Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 10 octobre

 

EN DIRECT - Offensive turque en Syrie : pour Macron, la Turquie prend le "risque d'aider Daech à reconstruire son califat"

 

CONFLIT - L'offensive de la Turquie en Syrie est officiellement lancée. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé ce mercredi le début d'une nouvelle opération militaire, baptisée "Printemps de la paix", contre la milice kurde des Unités de protection du peuple. Des frappes aériennes ont visé plusieurs villes frontalières, des civils ont été tués, selon les forces kurdes.

 

LES FAITS

Ce mercredi 9 octobre, la Turquie a annoncé le début d'une offensive dans le nord-est de la Syrie. Cette action, annoncée par Recep Tayyip Erdogan vise à éliminer "un corridor terroriste" dans le sud de la Turquie contre ce qu'il appelle "la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG)", qu'elle considère comme un groupe "terroriste" mais qui est soutenue par les pays occidentaux.

L'opération s'appelle "Source de Paix", indique le compte twitter de R T Erdogan. Des raids aériens et des explosions ont été entendus dans la région du nord-est du pays.

Ankara affirme avoir pour objectif de créer une "zone de sécurité" qui aurait vocation à accueillir des Syriens réfugiés en Turquie et à séparer la frontière turque des positions des YPG. Elle est destiné à apporter "la paix et la sécurité" en Syrie, selon Erdogan.

REACTIONS

- L'UE exige l'arrêt de l'offensive Turque en Syrie et avertit qu'aucun financement européen ne serait accordé "pour une zone de sécurité".

- L'ONU demande que les civils soient protégés et Poutine appelle Erdogan "à bien réfléchir" avant de lancer cette offensive. 

- La France condamne "très fermement" l'offensive turque et saisit le Conseil de sécurité de l'ONU. 

- Le Congrès américain fera payer "très cher" à la Turquie son offensive en Syrie, précise un sénateur américain. 

- Le gouvernement allemand juge que l'offensive turque "risque de déstabiliser davantage la région et de provoquer une résurgence" de Daech.

- Le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab estime que l'opération "risque saper les progrès accomplis dans la lutte contre Daech".

 

En direct

MACRON

Le président Emmanuel Macron appelle la Turquie "à mettre un terme le plus rapidement possible" à son offensive. Il juge que l'opération dans le nord-est de la Syrie "risque d'aider Daech à reconstruire son califat." "Ce risque d'aider Daech à reconstruire son califat, c'est la responsabilité que prend la Turquie", a-t-il dénoncé lors d'une conférence de presse à Lyon.

 

 

ISRAËL

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné "vigoureusement" ce jeudi 10 octobre "l'invasion" des forces turques et a mis en garde contre un potentiel "nettoyage ethnique" des Kurdes dans ce secteur. Israël était prêt à fournir une "aide humanitaire".

 

 

QUAI D'ORSAY

La France a convoqué ce jeudi 10 octobre l'ambassadeur de Turquie après le lancement de l'offensive turque. L'entrevue doit avoir lieu en début d'après-midi, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

 

En réponse aux critiques européennes contre l'offensive turque, Recep Tayyip Erdogan a menacé jeudi d'ouvrir les portes de l'Europe à des millions de réfugiés. "Ô Union européenne, reprenez-vous. Je le dis encore une fois, si vous essayez de présenter notre opération comme une invasion, nous ouvrirons les portes et vous enverrons 3,6 millions de migrants", a déclaré le président turc lors d'un discours à Ankara.

 

 

"Les Kurdes ne nous ont pas aidés en Normandie" : Donald Trump justifie sa passivité après l'offensive turque en Syrie

 

L'ex-président François Hollande a demandé mercredi des sanctions contre la Turquie en cas de poursuite de son offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie, alliées des Occidentaux dans  la lutte anti-djihadiste. "Le Conseil de sécurité qui se réunit ce jeudi doit décider de sanctions contre la Turquie, si l'offensive se poursuit, et l'Union européenne doit faire immédiatement de même", a-t-il déclaré dans un entretien au Parisien.

 

SÉCURITÉ

Deux importants djihadistes du groupe Etat islamique (EI) détenus par les forces kurdes en Syrie ont été placés sous le contrôle de l'armée américaine à la suite de de l'offensive turque, a confirmé mercredi un responsable américain de la Défense, alors que selon la presse américaine il s'agirait de deux Britanniques, membres d'un groupe surnommé les "Beatles".

 

 

 

OFFENSIVE TERRESTRE

Le ministère turc de la Défense annonce le début de la phase terrestre de l'offensive de la part de la Turquie. Des militaires turcs et leurs supplétifs syriens ont pénétré ce mercredi 9 octobre dans le nord-est de la Syrie dans le cadre d'une offensive lancée par Ankara contre une milice kurde soutenue par les pays occidentaux. "Nos forces armées héroïques et l'Armée nationale syrienne (rebelles syriens soutenus par Ankara) ont commencé la phase terrestre de l'opération", a indiqué le ministère dans un communiqué.

 

DIRECT

 

 

Offensive turque : «La Syrie peut avoir beaucoup à gagner de cette invasion turque»

 

 

Commenter cet article