Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 17 octobre 2019

 

 

 

 

Syrie : Pence et Pompeo à Ankara pour arracher un cessez-le-feu à Erdogan

 

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo se rendra ensuite en Israël pour discuter avec Netanyahu de la Syrie et de l'offensive de la Turquie contre les combattants kurdes

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo se rendra vendredi en Israël pour discuter de la Syrie après le retrait des troupes américaines et de l’offensive de la Turquie contre les combattants kurdes.

Il rencontrera le Premier ministre israélien, après sa visite en Turquie avec le vice-président américain Mike Pence

Le vice-président américain Mike Pence et le secrétaire d'Etat Mike Pompeo à Washington, le 11 octobre 2018. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana)
Le vice-président américain Mike Pence et le secrétaire d'Etat Mike Pompeo à Washington, le 11 octobre 2018. (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana)

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo se rendra vendredi en Israël pour discuter de la Syrie après le retrait des troupes américaines et de l’offensive de la Turquie contre les combattants kurdes.

Il rencontrera le Premier ministre israélien, après sa visite en Turquie avec le vice-président américain Mike Pence

D’après le communiqué de son cabinet publié mercredi, le chef de la diplomatie américaine « s’entretiendra avec Netanyahu pour discuter des développements en Syrie et de la nécessité continue de contrer l’attitude déstabilisatrice du régime iranien dans la région ».

Mike Pompeo et Mike Pence, dépêchés par Donald Trump en Turquie, tenteront ce jeudi d’arracher un cessez-le-feu au président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a sommé les forces kurdes de déposer les armes et de se retirer du nord de la Syrie.

Lire la suite

 

 

 

Après accord avec les Kurdes, l'armée syrienne entre dans Raqqa pour la première fois depuis 2014

 

L'armée syrienne a envoyé des troupes dans le nord après un accord avec les Kurdes, et aurait pénétré dans la ville de Raqqa, une première depuis cinq ans. Retour sur les soubresauts de cette ville, un temps capitale du «califat» de Daesh.

Ce 16 octobre, selon la chaîne de télévision al-Mayadeen, un groupe de soldats syriens serait entré dans la ville de Raqqa, dans le nord du pays, et a commencé à y mettre en place des postes d'observation. C'est la première fois depuis cinq ans que l'armée syrienne pénètre dans cette ville stratégique et centrale dans la guerre qui meurtrit le pays depuis 2011.

Lire la suite

 

 

 

 

«Ne jouez pas au dur, ne faites pas l'idiot», l'incroyable lettre de Trump à Erdogan

 

La semaine dernière, le président américain a adressé un courrier atypique à son homologue turc, après le début de l'offensive contre les Kurdes

Le président turc Recep Tayyip Erdogan le 30 mai 2019.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan le 30 mai 2019. — AP/SIPA

Pour tenter de désamorcer la crise entre la Turquie et les Kurdes en Syrie, Donald Trump a sorti sa plume, la semaine dernière. Après le début de l’offensive turque, le président américain a écrit une lettre – dont l’authenticité a été confirmée par la Maison Blanche – à Recep Tayyip Erdogan. Ponctuée de points d’exclamation, la missive emploie un ton peu habituel pour la diplomatie

« Ne jouez pas au dur, ne faites pas l’idiot ! » (Don’t be a tough guy, don’t be a fool ») écrit le président américain, avant de conclure : « Je vous téléphonerai bientôt. »

« Trouvons un bon accord », suggère Donald Trump dans cette missive de quatre paragraphes dévoilée mercredi mais datée du 9 octobre. Elle a donc été adressée au président turc le jour où il a lancé ses troupes à l’assaut des Kurdes dans le Nord de la Syrie après le retrait des forces américaines de la région.

Mike Pence en Turquie jeudi

« Vous ne souhaitez pas être responsable du massacre de milliers de personnes, et je ne veux pas être responsable de la destruction de l’économie turque – ce que je ferais (si nécessaire) », écrit le président américain. « L’Histoire vous jugera d’un oeil favorable si vous agissez de façon juste et humaine. Elle vous considérera à jamais comme le diable si les choses se passent mal », met en garde Donald Trump sans autre précision.

Mike Pence, qui doit rencontrer le président Recep Tayyip Erdogan jeudi, a expliqué en début de semaine qu’il se rendrait sur place pour demander à Ankara de « mettre fin à l’invasion » en Syrie et de décréter un « cessez-le-feu immédiat ».

Source

«Ne jouez pas au dur! Ne faites pas l'idiot!»: ce langage fort peu diplomatique est celui employé dans une lettre adressée par Donald Trump à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Face au tollé international provoqué par son offensive en Syrie, Erdogan durcit le ton

 

Le président turc a exclu de négocier avec les Kurdes : pour que l’opération « Source de paix » prenne fin, il faudrait que ces derniers déposent les armes et se retirent de la frontière turque.

Recep Tayyip Erdogan, continue de faire monter la pression. Le président turc a de nouveau rejeté, mercredi 16 octobre, toute possibilité de cessez-le-feu dans le nord de la Syrie en guerre depuis 2011. Une semaine jour pour jour après son déclenchement, l’offensive turque contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) a déjà rebattu les cartes politico-diplomatiques.

  • Erdogan laisse planer le doute sur sa rencontre avec Pence

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, qui avait dans un premier temps donné son feu vert à l’opération turque en retirant les troupes américaine stationnées au nord de la Syrie, a depuis exhorté Ankara à stopper son offensive et autorisé des sanctions contre la Turquie.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Donald Trump change de ton sur la Syrie, sans revenir sur le retrait des troupes américaines

Dans ce contexte, M. Trump a décidé de dépêcher en Turquie son vice-président, Mike Pence, et son secrétaire d’Etat, Mike Pompeo. Ces derniers devaient rencontrer jeudi M. Erdogan pour tenter de le convaincre de négocier une trêve avec les combattants kurdes.

Le chef de l’Etat turc a annoncé, mercredi, qu’il ne s’entretiendrait pas avec eux : « Ils rencontreront leurs homologues. Moi, je ne parlerai qu’à Trump, s’il vient. »

Des propos contredits un peu plus tard sur Twitter par le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun. Selon lui, M. Erdogan, « prévoit bel et bien de rencontrer la délégation américaine ». M. Altun a également publié une courte vidéo où M. Erdogan affirme à des médias turcs qu’il rencontrera MM. Pence et Pompeo.

Lire la suite

 

 

 

La coalition américaine détruit un de ses dépôts de munitions en Syrie

 

Selon le colonel Myles B.Caggins, deux F-15E de la coalition antiterroriste internationale dirigée par Washington ont effectué une frappe aérienne sur la cimenterie de Lafarge en Syrie, afin que leur dépôt de munitions ne puisse pas à être utilisé à des fins terroristes.

La coalition américaine a détruit un dépôt de munitions abandonné en Syrie lors de sa retraite, a annoncé sur Twitter le colonel Myles B.Caggins, porte-parole de l'opération Inherent Resolve.

«Le 16 octobre, après le départ du personnel et des équipements tactiques essentiels, deux F-15E de la coalition ont effectué une frappe aérienne réussie et planifiée sur la cimenterie de Lafarge afin de détruire le dépôt de munitions et de réduire son potentiel de réutilisation à des fins militaires», a-t-il écrit.

Lire la suite

 

 

 

 

Ankara salue l’initiative russe visant à instaurer un dialogue avec Damas pour régler le conflit en Syrie

 

Dans une interview à Sputnik, le chef de la diplomatie turque a commenté l’appel russe à des contacts entre Damas et Ankara, estimant que Moscou pourrait proposer de conclure un accord turco-syrien pour régler le conflit avec les Kurdes en Syrie.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a vu d’un bon œil la proposition russe de contribuer au dialogue entre Damas et Ankara, lequel a lancé le 9 octobre une offensive contre des milices kurdes dans le nord de la Syrie.

«La Russie le dit en partant de bonnes intentions. Par cette déclaration, elle veut dire que la Turquie dispose de motifs légitimes pour s’inquiéter de sa sécurité», a-t-il estimé dans une interview à Sputnik.

Lire la suite

 

 

 

L'armée syrienne serait rentrée dans la ville de Raqqa, une première depuis 5 ans

 

Le 16 octobre

L'armée gouvernementale syrienne est rentrée dans la ville de Raqqa pour la première fois depuis 2014, a appris Sputnik d'une source militaire.

Des unités de l'armée syrienne sont entrées à Raqqa, une ville du nord-est du pays jusqu'ici contrôlée par les Kurdes, et y ont installé des postes d'observation, a annoncé une source militaire à Sputnik.

«L'avant-garde des troupes gouvernementales syriennes est arrivée à Raqqa pour la première fois en cinq ans. Plusieurs postes d'observation ont été mis en place dans la ville», a-t-elle précisé.

Selon les sources de Sputnik, les habitants de la ville ont accueilli avec enthousiasme les forces syriennes arrivées d'Al-Thawrah (Tabqa) sous la protection de l'aviation.

Lire la suite

 

 

Selon une récente note des services de renseignement, « les djihadistes pourraient utiliser de fausses identités pour se mêler au flot des migrants »

 

 

"Une récente note des services de renseignement alerte clairement  les djihadistes pourraient utiliser de fausses identités pour se mêler au flot des migrants.
Ça rappelle évidemment l'un des pires scénarios possibles : les attentats du 13 novembre 2015 ... !"

VIDEO

 

 

 

Syrie : deux terroristes islamistes belges s’échappent d’une prison kurde

 

Il n’y a « pas de raison de semer la panique », a prévenu d’emblée le directeur de l’Organe de coordination et d’analyse de la menace (Ocam), Paul Van Tigchelt. La nouvelle apportée mercredi en commission des Relations extérieure de la Chambre a pourtant de quoi questionner. À tout le moins. Deux djihadistes belges, emprisonnés par les Kurdes dans le nord-est de la Syrie, ont pu s’échapper. L’identité de ces deux « FTF » (pour Foreign Terrorist Fighters) n’a pas été communiquée aux députés. Selon nos informations, ces hommes auraient rejoint la Syrie dès 2012-2013. […]

Trois mères et leurs six enfants sont aussi dans la nature. […]

Le Soir

 

 

 

 

Salvini : «La Turquie doit être stoppée, et très rapidement»

 

Le leader de la Ligue Matteo Salvini s'exprime lors d'un meeting de son parti à Pontida, dans le nord de l'Italie, le 15 septembre 2019.
 

Dans un entretien à l'hebdomadaire Le Point, Matteo Salvini exhorte l'UE à «stopper» l'offensive turque contre les Kurdes en Syrie en convoquant une «conférence de la paix».

Lire l'article

 

 

 

Jihadistes prisonniers en Syrie : le plan d'évacuation de la France

 

Si le gouvernement n'a toujours pas l'intention de rapatrier les combattants jihadistes français prisonniers en Syrie, il pourrait faire en sorte qu'ils soient déplacés vers des prisons plus sûres en Irak et qu'ils soient jugés sur place. Le ministre Jean-Yves Le Drian doit en discuter avec les autorités irakiennes.

Lire l'article

 

 

 

 

Brexit: un accord a été trouvé entre le Royaume-Uni et l'Union européenne

 

Boris Johnson et Jean-Claude Juncker ont annoncé qu'un accord a été conclu entre dirigeants britanniques et continentaux pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. 

Lire la suite

 

 

Union européenne : une personne sur cinq menacée de pauvreté selon Eurostat

 

Ce sont les tous derniers chiffres officiels d’Eurostat et ils sont alarmants. Une personne sur 5 vivant dans l’Union européenne est menacée de pauvreté ou d’exclusion sociale. Un peu plus de 20 % des hommes et environ 22,5 % des femmes sont en situation de pauvreté monétaire, gravement démunis sur le plan matériel. Mais la situation varie et elle est même très différente d’un État membre à l’autre de l’Union européenne.

Dans sept États membres de l’UE, une personne sur 4 est menacée de pauvreté. Au premier rang : la Bulgarie où le risque de pauvreté est le plus élevé, vient ensuite la Roumanie (32,5%), la Grèce (31,8%), la Lettonie (28,4%), la Lituanie (28,3%), l’Italie (27,3%) et l’Espagne (26,1%). A noter aussi que selon ces chiffres, 1 Européen sur 17 est gravement démuni sur le plan matériel. Cela signifie avoir des conditions de vie limitées par un manque de ressources, par exemple ne pas avoir les moyens de payer les factures, de chauffer correctement son logement ou de prendre une semaine de vacances loin de chez eux.

Ces données inquiétantes ont été publiées quelques jours seulement après la remise du Nobel d’économie à un trio d’experts pour leur travail de lutte contre la pauvreté dans le monde. Résultat direct de leurs recherches, plus de 5 millions d’enfants ont bénéficié d’un soutien scolaire dans des écoles en Inde – le pays, où vivent un quart des pauvres dans le monde.

Les tensions commerciales ne font qu’aggraver la situation. A l’inverse, la solidité des échanges commerciaux et des recettes d’exportation améliorerait la situation financière globale des pays.

 

 

Note :  voir cette vidéo sur Facebook de Nicolas Dupont-Aignan sur les dépenses monstrueuse de l’Union  européenne

 

 

La pauvreté et les inégalités ont augmenté en France en 2018 selon l’Insee

 

[…] Selon  une première estimation de l’Insee publiée ce mercredi, la pauvreté a fortement augmenté en France l’an passé. Le taux de pauvreté a grimpé de 0,6 point, 14,7 % de la population française étant considérée comme pauvre à la fin 2018, un niveau au plus haut depuis la fin des années 1970. Il s’agit des personnes dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian (1.050 euros par mois environ pour une personne seule). Concrètement, 400.000 personnes environ ont basculé l’an passé dans la pauvreté. Celle-ci concernait 9,3 millions de Français. […]

Autre mauvaise nouvelle pour le gouvernement, c’est que, parallèlement à cette hausse, les inégalités ont aussi augmenté. L’indice de Gini, qui mesure les inégalités, aurait connu en 2018 sa plus forte progression depuis 2010, selon l’Insee. […] Mais ce calcul qui s’explique en partie par la hausse des revenus des classes moyennes ne prend pas en compte les réduction de loyers imposées aux organismes HLM. […]

Les Échos

 

Note ; combien coutent les migrants a la France ? combien la France donne aux associasions ?  aux journalistes ! aux pays etrangers ! Combien les députés et autre sénateurs coutent a la France  ? Qui cumules les retraites et se goinfre aux fraits des français !

 

 

Voile: des parlementaires envisagent de publier une tribune de soutien à Blanquer

 

Officiellement, il ne faut surtout pas y voir les prémices de la formation d’une chapelle ou d’un courant. Mercredi après-midi, Jean-Michel Blanquer a reçu une vingtaine de parlementaires de la majorité au ministère pour une réunion informelle. Des élus La République en marche et du MoDem triés sur le volet, qui avaient auparavant manifesté leur soutien au ministre de l’Éducation nationale dans le conflit qui l’oppose depuis lundi au député Aurélien Taché sur la question du port du voile.

«Jean-Michel Blanquer a été blessé après les propos d’Aurélien Taché», affirme un député présent à la réunion.

«Jean-Michel Blanquer a été blessé après les propos d’Aurélien Taché», affirme un député présent à la réunion. BERTRAND GUAY/AFP

«Après les péripéties de la semaine, Jean-Michel Blanquer a souhaité exprimer sa volonté de maintenir le cap sur la défense d’une vision de la laïcité et de la République dans son rôle de ministre de l’Éducation nationale», confie un participant. «Il a été blessé par les propos d’Aurélien Taché.» Le projet de rédaction d’une tribune a surgi au cours de cet échange, «afin de poser le débat de façon claire, loin de la naïveté, de l’angélisme et de la bien-pensance d’une partie de la majorité», fait-on savoir, et de «rappeler le socle républicain». «On ne veut pas donner le sentiment que notre ligne se limite aux expressions d’Aurélien Taché, explique une élue. Le but est aussi de montrer qu’on ne veut pas passer la question du communautarisme sous silence et se laisser caricaturer comme des anti-musulmans.»

Lire la suite

 

 

 

Yassine Belattar annonce son départ du Conseil présidentiel des villes et écrit une lettre-ouverte à Emmanuel Macron

 

Dans une lettre au chef de l’Etat, que «Libération» publie, l’humoriste annonce son départ du Conseil présidentiel des villes créé au printemps 2018. Avec cette nouvelle polémique sur le voile des accompagnantes de sorties scolaires, «la France va connaître une mue communautaire et je ne puis me dire que je n’ai pas pu agir pour éviter cela», écrit Belattar.

Monsieur le Président de la République,

Par la présente et vu le contexte qui nous rappelle le pire passé, je démissionne du Conseil présidentiel des villes.

J’ai aimé chaque moment passé au sein de cette institution non partisane où nous avons tenté de faire de ces quartiers dits populaires un sujet non populiste. Le temps du changement n’est pas venu malheureusement et bien des acteurs de cette question ne veulent pas considérer que les habitants de ces quartiers font partie de l’équation et non du problème de ce pays. Mais je démissionne car je ne puis siéger dans une institution qui voit les humiliations que subissent les habitants des quartiers non pas pour l’endroit d’où ils viennent mais bien pour ce qu’ils sont tout simplement. Je suis conscient que l’ambiance actuelle dans notre pays n’est pas liée à votre élection mais je suis déçu que certains ministres que vous avez choisis ne supportent même pas l’idée de voir une femme voilée sur le territoire.

Cette femme était du bon côté de la loi, elle est mère, elle est libre, le reste n’est qu’agression et jugement moral dont on se passerait bien. N’étant pas Don Quichotte, je ne me battrai pas contre des moulins à vent. Cher Président, la France va connaître une mue communautaire et je ne puis me dire que je n’ai pas pu agir pour éviter cela. Nous avons rejoint cette commission apolitique chacun avec son parcours afin de faire avancer la cause «banlieue». Il est dorénavant certain qu’un système favorable à certains élus, et non à leurs habitants, a gangrené en banlieue. Ce système n’a aucun parti, ce système existe depuis des années et il porte en partie la responsabilité d’une paupérisation dramatique.

Les gens qui y habitent subissent des humiliations quotidiennes et ne peuvent agir contre un système qui s’avère insurmontable. Pire, ce système a tellement perverti la vision que nous avons de nos quartiers que l’appellation banlieusard a laissé place à celle de musulman.

Je suis français , je suis musulman, je suis africain, je suis afroeuropéen, je suis de banlieue. Je ne suis pas binaire, je suis français donc pluriel. Cette pluralité ne peut se confronter à des rhétoriques binaires posant une question: pour ou contre ? Douter de notre capacité, en tant que musulmans, à faire la différence entre le bien ou le mal est une blessure qui mettra du temps à cicatriser. Je porte sur mon visage les balafres que mon propre pays m’a faites. Nous avons l’habitude de porter des balafres à cause de la France dans ma famille car mon grand-père était tirailleur.

Je suis un artiste et je ne fais pas de politique laugh. Je suis libre de mes actes mais je ne veux être emprisonné par mes privilèges. Je ne participerai pas car je ne cautionne pas. Il y a des talents en France qui, je l’espère, prendront place dans cette institution qui mérite votre attention M. le Président. Nous sommes Français et nous aimons notre pays, vous pouvez comprendre comme il est difficile d’accepter pourquoi nous sommes tant haïs…

Mes valeurs émanent de ces parents qui nous ont rendus riches moralement à défaut de nous rendre riches financièrement. Ma dignité vient de mes parents et je dois avouer M. le Président que je suis riche de celle-ci. Je connais votre talent et votre envie de changement liée à notre génération mais sachez, M. le Président, qu’il faudra légaliser les musulmans dans ce pays avant de légaliser la marijuana.

M. le Président de la République, je vous souhaite le meilleur. Moi je serai sur scène pour continuer à l’ouvrir même quand on me demande de la fermer.

Vive la République et vive la France. Notre France.

Y.

Yassine Belattar

 

 

 

 

L’accompagnatrice en hijab : « Aujourd’hui, j’ai une opinion négative de ce qu’on appelle la République »(MàJ: elle porte plainte)

 

A Dijon (Côte-d\'Or), Julien Odoul, un élu du RN, s\'en est pris à une femme voilée, le 11 octobre 2019, au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.
A Dijon (Côte-d'Or), Julien Odoul, un élu du RN, s'en est pris à une femme voilée, le 11 octobre 2019, au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. (France 3)

La mère de famille voilée prise à partie par un élu RN dans le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté "va porter plainte mercredi", annonce à franceinfo son avocate, Me Sana Ben Hadj Younes, mercredi 16 octobre. "Il s'agit d'une plainte pour violences en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique sur mineur et majeur à caractère racial", déposée auprès du parquet de Dijon, annonce son conseil.

Une autre plainte pour "incitation à la haine" doit être déposée dans les prochains jours auprès du parquet de Paris, affirme Me Sana Ben Hadj Younes. Elle précise que les deux plaintes viseront l'élu régional RN Julien Odoul et une femme accusée d'avoir pris à partie Fatima E. dans les couloirs du Conseil régional.

D'après le récit fait par Le Monde, une élue d'extrême-droie a vigoureusement apostrophée Fatima E. "Cette aggression a été vécu de manière terrible par ma cliente, affirme Me Sana Ben Hadj Younes. Ses propos et sa posture était très menaçants."

Source

 

 

Note ; et sans surprise la religion de paix  porte plainte !  et comme d'ab prend un avocat musulman !

« Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques, nous vous dominerons »( 2002 Youssef Al-qaradawi membre du Conseil européen de la recherche et de la fatwa, proche de l’Union des organisations islamiques de France)

 

 

"Tout ça est une instrumentalisation de réseaux islamistes."
Julien Odoul (RN) se dit "serein" et "déterminé" face aux deux plaintes déposées par la mère voilée qu'il a pris à partie

VIDEO

 

 

 

 

« Pour vous, le problème c’est le voile, pas la kippa ou la croix ? » (BFMTV)

 

Sur @BFMTV, on demande s’il faut lutter aussi contre la kippa ou la croix.
«Le jour ou les kippas ou les croix seront l’expression d’idéologies totalitaires qui peuvent tuer, on prônera la même fermeté
N’inventez pas des fantasmes pour vous défausser du réel qui est islamiste ! »

VIDEO

 

Note ; exelente réprique de la part de Messhia

J'ai lu quelque commentaites sous cette  vidéo twitter, c'est fou de voir les anneries que les gens peuvent sortir !

 

 

 

 

Hubert Védrine : «Le pourcentage de musulmans en France qui considèrent que la charia passe avant la République n’a cessé de monter depuis 15 ans, notamment chez les jeunes»

 

Hubert Védrine : «Le pourcentage de musulmans en France qui considèrent que la charia passe avant la République n'a cessé de monter depuis 15 ans, notamment chez les jeunes» dans

VIDEO

 

 

Éric Zemmour saisit la CEDH

 

Condamné à 3 000 euros d'amende par la justice française pour provocation à la haine religieuse après son passage dans l'émission C à vous, Éric Zemmour a finalement décidé de se pourvoir devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

Au cours de l'émission diffusée sur France 5 le 6 septembre 2016, le polémiste avait déclaré que les musulmans devaient choisir « entre l'islam et la France ». Il avait également affirmé que la France vivait « depuis trente ans une invasion » et que « dans d'innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire », « un djihad ». Des propos catastrophistes qui rappellent son discours prononcé lors de la Convention de la droite organisée par les soutiens de Marion Maréchal.

Lire la suite

 

 

 

Commenter cet article