Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 11 mars 2019

 

 

 

La Turquie convoque l'ambassadeur belge à Ankara, selon des médias

 

L'ambassadeur belge à Ankara a été convoqué par le ministère turc des Affaires étrangères suite au refus de Bruxelles de poursuivre en justice 36 personnes et sociétés liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) considéré comme une organisation terroriste par Ankara, d'après la chaîne de télévision publique turque TRT Haber.

Lire l'article

 

En Syrie, les bombardements ont repris contre le groupe État islamique

 

 

 

"C'est fini Etat islamique ?" : "Jamais !"

 

 

 

 

La Syrie face à l'après-Daech

 

 

 

La mort du bébé d'une djihadiste britannique en Syrie divise le Royaume-Uni

 

Assad: «La guerre contre la Syrie commence à prendre de nouvelles formes»

 

Aujourd’hui, les puissances étrangères ont adopté de nouvelles approches pour régler les conflits et désaccords au niveau international, selon Bachar el-Assad. Notamment, lors de sa rencontre avec le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, il a évoqué le «siège économique» auquel son pays est soumis depuis le début de la guerre.

Le Président syrien a reçu à Damas ce dimanche 10 mars le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Chen Xiaodong. Lors de cette entrevue, Bachar el-Assad a estimé que la Syrie était soumise à un «siège économique» à cause des sanctions internationales imposées depuis huit ans.

«La guerre contre la Syrie commence à prendre de nouvelles formes basées sur un siège et une guerre économique. Les outils politiques internationaux ont changé aujourd'hui: des désaccords, qui avaient été résolus par le dialogue, maintenant sont réglés autrement. D'autres moyens sont utilisés: le boycott, le retrait d'ambassadeurs, le siège économique et l'utilisation du terrorisme», a déclaré Assad cité dans un communiqué de la présidence après la rencontre.

Lire la suite

 

 

Crash Ethiopian Airlines : l'enquête se poursuit en ce jour de deuil national

 

 

 

Le Président égyptien a-t-il mis en garde les manifestants en Algérie et au Soudan?

 

Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s’est exprimé sur les manifestations qui secouent certains «États de la région». Sans nommer l’Algérie et le Soudan, M.al-Sissi a mis en garde contre de graves conséquences pour la sécurité et la stabilité dans ces pays.

Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a prévenu contre les risques que posent les manifestations populaires actuelles sur la sécurité et la stabilité «dans des États de notre région». S'exprimant lors d'une allocution retransmise par la télévision nationale à l'occasion du 30e Symposium des forces armées et de la journée du Martyr, le chef de l'État égyptien a mis l'accent sur les méthodes de guerre de 4e génération qui sapent les fondements des États-nations.

Lire la suite

 

 

Ventes d'armes: voici le palmarès des principaux exportateurs mondiaux

 

Les États-Unis, la Russie et la France ont été les plus gros exportateurs d’armes au monde entre 2014 et 2018, selon le nouveau rapport annuel de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm publié lundi.

Dans son nouveau rapport annuel publié lundi, l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) a dévoilé les principaux exportateurs et importateurs d'armes au monde.

Selon le document, 5 pays réalisent 75% des exportations mondiales d'armes et deux d'entre eux totalisent 57% des ventes.

«Les cinq plus gros exportateurs en 2014-2018 étaient les États-Unis, la Russie, la France, l'Allemagne et la Chine. Ensemble, ils représentaient 75% du volume total des exportations d'armes en 2014-2018», indique le rapport de SIPRI.

Т-72-63, Russia Arms Expo

Entre 2014 et 2018, la Russie a vendu des armes à 48 pays, essentiellement à l'Inde, à la Chine et à l'Algérie.

Le rapport précise qu'en quatre ans, les ventes mondiales d'armes ont augmenté de 7,8% et que les principaux importateurs sont des pays du Proche-Orient, notamment l'Arabie saoudite, l'Égypte, Israël, le Qatar et l'Irak.

La Russie est restée le deuxième plus gros exportateur d'armes au monde avec une part de marché de 21%, tandis que les États-Unis en détiennent 36%.

Source

 

 

Les Marocains, champions des naturalisations en Europe

 

Un total de 67.900 Marocains ont obtenu la nationalité d’un pays de l’Union européenne en 2017, selon les chiffres publiés cette semaine par l’Office statistique de l’UE (Eurostat).

Les citoyens marocains formaient le plus grand groupe de nouveaux citoyens d’un État membre de l’UE dont ils étaient résidents en 2017, écrit Eurostat selon lequel c’est l’Italie qui arrive en première position des pays octroyant la nationalité aux Marocains avec 33,4%%, suivie de l’Espagne avec 25,2%et de la France avec 24,6%.

Juste derrière les Marocains, on retrouve les Albanais dont 58.900 ressortissants ont obtenu une nationalité européenne, puis les Indiens (31.600) et enfin les Turcs (29.900), dont une majorité a obtenu la nationalité allemande.

En 2016, 101.300 Marocains avaient obtenu la nationalité d’un pays de l’Union européenne, soit 10,2% du total des étrangers ayant acquis la citoyenneté d’un pays de l’UE. Les ressortissants marocains étaient les premiers bénéficiaires de la nationalité espagnole (24,5%), française (14,9%) et belge (12,5%).

bladi.net


En 2017, quelque 825.000 personnes ont obtenu au total la nationalité d’un État membre de l’UE, un chiffre en baisse par rapport à 2016 (où il s’établissait à 995.000) et à 2015 (841.000). Parmi ces personnes, 17% étaient auparavant citoyens d’un autre État membre de l’UE, la majorité étant des ressortissants de pays tiers ou des apatrides.

Selon Eurostat, les Roumains (25.000 personnes), les Polonais (22.000) et les Britanniques (15.000) constituaient en 2017 les trois plus grands groupes de citoyens de l’UE ayant obtenu la nationalité d’un autre État membre.

LA VIEeco

 

Note: bien sûr ici on compte que ceux qui ont obtenu la nationalité, combien l'attendent ? combien sont en inégalité ! on peut triplé les chiffres

 

Européennes : 46% des Français disent qu’ils voteront contre Macron, seuls 19% le soutiennent (Harris Interactive)

 

Elections Européennes 2019 : Diriez-vous que vous comptez voter :
46% : Pour exprimer votre insatisfaction à Emmanuel Macron et au gouvernement
35% : Votre vote n’a aucun rapport avec l’action d’Emmanuel Macron et du gouvernement
19% : Pour exprimer votre soutien à Emmanuel Macron et au gouvernement
(Sondage Harris Interactive du 8 au 9 mars)
– LCI, 10 mars 2019, 22h31

 

 

Ceuta (Espagne) : nouveaux affrontements entre Marocains et Algériens

 

Le 10 mars

Au moins une vingtaine d’arrestations ont été opérées hier par la police à Sebta (Ceuta) suite à des nouveaux affrontements entre ressortissants marocains et algériens. A l’origine, un simple « contrôle de territoire ».

D’après la presse locale, dont El Faro de Ceuta, ces bagarres résultent du souhait de chaque communauté de vouloir avoir le meilleur endroit pour partir plus facilement vers la péninsule. Les dizaines de policiers et d’agents de la Garde civile n’ont rien pu faire pour calmer les esprits face aux dizaines de Marocains d’un côté et des dizaines d’Algériens de l’autre.

«C’est l’un des épisodes les plus graves depuis qu’ont débuté les affrontements et les bagarres entre les deux communautés il y a déjà quelques semaines », écrit le journal, qui précise que la police a finalement arrêté 18 Marocains (tous majeurs) avant de lancer la procédure pour leur expulsions vers le Maroc.

Malgré le retour à un semblant de calme un peu plus tard dans la soirée, les policiers craignent de nouveaux débordements comme le confie une source au journal, qui s’inquiète du manque de moyens dont les agents disposent et surtout au niveau des équipements de protection face aux projectiles jetés par les deux camps. «La situation est intenable et honteuse», s’emporte un policier qui craint «un épisode grave».

bladi

 

L’Espagne est devenu un terreau de « radicalisation djihadiste » selon un think tank espagnol

 

Trois chercheurs ont défini les caractéristiques sociales des djihadistes condamnés par la justice espagnole ou tués entre 2004 et 2018, et les processus de radicalisation par lesquels ils sont passés.

 

Ces dernières années, l’Espagne s’est ainsi peu à peu imposée comme un terreau de radicalisation djihadiste.

L’hypothèse selon laquelle les djihadistes se radicalisent sur les réseaux sociaux et par l’intermédiaire de contenus violents diffusés sur internet, tombe en disgrâce. D’après une étude du Real Instituto Elcano, think tank espagnol spécialisé dans les politiques publiques et les relations internationales, 70% des processus de radicalisation se mettent en place au contact d’une figure prosélyte, notamment une personnalité religieuse ou une personne déjà radicalisée proche de l’entourage familial ou amical. […]

Les données relatives à la nationalité et au pays de naissance traduisent, d’une part, le degré de participation des individus d’origine algérienne, pakistanaise ou syrienne à l’introduction et au développement du djihadisme mondial en Espagne, poursuit le document : «D’autre part, [les données] montrent également l’évolution récente de ce phénomène [en Espagne], avec la configuration de deux grandes composantes. La première est la composante étrangère, qui réunit les deux tiers des djihadistes condamnés et assassinés de 2004 à 2018 en fonction de leur nationalité et les trois quarts selon le pays de naissance, constituant une composante principalement marocaine.»

La seconde est la composante autochtone ou espagnole. «Le fait qu’un quart de ces mêmes djihadistes soit né en Espagne qu’une troisième partie ait la nationalité espagnole révèle que nous ne sommes pas face à un phénomène qui vient exclusivement de l’extérieur [du pays]», nuancent toutefois les chercheurs. […]

yabiladi

 

Paris : manifestation anti-Bouteflika, plusieurs milliers d’Algériens place de la République (MàJ : Mélenchon présent)

 

L

#Jean_Luc_Mélenchon se joint à au rassemblement des #algériens à la place République à #Paris.#5emandat #Bouteflika #marche #France #Algérie #présidentielle2019 #الجزائر
#Algeria


La loi « anticasseurs » adoptée par surprise ?

 

Contre toute attente, la proposition de loi « anticasseurs » a toutes les chances d’être adoptée définitivement ce mardi, après un ultime vote du Sénat.

Ce texte du chef de file des sénateurs Les Républicains (LR) Bruno Retailleau a été repris à son compte par le gouvernement, qui souhaitait aller vite dans le contexte des manifestations des « gilets jaunes », émaillées de violences.

Cette adoption « conforme » des sénateurs permettra d’accélérer l’entrée en vigueur des dispositions de la loi : délit de dissimulation volontaire du visage dans une manifestation (un an de prison, 15 000 € d’amende). Il autorisera également des fouilles dans les manifestations et à leurs abords, afin de rechercher des « armes par destination ».

(…) Le Progrès

 

Note : c'est une loi anticasseur  mais pas anticasseur

 

Transports en commun : Hausse de 30% des signalements d’agressions sexuelles en Ile-de-France, seul 10% des victimes osent porter plainte

 

Bus, métro, tramway ou RER, en tout, 1159 agressions sexuelles ont été signalées dans les transports en commun en Ile-de-France, un chiffre en hausse de 30% par rapport à 2017 selon les informations du JDD. Plus de la moitié de ces signalements aurait eu lieu dans la capitale. 

[…]

Présent lors de la publication de ce rapport, Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur explique cepedant que seulement 10% des femmes victimes de violences osent porter plainte, que ce soit dans les transports en commun, que dans la sphère privée.

[…]

Les transports en commun, principal lieu des violences envers les femmes

43 % des faits de violences graves à l’encontre des femmes se déroulent dans les transports en Île-de-France, contre 40 % dans la rue et 17 % dans d’autres espaces (enquête Virage 2015 de l’Ined – 2018).

France 3

 

Suspension des allocations familiales pour les parents d’élèves violents: le gouvernement abandonne

 

C’est une information RMC: le ministre de l’Education nationale ne veut plus de cette mesure controversée du plan « violences scolaires », mais envisage toutefois d’autres pistes.

Longtemps évoquée, plusieurs fois repoussée et finalement abandonnée: selon nos informations, le gouvernement abandonne la mesure controversée de la suspension des allocations familiales pour les parents d’élèves violents.

Jean-Michel Blanquer a finalement tranché. « Ca faisait trop couleur Ciotti » affirme un proche du dossier, en référence au député Les Républicains, Eric Ciotti, qui dès octobre dernier avait proposé une loi en ce sens.

Le gouvernement planche ainsi toujours sur ce plan commandé par le ministre de l’éducation nationale après l’agression fin octobre d’une enseignante de Créteil, braquée par l’un de ses élèves avec une arme factice.

Dans son plan, reporté plusieurs fois, Jean-Michel Blanquer réfléchit plutôt à des amendes pour responsabiliser les familles d’élèves violents et les élèves violents eux-mêmes s’ils ont plus de 13 ans.

Il faut encore que Jean-Michel Blanquer se mette d’accord avec les ministres de l’intérieur et de la Justice, ce qui peut rendre complexe sa mise en oeuvre.

Commenter cet article