Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 10 juin 2019

 

 

 

Téhéran présente son nouveau système antimissile

 

Le Hordad 15, un nouveau système antimissile de fabrication iranienne, a été présenté au public. Il est capable de détecter diverses cibles dans un rayon de 150 kilomètres.

Le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami, a présenté, lors d’une cérémonie à Téhéran le 9 juin, un nouveau système de défense antimissile fabriqué par l’Iran, le Hordad 15, rapporte l’agence Tasnim. Ce système serait capable de frapper plusieurs cibles avec des missiles iraniens Sayyad 3.

Le système est capable de détecter diverses cibles, y compris des avions militaires et des drones, dans un rayon de 150 kilomètres et de les suivre sur une distance de 120 kilomètres, a fait savoir M.Hatami. Il est également capable de détecter des cibles peu visibles dans un rayon de 85 kilomètres et de les atteindre dans un rayon de 45 kilomètres. Le système est capable d'intercepter simultanément six cibles.

La mobilité de ce système permet aux militaires de le préparer à frapper des cibles en moins de cinq minutes, a-t-il encore ajouté.

Le Hordad 15 a déjà été officiellement remis à l’armée de la République islamique d’Iran, apprend-on.

Source

(..) Le missile, appelé Hoveyzeh, avait été décrit comme une arme de haute-précision capable de voler à faible altitude et de porter une charge significative.

« L’essai du missile de croisière Hoveyzeh s’est bien passé et il a détruit la cible visée avec une portée de 1 200 kilomètres », avait alors commenté Hatami, dont les propos avaient été retransmis sur la télévision d’Etat qui avait diffusé les images du lancement.
 

Vers une guerre de religion, infos du 10 juin 2019

Le programme de missiles balistiques iraniens (les missiles de croisière appartiennent à une catégorie différente) a suscité des inquiétudes croissantes en Occident.

Au début de l’année, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a accusé l’Iran de tester un missile de moyenne portée capable de transporter « des ogives multiples » qui, a-t-il ajouté, peuvent frapper « partout » au Moyen-Orient et dans certaines parties de l’Europe.

Les efforts iraniens visant à établir une présence militaire en Syrie et les tentatives de transférer des armements avancés au groupe terroriste du Hezbollah, basé au Liban, ont entraîné des centaines de frappes aériennes israéliennes en Syrie, en représailles aux violations des « lignes rouges » mises en place par l’Etat juif.

Une firme d’analyse de photos prises par satellite a déterminé, mardi dernier, que la cible d’un raid mené contre une base aérienne syrienne, au début de la semaine dernière, qui avait été attribuée à l’Etat juif, était une structure de drones iraniens.

Le programme de missiles mis en place par l’Iran a été l’une des raisons citées par Donald Trump pour annuler sa participation à l’accord sur le nucléaire conclu en 2015, l’année dernière, et de la réimposition de sanctions écrasantes.

Lire la suite

 

Ministre yéménite : L’aide octroyée par le biais de l’ONU est utilisée pour financer la production de mines houthistes sous parrainage iranien

 

Le 27 mai 2019, l’ONU au Yémen a divulgué que le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) avait fourni 20 véhicules Hilux au Yemen Executive Mine Action Center (YEMAC), « pour soutenir ses efforts de déminage quotidiens dans les ports [yéménites] d’Hodeidah, Ras al-Isa et Salif ». [1]

Cette information a été condamnée par le gouvernement yéménite, qui a affirmé que le YEMAC se trouvant effectivement sous le contrôle des milices houthistes, l’ONU fournissait des véhicules ultra-modernes aux houthistes, qui posent des mines au Yémen, y compris dans la région d’Hodeidah. Des critiques contre l’ONU ont également été exprimées sur les médias sociaux, comme le montre la photo ci-après.

Lire la suite

 

 

New York: Un homme soupçonné de préparer un projet d'attentat à Times Square arrêté

 

Le suspect se serait recentré sur Times Square après avoir projeté d’attaquer des hommes politiques à New York et Washington

Soupçonné de projeter un attentat dans le quartier de Times Square à New York (Etats-Unis), où il voulait faire usage d’une arme, un New-yorkais, sympathisant du djihadisme, a été interpellé ce jeudi et devait être présenté à un juge ce vendredi.

Le suspect, sous surveillance, a été interpellé alors qu’il tentait d’acheter une arme dont le numéro de série avait été rendu illisible, selon plusieurs médias américains.

Le suspect originaire du quartier du Queens

Après avoir projeté, dans des échanges privés, d’attaquer des hommes politiques à New York et Washington, le suspect, originaire du quartier du Queens, se serait recentré sur Times Square.

Selon plusieurs médias américains, citant des sources proches de l’enquête, le suspect aurait agi seul et ne présentait pas une menace immédiate de passage à l’acte, mais son comportement justifiait néanmoins une interpellation. Une source judiciaire a confirmé l’interpellation du suspect jeudi et indiqué qu’il serait présenté à un magistrat vendredi.

Times Square régulièrement l’objet d’attaques

Premier lieu touristique de New York, Times Square est régulièrement l’objet d’attaques ou de tentatives d’attentat. En 2017, Richard Rojas avait foncé dans la foule avec son véhicule, tuant une jeune femme et blessant 22 personnes. Ancien combattant, l’homme n’avait aucun lien avec la mouvance djihadiste.

En 2016, trois hommes qui projetaient de faire sauter des explosifs à Times Square ainsi que dans le métro de New York, avaient été arrêtés avant leur passage à l’acte.

Source

 

Durpaire : «Trump a gagné la bataille idéologique. Ses idées de protectionnisme qui étaient vues comme marginales sont en passe de devenir MainStream.»

 

François Durpaire : «Donald Trump a gagné la bataille idéologique (…) Ses idées de protectionnisme économique qui étaient vues comme marginales sont en passe de devenir MainStream.»
– BFM TV, 8 juin 2019, 22h15

 

 

Syrie: douze orphelins de familles djihadistes remis à une délégation du gouvernement français

 

[…]
Les responsables kurdes ont remis « 12 orphelins français issus de familles de l’EI à une délégation du ministère français des Affaires étrangères », a déclaré Abdelkarim Omar, un haut responsable des Affaires étrangères de l’administration kurde.

Il a indiqué que l’opération s’était déroulée dimanche dans la localité d’Aïn Issa, près de la frontière avec la Turquie, et ajouté que deux orphelins néerlandais avaient aussi été remis à une délégation gouvernementale de leur pays.
[…]
Deux Américaines et six enfants, issus de familles liées à l’EI en Syrie, ont notamment été rapatriés la semaine dernière aux Etats-Unis.
[…]

Le Point

 

Lyon (3e) : une foule hostile tente d’empêcher la police d’interpeller une femme avec un couteau

 

Vers 18h30, vendredi soir à Lyon (3e arrondissement), une foule hostile a perturbé des policiers qui tentaient d’interpeller une femme qui brandissait un couteau. La scène s’est déroulée dans le tramway T1, à l’arrêt de la Guillotière dans le 3e arrondissement de Lyon.

Un passager avait signalé aux policiers du service interdépartemental de sécurisation des transports en commun (SISTC) une femme en possession d’un couteau. Alors que les policiers tentent de contrôler la suspecte, la sexagénaire aurait brandi son couteau en tenant des propos privés de sens.

C’est alors qu’un groupe aurait tenté d’handicaper le travail des fonctionnaires en lançant des projectiles. Les policiers ont usé de leur gaz lacrymogène pour sécuriser les lieux et pouvoir maîtriser et interpeller la femme âgée de 64 ans. Cette dernière a été placée en garde à vue.

LyonMag

 

Naples : Un buraliste agressé par un migrant nigérian, Salvini promet de l’expulser

 

Le buraliste qui a reçu un coup de poing au visage d’un demandeur d’asile nigérian a été hospitalisé dans un état grave. Salvini annonce le déclenchement des mesures prévues par le décret sécurité.

Un buraliste de 52 ans a été agressé d’un coup de poing au visage hier dans la station de métro de Chiaiano, un quartier de Naples.

Le coup a été si fort qu’il a perdu l’équilibre et s’est retrouvé à terre, inconscient et saignant de la bouche. L’homme a été admis en urgence dans un état grave à l’hôpital Cardarelli, il souffre d’une hémorragie cérébrale. Son épouse, en état de choc, se trouve avec lui.

L’auteur de cette agression brutale survenue pour des motifs futiles est un Nigérian de 36 ans, demandeur d’asile […]. Il a immédiatement été arrêté, pendant que la victime était encore au sol, comme le montre une vidéo filmée par des passants […].

Le Nigérian a quant à lui été placé en détention et le décret Sécurité s’est déclenché pour lui, la commission territoriale examinera sa demande en procédure accélérée. « En cas de rejet, il pourra être expulsé à sa sortie de prison, » assure-t-on au ministère de l’Intérieur. « En Italie, il n’y a pas de place pour les clandestins et les criminels« , ajoute Matteo Salvini…

Il Giornale

 

Des tags antisémites et à la gloire de Mohamed Merah chez la mère d’une de ses victimes

 

[…]
Latifa Ibn Ziaten va porter plainte pour « apologie du terrorisme », « violation de domicile » et « menace de mort ». « Elle est choquée, elle est bouleversée, a réagi avec émotion son avocate Me Samia Maktouf. Un cap a été franchi en terme de violence, de haine, d’antisémitisme et de racisme. Ma cliente ne se sent plus en sécurité aujourd’hui. J’en appelle à Monsieur le ministre de l’Intérieur pour que l’intégrité physique de ma cliente soit assurée. »
[…]

BFM TV

 

 

 

 

Turquie-France : la Marseillaise copieusement sifflée par le public turc

 

L

La Marseillaise a été copieusement sifflée par une partie du public du stade municipal de Konya avant le coup d’envoi de Turquie-France, match comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2020. L’ambiance est bouillante. Et hostile.

Les champions du monde en terrain hostile. Les joueurs de l’équipe de France ne sont pas spécialement les bienvenus au stade municipal de Konya, où ils affrontent la Turquie à 20h45 pour le compte des qualifications de l’Euro 2020. Déjà lors de leur entrée sur la pelouse pour l’échauffement, Hugo Lloris et ses partenaires avaient été copieusement sifflés par une partie du public.

Ces huées sont revenues durant La Marseillaise.

(…) BFMTV

 

Mort pour un regard, piéton écrasé par un bus… La semaine des racailles


Notes :  je n'avais pas posté ses faits d'actualité, mais je vous propose d'écouté l’analyse par d'Aldo Sterone, de ce qui s'est passé en France la semaine dernière
Ps: La racaille comme une espèce protégée en France, j’avoue que cela ma beaucoup fait rire (la France, est un des rares pays au monde a élevé et protéger des gens qui la déteste on peut donc bien dire que la racaille est une espèce protégé -comment finira la cohabitation !!)

J'ai posté un message sous cette vidéo ;

Bonjour Sterone

Je vais t’expliquer pourquoi les maghrébins qui vivent en France, peuvent tuer des Français pour seulement un "mauvais regard" ou le refus d'une cigarette
L'ADN a une mémoire, c'est pour cela que certaines personnes répètent des gestes (sans s'en rendre compte) perpétués dans leur ancêtres pendants des siècles.
Dans le passé, les musulmans considéraient les chrétiens comme des citoyens de seconde zone. Comme tu le sais les chrétiens et les Juifs étaient des dhimmis; ils étaient considérés comme des êtres inférieurs et lorsqu'ils passaient à côté d'un musulman ils devaient passer à la gauche du musulman (considéré comme impur) et en baisent les yeux . Ils pouvaient être battus pour un simple regard .

Voir aussi:  Paris. Chauffeur de bus : quand le meurtrier devient victime [Vidéo]

Note : les journalistes du Parisien avaient délibérément changer le nom du chauffeur de bus

 

Londres : un couple de femmes agressé dans un bus pour avoir refusé de s’embrasser, 5 jeunes arrêtés (MàJ : Libérés)

 

09/06/2019

Les cinq personnes interpellées à la suite de l’agression d’un couple de femmes dans un bus londonien ont été libérées sous caution samedi et convoquées pour début juillet, a annoncé la police britannique.

(…) Le Parisien

08/06/19

La police londonienne a déclaré dans un communiqué de presse que quatre agresseurs présumés âgés de 15 à 18 ans ont été arrêtés, ils sont accusés de vol et de lésions corporelles graves. Ils ont été emmenés dans des commissariats de police différents pour être interrogés.

Une cinquième personne âgée de 16 ans a été arrêtée samedi matin, selon la police.

NBC

07/06/19

Les deux femmes ont été frappées par un groupe d’hommes au visage.

Un couple de femmes a été violemment agressé dans un bus londonien par un groupe d’hommes qui les avait harcelées pour qu’elles s’embrassent, une attaque dénoncée sur les réseaux sociaux et condamnée ce vendredi par des dirigeants politiques britanniques. L’une des deux femmes, Melania Geymonat, 28 ans, a expliqué que sa petite-amie Chris et elle se trouvaient dans un bus de nuit, roulant tôt le matin du 30 mai à Camden, dans le nord-ouest de Londres, lorsqu’un groupe de jeunes hommes les a prises à partie.

«Ils étaient au moins quatre. Ils ont commencé à se comporter comme des hooligans, exigeant que nous nous embrassions pour qu’ils puissent nous regarder, nous traitant de lesbiennes et décrivant des positions sexuelles», a raconté Melania Geymonat sur Facebook. «Pour calmer la situation, j’ai essayé de faire des blagues» et sa petite-amie a fait semblant d’être malade, a poursuivi la jeune femme, «mais ils ont continué à nous harceler et nous ont jeté des pièces de monnaie».

Ensuite «Chris s’est retrouvée au milieu du bus et ils l’ont frappée», a-t-elle raconté, expliquant avoir également été agressée. Sur une photo prise par Melania Geymonat et postée sur Facebook, on voit la jeune femme saigner du nez, la chemise couverte de sang, tandis qu’à ses côtés son amie a le visage éclaboussé de sang et semble bouleversée.

(…) Le Figaro

 

« Chernobyl » : face au succès de la série de HBO, Moscou prépare la riposte avec une contre-série (MàJ)

 


Chernobyl ne plaît pas au pouvoir russe

Si la mini-série créée par Craig Mazin et réalisée par Johan Renck contient certains éléments fictionnels, la reconstitution de ce drame est néanmoins minutieuse et très documentée dans le récit de cet accident nucléaire, le plus grave du XXe siècle. Le récit des faits, la fusion du coeur du réacteur, puis ses conséquences, en particulier le travail des sauveteurs soviétiques qui ont sacrifié leurs vies pour ralentir la contamination nucléaire, est saluée tant par la critique que par les spectateurs. (…)

Moscou va tourner une série conspirationniste

Or, quoi de plus efficace qu’une série conspirationniste pour contrer une série déplaisante ? La chaîne russe NTV vient d’annoncer la production de sa propre contre-série, basée sur l’idée que la catastrophe de Tchernobyl était un acte de sabotage monté par des agents de la CIA. « Une théorie assure que des Américains avaient infiltré la centrale nucléaire de Tchernobyl et plusieurs historiens ne nient pas que le jour de l’explosion, un agent des services d’espionnage énnemis était présent dans la centrale », explique le réalisateur Alexei Muradov, qui s’est vu confier la série de NTV.

(…)

France Info

 

Royaume-Uni : une actrice britannique critique le manque de diversité dans la série HBO sur Tchernobyl (4 juin 2019)

La nouvelle série à succès de HBO basée sur la tragédie de Tchernobyl a divisé l’opinion en ligne, mais la réaction la plus étrange est venue d’une jeune actrice britannique se demandant pourquoi les créateurs de la série n’avaient pas choisi plus de personnes de couleur pour la distribution.
Si le docudrame a été critiqué pour diverses inexactitudes historiques, le manque de diversité raciale entre les acteurs n’avait (jusqu’à présent) pas été évoqué pour la simple raison que l’Ukraine des années 1980 n’était pas exactement un centre florissant du multiculturalisme moderne.

Cela n’aurait pas dû être une raison pour laisser de côté les acteurs noirs et bronzés, selon l’actrice Karla Marie Sweet, qui a tweeté qu’il y a « tant de grands acteurs de couleur » au Royaume-Uni qui « auraient été extraordinaires » dans cette série. L’actrice se sentait « déçu » de voir « encore une autre émission à succès avec une immense distribution » qui « donne l’impression que les personnes de couleur n’existent pas ». Elle a plus tard mis son compte en mode privé après le tollé inévitable qui s’en est suivi.
[…]

RT

Commenter cet article