Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________ 

Le 31 aout 2019

 

 

 

 

 

Attaque au couteau dans la banlieue de Lyon : 1 mort et 8 blessés dont 3 graves

 

 

 

Hongkong : malgré l’interdiction, des milliers de manifestants dans les rues, le drapeau chinois détourné

 

Des milliers de militants prodémocratie hongkongais ont bravé samedi 31 août l’interdiction de manifester et sont descendus dans les rues de l’ex-colonie britannique, au lendemain de l’arrestation de plusieurs figures du mouvement, avant que la police ne tente de les disperser avec des gaz lacrymogènes et le canon à eau. Vendredi, des leaders de l’opposition ont été arrêtés. Donald Trump a appelé Pékin à agir «avec humanité» à l’égard des contestataires.

Les manifestants ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre, près du siège du gouvernement, tentant d’enfoncer les barrières, alors que des dizaines de milliers de personnes défilaient dans d’autres quartiers de l’ex-colonie britannique. La police a fait usage d’un produit bleu tiré depuis un canon à eau sur les manifestants, vraisemblablement pour les marquer et les repérer.

«Reprendre Hong Kong, la révolution de notre temps», ont scandé les manifestants dont certains étaient vêtus de noir, la couleur emblématique du mouvement.
Pour contourner l’interdiction, des appels avaient été lancés à organiser sur l’île des rassemblements religieux, qui ne nécessitent pas les mêmes autorisations. Et en début d’après-midi, plusieurs milliers de personnes étaient notamment réunies dans un stade du quartier de Wanchai (centre). […]

Et pour la première fois depuis le début en juin de la mobilisation, trois députés ont aussi été arrêtés vendredi: Cheng Chung-tai, Au Nok-hin et Jeremy Tam.[…] Plusieurs figures du mouvement pro-démocratie hongkongais ont également été arrêtées, vendredi 30 août, parmi lesquelles Joshua Wong et Agnes Chow, après l’interdiction par la police d’une nouvelle grande manifestation prévue samedi. Les deux activistes ont depuis été libérés sous caution dans l’attente de leur prochaine audition, prévue le 8 novembre.

Le Figaro ; France 24

LIRE AUSSI : Hongkong : des heurts lors de manifestations interdites

 

 

 

Arrestations, violences... A Hong Kong, la situation est plus tendue que jamais

 

Alors que les autorités hongkongaises ont interdit aux manifestants prodémocratie de défiler, la détermination des militants, dans un contexte de chasse aux sorcières de plus en plus pressante, fait craindre une nouvelle journée de violences, samedi, dans l'ancienne colonie britannique. 

 

"L'évolution de la situation à Hong Kong au cours de ces dernières heures est extrêmement préoccupante." Depuis Helsinki (Finlande), la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a fait part de son inquiétude, vendredi 30 août. "Nous attendons des autorités de Hong Kong qu'elles respectent la liberté de réunion, d'expression et d'association ainsi que le droit à manifester pacifiquement", a déclaré la diplomate, après des entretiens avec les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne.

Après trois mois de confrontation, les tensions sont à leur comble entre le gouvernement hongkongais et les militants prodémocratie.

Une manifestation interdite 

Les militants prodémocratie ont appris la nouvelle jeudi 29 août : la police hongkongaise leur interdit de manifester samedi, comme ils le font depuis près de trois mois. Cette fois, ils entendaient marquer le cinquième anniversaire du refus chinois de réformes politiques à Hong Kong, qui avait été le déclencheur du "Mouvement des parapluies", lequel s'était traduit par 79 jours d'occupation pacifique des rues de Hong Kong en 2014, sans obtenir la moindre concession de Pékin. Dans une lettre adressée jeudi au Front civil des droits de l'homme (FCDH), un mouvement non violent, la police a dit redouter que certains participants ne commettent à cette occasion des "violences" ou des "actes de destruction".

Lire la suite
 

 

 

Iran: Trump assure que les États-Unis ne sont "pas impliqués" dans l'explosion d'une fusée

 

INTERNATIONAL - Le président américain Donald Trump a assuré ce vendredi 30 août que les États-Unis n’étaient “pas impliqués” dans l’explosion apparente d’une fusée en Iran.

Dans un tweet accompagné d’une image satellite, Donald Trump a affirmé que cet “accident catastrophique” s’était produit lors des “derniers préparatifs” du lancement d’une fusée Safir sur le site de Semnan, dans le nord de l’Iran.

“J’adresse mes meilleures pensées à l’Iran et lui souhaite bonne chance pour trouver ce qu’il s’est passé”, a-t-il également écrit.

L’Iran assure que son programme de fusées est destiné à un usage civil dans l’espace. Mais parce que les fusées utilisent une technologie similaire à celle des missiles balistiques de longue portée, Washington se dit suspicieux.

Source

LIRE AUSSI : Missiles: sanctions américaines contre deux «réseaux» liés au régime iranien

 

 

 

Washington sanctionne une banque libanaise et des financiers à Gaza

 

L'administration américaine a déclaré qu'elle cherche à "étouffer toutes les possibilités de financement" du terrorisme ; Israël salue cette "mesure nécessaire"

Le gouvernement américain a annoncé jeudi sanctionner une banque libanaise, Jammal Trust, qu’il accuse de fournir des services bancaires au groupe terroriste du Hezbollah ainsi que plusieurs financiers, selon un communiqué du Trésor jeudi.

Jammal Trust qui opère au Liban depuis plusieurs décennies, est officiellement qualifiée par Washington d’organisation « terroriste » pour avoir fourni des services financiers au conseil exécutif du Hezbollah et à la Fondation des martyrs, basée en Iran

L’établissement bancaire est accusé d’avoir laissé le Hezbollah utiliser des comptes pour payer ses membres et parfois les familles des auteurs d’attentats suicides. Il est aussi mis en cause pour avoir « activement dissimulé ses relations bancaires avec de nombreuses organisations affiliées à la Fondation des Martyrs », a ajouté le Trésor.

Lire la suite

 

 

Moscou et Ankara négocient la livraison de chasseurs russes Su-57, annonce Erdogan

 

Le Président turc qui a visité cette semaine le Salon aérospatial international MAKS-2019 et, comme il avait été déjà annoncé, a manifesté un intérêt pour les chasseurs russes, dont les Su-57, a fait savoir que des négociations portant sur l’acquisition de ces derniers étaient en cours.

Alors que le doute plane sur la livraison de F-35 américains à Ankara, le chef de l’État turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que son pays et la Russie menaient des discussions au sujet de l’acquisition de chasseurs russes Su-57.

«Les négociations [sur l’achat de Su-57, ndlr] sont en cours et elles seront poursuivies. Après le Salon MAKS-2019, des représentants de nos ministères sont restés en Russie où ils y travaillent. Nous agirons en mettant sur la table des négociations nos conditions de crédit et de production conjointe. Si les États-Unis ne changent pas d’attitude [sur la livraison de F-35, ndlr], nous chercherons une issue au conflit créé», a déclaré le dirigeant turc devant les journalistes.

Lire la suite

 

 

Génération identitaire : condamnés à six mois ferme pour avoir tenté de bloquer la frontière

 

Ce jeudi 29 août, le tribunal correctionnel de Gap a prononcé des peines de prison ferme, après l'opération menée au col de l'Échelle (Névache) en avril 2018. Le groupuscule d'ultra-droite et trois de ses membres étaient poursuivis.

L'opération menée fin avril 2018 au col de l'Échelle (Névache), sous le nom de Defend Europe pour empêcher le passage de la frontière franco-italienne par des migrants, a donné lieu au procès de trois membres du groupuscule d'ultra-droite Génération identitaire, en juillet 2019, au tribunal correctionnel de Gap. Photo d'archives Le DL/J.M

Le tribunal a rendu sa décision : ce sera six mois de prison ferme pour trois prévenus du groupuscule d'ultra-droite Génération identitaire. Ils étaient poursuivis pour avoir « exercé des activités dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ». Ils écopent également de 2000 € d'amende et de privation des droits civils, civiques et familiaux pendant cinq ans. Enfin, l'association Génération identitaire est condamnée à 75 000 € d'amende.

Dans le viseur de la justice, ce procès était celui de l'opération menée le 21 avril 2018, lorsque les membre du groupuscule d'ultra-droite Génération identitaire – une centaine – avaient surveillé la frontière pour empêcher des migrants de passer. A grands coups de tweets, vidéos et le recours à un hélicoptère pour une opération baptisée “Defend Europe”.

Lire la suite

 

Note : par contre ce spécimen pro-migrant qui a lui  aider des migrants à entrée illégale en France, a eut ces 4 mois de prison avec sursis annulé  en Cassation !

 

 

 

Grèce : en l’espace d’une heure ce jeudi « environ 650 personnes ont débarqué à bord de 16 canots »

 

 

Grèce: Première arrivée massive de migrants en trois ans

L’île grecque de Lesbos a enregistré jeudi une arrivée massive de migrants, la première depuis trois ans. Environ 650 personnes ont débarqué à bord de 16 canots en l’espace d’une heure.

[…]

Le nombre de ces arrivées va croissant depuis plusieurs semaines. Au mois d’août, il s’est élevé à 7.000 environ. La majorité de ces réfugiés venaient d’Afghanistan.

Au plus fort de la crise migratoire de 2015, des milliers de personnes arrivaient chaque jour en Grèce mais un accord conclu en mars 2016 entre l’Union européenne et la Turquie a fait chuter le nombre de départs de demandeurs d’asile à partir des côtes turques.

[…]

Challenges

 

 

 

 

Maroc/Espagne : 155 migrants forcent la frontière espagnole à Ceuta, 12 policiers blessés (MàJ : Vidéo)

 

Un groupe de 155 migrants africains est parvenu à pénétrer vendredi dans l’enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc, en franchissant la haute clôture hérissée de barbelés, a annoncé à l’AFP un porte-parole de la préfecture locale.

« Tous sont originaires d’Afrique subsaharienne, la majorité de Guinée Conakry », a précisé ce porte-parole.

Ils ont franchi la clôture frontalière à l’aube, à la faveur du brouillard, selon le porte-parole de la préfecture. « Certains ont escaladé la clôture, d’autres ont cassé l’une de ses portes » pour passer.

Douze gardes civils qui tentaient de les intercepter ont été « légèrement blessés » à coups de pierres et de bâtons tandis que 16 migrants ont reçu des soins pour des blessures et coupures, selon la préfecture.

[…]

Depuis le début de l’année, 3.427 migrants sont parvenus à y entrer par voie terrestre, soit 18,1% de moins qu’en 2018, selon le dernier bilan du ministère de l’Intérieur.

[…]

En août 2018, le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez avait fait renvoyer vers le Maroc 116 migrants africains, dès le lendemain de leur entrée en force à Ceuta.

Ces refoulements « à chaud », justifiés par la réactivation d’un accord conclu en 1992 avec le Maroc, sont vivement dénoncés par les ONG de défense des droits des migrants.

En septembre 2018, le Conseil de l’Europe avait rappelé à l’Espagne que les migrants franchissant les clôtures de Melilla et Ceuta devaient « être protégées contre le refoulement et les expulsions collectives ».

[…]

Source

 

 

 

 

Francfort : un migrant maghrébin relâché après un 542e délit, il ne sera pas expulsé

 

Un demandeur d’asile commet 542 délits – pas d’expulsion

Un demandeur d’asile qui a déjà commis 542 délits en Allemagne est en liberté malgré son casier judiciaire. L’homme, originaire d’Afrique du Nord, dispose d’un moyen simple mais efficace d’empêcher son expulsion: il ne révèle rien sur lui-même. Personne ne sait qui il est ni d’où il vient. Jusqu’à présent, il a réussi, à plusieurs reprises, à bénéficier d’une tolérance temporaire, malgré un casier judiciaire probablement unique.

« Un tiers des procédures concernaient la possession et l’acquisition de stupéfiants »

En outre, il y a des voies de fait, des vols, des extorsions et des violations de la loi sur la résidence, a déclaré le commissaire en chef Rüdiger Buchta à propos de l’inconduite du demandeur d’asile, entré en Allemagne en 1998 sans passeport.

Et pourtant, le sans-abri peut traverser Francfort sans être inquiété. Le relevé de ses empreintes digitales n’ont pas pu aider à l’identifier. La plupart du temps il se dit Marocain ou Algérien. Mais aucun de ces deux pays ne se sent responsable du demandeur d’asile.

Lors d’une razzia ce vendredi, le Nord-Africain a été brièvement arrêté. En l’absence de mandat d’arrêt, l’homme a été relâché.

Traduction Fdesouche d’un article du Kronen Zeitung

 

Note ; il suffit de le mettre en prison temps qu'il ne dit pas sa nationalité, mais l'Allemagne comme la France sont gouverné par des faibles

 

 

Tokyo est la ville la plus sûre au monde

 

Il faut avoir les moyens d’y aller, mais vous pouvez voyager tranquille si vous vous rendez dans la capitale japonaise. Conclusion du Safe Cities Index, publié ce vendredi 30 août. C’est une enquête, tous les deux ans, de l’Institut de recherche du très sérieux magazine britannique The Economist. Tokyo et ses 40 millions d’habitants, si on compte l’ensemble de l’agglomération, arrive donc en tête, comme il y a deux ans. Et devance, comme il y a deux ans, Singapour et Osaka. Autrement dit, les grandes métropoles asiatiques dominent ce palmarès qui inclut 60 villes. La presse japonaise en parle beaucoup.

Lagos en queue de peloton

Cela dit, après ce trio de tête, on trouve une ville européenne, Amsterdam. Viennent ensuite Sydney, Toronto, et Washington. Paris est 23ème (24ème il y a deux ans). La capitale française se classe derrière Londres ou Francfort, mais devant Bruxelles ou Madrid. Et en queue de peloton, les villes les moins sûres ont pour nom la tentaculaire Lagos au Nigeria ou bien Caracas au Venezuela, Karachi au Pakistan. Les auteurs de l’étude soulignent que bien sûr, plus les villes sont riches, plus elles ont les moyens d’assurer leur sécurité. Mais ça n’est pas la seule explication : la transparence et la bonne gouvernance ont aussi un impact majeur.

 

Note : aucun migrants,  ni magrébins au Japon (si cela serais le cas pour la France, Paris serais dans le peloton de têtes des villes les plus sûr du monde)

 

 

 

 

Nouvelle accusation, contradictions des plaignantes et "emprise": le point sur l'affaire Ramadan

 

Mis en examen pour deux viols qu'il conteste, Tariq Ramadan est au centre d'une enquête qui a mis au jour en France des contradictions chez ses accusatrices, mais a aussi recueilli de nouveaux témoignages d'ex-partenaires sexuelles, qui dénoncent l"emprise" exercée par l'islamologue de 57 ans.

Une quatrième plainte en France

Les deux premières plaintes d'octobre 2017 sont au coeur de l'enquête qui a provoqué la chute de cette figure controversée de l'islam européen : une ancienne salafiste, Henda Ayari, dénonce un viol à Paris au printemps 2012, et une femme, surnommée Christelle dans les médias, accuse l'intellectuel de l'avoir violée en octobre 2009 à Lyon.

Lire la suite

 

Commenter cet article