Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 29 avril 2019

 

 

Attaque d'une église au Burkina: au moins cinq morts dont le pasteur

 

Une première attaque d'une église au Burkina, pays pauvre en proie à des attaques djihadistes récurrentes, a fait cinq morts dimanche à Silgadji, à 60 km de Djibo, chef-lieu de la province du Soum, dans le nord du Burkina Faso, a appris l'AFP de sources sécuritaires et locales.

«Des individus armés non identifiés ont attaqué l'église protestante de Silgadji tuant quatre fidèles et le pasteur principal. Au moins deux autres personnes sont portées disparues», a indiqué à l'AFP une source sécuritaire. Si des prélats chrétiens et musulmans ont déjà été visés par des attaques djihadistes, il s'agit de la première attaque d'une église depuis 2015, date des premières attaques djihadistes.

«L'attaque a eu lieu vers 13h00, au moment où les fidèles quittaient l'église à la fin de l'office religieux», a précisé à l'AFP un membre de l'église, sous couvert d'anonymat. «Les assaillants étaient à motos. Ils ont tiré des coups de feu en l'air avant de viser les fidèles», a précisé ce témoin.

Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières, attribuées à des groupes djihadistes, dont Ansarul Islam, le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) et l'Etat islamique au grand Sahara (EIGS). D'abord concentrées dans le nord du pays, ces attaques ont ensuite visé la capitale et d'autres régions, notamment l'Est, et fait depuis 2015 quelque 350 morts, selon un comptage de l'AFP. Vendredi, six personnes dont cinq enseignants ont été tués à Maïtaougou, localité située dans la province du Koulpélogo, dans la région de l'est.

Lire la suite

 

» LIRE AUSSI - Burkina: 62 morts dans une attaque djihadiste à Arbinda

 

Ce que l’on sait de la fusillade dans une synagogue en Californie

 

Le 28 avril

Un homme de 19 ans, se revendiquant antisémite et islamophobe, a attaqué à l’arme automatique une synagogue près de San Diego, en Californie, samedi 27 avril. Alors que les fidèles célébraient le dernier jour des festivités de la Pâque juive, une femme a été tuée et trois personnes blessées, dont un rabbin.

Une veillée d’hommage a eu lieu dans une église presbytérienne toute proche de la synagogue visée samedi 27 avril.

  • Comme se sont déroulés les faits ?

Le jeune homme est entré dans la synagogue Chabad de la ville de Poway, qui compte quelque 50 000 habitants, peu après 11 h 23. Une centaine de fidèles y étaient rassemblés pour célébrer la Pâque. L’homme a ouvert le feu avec une arme qui apparemment s’est enrayée, ce qui explique le faible nombre de victimes. Il s’agissait d’un fusil d’assaut AR-15, utilisé dans de nombreuses fusillades aux Etats-Unis ces dernières années.

« J’étais devant la maison, je m’apprêtais à faire du jardinage, et j’ai entendu six ou sept détonations », a raconté à la télévision locale NBC7 Christopher Folts, qui habite à proximité de la synagogue. « Il y a eu une pause, une voix d’homme qui criait et six ou sept autres détonations ».

Le tireur s’est enfui en voiture à l’arrivée de la police, mais a ensuite été rattrapé, interpellé et conduit au commissariat de San Diego. Un garde-frontière – qui n’était pas en service mais se trouvait sur place – a tiré sur le suspect au moment où il s’enfuyait et il a atteint sa voiture. L’arrestation est l’œuvre d’une brigade cynophile qui s’est précipité sur les lieux, a précisé le chef de la police de San Diego, David Nisleit : « Lorsque le policier a arrêté l’homme de 19 ans, il a clairement vu un fusil sur le siège passager du véhicule. L’homme a été placé en détention sans autre incident. »

  • Qui sont les victimes de l’attaque ?

Une femme de 60 ans a succombé à ses blessures. Les blessés sont une jeune Israélienne de 9 ans et son oncle de 34 ans, ainsi que le rabbin de la synagogue, âgé de 57 ans, a fait savoir le shérif du comté de San Diego, Bill Gore, au cours d’une conférence de presse. Leurs jours ne sont pas en danger. Un porte-parole du ministère des affaires étrangères israélien a confirmé que les deux ressortissants du pays étaient en « bonne » condition.

  • Qui est le tireur présumé ?

La police locale a annoncé que le tireur présumé, un habitant de San Diego, avait été arrêté. Pas connu des services de police, il est étudiant à l’université de San Marcos, selon CNN.

D’après les médias locaux, il avait annoncé publiquement sur Internet son intention de tuer des juifs. « Nous avons des copies de ses publications sur les réseaux sociaux et de sa lettre ouverte, et nous les examinerons pour déterminer leur authenticité et savoir ce que cela apporte à l’enquête », a précisé le shérif.

Lire la suite

 

Attentat au Sri Lanka. L’État islamique confirme avoir été visé par l’assaut de la police

 

Près de Kalmunai, une ville de la côte est du Sri Lanka, seize personnes, dont six enfants, ont été tuées dans la nuit de vendredi à samedi lors d’un assaut des forces de sécurité du pays contre membres présumés du groupe État islamique. L’organisation terroriste a confirmé avoir été visée.

Le groupe État islamique a confirmé avoir été visé par l’assaut de la police du Sri Lanka contre une de ses caches, lors duquel trois jihadistes se sont fait exploser et 13 autres personnes ont péri.

Les forces de l’ordre avaient lancé vendredi soir un raid sur une maison de Kalmunai, une ville de la côte est de l’île, sur la foi de renseignements la désignant comme une cache de responsables des attentats de Pâques, qui ont fait 253 morts et 500 blessés.

Lire la suite

 

 

Attentats au Sri Lanka: Le gouvernement interdit le port du niqab

 

Une semaine après les attentats de Pâques commis par des militants islamistes au Sri Lanka, le gouvernement prend des « mesures ». Le président Maithripala Sirisena a annoncé ce dimanche que les voiles islamiques couvrant le visage étaient désormais interdits.

Illustration d'une femme portant le niqab.

La décision a été prise pour « assurer la sécurité nationale », selon le communiqué de la présidence. « Personne ne devrait masquer son visage afin de compliquer son identification. »

10 % de musulmans au Sri Lanka

Le chef d’Etat a utilisé ses pouvoirs d’exception pour prendre cette mesure, qui entre en vigueur ce lundi. Ce week-end, plusieurs religieux musulmans ont émis un appel aux femmes musulmanes, leur conseillant de ne pas couvrir leurs visages de peur de provoquer des réactions hostiles. Le week-end du 20 et 21 avril, plusieurs attentats revendiqués par l'organisation de l'Etat islamique ont fait 253 morts au Sri Lanka.

Source

 

 

Egypte : les chrétiens souffrent des attentats, de la persécution de la population et de la passivité du pouvoir

 

Dans une vidéo récentes, deux journalistes du Wall Street Journal rapportent avoir vu des hommes chrétiens se faire battre à coups de bâtons devant des femmes en pleurs. De tels actes de violence se produisent de façon récurrente dans la province de Minya au sud du Caire, où en novembre dernier un attentat a été perpétré par l’Etat Islamique contre un bus de pèlerins faisant 7 morts. Ciblés par des attaques terroristes, les coptes continuent de subir les intimidations de la population. […]
Aucune des scènes visualisées par les journalistes Amira El-Fekki et Jared Malsin, n’ont donné lieu à des poursuites judiciaires. Dans les deux villages où les vidéos ont été tournées, les agressions n’ont eu qu’une seule conséquence : la fermeture des églises coptes.[…]
Bien que cela soit inscrit dans la constitution de 2014, aucune commission d’enquête pour lutter contre ces discriminations n’a été mise en place. Et comme l’observent les journalistes du WSJ, la politique de Sissi ne joue pas en la faveur des chrétiens.[…]

Paris Match

 

Poutine: si les terroristes continuent leurs incursions à Idlib, une «riposte» aura lieu

 

Les criminels installés dans la zone de désescalade d'Idlib et qui continuent à perpétrer des actes terroristes subiront une riposte de la part de la Russie, a assuré Vladimir Poutine.

Le Président russe a prévenu les radicaux de ne pas perpétrer des actes terroristes dans la zone de désescalade d'Idlib et a tenu à souligner que la Russie ne les laisserait pas impunis.

«En ce qui concerne la zone d'Idlib, je l'ai répété à plusieurs reprises et je souhaite le répéter encore une fois. Nous devons continuer à combattre les terroristes qui se sont installés dans cette zone d'Idlib. S'ils effectuent des incursions à partir de là, ce qui arrive de temps en temps, ils subiront une riposte de notre côté», a souligné Poutine lors d'une conférence de presse donnée à Pékin.

«À mon avis, ils ont déjà pu en expérimenter quelques-unes», a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

Un drone iranien vient narguer un porte-avions américain dans le golfe Persique (VIDEO)

 

Le 28 avril

L'agence de presse iranienne Tasnim a publié une vidéo, non datée, tournée par un drone survolant un porte-avions de l'US Navy. Cette publication a fait réagir la Marine américaine, selon qui la scène date «de plusieurs années».

Réagissant à une vidéo, non datée, qui montre un drone iranien survolant un porte-avions américain dans le golfe Persique, la Marine américaine a affirmé ce 29 avril que la scène datait «de plusieurs années».

La vidéo, publiée sur le site de l'agence de presse iranienne Tasnim la veille, montre un drone bleu clair avec l'inscription «Ababil III» en lettres persanes et latines décoller d'une piste désertique en bord de mer. Accompagnée d'une musique évoquant un film d'action, la scène a été tournée par la force navale des Gardiens de la révolution, selon Tasnim.

Après le décollage de l'appareil, la vidéo montre une vue aérienne de deux bâtiments de guerre croisant en mer et semblant appartenir à l'escorte d'un porte-avions dont s'approche ensuite la caméra. Sur la tourelle de ce bâtiment est inscrit le matricule 69 en chiffres géants.

Lire la suite

 

 

Dépenses militaires en 2018: la Russie laisse sa place à la France dans le top 5

 

Le total des dépenses militaires mondiales s'élève à 1.822 milliards de dollars en 2018, soit une augmentation de 2,6% par rapport à 2017, selon les nouvelles données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) publiées le 29 avril.

Il s'agit du plus haut niveau de dépenses depuis 1988, souligne le rapport. C'est également la deuxième année consécutive que ces dépenses augmentent, note le SIPRI. «Les dépenses mondiales sont désormais 76% supérieures au niveau le plus bas de l'après-guerre froide en 1998», précise le document.

Cette hausse s'explique par l'augmentation des achats militaires par les États-Unis et la Chine, qui ont concentré la moitié des dépenses militaires mondiales, selon le SIPRI. En 2018, les États-Unis ont consacré à l'armement 649 milliards de dollars, soit autant que l'ensemble des huit autres plus gros budgets mondiaux. Il s'agit de la première hausse des dépenses américaines en sept ans. La Chine arrive en deuxième position, devant l'Arabie saoudite, l'Inde et la France. Pour la première fois, la Russie ne figure pas dans le top cinq.

Plusieurs pays d'Europe centrale et orientale ont aussi fortement augmenté leurs dépenses militaires en 2018: la Pologne de 8,9% (11,6 milliards de dollars), l'Ukraine de 21% (4,8 milliards). Les dépenses de la Bulgarie, de la Lettonie, de la Lituanie et de la Roumanie sont passées de 18% à 24% en 2018, selon le rapport.

Lire la suite

 

 

Le New York Times présente ses excuses pour un dessin «comprenant des clichés antisémites»

 

Une caricature publiée dans le New York Times a provoqué un scandale aux Etats-Unis : on y voit un Donald Trump aveugle guidé par un chien avec le visage de Benjamin Netayahou. Le journal a reconnu que le dessin comprenait «des clichés antisémites».

 

Le New York Times présente ses excuses pour un dessin «comprenant des clichés antisémites»

Le quotidien américain The New York Times a présenté le 27 avril ses excuses après la publication d'un dessin ayant soulevé un tollé aux Etats-Unis, représentant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le président américain Donald Trump.

La caricature, publiée le 25 avril dans l'édition internationale du journal, montre le chef du gouvernement israélien en chien-guide portant un collier avec une étoile de David et menant un Donald Trump aveugle et coiffé d'une kippa.

Lire la suite

 

 

La croissance économique des Etats-Unis dépasse toutes les projections

 

Même la Maison Blanche n’avait pas imaginé de tels résultats : les prévisions les plus optimistes tablaient sur une croissance de la première économie mondiale autour des 2 %, mais le PIB des États Unis augmente finalement de 3,2% au premier trimestre 2019, une première depuis 2015. Et ce malgré le shutdown, le blocage partiel de l’administration pendant 35 jours en début d’année.

« Un chiffre incroyable, a immédiatement tweeté Donald Trump. Nous avons une fantastique croissance, une inflation très très basse. Notre économie se porte très bien ».

La nouvelle du département du Commerce est en effet excellente pour le président américain, qui a fait de la bonne santé de l’économie américaine l’un des principaux arguments pour sa réélection en 2020. D’autant que ces bons résultats s’expliquent en grande partie par le rééquilibrage de la balance commerciale américaine : l’administration Trump est en plein bras de fer avec la Chine pour trouver un accord commercial. Sur le premier trimestre 2019, les exportations ont augmenté de 3,7 % tandis que les importations ont baissé d’autant.

(…) RFI

 

 

Le Vatican fait un don de 500.000 dollars pour aider les milliers de migrants sud-américains qui veulent entrer aux États-Unis

 

Dénonçant la fermeture de la frontière des Etats-Unis, le Vatican a annoncé que des fonds dépendants du Denier de Saint-Pierre – alimenté directement par les dons des fidèles – seraient affectés à l’aide aux migrants en Amérique latine.

Connu pour ses vibrants appels à l’accueil des migrants, le pape François a débloqué 500 000 dollars pour la prise en charge au Mexique des candidats à l’émigration aux Etats-Unis. Annoncée par le Vatican ce 27 avril, l’aide est financée par le Denier de Saint-Pierre, antique institution qui repose sur l’aide volontaire des fidèles, directement gérée par le pape.

Celui-ci en dispose d’ailleurs de façon assez libre, malgré quelques efforts d’encadrement au XXe siècle. «Des hommes et des femmes, souvent avec des enfants en bas âge, fuient la pauvreté et la violence, dans l’espoir d’un avenir meilleur aux Etats-Unis», explique le site du Denier de Saint-Pierre. Et d’ajouter, faisant référence à la délicate question des migrants d’Amérique latine bloqués au Mexique : «Et pourtant, la frontière américaine leur reste fermée.»

De son côté, le président américain Donald Trump tente toujours de construire son mur anti-immigration, une promesse remontant à la campagne présidentielle de 2016. Le dirigeant a fait de la lutte contre l’immigration illégale son cheval de bataille et a dépeint les milliers de migrants venus d’Amérique centrale ces derniers mois comme une menace à la sécurité nationale, accusant régulièrement les démocrates de laxisme.

RT

 

Législatives espagnoles : Le parti anti-immigration VOX classé à l’«extrême droite» entre pour la première fois au Parlement (MàJ)

 

Ce ne sont que des projections, mais nous avons d’ores-et-déjà la certitude que le parti VOX, «très droitier en matière d’immigration et de moeurs», va entrer pour la première fois au parlement espagnol. Ce parti que personne ne connaissait il y a 6 mois recueillera près de 40 sièges (10%).
– France 24, 28 avril 2019, 20h34

Ce dimanche 28 avril, les Espagnols se sont fortement mobilisés lors d’élections législatives, marquées par l’émergence de l’extrême droite. Selon les premières estimations, le parti socialiste espagnol, le PSOE de Pedro Sanchez, arrive en tête des législatives, mais n’est crédité que de 116 à 121 sièges, ce qui ne suffit pas pour constituer une majorité (le Congrès des députés compte 350 sièges). Tous les partis seront donc menés à former des coalitions, avec un Parlement plus fragmenté que jamais et polarisé par la tentative de sécession de la Catalogne en 2017.

Selon l’Institut GAD3, le parti populaire (conservateur) obtiendrait entre 69 et 73 sièges, le parti centriste Ciudadanos entre 48 et 49, Podemos entre 42 et 45 et Vox (extrême droite) entre 36 et 38.

Le parti nationaliste Vox est la surprise annoncée de ces troisièmes législatives en trois ans et demi. Le parti d’extrême droite a fait une progression fulgurante, passant de 0,2 % en 2016 à 12 % aujourd’hui. Vox ferait donc son entrée au Parlement.

Le Soir

 

 

Reconstruction de Notre-Dame: plus d’un millier d’experts lancent un appel à Macron

 

ans une tribune, des spécialistes en restauration du patrimoine invitent le Président de la République à «prendre le temps du diagnostic» et à la prudence concernant la reconstruction de Notre-Dame de Paris, l’importance de cette cathédrale dépassant les notions de nationalité ou d’appartenance culturelle.

Lire l'article

Une école musulmane veut porter plainte contre Jean-Michel Blanquer pour diffamation

 

Une bataille judiciaire entre une école d’Échirolles en Isère et le ministre de l’Éducation nationale s’engage. Selon nos informations, un établissement musulman de la banlieue grenobloise porte plainte contre Jean-Michel Blanquer pour diffamation.

 

Le 11 avril dernier, le ministre avait présenté l’établissement Philippe Grenier comme étant une « école d’inspiration salafiste ». Il avait demandé sa fermeture, une recommandation suivie par le tribunal correctionnel de Grenoble. Les responsables de l’école comptent bien continuer à accueillir les élèves, ils ont fait appel de la décision et portent plainte, nous confie leur avocat, Mickaël Ben David.

« Monsieur Blanquer a doublement tenu des propos excessifs. D’une part en taxant cette école de ‘salafiste’ ce qui est parfaitement erroné et d’autre part en prétendant pouvoir la fermer alors qu’il n’en a pas le pouvoir », indique l’avocat sur RTL. « Les responsables de l’école m’ont demandé d’agir en diffamation contre toutes les personnes y compris le ministre qui a tenu les propos diffamatoires », précise-t-il.

www.RTL.fr

 

La CEDH autorise Paris à expulser un Algérien condamné pour terrorisme

 

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a autorisé ce lundi la France à expulser vers son pays un Algérien, condamné pour participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste, malgré le fait qu’il craignait d’y être soumis à des actes de torture.

[…] Prenant notamment en considération les évolutions institutionnelles intervenues en Algérie depuis 2015 et les rapports de diverses organisations de défense des droits de l’homme, elle conclut «qu’il n’existe pas de motifs sérieux et avérés de croire que, s’il était renvoyé en Algérie, le requérant y courrait un risque réel d’être soumis à un traitement [inhumain ou dégradant]».

Résidant en France depuis 2008 et âgé de 34 ans, le requérant, condamné le 25 septembre 2015 à six ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris, en raison notamment de ses liens avec le groupe combattant Al Qaïda au Maghreb islamique, est actuellement assigné à résidence dans la Loire. […]

Le Figaro

Dans une décision historique, la Cour de Strasbourg a jugé possible l’expulsion vers l’Algérie du terroriste Ali Meguimi, assigné à résidence dans une commune française.

La Cour européenne des droits de l’homme a autorisé la France à expulser vers son pays d’origine un Algérien condamné pour terrorisme.

Image d'illustration

Il s’agit d’une décision historique, la CEDH ayant jusqu’à maintenant bloqué les expulsions vers ce pays en raison du supposé recours à la torture par ses services antiterroristes. Au centre de l’affaire, Ali Meguimi, condamné en septembre 2015 pour association de malfaiteurs terroristes à six ans de prison et à une interdiction définitive du territoire français.

Lire la suite

 

 

Emmanuel Macron est-il malade?

 

Après les analyses journalistiques ”à chaud” de l’élocution présidentielle de jeudi dernier, supposée être une réponse à la crise des Gilets Jaunes, sous la forme d’un “résumé” du Grand débat, prenons le temps de revenir sur la dimension sémiologique -forme et fond réunis- de cette prestation. En effet, la performance d’Emmanuel Macron s’assimile davantage à une cure psychanalytique qu’à un programme présidentiel. De là à répondre à la question que certains se posent “Emmanuel Macron est-il malade?”, il n’y a qu’un pas… 

Lire la suite

 

Commenter cet article