Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 23 septembre 2019

 

 

 

 

L'Iran demande aux États-Unis de "rester éloignés" du Golfe

 

L’Iran a dénoncé ce dimanche 22 septembre la présence de “forces étrangères” dans le Golfe et annoncé la présentation à l’ONU cette semaine d’un plan de coopération régionale, “endogène”, sur la sécurité de ce bras de mer crucial pour l’approvisionnement mondial de pétrole.Le président iranien Hassan Rohani s'exprime lors d'une cérémonie militaire à Téhéran samedi 22 septembre

La région vit un “moment sensible et d’une importance historique”, a déclaré le président iranien Hassan Rohani à l’ouverture d’un défilé militaire à Téhéran alors que l’Iran est accusé par Washington et Ryad d’être derrière les attaques ayant visé deux installations pétrolière majeures en Arabie saoudite le 14 septembre.

L’Iran nie toute responsabilité dans ces raids menés par voie aérienne et revendiqués par des rebelles yéménites. Mais dénonçant une “escalade spectaculaire de l’agression iranienne”, le ministre de la Défense américain, Mark Esper a annoncé vendredi le déploiement dans le Golfe de nouvelles forces américaines, assurant qu’elles seraient “défensives par nature”.

Lire la suite

LIRE AUSSI: «Un moment d'une importance historique»: Téhéran va présenter à l'ONU un projet régional de sécurité

 

 

 

Téhéran explique comment les Houthis ont pu attaquer les sites pétroliers en Arabie

 

Les Houthis ont mis la main sur les armements de l’ancien Président yéménite Ali Abdallah Saleh, a affirmé le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif. C’est grâce à cet arsenal et en augmentant d’eux-mêmes la portée des missiles qu’ils ont pu frapper les installations pétrolières saoudiennes, a-t-il estimé.

Lire la suite

 

 

 

Téhéran annonce la libération du tanker suédois saisi en Iran

 

 

 

L’armée syrienne abat un drone équipé de bombes à fragmentation

 

Le 21 septembre

L’armée gouvernementale syrienne a intercepté un drone équipé de bombes à fragmentation dans le sud-ouest de la Syrie, a annoncé l’agence de presse syrienne Sana.

Un drone chargé de bombes à fragmentation a été abattu par l’armée syrienne alors qu’il survolait le village d’Arnah, dans la région de Jabal al-Cheikh, au nord de la ville de Quneitra, relate l’agence de presse syrienne Sana.

Selon cette dernière, les spécialistes ont neutralisé le drone qui était bourré d’explosifs puissants de type C4 et muni d’un dispositif-piège empêchant de le démonter.

Une cache terroriste avec des produits israéliens

Les services secrets syriens ont en outre découvert une cache de terroristes dans le village de Barika, en banlieue de Quneitra. La cache contenait des fusils d’assauts, des mitraillettes, des projectiles pour lance-roquettes et autres munitions, des moyens de communication par satellite, des produits alimentaires et médicaments fabriqués en Israël, ainsi que des véhicules israéliens, précise Sana.

Le 6 septembre dernier, Sana a annoncé que les systèmes de défense antiaérienne de l’armée syrienne avaient repoussé une attaque de drones équipés de bombes que les terroristes avaient lancée dans le gouvernorat de Hama.

Source

 

 

 

 

Israël : les partis arabes soutiennent Benny Gantz comme Premier ministre

 

Avec cette première historique, la Liste arabe unie offre un avantage décisif à l'ex-chef de Tsahal pour tenter de former un nouveau gouvernement et mettre fin aux années Nétanyahou.

Ils auront tergiversé jusqu’à la dernière minute, enchaînant les conciliabules tout le week-end, soupesant les conséquences et l’ampleur de leur transgression. Mais finalement, les leaders de la Liste arabe unie – coalition des quatre grandes formations des Palestiniens d’Israël – ont tranché.

«Nous allons faire l’histoire aujourd’hui : nous allons faire ce qui est nécessaire pour renverser [Benyamin] Nétanyahou», a résumé Ahmad Tibi, numéro 2 de la liste. Soit recommander la nomination de l’ex-chef d’état-major Benny Gantz comme Premier ministre au Président Reuven Rivlin, qui a la charge de décider qui, de Gantz ou Nétanyahou, tentera le premier de former un gouvernement.

Lire la suite

 

 

 

Vers une crise inédite au sein de l’Eglise

 

D’importants désaccords internes secouent le Vatican. Le mot « schisme » refait surface.

Il flotte en cet automne romain saturé d’humidité une atmosphère assez délétère sur l’une des sept collines de la capitale italienne, le Vatican. Ce lieu sacré du catholicisme où saint Pierre repose, selon la tradition, n’a jamais été tranquille. Mais le mot « schisme » y refait surface. Un schisme est une rupture dans la communion de l’Église où une partie de la communauté prend le large, à la suite d’un désaccord doctrinal. Le dernier en date, même si les auteurs récusent le terme « schisme », remonte à l’ordination de quatre évêques, contre l’avis de Rome, par Mgr Marcel Lefebvre, en juin 1988. Le grief portait sur le concile Vatican II (1962-1965) et la réforme de la liturgie.

Les désaccords internes portent cette fois sur le train de réformes que le pape François, 266e successeur de Pierre, entend mener à bien. La plus spectaculaire sera accomplie d’ici à la fin octobre via un « synode sur l’Amazonie » …

(…) Le Figaro

 

 

 

L’Italie autorise un deuxième débarquement de migrants en une semaine

 

Le navire de SOS Méditerranée et MSF est autorisé à débarquer à Messine 182 migrants secourus en mer, une semaine après avoir pu accoster à Lampedusa avec 82 autres naufragés.

[…]

Le Parisien

 

 

 

 

Bret Easton Ellis : « je ne pensais jamais vivre dans un monde où émerge un tel totalitarisme de la gauche »

 

Sulfureux, pessimiste, radical… Bret Easton Ellis, auteur de « Moins que Zéro » ou encore d' »American Psycho », livre dans son dernier ouvrage « White » paru au printemps sa vision décapante du monde actuel. Il est l’invité des Matins de France Culture.

 

« Une fois que le livre est terminé, pour moi, c’est fini je passe au suivant, il sort au monde et les réactions se produisent : qu’est-ce que j’y peux, ça ne fait partie du processus créatif du livre. Mon boulot ça n’est pas de vous dire comment lire le livre, mais de l’écrire. » 

« Je pensais qu’ »American Psycho » était un roman expérimental qui intéresserait seulement une dizaine de personnes, cette violence scandaleuse ne devait pas devenir un best-seller, mais je devais écrire ça car c’est ce que je ressentais à ce moment-là. Ça montre à quel point l’écrivain sait peu sur la manière dont son livre va être reçu. »

« La littérature c’est du fantasme, pas du documentaire. Dépeindre la misogynie, ça n’est pas être misogyne : « American Psycho » est une description d‘un mode de vie que j’ai vu dans les années 80. » 

« Trump était quelqu’un qu’on admirait à l’époque, dans les années 80, moi je ne comprenais pas. Je trouvais amusant de l’introduire dans « American Psycho » comme une figure paternelle. » 

« Trump est apparu comme l’outsider, celui qui fallait aider. Je suis l’anti anti Trump, l’horreur qu’il inspire aux gens est disproportionnée. » 

« Les Etats-Unis est un pays qui a perdu sa boussole. Ce qui est choquant pour moi c’est de voir comment la gauche est devenu un parti autoritaire, totalitaire, qui a une liste de règles sur la façon dont les gens, en particulier les artistes, doivent d’exprimer, je ne pensais jamais vivre dans un monde où émerge un tel totalitarisme de la gauche. C’est un puritanisme qui pousse à infantiliser les gens. Je ne suis pas du tout Républicain, je ne suis pas conservateur, je ne vais pas voter Trump, mais je suis critique des réactions démocrates à Trump. »

 

La Hongrie rejette le système de répartition des migrants : « Nous ne céderons pas au chantage des ONG de Soros et de Bruxelles »

 

Hongrie – « Nous ne céderons pas au chantage des ONG de Soros, des gouvernements occidentaux ou de Bruxelles », a déclaré le ministre hongrois des Affaires étrangères.

« Nous n’appliquerons pas le système de répartition obligatoire des migrants et nous continuerons à nous y opposer comme nous l’avons fait jusqu’à présent. »

Le ministre des Affaires étrangères a répondu aux affirmations de la nouvelle coalition italienne selon lesquelles les pays qui n’acceptent pas leur part de migrants illégaux devraient être punis.

Dans une interview publiée hier dans Die Welt, le ministre Szíjjártó a déclaré qu’il serait inutile de parler d’une position européenne commune tant que les frontières extérieures de l’UE ne sont pas correctement surveillées. Il a ajouté que la réponse est entre les mains des Etats membres, et non dans le renforcement de l’agence Frontex, qui, selon lui, « fonctionne comme une agence de voyage ».

About Hungary

 

 

 

Suède : le paisible royaume doit faire face à la loi meurtrière des bandes de banlieues

 

[…] A Malmö, a été inhumée le mercredi 18 septembre Karolin Hakim, une jeune femme de 31 ans, assassinée dans des circonstances particulièrement choquantes. Elle a été exécutée le 26 août dernier en pleine rue, en plein jour, alors qu’elle portait son bébé de deux mois dans les bras. Ce fait divers tragique illustre un phénomène qui inquiète les Suédois : celui des bandes de jeunes, qui règlent leur différends à coups d’armes à feu et d’explosifs, et qui font grimper le taux d’homicide. […]

[…] « On devrait s’occuper des bandes organisées dans cette ville, lâche-t-elle, il y a tant de gens qui ne devraient pas en souffrir. » […] Le gouvernement a invité tous les partis politiques – sauf l’extrême droite – à faire de nouvelles propositions pour mettre fin à cette violence. […]

[…] Le mode opératoire et la découverte d’une Mercedes incendiée à 3 kilomètres de là orientent la police vers le crime organisé. […] « Cette violence est liée à des réseaux qui sont apparus dans nos banlieues, décrypte Amir Rostami, universitaire spécialiste de ces bandes. Et les conflits peuvent naître pour des affaires de drogue, mais aussi pour une petite amie. » […]

Le Figaro

 

 

 

 

Valérie Pécresse : «L’immigration ne doit pas se faire contre l’identité nationale»

 

«Nous avons besoin d’un choc d’autorité». C’est le constat fait dimanche par Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, dans Le Journal du dimanche, elle estime que c’est « le décalage entre (le) discours et (les) actes qui fait monter le populisme».

La présidente de la région Île-de-France dit ne voir « aucune rupture» entre la politique du président Emmanuel Macron et celle de son prédécesseur François Hollande, et propose que l’obtention de la nationalité française « ne (soit) plus automatique».

Considérant que « ce qui attire en France les clandestins, ce n’est pas le plein-emploi, mais la générosité de (la) politique sociale», l’ex-membre du parti Les Républicains se dit favorable à « la restriction de l’AME (aide médicale d’État, NDLR) au seul panier de soins nécessaires » et suggère de ne pas accorder de titre de séjour aux personnes « qui viennent en France se faire soigner».

Valérie Pécresse souhaite aussi « négocier (le) retour dans leurs pays d’origine» des mineurs isolés et des prisonniers étrangers, en conditionnant ces retours à l’aide au développement. Elle suggère également d’expulser ceux qui ne respectent pas « la loi de la République ». « L’immigration ne doit pas se faire contre l’identité nationale. La loi de la République s’impose, pas celle du pays d’origine ni de la religion. Et quand on l’enfreint, on rentre dans son pays. » . Valérie Pécresse veut aussi limiter le regroupement familial en « (relevant) les plafonds de ressources actuels ». […]

Le Point

 

 

 

A Fay (72) , Guillaume Larrivé (LR) évoque la menace du «chaos migratoire»

 

Invité à la rentrée des Républicains de la Sarthe, ce samedi 21 septembre 2019, Guillaume Larrivé, député de l’Yonne et candidat à la présidence des LR, accélère sa campagne et présente un plan d’action sur l’immigration.

[…] Le député de l’Yonne muscle sa campagne à trois semaines de l’élection. […] Au-delà des slogans, Guillaume Larrivé expose son plan d’action sur l’immigration. Un « big bang » comme l’a révélé Le Figaro, samedi matin. «Il faut regarder la réalité en face : le monde du XXIe siècle nous expose au chaos migratoire» lance le député de l’Yonne qui veut stopper «l’immigration de masse» en proposant une « vraie rupture politique et juridique».

Il défend l’idée d’un référendum constitutionnel « pour arrêter l’immigration de masse». Cela devrait permettre de « plafonner l’immigration», de « suspendre le regroupement familial par décret» ou encore « conditionner l’accès aux allocations familiales et à un logement social à dix années de travail légal en France». […]

Le Maine libre

 

 

 

 

Attentat raté aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame de Paris : 5 femmes radicalisées devant la justice ce lundi

 

Inès Madani (22 ans) et Ornella Gillgmann (32 ans) ont tenté, en septembre 2016, de commettre une attaque à la voiture piégée. Celles qui voulaient « marquer les esprits » en terre de Kufrs (« mécréant » en arabe) sont jugées à partir de lundi devant la cour d’assises spéciale de Paris.

À leurs côtés, Amel Sakaou (42 ans) et Samia Chalel (26 ans) à qui la justice reproche d’avoir apporté une aide logistique. Enfin, Sarah Hervouët (26 ans) est accusée d’avoir poignardé un policier lors de l’arrestation du commando.

Un cocktail (presque) explosif

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2016, Inès Madani et Ornella Gillgmann abandonnent une Peugeot 607. Dans le coffre se trouvent six bonbonnes de gaz et trois bouteilles en plastique imbibées de gazole, qu’elles tentent d’enflammer avec un mégot de cigarette.

[…]

La cavale d’Ornella Gillgmann s’interrompt 700 kilomètres plus loin, lorsqu’elle est interpellée deux jours plus tard par le GIGN au sud d’Orange dans le Vaucluse. Inès Madani n’entend, elle, pas en rester là.

Commando improvisé

La fanatique retrouve dans l’Essonne deux « soeurs » prêtes à passer à l’action: Sarah Hervouët et Amel Sakaou. Banque, mairie ou synagogue, la cible de l’attaque n’est pas encore définie. Cela ne les empêche pas de préparer des cocktails Molotov et de rédiger des serments d’allégeance à Daesh.

[…]

Le 8 septembre, prévenues de l’arrivée imminente de la police, les trois femmes quittent l’appartement de Boussy-Saint-Antoine, armées de trois couteaux, sans objectif autre que « mourir en martyr ». Sarah Hervouët attaque d’abord le conducteur d’un véhicule stationné à proximité.

L’homme, touché à l’épaule, est en réalité un fonctionnaire de police. Tandis qu’Amel Sakaou est rapidement maîtrisée, Inès Madani est blessée par balles à quatre reprises aux jambes alors qu’elle se dirige vers un policier, couteau à la main. « Tuez-moi », affirme t-elle avoir crié à ce moment-là. Quatre mois plus tard, Samia Chalel est quant à elle arrêtée à Mantes-la-Jolie (Yvelines), soupçonnée d’avoir apporté son aide durant la fuite d’Inès Madani.

[…]

Poursuivies pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle, les accusées, en détention provisoire depuis trois ans, encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

BFMTV

 

 

 

 

Colmar : une voiture a foncé dans la grande mosquée, aucune victime (MàJ : Le conducteur, Yacine K. déjà connu de la justice)

 

Le 21 septembre

D’après Le Parisien, Le conducteur du véhicule serait né en 1980 et aurait été identifié comme Yacine K. Il serait connu pour des faits de violence et de conduite sans permis mais ne serait pas inscrit au fichier des radicalisés (FSPRT). Une source policière a indiqué au Parisien qu’« il s’agirait à première vue d’un acte de déséquilibré  ». Des témoins ont affirmé qu’« il aurait dit Allah akbar », cette information restant toutefois à confirmer, a ajouté la procureure de Colmar selon laquelle « il sera placé en garde à vue et entendu dès que possible ».

 

 

Commenter cet article