Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 19 juin 2019

 

 

Netanyahu : « l’armée a un pouvoir de destruction immense, ne nous testez pas »

 

Le Premier ministre et le chef d'Etat major assistaient à un vaste exercice militaire dans le nord d'Israël sur fond de tensions croissantes avec l'Iran et le Hezbollah

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a conseillé mercredi aux ennemis du pays de « ne pas tester » Israël, dans un contexte d’inquiétudes de ce que les tensions croissantes entre les Etats-Unis et l’Iran puissent résulter en une attaque contre l’Etat juif.

Le Premier ministre a tenu ces propos au cours d’une visite réalisée sur le site d’un exercice militaire d’ampleur organisé au nord du pays

"J’entends nos voisins au nord, au sud et à l’est menacer de nous détruire. Et je le dis à nos ennemis : l’Armée israélienne a un immense pouvoir de destruction. Ne nous testez pas », a-t-il déclaré suite à sa visite

Les responsables des renseignement israéliens et occidentaux craignent de plus en plus que l’Iran ne lance une action contre Israël pour aggraver le conflit qui oppose la république islamique aux Etats-Unis et forcer Washington à revenir à la table des négociations, a fait savoir Haaretz mercredi.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Trump: l’attaque du pétrolier est « mineure », le nucléaire iranien vaut la guerre

 

 

 

Presse égyptienne : Opposition à une attaque américaine contre l’Iran

 

(..)

Les réserves de l’Egypte quant à l’éventualité d’une confrontation militaire avec l’Iran se reflètent également dans des récents articles de presse, qui ont averti que l’incitation des Etats-Unis contre l’Iran pourrait conduire à une guerre régionale, voire même mondiale, dont les victimes seraient les Arabes et les musulmans. Morsi Attalah, membre du comité de rédaction du quotidien gouvernemental Al-Ahram, a affirmé dans un article que « depuis l’entrée en fonction de Khomeiny, l’Iran est gouverné par un régime pragmatique qui n’a en réalité aucun lien avec le discours idéologique radical », et que les Arabes ne devraient pas se laisser entraîner dans une confrontation avec l’Iran pour se servir les intérêts américains.

D’autres articles, dont certains publiés dans des journaux soutenant le régime, ont fustigé les Etats-Unis et Israël, laissant entendre que ce sont eux, et non l’Iran, qui pourraient être derrière les attaques contre les pétroliers et les installations dans la région du Golfe. L’un des articles dit que l’Iran n’a aucun intérêt à mener de telles attaques, suggérant que les Etats-Unis avaient « mis en scène un film de guerre » pour détourner l’attention du monde, jusqu’à mettre en œuvre leur initiative pour le Moyen-Orient, nommée « Accord du siècle ». Un autre article a accusé Israël et les Etats-Unis d’avoir mis en scène les attaques pour déclencher une guerre contre l’Iran, et selon un troisième, ces pays ont toujours cherché à attiser l’hostilité entre les sunnites et les chiites. Extraits :

Un membre du conseil de rédaction d’Al-Ahram : Le régime iranien est pragmatique – Les Arabes ne doivent pas se laisser entraîner dans une confrontation avec lui

Dans un article paru le 28 mai, Morsi Atallah, membre du conseil de rédaction d’Al-Ahram, a écrit que les Etats-Unis ne souhaitent pas envoyer leurs troupes combattre en Iran, mais préfèrent entraîner les pays arabes dans un tel conflit, comme ils l’ont fait selon lui lors de la guerre Iran-Irak dans les années 1980. Il a conseillé aux pays arabes, et notamment aux pays du Golfe, de résister, ajoutant que le régime iranien, malgré sa rhétorique extrémiste, est fondamentalement pragmatique :

Si les Etats-Unis ont réellement l’intention d’isoler l’Iran et d’inciter la communauté internationale contre lui, par des moyens diplomatiques, économiques et militaires, alors la question est la suivante : pourquoi Washington a-t-il baissé le ton vis-à-vis de Téhéran ces derniers jours et ouvert un canal de communication direct par le biais de médiateurs irakiens, alors que les voisins [de l’Iran] dans le Golfe poursuivent leurs efforts de mobilisation en préparation d’une possible confrontation directe avec [l’Iran] ? Je crains que les Etats-Unis ne soient le dernier pays au monde réellement désireux de mener une guerre contre l’Iran et que, tout comme ils ont entraîné Saddam Hussein dans une guerre de huit ans contre [ce pays], ils essaient [aujourd’hui] de rejouer le même jeu en attirant les pays arabes, et notamment les pays du Golfe, dans un scénario similaire. Cela servira les objectifs actuels de l’Amérique, qui sont [les suivants] : forcer l’Iran à cesser de parrainer le Hezbollah au Liban, éloigner l’Iran et ses mandataires régionaux de la cause palestinienne et élaborer une nouvelle carte énergétique au Moyen-Orient en construisant un réseau de pipelines à l’abri de toute attaque terroriste.

Lire la suite

Note ; On remarquera que la plupart de ces articles arabes (sunnites), vois des complots juifs partout et qu'il voit d'un mauvais oeil une guerre contre l'Iran (chiite) .
Je le redis, si la guerre commence bien cette année (on est très prés des élections américaine), l’Iran va prendre le dessus sur Israël, et
tous ce petit monde va entrer en ébullition, et ce qui arrivera à Israël arrivera aussi à l'Europe ( sept jours plus tard)

 

 

 

L'armée US annonce diffuser de nouvelles images de l'attaque des pétroliers en mer d'Oman

 

Le 18 juin

L'armée américaine a diffusé des images qui démontrent, selon elle, les forces iraniennes retirer une mine non explosée vraisemblablement d'un des tankers attaqués le 13 juin en mer d'Oman. Pour autant, la séquence ne montre ni noms des navires ni drapeaux.

Le United States Central Command (CENTCOM) a mis en ligne lundi 17 juin de nouvelles photos qu’il présente comme montrant le Corps des Gardiens de la révolution islamique en train de retirer une mine non explosée visiblement du tanker Kokuka Courageous attaqué le 13 juin en mer d’Oman.

«L'Iran est responsable de l'attaque, d'après les éléments vidéo et les ressources ainsi que les compétences mises en oeuvre pour retirer rapidement une mine magnétique qui n'avait pas explosé», est-il détaillé dans un communiqué de l’armée américaine.

Les 11 photos rendues publiques par le Pentagone montrent un objet métallique circulaire de trois centimètres de diamètre attaché à la coque du pétrolier japonais, qui est présenté comme un des aimants ayant permis de poser la mine non explosée que Washington accuse Téhéran d'avoir retirée après l'incident.

Lire la suite

LIRE AUSSI : L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?

 

a g

Khashoggi: l'ONU juge les preuves suffisantes pour enquêter sur le prince héritier saoudien

 

Après avoir enquêté sur la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, la rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires estime qu'il existe «des éléments de preuve crédibles, justifiant une enquête supplémentaire sur la responsabilité individuelle des hauts responsables saoudiens, y compris celle du prince héritier».

Des preuves suffisantes existent pour ouvrir une enquête sur la responsabilité de hauts responsables saoudiens, y compris le prince héritier Mohammed ben Salmane, dans l'affaire Khashoggi, a déclaré mercredi une experte des droits de l'Homme de l'ONU.

Après avoir elle-même enquêté pendant six mois sur la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, la rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, Agnès Callamard, a indiqué dans un rapport avoir «déterminé qu'il existe des éléments de preuve crédibles, justifiant une enquête supplémentaire sur la responsabilité individuelle des hauts responsables saoudiens, y compris celle du prince héritier».

Elle a mis en garde contre «l'importance disproportionnée accordée à l'identification de l'auteur du crime», soulignant que la justice ne doit pas uniquement établir la responsabilité de l'auteur physique du crime. Une enquête judiciaire «vise également, sinon principalement, à identifier les personnes qui, dans le contexte de la perpétration d'une violation, ont abusé des responsabilités de leur poste d'autorité ou ne les ont pas remplies», fait-elle valoir dans son rapport.

Lire la suite

» LIRE AUSSI - En Arabie saoudite, le prince héritier a tourné la page de l'affaire Khashoggi

 

 

Égypte: après le décès de Mohamed Morsi, l'ONU demande une enquête

 

Égypte - Le bureau des droits de l’Homme de l’ONU a réclamé ce mardi 18 juin une enquête “minutieuse et indépendante” après la mort brutale de l’ex-président égyptien Mohamed Morsi. L’homme de 68 ans s’est effondré en plein tribunal, lors d’une audience hier, alors qu’il était emprisonné depuis près de six ans.

“Toute mort soudaine en prison doit être suivie d’une enquête rapide, impartiale, minutieuse et transparente menée par un organe indépendant afin de faire la lumière sur la cause du décès”, a déclaré à l’AFP Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme. 

Des conditions de détention “inhumaines”

Après l’annonce de son décès, le Parti de la liberté et de la justice de Mohamed Morsi, bras politique des Frères musulmans, a parlé d’un “assassinat”, dénonçant dans un communiqué de mauvaises conditions de détention dont “le but était de le tuer à petit feu”.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Turquie: Erdogan utilise la mort de Morsi pour mobiliser son électorat

 

Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre

 

Les attaques du 11 septembre 2001 aux États-Unis, qui ont fait près de 3.000 morts, n’ont pas été orchestrées par l’Irak de Saddam Hussein, a déclaré Donald Trump.

Dans une interview accordée à la chaîne ABC News, le Président américain a confié avoir une idée concernant les vrais commanditaires des attentats:

«L’Irak n’a pas détruit le World Trade Centre. Ce n’était pas l’Irak, c’était d’autres gens. Et je crois que je sais qui étaient ces gens. Et vous le savez aussi peut-être», a fait part le locataire de la Maison-Blanche.

Après les attaques du 11 septembre revendiquées par la nébuleuse terroriste Al-Qaïda*, les États-Unis sont intervenus en Afghanistan où le groupe était installé. Les attentats ont également servi de prétexte pour l’invasion de l’Irak en 2003, entraînant la mort de centaines de milliers d’Irakiens et contribuant à la montée en puissance de Daech*.

Lire la suite

 

Note: Pense-t-il à l'Iran ! ? alors que sur les 19 terroristes du 11 septembre, 15 étaient saoudiens ! les grands amis de Trump 

 

 

VIDEO. Plus de 70 millions de réfugiés et déplacés fin 2018, nouveau record

 

Le rapport relève que le nombre total des «déracinés» dans le monde, comptabilisant les réfugiés (25,9 millions, les déplacés internes (41,3 millions) et les demandeurs d'asile (3,5 millions), a progressé de 2,3 millions par rapport à 2017.

Le monde comptait fin 2018 70,8 millions de déplacés à cause des guerres ou persécutions, un record ne reflétant pas l'ampleur de l'exode des Vénézuéliens car seule une minorité demande l'asile, a annoncé l'ONU mercredi.

 

Le rapport annuel du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) souligne que 2018 a été marquée par la forte progression des déplacements internes en Ethiopie, suite à des violences intercommunautaires, et par une hausse des demandes d'asile présentées par ceux qui fuient la grave crise politique et économique au Venezuela. Le conflit syrien a continué de produire un grand nombre de réfugiés et déplacés. Les violences au Nigeria ont également été une source importante de déplacements.

2.3 millions de plus de «déracinés» qu'en 2017

Le rapport relève que le nombre total des «déracinés» dans le monde -- comptabilisant les réfugiés (25,9 millions, les déplacés internes (41,3 millions) et les demandeurs d'asile (3,5 millions) -- a progressé de 2,3 millions par rapport à 2017.

Cette estimation reste «prudente», pointe le HCR, car «bien que la plupart des Vénézuéliens doivent pouvoir bénéficier du système de protection internationale des réfugiés, à peine un demi-million» ont déposé une demande d'asile.

«Une fois de plus, les tendances vont dans la mauvaise direction. De nouveaux conflits (...) viennent s'ajouter aux anciens», a déclaré aux médias à Genève le Haut-Commissaire, Filippo Grandi, appelant le Conseil de sécurité de l'ONU à être plus uni afin de résoudre les conflits.

Syriens, Vénézuéliens, Palestiniens...

Le nombre de déplacés et réfugiés dans le monde est reparti à la hausse depuis 2009, enregistrant une forte progression entre 2012 et 2015 avec le conflit syrien. Colombiens et Syriens sont les déplacés internes les plus nombreux.

En ce qui concerne les réfugiés, 5,5 millions sont des Palestiniens, qui relèvent de la compétence de l'UNRWA. Les autres proviennent, pour une grande majorité, de cinq pays: Syrie, Afghanistan, Soudan du Sud, Birmanie et Somalie.

Les Syriens - plus d'un demi-million- sont aussi ceux qui ont déposé le plus grand nombre de demandes d'asile l'an dernier, la majorité l'ayant fait en Turquie. Viennent ensuite les Vénézuéliens (341.800), qui se sont rendus pour la plupart en Colombie et au Pérou. Alors que le Pérou a récemment imposé des visas aux Vénézuéliens, M. Grandi a appelé les pays de la région à les laisser entrer afin d'éviter un «embouteillage» aux frontières.

Lire la suite

 

 

La population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards de personnes en 2050, selon un rapport de l'ONU

 

Au cours des trente prochaines années, plus de la moitié de la croissance projetée de la population mondiale se concentrera dans neuf pays. 

Deux milliards d'êtres humains en plus en 30 ans. La population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards de personnes en 2050, contre 7,7 milliards aujourd'hui, avec notamment un doublement des habitants de l'Afrique subsaharienne, selon un rapport de l'ONU publié lundi 17 juin. 

D'ici à 2050, plus de la moitié de la croissance projetée de la population mondiale se concentrera dans neuf pays, précise le rapport "Perspectives de la population dans le monde". Les Etats concernés sont l'Inde, le Nigeria, le Pakistan, la République démocratique du Congo, l'Ethiopie, la Tanzanie, l'Indonésie, l'Egypte et les Etats-Unis.

Parmi ses prévisions, l'ONU prévoit une population qui pourrait atteindre près de 11 milliards d'individus en 2100. Le rapport confirme par ailleurs le vieillissement de la population mondiale, en raison d'une espérance de vie croissante et d'une baisse de la fécondité. 

Un niveau de fécondité en recul dans le monde

Le nombre de pays connaissant une réduction de taille de la population augmente néanmoins, note aussi le Département des affaires économiques et sociales de l'ONU, d'où est issu le rapport. Depuis 2010, 27 pays ou territoires ont connu une réduction d'au moins 1% de la taille de leurs populations, une baisse due à des faibles niveaux de fécondité. Dans ses prédictions, l'ONU prévoit notamment que la population en Chine devrait diminuer de 31,4 millions, soit environ 2,2% entre 2019 et 2050.

L'indice de fécondité global, qui a baissé de 3,2 naissances par femme en 1990 à 2,5 en 2019, devrait encore diminuer pour s'établir à 2,2 en 2050. Ce dernier taux s'approche du niveau de fécondité de 2,1 naissances par femme, nécessaire pour assurer le remplacement des générations et éviter le déclin de la population à long terme en l'absence d'immigration, indique le communiqué de l'ONU.

Composante majeure de l'évolution de la population dans certains pays, un afflux de migrants devrait être constaté cette décennie au Belarus, en Estonie, Allemagne, Hongrie, Italie, au Japon, en Russie, Serbie et Ukraine, contribuant à compenser les pertes de population causées par un excès de décès par rapport aux naissances. Concernant l'espérance de vie, les habitants des pays les plus pauvres vivent encore sept ans de moins que la moyenne mondiale. Elle devrait s'établir à 77,1 ans en 2050 contre 72,6 ans en 2019, indique le rapport. En 1990, cette espérance de vie était de 64,2 ans.

Source

 

 

 

Gourévitch : « En France, il y a entre 14 et 16 millions d’immigrés et de descendants directs d’immigrés, 4 fois plus qu’il y a 20 ans »

 

Jean-Paul Gourévitch : « Il y a en France 11% d'immigrés, c'est à dire 7,3 millions de personnes et en plus entre 12 et 14% de descendants directs d'immigrés, soit au total entre 14 et 16 millions de pers d'origine étrangère, 4 fois plus qu'il y a 20 ans ! »

Voir vidéo

 

 

Marion Maréchal : « Je ne veux pas que la France devienne le Kosovo »

 

"Gérard Collomb a annoncé l'arrivée de la guerre civile.
[...]
Je ne veux pas que la France devienne le Kosovo !
Il y a une accumulation des phénomènes, on voit cette menace apparaître de plus en plus clairement ..." - @MarionMarechal

VOIR VIDÉO

 

 

 

Saint-Denis (93) : 200 migrants évacués d’un campement sauvage

 

Plus de 200 migrants ont été évacués dans le calme ce mercredi matin d’un campement de fortune de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à la lisière nord de Paris. «Nous avons mis à l’abri entre 200 et 230 personnes dans l’un des cinq centres d’accueil et d’examen de situation (CAES) d’Ile-de-France», a indiqué un représentant de la Préfecture de région, qui a affrété cinq bus ornés d’affiches «Bienvenue à Paris».

 

Le Figaro

 

Paris : le parcours alarmant de deux jeunes musulmanes belges radicalisées (Màj)

 

19/06/2019

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après l’interpellation dans la capitale de deux adolescentes radicalisées retrouvées fortuitement dans un immeuble du IXe arrondissement de Paris dans la nuit de jeudi à vendredi.

Nées en 2001 et 2003, Nezar et Chtairi font partie de cette «génération Millenium» si convoitée par Daech. Et il s’en est fallu de peu qu’elles prennent le chemin de l’Orient. Vendredi dernier, des policiers d’une brigade anticriminalité interviennent dans le IXe arrondissement de Paris. L’affaire, une rixe entre plusieurs individus, semble banale. Dans l’escalier de l’immeuble en question, les policiers tombent sur trois personnes, deux hommes et une jeune femme, se disant d’origine belge. Nezar, âgée de 18 ans, se lance alors dans un étrange récit. Elle se serait rendue à Paris avec une amie pour y rencontrer un converti français de 29 ans, adepte de l’islam radical. […]

Le Figaro

15/06/2019

Une jeune fille de 16 ans, qui se disait séquestrée par un islamiste en vue de rejoindre la Syrie, a été libérée à Paris par les policiers. 

[…]

Le fait divers commence jeudi 13 janvier vers 23h50, lorsque les forces de l’ordre sont appelé afin de mettre fin à une rixe rue Condorcet, dans le IXe arrondissement de Paris. Les policiers arrivent sur place quelques minutes plus tard et trouve une jeune fille accompagnée de son frère et de son beau-frère, tous les trois venant de Belgique.

[…]

Selon les informations du Parisien, la fille explique alors pourquoi elle se trouve à Paris. Elle assure que depuis le dimanche 9 juin, elle est séquestrée par un homme de 30 ans rencontré à Molenbeek, près de Bruxelles, ce dernier insistant pour l’emmener avec lui en zone de conflit en Syrie.

De plus, les premières déclarations de la jeune fille ont indiqué la présence d’une autre fille séquestrée dans une cave de l’immeuble. Cette dernière a été libérée par les policiers, mais elle a été peu coopérative, refusant de quitter le sous-sol. Après vérifications, il s’est avéré qu’elle faisait l’objet d’une fiche S à cause de soupçons d’appartenance à la mouvance jihadiste internationale.

[…]

RTL

 

Emmanuel Macron doit remettre la Légion d'honneur à Elton John

 

De passage en France dans le cadre d’une tournée mondiale, Elton John doit être reçu vendredi 21 juin à l’Élysée par le Président de la République qui lui remettra la Légion d’honneur, a informé Le Journal du Dimanche.

Sir Elton John doit recevoir vendredi 21 juin la Légion d'honneur des mains d’Emmanuel Macron, a fait savoir le JDD ce lundi 17 juin. Il viendra se produire en France pour sa tournée mondiale d'adieu.

Le chanteur «profitera de sa rencontre avec le Président pour promouvoir ses actions caritatives. Il compte ainsi lancer un appel afin de contribuer à la reconstitution du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose», a souligné l’hebdomadaire, rappelant que l’artiste avait créé en 1992 la Elton John AIDS Foundation.

lire la suite

Note : Hollande l'avais offerte a Mohammed ben Nayef Al Saoud, et maintenant Macron à Elton John !  La légion d'honneur n'a plus rien à voir avec l'honneur . Hollande la donnais par pur intérêt financier et Macron surement pour quelque par être solidaire  de  l'homosexualité d'Elton Jones (je pense que Macron est bi)

Commenter cet article