Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 1 mars 2019

 

 

 

L’étude de Fdesouche sur les prénoms arabo-musulmans confirmée par l’ifop et à la une du Point, 2 ans après sa publication

 

Le 6 janvier 2017, fdesouche publiait cette étude : L’octroi de prénoms musulmans par département, basée sur les chiffres annuels de l’INSEE des prénoms donnés aux enfants nés en France de 1900 à 2015, croisée avec un référentiel des prénoms arabo-musulmans, conçu en interne à partir de plusieurs sources (cf le contenu de l’étude).

Cette étude était renouvelée sur la base des prénoms 2016 et sur la base des prénoms 2017. Ce sera à nouveau le cas dès que l’INSEE sortira la base des prénoms 2018.

Cette étude est confirmée ce mois-ci par Jérôme Fourquet (directeur de l’IFOP), dans son essai L’Archipel français (Seuil,2019) et mis à la une du Point sortant le 28 février 2019, sur la base d’une source Insee qui n’existe pas en tant que telle…

 

Blasphème contre Mahomet : Al-Azhar et le Pakistan se félicitent de la décision de la Cour européenne des droits de l’homme

 

L’Université d’Al-Azhar et le Pakistan se félicitent de la récente décision de la Cour européenne des droits de l’homme en matière de blasphème contre Mahomet ; elle leur permet de justifier leur propre répression de la liberté d’expression en matière religieuse. Grégor Puppinck est docteur en droit, directeur du Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) et membre du Panel d’experts de l’OSCE sur la liberté de conscience et de religion. Il est l’auteur notamment de Les droits de l’homme dénaturé, éd. du Cerf, novembre 2018.

S’il fallait encore des arguments pour convaincre la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) de la nécessité de rejuger l’affaire autrichienne de blasphème contre Mahomet, les plus hautes autorités islamiques viennent peut-être de les lui fournir. Elles ont en effet salué avec enthousiasme la décision E. S. contre Autriche du 25 octobre dernier par laquelle la Cour de Strasbourg a validé la condamnation d’une conférencière autrichienne pour avoir « dénigré » Mahomet en assimilant son union avec la jeune Aïcha de 9 ans à de la « pédophilie ». Cette conférencière, s’exprimant devant une trentaine de personnes, voulait dénoncer la pratique du mariage des filles prépubères dans la culture musulmane, suivant l’exemple de Mahomet. Selon la Cour européenne, ces propos cherchaient moins à informer objectivement qu’à démontrer, de façon « malveillante » que Mahomet « n’est pas digne d’être vénéré » et constituaient donc « une violation malveillante de l’esprit de tolérance à la base de la société démocratique ». La Cour les considère de « nature à susciter une indignation justifiée » des musulmans et « à mettre en danger la paix religieuse » et en conclut qu’il est donc légitime d’en condamner l’auteur.

Dans les prochaines semaines, la Cour doit décider si elle accepte de renvoyer l’affaire en « appel » devant la Grande Chambre, pour un nouveau jugement. Fait rare, cette demande de renvoi est soutenue par 59 000 signataires d’une pétition pour la défense du droit de critiquer l’islam en Europe.

[…]

De façon exceptionnelle, certaines des plus hautes autorités islamiques ont commenté ce jugement, pour s’en réjouir et s’en prévaloir.
C’est le cas de l’Observatoire de l’islamophobie de la prestigieuse Université Al-Azhar du Caire, la plus haute autorité de l’islam sunnite, qui a exprimé son soutien à la décision de la Cour et l’a qualifiée de « courageuse ». Il y a vu une condamnation générale des « blasphèmes contre le prophète » et l’affirmation du principe suivant lequel « la liberté d’expression n’autorise pas à porter atteinte aux sentiments religieux d’autrui ». Selon cet Observatoire, cette décision est importante aussi en ce qu’elle contribuerait « à réduire les problèmes d’islamophobie » alors « que le nombre de musulmans en Europe pourrait atteindre 14 % en 2050 ». En s’appuyant sur cette décision, il a recommandé aux « gouvernements du monde entier et aux institutions internationales des droits de l’homme de prendre des mesures pour contrer les tentatives de diffamation d’autrui sous prétexte de liberté d’opinion et d’expression ». Il a demandé en outre « qu’une législation et des sanctions dissuasives soient fixées à l’encontre de tous ceux qui tentent d’attaquer les forces religieuses ».

[…]

L’article dans son intégralité sur Valeurs Actuelles

 

Le deuxième sommet Trump-Kim s'achève sur un échec mais sans rupture

 

Une nouvelle période d'incertitudes s'est ouverte jeudi avec l'échec du sommet de Hanoï entre Donald Trump et Kim Jong Un, faute d'accord sur l'enjeu crucial du désarmement nucléaire nord-coréen et sur la levée des sanctions réclamée par Pyongyang, même si les relations demeurent cordiales.

Si les deux camps ont assuré vouloir poursuivre les négociations entamées lors du premier sommet, historique, de juin à Singapour, ils ont aussi livré des versions divergentes de ce qui a fait capoter ce deuxième rendez-vous.

Il y a huit mois, les deux hommes avaient affiché leur bonne entente, mais n'avaient signé qu'une vague déclaration d'intentions sur la "dénucléarisation de la péninsule coréenne". Au Vietnam, pendant deux jours de sommet, ils étaient censés apporter de la substance à cet engagement -- la Maison Blanche avait même annoncé qu'il déboucherait sur la signature d'un accord lors d'une cérémonie solennelle.

Lire la suite

 

 

Les Gilets jaunes dans le viseur des terroristes? Un attentat a été évité le 17 novembre

 

"Un attentat prévu le 17 novembre en France a été neutralisé" - Christophe Castaner

Le ministre de l'Intérieur a confirmé ce vendredi matin, sur le plateau de France 2, que des terroristes voulaient «frapper» le mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre. Une attaque neutralisée préventivement par les forces de l’ordre.

Invité ce vendredi matin sur France 2, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé que les services de renseignement avaient déjoué un attentat peu avant les manifestations des Gilets jaunes du 17 novembre.

«Ces dernières années, parce qu'on communique pas au quotidien sur ce sujet, nous avons neutralisé de nombreuses attaques. Vous savez, juste pour en illustrer cela, quelques jours avant le 17 novembre et le début du mouvement des Gilets jaunes, un groupe s'était constitué et s'était intitulé "ça va saigner le 17". C'était une attaque terroriste et nous l'avons neutralisée», a indiqué Christophe Castaner.

Lire la suite

 

 

Pourquoi la nouvelle visite de Benyamin Netanyahou à Moscou revêt une grande importance

 

Le 1 mars

Israël est préoccupé par la présence de l'Iran en Syrie, sachant que l'État hébreu estime que Téhéran menace sa sécurité. Un compromis est toutefois possible, et ce grace aux efforts éventuels de Moscou, selon l'ancien ambassadeur d'Israël en Russie Zvi Magen, écrit le site d'information Gazeta.

«Lors de leur entretien, les dirigeants de la Russie et d'Israël comptent évoquer les questions d'actualité relatives à la coopération bilatérale, notamment dans le secteur commercial, économique et humanitaire», souligne le communiqué de presse du Kremlin à 'l'occasion de la nouvelle visite de Netanyahou à Moscou.

Lire la suite

 

 

Benjamin Netanyahu visé par une triple procédure d'inculpation en Israël

 

Le procureur général israélien a informé jeudi 28 février, en pleine campagne électorale, le Premier ministre Benjamin Netanyahu de son intention de l'inculper et de le faire juger pour corruption, fraude et abus de confiance.

Le magistrat, Avichaï Mandelblit, a indiqué que sa décision n'était pas "finale" et qu'il offrait au Premier ministre la possibilité de s'expliquer devant lui avant de prendre la décision définitive de le renvoyer devant un tribunal, selon le ministère de la Justice.

Bien qu'anticipée depuis des semaines, la décision d'Avichaï Mandelblit, 40 jours avant les législatives anticipées du 9 avril, est cependant susceptible de changer la donne électorale et menace le long règne de "Bibi" qui, à 69 ans et après bientôt 13 ans de pouvoir, brigue un cinquième mandat.

Lire la suite

 

 

L'ONU accuse Israël de possibles "crimes contre l'humanité"

 

Attentat à la voiture piégée revendiqué par les islamistes shebabs à Mogadiscio

 

 

Sondage : près de 7 Français sur 10 ne veulent pas que les enfants de djihadistes français reviennent en France

 

Près de sept Français sur dix (67%) souhaitent que les enfants de jihadistes français restent en Irak et en Syrie, révèle un sondage Odoxa – Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro, dont le résultat est révélé jeudi 28 février.

(…) Ainsi, 88% des sympathisants du Rassemblement national (RN), et 78% des sympathisants Les Républicains (LR) s’opposent à un retour en France de ces enfants. Cette tendance diminue à 63% pour les sympathisants La République en marche (LREM). A contrario, 58% des sympathisants socialistes et 50% de ceux de la France insoumise (LFI) souhaitent que les autorités françaises fassent le maximum pour le retour des enfants de jihadistes en France.

Un possible retour en France suscite l’inquiétude

(…) L’inquiétude que suscite un possible retour en France des jihadistes français explique qu’une majorité des personnes interrogées approuve la décision de laisser les combattants aux mains de la justice irakienne. Ainsi, 89% des personnes interrogées se disent « inquiètes », dont 53% même « très inquiètes ». Seules 11% se disent « assez peu » ou « pas du tout » inquiètes.

(…) FranceTvInfo

 

Allemagne : de nombreux migrants ne supportent pas le sang européen, les hôpitaux cherchent des donneurs africains ou arabes

 

*On recherche des donneurs originaires d’Afrique et du Proche-Orient
*De nombreux migrants ne supportent pas le sang européen
*Des recherches sont en cours sur les particularités du sang dans les différentes ethnies


Elizabeth Y. de Mettmann [Rhénanie-du-Nord-Westphalie] appelle publiquement à l’aide. Son fils a une maladie du sang qui met sa vie en danger. Seul un don de cellules souches peut l’aider. Mais le sang européen provoque souvent chez les migrants et réfugiés d’Afrique ou des pays arabes une réaction de rejet avec de graves conséquences pour la santé pouvant aller jusqu’à la mort.

Le docteur Thomas Zeiler […] a lancé pour cette raison un projet de recherches de concert avec les hôpitaux universitaires de Düsseldorf et de Essen, ainsi qu’avec l’association Caritas. Il porte le nom de « Blustar.NRW » [NRW : initiales allemandes de Rhénanie-du-Nord-Westphalie]. Sont recherchés des donneurs de sang et de cellules souches venant des pays africains, mais aussi du Proche et du Moyen-Orient, ainsi que de Turquie.

C’est justement avec des patients qui ont immigré ces dernières années qu’on rencontre des difficultés au niveau des soins. Dans le même temps, grâce à ce projet subventionné par l’Union européenne, les recherches doivent être poursuivies sur les propriétés différentes du sang et des cellules souches dans les différentes ethnies.

[…]

(Traduction Fdesouche)

WDR

 

Le Coran, le meilleur opposant à la montée de l’antisémitisme dans le monde musulman (BFM)

 

Dans la foulée de l’agression verbale antisémite subie par l’intellectuel Alain Finkielkraut en marge d’une manifestation des gilets jaunes à Paris, le débat autour de l’existence d’un antisémitisme intrinsèquement lié à l’islam a rejailli dans les médias. Deux grands spécialistes des textes musulmans nous ont expliqué en quoi la tradition islamique et le Coran fournissaient les meilleurs armes pour lutter contre ces comportements antijuifs.

Lire aussi dans L'OBS gauchiste : Aurélien Taché : "L’antisémitisme ne vient pas du Coran mais de l'ignorance"

Extrait : Il n’existe pas, selon vous, cet antisémitisme des quartiers ?

I l y a un antisémitisme en banlieue. Mais il ne prend pas sa source dans l’immigration ou dans les versets du Coran, comme j’entends Manuel Valls le dire. Il la prend dans l’ignorance et le sentiment anti-élites. […]

 

Note:La malhonnêteté n'a plus de limité dans la presse française. et que dire de ses spécialistes qui mentent comme un arracheur de dents

Sourate 5.59-60 Dis: "ô gens du Livre! (juifs) Est-ce que vous nous reprochez autre chose que de croire en Allah, à ce qu´on a fait descendre vers nous et à ce qu´on a fait descendre auparavant?  *MAIS LA PLUPART D'ENTRE VOUS SONT DES PERVERS* . Dis: "Puis-je vous informer de ce qu´il y a de pire, en fait de rétribution auprès d´Allah?  *Celui qu´Allah a maudit*  , celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait *DES SINGES, DES PORCS* , et de même, celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit".?


Sourate 7.166 : Puis, lorsqu´ils (les juifs) refusèrent (par orgueil) d´abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes: *"Soyez des  SINGES ABJECTS "*

Sourate 62.5-6 Ceux qui ont été chargés de la Thora (les juifs) mais qui ne l´ont pas appliquée sont pareils à *L’ÂNE QUI PORTE DES LIVRES.*

Sourate 5.82 "Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants..."

(Lien Coran en français pour vérification )

Et après on peut constater que sur les chaines musulmanes c’est le mème refrain tiré du Coran (voir lien)

 

 

Norvège : explosion des agressions au couteau à Oslo, la police indique que les jeunes immigrés sont surreprésentés parmi les suspects

 

Norvège – Mustafa et Moamed Ali ont grandi à Tøyen, à l’est de Oslo, et ont vu l’augmentation du nombre agressions au couteau.

Les deux ont des copains qui ont été dépouillés et poignardés. Selon eux, beaucoup plus de gens portent un couteau qu’auparavant.

« Il y a des enfants de 13 ans qui se promènent avec un couteau et qui l’utilisent », dit Mustafa à la télévision.

Moamed Ali pense que les mineurs utilisent des armes parce qu’ils regardent et imitent les personnes plus âgées qui portent un couteau.

Presque tous les jours, la police d’Oslo est informée d’agressions impliquant un couteau. Le district de police a recensé plus de 30 agressions au couteau au cours du dernier mois.

TV 2 a parcouru le journal des incidents de la police d’Oslo du 11 janvier au 13 février 2019 et a cartographié les épisodes dans lesquels le couteau ou l’arme blanche est impliqué.

Cela se produit à toutes les heures de la journée. Dans les rues, dans les parcs, dans les gares et dans les écoles.

Le policier Hans Sverre Sjøvold est très inquiet.

« Dans de nombreux cas, ces agressions auraient pu finir en meurtres. Nous constatons également que nombre de nos interlocuteurs ont peu de respect pour la police. Cela m’inquiète aussi. Je pense que cela a changé récemment », déclare Sjøvold à TV 2.

« Beaucoup disent que c’est un problème de gang. Dans la grande majorité des cas, il n’en est rien », a déclaré le chef de la police d’Oslo

Il dit qu’il s’agit de « jeunes sans racines » et confirme qu’il y a une surreprésentation de jeunes immigrés.

« Beaucoup d’entre eux sont citoyens norvégiens. Ils sont nés ici », dit Sjøvold.

TV2.no

 

Voici pourquoi Emmanuel Macron suit «de près» la situation en Algérie

 

Les contestations naissantes en Algérie contre un 5e mandat de Bouteflika mobilisent «en temps le Président», a confié à l’AFP un ministre français. Paris est particulièrement inquiet en ce qui concerne la sécurité, l’immigration et les retombées économiques d’une instabilité dans son ancienne colonie.

Un ministre a confié à l'AFP qu'Emmanuel Macron suivait de très près l'évolution de la situation en Algérie. Dans ce sens, Le Figaro précise que Paris multiplie les appels avec son ambassadeur à Alger, ce qui est rare. L'Obs ajoute même que celui-ci a effectué un aller-retour rapide afin de s'entretenir avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Manifestations contre le 5e mandat de Bouteflika
Les raisons de cette attention sont multiples. Le ministre interrogé par l'AFP explique que de nombreux secteurs allant de la sécurité à l'immigration en passant par l'économie sont potentiellement mis en danger par une instabilité en Algérie.

En effet, près d'un million de personnes ont une double-nationalité franco-algérienne, estime le journaliste Mohamed Sifaoui, cité par Le Parisien. Ce qui, avec leur famille, équivaudrait à environ 15 millions de personnes pouvant potentiellement prétendre à venir en France.

Lire la suite

 

 

 

Benjamin Cauchy (Gilet Jaune) : «Personne ne le dit mais 1,8M de cartes vitales sont utilisées par des personnes qui sont rentrées clandestinement dans le pays !»

 

Benjamin Cauchy (Gilet Jaune de Toulouse) : «Quand on parle de fraude sociale, qui utilise ces 1,8M de cartes vitales ? Personne ne le dit, ce sont des gens qui sont rentrés clandestinement dans le pays. A partir ce moment-là, il va falloir poser le décor sur la question migratoire dans notre pays et tant qu’on ne crève pas l’abcès, ces non-dits pourriront la situation.»
– CNEWS, 26 février 2019, 21h

 

Mineurs isolés étrangers en France : l’Unicef attaque un décret gouvernemental

 

Un collectif de près de dix-neuf organisations, syndicats et associations parmi lesquelles l’Unicef, Médecins du monde, le Gisti ou la Cimade, a contesté devant le Conseil d’Etat, jeudi 28 février, un décret qui durcit les conditions de prise en charge des mineurs isolés étrangers au titre de l’aide sociale à l’enfance (ASE). Cette démarche contentieuse est une première pour l’agence onusienne.

[…]

Les associations à l’origine du recours craignent que les vérifications en préfecture prennent le pas sur les entretiens faits par l’ASE et entraînent, au détriment de l’« impératif primordial de protection de l’intérêt de l’enfant », une multiplication des refus de minorité sur la base d’éléments peu fiables. Il n’est pas rare, par exemple, que l’interrogation des empreintes digitales fasse apparaître des demandes de visas en Europe, dans le fichier Visabio.

[…]

De même, certains documents d’état civil sont rejetés par l’administration. C’est systématiquement le cas par exemple des actes de naissance de Guinée, premier pays d’origine des mineurs isolés en France, devant la Côte d’Ivoire et le Mali. Une note de la police aux frontières de 2017 préconise de « formuler un avis défavorable pour toute analyse d’acte de naissance guinéen » du fait d’une « fraude généralisée au niveau de l’état civil ».

[…]

Outre le recours en annulation devant le Conseil d’Etat, assorti d’une question prioritaire de constitutionnalité, une demande de suspension du décret a été déposée jeudi devant le juge des référés, en plaidant l’urgence. « Pour certains jeunes, qui ont déjà été enregistrés dans ce fichier et dont la minorité n’est pas reconnue, l’éloignement peut intervenir à tout moment », s’alarme en effet l’Unicef.

[…]

Salué par l’Assemblée des départements de France, confrontée au coût croissant que représente l’« arrivée massive de jeunes migrants » (40 000 en 2018, un chiffre contesté par les associations), le décret est actuellement expérimenté dans quatre départements (l’Isère, le Bas-Rhin, l’Essonne etl’Indre-et-Loire), avant un déploiement au niveau national prévu en avril. La Seine-Saint-Denis et Paris ont déjà annoncé qu’ils ne l’appliqueraient pas, refusant d’être des « supplétifs de l’intérieur ».

Le Monde

 

Jérome Fourquet : « Démographie, nous allons assister à un basculement de très grande ampleur »

 

Jérôme Fourquet, auteur de « L’archipel français », répond aux questions du Point

 

 

 

France : La déchristianisation s’accélère

 

Pour Jérôme Fourquet, nous sommes entrés dans une ère « postchrétienne ». De nombreux symptômes attestent de cette situation nouvelle et sans précédent.

 

Français souhaitant se faire incinérer ou enterrer

« L’incinération devrait à terme supplanter l’enterrement. »

Le grand bouleversement - La déchristianisation s’accélère

 

Pratiques religieuses

« La fréquentation de la messe demeure un bon critère pour évaluer (…) l’influence de la religion catholique sur un territoire. »

 

Le grand bouleversement - La déchristianisation s’accélère

Pratiques religieuses

« La fréquentation de la messe demeure un bon critère pour évaluer (…) l’influence de la religion catholique sur un territoire. »

Le grand bouleversement - La déchristianisation s’accélère

 

 

 

Naissances hors mariage

« Ces enfants nés “dans le péché” sont demeurés rares jusqu’à l’orée des années 1980. »

Le grand bouleversement - La déchristianisation s’accélère

Baptêmes par tranche d’âge en 2012

« Il y a cinquante ans, faire baptiser ses enfants relevait quasiment de la norme sociale, cette pratique n’est plus partagées en 2012 que par moins de 6 Français sur 10. »

 

Le grand bouleversement - La déchristianisation s’accélère

 

Déchristianisation, prénoms arabo-musulmans, sécession des élites : la France, au stade ultime de la fragmentation

 

Dans un livre-événement, « L’Archipel français », Jérôme Fourquet analyse de nombreuses données qui dessinent une société française au stade ultime de la fragmentation.

Dislocation des références culturelles communes, fin de la matrice catholique, instauration d’une société multiculturelle, sécession des élites, éclatement du clivage gauche-droite… Notre société est, comme jamais, en voie d’« archipelisation ».

Premier enseignement : la déchristianisation de la société. De nombreux d’éléments, allant de la disparition du prénom Marie à la baisse du nombre de prêtres en passant par la diminution du nombre de baptêmes, prouvent que la France est entrée dans une « ère post-chrétienne », comme le décrit le politologue.

Le livre expose également les résultats d’une anthroponymie. L’auteur a utilisé la base de données de l’Insee recensant l’ensemble des prénoms donnés en France depuis 1900 ainsi que diverses listes électorales. «em> Nous avons mobilisé cette gigantesque base (…) afin de mettre en évidence différents phénomènes comme la montée en puissance d’un individualisme de masse, l’affranchissement idéologique et culturel des catégories populaires et le regain identitaire », écrit le politologue. La forte hausse de la part des nouveau-nés en 2016 en France portant un prénom arabo-musulman (18 %) risque d’être la plus commentée. Ce chiffre n’est pas isolé. Des hausses similaires sont à noter à propos des prénoms hébraïques et régionaux.

Enfin, en cette période de Gilets jaunes où la France d’en bas se révolte contre celle d’en haut, Jérôme Fourquet produit de nombreux graphiques montrant une réelle sécession des élites, qui se détachent du reste de la société. « Les occasions de contacts et d’interactions entre les catégories supérieures et le reste de la population se raréfient », écrit le politologue dans une enquête qui paraîtra le 7 mars.

Le Point

 

Vidauban (83): Sanglant règlement de comptes entre communautés kurde et turque

 

Des violences ont eu lieu ce mercredi en fin d’après-midi au centre-ville de Vidauban entre deux bandes, semble-t-il des communautés kurde et turque.
Des coups de couteau ont été échangés et deux personnes blessées transportées à l’hôpital

[…]

Var Matin

 

 

Emmanuel Macron : « les entreprises privées qui discriminent les femmes voilées à l’embauche seront sanctionnées » (MàJ)

 

 

 

Aurélien Taché (LREM) : « il n’y a pas un Noir ou un Arabe parmi les maires des cinquante plus grosses villes. Nous devons changer cela »

 

Pour le député LREM du Val-d’Oise, issu des rangs du Parti socialiste et aujourd’hui en charge des idées à La République en Marche, on ne combattra pas la judéophobie en désignant comme boucs émissaires les musulmans des quartiers populaires.

Il y a un antisémitisme en banlieue. Mais il ne prend pas sa source dans l’immigration ou dans les versets du Coran, comme j’entends Manuel Valls le dire. Il la prend dans l’ignorance et le sentiment anti-élites
(…)
Il y a des quartiers où l’islam politique est en train de prendre le contrôle, il faut l’éradiquer. Il y a aussi des classes où l’on ne peut pas enseigner la Shoah, c’est inadmissible. Mais il ne faut pas exagérer, il n’y a pas cent cinquante Molenbeek en France, ce n’est pas vrai ça ! Si on veut voir disparaître l’antisémitisme dans les quartiers, on devrait faire ce que conseille Benjamin Stora depuis des décennies : enseignons à ces jeunes, dont l’histoire trouve ses racines au Maghreb, des récits de mémoire partagée entre juifs et musulmans. Ce n’est pas non plus dans la France périphérique mais dans les quartiers et les grandes villes que se concentre la pauvreté. Notre priorité doit être de l’y faire reculer et d’investir dans les établissements scolaires qui y sont sous-dotés et où les profs absents ne sont pas remplacés. Nous avons commencé à le faire en limitant à douze élèves les classes de CP. Il y a plus de difficultés dans ces quartiers, il faut y mettre plus de moyens et assumer une logique de discrimination positive territoriale.

(…)

LREM ne doit pas reproduire les erreurs du passé. Il nous faut des listes vraiment inclusives aux prochaines municipales. Aujourd’hui, il n’y a pas un Noir ou un Arabe parmi les maires des cinquante plus grosses villes. Nous devons changer cela. Cette question de la représentativité est essentielle pour ramener les jeunes dans la démocratie. Je propose aussi qu’on fasse confiance à la banlieue. Des conseils citoyens sans réel pouvoir existent dans les mille trois cents quartiers prioritaires de la politique de la ville. Qu’on leur confie l’utilisation des crédits du ministère chargé de la Ville plutôt que de les laisser à des hauts fonctionnaires qui ne connaissent pas le terrain. La banlieue a presque 60 ans, arrêtons de la prendre pour une enfant ! C’est ce changement de méthode qu’Emmanuel Macron a voulu impulser et qu’il faut concrétiser.

Nouvel Obs

 

Tweets sur Daech : le parquet réclame un procès contre Marine Le Pen et Gilbert Collard

 

La menace d’un procès se rapproche pour Marine Le Pen et Gilbert Collard. Selon nos informations, le parquet de Nanterre a requis en fin d’année le renvoi de la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN) et du député, lui aussi RN, pour diffusion d’images violentes. L’ancienne candidate à la présidentielle et le parlementaire avaient diffusé des images d’exactions de Daech sur leurs comptes Twitter en décembre 2015. Les avocats des deux mis en cause contestent ces poursuites passibles de trois ans d’emprisonnement et de 50 000 € d’amende.

(…) Le Parisien

 

Radio classique : Éric Zemmour arrive, Maurice Szafran claque la porte (MàJ)

 

« Je considère Zemmour comme l’une des incarnations de la tradition des polémistes français » : réponse de Guillaume Durand au départ de Maurice Szafran

(…) Simple constatation pour conclure : sa puissance de feu vient du politiquement correct qui nous envahit, de l’effondrement d’une certaine classe politique qui met le centre et les extrêmes face à face. Maintenant, je n’empêcherai jamais certains de tes lecteurs de considérer qu’Eric Zemmour est un Maurras ou un Brasillach qui s’ignore. Je n’y crois pas une seule seconde. La vérité si je mens, disais-je. Mon explication n’est pas que caricaturale puisque son idole de départ fut le Falstaff pied noir Philippe Seguin. Cette obsession de l’assimilation à tout prix est nécéssaire si nous voulons endiguer le terrorisme. Mais pour moi, l’éternel sourire ricaneur de Zemmour porte un nom et un sentiment : l’inquiétude.

Radio Classique

Commenter cet article