Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 21 juin 2019

 

 

Tensions entre l'Iran et les Etats-Unis: Donald Trump aurait annulé une attaque au tout dernier moment

 

Le « New York Times » a révélé cette information que la Maison-Blanche n'a pas confirmée

C’est une révélation du New York Times, non confirmée par la Maison-Blanche, qui fait froid dans le dos. Jeudi, le président américain, Donald Trump, aurait autorisé une attaque contre l’Iran, pays avec lequel la tension est à son comble, avant de se raviser au dernier moment.

Etaient visées des cibles stratégies iraniennes : des radars, et des batteries de missiles, notamment. D’après le quotidien de la côte est, quand le président américain s’est rétracté, non seulement tout était en place mais l’opération avait même déjà commencé. On ne sait pas encore si Donald Trump a décidé de revenir sur sa décision pour des raisons de logistique ou pour des raisons plus stratégiques.

Lire la suite

 

Note : si l'information est vrai (elle peut avoir été diffuser par des journalistes pro-état  dans l'intention de mettre en grade l'Iran)  c'est grave, parce que nous avons échapper  de peu a une guerre

 

 

 

Drone US abattu: l’industrie militaire US menacée? (Xavier Moreau)

 

 

Note : PressTV Français  ets une chaine de propagande iranienne

 

Le service de sécurité israélien accuse l’Iran de tentative de création d’un réseau d’espions sur son territoire

 

Le service de sécurité intérieure israélien (Shabak) a interpellé un homme suspecté de bâtir une infrastructure d’espionnage en Israël au profit de l’Iran, selon un rapport officiel publié jeudi 20 juin

Un homme soupçonné d’avoir cherché à établir un réseau d’espionnage sur le territoire israélien et en Cisjordanie pour le compte de l’Iran a été arrêté par le service de sécurité intérieure israélien, le Shabak, ont rapporté le 20 juin les médias israéliens, se référant à un communiqué officiel. D’après ces informations, l’interpellation a eu lieu encore en avril, mais ce n’est que maintenant qu’elle a été rendue publique.

«Cet incident est un nouvel exemple de la tentative iranienne d’établir des infrastructures dans le but de mener des opérations contre Israël de diverses manières, et ce, grâce à de nombreux efforts et à des ressources considérables», lit-on dans le texte en question.

Lire la suite

 

Affaire Khashoggi. Ce que contient le rapport de la Française qui accable le prince Mohammed ben Salmane

 

Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, cible le prince héritier d’Arabie Saoudite dans un document d’une centaine de pages revenant sur le meurtre de Jamal Khashoggi, le 2 octobre 2018, à Istanbul (Turquie). En voici les principaux extraits.

Lire l'article

 

Corée du Nord: selon un ex-haut diplomate nord-coréen, le régime pourrait s'effondrer d'ici 20 ans

 

Le régime de Kim Jong Un n'en aurait plus que pour 20 ans. Voici l'opinion d'un ancien haut diplomate nord-coréen. Selon lui, le renouvellement des générations pourrait être fatal au pouvoir actuel.

Lire la suite

 

Guerre au Yémen : le Royaume-Uni suspend tout nouveau contrat de vente d'armes à l'Arabie saoudite

 

Le gouvernement britannique va cesser d'accorder de nouvelles licences d'armes à Riyad, après un jugement d'une cour d'appel de Londres l'exhortant à revoir ses pratiques en matière de ventes au royaume wahhabite. Il a toutefois contesté cet avis.

Le gouvernement britannique a annoncé ce 20 juin la suspension de l'attribution à l'Arabie saoudite de nouveaux contrats de ventes d'armes pouvant être utilisées au Yémen, après une décision de la cour d'appel de Londres l'appelant à «reconsidérer» ses pratiques en la matière.

«Nous ne sommes pas d'accord avec le jugement et demanderons l'autorisation d'interjeter appel», a déclaré le ministre du Commerce International, Liam Fox, devant le Parlement britannique. «Dans l'intervalle, nous n'accorderons pas de nouvelles licences [de ventes d'armes] à l'Arabie saoudite et à ses partenaires de la coalition [menée par Riyad] qui pourraient être utilisées dans le conflit au Yémen», a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

 

La Russie se prépare-t-elle à une guerre? La réponse de Poutine

 

Le 20 juin

Le Président russe a expliqué, lors de son rendez-vous annuel baptisé Ligne directe, que la suprématie d’un pays n’était pas garantie par l’arme nucléaire, mais par une économie puissante.

En parlant de la guerre nucléaire, Vladimir Poutine a répondu par un aphorisme dans le cadre de son rendez-vous annuel baptisé Ligne directe.

«Si tu veux la paix, prépare la guerre», a avancé le Président russe, interrogé sur la problématique d'une guerre nucléaire. Il a souligné que ceux qui ne voulaient pas nourrir leur armée nourriraient une autre, étrangère.

Lire la suite
 

 

La Russie peut-elle revenir au socialisme ? Vladimir Poutine répond (VIDEO)

 

Le 20 juin

Lors d'une séance de questions-réponses télévisée avec des citoyens le 20 juin, le président russe, Vladimir Poutine, a exprimé son avis sur l'éventualité d'un retour de l'idéologie socialiste à la tête de la Russie. «Quelle est la question ? Est-il possible de revenir au socialisme ?», s'est demandé le chef d'Etat, avant de répondre que c'était selon lui «peu probable», car le pays avait «beaucoup changé depuis».

Le maître du Kremlin a apporté une nuance, expliquant qu'il n'excluait pas «que des forces politiques qui adhèrent aux valeurs de gauche, aux idées socialistes, puissent contrôler le pays et le pouvoir politique suprême». De manière plus générale, selon le chef d'Etat, «toute formation politique légale, dans le cadre d'une discussion politique ouverte, s'adressant au peuple, à la population, aux électeurs, est capable de gagner sa sympathie et accéder au pouvoir».

Lire la suite et voir vidéo

 

Le communisme « ressemble beaucoup » au christianisme, affirme Vladimir Poutine

 

Tant pis si le communisme a tué au bas mot 100 millions de personnes selon les estimations les plus modestes ; tant pis s’il a réduit d’autres centaines de millions d’êtres humains en esclavage, comme il sied un système « intrinsèquement pervers » que rien ne peut justifier. Le président russe Vladimir Poutine vient de participer à une émission commentée par rt.com, « proche du Kremlin » selon l’expression consacrée, où il affirme que le communisme « ressemble beaucoup » au christianisme et que son idéologie court en filigrane dans toute la Bible.
 
Une première remarque : le communisme marxiste-léniniste n’est pas une idéologie, ce n’est pas un système de pensée ou de valeurs, c’est une praxis qui justifie tout et son contraire pourvu que l’objectif de l’installation de la société sans classes et de la Révolution soit servi. C’est pourquoi le communisme est à l’opposé de la religion : il ne connaît ni vérité ni morale, ne vaut que ce qui sert le Parti.
 
Vladimir Poutine a également comparé la vénération réservée à la momie de Lénine, toujours exposée sur la Place Rouge, au culte des saints chrétiens.

 

Vladimir Poutine voit le fil conducteur du communisme dans l’Ecriture sainte

 
Il s’exprimait ainsi dans un entretien réalisé pour les besoins du documentaire Valaam, du nom d’un monastère orthodoxe que fréquente le président russe et dont des extraits ont été diffusés par la première chaîne de la télévision d’Etat.
 
« Je vais peut-être dire quelque chose qui va déplaire, mais c’est ainsi que je le vois : d’abord, la foi nous a toujours accompagnés, se renforçant chaque fois que notre pays, notre peuple ont traversé des temps difficiles. Il y eut ces années d’athéisme militant où des prêtres ont été éradiqués, des églises détruites, mais en même temps une nouvelle religion était créée. L’idéologie communiste est très semblable au christianisme en réalité : la liberté, l’égalité, la fraternité, la justice – tout cela était exposé dans l’Ecriture sainte, tout y est. Quant au code du constructeur du communisme ? C’est une sublimation, ce n’est qu’un extrait très primitif de la Bible, on n’a rien inventé de nouveau », a-t-il dit.
 
Remarquez au passage la trilogie révolutionnaire, républicaine et maçonnique invoquée par Poutine pour caractériser le christianisme : liberté, égalité, fraternité. Il ne fait pas de doute que l’idéologie de 1789 a préparé le terrain à la Révolution d’octobre, et c’est – litote – une meilleure référence historique pour la comprendre que la foi chrétienne, le Décalogue et toute l’histoire du salut. On est là aux antipodes de la Révélation, qui nous dit la paternité divine est la source divine de toute autorité, qui ne fait pas de la liberté un absolu mais le fruit de la vérité, et qui respecte les hiérarchies naturelles et surnaturelles plutôt que de diviniser l’égalité.

Le communisme ressemble beaucoup au christianisme et le culte de Lénine à celui des saints…

 
A propos de Lénine, Poutine a déclaré : « Voyez, Lénine a été placé dans un mausolée. En quoi cela est-il différent des reliques des saints pour les chrétiens orthodoxes voire pour les chrétiens tout court ? Lorsqu’ils affirment qu’il n’y a par une telle tradition dans le christianisme, eh bien pourquoi… Allez donc jeter un œil à Athos, on trouve les reliques des saints là-bas, et nous avons des saintes reliques ici. »

Lire la suite

 


Note ; moi qui  d’habitude aprecie les commentaires de Poutine , là il m’exaspère. Comment peut-il comparer le communisme,  cette idéologie nauséabonde, destructive,  et répugnante au christianisme  !
A chaque fois que des rois ( Luis XI , Nicolas II  etc) sont tuer  pour être remplacer par des sois disent "humaniste" , les pays ont connue des bains de sang et des guerre  comme jamais dans leurs histoires

 

Xi et Kim célèbrent leur "amitié" à Pyongyang

 

 

Marlène Schiappa lance un plan d’action contre l’excision

 

Le nombre de femmes qui vivent excisées en France est estimé entre 40 000 et 60 000 selon le gouvernement.

« Aucune tradition ne saurait être invoquée » pour justifier cette pratique. C'est sous le sceau de la fermeté que la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations a lancé ce vendredi un « grand plan national d'action » pour lutter contre l'excision et les mutilations sexuelles féminines.

Cette pratique, qui consiste à l'ablation du capuchon du clitoris voire du clitoris en entier, sera notamment combattue via un champ d'action axé sur le repérage des risques, la prévention et le soutien aux femmes victimes.

Les moyens financiers n'ont pas été précisés

« En France comme partout dans le monde, les mutilations sexuelles féminines sont des atteintes inadmissibles à l'intégrité et aux droits fondamentaux des femmes et des petites filles qui en sont victimes », a ainsi dénoncé Marlène Schiappa, dans un dossier de presse.

Selon le gouvernement, le nombre de femmes qui vivent excisées en France est estimé entre 40 000 et 60 000. Des victimes majoritairement originaires du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire et de Guinée, précise encore le secrétariat d'Etat.

Le plan d'action, dont les moyens financiers n'ont pas été précisés, prévoit notamment d'améliorer la prise en charge de ces femmes, « notamment en termes de santé mentale et de santé sexuelle ». Il soutiendra les expériences de chirurgie réparatrice de la Maison des Femmes de Saint-Denis, lieu choisi par Marlène Schiappa pour lancer son initiative vendredi.

Lire la suite

(..)

Une estimation à partir d’une projection

Ce nombre de 60 000 femmes excisées sur le territoire français, couramment relayé dans la presse et par les associations de défense des droits, provient d’une étude réalisée par l’Institut national d’études démographiques (Ined) en 2007. Il a été obtenu grâce à des données de l’Insee pour l’année 2004 et concerne uniquement les femmes majeures.

L’Ined est parti du principe que «dans chaque sous-groupe de femmes originaires d’un même pays à risque [par exemple, du Mali ou de l’Egypte, ndlr], la proportion d’excisées était la même que dans le pays concerné».«On a cependant distingué les femmes nées au pays (8 sur 10) de celles nées en Europe (2 sur 10). Et, au sein des premières, celles arrivées en France après 15 ans de celles arrivées avant, pour tenir compte du fait que les mutilations sexuelles féminines sont essentiellement pratiquées avant l’âge de 15 ans», peut-on lire. 

Comme il s’agit d’une projection, l’Ined a établi plusieurs estimations : 

- 61 000 femmes, selon une hypothèse haute, en considérant que «le risque de mutilation est le même quel que soit le lieu de naissance» ;

- 53 000 femmes, selon une hypothèse moyenne, en supposant «que le risque de mutilation est nul pour les femmes nées en Europe : on applique les taux de prévalence uniquement aux femmes originaires et nées dans un pays à risque».

- 42 000, selon une hypothèse basse si l’on «considère que seules les femmes arrivées en France après l’âge de 15 ans ont été soumises au risque». 

Un chiffre probablement en augmentation

Lire la suite

 

Excision en France : Marion Schaefer pointe du doigt les gens originaires d’Amérique du Sud, d’Asie et « les milieux chrétiens »

 

Marion Schaefer est vice-présidente du réseau associatif -Excision, parlons-en !-

[…]

De nombreuses idées reçues

« On a souvent des idées très arrêtées sur l’excision en France, déplore Marion Schaefer, vice-présidente du réseau associatif Excision, parlons-en !, on a l’impression qu’elle touche uniquement les femmes originaires, ou dont les parents sont originaires, de pays d’Afrique. Mais ce n’est pas vrai, tous les continents sont touchés, l’Amérique du Sud comme l’Asie ». Et cette mutilation n’est pas l’apanage d’une religion particulière. En Egypte, l’excision reste très répandue y compris dans les milieux chrétiens comme chez les Coptes. « Toutes les religions sont concernées, l’excision est une norme sociale, pas un rite », précise Marion Schaefer.

[…]

Disparités territoriales et formation

Autre idée reçue : les femmes excisées vivent essentiellement en région parisienne. « Certes il existe de grandes régions à risque en France comme l’Ile de France. Ce n’est pas un hasard si Marlène Schiappa a décidé de lancer son plan de lutte depuis la Seine-Saint-Denis. Mais la région Normandie est aussi très concernée – la ville du Havre notamment – comme la région Paca », rappelle Marion Schaefer. Une répartition géographique qui s’accompagne de disparités en matière de prise en charge et d’accompagnement médical ou psychologique des femmes excisées.

[…]

20 Minutes

 

Note : toujours la mm hypocrisie chez les politiciens. Pour pas incriminé l’Islam, ils tentent de détourné l’attention du public français en montrant du doigt le christianisme ! 

L’excision est pratiquer a 99% par des pays musulmans , voilà des cartes de  l'Unicef

Vers une guerre de religion, infos du 21 juin 2019
Vers une guerre de religion, infos du 21 juin 2019

Commenter cet article