Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 15 novembre 2019

 

 

 

Gaza : le cessez-le-feu n'aura duré que quelques heures

 

Quelques heures seulement après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu, Israël a de nouveau frappé des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza, affirmant répondre à des tirs de roquettes sur son territoire.

Le cessez-le-feu entre Israël et des factions palestiniennes, dont le Jihad islamique, n'aura donc duré que quelques heures. Dans la nuit du 14 au 15 novembre, Tsahal a annoncé avoir frappé «des cibles terroristes du Jihad islamique dans la bande de Gaza». Le raid a fait au moins deux blessés qui ont été hospitalisés dans le sud de l'enclave, selon le ministère de la Santé à Gaza.

Un peu plus tôt, l'armée israélienne avait rapporté que cinq projectiles avaient été tirés depuis la bande de Gaza vers Israël. Dans un communiqué, l'armée de l'Etat hébreu a ensuite condamné «la violation du cessez-le-feu et les roquettes lancées contre Israël». Elle s'est dite «prête à continuer à agir autant que nécessaire contre toute tentative pour porter atteinte aux civils israéliens».

Après deux jours de combats ayant fait plus d'une trentaine de morts dans l'enclave palestinienne, un fragile accord de cessez-le-feu était entré en vigueur le 14 novembre au matin. Selon cet accord, les factions palestiniennes devaient s'assurer de «maintenir la paix» lors des manifestations qui ont lieu depuis mars 2018 près de la frontière avec Israël contre le blocus israélien sur Gaza et pour le retour des réfugiés palestiniens sur leurs terres.

Lire la suite

 

 

 

Un système antiaérien russe Pantsir-S déployé dans le nord de la Syrie

 

Un système antiaérien russe Pantsir-S a été déployé dans l’aéroport de Qamichli, dans le nord de la Syrie, pour protéger les hélicoptères des forces aérospatiales russes.

Un système antiaérien Pantsir-S a été déployé à Qamichli (nord de la Syrie) pour protéger les hélicoptères russes transférés depuis Hmeimim. Ceux-ci serviront à assurer la sécurité des convois de la police militaire russe patrouillant dans le cadre du mémorandum russo-turc, rapporte la chaîne de télévision Zvezda.

«C’est le premier groupe d’hélicoptères de combat russe dans le nord de la Syrie. Le moment est historique: notre groupe aérien sera désormais constamment présent dans l’aéroport de la ville de Qamichli. Depuis le sol, les hélicoptères sont protégés par le système de défense antiaérienne Pantsir. La zone d’atterrissage est encerclée par les policiers militaires», a indiqué la télévision.

Le trajet de Hmeimim jusqu’au nord de la Syrie a pris environ cinq heures. Les hélicoptères ont pratiquement volé en rase-motte, à une altitude inférieure à 50 mètres.

Le système antiaérien Pantsir-S1

En service dans l’armée russe depuis 2010, le système Pantsir-S1 (code Otan: SA-22 Greyhound) est armé de deux canons bitubes de 30 mm capables de tirer 5.000 projectiles par minute et de 12 missiles d'une portée de 20 km.

Lire la suite

 

 

 

Assad: la présence US en Syrie conduirait à une résistance militaire identique à celle de l’Irak

 

«Les États-Unis ne peuvent pas penser qu'ils vivront et se sentiront à l’aise dans n'importe quelle région qu'ils occupent». Bachar el-Assad a évalué le futur de la présence américaine en Syrie: selon lui, elle peut entraîner une résistance militaire similaire à celle ayant eu lieu en Irak et, par conséquent, des pertes parmi les Américains.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Assad compare les États-Unis à un régime nazi qui cherche à voler du pétrole

 

 

Encore un pays menacé par les États-Unis pour l’achat d’armements russes?

 

Alors que l’achat des S-400 russes est devenu la pierre d’achoppement des relations turco-américaines, le Pentagone et le Département d'État américain ont mis en garde les autorités égyptiennes contre l’acquisition de chasseurs russes Su-35, relate le Wall Street Journal.

Lire l'article

 

 

États-Unis -Turquie : Erdogan reçu à la maison blanche

 

 

 

Ankara expulse de nouveaux djihadistes

 

Bilzen (Belgique) : des « réactions de haine » après l’incendie criminel d’un futur centre d’accueil pour migrants (MàJ)

 

14/11/19

Dans le Nord du pays, un torrent de haine anti immigrés est apparu après cet acte criminel.

(…) Outre le fait que ce type d’acte criminel est une première en Belgique, ce qui frappe ce sont les réactions de certains habitants et les commentaires sur les réseaux sociaux depuis 48 heures. Sur place d’abord, au moment des faits, une personne qui appelait les secours s’est faite interpeller par d’autres habitants qui lui disaient « laisse tout ça brûler », ou bien encore « bien joué, mais ça arrive quelques semaines trop tôt ». Sous-entendu : il aurait mieux valu attendre que le centre soit réellement occupé par des migrants. Sur Twitter, certains commentaires, depuis 48h, sont encore plus violents : « Super continuez ! », « Enfin quelqu’un prend les choses en main », « Qu’on laisse ces bronzés partir en fumée », etc. Ces commentaires, pour la plupart, ont été supprimés depuis leur publication. Mais c’est quand même saisissant.

(…) La Belgique possède 70 centres d’accueil qui regroupent près de 25 000 demandeurs d’asile, principalement des Syriens, des Palestiniens et des Afghans. Et leur nombre a augmenté de 19% l’an dernier. Ce sont ce que l’on appelle des « flux secondaires » : les migrants n’arrivent pas directement en Belgique, ils proviennent d’autres pays européens, la France, l’Allemagne, etc. Et l’asile est accordé à environ la moitié d’entre eux. Comme dans de nombreux pays européens, la population belge est très polarisée, très divisée sur le sujet.

Franceinfo

 

 

Maboula Soumahoro à Finkielkraut: « Votre monde se termine ! Vous pourrez paniquer tant que vous voudrez, c’est terminé ! »

 

Après les discours sécessionnistes des Islamistes, le discours colonialiste des indigènes de la République!
Dire "la France nous appartient" & refuser sa contrepartie "autant que nous appartenons à la France" est tout simplement un discours de colon.

VIDEO

 

 

 

Islamisme : des écoles et lieux de culte fermés dans une quinzaine de quartiers

 

Les fermetures concernent « un peu moins de 130 débits de boissons, 12 lieux de culte, 3 écoles et 9 associations », a annoncé Laurent Nuñez.

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nuñez, a annoncé que des débits de boissons, écoles et lieux de cultes avaient été fermés dans une quinzaine de quartiers en France « frappés par l’islamisme politique et le communautarisme ».

« Nous luttons contre l’islamisme politique qui laisse penser que la loi de Dieu est supérieure à celle de la République », a fait valoir le secrétaire d’Etat, soulignant que cet « islamisme politique » ne devait pas être « confondu avec l’islam ».

(…i Le Parisien

 

 

 

 

Le gouvernement préconise de négocier avec les pays d’origine pour réguler l’immigration : « ça existe déja » rappelle le Vice-Président de l’Université Paris Dauphine

 

El Mouhoub Mouhoud est professeur d’économie. Chercheur au Laboratoire d’Économie de Dauphine, il a été le premier économiste en France à mettre en évidence et à analyser tant sur le plan théorique qu’empirique, le phénomène de relocalisation industrielle.

[…] Peut-on établir – comme le gouvernement semble l’annoncer – des « quotas non limitatifs » (sic) avec pour objectif de piloter l’immigration à des fins d’emplois en fonction des besoins de l’économie ? Cela ouvrirait à un nombre plus élevé de métiers que la liste actuelle n’en propose. Ou bien veut-on annoncer que l’immigration sera contrôlée par des quotas pour restreindre les flux actuels pourtant extrêmement faibles? Les clarifications attendues seront les bienvenues.

Car il y a un problème de fond : nous savons que la liste des métiers instaurée depuis 2008, révisée en 2011 et 2013, est d’une efficacité limitée. Les listes de métiers dits en tension ne couvrent qu’une faible partie des emplois occupés par les migrants primo-arrivants. En 2013, à peine plus de la moitié des migrants accueillis à titre professionnel répondent à des besoins identifiés par cette fameuse liste. De même, quand le gouvernement préconise de négocier avec les pays d’origine pour réguler l’immigration à des fins d’emplois, pourquoi n’évoque-t-on pas ce qui existe déjà ? A-t-on seulement évalué les accords de gestion concertée (AGC) de l’immigration signés entre la France et certains pays d’Afrique qui combinent à la fois le critère de nationalité et des métiers en tension? […]

Le Monde

 

 

Uber lance un bouton « anti-discriminations »

 

« J’ai été victime d’une discrimination ». Depuis ce jeudi, l’application de la célèbre plateforme VTC Uber comprend cette fonctionnalité dans la rubrique « Aide ». Elle permet, à un client ou un chauffeur de signaler lors d’une course s’il a été victime de propos, d’insultes ou de violences physiques en raison de son orientation sexuelle, de son identité de genre, de son origine, de sa religion ou encore de son handicap.

(…) Le Parisien

 

 

 

 

Pécresse : « Un enfant sur deux qui naît en Île-de-France est issu de l’immigration »

 

Valérie Pecresse invitée ce soir de l'émission @cavousf5 déclare tout tranquillement qu'un enfant sur deux qui nait dans sa region est issue de l'immigration.
Il y a vraiment urgence la !

 
 
 

 

 

« Je dis aux hommes : violez les femmes » : un propos ironique et moqueur de Finkielkraut suscite l’indignation

 

Invité sur le plateau de LCI, Alain Finkielkraut choque avec une remarque déplacée sur le viol.

(…) Toutefois, au cour d’un échange sur l’affaire Roman Polanski, le ton est monté entre le philosophe et la militante féministe.

« Quand on dit qu’une fille de 13 ans, violée par un réalisateur, en l’occurrence Polanski, ‘ce n’était pas vraiment un viol’… Quand vous dites ça monsieur Finkielkraut, le message que vous envoyez à toutes les petites filles qui ont été violées dans ce pays, c’est le message que ce n’était pas grave. » s’insurge Caroline de Haas.

« Violez, violez, violez. Je dis aux hommes : violez les femmes. D’ailleurs, je viole la mienne tous les soirs. Mais tous les soirs ! Elle en a marre. » « blague » Alain Finkielkraut. « C’est du second degré » tempère toutefois David Pujadas.

(…) Télé7jours

 

Note ; les bobo gauchiste et féministes  ont de mal avec la dérision (certain se plaisent plus a attendre  "nique la France", ou "mort au flics" )

 

 

 

 

Audiences : Record pour « Face à l’info » avec Eric Zemmour sur CNews

 

[…]

Une émission animée par Christine Kelly, qui demeure encore aujourd’hui dépourvue de la moindre page de publicités, ce qui, selon « La Lettre A », aurait un impact non-négligeable sur les finances de la chaîne. Pourtant, CNews a considérablement renforcé son audience à cet horaire, passant du statut de lointain challenger à celui de leader des chaînes info, devant BFMTV et LCI.

Hier, « Face à l’info » a d’ailleurs fait une nouvelle démonstration de force. Entre 19h et 19h56, l’émission a rassemblé 270.000 téléspectateurs, selon Médiamétrie, soit 1,4% de part d’audience. Un pic d’audience à 331.000 personnes a été observé à 19h53. Sur l’ensemble de la tranche, CNews s’est classée large leader des chaînes d’information. Entre 19h et 19h50, 203.000 personnes (1,1% de PDA) étaient branchées devant BFMTV et « 19h Ruth Elkrief ». Sur LCI, « 24h Pujadas » pouvait compter à ce moment-là 190.000 fidèles (1,0% du public). Enfin, franceinfo, elle, n’a capté que 38.000 personnes (0,2% de PDA).

[…]

OZAP

 

CNews : impact publicitaire limité pour l’émission d’Eric Zemmour

Le programme du polémiste Eric Zemmour fait bondir l’audience de CNews, mais pas les recettes publicitaires, tout écran ayant été supprimé durant l’émission. Ce sacrifice coûte seulement 600 000 euros à la chaîne et est compensé par ailleurs.

[…]

La LettreA

[…]

Mais ces publicités ne représenteraient que 3% des 21 millions d’euros de recettes publicitaires dégagés par la chaîne en 2018 selon Kantar, soit 600.000 euros. Une perte qui est de plus compensée. Les spots prévus dans ces créneaux ont juste été changés d’horaire. Le contrat passé entre les annonceurs et la chaîne demande d’atteindre un certain nombre de téléspectateurs lors de la diffusion des pubs et cet objectif serait atteint par Cnews en agissant de la sorte.

+170% d’audience

Cela n’a toutefois pas empêché 35 annonceurs, dont BMW, BNP Paribas ou Seat, de renoncer à faire diffuser leurs publicités autour de l’émission. La raison ? Eviter le bad buzz, alors que des ONG ont Cnews dans le collimateur. Une bonne nouvelle pour les diffuseurs qui n’ont pas quitté le navire, qui voient leurs spots être diffusés à plusieurs reprises désormais. De quoi leur assurer une belle visibilité vu les audiences de l’émission lancée le 14 octobre dernier.

Selon la Lettre A, Eric Zemmour a rassemblé 170% de téléspectateurs en plus sur le créneau 19 – 20 heures comparé à la même période l’an dernier sur Cnews.

[…]

Capital

 

Maboula Soumahoro : »L’homme Blanc ne peut pas avoir raison contre une noire et une arabe. » (rediff)

 

4/04/2016

Le débat dans son intégralité

Il y a eu cette émission Ce soir ou jamais où Thomas Guénolé a voulu sonner la mort de l’antiracisme politique. Qu’est-ce qui s’est joué lors de cette émission et qu’est-ce qui se joue maintenant ? Le décryptage de l’émission par H.Bouteldja, M.Soumahoro et Nacéra Guénif, trois actrices importantes de l’antiracisme politique…

 

 

Note : personnellement cela me serais insupportable de voir cette vidéo,  Houria Bouteldja  me donnant envie de vomir depuis bien longtemps (j'ai quand m posté un commentaire) 

Commenter cet article

Pipo Lele 18/11/2019 00:10

Week-end de folies avec les gilets jaunes !