Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 23 avril 2019

 

 

Sri Lanka : l'État islamique revendique les attentats, deux kamikazes identifiés

 

Le groupe État islamique a revendiqué mardi, via son agence de propagande, les attentats qui ont fait 320 morts au Sri Lanka dimanche. Deux kamikazes, des frères sri-lankais musulmans, ont été identifiés par les enquêteurs. 

L'ESSENTIEL EN DIRECT

L'État islamique a revendiqué mardi, via son agence de propagande, les attentats qui ont fait au moins 320 morts au Sri Lanka dimanche. Les enquêteurs ont identifié deux frères de religion musulmane comme membres-clés des kamikazes. Ils ont également annoncé qu'un attentat suicide supplémentaire, contre un quatrième hôtel de luxe, avait échoué.

L'État islamique revendique les attentats

Le groupe Etat islamique a revendiqué mardi les attentats, via son agence de propagande. "Les auteurs des attaques ayant visé des ressortissants des pays de la Coalition (anti-EI) et les chrétiens au Sri Lanka avant-hier sont des combattants de l'EI", a annoncé le groupe djihadiste sur son agence de propagande Amaq.   

Lundi, le gouvernement avait attribué ces attaques à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), qui ne l'a pas revendiqué. Mardi, le vice-ministre sri-lankais de la Défense a par ailleurs assuré que les premiers éléments montrent que ces attentats ont été commis en représailles au carnage des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

 

 

Deux frères auraient joué un rôle clé dans les attaques

A ce stade, les autorités ont interpellé 40 personnes. Selon une source proche de l'enquête, deux frères sri-lankais musulmans, membres des kamikazes, ont joué un rôle clé dans les attaques. Les deux frères, âgés d'une vingtaine d'années et dont les noms n'ont pas été révélés, opéraient une "cellule terroriste" familiale et jouaient un rôle-clé au sein du NTJ, selon les enquêteurs. Ils se sont fait exploser dimanche matin respectivement au Cinnamon Grand Hotel et au Shangri-La de Colombo. Les enquêteurs ignorent toutefois encore si les attaques sont le fait de cette seule "cellule", ou d'équipes séparées mais coordonnées. 

Un quatrième hôtel du même standing, adjacent aux trois frappés, figurait également parmi la liste des objectifs du dimanche de Pâques. Un homme qui projetait d'y commettre un attentat suicide y était descendu la veille. Lorsqu'il s'est rendu le dimanche matin au petit-déjeuner, son sac à dos chargé d'explosifs n'a pas explosé pour une raison encore indéterminée.

Un bilan humain à la hausse, et une victime française

Le bilan des attentats dimanche au Sri Lanka s'est alourdi mardi à 320 morts après que plusieurs blessés ont succombé à leurs blessures, a annoncé la police locale. Le précédent bilan était de 290 morts, le nombre des blessés reste autour de 500. Au moins 45 enfants et adolescents ont été tués dans ces attaques, selon un décompte de l'ONU. 

Un Français figure parmi les victimes, ont annoncé lundi soir les autorités locales. Au moins 31 étrangers ont été identifiés comme tués, d'après le ministère des Affaires étrangères. Mais, de son côté, la police locale a établi à au moins 37 le bilan des tués étrangers, alors que le processus d'identification des victimes s'avère compliqué.

Lire la suite

LIRE AUSSI - Sri Lanka : que sait-on du NTJ, le mouvement islamiste accusé des attentats ?

 

L’un des kamikazes présumé des attaques au Sri Lanka filmé juste avant l’explosion (vidéo)

 

La chaîne de télévision Sky News a publié une vidéo filmée par une caméra de surveillance qui montre un auteur présumé d’un des attentats qui a frappé dimanche 21 avril le Sri Lanka.

La chaîne de télévision Sky News a publié une vidéo enregistrée par une caméra de surveillance qui montre le kamikaze présumé quelques secondes avant l'explosion qui a touché une église au Sri Lanka.

Sur la vidéo, un homme portant un gros sac à dos s'approche de l'église. L'enregistrement s'arrête dès que la personne pénètre dans le lieu saint.

Lire la suite

 

 

Trump interdit à l’Iran de vendre son pétrole

 

Trump interdit à l’Iran de vendre son pétrole

À partir de début mai, les dérogations qui avaient été accordées à plusieurs pays, dont la Chine, l’Inde et la Turquie, seront annulées. Ces pays seront exposés à des sanctions américaines s’ils continuent d’acheter du pétrole iranien.

Les États-Unis durcissent le ton vis-à-vis de Téhéran. Les exemptions qui permettent à huit pays d’acheter du pétrole iranien malgré l’embargo imposé par Washington depuis novembre vont être supprimées. À partir de mai, la Chine, l’Inde, la Turquie, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan, l’Italie et la Grèce seront exposés à des sanctions américaines s’ils continuent d’acheter du brut iranien. Donald Trump espère ainsi atteindre son objectif qui consiste à réduire à zéro les exportations de pétrole iranien et priver ainsi le régime de sa principale source de revenus. «Aucune période de grâce» ne sera accordée aux pays qui bénéficiaient jusqu’à présent des exportations iraniennes, a prévenu le secrétaire d’État Mike Pompeo.

» LIRE AUSSI - Les annonces de Trump font bondir les prix du pétrole

La nouvelle a fait bondir le gouvernement turc. «Nous n’accepterons pas de sanctions unilatérales et de contraintes sur la manière dont nous gérons nos relations avec nos voisins», a lancé le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. Même son de cloche de la part de la Chine, l’un des principaux clients de l’Iran: «La Chine fait part de sa ferme opposition à la mise en oeuvre de sanctions unilatérales par les États-Unis», a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, estimant que la décision américaine allait «intensifier les troubles au Moyen-Orient».

Lire la suite

 

Note; si Trump reconnais la  Cisjordanie  comme israélienne, l'Iran pourrais très bien en profiter pour pousser le monde musulman a un jdihah contre Israël puis contre l’Europe 

 

 

Iran et Pakistan veulent créer une «force commune» contre les groupes armés

 

media

é une visite hautement politique en Iran. Les deux pays ont annoncé lundi 22 avril leur volonté de coopérer ensemble pour lutter contre les groupes armés à leur frontière commune.

Le président iranien Hassan Rohani a annoncé lundi lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre pakistanais, la décision des deux pays de créer une « force de réaction rapide commune pour lutter contre le terrorisme ».

De son côté, Imran Khan, le Premier ministre pakistanais, a précisé que les responsables militaires et sécuritaires qui l'accompagnent allaient discuter avec leurs homologues iraniens des « moyens de coopérer » sur les questions de sécurité commune.

« Les terroristes tentent de perturber les relations amicales et fraternelles entre l'Iran et le Pakistan. Nous sommes déterminés à lutter contre le terrorisme et nous pensons qu'il n'est pas de l'intérêt du Pakistan de permettre que son territoire soit utilisé contre l'Iran et ses voisins », a ajouté le Premier ministre pakistanais, selon l'agence officielle Irna.

Frontière poreuse

Aucune précision n'a été donnée sur cette « force de réaction rapide commune ». Mais si elle voit le jour, ce sera une évolution importante dans les relations entre les deux pays et la situation à la frontière. Ces dernières années, l'Iran a régulièrement accusé le Pakistan de fermer les yeux sur la présence de groupes armés extrémistes qui mènent des opérations en territoire iranien. L'Iran est majoritairement chiite mais compte des minorités sunnites, notamment dans la province du Sistan-Baloutchistan.

Lire la suite

 

 

Les diplomates français et européens armés arrêtés par la Tunisie seraient des espions

 

Une source travaillant à la présidence de la République tunisienne a affirmé à RFI que les 24 diplomates (13 français et 11 européens) arrêtés la semaine dernières par la police étaient en réalité des agents du renseignement. Leur activité en Libye pose de sérieux problèmes pour la «souveraineté» du pays, a-t-elle ajouté.

Les «13 diplomates français armés» arrêtés le 14 avril à Ras Jedir, à la frontière entre la Libye et la Tunisie, n'étaient pas des «membres du détachement qui assure la sécurité de l'Ambassadrice de France à Tripoli», tel que l'a précisé l'ambassade de France à Tunis. En effet, selon une source «bien placée au palais présidentiel de Carthage», citée par Radio France international (RFI), il s'agit de membres des services de renseignement français. La même source a affirmé à RFI que les «onze citoyens européens munis de passeports diplomatiques», arrêtés à bord de deux zodiacs par la marine tunisienne près des côtes de l'île de Djerba, étaient également des agents de renseignement.

«Ces agissements portent atteinte à notre souveraineté», a déclaré la source, ajoutant qu'«il y a beaucoup de va-et-vient vers la Libye».

Lire la suite

 

 

 

« Italien catholique de m … » : un SDF portant une croix poignardé par un Marocain à Rome

 

Terreur à la gare Termini de Rome: un homme aurait poignardé un passager dans un bus

Une bagarre entre deux sans-abri est devenue en quelques instants une violente attaque au couteau. Un Maroccain après avoir aperçu un homme avec un crucifix autour du cou dans un bus, il l’a poignardé et a essayé de lui trancher la gorge. Selon des témoins, l’assaillant aurait crié les injures: « Italien, catholique de… ». La victime est un homme sans abri de l’Est. Les deux après une dispute pour des raisons religieuses à bord du bus, en sont venus aux mains.

Mais le Marocain, après avoir remarqué le crucifix sur le cou de la victime, aurait perdu la tête. Prenant en main un couteau de cuisine frappa le Géorgien puis s’enfuit. L’attaque s’est déroulée sous les yeux de plusieurs témoins qui se trouvaient à ce moment dans le bus et sur la place de la gare. L’un d’entre eux a affirmé que le Marocain voudrait que l’agresseur se soit dirigé vers la gorge en essayant de massacrer le Géorgien. Le marocain a ensuite été arrêté par un policier.

Il Giornale

 

 

Belgique : Les élèves ne veulent plus du cours de morale et de religion catholique, les cours de religion islamique en plein boom

 

Depuis qu’il est possible d’opter pour deux heures de cours d’éducation à la philosophie et à la citoyenneté, les cours de religion catholique et de morale non confessionnelle connaissent une baisse significative de leur fréquentation, tandis que les cours de religion islamique, protestante et orthodoxe continuent de voir leur fréquentation augmenter, note l’Observatoire.

 

La police diffuse la vidéo d’un meurtre à Bruxelles

 

www.sudinfo.be

 

La Mosquée de Paris publierait des textes assumant une théologie islamique hostile au judaïsme et au christianisme

 

L’ouvrage Histoire de l’islamisation française dénonce la teneur de certains textes jugés hostiles au judaïsme et au christianisme, sur le site de la mosquée de Paris.

Les apôtres auraient-ils inventé des histoires pour s’approprier la généalogie d’Abraham, au détriment des musulmans ? Les « sources juives » sont-elles faites de « légendes immorales » ? Et les « niaiseries » bibliques doivent-elles être jugées avec une « indulgence souriante » ? Voici quelques-unes des questions que le lecteur non averti du site Internet de la Mosquée de Paris pourrait se poser, à la lecture de certains textes controversés, en ligne depuis 2017.

Récemment, un ouvrage collectif anonyme intitulé Histoire de l’islamisation française 1979-2019 (Ed. L’artilleur) leur a donné un écho polémique. Selon les auteurs de cette enquête, ces textes assument comme jamais auparavant une théologie islamique hostile au judaïsme et au christianisme. Ils seraient d’autant plus malvenus dans le contexte actuel, où le nombre d’actes antisémites explose en France (183 en 2017, soit +74% en un an, d’après le Ministère de l’Intérieur), tout comme celui des actes antichrétiens (1063).

[…]

L’article dans son intégralité sur l’Express

 

Note: mais tous les musulmans pensent comme çà. Je compte suffisamment d'années de discussion avec des musulmans pour affirmer qu'ils pensent tous que les chrétiens sont des falsificateurs et les juifs des menteurs (c'est ce que le Coran enseigne)

 

En 10 mois, 10 monuments chrétiens  brûlés !!!

 

 

Vers une guerre de religion, infos du 23 avril 2019


Notre-Dame de Paris en avril 2019
Saint-Sulpice à Paris en mars 2019,
Cathédrale Saint-Alain de Lavaur (Tarn) en février 2019,
Saint-Jacques à Grenoble en janvier 2019,
Église du Sacré-Cœur à Angoulême en janvier 2019,
Saint-Jean-du-Bruel en octobre 2018
Villeneuve d'Amont en août 2018
Sainte-Thérèse à Rennes en juillet 2018,
Eglise Saint-Paul de Bas Caraquet en juin 2018,
Notre-Dame des Grâces à Revel en juin 2018..

Source  Foi Chrétienne 

 

 

Les églises de Saint-Étienne priées de fermer en dehors des offices en raison des migrants

 

À Saint-Étienne, les églises ont été priées de fermer leurs portes en dehors des célébrations et des confessions pendant les prochaines semaines afin d’éviter des intrusions de migrants.

Le Père Jacques Brun a conseillé de tenir les églises des paroisses de Saint-Étienne et Saint-Benoît fermées en dehors des offices durant les prochaines semaines, a relaté le quotidien Le Progrès.

«Une décision qui n'a pas été prise de gaieté de cœur», a indiqué le prêtre au média.

Ce conseil a été donné à la suite de divers signalements, dont un émane du vicaire général, Bruno Cornier.

Lire la suite

 

 

France : 500 églises en péril, 5.000 sites en souffrance

 

Alors que les dons affluent pour reconstruire Notre-Dame de Paris, lourdement endommagée par un incendie, certains invitent à ne pas oublier les autres lieux de culte. L’Observatoire du patrimoine religieux recense 500 édifices religieux menacés et plus de 5.000 sites en souffrance.

D’où ce cri d’alarme lancé par la Fondation du ­patrimoine : « Il existe de nombreuses petites Notre-Dame à sauver à travers la France. » Même les 87 cathédrales propriétés de l’Etat ne sont pas toutes bien conservées.

« Les restrictions budgétaires nous obligent à faire des choix, regrette David Nicolas, le référent patrimoine de l’Association des maires de France. Nous préférons donc ­investir dans les écoles, les équipements sportifs ou les voiries. »

Dans le dernier « bilan sanitaire » du ministère de la Culture, celle de Clermont-Ferrand est « en péril », en raison de son ­réseau électrique, et dix autres sont en mauvais état. Le diagnostic couvre des maux très divers : vitraux dégradés (Troyes, dans l’Aube), ­dégâts occasionnés par une tempête (Soissons, dans l’Aisne)… L’Etat a beau leur consacrer quelque 40 millions d’euros par an, ces « vieilles dames » ont une santé fragile.

Le sort des 42.258 autres églises, qui appartiennent à plus de 95% aux communes, semble aussi incertain. « À Paris, beaucoup sont en très mauvais état« , dénonce Didier Rykner, directeur de La Tribune de l’art. Et si l’Hôtel de Ville a mis de l’argent sur la table – 80 millions d’euros sur six ans –, c’est, juge-t-il, « très insuffisant » pour les malades : Saint-Philippe-du-Roule, Notre-Dame-de-Lorette, la Madeleine… […]

Le JDD

 

Paris – Villejuif : Arrestation d’un meurtrier qui avait tué un homosexuel et éventré son compagnon (MàJ : Le suspect d’origine tunisienne)

 

MàJ

Un mandat d’arrêt à l’encontre de Sami A., 21 ans, originaire de Tunisie, pour homicide et tentative d’homicide. Un homme déjà connu des services de police comme le montrent les photos du mis en cause visibles dans cet avis de recherche.

Actu 17

Un mandat de recherche pour homicide volontaire avait été lancé il y a quatre jours.

Le 11 avril dernier, à Villejuif, un homme d’une vingtaine d’années a été découvert mort. Il présentait des blessures sur le corps au couteau. Quelques minutes plus tard, les policiers et les pompiers sont intervenus, toujours à Villejuif, dans un appartement. Un homme venait de se faire éventrer. Très blessé, son pronostic vital n’était cependant pas réservé. Il a pu raconter aux policiers que son ami et lui avaient été sauvagement agressés après une soirée. L’enquête a permis de remonter jusqu’au suspect, notamment avec des images de la vidéo surveillance.

Les deux victimes, tous deux gays, sortaient d’une boîte de nuit du Marais. Dans le bus de nuit qui les ramenait à Villejuif, ils ont fait une rencontre fatale… suivie d’une nuit d’horreur. L’agresseur les avait mis en confiance.

(…) Quatre jours après le mandat et dix jours après le crime, munis du signalement, les policiers l’ont repéré. Le suspect « très nerveux » a été menotté, ramené au commissariat et placé en garde à vue. Le meurtrier présumé, 20 ans, a déclaré une fausse identité et dit être SDF.

(…) Le Parisien

Commenter cet article