Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 4 novembre 2019

 

 

 

 

 

Le guide suprême iranien s'en prend à Emmanuel Macron sur le nucléaire

 

Ali Khameinei, le guide suprême iranien, lors d\'un discours à Téhéran, la capitale iranienne, le 26 juin 2017.
Ali Khameinei, le guide suprême iranien, lors d'un discours à Téhéran, la capitale iranienne, le 26 juin 2017. (IRANIAN SUPREME LEADER'S WEBSITE / AFP)

Le guide suprême iranien a vivement critiqué, dimanche 3 novembre, les offres de médiation d'Emmanuel Macron dans le dossier sensible du nucléaire iranien. "Le président français, qui prétend qu'une rencontre pourra résoudre tous les problèmes entre Téhéran et l'Amérique, est soit naïf, soit complice des Etats-Unis", a déclaré Ali Khamenei, selon des propos rapportés par la télévision d'Etat iranienne.

Lors du sommet du G7 de la fin août à Biarritz, Emmanuel Macron a lancé l'idée d'une rencontre entre le président iranien, Hassan Rohani, et son homologue américain, Donald Trump. Un vœu qu'il n'a pas réussi à réaliser jusqu'à présent, en dépit des efforts déployés par la diplomatie française.

Lure la suite

 

 

Iran : "Discuter avec les Américains ne mènera à rien"

 

 

Note : Les journalistes oublient de préciser qu'Ayatollah Khomeiny a commencé sa révolution islamique de la France, où il était en exil ! (voir lien)

 

 

La Chine accueille "l'ami" Macron mais l'invite à ne pas se mêler de la crise à Hong Kong

 

Le président chinois Xi Jinping cherche à renforcer ses contacts avec les Européens au moment où l'économie de son pays ralentit - un recul aggravé par la guerre commerciale avec les États-Unis.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Hongkong : violente bagarre au couteau lors d’une nouvelle journée de manifestations

 

 

Dans quel but les militaires américains reviennent-ils en Syrie?

 

Des véhicules militaires américains ont réapparu à proximité des villages que ces mêmes troupes avaient quittés avant le début de l’opération turque Source de paix, alors qu’on observe des patrouilles américano-kurdes dans les régions pétrolifères dans le nord de la Syrie. Des analystes turcs ont commenté cette information pour Sputnik.

À proximité des villages syriens que les troupes américaines avaient quittés avant le lancement de l’opération turque Source de paix, des véhicules de l’armée des États-Unis ont réapparu, a annoncé vendredi un correspondant de Sputnik, se référant à plusieurs sources dans la région. On apprend par ailleurs que des militaires américains effectuent des patrouilles conjointes avec des unités kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans les champs pétrolifères du nord de la Syrie.

Situation près de la frontière entre la Turquie et la Syrie

Les militaires américains reviennent en Syrie au sein de convois de camions sans chargement, a signalé à Sputnik Abdullah Agar, ancien membre d’une unité spéciale de l’armée turque et expert en matière de sécurité et de lutte antiterroriste.

«Ils se sont retirés très rapidement de la zone de l’opération et ont même porté des frappes aériennes sur leurs propres bases pour qu’elles ne se retrouvent pas entre les mains d’autres forces. De toute évidence, ils reviennent pour récupérer tout ce qui reste de leurs équipements et matériels. Je pense que c’est la raison pour laquelle ils reviennent avec des camions sans chargement», a estimé ce participant à des opérations militaires en Syrie.

Néanmoins, Koray Gurbuz, ancien président du Conseil des vétérans de Turquie et expert en sécurité, n’est pas de cet avis.

«On sait que le 22 octobre, la Turquie et la Russie ont signé le Mémorandum de Sotchi sur le règlement de la situation dans le nord de la Syrie. L’un des points clés de ce document, c’est l’unité des vues de la Turquie et de la Russie sur la reconnaissance de l’intégrité territoriale de la Syrie. Le Mémorandum de Sotchi a également attesté la défaite des États-Unis et la perte de leur influence sur ce territoire», a rappelé le Turc.

Lire la suite

 

 

«J’aime le pétrole»: Trump définit l’objectif principal des États-Unis en Syrie

 

Lors d’une séance de questions-réponses, Donald Trump a affirmé devant les journalistes que l’objectif des États-Unis en Syrie était de garder le contrôle du pétrole dans ce pays. Les troupes américaines resteront dans le pays à cette fin mais ne patrouilleront plus les frontières, a-t-il admis.

Secteur pétrolier, Syrie

«Le cessez-le-feu est maintenu avec succès. Nous venons de partir, mais nous avons gardé le pétrole», a-t-il déclaré le 1er novembre devant plusieurs médias américains. «D’autres [pays] peuvent patrouiller la frontière [syrienne]. Nous n’en avons plus besoin. Nous voulons ramener les soldats chez eux, mais nous les laissons là-bas pour garder le contrôle du pétrole», a admis le Président.

«J’aime le pétrole», a lancé Trump, avant de mentionner la «victoire éclatante» sur Daech*, lorsque les troupes américaines ont abattu «le terroriste numéro un dans le monde», faisant référence à la mort du leader de Daech*, Abou Bakr al-Baghdadi. «Nous avons ensuite abattu le numéro deux [de Daech*]», a poursuivi Trump. «Et nous avons déjà le numéro trois dans le collimateur», a-t-il conclu.

Lire la suite

 

 

 

Assad qualifie Trump de meilleur Président des États-Unis

 

Pour le leader syrien Bachar el-Assad, Donald Trump est le meilleur Président que les États-Unis aient jamais connu car il est ouvert et ne cache pas ses objectifs.

Donald Trump est le meilleur Président de l’histoire des États-Unis car il proclame ouvertement ses objectifs, par exemple sa volonté de prendre le contrôle des gisements pétroliers, a déclaré le Président syrien dans une interview accordée aux chaînes de télévision nationales syriennes.

«Il n’est pas le meilleur en raison d’une bonne politique, mais parce qu’il est le plus transparent, il dit ouvertement: "nous avons besoin de pétrole", "nous voulons nous débarrasser d’untel", "nous voulons octroyer des services en échange d’argent". Telle est la politique des États-Unis. Qu’est-ce qui peut être mieux qu’un ennemi sincère?»

À en juger d’après ses dires, les Présidents américains restent des criminels qui reçoivent néanmoins parfois un prix Nobel de la paix, alors qu’en réalité, ils ne font que servir les intérêts de lobbies.

Lire la suite

 

 

 

Procédure de destitution de Donald Trump : ce que change le vote du Congrès

 

La procédure a passé un premier test à la Chambre des représentants, jeudi. Les élus ont approuvé la tenue d'auditions publiques dans l'enquête parlementaire visant le président.

La procédure de destitution menaçant Donald Trump est montée en puissance. Le vote qui s'est tenu jeudi 31 octobre au Congrès ouvre une nouvelle étape publique dans l'enquête sur l'affaire ukrainienne. La Chambre des représentants, majoritairement démocrate, a approuvé une résolution fixant le cadre des investigations. Le président républicain a aussitôt dénoncé, sur Twitter, "la plus grande chasse aux sorcières de l'histoire américaine".

Franceinfo vous détaille les conséquences de ce premier vote du Congrès sur la suite de la procédure d'impeachment.

L'enquête est officiellement approuvée par la Chambre

La Constitution américaine ne donne que les grandes lignes pour destituer un président. La procédure d'impeachment a été lancée par les démocrates, à la fin septembre, après des révélations sur un appel téléphonique entre Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. Mais aucun texte n'impose la tenue d'un vote en séance plénière de la Chambre des représentants pour valider l'ouverture d'une enquête parlementaire visant le président, rappelle le Washington Post (article en anglais).

Lire la suite

 

 

 

 

 

Au Pakistan, l'ultimatum des islamistes lancé à Imran Khan pour démissionner reporté à lundi soir

 

 

Le Mali face à une succession d'attaques djihadistes

 

 

 

 

Eurostat : la Belgique et la France en tête des pays de l’UE pour les vols violents

 

Ces statistiques concernent les vols utilisant la force, une arme, ou la menace, par exemple les braquages, et n’incluent pas les vols sans violence, ou les violences sans vol.

 

Entre 2011 et 2017, les vols violents ayant fait l’objet d’une plainte ont chuté en Union Européenne de 24%, passant de 522.000 à 396.000. Au contraire, on avait enregistré entre 2008 et 2011 une hausse de 4%.

En 2017, le plus grand nombre de cas pour 100.000 habitants a été observé en Belgique (167), en France (150), en Espagne (144), en Angleterre et au Pays de Galles (132) et au Portugal (115), tandis que les taux les plus bas ont été enregistrés en Roumanie (16), Estonie et République Tchèque (15 chacune), à Chypre (14), en Slovénie (12), en Slovaquie et en Hongrie (chacune 9).

Romania Insider

 

 

 

Belfort (90) : plus d’un millier de manifestants dont l’évêque à l’appel des islamistes du Milli Gorus et du CRI (MàJ)

 

4/11/19

3/11/19


Plus de 1.000 personnes ont défilé dans les rues de Belfort contre l’islamophobie ce samedi après-midi. Cette manifestation fait suite à l’affaire du voile porté dans l’enceinte du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. L’évêque de Belfort et le représentant de la communauté israélite ont accompagné le cortège jusqu’à la préfecture de Belfort, où une délégation de 5 personnes a été reçue.

(…) Est Républicain

 

 

 

POLIT'MAG - Musulmans de France : stigmatisation ou victimisation ?

 

 

 

 

POLIT MAG - Paris : peur sur la ville ? - SDF : «un échec de société» ?

 

 

 

 

Rassemblement anti-Zemmour : le discours plein de sous-entendus d’Abdelaziz Chaambi fait polémique (MàJ)

 

 

 

Je n'en reviens toujours pas que le porte-parole du mvt de benoit hamon (ancien ministre de l'éduc-nat, ancien candidat PS à la présidentielle) ait partagé la tribune avec l'islamiste Chaambi sans que ça provoque un scandale https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=ZhI3OfvehMA 

 

 

 

Je vous présente '"Abdelaziz Chammbi" fiché S qui traite de Batard sioniste Zemmour, de bougnoule @ZinebElRhazoui @ZohraBitan
@LydiaGuirous
"la bête immonde nous chie des @CarolineFourest
des @nadine__morano
des @ivanrioufol
"etc .
Le retour de la bête immonde c'est lui.

Note : La France c'est le pays du pain, du jambon et du pinard, s'ils préféres le voile et le kebab halal , qu’ils se cassent 

 

 

Mélenchon juge que certaines pratiques religieuses peuvent être « choquantes », en citant la « kippa » et la « grosse croix »

 

.@JLMelenchon : "C'est terrible, cette haine des musulmans, cette stigmatisation d'une religion, ces émissions sans fin contre eux. (...) Je n'ai jamais ressenti le danger que certains croient ressentir en voyant des musulmans."

 

 

 

 

Gilles Kepel : « La notion d’islamophobie a été prise en main par les militants islamistes pour interdire les critiques envers l’islam »

 

"Je suis assez dubitatif sur la notion d'islamophobie.
Elle a été prise en main par les militants islamistes et l'objectif est d'interdire toutes les critiques envers l'islam." - VIDEO

 

 

13 Block – Fuck le 17 (MàJ : le DG de la Police Nationale dénonce la « glorification du communautarisme » )

 

Relève de la scène rap française, les quatre compères de 13 Block – Stavo, Sidikeey, Zefor et Zed – sont à l’origine de titres coupants et sans frivolité. Ils étaient la nuit dernière dans la capitale, pour un concert électrique à l’Olympia. Lequel fut la confirmation que l’ambiance ne déçoit jamais lors d’un bon live de gangsta rap. Femmes comme hommes, vieux comme jeunes, en survet, en chemise ou en jean, la foule s’est massée pour se déchaîner frénétiquement sur la trap et les lyrics acerbes et mordants des Sevranais. (…)

L’atmosphère est fumante, et le public est, encore une fois, prêt à s’embraser. L’occasion pour 13 block de terminer en apothéose avec le fameux Fuck le 17, qui provoque un second craquage de fumigène dans la fosse, et finit de consumer totalement le 28 Boulevard des Capucines. Un morceau tant attendu, qui vient conclure une folle soirée et l’un des meilleurs concerts rap de l’année.

Les inrocks

 

 

 

 

France Inter renommée « Radio Nostalgie socialiste » par Daniel Cohn-Bendit

 

France Inter rebaptisée. Ce matin, la matinale de Nicolas Demorand et Léa Salamé recevait Daniel Cohn-Bendit à l’occasion des 30 ans de la chute du mur de Berlin, survenue le 9 novembre 1989.

Visiblement très en forme, l’ancien député européen Europe-Ecologie-Les Verts a taquiné d’entrée de jeu ses hôtes. « Bonjour Monsieur Demorand, je suis très bien à Radio Nostalgie Socialisme. C’est le bon vieux temps ici », a-t-il ainsi lancé au journaliste qui venait de le saluer. « Vous préférez quoi comme autre radio ? Radio Courtoisie Ecologiste ? », ont ensuite rétorqué Léa Salamé et Nicolas Demorand, un brin surpris par la sortie de leur invité. […]

OZAP

 

 

 

Marseille : Stéphane Ravier dénonce l’insécurité liée à la drogue et le remplacement du peuple historique de la cité phocéenne

 

« Le peuple historique de Marseille s’en va et il est remplacé parce qu’il y a un taux de natalité très important dans les quartiers nord et une immigration qui continue à déferler sur la ville » a déclaré Stéphane Ravier qui parle d' »hémorragie« . Il qualifie les enfants nés dans les quartiers nord de « Français mais par le droit du sol, qu’il faudra réformer le moment venu« .

 

« Les statistiques du ministère de l’Intérieur sont une chose, la réalité de l’insécurité en est une autre. Si les règlements de comptes sont moins nombreux, le trafic de drogue est lui en train de miner la quasi totalité de la ville« , selon le RN Stéphane Ravier. La ville est « en péril parce que les moyens ne sont pas donnés« . Le plan de géolocalisation des points de deal est inutile parce qu’ils sont connus des policiers et des habitants. Ce qui manque ce sont « des policiers sur le terrain, des magistrats qui condamnent, des centres pénitentiaires qui incarcèrent et une police de l’air et des frontières qui expulsent« .

Stéphane Ravier propose de contrôler « ces fameux kebab » et « épiceries de nuit » qui servent à blanchir l’argent de la drogue et d’expulser des logements sociaux les parents de mineurs impliqués dans le trafic de drogue : « Il s’agit de responsabiliser pas de stigmatiser », affirme-t-il.

 

 

 

 

Théorie du genre : Un historien canadien avoue avoir falsifié les conclusions de ses recherches, au service de sa propre idéologie politique

 

 

Petit problème : j’avais tort. Ou, pour être un peu plus précis : j’avais partiellement raison. Et pour le reste, j’ai globalement tout inventé de A à Z. Je n’étais pas le seul. C’est ce que faisait (et que fait encore) tout le monde. C’est ainsi que fonctionne le champ des études de genre. Je ne cherche pas à me dédouaner. J’aurais dû faire preuve de plus de discernement. Mais, rétrospectivement, je crois que c’était le cas : je ne me bernais pas moi-même. Raison pour laquelle je défendais ma position avec autant de ferveur, de colère et d’assurance. Cela me permettait de camoufler qu’à un niveau très élémentaire j’étais incapable de prouver une bonne partie de mes propos. Intellectuellement, ce n’était pas jojo.

Commenter cet article