Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 13 novembre 2019

 

 

 

Donald Trump reçoit Recep Tayyip Erdogan à la Maison Blanche

 

 

 

 

 

L’Union européenne appelle à une désescalade « rapide et totale » entre Israël et Gaza

 

L’Union européenne a appelé à une désescalade « rapide et totale » après le regain de tension entre Israël et Gaza, marqué par des frappes israéliennes dans la bande de Gaza et des tirs de roquette en réponse.

Cette désescalade est « maintenant nécessaire pour sauvegarder les vies et la sécurité des civils israéliens et palestiniens », a souligné la porte-parole de la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, dans un communiqué.

Une cinquantaine de tirs de roquette en une matinée

« Le tir de roquettes sur des populations civiles est totalement inacceptable et doit immédiatement cesser », affirme la porte-parole Maja Kocijancic. L’UE « soutient pleinement à cet égard les efforts de l’Egypte » et rappelle sa position selon laquelle « seule une solution politique peut mettre fin à ces cycles de violence ».

Lire la suite

 

 

Gaza : regain de violence entre Israël et le Jihad islamique

 

Au moins 22 Palestiniens ont été tués depuis mardi dans les opérations israéliennes. Quelque 250 roquettes ont été tirées vers Israël.

La situation continue de se dégrader entre le Jihad islamique et Israël. Les frappes de l'État hébreu ont fait au moins douze morts mercredi dans la bande de Gaza. Dans le même temps, de nouvelles salves de roquettes ont visé Israël, dans une escalade armée qui ne donne pour l'heure aucun signe d'apaisement. Ce mercredi matin, les sirènes d'alerte ont retenti dans plusieurs villes israéliennes aux alentours de Gaza, dont Ashkelon, après de nouveaux tirs de roquettes qui ont précipité dans la foulée des bombardements israéliens sur l'enclave.

Ces frappes israéliennes ont fait jusqu'à présent douze morts, dont des membres des forces al-Qods, la branche armée du Jihad islamique, selon ce dernier. Cela porte à 22 le nombre de Palestiniens tués depuis mardi dans des opérations israéliennes visant le groupe armé en incluant un commandant de l'organisation et son épouse. Le ministère de la Santé dans l'enclave palestinienne fait également état d'une cinquantaine de blessés. Mardi vers 4 heures du matin, l'armée et les services de renseignements intérieurs (Shin Beth) israéliens avaient mené une opération ciblée contre ce haut commandant du Jihad islamique, Baha Abou al-Ata, et son épouse Asma dans leur appartement du nord-est de la bande de Gaza. Le Jihad islamique, groupe armé présent à Gaza mais ne contrôlant pas l'enclave, celle-ci étant aux mains du Hamas, un autre mouvement islamiste, a lancé dans la foulée un barrage de roquettes sur Israël, sans faire de mort.

Lire aussi Gaza, Liban, Syrie…, Israël sur tous les fronts

90 % des projectiles interceptés

Depuis mardi, au moins 250 roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël, selon le dernier bilan de l'armée israélienne, qui a dit avoir intercepté 90 % de ces projectiles grâce à son système antimissile Iron Dome. Une roquette a endommagé une maison, une autre une usine, et une autre encore a frappé une autoroute, passant à quelques mètres de foudroyer des voitures en circulation. Mardi, des écoles, collèges, universités et autres institutions publiques avaient été fermés jusqu'à Tel-Aviv, la métropole économique, située à environ 70 kilomètres de Gaza. Mercredi, tous les établissements publics le sont restés dans un rayon de 40 km autour de l'enclave palestinienne.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Gaza : Israël tue un haut commandant palestinien, des tirs de roquettes en réponse

 

 

Nucléaire iranien : l’AIEA a détecté des « particules d’uranium » sur un site non déclaré

 

Le 12 novembre

Le rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique confirme également que l’Iran a intensifié son enrichissement d’uranium, dépassant les stocks autorisés par l’accord de 2015.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a détecté en Iran des « particules d’uranium naturel » dans un lieu qui n’avait pas été déclaré, selon un rapport consulté par l’Agence France-Presse (AFP), lundi 11 novembre, à Vienne. L’AIEA ne nomme pas ce site. Des sources diplomatiques ont expliqué auparavant à l’AFP que le gendarme du nucléaire avait posé des questions à l’Iran concernant un lieu signalé par Israël par le passé comme pouvant abriter des activités nucléaires supposées. Une source a aussi révélé que l’AIEA avait prélevé des échantillons sur ce site du district de Turquzabad, à Téhéran, au printemps.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Le Président iranien annonce la découverte d’un important gisement de pétrole

 

 

Retrait unilatéral des États-Unis de l'Accord sur le nucléaire iranien: «c’est une erreur stratégique»

 

Le 11/11

Décidé par Donald Trump, le retrait unilatéral des États-Unis de l'Accord de Vienne sur le nucléaire iranien n’a fait qu’aggraver les problèmes dans la région au lieu de les résoudre, a déclaré à Sputnik l'ancien secrétaire américain à l'Énergie, Ernest Moniz.

La sortie unilatérale des États-Unis de l'Accord de Vienne sur le nucléaire iranien qui s’est accompagnée du rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran a aggravé la situation dans la région, a déclaré à Sputnik, en marge de la Conférence de Moscou sur la non-prolifération des armes nucléaires, l'ancien secrétaire américain à l'Énergie, Ernest Moniz, qui avait joué un rôle important lors des négociations sur la signature dudit accord.

Trump
 
«C’est une erreur stratégique [le retrait en 2018 de Donald Trump de l'Accord de Vienne sur le nucléaire iranien, ndlr]. Cet accord travaillait et servait de base pour résoudre d’autres problèmes que nous observons dans le comportement de l’Iran dans la région. Et comme nous le voyons à présent, l’approche sous le nom de "pressions" n’a pas fait baisser les tensions régionales. À mon avis, la situation dans la région n’a fait qu’empirer. Et cela est une conséquence directe de l’approche qui a été appliquée», a résumé M.Moniz qui est aussi le directeur exécutif et coprésident du Conseil des directeurs de la fondation Initiative contre la menace nucléaire (NTI).

Lire la suite

 

 

Le Pentagone précise la taille du contingent US qui restera en Syrie

 

Entre 500 et 600 soldats américains resteront en Syrie, a déclaré le général Mark Milley, chef d'état-major des armées des États-Unis.

Jugeant que des combattant de Daech* étaient toujours présents en Syrie, le général Mark Milley a indiqué à la chaîne ABC qu’«à coup sûr» moins de 1.000 militaires américains resteraient en Syrie et a estimé leur nombre entre 500 et 600.

Lire la suite

 

 

Assad révèle les projets de Damas concernant les terroristes qui ont fui en Europe

 

Le 11/11

Bachar el-Assad a annoncé ne pas vouloir coopérer avec les Européens dans la lutte contre les terroristes qui ont fui la Syrie. Dans un entretien à RT, le Président syrien a indiqué qu’il n’était pas question d’aider «le moindre pays agissant contre la Syrie».

Damas n'a pas l'intention de coopérer avec les pays européens dans le domaine de la sécurité et dans la lutte contre les terroristes qui ont fui la Syrie pour se rendre dans l'UE, a déclaré Bachar el-Assad dans une interview accordée à la chaîne RT.

«Actuellement, elle [la coopération, ndlr.] n’existe pas et nous n’y sommes pas prêts. Nous avons clairement indiqué que dans le domaine de la sécurité nous n'envisagions pas d’aider le moindre pays agissant contre la Syrie dans quelque domaine que ce soit, aussi bien dans l'économie et la sécurité que la politique», a annoncé le Président syrien.

Comment ne pas redouter l’arrivée de terroristes?

Lire la suite

 

 

 

 

Le FBI marocain annonce la neutralisation d’un extrémiste lié à Daech

 

Un extrémiste faisant l’apologie du terrorisme et de l’idéologie de Daech* a été arrêté au Maroc, indique un communiqué officiel de la police, précisant que le mis en cause a un frère qui combat dans les rangs de cette organisation dans la région syro-irakienne.

Dans un communiqué relayé par l’agence marocaine Maghreb Arabe Presse (MAP), le Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé l’arrestation d’un extrémiste lié à Daech*.

Lire la suite

 

 

 

Six questions sur les expulsions de jihadistes étrangers, dont quatre Françaises et leurs sept enfants, par la Turquie

 

La Turquie a mis sa menace à exécution. Ankara a commencé, lundi 11 novembre, à expulser vers leur pays d'origine les étrangers membres du groupe terroriste Etat islamique (EI) qu'elle détenait dans ses prisons. Parmi eux, selon les autorités turques, des ressortissants européens et notamment des Français. Selon les informations de franceinfo, il s'agit en fait de quatre femmes radicalisées et de sept enfants. Ces expulsions soulèvent plusieurs questions.

Combien de détenus vont être expulsés ? 

Le porte-parole du ministère turc de l'Intérieur, cité par l'agence turque Anadolu, a déclaré que 25 combattants supposés du groupe Etat islamique faisaient pour l'heure l'objet d'une procédure d'expulsion. Mais il n'a pas précisé si ces jihadistes étaient renvoyés dans leur pays d'origine, comme le pouvoir turc s'y est engagé.

Un Américain a déjà été expulsé, selon ce responsable, qui n'a toutefois pas précisé vers quelle destination. D'après lui, deux autres jihadistes – l'un Allemand et l'autre Danois – devaient également être renvoyés vers leur pays lundi. Sept autres Allemands devraient aussi être expulsés jeudi. Et des démarches sont en cours en vue du prochain renvoi de quinze autres jihadistes : onze Français, deux Allemands et deux Irlandais.

A Berlin, le gouvernement allemand a confirmé le renvoi d'un Allemand lundi par la Turquie, et les expulsions programmées de sept autres jeudi et de deux autres vendredi. Il s'agit de trois hommes, cinq femmes et deux enfants. Le ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué qu'il n'était "pas encore confirmé qu'il s'agit de combattants de l'EI".

Que sait-on des Français concernés ? 

Officiellement, la France ne confirme pas le retour de onze de ses ressortissants. "Je n'ai pas connaissance, pour le moment, d'un retour précis de terroristes de la part de la Turquie", a déclaré la ministre des Armées, Florence Parly, lundi sur France Inter.

Selon les informations de franceinfo, les onze personnes françaises qui vont être expulsées sont quatre femmes radicalisées (qui font l'objet d'un mandat d'arrêt international) et leurs sept enfants. Elles avaient, pour certaines, quitté la France et rejoint la Syrie dès les premiers mois de la constitution de l'Etat islamique pour accompagner, rejoindre et épouser des jihadistes français. 

Parmi elles, figure Amandine Le Coz, originaire de Domont dans le Val-d'Oise. Partie dès 2014 en Syrie, elle avait épousé deux jihadistes. Il y a également Sarah Ali Mehenni, originaire de l'Aude, partie à l'âge de 17 ans rejoindre les rangs de Daech.

Combien de jihadistes présumés la Turquie détient-elle ?

Les chiffres diffèrent selon les sources. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a affirmé que 1 201 membres de l'organisation terroriste étaient détenus dans les prisons turques. On ignore si ce chiffre tient compte des 287 personnes capturées par les forces turques après leur évasion de prisons syriennes à la suite du déclenchement de l'offensive contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie.

Lire la suite

 

 

 

Charlotte d’Ornellas : « La Turquie se protège en expulsant des djihadistes (…) mais si ils ont pu rejoindre l’État Islamique c’est à cause de la Turquie »

 

https://twitter.com/Tancrede_Crptrs/status/1194306362521485312l

 

Arabie Saoudite : le féminisme désormais sanctionné de peines de prison et de coups de fouet

 

Le féminisme, un “extrémisme” puni comme les autres

 

 

Allemagne : Trois djihadistes présumés arrêtés pour un projet d’attentat

 

[…]

Les trois hommes, sympathisants présumés de l’organisation Etat islamique​ (EI), sont accusés d’avoir fait « des préparatifs en vue de commettre un attentat à motif religieux avec des explosifs ou des armes à feu afin de tuer le plus de personnes possible (…) », explique-t-il dans un communiqué.

L’attentat devait avoir lieu dans la région du Rhein et du Main, à l’ouest du pays. Le parquet s’appuie sur les données et documents saisis à leurs domiciles, ainsi que « les substances pouvant servir à fabriquer des explosifs » retrouvées après une perquisition impliquant environ 170 enquêteurs.

Le parquet soupçonne un Allemand d’origine macédonienne de 24 ans d’être le meneur. C’est lui qui se serait procuré les substances en question et aurait cherché à obtenir des armes sur Internet. Ses deux complices présumés, âgés de 21 et 22 ans, sont de nationalité turque.

[…]

20Minutes

 

 

 

Islamophobie, voile… Un ministre marocain déclare : «La France est l’autre face des Talibans»

 

Le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement a jeté vendredi 8 novembre un pavé dans la mare des relations maroco-françaises. Mustapha Ramid (Parti de la justice et du développement, islamiste) s’est permis de tacler la France sur la sensible question du voile et de l’islamophobie en affirmant : «La France est l’autre face des Talibans».

A l’occasion de l’examen du budget consacré au Conseil national des droits de l’Homme dans le cadre du PLF 2020 par les membres de la Commission de justice, de législation et des droits de l’homme, le numéro 2 du gouvernement El Othmani a mis dans le même panier la France et les Talibans afghans. Pour lui, «les deux veulent imposer une certaine tenue vestimentaire aux femmes ; ce qui constitue une violation des libertés», rapporte le site d’information Al3omk, proche du PJD.

Les flèches du ministre issu du PJD en direction de la France ne constituent pas une nouveauté. Traditionnellement, les islamistes marocains ne portent guère dans leur cœur la France. Lorsqu’ils occupaient les bancs de l’opposition, ils se sont montrés très critiques vis-à-vis de l’influence de Paris sur le Maroc, et avaient préféré nouer des contacts avec les Américains par le biais de l’International Republican Institute. […]

yabiladi

 

 

 

 

Patrimoine : face à l’indifférence quasi générale, des associations tentent de sauver les croix et les calvaires

 

Marqué par l’Histoire et les années, croix et calvaires se détériorent et tendent à disparaître. Des associations se dressent contre l’indifférence quasi générale. Reportage en Mayenne et dans la Sarthe.

«Voilà la croix qui nous a demandé le plus de moyens techniques et humains pour la remettre en état», indique Hervé de Monicault, colonel en retraite et président de l’Association pour la ­restauration des croix en Mayenne (Arcem). Majestueusement dressée sur les soubassements d’un donjon, elle domine de ses dix mètres le ­village de Villaines-la-Juhel. […] Avec près de sept mille croix, la Mayenne n’est pas une exception française. Chefs-d’œuvre d’artistes locaux souvent anonymes, croix et calvaires (édifices où figurent au pied de la croix Jean et Marie et/ou les larrons) couvrent peu à peu tout notre pays dès la fin du Moyen Âge. […]

Que reste-il aujourd’hui de cette dévotion ? Qui donc de nos jours, même parmi les chrétiens les plus fervents, se signe encore en passant devant un de ces monuments ? […] Les croix ne seraient-elles devenues qu’un indice topographique ? Entre indifférence, baisse de la pratique religieuse et laïcité à tout prix, elles n’ont plus beaucoup de place dans le cœur des Français, et dans le budget des communes. […]

«Nous sommes rarement mal accueillis, témoigne Anthony Grouard. Néanmoins, ­certaines communes refusent catégoriquement de remettre en état leurs croix. Nous avons aussi reçu des pétitions de détracteurs nous accusant de vouloir faire entrer le religieux dans la sphère publique… Les fantasmes perdurent ! Quelle que soit notre croyance, il s’agit quand même de l’histoire de la France ancrée à même le sol.» […]

La restauration de ces croix relève de diverses ­motivations, notamment celle de la sauvegarde de la culture occidentale. Qu’est-ce qui mieux que ces croix peut témoigner des racines chrétiennes de la France ? «La France construit des mosquées quand de nombreuses églises tombent en ruine. On ne peut rien y faire. Alors, à ma mesure, j’essaie de sauver un brin de notre culture en restaurant ces petits monuments», confie Hervé de Monicault. D’autres en font un acte de ­résistance pour que vive le monde rural. […]

Famille chrétienne

 

Note ; les Français tournent le dos au christianisme ils auront à la place l'islam. Plus le christinisme reculera plus l'islam deviendra fort

 

 

 

« Le jour où l’Islamisme européen menacera l’Afrique du Nord et le monde arabe ! » s’inquiète un éditorialiste algérien (MàJ)

 

29/10/19

Chronique d’Amin Zaoui sur Liberté-Algérie intitulée « Le jour où l’Islamisme européen menacera l’Afrique du Nord et le monde arabe ! »

Ce jour-là n’est pas aussi lointain que vous l’imaginez ! C’est le compte à rebours ! Ce jour-là ne tarda pas à frapper à nos portes pour nous annoncer une autre terreur, une autre sauvagerie religieuse ! Aujourd’hui en Europe, tous les ingrédients politiques et socioculturels sont réunis pour que l’islamisme européen prenne le dessus, saisisse sa férocité. D’abord à cause du laxisme et de l’indifférence avec lesquels les intellectuels rationalistes européens regardent leur islamisme. […]

Les méthodes angéliques avec lesquelles ils établissent leurs analyses. L’islamisme grignote l’Europe morceau par morceau, secteur par secteur ! […]

Aujourd’hui, en Europe, les femmes sont de plus en plus voilées. De plus en plus agressées par des discours religieux à cause de leurs choix vestimentaires. Les harcèlements à caractère religieux des femmes en plein jour, à Paris, à Bruxelles, à Berlin…[…]

Les magasins hallal sont de plus en plus visibles. Dans les écoles, une séparation idéologique entre les enfants s’impose à cause d’un menu ! Les guerres des petits télécommandées par les grands ! Les élus, quelques maires français, vendent âme et conscience afin de sauvegarder leur poste. Un chantage électoral imposé par les islamistes européens aux maires : construire une mosquée contre trois mandats successifs assurés ! La gauche traditionnelle européenne use d’un discours flou dès qu’il s’agit de l’islamisme. […]

Les citoyens européens d’origine musulmane, et à l’occasion de tous les rendez-vous électoraux dans leur pays d’origine, votent en majorité pour les partis islamistes. […] L’islamophobie est utilisée par les islamistes européens, incarnant le rôle de la victime, comme un pare-choc, afin de faire face à toute critique condamnant l’islam communautaire.

Liberte-Algerie

 

Note : des islamistes "français" magoritairement d'origine algérienienne  et marocaine

 

 

 

 

La France, pays de l’Union européenne le plus touché par le terrorisme islamiste

 

La France est le pays de l’Union européenne le plus touché par le terrorisme islamiste. C’est l’une des leçons d’une remarquable étude de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) sur les attentats islamistes dans le monde entre 1979 (intervention soviétique en Afghanistan, prise d’otages terroriste islamiste à La Mecque et révolution islamique iranienne) et le 31 août 2019.

Selon ces données, que l’on peut retrouver sur la base data.fondapol.org, la France a été touchée par 71 attentats faisant au moins 317 morts.

Avec une récente accélération: 42 attentats et 272 morts entre 2013 et le 31 août 2019 (plus de six attentats par an), contre 29 attentats et 45 morts entre 1979 et 2012 (soit un peu moins d’un attentat par an). Pour ne parler que de l’État islamique, 54,3 % des attentats revendiqués par Daech dans l’Union européenne ont eu lieu en France.

(…) Le FigaroFondapol

 

Note : parce que c'est le pays le plus laxisme d’Europe et qui compte le plus individue venue du Maghreb

 

 

Eric Zemmour : « Une partie de la gauche se soumet, crie « Allah Akbar » dans ses manifestations »

 

 

 
 
Note; excellent commentaire d'Éric Zemmour, qui détruit tous les arguments des musulmans et de la gauche collabo
 

 

Barbara Lefebvre: «C’est la stratégie des islamistes de se victimiser»

 

INTERVIEW – L’enseignante et essayiste travaille depuis des années sur la question antisémite.

Barbara Lefebvre, qui a publié en 2018 Génération “j’ai le droit” (Albin Michel), étudie les dérives d’un certain antiracisme.

LE FIGARO. – Une étoile jaune a été distribuée lors de la marche contre l’islamophobie à Paris ce dimanche. La photo d’une enfant avec cette étoile a fait polémique. Que signifie ce symbole sur le plan historique?

Barbara LEFEBVRE. – L’étoile jaune était le signe que les Juifs devaient apposer sur leur vêtement dans tous les territoires sous domination nazie, afin d’être identifiés et discriminés. Pour mieux saisir l’infamie de la manœuvre islamiste, il faut remonter le temps. Le Judenstern nazi s’inspirait de la rouelle médiévale imposée aux juifs dans l’Occident chrétien à partir du XIIIe siècle. Or elle s’inspirait elle-même des signes distinctifs imposés aux dhimmis en terre d’islam colonisées par les Arabes à partir du VIIIe siècle. En Tunisie, par exemple, au IXe siècle, les juifs devaient porter une étoffe marquée par l’image d’un singe et les chrétiens par…

[…]

Le Figaro

 

 

 

 

Eric Zemmour recadre Alain Madelin sur les droits de l'homme (Face à l'info 12/11/2019)

 

 

Commenter cet article

Pipo Lele 14/11/2019 00:07

https://www.youtube.com/watch?v=G-5bAXcrZ_E