Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 25 janvier 2019

 

 

 

Tahhan: «Netanyahou et Macron jouent un jeu dangereux en Syrie à des fins électorales»

 

L’État hébreu a frappé plusieurs cibles du gouvernement syrien et de son allié iranien. Officiellement, Israël dit avoir répondu au tir d’un missile vers son territoire. Le politologue franco-syrien Bassam Tahhan a livré son analyse de la situation à Sputnik France. Il y voit des impératifs stratégiques et… électoraux.

La tension est-elle montée d'un cran entre l'Iran et Israël? L'État hébreu a frappé dans la nuit du 20 janvier plusieurs cibles du gouvernement syrien et de son allié iranien. D'après Tsahal, il s'agissait d'objectifs appartenant à la Force al-Qods des Gardiens de la Révolution, située à l'aéroport de Damas et d'entrepôts de munitions, d'un centre d'entraînement et d'un autre de collecte de renseignement. Des batteries syriennes ont également été visées, selon le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, porte-parole de l'armée israélienne.

Lire la suite

 

La France prête à imposer des sanctions fortes contre l'Iran, selon Le Drian

 

La France est disposée à imposer des sanctions à l'encontre de la République islamique s'il n'y a pas de progrès dans les discussions sur son programme balistique, a annoncé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian cité par l'AFP.

La France se tient prête à introduire des sanctions contre Téhéran si aucun progrès n'est enregistré dans les discussions sur son programme balistique, a fait savoir vendredi Jean-Yves Le Drian.

«Nous avons commencé un dialogue très difficile (…). Nous sommes prêts s'il n'aboutit pas à avoir un usage ferme de sanctions et ils le savent», a déclaré le ministre lors de ses voeux.

La France exige que «l’Iran renonce à sa production de missiles et en particulier ses exportations en direction de certaines factions armées au Moyen-Orient», a-t-il souligné.

Lire la suite

 

 

Journaliste iranienne arrêtée aux USA : Téhéran condamne un «acte politique inacceptable» (VIDEO)

 

Les bureaux de l'ONU à Téhéran ont vu des dizaines de manifestants protester contre l'arrestation d'une journaliste iranienne aux Etats-Unis. Le ministère iranien des Affaires étrangères réclame «la libération immédiate» de la journaliste.

Quelques dizaines de manifestants se sont réunis le 23 janvier à Téhéran, devant les bureaux de l'ONU, pour demander la libération de la journaliste américano-iranienne Marzieh Hachemi, arrêtée le 13 janvier aux Etats-Unis par le FBI. Elle serait visée par «un mandat de témoin matériel» dans une affaire en cours devant un tribunal fédéral de Washington. Marzieh Hachemi travaille notamment pour la chaîne publique iranienne en anglais Press TV.

Les protestataires, à l'instar du gouvernement de la République islamique d'Iran, dénoncent une arrestation motivée par des raisons politiques. «Si le gouvernement américain a des problèmes avec le gouvernement iranien, il doit utiliser n'importe lequel des canaux dont il dispose pour faire pression sur le gouvernement iranien», a expliqué Foad Izadi, professeur adjoint à l'Université de Téhéran présent à la manifestation à la caméra de Ruptly.

Lire la suite

 

 

Le Hamas répondra massivement et immédiatement à une attaque sur Gaza

 

Le quotidien libanais a expliqué que l'envoyé qatari dans la bande a averti que l'armée israélienne était en état d'alerte, anticipant un possible conflit frontalier

Le Hamas a envoyé un avertissement à Israël, disant qu’il répondrait avec force et immédiatement à toute attaque contre la bande de Gaza, a fait savoir un journal libanais vendredi.

Citant une source anonyme issue du groupe terroriste à la tête de la bande de Gaza, le quotidien Al-Akhbar a également noté que le Hamas refuserait tout argent du Qatar alors qu’Israël a placé de nouvelles conditions sur ce transfert de fonds, selon les médias israéliens

La source a expliqué que ces conditions portaient notamment sur un refus israélien que ces fonds servent à rémunérer un certain nombre de hauts-responsables du Hamas

Lire la suite

 

 

Crise au Venezuela : la Russie et les Etats-Unis s'opposent sur l'avenir de Nicolas Maduro

 

La crise au Venezuela prend une dimension internationale. De nombreux gouvernements ont apporté leur soutien à Juan Guaido, après que celui-ci s'est autoproclamé président par intérim, mercredi 23 janvier. Comme le Brésil, l'Argentine, la Colombie ou le Canada, les Etats-Unis ont immédiatement reconnu l'opposant à Nicolas Maduro comme chef de l'Etat.

Farouche détracteur de Nicolas Maduro, Donald Trump a tenu des propos virulents contre l'héritier de Hugo Chavez. "Les Vénézuéliens ont trop longtemps souffert aux mains du régime illégitime de Maduro", a fustigé le président américain sur Twitter, ajoutant qu'il n'excluait pas d'intervenir militairement si le président vénézuélien réprimait la contestation par la force.

Lire la suite

 

Voir : EN DIRECT - Crise au Venezuela : l'Allemagne prête à reconnaître Juan Guaido comme président faute d'élections libres

Lire aussi : Pétrole et chaos: le Venezuela deviendra-t-il «la Libye de Trump»?

 

La Chine tire un missile «tueur de porte-avions» pouvant atteindre les États-Unis (vidéo)

 

Une vidéo publiée sur Twitter montre un tir d'un missile balistique chinois Dong-Feng 26 (DF-26). La portée de ce missile lui permettrait d'atteindre les États-Unis.

Selon les informations de la Fédération des scientifiques américains (Federation of American Scientists — FAS), un des sites de lancement de DF-26, récemment déployés, se trouve dans la région autonome de Mongolie-intérieure, dans le nord de la Chine.

D'après les experts militaires américains, le déploiement de missiles de ce type offre à la Chine la possibilité d'attaquer les bases militaires situées sur l'île américaine de Guam, dans l'océan Pacifique. Selon l'expert du Center for the National Interest Harry Kazianis, ces missiles seraient capables d'éliminer des navires en mouvement dans un rayon de 4.000 km, ce qui ferait d'eux de véritables «tueurs de porte-avions».

Source

 

Chine : « Siniser l’islam pour le rendre compatible avec le socialisme », nouveau projet gouvernemental

 

La Chine a adopté un plan quinquennal pour « guider l’islam afin de le rendre compatible avec le socialisme« . L’anthropologue Sabine Trebinjac, directrice de recherche au Laboratoire d’ethnologie et sociologie comparative du CNRS, revient sur ce projet de « sinisation » et l’histoire de la présence de l’islam en Chine.

Depuis le printemps 2017, une violente répression s’est abattue sur les Ouïghours, une minorité turcophone, de culture musulmane, vivant au Xinjiang, une province située à l’extrême nord-ouest de la Chine, l’ancien Turkestan oriental. En décembre 2018, le haut responsable des Nations unies pour les droits de l’homme, déclarait vouloir vérifier des « informations inquiétantes » sur l’existence de camps de rééducation où seraient détenues nombre de ces populations. Accusations que les autorités chinoises ont balayées d’un revers de main, demandant le « respect de la souveraineté de la Chine« .

Pour livrer quelques clés de lecture et tenter de comprendre comment une telle situation a pu se développer, nous avons demandé à l’anthropologue Sabine Trebinjac de revenir sur la présence de l’islam en Chine, depuis son arrivée au tout début du VIIIe siècle. Parlant à la fois le chinois et le ouïghour, Sabine Trebinjac travaille au Xinjiang depuis plus de 30 ans.

Un plan sur 5 ans pour « siniser » l’islam afin de le rendre « compatible avec le socialisme » est évoqué au plus haut niveau du gouvernement chinois. Qu’entendent les autorités de Pékin par cette « sinisation »?

L’Islam en tant que tel est perçu par le gouvernement chinois comme un mouvement radical, raison pour laquelle il veut procéder à sa « déradicalisation »… en le rendant « chinois ». De la même façon que cela a été fait pour l’économie socialiste, avec l’instauration d’un « capitalisme à la chinoise ». Siniser l’Islam, c’est donner naissance à un « islam à la chinoise » : pratiquer la langue chinoise, vivre comme un Chinois – donc notamment manger du porc -, et surtout être loyal envers le Parti communiste au pouvoir (les personnes internées doivent prêter serment de fidélité au PCC).

Récemment, les représentants de plusieurs associations musulmanes de huit provinces et régions (parmi lesquelles Beijing, Shanghai, Hunan, Yunnan, ou encore le Qinghai) se sont réunis pour discuter de ce projet de sinisation de l’Islam sur cinq ans (2018-2022), concluant que « l’islam en Chine devrait être guidé par la pensée de Xi Jinping sur le socialisme avec des caractéristiques chinoises pour une ère nouvelle », président qui comme Mao en son temps, désire contrôler « le cœur et les esprits ».

Pourquoi la Chine réprime-t-elle la minorité ouïghour du Xinjiang ?

Parce que ce sont des populations qui se perçoivent d’abord en tant qu’ouighours, – souvent par rapport aux oasis dans lesquelles elles vivent- plutôt qu’en se désignant comme faisant partie de la République populaire de Chine. Rappelons que cette minorité vit, selon la constitution chinoise, dans « la province autonome ouïghoure du Xinjiang », ce qui aurait dû leur conférer une certaine liberté, qu’ils n’ont pas dans les faits. Il est aussi important de rappeler que le Xinjiang est avant tout, pour Pékin, une des pièces maîtresses de son projet économique OBOR -One Belt, One Road – (les Nouvelles routes de la Soie) qui relient la Chine à l’Europe par le train. Ces routes passant par l’Asie centrale et donc le Xinjiang, Pékin veut s’assurer d’une totale sécurité.

De quand date ce changement d’attitude envers les Ouighours ?

On peut dire que cela a véritablement commencé après le 11 septembre 2001. Les autorités ont craint des attentats islamistes et une radicalisation de certains membres de cette communauté. Faisant le constat d’un renouveau de la piété religieuse, qui passe notamment par la pratique du ramadan, elles ont accru leur surveillance et le contrôle de ces populations aujourd’hui stigmatisées, puisque considérées comme des « extrémistes » ou des « séparatistes » potentiels.

En 2009, des événements interethniques dramatiques entre Ouighours et Han (la population chinoise majoritaire) ont jeté un nouveau discrédit sur cette communauté. Les premiers « disparus », comme on appelle ces personnes dont on n’a jamais plus retrouvé la trace, datent de cette époque. La situation n’a fait ensuite que s’aggraver à partir de 2014, avec les attentats de la gare de Kunming (Yunnan) et de la Place Tiananmen à Pékin, attribués par le gouvernement chinois à des groupes séparatistes ouïghours. […]

Cette « sinisation » ne semble pas seulement concerner les musulmans. Des églises catholiques et des temples protestants ont été récemment fermés en Chine. Au même titre que le Coran, le contenu de la Bible, doit être aussi réécrit pour « établir une compréhension correcte du texte ». Quelles sont ces « caractéristiques chinoises » que le parti du président Xi Jinping souhaite insuffler ?

Comme je le disais, cela concerne avant tout la maîtrise de la langue chinoise, le mandarin. Des destructions de livres en ouighours ont été signalées. Il est même question d’autodafés. La volonté d’imposer ces « vertus chinoises » n’est pas véritablement nouvelle. Outre l’Islam, les différentes communautés religieuses tolérées par le gouvernement chinois – Bouddhisme, Catholicisme et Protestantisme – sont soumises aux mêmes directives. Tout comme le taoïsme, l’unique religion véritablement chinoise. Rappelons ici que le confucianisme doit être considéré comme une morale, et non une religion. […]

Est-on dans un mouvement d’éradication des religions en Chine ?

En réprimant le développement fulgurant que connaissent aujourd’hui les religions en Chine, et parmi elles l’Islam, nous sommes plutôt dans une tentative d’établissement d’un nouvel ordre. D’une sorte de régulation. Bien que la liberté religieuse soit inscrite dans la constitution depuis les années 1980, le Parti communiste chinois est officiellement athée.

L’Islam chinois en chiffres

Parmi les 55 ethnies que compte la Chine, les plus importants groupes musulmans sont les Hui (9.8 millions, soit 48%), les Ouighours (8.4 millions, 41%), les Kazakhs (1.25 million, 6,1%), les Dongxiang (514.000, 2,5%), les Kirghizes (161.000), les Salars (105.000), les Tadjiks (41.000), les Ouzbeks, Bonans et Tatares (environ 21.000). Ces chiffres datent d’un recensement effectué en 2000. En 2009, le Pew Research Center a conclu qu’il existait 21.667.000 musulmans en Chine, soit 1,6% de la population totale (1.387 milliards).

Sciences & Avenir

 

Pakistan : une avocate australienne violée, affamée, gardée prisonnière et forcée de se convertir à l’islam par « l’homme de ses rêves »

 

Lara Hall, 30 ans, s’envola pour le Moyen-Orient quand sa relation avec « l’homme de ses rêves » devint plus sérieuse après qu’il lui offrit une vie de luxe dans sa somptueuse villa.

Son épreuve infernale commença lorsqu’elle se lia d’amitié avec une femme, Rhianna, originaire du Pakistan, dans un train en 2013.

Les deux femmes devinrent de solides amis, ce qui amena Lara à enseigner l’anglais et à être accueillie dans la famille de Rhianna.

Lara, qui luttait contre un trouble obsessionnel-compulsif et qui avait peu de famille, s’était remplie d’adoration pour les parents de Rhianna.

Un soir, lors d’un appel Skype à la famille de Rhianna, elle fut présentée à Sajjad – un parent et, selon lui, un collègue avocat.

Ils se sont suivis sur Facebook et ont noué une amitié qui a duré quelques années.

Pour Lara, dont les problèmes d’enfance et les problèmes de santé mentale ont entraîné une dépression, l’affection et les messages d’attention de Sajjad l’ont aidée à traverser cette épreuve.

BIENVENUE DANS LA FAMILLE

Sajjad a dit qu’il pouvait lui offrir « une vie heureuse et étonnante » si elle le considérait.

Désireuse de se mettre à l’abri des turbulences de sa vie à Sydney, en Australie, Lara a admis qu’elle avait été « séduite » par ses promesses.

Elle l’a dit au Daily Mail Australia : « Il m’a dit qu’il avait cinq maisons, qu’il avait un contrat d’achat pour une maison espagnole, qu’il disait que nous pourrions y vivre et que je pourrais décorer comme je voulais – il m’a même envoyé des photos de la maison. »

« J’ai été séduite par la promesse de cette vie étonnante avec lui. Il disait toujours : « Je remplirai tous tes espaces vides ».

« Et je connaissais sa famille ici depuis longtemps. »

Pour s’assurer que Lara était convaincue qu’il disait vrai, Sajjad a pris contact avec la sœur jumelle de Lara, Amy, qui était ravie que Lara ait trouvé quelqu’un de si aimant.

Après des années de discussion en ligne, Sajjad a demandé à Lara de le rejoindre au mariage de son frère au Pakistan.

Ainsi, le 23 avril de l’année dernière, Lara a pris l’avion pour le rencontrer, mais elle n’a pas eu la grande maison à laquelle elle s’attendait – il y avait vingt personnes entassées dans cinq chambres.

La maison sale était jonchée de détritus et ne ressemblait en rien aux photos de la villa d’inspiration espagnole qu’on lui a montrée sur Facebook.

Cette femme de 30 ans a été violée à plusieurs reprises par Sajjad, battue, affamée pendant des jours et humiliée. Elle a été forcée de s’allonger sur le dos avec les jambes ouvertes pour « aérer » son vagin et il lui a fracassé la tête contre un lavabo parce qu’elle avait perdu un peu de shampooing.

VIOLÉE PAR SON BOURREAU

Sajjad a essayé de la forcer à l’épouser et de la convertir à l’islam – mais elle a refusé ses demandes.

Dans une quête désespérée de liberté, elle a réussi à contacter le consulat et le haut-commissariat australiens, mais dit avoir été laissée tomber.

On lui a dit qu’elle devait se mettre en sécurité et appeler la police, mais elle a dit au Daily Mail Australia qu’elle avait trop peur d’aller voir les autorités parce qu’elle avait dépassé la durée de son visa de 30 jours.

Elle a donc envoyé un message au Dr Kaiser Rafiq, directeur général du club AFOHS – un club réservé aux membres des forces armées et aux diplomates sur Facebook.

MARIAGE FORCÉ

Finalement, elle a eu le courage d’appeler la police après s’être barricadée dans une chambre. Heureusement pour la femme traumatisée, ils l’ont escortée jusqu’à une station locale et elle a été confiée aux soins du Dr Rafiq.

Après deux semaines passées chez lui, elle a déménagé chez un autre ami qu’elle avait également rencontré en ligne, Rafi. Elle a pris l’avion avec son amie pour Islamabad, au ministère de l’Intérieur.

Malgré son épreuve tragique, elle a été menacée de prison pour avoir dépassé la durée de son visa, mais s’en est heureusement sortie avec une amende et on lui ordonna de quitter le pays.

Elle essaya de nouveau d’obtenir de l’aide de l’ambassade d’Australie car elle n’avait pas d’argent pour rentrer chez elle, mais elle a été confrontée à plus de paperasserie.

Elle a créé une page GoFundMe et s’est mise en rapport avec l’Association chrétienne pakistanaise britannique. Ils lui ont payé des amendes et l’ont aidée à rentrer en Australie.

Wilson Chowdry, chef de l’organisation, a fustigé le consulat et le haut-commissariat australiens, affirmant qu’ils ne prenaient pas Lara au sérieux au vu des circonstances dangereuses.

Lara lance maintenant une pétition pour les femmes victimes comme elles et qui ont été laissés pour compte par le gouvernement australien.

The Sun

 

Italie : menacé par des juges pro-migrants, Salvini promet que sa ligne « ne changera pas » et reçoit un soutien massif sur Twitter

 

Un tribunal de Palerme a recommandé, jeudi, que le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini soit renvoyé devant la justice pour l’affaire des 150 migrants du navire Diciotti bloqués pendant dix jours en août dernier dans le port de Catane.

Matteo Salvini aura-t-il affaire à la justice ? C’est ce que recommande, jeudi 24 janvier, un tribunal de Palerme. L’instance demande que le vice-président du Conseil et ministre italien de l’Intérieur, chef de la Ligue, soit renvoyé devant la justice pour l’affaire des 150 migrants du navire Diciotti bloqués pendant dix jours en août dernier dans le port sicilien de Catane.

« Je risque de passer entre trois et 15 ans en prison pour avoir bloqué l’entrée en Italie d’immigrants illégaux. J’en reste sans voix », a réagi Matteo Salvini jeudi sur Twitter. « Je pose la question au peuple italien : dois-je continuer à être ministre, à exercer mes droits et à remplir mes devoirs, ou bien dois-je demander à tel ou tel tribunal de décider de la politique migratoire ? »

Le dernier mot pour renvoyer Matteo Salvini devant un tribunal revient au Sénat, qui devra voter à ce sujet.

France24

Depuis cette annonce, les réseaux sociaux se sont mobilisés en faveur de Salvini. Le mot-clé #SalviniNonMollare (#SalviniNabandonnePas) est dans le top des tendances Twitter en Italie et dans le monde.

« Merci pour cet incroyable signe d’affection, pour moi c’est très important : ensemble nous sommes plus forts que toutes les menaces. Je n’abandonne pas ! » écrit le ministre de l’Intérieur après la mobilisation de ses partisans suite à la décision de la Cour de Catane qui a demandé l’autorisation de poursuivre Matteo Salvini.

Le leader de la Ligue a ajouté : « Merci à ceux qui me montrent leur affection en tweetant #SalviniNonMollare, nous sommes une communauté merveilleuse ! Oui, je plaide coupable d’avoir défendu nos frontières et notre patrie. Et je n’abandonne pas » et « C’est même une tendance mondiale ! Merci pour votre incroyable affection et votre soutien, de l’Italie et de l’étranger : nous sommes plus forts, vous êtes plus forts qu’eux ! »

Il Giornale

 

 

Purley (Angleterre): Un homme brandissant une hachette poursuit les clients dans un magasin Tesco

 

Un homme brandissant une hache a poursuivi ses clients au sein d’une succursale d’un magasin Tesco à Purley, dans le sud de Londres.

Les clients se sont enfuis alors que l’homme franchissait la porte du supermarché en agitant une hachette.

[…]

voir vidéo (clic sur voir)

Les images ont été postées sur Facebook après l’incident. La police est maintenant à la recherche de l’inconnu, qui a couvert la moitié inférieure de son visage.

[…]

The Independent (

 

«Allah akbar»: un vol Paris-Tunis détourné en raison d’un passager dans le cockpit (vidéo)

 

Un Tunisien aurait prié et crié «Allah akbar» à bord d’un avion effectuant la liaison Paris-Tunis avant d’entrer dans le cockpit, selon des témoignages. L’avion a fait demi-tour pour atterrir à Nice.

Un passager agressif a pénétré dans le cockpit d'un avion reliant Paris à Tunis en plein vol jeudi après-midi. Le Boeing 737-800 de la compagnie Transavia a dû être dérouté vers Nice en raison du comportement violent du passager, relatent les médias.

Lire la suite et voir vidéo

Un vol Paris-Tunis a été contraint de se poser ce jeudi soir à l’aéroport de Nice. Un passager particulièrement agité qui voulait entrer dans le cockpit. Il a crié « Allah Akbar » lors de son interpellation.

[…]

Un homme s’est montré violent avec le chef de cabine. Selon des témoins il aurait aussi prié devant le cockpit avant de tenter d’entrer dans ce même cockpit.

Il a crié « Allah Akbar » lors de son interpellation comme le montre cette vidéo d’un passager.

[…]

France Bleu

 

 

300 migrants évacués d’un campement à Saint-Denis, plus de 400 accueillis dans le sud Seine-et-Marne

 

Quelque 300 migrants évacués d’un campement à Saint-Denis

L’Etat s’apprête à intensifier les opérations de ce type dans les semaines à venir, pour tenter de résorber les campements où plus de 2 000 personnes vivent dans le nord de la capitale.

Plusieurs centaines de migrants qui vivaient depuis des semaines dans un camp insalubre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) ont été évacués, vendredi 25 janvier, pour être mis « à l’abri ». Vers 7 heures, par un froid mordant d’à peine 2 °C, 300 migrants environ attendaient dans le calme, valise ou sac à dos à la main, de monter dans des bus qui devaient les emmener vers des centres d’hébergement, notamment des gymnases, en Ile-de-France. Le premier bus est parti à 7 h 40.

Le campement comptait environ 400 personnes, essentiellement des migrants venus de la corne de l’Afrique (Soudanais, Erythréens, Somaliens), selon le dernier décompte, avec des tentes qui s’étiraient le long de l’avenue du Président-Wilson, à la sortie de Paris. Les migrants évacués pourront être mis à l’abri et voir leur situation examinée dans ces centres où ils pourront rester quelques semaines, a fait savoir la préfecture de région, qui avait prévu sept bus pour l’opération.

[…]

Le Monde

Plus de 400 migrants ont été accueillis hier dans le sud du département.

Plus de 400 migrants ont été accueillis hier dans le sud du département, suite à l’évacuation de près de 1.800 réfugiés de leurs campements dans les rues de Paris. A Fontainebleau, la caserne Damesme a pu recevoir 150 personnes, à Vaux-le-Pénil, le centre d’accueil et d’examen des situations aménagé dans les anciens locaux de la Poste compte lui une centaine de migrants. Une centaine sont également hébergés à Champagne-sur-Seine.

Evasion FM

 

Migrants : Londres finance du matériel de surveillance en France pour empêcher les migrants de traverser la Manche

 

Paris et Londres ont signé un accord de coopération pour empêcher les migrants de traverser illégalement la Manche.

Paris et Londres veulent renforcer la lutte contre les traversées clandestines de la Manche. Dans ce cadre, le Royaume-Uni va financer le déploiement d’équipements de surveillance en France, dans le cadre d’un accord de coopération signé jeudi.

[…]

« Il n’y a pas d’eldorado »

Sur ces 7 millions, 3,4 avaient déjà été promis par Londres lors de la signature, en janvier 2018, d’un traité sur le contrôle de l’immigration. « Les migrants qui envisagent de traverser illégalement la Manche à bord d’une petite embarcation ne doivent en aucun cas douter du fait que la France et le Royaume-Uni sont déterminés à empêcher ces traversées »

[…]

Le texte prévoit également un renforcement de la coopération pour démanteler les filières de passeurs et prévenir les départs de migrants vers l’Angleterre

[…]

L’Express

 

«Allah»: une marque de papier toilette déclenche la colère des musulmans de France (vidéo)

 

Des musulmans estiment lire le mot «Allah» en arabe sur du «papier toilette blasphémateur» de Marks & Spencer en France et en Angleterre, précisément sur ce qui était censé représenter une feuille d’aloe vera. La marque a fini par retirer de la vente le produit. Une vidéo tournée dans un magasin montre une scène d’indignation.

Indignés de voir ce qu'ils considèrent comme le symbole d'«Allah» sur du papier hygiénique Marks&Spencer, des musulmans appellent à boycotter la marque.

Tout a commencé avec une vidéo postée sur YouTube par un internaute, qui affirmait voir le mot arabe «Allah» gravé en relief sur le papier hygiénique à 3 couches Aloe Vera. L'homme a appelé ses «frères et sœurs» à s'abstenir d'acheter ce papier, voire à boycotter complètement la marque.

Lire la suite

 

Commenter cet article