Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 1 juillet 2019

 

 

 

L'Iran menace Israël de destruction si les Etats-Unis attaquent

 

Si les Etats-Unis attaquent l'Iran, l'Etat d'Israël sera anéanti dans la demi-heure suivante, a déclaré un parlementaire iranien ce lundi alors que la tension est très vive depuis plusieurs semaines entre Washington et Téhéran.

Source

 

 

L'Iran a dépassé la limite autorisée d’uranium faiblement enrichi

 

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, a indiqué lundi que l’Iran avait dépassé la limite imposée à ses réserves d’uranium enrichi par l’accord international de 2015 sur son programme nucléaire, selon l’agence semi-officielle Isna.

"L’Iran a dépassé la limite des 300 kilos" d’uranium faiblement enrichi, a déclaré le ministre à Isna.

L’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA), chargée de vérifier l’application par Téhéran de l’accord nucléaire de 2015, a confirmé que l’Iran avait dépassé la limite imposée à ses réserves d’uranium enrichi, selon un porte-parole de l’agence onusienne.

Cette annonce survient sur fond de tensions exacerbées avec les Etats-Unis, faisant craindre un embrasement guerrier dans la région stratégique du Golfe. La crise entre les deux pays a connu un pic le 20 juin après que l’Iran eut abattu un drone américain. Selon Téhéran, l’appareil avait violé l’espace aérien iranien, ce que dément Washington.

Source

 

EN DIRECT - Tensions avec les Etats-Unis : l'Iran a dépassé le stock d'uranium autorisé par l'accord de 2015

 

 

DIRECT. Hong Kong : des manifestants envahissent le Parlement local, la police menace d'intervenir

 

Des heurts ont éclaté toute la journée dans l'ex-colonie britannique rétrocédée à la Chine. De nombreux Hongkongais dénoncent une érosion de leurs libertés malgré le principe "un pays, deux systèmes" en vigueur en théorie jusqu'en 2047.

Suivre le direct

 

Donald Trump, premier président américain à franchir la frontière nord-coréenne après sa rencontre avec Kim Jong-un

 

Donald Trump et Kim Jong-un, du côté nord-coréen de la frontière démilitarisée entre les deux Corées, dimanche 30 juin.

Donald Trump a rencontré le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, dimanche à 16 h 45 (heure locale, 8 h 45 à Paris) sur la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées. Puis le président américain a fait quelques pas sur le sol de la Corée du Nord, avant de poser aux côtés du leadeer nord-coréen pour les journalistes sur la ligne de démarcation. La rencontre a duré 50 minutes : c’est la première fois qu’un président américain foulait le sol nord-coréen.

Il a fait part au numéro un nord-coréen de sa volonté de l’inviter à se rendre aux Etats-Unis. « Cela se fera un jour ou l’autre », a déclaré devant la presse M. Trump, qui avait lancé avant l’entretien avec M. Kim qu’il « l’inviterait bien à la Maison Blanche »« C’est un grand jour pour le monde », s’est-il félicité. Kim Jong-un a pour sa part déclaré que ce serait « un grand honneur » de recevoir le président américain à Pyongyang, espérant ainsi « surmonter les barrières ».

Via son moyen de communication préféré, Twitter, Donald Trump avait donné rendez-vous samedi au leader nord-coréen, un rendez-vous impromptu auquel Kim Jong-un a répondu favorablement ce dimanche, à 13 h 15 locales (6 h 15 à Paris). Le président sud-coréen, Moon Jae-in, participe également à cette rencontre.

Lire la suite

 

 

 

Tension Iran-États-Unis: Washington déploie des avions furtifs F-22 au Qatar

 

Le 29 juin

Les États-Unis ont déployé pour la première fois des avions furtifs F-22 « Raptor » au Qatar, a annoncé, vendredi 28 juin, le Pentagone, augmentant ainsi encore un peu plus la présence militaire américaine dans le Golfe, en pleine tension avec l'Iran.

Les F-22 Raptor ont été déployés « pour défendre les forces et intérêts américains », a annoncé le commandement général des forces américaines dans un communiqué, qui ne précisait pas le nombre d'appareils envoyé. Une photo communiquée également par le Pentagone montrait cinq F-22 volant au-dessus de la base américaine d'Al-Oudeid au Qatar.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Drone: l'Iran porte plainte à l'Onu contre Washington

 

 

L’Iran propose aux États-Unis une destruction complète de leurs armes chimiques

 

Le 28 juin (mise a jour)

Le ministre iranien des Affaires étrangères a appelé les États-Unis à détruire leurs armes chimiques, relate l’agence d’actualité Mehr. D’après l’Iran, ce serait un premier pas vers un monde sans armes de destruction massive.

Dans son discours à l'occasion de l’anniversaire de l'attaque au gaz déclenchée par l'ancien leader irakien Saddam Hussein contre la région iranienne à dominante kurde de Sardasht en 1987, dans la province de Khuzestan, Mohammad Javad Zarif a critiqué les États-Unis pour leur deux poids, deux mesures en matière d'utilisation d'armes chimiques.

«L’Iran, encore une fois, souligne que sa politique principale est de condamner l’utilisation des armes chimiques partout, n’importe quand et sous n’importe quelle circonstance.»

En outre, il a ajouté que l’Iran pensait que le premier pas vers un monde libre de toute arme de destruction massive était la «destruction complète des armes chimiques de l’arsenal américain qui est le seul détenteur de telles armes dans le monde».

Lire la suite

 

 

Quotidien libanais pro-Hezbollah : L’Iran et les Etats-Unis sont déjà en guerre, ce qui nous oblige à envisager des attaques contre les intérêts occidentaux dans la région

 

Dans un article publié le 14 juin 2019 dans le quotidien libanais pro-Hezbollah Al-Akhbar, le rédacteur en chef, Ibrahim Al-Amin, a abordé les préoccupations concernant une éventuelle confrontation militaire directe entre les Etats-Unis et l’Iran, affirmant que ce qui se déroule actuellement entre les deux pays est déjà « une guerre au plein sens du terme ». Il a souligné le fait que les récentes attaques contre des intérêts occidentaux dans la région n’étaient qu’ « une réponse initiale », bien plus modeste que la réaction future probable aux actions de l’Amérique, et a appelé à « envisager de détruire tous les intérêts occidentaux au Liban et dans la région ».

Al-Amin a également observé la panique dans les Etats du Golfe dépendants du pétrole, suite aux récentes attaques contre des installations pétrolières et des tankers, affirmant que de telles attaques se poursuivront et empireront. Il a estimé que les appels américains à des négociations n’étaient qu’une ruse destinée à gagner du temps pour améliorer la préparation militaire américaine, et qu’en conséquence, le Guide suprême iranien Ali Khamenei avait raison de refuser fermement de négocier. Extraits :

Lire la suite

 

 

 

Le maréchal Haftar ordonne d'attaquer les navires et intérêts turcs en Libye

 

L'homme fort de l'est de la Libye accuse la Turquie de soutenir ses rivaux du Gouvernement d'union nationale, reconnu par la communauté internationale

Le général Ahmad al-Mesmari est le porte-parole du maréchal Khalifa Haftar.

Le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’est de la Libye, a ordonné à ses forces de prendre pour cibles les navires et intérêts turcs et d’interdire les vols depuis et vers la Turquie, a annoncé vendredi soir son porte-parole.

Les troupes du maréchal Haftar, lancées depuis près de trois mois à la conquête de Tripoli, accusent la Turquie de soutenir leurs rivaux loyaux au Gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale et basé dans la capitale libyenne.

Des « ordres ont été donnés aux forces aériennes pour prendre pour cible les navires et embarcations turcs dans les eaux territoriales libyennes », a déclaré le général Ahmad al-Mesmari, qui lisait un communiqué. « Les sites stratégiques turcs, les compagnies et les projets appartenant à l’Etat turc (en Libye) sont considérés comme des cibles légitimes par les forces armées ». « Tout ressortissant turc sur les territoires libyens sera arrêté » et « tous les vols depuis et vers la Turquie seront interdits », a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

 

Donald Trump fait l’éloge du prince d’Arabie saoudite qu’il qualifie d' « ami »

 

Le 19 juin

Le président américain Donald Trump a salué samedi la qualité du travail du prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, qu’il a décrit comme un « ami » en amont de leur rencontre au sommet du G20, à Osaka, au Japon.

Le président américain Donald Trump a loué samedi le « travail extraordinaire » du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, ignorant les questions répétées sur l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

« Vous avez fait un travail spectaculaire », a lancé M. Trump en s’adressant à son « ami » Mohammed ben Salmane lors d’une rencontre en marge du sommet du G20 à Osaka.

Le locataire de la Maison Blanche a insisté sur les changements en cours en Arabie saoudite, « particulièrement ce que vous avez fait pour les femmes », a-t-il ajouté en se tournant vers le prince héritier.

Lire la suite

 

Note ; un ami qui fait tuer et découpé un homme dans son ambassade, qui massacre la population du Yémen  et qui fait décapité des gens dans les rue de son propre  pays.

 

 

 

La Syrie aurait déployé le quatrième et dernier S-300 russe, selon l’opérateur israélien de satellites

 

Le quatrième et dernier système de missiles de défense antiaérienne S-300 fourni à la Syrie par la Russie aurait été déployé dans la ville syrienne de Masyaf, dans le gouvernorat de Hama, selon l’opérateur israélien de satellites ImageSat International.

Lire l'article

 

 

La production en série des S-500 Prometeï lancée en Russie

 

L’entreprise russe Almaz-Antei a lancé la production en série des nouveaux systèmes de défense antiaérienne S-500 Prometeï, a déclaré le directeur général de la société Rostec Sergueï Tchemezov.

Destiné à remplacer à l’avenir les complexes S-400, les systèmes de défense antiaérienne S-500 sont déjà en cours de production.

Almaz-Antei, entreprise russe spécialisée dans la défense et l'armement

«La fabrication des S-500 est lancée. C’est un système plus moderne, mais je ne voudrais pas en parler», a déclaré M.Tchemezov à la chaîne Rossiya 1.

Le directeur général de Rostec a ajouté que la Russie n’envisageait pas de vendre les nouveaux systèmes «même pour tout l’or du monde». Selon lui, à présent les S-500 ne sont fabriqués que pour l’armée russe et seulement après que les systèmes équiperont les troupes en Russie, la possibilité de leur exportation pourrait être discutée.

Le S-500 Prometeï devrait surpasser le système S-400 Triumph actuellement en service dans l'armée russe. Conçu par le consortium Almaz-Antei, il a une portée de 600 kilomètres et est capable de détecter et de frapper simultanément jusqu'à 10 cibles supersoniques volant à une vitesse maximale de 7 km/s (Mach 20).

Source

LIRA AUSSI ; Le S-500 est capable d’opérer au-delà de l’atmosphère, selon son fabricant

 

Note ; le Russies ne compte pas vendre (heureusement) leurs système les plus perfectionné d'anti-missiles, mais pour combien de temps ?  Un peut s'attendre qu'en mm qu'un jour ou l'autre la Russie vende ses armes a l'Algérie ou a la Turquie , ou a l'Iran (tous ses pays sont deja détenteur ou sur le point d’acquérir  les systèmes S300 ou S400)

 

 

Migrants : l'ONU craint que la Méditerranée ne devienne "une mer de sang" par manque de navires de sauvetage

 

MISE EN GARDE - Selon le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU, le risque de naufrages de migrants en Méditerranée est plus élevé que jamais en raison du manque de navires de sauvetage et du conflit en Libye.

"Si nous n'intervenons pas bientôt, il y aura une mer de sang", a déclaré dimanche une porte-parole du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations Unies, citée par le journal britannique The Guardian. L'agence internationale estime que le risque de naufrages de migrants en Méditerranée est plus élevé que jamais en raison du manque de navires de sauvetage et du conflit en Libye, qui entraîne une hausse des départs.

Selon des ONG interrogées par le quotidien, près de 700 personnes ont quitté la côte libyenne ces derniers jours, mais 5% seulement ont été interceptées par les garde-côtes libyens et renvoyées dans des centres de détention du pays, 40% sont arrivés à Malte et 11% en Italie. On ignore à ce stade ce qu'il est advenu des centaines d'autres migrants.

Ces centaines de personnes auraient profité des conditions météorologiques favorables pour quitter une Libye en proie à la guerre et touché par de fortes inondations. L'année dernière, le nombre de migrants morts en tentant de traversée la Méditerranée a diminué, mais le taux de mortalité est plus élevé que jamais par rapport aux nombres de traversées. 

En 2019, une personne sur 8 tentant de traverser la Méditerranée depuis la Libye est morte

Selon les données du HCR et de l'Organisation internationale pour les migrations, 1940 personnes en provenance d'Afrique du Nord sont arrivées en Italie depuis le début de 2019, et près de 350 sont mortes en route, soit un taux de mortalité de plus de 15% des personnes. 

Lire la suite

 

Note : les chiffres sont bidon. bien sûr . L'Onu est complice de ce trafic humain parce que L’ONU FAIT TOUS POUR QUE LES MIGRANTS GAGNENT L'EUROPE. Les migrations sont voulues et l’Europe leur ouvre grande les portes, tous en tentant de calmer l’opinion publique en les aspergent de mensonge en tous genres "l'immigration est une chance" etc. etc.

Je reposte cette vidéo de 2016

 

 

Migrants: le ton monte entre Rome, Paris et Berlin

 

Le 30 juin

Au cœur de la controverse, l’arrestation de la capitaine du Sea-Watch, Carola Rackete, accusée d’avoir accosté de force à Lampedusa pour débarquer des migrants qu’elle avait secourus en Méditerranée.

À peine arrêtée après avoir débarqué de force dans le port de Lampedusa, en Sicile, la jeune capitaine du navire humanitaire Sea-Watch, Carola Rackete, s’est rapidement retrouvée au cœur d’un nouvel imbroglio diplomatique entre Paris et Berlin d’un côté, et Rome de l’autre. Accusée d’avoir tenté une manœuvre dangereuse contre une vedette des douanes qui voulait l’empêcher de débarquer des migrants secourus en Méditerranée, la jeune femme a été interpelée dans la nuit de vendredi à samedi, et placée aux arrêts domiciliaires (un contrôle judiciaire sous forme d’assignation à résidence). Elle sera présentée à un juge d’Agrigente (sud) en début de semaine. Carola Rackete est poursuivie pour avoir forcé le blocus des eaux italiennes imposé par le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini (extrême droite) en vertu d’un décret-loi entré en vigueur mi-juin pour lutter contre les navires d’ONG qu’il accuse d’êtres complices des passeurs.

LIRE AUSSI - Migrants: la capitaine du Sea-Watch défend un acte de «désobéissance»

«Ce n’était pas un acte de violence, seulement de désobéissance», s’est excusée Carola Rackete dans un entretien au Corriere della Sera de dimanche, «la situation était désespérée, mon objectif était seulement d’amener à terre des personnes épuisées», a ajouté la jeune Allemande de 31 ans, qui dit avoir craint que des migrants se suicident en se jetant à l’eau alors qu’ils ne savent pas nager.

Une stratégie «d’hystérisation»

Paris, qui a accepté d’accueillir 10 des 40 migrants du Sea-Watch, a jugé samedi, via son ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, que la politique italienne de fermeture des ports était contraire au droit maritime. Le gouvernement français a surenchéri dimanche en dénonçant la «stratégie d’hystérisation» du ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini. «Je regrette évidemment que nous en arrivions à cette situation parce que le gouvernement italien fait malheureusement le choix d’une stratégie d’hystérisation sur des sujets qui sont évidemment très douloureux», a déclaré la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, sur la chaîne LCI. «Il est important de rappeler que la France comme l’Union européenne ont été solidaires de l’Italie ces dernières années», a développé la secrétaire d’État.

«Au pic de la crise, et depuis que cette crise des migrants en Méditerranée a lieu (...) l’Italie a bénéficié d’environ un milliard d’euros d’aide de l’Union européenne. Donc là où M. Salvini instrumentalise politiquement des trajectoires et des faits qui sont douloureux en expliquant que la France et l’Union européenne ne sont pas solidaires, moi je lui réponds par des chiffres», a-t-elle poursuivi. «L’instrumentalisation, quand on parle de vies humaines, de vies de gens qui ont traversé des conditions extrêmement difficiles, qui ont des parcours terribles, ce n’est pas tout à fait digne de Matteo Salvini», a insisté Sibeth Ndiaye.

Une autre Allemande, Pia Klemp, risque vingt ans de prison

De son côté, la ministre allemande des Affaires étrangères, Heiko Maas, a demandé une «clarification rapide» des accusations pesant contre Carola Rackete, estimant que «sauver des vies est une obligation humanitaire» et que le sauvetage en mer ne devait pas «être criminalisé». D’autant qu’une autre citoyenne allemande, la capitaine Pia Klemp, qui a sauvé de la noyade plus d’un millier de migrants entre 2016 et 2017 à bord du Sea-Watch 3 et du Luventa, et dont le procès vient de débuter en Italie, risque jusqu’à vingt ans de prison pour les mêmes motifs. Dimanche, le président de la République allemande Frank-Walter Steinmeier a lui aussi exprimé des reproches à l’Italie, «un pays fondateur de l’Europe dont on s’attendrait qu’il gère une telle affaire autrement», a-t-il déclaré sur la ZDF. «Au président allemand, nous demandons courtoisement de s’occuper de ce qui se passe en Allemagne et, si possible, d’inviter ses concitoyens à éviter d’enfreindre les lois italiennes», a répliqué sèchement Matteo Salvini.

Plusieurs pétitions internationales et une collecte de fonds

«Il y a une règle en droit maritime qui dit qu’on doit pouvoir déposer des migrants dans le port maritime le plus proche et le plus sûr». «Il faut que l’Italie respecte les normes internationales en la matière (...) Et évidemment l’Union européenne doit être capable de répondre en termes de solidarité à l’Italie», a souligné dimanche Sibeth Ndiaye. Sur le ton ironique dont il est coutumier, Matteo Salvini n’a pas tardé à répliquer. «Puisque l’Élysée a déclaré que ‘tous les ports étaient ouverts’, nous indiquerons Marseille et la Corse (sud de la France) comme destinations», a-t-il déclaré dimanche. Dans une énième banderille adressée à Paris depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, il avait martelé la veille que l’Italie ne prenait «pas de leçons de qui que ce soit et de la France en particulier». «Paris a fermé Schengen, a été au premier rang pour bombarder la Libye, a laissé les immigrants dans les forêts italiennes», a-t-il dénoncé.

Lire la suite

 

 

 

 

Plus d’un million d’euros de dons récoltés pour le SeaWatch3 et sa capitaine (MàJ)

 

01/07/19

Plus d’un million d’euros ont été collectés lors de campagnes de financement pour l’organisation de secours aux réfugiés Sea-Watch et la capitaine Carola Rackete qui a été arrêtée en Italie. Un appel aux dons des présentateurs de télévision Jan Böhmermann et Klaas Heufer-Umlauf sur le site leetchi.com a rapporté plus de 687 000 euros jusqu’à dimanche soir. Plus de 25 000 personnes ont donné de l’argent. Une campagne de collecte lancée en Italie a jusqu’à présent généré des dons de plus de 410 000 euros. […]

afp.com

29/06/19

Un afflux de dons a fait sauter le site de Sea-Watch et une cagnotte sur Facebook a récolté plus de 365.000 euros ces derniers jours.

Elle a accosté sous les huées et les insultes avant d’être arrêtée par la police italienne ce samedi 29 juin. Mais la capitaine du Sea-Watch, Carola Rackete, accusée d’avoir secouru et débarqué illégalement des migrants à Lampedusa, n’est pas seule et sans soutien.

Cette semaine des milliers de dons ont afflué pour la soutenir au point de faire sauter le site de Sea-Watch mercredi et une cagnotte sur Facebook lancée il y a quatre jours pour payer les frais de justice de l’ONG et de “Capitaine Carola” a déjà récolté près de 370.000 euros. Un record pour l’ONG allemande qui vient au secours des migrants en mer.

Ce samedi, la toile fourmille aussi d’hommages. Carola, merci d’avoir mis ton corps dans cette bataille de civilisation”, écrit par exemple sur Twitter l’écrivain antimafia Roberto Saviano. “Vous avez obéi à la loi des hommes, les mêmes hommes qui, il y a plus de 70 ans, ont plongé dans le trou noir de l’histoire, ceux qui relèvent encore la tête aujourd’hui.” […]

Huffpost

 

Note ; ils vont bientot l'avoir la guerre des civilisations et ils regretterons qu'il est autant d'immigré en Europe 

 

 

 

Italie : arrestation d’un Italo-Marocain, ancien djihadiste de l’État islamique, « considéré comme l’un de leurs meilleurs éléments »

 

Le Rapport de Synthèse des services secrets américains, italiens et allemands a permis l’arrestation d’un ressortissant marocain, ex-djihadiste au sein de l’organisation islamiste Daech, à Brescia.

L’individu, disposant également de la nationalité italienne, est accusé d’appartenir à des groupes radicaux et d’avoir combattu dans les rangs de Daech, entre 2013 et 2018. Le Marocain, Samir Boukana, était très imprégné des pensées radicales, selon les enquêteurs, lors de son séjour en Allemagne.

Selon les médias italiens, l’homme a eu trois enfants de son épouse turque, durant son passage en Syrie. Considéré comme l’un des meilleurs éléments de l’organisation Daech, Samir Boukana a fini par rejoindre les forces kurdes, en août de l’année dernière.

Bladi

 

 

 

Val-de-Reuil-Louviers (27) : le commissariat sauvagement attaqué aux cris de «Allah Akbar» et «Bande d’enculés de Français»

 

Le 28 juin

EXCLUSIF – Une quinzaine de personnes ont lancé projectiles, engins pyrotechniques et pavés sur ce commissariat au sud de Rouen, dans la nuit de jeudi à vendredi, insultant les fonctionnaires venus défendre les lieux.

La scène est impressionnante. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le commissariat de Val-de-Reuil-Louviers (Eure), au sud de Rouen, a été pris d’assaut par une bande de jeunes. Aux alentours de deux heures du matin, une quinzaine d’individus cagoulés ont attaqué l’établissement en lançant des projectiles en nombre, tirant également des mortiers, selon les rapports de police, consultés par Le Figaro. Sur les images de vidéosurveillance que nous avons pu consulter, on aperçoit deux agents de garde tenter de contenir les tirs des assaillants à l’aide de boucliers. En chemisette, les fonctionnaires ne semblent pas du tout préparés à un tel assaut. Des fumigènes, des «éléments pyrotechniques» de toutes les couleurs ainsi que des pavés sont jetés sur les policiers.

(…) Une enquête de flagrance a été ouverte des chefs de «dégradations volontaires de biens d’utilité publique en réunion» et «violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique avec armes par destination». Selon les premières investigations, les auteurs des faits sont des jeunes âgés de 15-20 ans. Lors de l’assaut, plusieurs d’entre eux ont crié «Allah Akbar», d’autres insultant les forces de l’ordre. «Bande d’enculés de Français», «Venez sortez on va vous cramer», ont scandé les suspects, cagoulés mais pas gantés, qui se sont enfuis à l’arrivée des renforts. Sur les lieux, les restes de 115 projectiles ont été retrouvés.

(…) Le Figaro

Des heurts ont éclaté, dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 juin 2019, à Val-de-Reuil (Eure), rapporte le site d’information Actu.fr . « Jusqu’à 4 h, une trentaine d’individus ont tenté de prendre d’assaut le commissariat de police », indiquent les syndicats Alliance et CFE CGC dans un communiqué.

Ouest-France

Note : les policiers affirment , que les jeunes crié «Allah Akbar», «Bande d’enculés de Français», «Venez sortez on va vous cramer», mais le maire DE GAUCHE refuse de les croire ! 

 

 

 

Attaque d’un commissariat dans l’Eure : le syndicat Alliance Police Nationale accuse le Maire de propos angéliques et scandaleux (MàJ)

 

Lire la lettre

 

 

 

 

 

Besançon. Il fracture le nez d’un policier à l’hôpital : six mois de prison

 

Alors détenu pour une autre affaire, le prévenu était admis au CHRU pour une opération dentaire. Problème ce jour-là. Monsieur s’impatiente, s’agite. Frappe contre les murs de sa chambre… C’est là que les versions divergent. « J’en avais marre d’attendre. Un policier m’a mal parlé, j’ai dit “trou du cul” et c’est tout. Ensuite, ils sont entrés dans la pièce et m’ont tapé », s’agace-t-il devant les juges.

Ce n’est pas ce qu’avancent les policiers. L’un d’eux prendra même un coup en plein visage. Nez fracturé (10 jours d’ITT), nécessitant une opération chirurgicale. Le personnel soignant de l’hôpital a été entendu : tous confirment l’attitude agressive du détenu, ce qui fragilise sa position.

Le prévenu est condamné à prolonger son séjour en maison d’arrêt de six mois supplémentaires. Avec obligation d’indemniser les policiers victimes.

 

 

Nice : deux migrants albanais volent le portefeuille du procureur de la république, 1 an de prison ferme avec mandat de dépôt

 

Le procureur de la République de Nice victime d’un vol à la tire […] L’homme réalise alors qu’on vient de lui dérober son portefeuille.

Immédiatement alertée, la police va visionner pas moins de quatorze caméras de vidéosurveillance pour retrouver les deux larrons. […] tous deux de nationalité albanaise […] le plus âgé, sur le territoire national depuis quatre mois, sans casier judiciaire, père de trois enfants, dont l’épouse est restée au pays. Le plus jeune, lui aussi sans antécédent connu, est sans ressource, célibataire et SDF. Ils auraient néanmoins été impliqués tous deux dans une affaire de meurtre en Albanie. […]

Le tribunal condamnera les deux prévenus à un an de prison ferme avec mandat de dépôt.

Nice Matin

 

Note ;  si ils auraient violenté une jeune fille pour lui voler son portefeuille, ils seraient ressorti du commissariat le jour mm  

 

 

« Si vous prenez les statistiques des prisons […] il y a un taux d’étrangers incomparablement supérieur au taux d’étrangers en France » dit Claude Guéant

 

 

 

Malgré la polémique, la place de Jérusalem voit le jour à Paris – vidéo

 

En présence de la maire de la capitale française, Anne Hidalgo, et du maire de la ville dite «trois fois sainte», Moshe Lion, la place de Jérusalem a été inaugurée ce samedi 30 juin, dans le XVIIe arrondissement de Paris, selon la chaîne i24news.

Désormais, Paris possède une place de Jérusalem dans le XVIIe arrondissement. Son inauguration s’est déroulée ce dimanche 30 juin en présence d’Anne Hidalgo et du maire de Jérusalem, Moshe Lion.

L’événement a rassemblé de nombreux membres de la communauté juive de Paris, mais aussi certains représentants d’autres monothéismes, d’après la chaîne.

L’idée d’inaugurer une place de Jérusalem dans la capitale française a fait polémique. Dans une lettre ouverte adressée à la maire de Paris, le président de l’association France Palestine Solidarité a condamné la décision d’Anne Hidalgo de baptiser une place parisienne en l’honneur de Jérusalem.

La place est située à l’intersection du boulevard de Reims et de la rue de Courcelles dans le XVIIe arrondissement. Anne Hidalgo a motivé ce projet par le besoin de «commémorer l’amitié qui unit la ville de Paris et l’État d’Israël». Ce sera le premier espace public de Paris à porter ce nom depuis 1883. Un centre européen du judaïsme devra bientôt ouvrir ses portes près de la porte de Courcelles.

Source

 

Note : on vois encore jusqu’où peut aller l’intolérance chez les musulmans . Un simple palace nommé Jérusalem, en hommage à cette ville trois pour les trois religion monothéiste, les met en rogne

Commenter cet article