Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 12 avril 2019

 

 

EN DIRECT - Julian Assange risque la torture et l'exécution s'il est extradé aux Etats-Unis, alerte Amnesty international

 

ARRESTATION - La police britannique a annoncé jeudi 11 avril l'arrestation de Julian Assange au sein de l'ambassade d'Equateur, où le fondateur de WikiLeaks était réfugié depuis juin 2012. Une interpellation qui suscite de nombreuses réactions. Les dernières infos en direct.

CHRISTINE ASSANGE

La mère de Julian Assange plaide pour son fils auprès de la police et du personnel judiciaire. "S'il vous plaît, soyez patients, doux et gentils avec lui". Sur Twitter, elle met en avant qu'il est "privé d'air frais, d'exercice et de soleil depuis six ans", que les soins médicaux lui sont refusés depuis trois ans et qu'il est "isolé/torturé" depuis un an.

AMNESTY INTERNATIONAL

L'organisation de défense des droits de l'homme s'inquiète pour le sort de Julian Assange. Amnesty appelle le Royaume-Uni à ne pas extrader le fondateur de WikiLeaks aux Etats-Unis où "il y a un vrai risque qu'il subisse des violations des droits de l'homme comme des conditions de détention qui violeraient l'interdiction de la torture", "un procès non impartial suivi d'une possible exécution". 

TRUMP : WIKILEAKS? "PAS MON TRUC"

L'arrestation subite de Julian Assange à Londres, et sa possible extradition vers les Etats-Unis (qui le demandent depuis 2012 et à laquelle le fondateur de Wikileaks s'oppose), pourrait provoquer un certain remue-ménage du côté de l'administration Donald Trump, divisée sur la question.

Dans une déclaration à la presse jeudi soir le président américain, qui avait montré un grand attrait pour Wikileaks pendant sa campagne, s'est trouvé soudainement moins disert sur le sujet. Wikileaks, "c'est pas mon truc" a-t-il déclaré, ajoutant "ne rien connaître" à la plateforme de révélations.

Le président américain, qui avait déclaré en 2016, lors de la campagne présidentielle, "I love Wikileaks", a refusé de commenter jeudi l'arrestation de Julian Assange à Londres. ...

Suivre le direct

 

 

 

Libye : l'ONU réclame un cessez-le-feu pour éviter une «bataille sanglante» à Tripoli

 

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a réclamé un «cessez-le-feu» en Libye, où les combats s'intensifient près de Tripoli, pour éviter une «bataille sanglante» dans la capitale, après une réunion d'urgence du Conseil de sécurité le 10 avril. «Il est encore temps d'arrêter» les affrontements, «encore temps d'avoir un cessez-le-feu, d'éviter le pire», a déclaré Antonio Guterres après deux heures et demie de discussions avec le Conseil.

Le Conseil de sécurité, qui s'était réuni à huis clos à l'invitation de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne pour discuter d'un projet de résolution demandant un cessez-le-feu, devrait adopter prochainement un texte poussant à l'arrêt des combats, selon des diplomates. Les combats se sont intensifiés au sud de la capitale, cible depuis le 4 avril d'une offensive du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est du pays.

Lire la suite

 

 

L'Irak propose de juger les djihadistes étrangers en échange de deux milliards de dollars

 

L'Irak a proposé de réceptionner les djihadistes étrangers détenus en Syrie, qui ne peuvent y être jugés, et organiser leur procès moyennant finances, alors que les pays occidentaux rechignent à les rapatrier.

L'Irak a proposé de juger le millier de djihadistes étrangers retenus en Syrie contre la somme rondelette de deux milliards de dollars, une solution qui permettrait à leurs pays d'origine de résoudre l'épineuse question des retours mais qui soulève l'inquiétude des défenseurs des «droits de l'homme».

Quelques pays semblent déjà avoir fait le choix de s'en remettre à la justice irakienne. Cette dernière s'estime compétente sur l'ensemble des crimes commis sous le califat autoproclamé de l'Etat islamique, un temps à cheval sur un tiers de l'Irak et de grands pans de la Syrie voisine.

Lire la suite

 

 

Soudan: l'armée renverse Béchir et annonce une transition militaire de deux ans

 

Le président Omar el-Béchir, qui dirigeait le Soudan d'une main de fer depuis 30 ans, a été renversé par un coup d'État de l'armée, dans le sillage d'un soulèvement populaire, et remplacé par un "conseil militaire de transition" pour deux ans.

Plusieurs pays, dont les États-Unis et l'Union européenne (UE), ont exhorté jeudi les militaires à intégrer les civils pour cette transition.

Le ministre de la Défense Awad Ahmed Benawf a été nommé à la tête du Conseil militaire de transition, après avoir annoncé à la télévision d'Etat "la chute du régime et le placement en détention dans un lieu sûr de son chef" Omar el-Béchir.

Des milliers de manifestants ont marqué leur rejet de la mise en place d'instances militaires de transition en se rassemblant devant le QG de l'armée malgré le début d'un couvre-feu, imposé par M. Benawf pour un mois de 22H00 à 04H00 locales, soit de 20H00 GMT à 02H00 GMT.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Omar Al-Bachir, figure déchue d’un islamo-militarisme arabo-africain

 

 

Huitième vendredi de manifestations à Alger : "On a décidé qu'ils partent, tout le monde va partir"

 

Les manifestants sont à nouveau dans les rues d'Alger, vendredi, pour demander le départ du président par intérim et des proches d'Abdelaziz Bouteflika, dans un contexte où la répression s'est intensifiée.

La tension est de plus en plus palpable à Alger, où un huitième vendredi de manifestations est prévu. Les manifestants réclament le départ des proches de Bouteflika, à commencer par le président par intérim nommé cette semaine, Abdelkader Bensalah, ainsi que le chef du gouvernement. On attend une grande journée de mobilisation, dans un contexte où la présence policière s'est intensifiée ces derniers jours.

Lire la suite

 

 

Un parti islamiste algérien suggère au chef de l’État de prendre exemple sur Bouteflika

 

Le parti islamiste algérien MSP appelle le chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, et le président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaïz, à démissionner de leurs postes comme le Président Bouteflika et tel que l’exige le peuple, a indiqué un responsable de cette formation politique à Sputnik.

Dans une déclaration à Sputnik, Nasser Hamdadouche, député et membre de la direction du parti islamiste du Mouvement de la société pour la paix (MSP), a affirmé que sa formation politique n'entretenait aucun dialogue avec le pouvoir actuel en Algérie et a demandé à Abdelkader Bensalah, le chef de l'État par intérim fraîchement installé, de démissionner de son poste. Le même appel a été lancé par le MSP au Premier ministre et au président du Conseil constitutionnel.

«Nous ne reconnaissons pas la présidence de Bensalah, nous lui demandons, ainsi qu'au Premier ministre Noureddine Bedoui et au président du Conseil constitutionnel [Tayeb Belaïz, ndlr], de démissionner de leurs postes comme l'a déjà fait le Président Abdelaziz Bouteflika», a déclaré le député.

Lire la suite

 

 

L’Algérie accélère les expulsions de migrants : 5500 Subsahariens reconduits à la frontière

 

Les expulsions des Africains de différentes nationalités, dont principalement ceux de nationalité nigérienne, se poursuivent à Oran.

Dans l’opération portant le numéro 30, les services concernés viennent d’expulser près de 70 Africains, portant la liste des personnes expulsées au nombre de 5 500 Africains expatriés depuis le lancement des opérations.

Celles-ci sont menées par les services de l’action sociale, les bénévoles du Croissant-Rouge algérien et en large collaboration avec les services de sécurité. L’Algérie accélère les expulsions de migrants subsahariens. En quelques semaines, des centaines de personnes ont été arrêtées pour être emmenées aux frontières.

L’Algérie et le Niger se sont mis d’accord en 2014 pour qu’Alger organise l’arrestation et l’expulsion de migrants nigériens qui mendient dans les différentes villes du pays. Selon les autorités algériennes, ces hommes, femmes et enfants sont utilisés par un réseau bien organisé, proche des réseaux de trafic et de terrorisme. […]

L’Expression

En Algérie, la chasse aux migrants continue pendant la contestation

Les autorités algériennes multiplient les opérations de reconduite à la frontière du Niger de migrants subsahariens. Lesquels migrants dénoncent des pratiques brutales, en dehors de toute procédure, avec des biens confisqués et des personnes parfois livrées à elles-mêmes en plein désert. Reportage à Agadez, au Niger.

Niger, envoyé spécial.– Issouf (prénom d’emprunt) dit qu’il a quinze ans. Il en fait bien deux ou trois de moins. Le garçon a les cheveux sales et poussiéreux, le regard vitreux, l’air perdu. Armé de son seul blouson en similicuir, il vient de traverser l’Algérie dans des bus surchauffés et de franchir la frontière du Niger à pied, quelques kilomètres dans le froid nocturne du désert. Cela faisait plusieurs mois que ce jeune Nigérien vivait en Algérie avec son grand frère. […]

Mediapart

 

Allemagne : des parents font sécher l’école à leur fils pour éviter la visite de la mosquée, ils sont condamnés à une amende

 

Rendsbourg (Allemagne) – Des parents n’ont pas envoyé leur fils à l’école afin de l’empêcher d’aller visiter la mosquée. Maintenant, le couple doit payer : Le tribunal régional supérieur de Schleswig a fixé une amende d’un montant de 50 euros.

Les parents ont fait appel, il a été rejeté.

En juillet 2018, le tribunal avait jugé que les parents de l’élève devaient payer une amende pour avoir fait sécher l’école à leur fils en juin 2016 pour éviter la visite scolaire de la mosquée de Rendsbourg.

(…) Mopo.de

 

Note : scandaleux! angry

 

« La violence des réfugiés contre les Allemands est en hausse » (Die Welt)

 

Les Allemands sont beaucoup plus souvent victimes d’un délit commis par un immigré que l’inverse. C’est ce qui ressort du rapport « Criminalité dans le contexte de l’immigration » que vient de publier […] l’Office fédéral de la police judiciaire (BKA).

Les données sur les victimes sont recensées exclusivement pour les secteurs des délits contre la vie (assassinats et meurtres), contre la liberté sexuelle, contre la liberté personnelle, ainsi que pour les délits brutaux (essentiellement les coups et blessures et les vols avec violence). On a enregistré en 2018 1,025 millions de victimes de tels délits.

Il y avait parmi elles 102 000 victimes de délits pour lesquels un immigré au moins était suspecté – une hausse de sept pour cent par rapport à 2017. Ce qui signifie qu’une victime sur dix environ des délits cités plus haut […] a été mise au compte de la catégorie « Immigrés ».

Avec cette catégorie, le BKA s’efforce de recenser ces étrangers qui sont arrivés ces dernières années en Allemagne pour y chercher protection. […]

« Dans le domaine des assassinats, des meurtres, des meurtres sur demande [sic], 230 Allemands ont été victimes d’un crime« , peut-on lire dans le rapport.

(Traduction Fdesouche)

Die Welt

 

La polygamie au Canada tolérée pour les musulmans, pas pour les mormons

 

Il y a plus d’un million de musulmans au Canada chez qui la polygamie, même si elle est peu fréquente, n’a rien de troublant. L’émission d’enquête de la CBC The Fifth Estate, en janvier dernier, a parlé à des dizaines de musulmanes canadiennes à qui leur mari a imposé d’autres épouses. L’Islam autorise les hommes à avoir jusqu’à quatre femmes. La journaliste Habiba Nosheen a découvert qu’il existe même des sites de rencontre spécialisés dans les mariages polygames comme secondwife.com.  (…)

Pour contourner son interdiction légale au Canada, le mariage musulman polygame, célébré par des imams dans des mosquées, n’est pas déclaré.   (…)

Les deux seuls individus qui en ont été trouvés coupables sont des mormons de Colombie-Britannique condamnés en 2017 d’avoir épousé de nombreuses femmes. Pendant près de 30 ans, un petit groupe de mormons a pratiqué la polygamie impunément avant que la province se décide à sévir.

 

Vatican : le pape baise les pieds des dirigeants du Soudan du Sud, les pressant de préserver la paix

 

Jeudi, au terme d’une retraite sans précédent au Vatican, dans un geste spectaculaire, le pape François s’est agenouillé pour baiser les pieds des dirigeants du Soudan du Sud autrefois ennemis, les pressant de ne pas retourner vers la guerre civile

 

Il en a appelé au Président Salva Kiir, à son ancien vice-président devenu chef rebelle Riek Machar, et à trois autres vice-présidents, les exhortant à respecter l’armistice qu’ils ont signé, et à s’engager à former un gouvernement d’union le mois prochain.

« Je vous le demande comme un frère, restez en paix. Je vous le demande avec mon cœur, allons de l’avant. Il y aura de nombreux problèmes, mais ils n’auront pas raison de nous. Résolvez vos problèmes, » a improvisé François

Les dirigeants sud-soudanais sont restés interdits tandis que le pape de 82 ans, qui souffre de douleurs chroniques à la jambe, se faisait aider par des assistants pour s’agenouiller péniblement et embrasser les chaussures des deux principaux rivaux sud-soudanais et de plusieurs autres personnes dans la pièce.
[…]

Le Vatican a réuni les dirigeants sud-soudanais pour 24 heures de prière et de prêche à l’intérieur de la résidence du pape, dans le but d’apaiser leurs divisions profondes, alors que le pays s’apprête à mettre en place un gouvernement d’union […]. Le Soudan, qui est majoritairement musulman, et son sud, largement chrétien, se sont affrontés pendant des décennies, avant que le Soudan du Sud ne devienne indépendant en 2011. Deux ans plus tard, le Soudan du Sud a plongé dans la guerre civile, après que Kiir, un Dinka, a limogé le vice-président Machar, appartenant lui au groupe ethnique des Nuer. Environ 400.000 personnes sont mortes, et un tiers des 12 millions d’habitants du pays ont été déplacés, provoquant la pire crise de réfugiés d’Afrique depuis le génocide rwandais de 1994…

 

 

Reuters

 

La genèse du génocide rwandais expliquée par Bernard Lugan : « le régime socialiste et Mitterrand ont une responsabilité dans le génocide rwandais, pas l’armée française »

 

 

 

Génocide arménien: altercation entre un ministre turc et une députée française LREM

 

Au lendemain de la parution du décret inscrivant officiellement le 24 avril dans le calendrier républicain comme date de commémoration du génocide arménien de 1915, une violente altercation à ce sujet a opposé le ministre turc des Affaires étrangères à une députée française LREM lors d'une réunion de l'Assemblée parlementaire de l'Otan en Turquie.

Une violente altercation au sujet du génocide arménien a opposé vendredi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu et la députée française LREM Sonia Krimi lors d'une réunion de l'Assemblée parlementaire de l'Otan en Turquie.

Lire la suite

 

 

Grande-Bretagne : Zamzam Ibrahim élue à la tête de l’Union nationale des étudiants

 

La nouvelle responsable de l’Union nationale des étudiants a été élue sur la base d’un appel à une grève nationale dans les universités britanniques.
Zamzam Ibrahim, 24 ans, a déclaré dans son manifeste que la grève serait pour la gratuité de l’enseignement, de meilleures bourses pour les étudiants moins riches et pour le retour d’un visa de travail post-études pour les étrangers […]
Mme Ibrahim a déclenché une controverse en 2017 lorsque des messages en ligne qu’elle avait publiés alors qu’elle n’avait que 16 ans sont apparus, dans lesquels elle déclarait vouloir « opprimer les Blancs » et voir une « prise de pouvoir islamique ». Elle insiste sur le fait qu’ils ont été « sortis de leur contexte » et que ses opinions ont changé.

(Traduction Fdesouche)

Daily Mail

 

Lucerne (Italie) : deux Marocains arrêtés pour avoir commis un attentat à la bombe contre le siège du parti de Salvini

 

Italie – Les procureurs italiens ont annoncé que les deux principaux suspects de l’attaque du siège de la Ligue (le parti de Matteo Salvini) à San Valentino Torio, dans la province de Lucerne, sont des migrants marocains – Abderrahim S., 41 ans, et Moktar J., 37 ans – qui font actuellement l’objet d’une enquête, soupçonnés d’avoir fait détonner des explosifs.

Les deux hommes ont été identifiés grâce aux images filmées par la vidéosurveillance.

(…) Il Giornale

 

« Fantasme d’une France blanche » : Rokhaya Diallo choisit un média à la botte d’Erdogan pour accuser la France de maltraiter les femmes musulmanes

 

La polémiste Rokhaya Diallo a publié cette semaine une tribune accusant la France d' »islamophobie », en particulier à l’égard des musulmanes portant le voile, sur le site d’une chaîne de télévision contrôlée par le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Et qu’importe si celui-ci traite par exemple les femmes ayant eu recours à une IVG de « traîtres »…

(…) Faute de représentation objective des débats, Rokhaya Diallo exprime son mécontentement à l’égard des hommes et femmes politiques ayant émis des réserves sur la vente d’un hijab de course par Decathlon. Sur Gérard Larcher, qui avait déclaré qu’il était opposé à « tout ce qui peut enfermer la femme » : « C’est paradoxal, étant donné que les hijabs de sport sont faits pour permettre aux femmes de courir à l’extérieur. » Sur Marlène Schiappa, qui a estimé que la légalité de la mise en vente du hijab ne devait pas interdire « une analyse politique des faits » : « Il ne s’agissait donc pas de respecter les lois mais une conception non définie de la décence morale, qui n’a pas de définition officielle« , tance Diallo. Qui assimile toute critique du voilement au « fantasme d’une France blanche, dans laquelle tous les citoyens avec un autre bagage culturel doivent s’assimiler« .

 

Pierre Palmade accusé de viol : le migrant clandestin reconnait avoir menti après avoir saccagé l’appartement de l’artiste (MàJ)

 

12/04/19

Pierre Palmade est ressorti libre ce jeudi soir des locaux de la police judiciaire parisienne, après avoir été entendu sur des soupçons de viol. Son accusateur, toujours en garde à vue, a mis l’humoriste hors de cause. « La personne qui avait porté plainte a très rapidement reconnu avoir menti », a indiqué jeudi soir à l’AFP Me Sabine Kuster, avocate du comédien. « Aucune confrontation n’a même été nécessaire », a-t-elle ajouté. « Pour le moment, Pierre Palmade est considéré comme victime. À ce stade de l’enquête, les policiers ont été appelés par M. Palmade. »

11/04/19

Jeudi 11 avril, Pierre Palmade a été placé en garde à vue dans une affaire de viol présumé. Selon les informations de Closer, la victime présumée a affirmé à l’humoriste être sans papiers.

Ce jeudi 11 avril, Pierre Palmade a été placé en garde à vue dans une affaire de viol présumé, comme l’a révélé Le Parisien en début d’après-midi. Selon les informations de Closer, l’humoriste de 51 ans est gardé à vue dans un commissariat parisien depuis 9h50 ce matin. Sa garde à vue de 24 heures, pourra être prolongée si les enquêteurs jugent cela nécessaire. Le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête en flagrance, c’est-à-dire que les faits se sont produits très récemment.

Toujours selon les informations de Closer, les faits de viol reprochés à Pierre Palmade se seraient déroulés dans la nuit de mercredi 10 à jeudi 11 avril, au domicile parisien de l’humoriste. La victime présumée de Pierre Palmade, un jeune homme du nom d’Abdelhamid H., aurait déclaré à l’humoriste qu’il était sans papiers. De son côté, la victime présumée a elle aussi été placée en garde à vue pour usage de stupéfiants, dégradations volontaires de biens privés et menaces avec armes suite. Une bagarre aurait éclaté au petit matin entre les deux hommes, Pierre Palmade accusant le jeune homme de vol. L’enquête a été confiée au premier district de police judiciaire de Paris.

Pierre Palmade est entendu pour cette affaire de viol présumé, mais également pour usage de produits stupéfiants. Si l’usage de la drogue ne semble pas poser de questionnements, l’incrimination de viol paraît plus compliquée, la victime présumée ayant suivi Pierre Palmade à son domicile. Du côté de son attaché de presse, Pierre Cordier, on précise : « A ce stade de la procédure, on peut seulement indiquer que les policiers sont intervenus à la demande de M. Palmade, victime de menaces. Tout autre commentaire pourrait gêner le travail de la police. »

Commenter cet article