pour « regarder en face » ce sujet sur lequel il entend combattre le Rassemblement national, un rapport des inspections générales des affaires sociales (IGAS) et des finances (IGF) met l’accent sur les détournements des systèmes de soins réservés aux étrangers sans papiers et aux demandeurs d’asile. […]

Les auteurs du rapport en veulent pour preuve l’importance du recours par les bénéficiaires de l’aide médicale d’État (AME) – 318 106 étrangers sans papiers en 2018 – à certains soins spécifiques liés aux accouchements, à l’insuffisance rénale chronique, aux cancers ou encore aux maladies du sang. « Le rythme de croissance des séances d’hémodialyse, chimiothérapie et radiothérapie est particulièrement élevé [plus de 10 % par an] pour les bénéficiaires de l’AME », soulève la mission. […]

Le Monde

 

 

 

Nouvelle nuit de violences dans les Yvelines, des engins de chantier brûlés – vidéo

 

Les violences ne cessent pas dans les Yvelines, au moins deux engins de chantier étant incendiés durant la soirée du 5 novembre à Mantes-la-Jolie. Sans toutefois que des affrontements se produisent entre les jeunes et la police.

Le quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines), a été le théâtre d’un nouvel épisode de violences urbaines le soir du 5 novembre. Selon Le Parisien, au moins deux engins de chantier ont été brûlés dans le secteur des Peintres.

Un autre véhicule a été incendié non loin. Sans néanmoins que des affrontements directs avec la police se produisent.

Lire la suite et voir vidéo

 

 

 

 

Mantes-la-Jolie (78) : « il y a bien un policier qui peut mourir lors d’un prochain guet-apens », des jeunes justifient les violences

 

Dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, certains jeunes justifient les violences urbaines qui émaillent les nuits de quelques banlieues des Yvelines depuis une semaine. Ils dénoncent « un ras-le-bol » et mettent en garde les forces de l’ordre, dont le comportement serait la cause des problèmes.

 

 

 

Goussainville (95) : une voiture de police attaquée au cocktail Molotov alors qu’une policière se trouvait à l’intérieur

 

Le 5 novembre

Des policiers ont été visés par des jets de cocktails Molotov à deux reprises le week-end dernier, à Goussainville. Deux suspects ont pu être interpellés dimanche soir, lors de la seconde agression.

(…) C’est à ce moment que l’équipage a été pris à partie par une dizaine de personnes qui ont jeté des pierres dans sa direction sans l’atteindre. Les policiers ont reconnu deux des assaillants, dont l’un qui a lancé un cocktail Molotov dans leur direction.

(…) Cette attaque est arrivée au lendemain de faits similaires survenus déjà à Goussainville. Une voiture de police se rendait rue Pierre-Semard pour une mission d’ordre administratif, samedi soir vers 20 heures. Une policière, restée dans le véhicule pendant l’intervention de ses collègues, a été attaquée par quatre personnes. Elle a pu prendre la fuite et éviter un cocktail Molotov lancé dans sa direction qui a échoué dans un buisson.

(…) Le Parisien

 

 

 

 

Leonora Miano : «Si la physionomie de la France change, c’est le fait de l’aventure coloniale»

 

L’écrivaine franco-camerounaise, Leonora Miano, née à Douala, reproche aux convaincus du supposé « grand remplacement » de commettre le « grand effacement » de l’histoire. Ces Français « issus de l’immigration » auxquels on reproche de ne pas s’assimiler à la culture du pays sont le résultat de notre passé de conquêtes affirme-t-elle.

Alain Finkielkraut fait de moi l’annonciatrice réjouie du « grand remplacement » et ne rate pas une occasion de me mentionner pour justifier l’effroi de ceux qui évoquent une «colonisation migratoire». […]

Le « grand remplacement », tel que présenté par ceux qui l’évoquent, ne résulterait pas de la relation dans laquelle la France s’est engagée avec diverses régions du monde. Il s’agirait d’un complot ourdi par des ennemis de l’intérieur. Ces Français qui n’en finissent pas d’être « issus de l’immigration » se seraient mis en cheville avec une « élite mondialisée », afin d’élaborer un plan de destruction de la nation. Sur les décombres de celle-ci, leur intention serait d’ériger une version inédite du Nouveau Monde et, sans doute, de repousser les Français dits « de souche » dans des réserves au fond desquelles, privés de tout pouvoir, ils chériraient le souvenir d’une grandeur révolue. Je ne me suis jamais fait la promotrice de ce délire. M. Finkielkraut comme d’autres, outre qu’ils se livrent à une présentation fallacieuse de mes propos, se rendent coupables d’un grand effacement, passant sous silence les causes des effets par eux déplorés. […]

Le Monde

 

Note:  il faudra qu'un jours je publie un article sur les biens fait de colonialisme

 

 

Le PS ne participera pas à la manifestation contre l’islamophobie dimanche

 

La présence du très controversé Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) à la manifestation du 10 novembre suscite le débat à gauche.

Ce sera sans eux. Les socialistes se sont mis d’accord mardi soir lors de leur Bureau national pour acter qu’ils n’iraient pas à la manifestation contre l’islamophobie dimanche prochain à Paris. «Nous ne nous voulons pas nous associer à certains des initiateurs de l’appel», a indiqué le PS dans un communiqué mercredi. En cause notamment - bien qu’il ne soit pas cité dans le communiqué - la présence du très controversé Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) qui fait partie des initiateurs de la tribune publiée par Libération le 1er novembre.

«Nous ne nous reconnaissons pas»

Le Parti socialiste ne partage pas non plus l’idée que des «lois liberticides» sont votées «depuis des années» à l’encontre des musulmans. «Nous ne nous reconnaissons pas dans ses mots d’ordre qui présentent les lois laïques en vigueur comme “liberticides”», peut-on lire dans le communiqué.

Lire la suite

 

Note ; ils ne partagent pas leurs idées mais adhérent à leurs idéologies!

 

 

 

Toulouse (31) : « Une flambée considérable des actes antisémites », 7 ans après la tuerie d’Ozar Hatorah

 

[…] A Toulouse, cette dernière est depuis plusieurs années la cible d’actes antisémites. « On aurait pu croire qu’en 2012 les choses se seraient figées au regard des événements tragiques qui s’y sont déroulés, rien du tout, nous sommes dans une flambée considérable. Toulouse est aujourd’hui une des places fortes de l’antisémitisme en France », déplore Franck Touboul, le président régional du Conseil représentatif des institutions juives (CRIF).

Régulièrement, il est contraint de reloger des familles, « souvent dans des situations précaires, parce que leur judaïsme est connu de leurs voisins et ils vivent un enfer dans des quartiers ». « Mes rabbins sont régulièrement insultés, sont obligés de faire des détours pour se rendre à la synagogue parce qu’ils savent que dans telle ou telle rue, ils risquent quelque chose, on leur crache dessus. Je me dis que l’histoire bégaye, les auteurs sont différents, ils ont un nouveau visage mais ils véhiculent la même haine, les mêmes clichés », poursuit ce responsable qui a vu de nombreuses familles émigrer, de nombreux jeunes partir après avoir eu leur bac. […]

20 Minutes

 

 

 

C’est aux côtés de l’islamiste Abou Anas Nader que vont défiler Mélenchon, des féministes et une partie de la gauche contre l’islamophobie

 

C'est aux côtés de l'islamiste Abou Anas Nader qui explique qu'une femme ne peut se refuser à son mari et que lui prendre l'argent provoque des tremblements de terre que vt défiler Mélenchon, des féministes etc... le 10 novembre contre l'islamophobie...
Voir vidéo

 

 

 

 

Opération Defend Europe dans les Alpes : le Parlement européen veut-il licencier Damien Rieu ?

 

 

Le Parlement européen semble décidé à se pencher sérieusement sur le cas des identitaires embauchés à Bruxelles par le Rassemblement national. Suite à l’article du « Soir » paru le 30 octobre, l’administration du Parlement européen a pris la décision d’ouvrir une enquête concernant le cas de Damien Lefèvre (communément appelé Damien Rieu), a-t-on appris de sources concordantes.

Cet ancien porte-parole du mouvement Génération identitaire, rédacteur pour le blog d’extrême droite Fdesouche, a depuis peu pris ses fonctions à Bruxelles comme assistant parlementaire de l’eurodéputé français Philippe Olivier (Rassemblement national). Nous rappelions que Rieu/Lefèvre a été condamné le 29 août 2019, par le tribunal correctionnel de Gap à six mois de prison, une amende de 2.000 euros et la privation « de ses droits civiques » pour avoir participé à l’organisation du blocage du Col de l’Échelle, point de passage des migrants venus d’Italie, par des dizaines de militants de Génération identitaire. Une condamnation à laquelle Damien Rieu a fait appel et qui est donc provisoirement suspendue, insiste-t-il auprès du « Soir », balayant ainsi l’ouverture de l’enquête qu’il juge « inutile ».

 

 

 

 

Mali : La France annonce la mort d’un important chef djihadiste au Sahel

 

Des soldats de la force Barkhane au Mali le 21 avril 2019 (illustration).
Des soldats de la force Barkhane au Mali le 21 avril 2019 (illustration). — Laurence Geai/SIPA

Il était considéré comme le numéro deux et leader religieux du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), organisation djihadiste reliée à Al-Qaida. Le Marocain Abou Abderahman al Maghrebi, alias Ali Maychou, a été tué par les forces françaises au Mali début octobre, a annoncé mardi la ministre française des Armées, Florence Parly.

Le djihadiste a été tué « dans la nuit du 8 au 9 octobre » sur le sol malien en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain, a-t-elle précisé dans l’avion qui la ramenait d’une tournée dans plusieurs pays de la région du Sahel, où quelque 4.500 militaires français sont déployés dans le cadre de l’opération antidjihadiste Barkhane.

"Le deuxième terroriste le plus recherché au Sahel"

Selon la ministre, ce Marocain était "le deuxième terroriste le plus recherché au Sahel - y compris par les Américains". Il avait rejoint Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) en 2012. Il en était devenu le leader spirituel avant de participer à la fondation du GSIM en 2017 avec Iyad ag Ghali, le numéro un de l'organisation dont il était le plus proche fidèle (et qui est en tête de la liste des personnes recherchées). 

Lire la suite

[…] Florence Parly, la ministre française des Armées a annoncé mardi à l’Agence France Presse (AFP) que le Marocain Abou Abderahman al Maghrebi, alias Ali Maychou, considéré comme le numéro deux et leader religieux du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), organisation djihadiste reliée à Al-Qaïda, avait été tué par les forces françaises. Une opération réalisée en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain «dans la nuit du 8 au 9 octobre» au Mali […].

Cerveau de l’expansion d’Al Qaïda au Sahel, artisan de l’unité des katibas du sud au sein du GSIM, Ali Maychou est le deuxième personnage d’importance du GSIM tué cette année, après la mort de l’Algérien Djamel Okacha, alias Yahya Abou El Hamame en février. Le GSIM a revendiqué les attaques récentes fin septembre début octobre contre les forces maliennes à Boulkessy et Mondoro avec 40 militaires tués. Le groupe a aussi revendiqué l’attentat de Ouagadougou de mars 2018 (8 morts). Les attentats de Ouagadougou de 2016 (30 morts) et 2017 (19 morts) sont également l’œuvre d’Al-Qaïda.

Le Temps

 

 

 

 

Nigeria : 259 personnes libérées d’un centre de redressement islamique, des actes de torture et des viols évoqués

 

[…]

« Certains étaient là depuis des années et avaient des problèmes de santé, ils reçoivent actuellement des soins médicaux », a affirmé Fadeyi Olugbenga. « Ceux que nous avons interrogés ont raconté qu’ils étaient nourris une fois tous les trois jours, parfois même moins ».

Le propriétaire de la mosquée et du centre, ainsi que huit autres personnes, ont été arrêtés, mais l’enquête est toujours en cours.

[…]

des détenus décédés, peut-être de torture, ont été inhumés dans un lieu inconnu sans que leurs familles soient informées. Mutiu Amuda, une autre victime, a assuré que le propriétaire du centre entretenait des relations sexuelles avec certaines des jeunes femmes détenues

[…]

Le Parisien

 

 

 

 

 

L’Espagne souhaite recruter 16.500 saisonnières marocaines en 2020

 

HUELVA – L’Espagne a exprimé “son souhait” de recruter, au titre de la campagne agricole 2019-2020, près de 16.500 ouvrières saisonnières marocaines pour travailler dans la cueillette des fraises et des fruits rouges dans la province de Huelva (sud), indique un communiqué du ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle.

L’annonce en a été faite lors de la visite d’une délégation marocaine […].

Les discussions entre les parties marocaine et espagnole ont également abouti à des conclusions visant l’octroi d’autorisations de travail d’une durée de six mois au minimum, afin de pouvoir prolonger éventuellement la durée d’emploi […].

huffpostmaghreb

 

 

 

 

Iran : le président Rohani annonce une nouvelle étape sur le nucléaire

 

 

 

 

Un diplomate américain déclare avoir conditionné l’aide militaire à l’Ukraine à l’annonce d’investigations sur Joe Biden

 

Un témoin-clé dans la procédure de destitution de Donald Trump, Gordon Sondland, a révisé son premier témoignage à la commission d’enquête parlementaire.

L’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, Gordon Sondland, arrive à son audition devant la Chambre des représentant, à Washington, le 17 octobre.
L’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, Gordon Sondland, arrive à son audition devant la Chambre des représentant, à Washington, le 17 octobre. OLIVIER DOULIERY / AFP

L’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne, Gordon Sondland, a admis, dans un témoignage aux parlementaires qui mènent l’enquête pour destituer le président américain, avoir conditionné une aide militaire destinée à l’Ukraine à l’ouverture d’une enquête sur l’un des rivaux démocrates de Donald Trump, Joe Biden. Les déclarations écrites du diplomate accompagnent la transcription d’une précédente audition devant les membres de la Chambre des représentants, rendue publique le mardi 5 novembre.

Riche professionnel du secteur hôtelier, Gordon Sondland a contribué à financer la campagne et la cérémonie d’investiture de Donald Trump, dont il est devenu proche. Il est apparu une première fois, le 17 octobre, devant la commission d’enquête de la Chambre des représentants. Les démocrates, qui y sont majoritaires, sont convaincus de tenir la preuve d’un « abus de pouvoir » du président avec les pressions exercées sur Kiev.

Lire la suite

 

 

 

 

Un député attaqué en direct au couteau à Hong Kong après avoir reçu des fleurs - vidéo choc

 

Un homme politique a été blessé mercredi matin lors d'une attaque au couteau à Hong Kong alors que les actes violents se multiplient dans l'ex-colonie britannique qui connaît depuis cinq mois une crise politique sans précédent, rapporte l’AFP.

Une vidéo mise en ligne montre un homme planter un coup de couteau dans la poitrine de Junius Ho, un député.

La scène s'est déroulée alors que M. Ho menait sa campagne électorale dans sa circonscription de Tuen Mun, près de la frontière chinoise.

Lire la suite et voir vidéo

 

 

 

 

Pékin annonce des contrats avec la France pour plusieurs milliards de dollars

 

Ces contrats, signés au troisième et dernier jour de la visite d'Emmanuel Macron en Chine, concernent l'agroalimentaire, la finance ou encore l'électricité.

Lire l'article

Voir aussi : Zemmour: «Les Chinois nous pillent en se marrant»

 

 

 

 

Lavrov sera à Paris pour parler de la loi «anti-fake news» à un forum auquel Sputnik s’est vu refuser l’accréditation

 

Le chef de la diplomatie russe se rendra la semaine prochaine au Forum de Paris sur la paix, auquel Sputnik s’est vu refuser toute accréditation, pour discuter des initiatives du gouvernement français en matière de liberté des médias. Le ministre russe a notamment évoqué la loi «anti-fake news» adoptée il y a un an.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré qu'il discuterait la semaine prochaine des initiatives du gouvernement concernant la presse française au Forum de la paix à Paris. Il a fait cette annonce lors de la conférence La liberté des médias et la sécurité des journalistes en Russie et dans la région de l’OSCE: défis et opportunités à l'ère du numérique.

«Le gouvernement français promeut simultanément une initiative qui vise à indiquer à l’utilisateur où chercher la bonne information et même pas où chercher, mais qui vise à fournir immédiatement les informations dont certains utilisateurs ont besoin lorsqu'ils recherchent telle ou telle information», a-t-il déclaré en évoquant la loi «anti-fake news».

Lire la suite

LIRE AUSSI ;Poutine appelle à la création d’une alternative russe à Wikipédia

 

 

Commenter cet article

Pipo Lele 08/11/2019 00:09

https://www.youtube.com/watch?v=S8vW9UWagHE