Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________________

Le 21 janvier 2019

 

 

 

Des frappes israéliennes sur des cibles iraniennes en Syrie font au moins onze morts

 

Israël a annoncé lundi avoir ciblé des positions iraniennes en Syrie. Ces frappes ont tué au moins onze combattants dont deux syriens, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Israël a indiqué avoir ciblé des positions iraniennes en Syrie, tôt ce lundi, après avoir intercepté dimanche une roquette visant son sol et lancée depuis le territoire syrien. Ces frappes ont tué au moins onze combattants dont deux syriens, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'armée israélienne "frappe en ce moment", c'est-à-dire au petit matin, la force Quds des Gardiens de la révolution iranienne en Syrie, a-t-elle écrit dans un communiqué, sans davantage de précisions sur le nombre de tirs. Elle a également mis en garde les forces syriennes contre "toute tentative de frapper le territoire ou les forces d'Israël", en référence à la roquette qu'elle dit avoir interceptée dimanche, tirée selon elle depuis le nord du plateau du Golan, territoire syrien. Les médias israéliens avaient parlé d'un missile sol-sol.

Des dépôts d'armes touchés. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a fait état de frappes de missiles israéliens dans le secteur de l'aéroport de Damas et les environs de la capitale. Ces bombardements ont touché des dépôts d'armes vraisemblablement iraniens et appartenant au Hezbollah, la milice chiite libanaise soutenue par Téhéran, selon cette ONG.

Lundi matin à Damas, l'agence de presse officielle syrienne Sana a fait savoir que la défense anti-aérienne syrienne avait riposté dans la nuit de dimanche à lundi à de nouveaux tirs "ennemis" contre la Syrie, après des frappes israéliennes menées dimanche dans la journée dans le sud du pays. "Notre défense anti-aérienne a riposté à des objectifs ennemis et en a visé plusieurs", a indiqué Sana sans plus de précisions.

Des "dizaines d'objectifs ennemis" interceptés par la Syrie. L'agence de presse officielle du régime du président Bachar al-Assad a par ailleurs fait part du survol par l'aviation israélienne "au-dessus du territoire libanais et de tirs depuis la Galilée et le lac de Tibériade", indiquant que la défense anti-aérienne avait réussi à intercepter des "dizaines d'objectifs ennemis".

Lire la suite

(..) Cette attaque aérienne a également touché l'aéroport international de Damas.

«Suite aux frappes, l'infrastructure de l'aéroport international de Damas a été partiellement endommagée», précisent-ils....

Source

 

 

Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie

 

Selon l'agence kurde Hawar, un véhicule a explosé au niveau d'un checkpoint à l'entrée d'une ville syrienne, sous contrôle des forces kurdes. Un convoi américano-kurde aurait été ciblé.

Une voiture piégée a explosé ce 21 janvier près d'un point de contrôle militaire près de la localité d' Ash Shaddadi, dansle nord-est de la Syrie (gouvernorat d'Hassaké, près de la frontière irakienne).

L'agglomération est sous contrôle de milices kurdes, notamment des Unités de protection du peuple (YPG), coalition armée à dominante kurde. Selon l'agence kurde Hawar, les explosifs auraient été dissimulés dans un véhicule de marque Hyundai.

L'explosion aurait été déclenchée contre un convoi américano-kurde par le chauffeur du véhicule. Sur Twitter, une photo a été publiée montrant un véhicule militaire en flammes.

Une agence proche des Forces démocratiques syrienne a publié une vidéo montrant une colonne de fumée.

Détails à suivre...

 

Dix Casques bleus tchadiens tués dans une attaque djihadiste au Mali

 

MALI L'une des plus meurtrières attaques de jihadistes contre l'ONU au Mali a coûté dimanche la vie à dix Casques bleus tchadiens, au moment où Paris annonce la reprise des opérations de la force du G5 Sahel...

Dix Casques bleus tchadiens ont été tués et au moins 25 autres ont été blessés dimanche dans une attaque djihadiste dans le nord-est du Mali, a annoncé le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, dans un communiqué.

Il a condamné avec fermeté ce qu’il a qualifié d'« attaque complexe » contre la base de l’ONU à Aguelhok, près de Kidal, une région toujours en proie à la menace djihadiste malgré plusieurs années d’intervention internationale. S’ils ont réussi à « neutraliser nombres d’ennemis » et à « poursuivre les assaillants dans leur déroute », les soldats de la paix ont essuyé de lourdes pertes.

Le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué dimanche soir l'attaque, indiquant qu'il s'agissait d'une «réaction» à la visite au Tchad du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon l'agence de presse mauritanienne Al-Akhbar.

Lire la suite

LIRE AUSSI: Mali : Aqmi revendique l’attaque, « réaction » à la visite de Netanyahu au Tchad

 

 

Pour le Liban, le temps est venu de réintégrer la Syrie au sein de la Ligue arabe

 

Bannie depuis fin 2011, la Syrie fera-t-elle bientôt son retour au sein de la Ligue arabe ? C’est en tout cas le souhait formulé par le Liban, hôte ce 20 janvier du quatrième sommet économique de l’organisation régionale.

Lire l'article

 

Cette arme russe est plus dangereuse que les ogives nucléaires, selon Foreign Policy

 

Les missiles conventionnels russes sont plus dangereux que les nucléaires, affirme le magazine américain Foreign Policy.

Selon ce média, les États-Unis font ainsi une grande erreur en se retirant du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) qui interdit non seulement le déploiement des missiles nucléaires à portée intermédiaire mais aussi les conventionnels.

Le magazine indique qu'à l'époque de la signature du Traité FNI, Moscou et Washington considéraient ces armes comme secondaires par rapport aux missiles nucléaires. Néanmoins, certains étaient conscients du potentiel des systèmes de précision. Foreign Policy fait notamment référence à Nikolaï Ogarkov, chef d'État-major de l'armée soviétique, qui a déclaré en 1984 que ces systèmes pouvaient «augmenter le potentiel destructif des armes conventionnelles» en les rapprochant «des armes de destruction massive en termes d'efficacité».

Foreign Policy souligne qu'actuellement la Russie qui a modernisé ses armes conventionnelles de précision les considère comme une alternative aux frappes nucléaires dans certains cas. D'après la doctrine militaire russe publiée en 2014, ces armes constituent un élément clé de la stratégie de dissuasion.

Le média indique également que l'Otan possède déjà d'un large arsenal de missiles installés sur des navires et des sous-marins ce qui n'est pas interdit par le Traité FNI. Si les États-Unis sortent de ce traité, la Russie aura les mains libres pour installer des armes conventionnelles de précision terrestres qui peuvent représenter une menace majeure pour les pays occidentaux.

Lire la suite

 

 

Gelsenkirchen (All.) : 20 à 30 jeunes, principalement des migrants, se déchainent à la gare et attaquent des passants

 

Samedi soir, la police a dû se déplacer à la gare centrale de Gelsenkirchen afin de procéder à une opération d’envergure. Un groupe de 20 à 30 jeunes, selon la police, principalement d’origine migrante, s’est déchainé. Ce groupe a attaqué des employés de tram et a molesté des passants.

Ce n’est pas le premier incident où des jeunes d’origine immigrée inquiètent les forces de sécurité. Par conséquent, une force de réaction rapide de la police fédérale est en action depuis environ deux semaines.

[…]

Focus.de

 

Chessy (77) : Un jeune homme de 19 ans violemment agressé par 6 migrants mineurs isolés à la sortie de la gare

 

Aux environs de minuit, vendredi 18 janvier, un jeune homme de 19 ans sort de la gare RER de Chessy. Il est alors agressé par 6 adolescents.

Trois le tiennent par les bras tandis qu’un autre lui assène un coup de tête au thorax.

Ils s’emparent de son téléphone portable. C’est alors qu’un maître-chien intervient ainsi que des agents de sécurité de la RATP.

Trois des agresseurs sont interpellés tandis que les autres parviennent à prendre la fuite.

Les adolescents interpellés sont âgées de 15, 16 et 17 ans. Deux sont de nationalité algérienne et le troisième est Syrien. 

Ils sont sans domicile fixe.

La République de Seine-et-Marne

 

Bautzen (All.) : des inconnus ont planté des croix portant les noms de victimes tuées par des migrants

 

Allemagne – Des croix ont été érigées ce week-end dans la vieille ville de Bautzen. Elles portaient des noms de victimes tuées par des migrants.

Le Protschenberg à Bautzen est une destination populaire pour les randonneurs. De la colline de la Spree, vous avez une vue magnifique sur la vieille ville. Le week-end dernier, les Bautzener ont été confrontés à une action macabre.

Des inconnus avaient érigé de grandes croix en bois sur un terrain. Selon la police, ils contenaient les noms de personnes tuées par des étrangers.

La police a saisi un total de 23 croix en deux jours.

Pour le maire de Bautzen, Alexander Ahrens (SPD), il ne s’agit pas seulement d’un délit administratif, qui a été commis lors de l’érection des croix. À son avis, l’incitation à la haine raciale est une infraction criminelle. M. Ahrens a déclaré qu’il n’était pas illégal de critiquer la politique d’immigration du gouvernement. Mais il est tout à fait illégal de dénoncer un groupe entier – les migrants – et dire qu’ils sont venus ici pour tuer des gens. « C’est une généralisation qui n’est pas permise et que je trouve absolument répugnante ».

(…) mdr.de

 

Bochum (All.) : La police s’alarme du nombre d’attaques au couteau « Les auteurs sont souvent des réfugiés ou des immigrés. »

 

Les attaques à coups de couteaux mettant la vie en danger sont de plus en plus fréquentes à Bochum. C’est ce que déclare la police. […]

Les chiffres le confirment : en moyenne, 25 brigades criminelles sont mises sur pied chaque année. L’année dernière il y en a eu 43, dont 25 attaques au couteau pouvant être mortelles.

Selon M. Dickel, responsable des forces de police chargées d’enquête en matière de crime, les auteurs de ces actes sont souvent des individus d’origine réfugiée ou issues de l’immigration : soit parce qu’ils ont moins confiance dans la police, qu’ils ont été eux-mêmes victimes ou qu’ils appartiennent à une culture où l’on porte un couteau.

[…]

A présent, la police veut y remédier. La brigade criminelle de Bochum a lancé la campagne « C’est mieux sans couteau. » dans les écoles. L’objectif est d’apprendre aux élèves à résoudre les conflits sans violence.

Derwesten.de

 

L’Allemagne ferme la porte aux demandeurs d’asile maghrébins

 

La chambre basse du Parlement allemand a classé, hier vendredi 18 janvier, un nombre de pays, parmi lesquels se trouve l’Algérie, comme « pays d’origine sûr », rapporte la chaîne de télévision allemande la Deutsche Welle.

Le vote prévoit ainsi l’élargissement de la liste des « pays d’origine sûrs », avec l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Géorgie. Le projet de loi a eu l’approbation de 509 membres, alors que 138 autres ont voté contre et 4 membres se sont abstenus. Cette nouvelle loi n’entrera en vigueur qu’après son approbation par le conseil fédéral, « Bundesrat ».

Cette mesure vise à réduire le nombre des demandeurs d’asile qui ne courent pas de danger dans leur pays d’origine. En d’autres termes, il s’agit d’une loi visant à faire face à la crise migratoire que vit l’Allemagne et le reste de l’Europe depuis quelques années, notamment à cause du nombre important de conflits armés au Moyen-Orient et au Sahel.

Ce classement permettra aux autorités Allemandes de refuser, spontanément, les demandes d’asile des citoyens de ces quatre pays sans en justifier les raisons, ainsi que l’accélération des opérations d’expulsion de ceux dont les demandes ont été refusées. […]

observalgerie.com

 

Attaque au couteau en Norvège : un « musulman » poignarde une femme, elle est dans un état critique, la piste terroriste envisagée

 

Le 18 janvier 2018

La police norvégienne a annoncé aujourd’hui enquêter sur une attaque au couteau perpétrée la veille à Oslo par un suspect de nationalité russe comme pouvant relever d’un « acte de terrorisme ». Dans une boutique du centre-ville de la capitale norvégienne, jeudi en milieu de journée, un homme avait poignardé une femme, hospitalisée dans un état critique mais stationnaire. Le suspect avait été rapidement arrêté.

(…) Le PST a été saisi de l’affaire à la lumière des éléments recueillis lors des premiers interrogatoires du suspect jeudi soir. « Il a dit qu’il voulait tuer des personnes et que c’était un acte de terrorisme », a précisé Mme Bjørnland à la chaîne NRK, qui présente l’homme comme étant musulman. Le PST dit ne pas soupçonner à ce stade que plusieurs personnes soient impliquées ni que d’autres attaques étaient été planifiées.

Les services ont précisé réfléchir à un éventuel ajustement du niveau de menaces. Dans une évaluation publiée en 2018, le PST jugeait « possible » une tentative d’attentat inspirée de l’idéologie islamiste radicale. Si cette piste était confirmée, ce serait la première attaque islamiste réussie à être commise en Norvège.

Le Figaro

 

Londres (Angleterre) : Neuf membres d’un « gang » incarcérés pour une « attaque homophobe à l’ acide » (Vidéo)

 

Un gang incarcéré pour une attaque à l’acide homophobe sur des clubbers

Sept membres de gangs ont été emprisonnés pour avoir pulvérisé de l’acide sur le visage de clubbers qui ont tenté d’ interrompre un combat.

L’incident, décrit comme «une vague de violence soutenue et sans relâche» infligée aux bons Samaritains, attaque qui a laissé [notamment] une victime avec des brûlures aux yeux et des fractures.

[…]

The Times

Compte rendu d’audience rendu public par la Metropolitan Police:

Le groupe d’hommes qui a lancé une attaque sans provocation, à la suite de laquelle plusieurs personnes ont été aspergées d’une substance nocive, ont été condamnés.

Huseyin Onel, 24 ans (30.03.94) sans domicile fixe, mais originaire de la région de Hackney, a été condamné à 17 ans de prison pour avoir appliqué une substance nocive causant des lésions corporelles graves

[…]

Mehmet Tekagac, 30 ans (03.09.88) de Kenworthy Road, E9 a été condamné à 14 ans et demi de prison pour avoir appliqué une substance nocive

[…]

Tekagac a également été condamné à huit ans pour vol et trois ans de violence.

Onur Ardic, 27 ans (02.11.91) de Frampton Park Road, E9 a été condamné à 14 ans de prison pour avoir appliqué une substance nocive causant des lésions graves.

[…]

Guven Ulas, 20 ans (21.12.98) de Pultney Street, N1, a été condamné à 30 mois de prison pour troubles violents.

Mustafa Kiziltan, 30 ans (10.09.88) sans domicile fixe, mais originaire de la région de Hackney, a été condamné à trois ans de prison au total – 27 mois pour troubles violents et neuf mois pour conduite dangereuse

[…]

Serkan Kiziltan, 22 ans (03.11.96) de Well Street, E9, a été condamné à 18 mois pour violences avec troubles.

Umit Kaygisiz, 21 ans (26.12.97) d’Orsman Road, N1, a été condamné à une peine totale de 28 mois d’emprisonnement pour violences et pour tentative de transfert d’un objet interdit en prison (à savoir un téléphone portable).

Yasam Erdogan, 24 ans (24.11.94) de Nightingale Road, N1, a été condamné à 18 mois de prison pour troubles violents

[…]

Turgut Adakan, 23 ans (20.06.95) de Roman Road, E6, a été condamné à 18 mois de prison pour troubles violents

[…]

Tous les neuf ont été condamnés à Wood Green Crown Court le jeudi 17 janvier.

Metropolitan Police

 

Un sénateur belge : « En Belgique (ou en France), l’immigration est subie. Ce n’est pas un flux mais un stock, une immigration de peuplement »

 

Le sénateur du parti de centre-droit belge publie un état des lieux de l’immigration en Belgique, pays le plus massivement concerné par l’immigration en Europe. Il s’inquiète de l’absence de débat sur les conséquences au long terme d’une immigration qui échappe au contrôle de l’administration.

FIGAROVOX.- Vous proposez dans votre livre de passer d’une «immigration subie» à une «immigration choisie»: la Belgique aurait, selon vous, perdu le contrôle de son immigration?

Alain DESTEXHE.- (…) À peu près les trois quarts de l’immigration, en Belgique comme en France, échappent au contrôle des autorités administratives du pays. Cette immigration sur laquelle nous n’avons quasiment aucun contrôle arrive soit par le regroupement familial, soit grâce à une demande d’asile, soit clandestinement. Autrement dit, tous les pays européens sont confrontés à des vagues migratoires, et la Belgique plus encore que les autres. Cette immigration a des conséquences démographiques importantes (la population belge a augmenté de 10 % en une vingtaine d’années), sans qu’on ne tienne compte de la volonté des peuples de ce pays.

(…) Le regroupement familial entraîne de nombreux abus, des effets de «cascade». Jusqu’en 2011, des ascendants qui n’ont jamais cotisé dans le système de sécurité sociale, … C’est exponentiel, ça ne s’arrête jamais. Il y a fort à parier que dans quelques années, tous les pays européens auront à accueillir les familles des Syriens qui ont été acceptés depuis la crise de 2015.

(…) N’importe qui peut comprendre que dans une classe de vingt élèves, si seuls quelques-uns sont en difficulté, on peut les aider à rattraper le niveau ; mais lorsque dans une classe tous les enfants ont une langue étrangère pour langue maternelle, comme c’est parfois le cas dans des milieux en outre assez défavorisés, alors ça devient beaucoup plus compliqué.

Vous soulignez qu’il est difficile d’obtenir des chiffres clairs sur l’immigration. Pourquoi? Et d’où tenez-vous les vôtres?

La source des statistiques est la même pour tout le monde: mes données proviennent de Statbel, l’office belge de statistiques. Mais la façon dont elles sont présentées par les organismes militants est souvent malhonnête. (…) Ainsi l’on voit que chaque année, les Européens de l’Ouest (en particulier les Français et les Néerlandais) sont toujours parmi les groupes les plus importants d’immigrés. Mais en réalité, les Français ou les Néerlandais vont et viennent, pour des raisons professionnelles… ou fiscales, mais ils repartent la plupart du temps. Et ils n’ont pas de difficulté à s’intégrer.

En revanche, les Guinéens, les Marocains, les Turcs… par exemple, viennent et s’installent définitivement: ce n’est pas un flux mais un stock, une immigration de peuplement.

90 % des Guinéens qui arrivent en Belgique n’en repartent jamais, tandis que seuls 1 % des Américains qui arrivent en Belgique s’y installent pour toujours. Pour rassurer, on n’exploite donc pas toutes les données disponibles. Cela empêche d’avoir un vrai débat sur l’immigration.

(…) Le Figaro

 

Migrants : Rome exige des sanctions contre la France et ceux qui «ne décolonisent pas l'Afrique»

 

Migrants : Rome exige des sanctions contre la France et ceux qui «ne décolonisent pas l'Afrique»

Accusant Paris de contribuer à appauvrir l'Afrique avec notamment le Franc CFA et d'être, de la sorte, responsable de la mort de migrants dans la Méditerranée, Luigi Di Maio a appelé l'Union européenne à sanctionner plusieurs pays.

Le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio souhaite que l'Union européenne (UE) prenne des sanctions contre les pays qui «appauvrissent l'Afrique» et sont selon lui à l'origine du drame des migrants en Méditerranée. «L'UE devrait sanctionner la France et tous les pays qui, comme la France, appauvrissent l'Afrique et font partir [les migrants], parce que la place des Africains est en Afrique pas au fond de la Méditerranée», a déclaré le 20 janvier Luigi Di Maio, en déplacement dans les Abruzzes, dans le centre du pays.

«Si aujourd'hui il y a des gens qui partent c'est parce que certains pays européens, la France en tête, n'ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains», a insisté Luigi Di Maio, chef politique du Mouvement 5 Etoiles qui gouverne avec la Ligue de Matteo Salvini.

Lire la suite

 

l’Italie a recensé trente terroristes en fuite, quatorze seraient en France

 

L’Italie a annoncé ce samedi 19 janvier avoir recensé trente terroristes en fuite à l’étranger. Elle souhaite qu’ils soient livrés à la justice pour purger leur peine de prison en Italie, comme l’ex-militant d’extrême gauche Cesare Battisti incarcéré lundi 14 janvier après trente-sept ans de cavale.

« Trente terroristes en fuite, 27 de gauche et trois de droite : les noms sont sur le bureau du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini », annonce le ministère dans un communiqué. « Il s’agit de la liste mise à jour que les services secrets et les forces de l’ordre ont à nouveau élaboré après l’arrestation de Cesare Battisti », indiquent les services du ministère. Ils précisent que « quatorze sont localisés en France » […]

Ouest France

Île-de-France : de plus en plus de migrantes originaires d’Afrique subsaharienne ou du Maghreb sans logement à la sortie des maternités

 

« On veut juste un petit coin », dit Bintou, 28 ans, sa petite fille d’à peine quelques semaines blottie contre son sein. Sans nulle part où aller à la sortie de la maternité, elle a été accueillie dans un des premiers centres d’hébergement d’urgence à Paris dédié aux jeunes mères sans-abris, dont le nombre explose.

« On a vu un afflux important, le centre s’est rempli en à peine une semaine », explique Alice Monchambert de la Croix-Rouge, qui gère ce centre situé près des Invalides. Ouvert le 17 décembre et pour trois mois dans les anciens locaux de la région Ile-de-France, le lieu accueille 22 mères et leurs bébés âgés de quelques jours à un mois.

Fin novembre en Ile-de-France, quinze femmes sortant d’une maternité étaient en attente d’hébergement et 62 femmes enceintes sans-abris avec un terme proche étaient identifiées pour une demande d’hébergement, détaille le ministère du Logement à l’AFP. (…)

Les maternités sont confrontées « de plus en plus régulièrement à des cas de mères en situation de précarité qui accouchent et n’ont aucun lieu d’hébergement à la sortie de la maternité », alertent les Hôpitaux publics de Paris (AP-HP).

Selon l’Agence régionale de santé (ARS), le phénomène touche en particulier douze établissements en France, qui signalent au moins un cas par semaine. Parmi ces maternités, onze sont en Ile-de-France (IDF). (…)

« Déjà quand j’étais enceinte, je venais dormir aux urgences pour ne pas rester dehors », raconte Bintou. Ils nous laissent dormir sur les brancards quand il n’y a pas trop de malades ».

Comme elle, certaines se sont retrouvées à la rue après avoir dévoilé une grossesse hors mariage ou avec un homme d’une autre confession religieuse. D’autres ont fui des violences, un mariage forcé ou ont été victimes d’un viol. Beaucoup sont sans-papiers: selon l’AP-HP, la majorité de ces femmes sont des migrantes originaires d’Afrique subsaharienne ou du Maghreb.

« Bébés-papiers »

« J’ai fait une demande d’asile, elle a été rejetée. Mais je vais refaire une demande: j’attends que le bébé ouvre bien les yeux pour pouvoir faire une photo pour sa carte d’identité », explique Pamela, originaire du Congo-Brazzaville et maman d’un petit garçon de dix jours.

Pour certaines, une fois sur le territoire français, avoir un enfant d’un père français est un pass pour obtenir un droit de séjour. « Il y a des cas de +bébés-papiers+. C’est une question de survie pour ces femmes, elles n’ont pas le choix », explique Béatrice Bilde, directrice de la résidence maternelle Les Lilas à Paris, un centre d’accueil mère-enfant ouvert toute l’année et géré par l’Armée du Salut.

« Généralement, le père reconnaît l’enfant et peut subvenir financièrement à ses besoins, mais il ne s’en occupe pas », dit-elle. (…)

lalibre.be

 

En France, 40% des jeunes sans emploi sont issus de l’immigration

 

(…) C’est là que le bât blesse. Car s’il est un problème douloureux, à la racine de tous nos maux, c’est bien celui-ci : un nombre aberrant de jeunes Français se trouvent aujourd’hui à l’écart de toute activité productive, dans la plus parfaite oisiveté, « la mère de tous les vices » selon la sagesse populaire. Ainsi l’OCDE, l’Organisation de coopération et de développement économiques, vient-elle de calculer ce chiffre terrifiant présenté l’autre semaine lors d’un séminaire OCDE-Ajef (Association des journalistes économiques et financiers) : « En France, 3 millions de personnes âgées de 15 à 34 ans ne sont ni en enseignement, ni en formation, ni en emploi, dont 40 % sont de jeunes issus de l’immigration », a-t-il été dit lors de cette réunion consacrée à l’intégration des migrants dans les pays de l’OCDE.

 

 

 

Macron : « L’accueil et l’hébergement des migrants sont inconditionnels, ça coûte 2 milliards d’euros, et il faut s’en féliciter ! »

 

Voir vidéo sur Twitter

Lire aussi :

Grand débat national : Macron verrouille la question de l’immigration

 

Affaire Benalla : six questions pour comprendre l'histoire des passeports

 

L'Elysée soupçonne son ancien chargé de mission d'avoir "falsifié" un document dans le but d'obtenir un passeport de service. Franceinfo revient sur les dessous de l'affaire des passeports diplomatiques. 

Nouveaux rebondissements cette semaine dans l'affaire Benalla. Après les révélations du Canard enchaîné sur les passeports de service d'Alexandre Benalla et les déclarations de l'Elysée sur la manière dont il se les serait procurés, l'ancien chargé de mission se retrouve au cœur d'une nouvelle polémique et a été placé en garde à vue, avant une probable nouvelle mise en examen. Des accusations auxquelles il devra répondre lundi 21 janvier devant la commission d'enquête parlementaire du Sénat. 

Pour y voir plus clair dans cette affaire de passeports, franceinfo récapitule ce que l'on sait sur ce dossier.

Lire l'article

 

Les images de la Super Lune de sang qui a éclaboussé le ciel cette nuit

 

Dans la nuit de dimanche à lundi les têtes se sont levées vers le ciel pour observer l'éclipse de Lune, phénomène très rare qui ne sera plus visible avant 2022. S’étant approché de la Terre, à une distance de 358.000 km, le satellite a paru plus grand qu’à l’ordinaire.

Le 21 janvier, les habitants d'Europe, d'Afrique et des Amériques ont été témoins d'un phénomène rare: la Lune, qui s'est rapprochée de la Terre à une distance relativement faible, en l'occurrence 358.000 km, s'est éteinte avant de se rallumer, iradiant d'une lueur rouge.

L'éclipse a duré plusieurs heures, durant lesquelles se sont succédées une première phase, où la pleine Lune était légèrement couverte de l'ombre de la Terre, puis une phase d'éclipse totale, et enfin une phase où la Lune est redevenue pleine et brillante d'un feu rouge-orangé.

Lire la suite

 

Commenter cet article

Kyren 22/01/2019 00:08

Pas un mot sur la mort d'Henri d'Orléans, comte de Paris... un comble pour un 21 janvier!

3guerremondiale 22/01/2019 08:09

Vous venez de me l"apprendre, et puis mon blog surveille surtout tous se qui pourrais nous menez a une guerre