Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 13 mars 2019

 

 

 

Syrie: près de 3000 jihadistes se rendent dans la dernière poche de Daesh

 

Environ 3000 jihadistes se sont rendus mardi aux Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par Washington dans l'est de la Syrie, où les bombardements ont repris de plus belle en fin de journée contre le dernier réduit de Daesh.
    
Du "califat" autoproclamé en 2014 sur de larges pans de territoire à cheval entre la Syrie et l'Irak, il ne reste aujourd'hui aux jihadistes de Daesh qu'un tout petit secteur du village de Baghouz où sont dressées des tentes, près de la frontière irakienne. Sa défaite annoncée signera la fin territoriale du "califat" et revêt ainsi une grande importance symbolique.
    
Les FDS, une alliance de combattants kurdes et arabes, sont engagées depuis décembre dans une offensive contre Daesh avec le soutien d'une coalition internationale antijihadiste emmenée par les Etats-Unis.
    
Mais ces dernières semaines, la présence dans la poche de très nombreux civils, en majorité des familles de jihadistes, a freiné l'offensive. Et si des dizaines de milliers ont fui, nul ne sait encore combien il en reste.   

Des centaines de terroristes étrangers dans la poche

Environ 400 personnes avaient déjà été évacuées lundi du réduit de Daesh, selon l'alliance arabo-kurde.   

"Quelques centaines de terroristes étrangers demeurent" à l'intérieur de la poche, a indiqué le porte-parole de la coalition internationale, Sean Ryan. Ces jusqu'au-boutistes ont "décidé de rester et de se battre jusqu'à la fin", a-t-il ajouté.

Sur le terrain, après une accalmie sur le front durant la journée, les bombardements à l'artillerie et les raids aériens ont repris mardi en début de soirée, selon une équipe de l'AFP sur place. 

Lire la suite

 

 

Israël publie des informations sur des «groupes secrets du Hezbollah» dans le Golan syrien

 

L'armée israélienne a accusé mercredi l'organisation libanaise Hezbollah d'avoir commencé à établir un réseau militaire dans le Golan syrien près du territoire contrôlé par Israël.

L'objectif de ce réseau, commandé selon l'armée israélienne par le Libanais Ali Moussa Daqdouq, est de disposer à terme d'équipes qui pourront attaquer Israël quand l'ordre leur en sera donné, a dit l'armée dans un communiqué.

Le réseau est «dans une phase initiale d'établissement et de recrutement», et il «n'est pas encore opérationnel», ajoute l'armée israélienne.

Lire la suite

 

 

L'Irak accusé d'avoir recours à la torture sur des mineurs soupçonnés d’être liés avec Daesh

 

 

 

Iran : 10 ans de prison supplémentaires et 148 coups de fouets pour l’avocate des droits des femmes

 

Nasrin Sotoudeh, 55 ans, purge déjà une peine de prison de cinq ans. Sa condamnation intervient après la nomination d’un radical à la tête de la justice iranienne.

L’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, célèbre militante des droits humains qui purge déjà une peine de prison de cinq ans, a été condamnée lundi à dix années d’emprisonnement supplémentaires et 148 coups de fouet. Son mari Reza Khandan, qui a confirmé la sentence mardi, a précisé qu’elle avait été condamnée pour « incitation à la débauche ».

Il a précisé que son épouse était condamnée au total à 33 années de prison, en plus des cinq ans qu’elle purge déjà depuis juin à la maison d’arrêt d’Evin, près de Téhéran, pour sept chefs d’accusation mais seule la peine la plus longue s’applique.

Les 148 coups de fouet lui seront infligés parce qu’elle s’était présentée une première fois devant le tribunal sans le voile islamique obligatoire pour les femmes dans l’espace public. Lundi, elle avait décidé de ne pas se présenter devant les juges, estimant que les conditions d' « un procès équitable » n’étaient pas réunies.

Lire la suite

Lire aussi : Algérie: un glissement à la Kabila, dernière trouvaille du pouvoir de Bouteflika

Agressions sexuelles du Réveillon 2015 à Cologne (All.) : Plus de 600 victimes identifiées, seuls 3 délinquants condamnés

Il y a trois ans, des centaines de femmes avaient signalé des agressions après la Saint-Sylvestre de Cologne. Il n’y a pratiquement pas eu de condamnations.

L’enquête criminelle de la Saint-Sylvestre de Cologne 2015 a donné un résultat qui donne à réfléchir. Bien que plus de 600 femmes aient signalé des délits sexuels, seuls trois délinquants sexuels ont finalement été condamnés par la justice, comme le « Spiegel » l’a signalé en se référant à une liste établie par le tribunal local de Cologne. Deux de ces trois délinquants sexuels ont été condamnés à du sursis.

« Dans l’ensemble, le résultat donne à réfléchir », a déclaré le porte-parole du tribunal, Wolfgang Schorn, au magazine. « Avec la situation tumultueuse de la nuit du Nouvel An, il a été difficile de prouver les faits. » Il n’était donc pas possible d’attribuer des actions concrètes à des auteurs individuels. Les trois délinquants sexuels n’ont pu être condamnés que parce qu’ils avaient effectué des selfies d’eux-mêmes et des victimes. Pour tous les autres, il était difficile de fournir des preuves.

Après les attaques massives contre les femmes et les vols dans les environs de la gare centrale de Cologne, le ministère public a enquêté sur 290 suspects selon le rapport, mais seuls 52 d’entre eux ont été mis en examen sur un total de 43 procédures.

Selon le tribunal de district, les accusés étaient principalement des Algériens, des Marocains et des Irakiens.

Sur les 43 procédures, six ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre parce que le lieu où se trouvaient les auteurs présumés n’a pas pu être établi. 37 procédures ont pris fin – cinq ont été partiellement abandonnées contre conditions, 32 ont abouti à des condamnations. Dans la plupart des cas, il s’agissait de vol qualifié, de vol et de recel de biens volés. La peine la plus sévère a été infligée à un Algérien de 30 ans qui a été condamné à un an et onze mois de prison pour vol qualifié.

La chancelière Angela Merkel (CDU) avait appelé à une « réponse ferme de l’Etat de droit » après les faits. Mais un an seulement après les nombreuses agressions de Cologne, les quelques condamnations prononcées par le pouvoir judiciaire ont suscité de vives critiques.

Thomas de Maizière, alors ministre fédéral de l’Intérieur, a déclaré qu’il était « tout à fait incompréhensible que si peu d’auteurs ont été condamnés après un si grand nombre d’agressions sexuelles. »

Le pouvoir judiciaire « devrait juger dans toute sa sévérité ». De plus, « les procédures ont été beaucoup trop longues », a critiqué le ministre. A la fin de l’année 2016, trois condamnations pour infraction sexuelle ont été prononcées et, depuis lors, aucune autre procédure ne semble avoir été engagée. […]

(Traduction Fdesouche)

Welt.de

 

 

Royaume-Uni : 3 migrants condamnés pour le viol collectif d’une jeune fille, l’un d’eux prétend avoir 17 ans pour échapper à la prison

 

Royaume-Uni – Un demandeur d’asile soudanais ayant menti sur son âge risque la prison pour avoir violé collectivement une jeune fille de 17 ans avec ses deux complices qui ont été condamnés à 13 ans de prison.

Les migrants soudanais Abdul Latif Salih, Bahaldin Doud et Saddam Muhamadaim ont tous été condamnés. Les trois hommes ont violé une jeune fille de 17 ans dans un passage souterrain à Huddersfield en juillet dernier.

Salih, 35 ans, et Doud, 21 ans, ont été condamnés à une peine de 13 ans chacun au tribunal de Leeds.

Muhamadaim, quant à lui, sera fixé sur la durée de sa peine après que son âge réel aura été déterminé. Il a prétendu devant le tribunal qu’il avait 17 ans au moment de l’agression, alors que dans son formulaire de demande d’asile, il disait avoir 25 ans.

(…)

Daily Mail

 

Algérie : Macron appelle à « une transition d’une durée raisonnable » après le renoncement de Bouteflika

 

Emmanuel Macron a accueilli avec satisfaction, mardi 12 mars, le choix d’Abdelaziz Bouteflika de renoncer à briguer un cinquième mandat en Algérie, tout en appelant à « une transition d’une durée raisonnable ». « Je salue la décision du président Bouteflika, qui signe une nouvelle page dans le développement de la démocratie algérienne », a commenté le chef de l’Etat français, au cours d’une conférence de presse avec Ismaël Omar Guelleh, le président de Djibouti, où il est en déplacement.

Lire la suite

 

La France s’est-elle ingérée dans la situation politique en Algérie?

 

Des Algériens, dont des partis d’opposition, ont réagi sur les réseaux sociaux à la position de la France, dénonçant une tentative d’ingérence de Paris dans la crise politique qui secoue leur pays. Par ailleurs, certains ont estimé qu’il était nécessaire de juger cette position d’une façon dépassionnée.

Vers une guerre de religion, infos du 13 mars 2019

La position officielle de la France à l'égard de la situation politique en Algérie a suscité la réaction de certains partis politiques algériens d'opposition et des citoyens de ce pays d'Afrique du Nord sur les réseaux sociaux. Beaucoup d'entre eux considèrent le soutien précipité de Paris au système algérien et à son Président Abdelaziz Bouteflika comme une tentative flagrante d'ingérence dans les affaires internes de leur pays. Cependant, d'autres ont appelé à prendre de la distance avec le jugement de la position officielle française en se libérant de l'attitude passionnelle qui caractérise les relations algéro-françaises.

Lire la suite

 

Syrie : deux familles veulent contraindre la France à rapatrier leurs petits-enfants et cela sous astreinte de 500 euros par jours et par enfant

 

Deux familles ont saisi la justice administrative pour qu’elle contraigne l’Etat français à rapatrier des enfants « en péril » actuellement retenus par les forces kurdes en Syrie après la mort de leurs parents djihadistes, a annoncé lundi à l’AFP leur avocate.

Deux grands-mères représentées par l’avocate Samia Maktouf ont saisi lundi le tribunal administratif de Paris d’un recours pour demander le retour de deux enfants retenus au camp de déplacés de Roj, dans la région autonome du Kurdistan syrien.

Le but est évidemment d’obliger la France, un Etat de droit, à réagir, d’autant qu’il s’agit de mineurs abandonnés faisant face à un danger de mort certain », a déclaré à l’AFP Me Maktouf.

Elle demande au tribunal qu’il oblige l’Etat à intervenir sous astreinte de 500 euros par jour et par enfant.

[…]

Dans son recours, elle estime que la France, en s’abstenant de porter secours à ces enfants « en péril », méconnaîtrait les dispositions de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant, dont Paris est signataire, ainsi que la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Saisi d’une demande similaire, un juge bruxellois avait contraint la Belgique fin décembre à rapatrier six enfants belges de djihadistes retenus avec leurs mères dans un camp kurde. Cette décision a été annulée en appel le 27 février.

Réticente au retour des adultes, la France s’est dite, à l’automne, ouverte au rapatriement des enfants, qui sont une centaine dans les camps en Syrie, à commencer par les orphelins. Mais sans donner de calendrier.

[…]

Nouvel Obs

 

Lyon : tortures et meurtre diffusés sur Facebook, 3 migrants mineurs interpellés en Espagne (Màj)

 

MàJ 12/03/2019

Les trois mineurs recherchés dans le meurtre de la Croix-Rousse filmé sur Facebook ont été arrêtés jeudi dernier en Espagne, écrit la presse espagnole ce mardi. Ils ont été interpellés dans le métro qu’ils essayaient de prendre sans ticket.

Selon la presse espagnole, trois mineurs à l’origine du meurtre filmé sur Facebook dans les pentes de la Croix-Rousse ont été arrêtés à Valence jeudi dernier. Une information confirmée au journal La Vanguardia par les autorités espagnoles. Selon le quotidien ibérique, les trois suspects sont d’origine algérienne et ont été arrêtés alors qu’ils prenaient le métro Valencia sans payer. Selon le gouvernement de la communauté de Valence, la police française est en train de demander l’extradition des trois suspects. (…)

lyoncapitale.fr

 

Loi anticasseurs : «Macron saisit le Conseil constitutionnel pour rassurer la majorité»

 

Dupont-Aignan accuse Macron de conflit d’intérêt avec la privatisation d’ADP : «La transaction est faite par Bernard Mourad, soutien de Macron à la présidentielle»

 

Dupont-Aignan accuse Macron de conflit d’intérêt sur la privatisation d’ADP : «Qui fait la transaction ? Bank of America, et c’est Bernard Mourad, soutien d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, qui s’en occupe».
– RMC, 13 mars 2019, 11h30

Commenter cet article