Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 7 Décembre 2018

 

 

Kiev promet que ses navires traverseront le détroit de Kertch

 

Si besoin est, les navires de guerre ukrainiens continueront de passer par le détroit de Kertch, selon le ministre ukrainien de la Défense, Stepan Poltorak.

Les militaires ukrainiens «effectueront de nouvelles traversées [du détroit de Kertch, ndlr] en respectant tous les droits et normes internationaux» quand ils y seront prêts, a déclaré le ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak intervenant en direct sur la chaîne de télévision Priamoï (Direct).

Le détroit de Kertch

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le 25 novembre la frontière russe en mer Noire, près du détroit de Kertch. Selon le FSB, ils effectuaient des manœuvres dangereuses et refusaient d'obtempérer aux ordres des garde-côtes. Quelques heures plus tard, ces navires ont de nouveau essayé d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les gardes-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter.

Suite à cet incident, le parlement ukrainien a autorisé les navires ukrainiens à utiliser les armes sans sommation.

CNN a annoncé le jeudi 6 décembre, se référant aux propos de trois responsables américains, que les États-Unis se proposaient d'envoyer des navires de guerre en mer Noire en réaction à l'incident dans le détroit de Kertch, reliant le mer Noire et la mer d'Azov. 

Source

 

 

Après l'incident du détroit de Kertch, le Pentagone a mené un vol d'inspection en Ukraine

 

Le Pentagone a annoncé avoir mené un vol d'inspection extraordinaire en Ukraine dans le cadre du traité Ciel ouvert, quelques jours après l'incident naval impliquant trois navires de guerre ukrainiens qui ont violé la frontière russe dans le détroit de Kertch.

OC-135B

Les États-Unis ont effectué un vol d'inspection extraordinaire en Ukraine dans le cadre du traité Ciel ouvert suite à l'incident du détroit de Kertch où trois navires ukrainiens ayant violé la frontière russe ont été arraisonnés par les gardes-côtes russes, a annoncé le Pentagone.

«Aujourd'hui, les États-Unis et leurs alliés ont organisé un vol extraordinaire dans le cadre du traité Ciel ouvert. Le moment choisi pour ce vol est destiné à réaffirmer l'engagement des États-Unis envers l'Ukraine et les autres pays partenaires», a indiqué le Pentagone dans un communiqué.

Lire la suite

 

 

Iran : deux morts dans un attentat contre un poste de commandement de police

 

Un attentat à la voiture piégée contre un poste de commandement de la police a fait deux morts et des blessés ce 6 décembre à Chabahar, dans le sud-est de l'Iran, selon un nouveau bilan officiel revu à la baisse.

Un attentat à la voiture piégée contre un poste de commandement de la police a fait deux morts ce 6 décembre au matin, dans la ville portuaire de Chabahar, dans le sud-est de l'Iran, selon un nouveau bilan officiel. Initialement, les autorités avaient fait état de quatre morts. Téhéran a mis en cause dans la foulée «des terroristes soutenus à l'étranger». «Notez bien ceci: l'Iran traduira ces terroristes et leurs maîtres en justice», a ajouté le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif sur Twitter.

Lire la suite

 

 

 

 

Un soldat américain condamné à 25 ans de prison pour collusion avec Daesh

 

Un soldat américain basé à Hawaï a été condamné mardi à 25 ans de prison pour avoir tenté d'aider le groupe Daesh, auquel il avait prêté allégeance, a fait savoir le ministère de la Justice.

Agé de 35 ans, Ikaika Kang, qui avait conclu un accord de plaider-coupable, sera également placé pendant au moins 20 ans en liberté surveillée à sa sortie de prison.

"M. Kang a juré de défendre les Etats-Unis en tant que membre de notre armée, mais a trahi son pays en prêtant allégeance au groupe Etat islamique et en essayant de lui communiquer des documents", a déclaré dans un communiqué John Demers, procureur adjoint à la sécurité nationale.

Lire la suite

 

 

 

Dernier couac avant ses adieux : l'ambassadrice américaine à l'ONU échoue à faire condamner le Hamas

 

Elle en avait fait une «affaire très personnelle»,. Mais Nikki Haley, l'ambassadrice américaine à l'ONU, n'a pas réussi à réunir les deux tiers des votes nécessaires pour faire passer une résolution qui visait à faire condamner le Hamas.

Dernier couac avant ses adieux : l'ambassadrice américaine à l'ONU échoue à faire condamner le Hamas

L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Nikki Haley, qui quittera son poste à la fin de l'année, va partir sur un échec retentissant. En dépit de tous ses efforts, la diplomate, soutien inconditionnel d'Israël, a échoué à faire condamner le mouvement islamiste palestinien du Hamas par l'Assemblée générale de l'ONU, dans une résolution soumise le 6 décembre.

La version finale du texte, sur lequel elle travaillait depuis plusieurs jours, visait à condamner le Hamas «pour des tirs répétés de roquettes en Israël et pour incitation à la violence, mettant la vie de civils en danger». Il demandait en outre au mouvement islamiste ainsi qu'à d'autres entités militantes incluant le Jihad islamique palestinien, de «cesser toutes les provocations et activités violentes dont le recours à des engins aériens

Lire la suite

 

 

Deux ONG pro-palestiniennes primées par la France, l'ambassade d'Israël «choquée»

 

Deux ONG qui défendent la Palestine, l'israélienne B'tselem et la palestinienne Al-Haq, sont dans le viseur des relais d'Israël en France. L'ambassade de l'Etat hébreu se dit «choquée» que la France leur décerne un Prix des droits de l’homme.

A l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) de France a pris la décision d’honorer plusieurs associations pour leur engagement.

Parmi les lauréats 2018, deux associations ont attiré l'attention de l'ambassade d'Israël en France et d'une organisation juive française : l'israélienne B'tselem (Centre d’information israélien sur les droits de l’homme dans les territoires occupés) et la palestinienne Al-Haq (qui opère en Cisjordanie).

L'ambassade d'Israël choquée qu'une des associations prône le boycott

Opposée à l'occupation israélienne dans les Territoires palestiniens, la première a vu son directeur, Hagai Elad, accusé de «traître» par des élus israéliens du Likoud pour avoir plaidé la cause palestinienne devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

Lire la suite

 

 

Clap de fin pour l'Aquarius

 

Médecins sans frontières et SOS Méditerranée ont annoncé mettre un terme aux opérations de sauvetage de migrants du navire Aquarius, qui était privé de pavillon depuis deux mois. Mais les organisations étudient de nouvelles solutions.

Médecins sans frontières et SOS Méditerranée ont annoncé le 6 décembre dans des communiqués «mettre un terme» aux opérations de sauvetage de migrants de leur navire humanitaire Aquarius. Celui-ci était privé de pavillon depuis deux mois.

«Renoncer à l'Aquarius a été une décision extrêmement difficile à prendre», a déclaré Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS Méditerranée. Pour expliquer cette décision, MSF a déploré «les attaques menées ces 18 derniers mois par certains Etats européens» et les accusations «grotesques de trafic de déchets et d'activité criminelle» visant les deux ONG.

Lire la suite

 

 

Imbroglio gouvernemental en Belgique : le Premier ministre ira à Marrakech « à titre personnel »

 

Le Premier ministre a déclaré qu’il se rendra à Marrakech «à titre personnel». Une large majorité alternative (sans la N-VA) s’est dégagée en soirée, ce jeudi, pour demander au gouvernement d’approuver le pacte.

La Belgique s’est encore un peu plus enfoncée dans une crise devenue quasiment illisible pour le citoyen, jeudi. Le Premier ministre s’est exprimé à la Chambre, mais son intervention a suscité plus de questions qu’elle n’a fourni de réponse.

1 Qu’a dit le Premier ministre ?

Tout l’enjeu est de savoir si la Belgique va approuver le fameux pacte migratoire, conclu au sein de l’ONU. La première étape de cette approbation, c’est une réunion, ce lundi à Marrakech, où chaque Etat doit donner l’avancement des travaux dans son pays. La N-VA refusait que le Premier ministre s’y rende. A la Chambre, Charles Michel a déclaré : « Je suis Premier ministre et j’irai à Marrakech parce qu’il n’y aura pas de siège vide à Marrakech ». Mais, on le sait, il ne peut représenter le gouvernement sur ce dossier, parce qu’il n’y a pas de consensus concernant le pacte migratoire.

Le Premier ministre a donc demandé au Parlement de voter une résolution en faveur de pacte. Le vote est intervenu peu après 21 heures avec une majorité alternative, sans la N-VA (et sans l’extrême droite). « Je considérerai que si ce vote intervient, le signal émis par le parlement qui représente les citoyens de notre pays, sera un signal fort. », a dit Charles Michel avant le vote. Je considérerai que cette résolution m’oblige à titre personnel dans le respect de la constitution, des institutions. » […]

Le Soir

 

 

« Le pacte de Marrakech est dangereux » Damien Rieu

 

« Le pacte de Marrakech sur les migrations illégales est dangereux » Damien Rieu
 

 

François Asselineau demande un référendum sur le pacte de l’ONU sur les migrations

 

Vidéo du 4 décembre

 

La Lettonie rejette le pacte mondial de l’ONU sur les migrations

 

Le 6 décembre, la Parlement letton a voté contre la signature du Pacte mondial des Nations Unies sur les migrations.

Après un long débat, la Saeima a voté par 43 voix contre 31 pour rejeter le Pacte après avoir obtenu le pouvoir de décision effectif du cabinet intérimaire.

Lors du décompte des voix, l’Alliance nationale s’est associée au Nouveau Parti conservateur et aux législateurs de KPV LV, ainsi qu’à un certain nombre de députés verts et paysans pour voter contre le Pacte, tandis que les députés Harmony, New Unity et For Development/For ! ont voté pour.

Le vote de la Saeima est consultatif, mais le gouvernement a indiqué qu’il suivrait les directives qui lui ont été données par les législateurs.

(…) lsm.lv

 

France : Vols, violences physiques et sexuelles explosent en 2017

 

Violences. Le bilan annuel de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) pointe une année 2017 avec un nombre de victimes en hausse.

(…)

93.000 victimes de viol ou tentative de viol contre 58.000 en 2016

L’enquête de l’ONDRP constate une « forte augmentation », de 173.000 en 2016 à 265.000 en 2017, du nombre de personnes estimant avoir été victimes de ces violences « hors ménage », c’est-à-dire commise par un tiers n’habitant pas avec elles.  Parmi ces victimes, 93.000 disent avoir subi un viol ou une tentative de viol, contre 58.000 en 2016.

Les autres indicateurs inventoriés par l’ONDRP dressent un tableau plus sombre de la délinquance du quotidien que les précédentes années. Avec 569 000 ménages victimes de cambriolage ou d’une tentative de cambriolage recensés l’an dernier, la tendance est à la hausse après trois années de baisse (+21 % entre 2016 et 2017)

(…)

Valeurs Actuelles

 

 

Pacte de Marrakech : chez les Gilets Jaunes, la question de l’immigration surgit après celle de l’impôt

 

« Ils vont vendre le pays », « ce sera un remplacement des peuples ». Depuis le début de la semaine, un message alarmiste apparaît sur certains groupes de Gilets jaunes sur Facebook au sujet d’un texte appelé « pacte de Marrakech » sur les migrations. Le débat enflamme même la sphère politique : Les Républicains ont demandé ce mercredi 5 décembre au gouvernement d’organiser au Parlement un débat sur la question.

(…) LCI

« Macron doit être destitué avant le 10 décembre, car ce jour-là, il doit signer le pacte de migration de l’ONU », enjoint un poste du groupe Facebook « Alsace blocage national contre la hausse des taxes« . « 900.000 immigrés supplémentaires par an rien que pour la France », prédit la page « Gilet Jaune pour un droit de modifier la Constitution sur ordre du peuple« , dans un message publié mardi, et dans lequel est invoquée la théorie du grand remplacement : « Ne vous trompez pas, sous un apparat de droit de l’hommiste, il s’agit d’une invasion organisée de la France !! ».

(…) Europe 1

Si le mouvement est né du ras-le-bol fiscal et de la crise démocratique, un arrière-fond identitaire transparaît de plus en plus sur les réseaux sociaux. Il se fixe désormais sur le « pacte de Marrakech » relatif aux migrations, qu’Emmanuel Macron doit valider lundi prochain

Emmanuel Macron devrait ratifier lundi prochain le « pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » des Nations Unies, lors d’une conférence à Marrakech (Maroc). Sans portée contraignante, ce texte d’une quarantaine de pages ambitionne de renforcer la coopération internationale autour des migrations. Il suscite controverses et crispations dans plusieurs pays européens. Et, désormais, chez une partie des Gilets jaunes.

Avant les Gilets jaunes, tous les partis s’y préparaient : pour les élections européennes du 26 mai, premier scrutin du quinquennat, le débat serait d’abord identitaire. Les Républicains avaient arrêté l’axe de leur campagne : « Stop aux migrants ! ». Dès avril, Laurent Wauquiez promettait un référendum sur l’immigration. Le Rassemblement national, en parallèle, mettait plein cap sur la question identitaire. « C’est ce débat qui va tout emporter : va-t-on rester nous-mêmes ? » résumait l’un des proches de Marine Le Pen. Depuis huit mois, sa croisade contre la « submersion migratoire » et la « disparition de la nation » monte en puissance.

Même Emmanuel Macron avait amendé son discours. « Ceux qui croyaient à l’avènement d’un peuple mondialisé se sont profondément trompés. Partout dans le monde, l’identité profonde des peuples est revenue. Et c’est au fond une bonne chose », déclarait-il à la fin d’août, à l’occasion de son discours annuel devant les ambassadeurs. En novembre, il abandonnait son clivage entre progressistes et nationalistes au profit de « la souveraineté ».

Et puis la crise des Gilets jaunes est arrivée.

(…) L’Opinion

 

Sénat: « Désintégration de l’identité et partition du territoire » Le cout de l’immigration évalué à 6,2 milliards

 

 

Asile et immigration : « L’absence de lucidité par rapport aux enjeux, ce budget en est imprégné », dénonce Sébastien Meurant

La politique migratoire du gouvernement n’a pas convaincu la majorité de droite et du centre du Sénat. Les sénateurs ont décidé de rejeter, ce jeudi soir, le budget de la mission asile, immigration et intégration, porté par le gouvernement dans le projet de loi de finances pour 2019. « Disons-le tout net, le budget 2019 immigration, asile et intégration – pourtant en augmentation de 22,7%, à hauteur de 1,7 milliard d’euros – n’a aucune ambition politique de traiter ces immenses défis », s’est inquiété le rapporteur spécial de la commission des Finances, le sénateur (LR), Sébastien Meurant. « L’absence de lucidité par rapport aux enjeux, ce budget en est imprégné. »

(…)

Un taux d’application des décisions d’éloignement jugé « dérisoire » par le Sénat

Selon le rapport du Sénat, le taux d’exécution des mesures d’éloignement atteignait 12,5% au premier semestre 2018. « Le gouvernement fait semblant d’appliquer les décisions », a dénoncé Sébastien Meurant. Le groupe Union centriste ainsi que les Indépendants – République et Territoires, ont suivi leurs collègues LR dans le rejet du budget.

(…)

Des prévisions sur le nombre de réfugiés en 2019 « peu plausibles » pour  la commission des Lois

(…)

François-Noël Buffet a cependant regretté que le budget soit calqué sur « des hypothèses peu plausibles », « insuffisantes au regard de la réalité des phénomènes migratoires ». « La France reste exposée à une demande d’asile sans précédent », a-t-il averti.

Un budget « robuste et complet », selon le gouvernement

De son côté, le ministère de l’Intérieur, représenté ce soir par le secrétaire d’État Laurent Nuñez a qualifié le budget de « robuste » et « complet », un budget qui s’inscrit à une politique « très équilibrée ». « La France reste confrontée à une situation migratoire délicate, qui justifie de poursuivre et amplifier notre action », a expliqué l’ancien numéro 1 de la DGSI.

Sur l’immigration économique, Laurent Nuñez a indiqué que le gouvernement serait ferme, en prenant l’exemple de la Géorgie, dont les demandes d’accueil ont augmenté de 289%. « Notre détermination sera totale pour endiguer ce phénomène qui relève d’une immigration économique et qui concerne des personnes qui n’ont pas besoin de protection au sens du droit », a-t-il annoncé aux sénateurs.

(…)

Public Sénat

 

Le gouvernement « ne fait presque rien » contre l’immigration illégale : 9 obligations de quitter le territoire sur 10 ne sont pas exécutées

 

(…) Une immigration irrégulière contre laquelle le gouvernement ne fait presque rien, dénonce le Sénat. Dans son rapport, il indique que les crédits qui sont alloués à la lutte contre cette immigration ne représentent que 8 % de la politique migratoire. Cela ne représente que 150 millions d’euros. Si un effort est réalisé sur la rétention des clandestins, il est en revanche « quasi nul depuis quatre ans sur les crédits dédiés à l’éloignement ». Une politique d’éloignement par ailleurs rarement mise en œuvre, souligne le rapport de François-Noël Buffet : alors que 103 940 mesures d’éloignement ont été prononcées en 2017, seules 17,5 % d’entre elles ont été réellement exécutées. Et les obligations de quitter le territoire français (OQTF) décidées en 2018 n’aboutissent pas non plus : « Sur les six premiers mois de 2018, 12,6 % des décisions d’éloignement seulement ont été exécutées. »

(…) Le Point

 

L’UE annonce 1,3 milliard d’euros d’aide pour le Sahel, dont 500 millions financés par la France

 

L’Union européenne et la France vont prendre en charge la plus grande partie du financement de projets de développement, axés sur la prévention du djihadisme, de l’organisation G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), ont-elles annoncé lors d’une réunion de bailleurs de fonds à Nouakchott.

« Je suis heureux d’annoncer que le soutien de l’Union européenne au Programme d’Investissements Prioritaires (PIP) s’élève à présent à 800 millions d’euros. Cela comprend l’annonce aujourd’hui de 122 millions d’euros d’argent frais », a déclaré depuis la capitale mauritanienne le commissaire européen pour la Coopération internationale et le Développement, Neven Mimica. La France de son côté va ajouter 220 millions d’euros de financements nouveaux à 280 millions d’euros déjà engagés, a-t-on précisé de source diplomatique française.

De cette manière, « la France (…) investira 500 millions au profit des priorités » du G5 Sahel, a souligné le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. « La moitié de cette somme concerne des projets déjà en gestation et en cours (…) L’autre moité sera octroyée de manière accélérée dans les deux ans qui viennent pour vous permettre d’être au rendez-vous de vos priorités », a ajouté M. Le Drian. […]

AFP via Le Figaro

 

Ivan Rioufol sur les manifestations des Gilets Jaunes : «S’il n’y avait pas eu de violences, le pouvoir n’aurait pas reculé d’un iota»

 

Ivan Rioufol (Le Figaro) : « Ce que l’on constate aujourd’hui, c’est que le pouvoir a reculé à chaque fois qu’il y a eu de la violence dans la rue. S’il n’y avait pas eu de violence dans les rues, le pouvoir n’aurait pas bougé d’un iota.»
– CNEWS, 7 décembre 2018, 9h43

 

BHL assimile les Gilets jaunes au nazisme et appelle à soutenir Macron

 

Bernard-Henri Lévy

En pleine crise des Gilets jaunes et alors que ceux-ci s’apprêtent à descendre dans les rues samedi 8 décembre pour la 4e fois de suite, Bernard-Henri Lévy a dénoncé le mouvement qui, selon lui, n’a pas «le courage de virer les fachos de droite et de gauche» qui «l’infestent». Il a également appelé à soutenir Emmanuel Macron. La Toile a vite réagi.

Alors que le mouvement des Gilets jaunes est loin de s'essouffler à la veille de la nouvelle manifestation prévue pour le samedi le 8 décembre, le philosophe Bernard-Henri Lévy y met aussi du sien. Sur son compte Twitter il a publié le 6 décembre une série de messages, dénonçant les Gilets jaunes qu'il accuse d'être «infestés» de «fachos de droite et de gauche».

Lire la suite

 

 

Éric Zemmour : "Le quinquennat de Macron est mort"

 

Selon le polémiste, le président de la République ne devrait pas sortir indemne de la première grave crise sociale du quinquennat.

Voir vidéo

 

En pleine crise des gilets jaunes, Emmanuel et Brigitte Macron reçoivent « Le Monde »… pour parler déco

 

Entre les deux premiers samedi de manifestation des gilets jaunes, Emmanuel et Brigitte Macron ont reçu, le 22 novembre, le journal « Le Monde » pour vanter les travaux de rénovation de la salle des Fêtes du palais de l’Elysée, censée devenir « un espace de dialogue ». Avec les gilets jaunes, justement ?

La vie, les Français le savent bien, ce ne sont pas que les taxes sur l’essence ou l’état de notre démocratie. Parfois, ce sont aussi des papiers peints à refaire. Ainsi, pendant que les médias et l’opinion avaient les yeux rivés sur les gilets jaunes dans l’attente de savoir comment allaient tourner les choses, Emmanuel et Brigitte Macron recevaient, le jeudi 22 novembre, le journal Le Monde pour parler… déco. Car figurez-vous que derrière les grilles de l’Elysée, une autre révolution se jouait : le couple présidentiel a officiellement lancé des travaux de rénovation de la salle des Fêtes du palais.

600.000 euros de rénovation

Le chef de l’Etat en personne, écrivent nos confrères, « a tenu à superviser lui-même, jeudi 22 novembre« , le lancement du chantier. Lequel doit se terminer avant le 15 janvier et coûter quelque 600.000 euros, dont 300.000 rien que pour… la moquette. Il faut dire que celle-ci ne vient pas de chez Saint-Maclou : « Constituée de deux tonnes de laine, elle a été teinte en Belgique et tissée à la Manufacture royale du Parc d’Aubusson », nous apprend-on.

 

 

Commenter cet article