Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 10 avril 2019

 

 

Un djihadiste américain arrêté avant de commettre un attentat inspiré de celui de Nice

 

 

Rondell Henry, ingénieur informatique américain de 28 ans, voulait tuer le plus de non-musulmans possible en commettant un attentat copié sur celui de Nice. Il a été interpellé par les autorités avant son passage à l'acte près de Washington.

Un ingénieur informatique de 28 ans, Rondell Henry, est pour le moment uniquement inculpé de transport entre Etats à bord d’une camionnette volée, mais lors de son interrogatoire, il a livré les détails du plan qu'il avait en tête : inspiré par Daesh, le jeune résident du Maryland voulait commettre aux abords de la capitale fédérale américaine un attentat similaire à celui survenu le 14 juillet 2016 à Nice. L'attaque de Nice avait fait 86 morts des centaines de blessés graves sur la promenade des Anglais lors du feu d'artifice du 14 juillet 2016. De son propre aveu, l'informaticien s'était procuré la camionnette afin de renverser des passants dans une zone très fréquentée près de Washington D.C. : la promenade de National Harbour au bord du Potomac.

Le procureur fédéral a demandé le maintien en détention provisoire de Rondell Henry. 

Lire la suite

 

 

Les Talibans disent avoir abattu un bombardier stratégique US B-52 en Afghanistan

 

Les Talibans* ont affirmé le 10 avril avoir abattu un bombardier stratégique américain B-52, a annoncé le portail Muraselon en se référant à Twitter.

Selon l'information diffusée, le bombardier américain a été abattu alors qu'il décollait de la base aérienne de Shawrab dans la province de Helmand, au sud de l'Afghanistan.

Le B-52 se serait écrasé avec tous ses membres d'équipage.

Il n'y a pour le moment aucune confirmation des responsables en Afghanistan ou aux États-Unis.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Source

 

L'Iran avertit la Marine US contre tout rapprochement des navires du Corps des Gardiens

 

Le 09 avril 2019

Un commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) a mis en garde la Marine américaine contre tout rapprochement de leurs navires déployés dans les eaux du Golfe, selon Reuters qui cite l’agence d'information iranienne ISNA.

Après que l’administration de Donald Trump a ajouté, lundi 8 avril, le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) sur la liste des organisations terroristes internationales, le commandant de cette organisation iranienne, Mohsen Rezaei,  a averti la Marine américaine qu’aucune approche des bateaux du CGRI ne devait avoir lieu, rapporte Reuters se référant à ISNA.

Lire la suite

 

 

L'Iran va classer les troupes américaines dans la région sur sa liste des organisations terroristes

 

Le 09 avril 2019

Le Conseil suprême de sécurité nationale iranien a répondu à la décision de Washington de placer les Gardiens de la Révolution sur sa liste noire : les forces américaines au Moyen-Orient ont été placées sur la liste iranienne des groupes terroristes.

Répondant à la décision de l’administration Trump de placer les Gardiens de la Révolution (GRI), tout comme la Force al-Qods, sur la liste noire des «organisations terroristes étrangères», à compter du 15 avril 2019, l’Iran a immédiatement dénoncé «un dangereux fiasco des Etats-Unis dans la région», ajoutant désormais considérer le «régime américain» comme un «Etat parrain du terrorisme». Les forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) seront de leur côté placées sur la liste de Téhéran des «groupes terroristes», d’après l’agence publique iranienne Irna.

Lire la suite

LIRE AUSSI : Face à l’Iran, Trump multiplie les sanctions et cible les gardiens de la révolution

 

 

Washington met en garde l’Égypte contre l’achat de Su-35 russes

 

Commentant l’éventuelle acquisition de chasseurs Su-35 par l’Égypte, les États-Unis ont menacé de sanctions tous les pays intéressés par l’achat d’armes russes, rappelant l’extraterritorialité de leurs mesures imposées à Moscou.

L'Égypte ainsi que d'autres pays qui envisagent d'acquérir des armes russes devraient évaluer les conséquences de leur geste, a déclaré mardi un représentant de l'administration américaine, évoquant la loi dite CAATSA. Cette loi «sur la lutte contre les adversaires de l'Amérique à travers des sanctions» renvoie à l'extraterritorialité des mesures américaines et prévoit d'imposer des restrictions contre toute personne ou entité ayant eu des liens avec le secteur russe de la défense.

Su-35

«Nous n'avons pas beaucoup de souplesse dans le cadre de la loi CAATSA», a-t-il déclaré. «Nous avons déjà une situation similaire avec la Chine, l'Inde et la Turquie qui est un allié de l'Otan. Par conséquent, nous voudrions appeler les pays qui souhaitent maintenir et renforcer leurs relations avec les États-Unis dans le domaine militaire, à traiter cette loi avec tout leur sérieux», a ajouté le responsable commentant les informations concernant l'éventuelle commande de Su-35 par l'Égypte.

lire la suite

 

Note : les USA se comportent comme un état mafieux. Tu achète chez moi ou je te sanctionne !  La corruption et la malhonnêteté gouverne notre monde

 

 

Ankara se dit prêt à acheter un deuxième système S-400 si les USA lui refusent les Patriot

 

La Turquie cherchera des alternatives si elle ne parvient pas à acquérir des systèmes américains Patriot et des chasseurs F-35, a déclaré le chef de la diplomatie turque. Parmi les options envisagées figurent notamment l’achat d’un deuxième système de défense aérienne russe S-400, a-t-il précisé.

Ankara pourrait commander à la Russie un deuxième système S-400 si Washington s'oppose à lui vendre les Patriot, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu.

«Si les États-Unis refusent de nous vendre les Patriot, nous pourrons demain acheter un deuxième S-400, ou un autre système», a-t-il déclaré, cité par l'agence Anadolu.

Le ministre turc a également évoqué son intention de s'adresser à un autre pays afin de trouver une alternative aux F-35 américains si Washington empêche l'acquisition de ces derniers.

«Si nous ne pouvons acquérir les chasseurs F-35, nous devrons répondre à nos besoins ailleurs, en attendant de produire nos propres avions», a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

 

Netanyahu n°1 à Jérusalem et Sdérot et ses roquettes, Gantz remporte Tel Aviv

 

Benny Gantz, (à gauche), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Noam Revkin Fenton, Yonatan Sindel/Flash90)

Avec 97,4 % des voix comptabilisées, une carte électorale d’un pays politiquement morcelé a vu le jour mercredi matin, les caractéristiques de vote des deux principales villes d’Israël étant très différentes l’une de l’autre.

Tel Aviv, la place financière d’Israël, a affiché une très bonne performance pour le parti Kakhol lavan de Benny Gantz à 45,76 %, le Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu obtenant 19,15 % et Meretz, de gauche, 9,01 % dans cette ville côtière. Le parti d’extrême droite et pro-cannabis Zehut de Moshe Feiglin n’a, lui, remporté que 2,01 % des suffrages à Tel Aviv

Lire la suite

 

 

Israël: Nétanyahou prêt à annexer les colonies en Cisjordanie s'il est élu

 

L

Le premier ministre israélien est au coude à coude avec son adversaire pour les législatives du 9 avril, d'après des sondages.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a déclaré hier prévoir l'annexion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée en cas de réélection à l'issue des législatives du 9 avril. Dans un entretien sur la chaîne de télévision israélienne 12, M. Nétanyahou a été interrogé sur le point de savoir s'il avait le projet d'annexer des colonies en Cisjordanie. Il a répondu que c'était bien son intention. «J'appliquerai la souveraineté (israélienne) sans faire de distinction entre les (plus grands) blocs de colonies et les colonies isolées», a-t-il déclaré.

» LIRE AUSSI - Les colonies israéliennes, 50 ans d'expansion et de polémiques

Un haut dirigeant de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, a estimé que la déclaration de M. Nétanyahou n'était pas «surprenante». «Israël va continuer à violer cyniquement la loi internationale aussi longtemps que la communauté internationale laissera l'Etat hébreu passer outre ses obligations en toute impunité, particulièrement avec le soutien de l'administration (américaine de Donald) Trump», a-t-il dit sur Twitter.

Lire la suite

 

 

Royaume-Uni : un migrant iranien tue son ex-femme de 50 coups de couteau car elle s’était convertie au christianisme

 

Royaume-Uni – Un demandeur d’asile débouté a été condamné à la perpétuité après avoir assassiné son ex-épouse d’une cinquantaine de coups de couteau.

Dana Abdullah, de Leigh, dans le Grand Manchester, a tué Avan Najmadiein de cinquante coups de couteau à son domicile à Stoke-on-Trent.

Il avait découvert que la femme de 32 ans, mère de quatre enfants, avait refusé de soutenir sa demande d’asile au Royaume-Uni.

Abdullah, 35 ans, a été condamné par la Cour de la Couronne de Stafford à une peine minimale de 18 ans de prison.

Né en Iran, Abdullah a utilisé un couteau de cuisine pour attaquer sa femme chez elle, à Glebedale Road, Fenton, le 1er octobre.

Il a ensuite aspergé son corps de white spirit pour tenter de détruire les preuves.

(…) Parmi les autres motifs du meurtre, Mme Najmadeen a « commencé une nouvelle relation et s’est convertie au christianisme », a déclaré le procureur.

BBC

 

«Allah Akbar», «Legault, raciste!», une manif anti-laïcité sème la controverse au Québec

 

Au Québec, la nouvelle loi sur la laïcité suscite la colère de groupes qui la disent discriminatoire. Le 7 avril dernier, une manifestation anti-laïcité a rassemblé 5.000 personnes à Montréal. Sur les réseaux sociaux, des internautes ont dénoncé la présence de personnalités musulmanes aux idées jugées radicales. Les explications de Sputnik.

L'histoire est-elle condamnée à se répéter? Ces jours-ci, les Québécois pourraient bien le croire. En 2013, plusieurs manifestations s'étaient déroulées à Montréal pour dénoncer l'ancien projet de Charte de la laïcité du Parti québécois (PQ). Défendu par Pauline Marois, alors Premier ministre, le projet proposait d'interdire le port de signes religieux à tous les employés de l'État. La loi n'a jamais vu le jour, car le PQ a été battu à l'élection suivante par le Parti libéral (PLQ).

Le 28 mars dernier, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a mis un terme au statu quo. Fort de son écrasante majorité parlementaire, le gouvernement Legault a décidé d'interdire le port de signes religieux, mais seulement aux policiers, gardiens de prison, juges et enseignants. La contestation a repris de plus belle, bien que le projet représente un compromis.

Lire la suite

 

 

 

Où va le Brexit ? Voici les quatre scénarios possibles

 

Les 27 de l'Union européenne se réunissent pour décider ou non d'un report du Brexit, et de quelles façons, lors d'un sommet extraordinaire mercredi soir à Bruxelles. L'objectif est d'écarter le spectre d'un "no deal", une sortie toujours possible.

Court ou long report, "no deal", voire plus de Brexit du tout... Près de trois ans après le référendum, les Britanniques sont toujours dans l'impasse. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est censée être effective vendredi 12 avril, après un premier report. Mais cette date est incertaine : deux jours avant l'échéance, les dirigeants européens examinent, mercredi à partir de 18 heures, une nouvelle demande britannique de report du Brexit, cette fois au 30 juin. A quoi peut-on s'attendre désormais ? Voici les nouveaux scénarios possibles pour ce divorce houleux, qui tarde à se concrétiser.

Lire l'article

 

Un parti australien anti-immigration prend le nom de «Gilets jaunes»

 

Un parti australien anti-immigration vient d'adopter le nom de «Yellow Vest Australia» (Gilets Jaunes Australie) en vue des élections législatives. Un moyen pour la petite formation de se développer et de surfer sur le phénomène français.

L’Australian Liberty Alliance («Alliance pour la liberté australienne»), petit parti créé en 2015, classé à droite et hostile à l’immigration, a officiellement adopté le nom de «Gilets jaunes Australie». Un choix qui entend parier sur la popularité du mouvement de contestation à l’œuvre en France depuis novembre 2018, en vue des élections législatives fédérales prévues pour le premier semestre 2019. Les Australiens sont appelés aux urnes pour élire une nouvelle Chambre des représentants (151 sièges) mais aussi renouveler une grande partie du Sénat (40 sur 76 sièges). 

Lire la suite

 

 

Alexandre del Valle : « Certaines îles grecques sont peuplées de plus de clandestins que d’habitants »

 

80% des migrants déboutés du droit d’asile en France ne sont jamais reconduits à la frontière. En Grèce, il n’y a pas suffisamment de personnel pour juger les clandestins… Comment peut-on lutter contre l’immigration illégale sans la volonté et les outils nécessaires ?pic.twitter.com/296Lc20xdD

 

L’ONU dévoile un projet de ville flottante pour les réfugiés climatiques

 

 

Les images ont l’air d’être sorties tout droit d’un film de science-fiction. Ou d’un remake de Waterworld, film sorti en 1995, avec Kevin Costner dans lequel le monde est devenu un immense océan et où des villes flottantes ont vu le jour. Mais « Oceanix City » est un projet bien réel, soutenu par l’ONU.

Il doit être une solution apportée pour les réfugiés climatiques : selon un rapport de la Banque mondiale dévoilé en 2018, près de 140 millions de personnes pourraient être contraintes de migrer à l’intérieur de leur propre pays d’ici 2050 en raison des conséquences du réchauffement climatique (montée des eaux, mauvaises récoltes…).

 

 

 

Irlande : la police autorisée à porter le hijab et le turban

 

L’île d’Emeraude cultive avec soin sa différence qui l’érige en phare de la tolérance par-delà l’océan houleux de l’islamophobie. Parmi ses nombreux gardiens de phare, l’institution policière « Garda Síochána na hÉireann », dont le siège est à Dublin, a annoncé fièrement, jeudi 4 avril, que les femmes policiers ou futures recrues de confession musulmane seront désormais autorisées à servir voilées dans ses rangs.

Emboîtant ainsi le pas à l’Ecosse voisine, qui fut précurseuse en la matière en 2016, mais aussi aux ilôts plus lointains du multiculturalisme à l’anglo-saxonne que sont la Nouvelle-Zélande, l’Australie, les Etats-Unis et le Canada, le service de police d’Irlande, par la voix de son commissaire principal Drew Harris, s’est félicité de cette « initiative résolument inclusive et paritaire », de nature à « créer des vocations de policiers parmi les membres, féminins et masculins, des communautés minoritaires, dont les femmes musulmanes et les Sikhs ».

[…]

Alors que la France des Lumières continue à s’éclairer au pâle flambeau de sa croisade anti-voile, en s’imaginant toujours être le phare du monde (l’affaire retentissante du hijab de running de Décathlon en a fait la risée mondiale), l’Irlande, elle, peut s’enorgueillir de s’imposer comme un véritable phare dans la tempête… passionnelle jusqu’à sombrer dans l’ubuesque.

Oumma

 

Le Conseil d’État annule la censure du film « Salafistes » : «Une victoire pour la liberté d’expression!»

 

 Le Conseil d’État vient d’annuler la censure du film «Salafistes», estimant que ce documentaire consacré au jihadisme était «nécessaire pour provoquer un débat utile et lutter contre la propagande sur internet». La réaction de François Margolin, producteur et réalisateur du film.

François Margolin est réalisateur, producteur et scénariste. Il a réalisé le film Salafistes.

FIGAROVOX.- Il y a deux ans et demi, votre film Salafistes avait été interdit au moins de dix-huit ans en France, ce qui avait condamné sa carrière en salle et à la télé. Le Conseil d’État vient de casser cette décision. Vous attendiez cette décision depuis longtemps…

François MARGOLIN.- Oui, et cela n’a pas été sans mal: cinq juridictions différentes, des avocats obligés de travailler durant des mois, une attente de plus d’un an devant le Conseil d’État, tout cela à cause de la bêtise et de la bien pensance en cours. C’est terrible! Mais, en même temps, il y a ce sentiment très agréable que, dans une vraie démocratie comme la France, on peut finir par obtenir justice. Même s’il faut attendre très longtemps et s’user pour cela.

Au-delà de votre victoire personnelle et de celle de l’équipe du film, est-ce une victoire pour la liberté d’expression?

C’est une victoire pour la liberté d’expression, pour le droit à l’information et pour la liberté, en général. J’espère que cette décision fera jurisprudence, et qu’elle permettra aux ministres actuels et futurs de ne pas faire les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs. Qu’elle les poussera à ne pas interdire un documentaire comme on le faisait à l’époque où il existait un ministère de l’Information qui régentait tout. Comme dans une république bananière. Comme en Union Soviétique. Il ne faut pas oublier que Salafistes est le premier documentaire pour le cinéma à avoir été interdit depuis la Guerre d’Algérie, depuis 1962! Je suis allé présenter le film aux Etats Unis il y a deux mois, et on peut dire ce que l’on veut sur ce pays mais une chose est sûre: la liberté d’expression -j’allais dire d’opinion- est garantie par le 1er Amendement de la Constitution, et c’est vraiment plaisant. J’avoue que c’est aussi une victoire sur tous ceux qui adorent lutter contre la censure quand elle a lieu en Iran ou en Chine mais qui s’en moque quand cela se passe dans leur propre pays, sous leurs yeux…

 

Italie : peines réduites à 4 ans et 6 mois pour deux dealers nigérians impliqués dans le meurtre de Pamela, dépecée par un migrant

 

Peines réduites pour les deux Nigérians impliqués dans l’enquête sur la mort de Pamela Mastropietro, Lucky Awelima et Desmond Lucky.

Les deux avaient d’abord fait l’objet d’une enquête pour le meurtre de la jeune femme découpée en morceau. Par la suite, ils ont été accusés seulement de trafic de drogue. Précisément pour ces charges le processus judiciaire avait rendu au premier degré de jugement une décision beaucoup plus sévère pour les deux Nigérians, alors que la situation est renversée en appel. En première instance les deux ont été condamnés à 8 ans et 6 ans respectivement. Aujourd’hui, les peines pour les deux ont été réduites à 4 ans et 6 mois.
Avec cette sentence, la Cour d’appel a fondamentalement entendu la demande des avocats des deux Nigérians, reconnaissant la condition atténuante d’absence de casier judiciaire.
Cela n’avait pas été retenu dans l’arrêt de première instance. Il est toutefois important de souligner un aspect non négligeable : Awelima se serait en effet procuré et aurait ensuite cédé la dose d’héroïne que Pamela elle-même a ensuite prise dans l’appartement de Via Split. Bref, le trafiquant qui aurait fourni la drogue à la victime s’est vu imposer une pénalité à rabais. Cet appartement de la Via Split devenu alors un véritable théâtre d’horreurs où la pauvre Pamela trouve la mort. Son corps, d’une violence sans précédent, a été mis en pièces, puis abandonné avec deux valises. Pendant ce temps, le procès pour meurtre se poursuit, Innocent Oseghale restant le principal accusé.

(…) Il Giornale

 

« L’État paie des agents pour verrouiller les frontières et finance des associations pour qu’elles aident les migrants à les franchir »

 

Le 09/04/19

Vous voulez incarner un discours ferme sur l’immigration? Pointez le rôle ambigu des associations humanitaires. La recette est infaillible: ce sera le tollé au sein des organisations non gouvernementales, ces ONG sur lesquelles les États se reposent largement pour gérer la crise migratoire. Et vous glanerez peut-être des voix à droite. Vendredi dernier, Christophe Castaner n’a pas lésiné: «Les ONG jouent un rôle essentiel pour apporter une aide aux migrants – cela ne fait aucun doute -, toutefois, en Méditerranée centrale, on a observé, de façon tout à fait documentée, je vous le dis, une réelle collusion, à certains moments, entre les trafiquants de migrants et certaines ONG», a-t-il dit.

«Documenté», en principe, signifie que le premier flic de France dispose d’éléments tangibles, au cas où il faudrait s’en servir. Précision de l’intéressé: «On a observé que certains navires d’ONG étaient ainsi en contact téléphonique direct avec des passeurs…

(…) Le Figaro

 

 

Migrants en Méditerranée : Castaner reconnait à son tour la complicité de certaines ONG avec les passeurs (MàJ)

 

Le 08/04/19

(…) Le ministre français reprend une critique apparue en 2017 dans le sillage d’un rapport de Frontex. «Depuis juin 2016, un nombre important de bateaux ont été interceptés ou secourus par des navires des ONG sans appel de détresse préalable et sans informations sur le lieu de sauvetage», s’étonnait l’agence européenne de contrôle des frontières. Dans ce même document, Frontex déclarait que les passeurs équipaient désormais les migrants de téléphones satellitaires pour alerter les secours une fois en mer, mais il n’était pas question de contacts téléphoniques entre passeurs et ONG. «Toutes les parties impliquées dans les opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale aident involontairement les criminels à atteindre leurs objectifs à un coût minimum», reconnaissaient plus largement les auteurs du rapport.

(…) Le Figaro

 

Menacé d’expulsion, un Tunisien hébergé à Courville-sur-Eure (28) remporte son bras de fer contre l’État

 

Menacé d’expulsion, un Tunisien de 57 ans, en situation irrégulière, a remporté son bras de fer engagé contre les préfectures d’Eure-et-Loir et de l’Orne.

Entré irrégulièrement en France il y a 17 ans, l’homme était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire depuis le 5 décembre 2017. Un mois plus tôt, le quinquagénaire a été interpellé lors d’un contrôle d’identité, alors qu’il séjournait chez un neveu, à Courville-sur-Eure.

Saisie du dossier, la préfecture d’Eure-et-Loir lui avait enjoint de quitter la France « sans délai », tout en lui interdisant de revenir sur le territoire français pendant un an. La préfecture n’était pas habilitée à statuer sur le sort du requérant. Et pour cause, puisque ce dernier est, dans les faits, domicilié chez son frère, qui habite à plus de 100 km, à Alençon (Orne).  (…)

En attendant, l’État devra lui délivrer « sans délai » une autorisation provisoire de séjour, mais aussi lui verser 1.000 € en dédommagement de ses frais de justice.

 

Béziers : Une esclave « blanche » exploitée, humiliée et maltraitée pendant des années par une Guinéenne

 

Humiliations, rabaissements permanents, violences physiques et psychologiques… Une jeune femme de 25 ans a été abusée pendant des années. Au début du mois de janvier, la police entend un père de famille pour des faits de violence sur ses enfants. Durant l’audition, pour se défendre, il dénonce les agissements de son ancienne épouse. Cela va conduire les enquêtrices à découvrir une affaire d’“esclavage moderne”.

Une Française d’origine guinéenne aurait exploité à loisir une jeune femme de 25 ans. Cette dernière a alors été discrètement entendue et a livré son calvaire : humiliations, rabaissements permanents, violences physiques et psychologiques. Bref, une sombre histoire.

Il y a quatre ans, la jeune femme, actuellement salariée d’un restaurant biterrois, devait quitter précipitamment son compagnon, violent. La mère de cette dernière ne pouvant l’aider, sa fille a eu alors l’idée de lancer un appel à la solidarité sur les réseaux sociaux. Et c’est la suspecte s’est proposée.

Elle aurait avoué à des proches vouloir s’offrir les services « d’un esclave blanc. » Et c’est ce qui va se passer. Prétextant avoir des dettes elle aurait pris l’ensemble du salaire de sa victime. Elle l’aurait aussi poussée à faire des demandes frauduleuses aux organismes sociaux pour percevoir des prestations indues. Tout cet argent était versé sur le compte bancaire de la suspecte.

(…) Midi Libre

Commenter cet article

kyrEn 12/04/2019 00:39

L’Égypte qui achète des SU-35 comme l'Algérie (qui en plus a déjà le système S-400)! Égypte, Algérie, Arabie, EAU, Pakistan, Syrie... n'oublions pas qui sont en ce moment les principaux acheteurs d'armes.