Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 1 Décembre 2018

 

 

 

G20 : Poutine a tapé dans la main de ben Salmane, mais a-t-il serré celle de Trump ? (VIDEOS)

 

Cette première journée du sommet du G20 en Argentine était l'occasion pour les dirigeants des 20 premières économies du monde de se retrouver. Vladimir Poutine a chaleureusement salué le prince héritier Mohammed ben Salmane.

A l'occasion de la première journée du sommet du G20, ce 30 novembre à Buenos Aires en Argentine, les dirigeants se sont prêtés à la traditionnelle photo de famille. 

Prenant place pour la première séance, Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane se sont tapés dans la main.

La retransmission vidéo du G20 ne permet toutefois pas de savoir si Vladimir Poutine et Donald Trump se sont bien serré la main. Le réalisateur a en effet choisi un autre plan à l'instant crucial.

Dans un tweet du 29 novembre, Donald Trump avait annoncé qu'il jugeait préférable d'annuler sa rencontre avec Vladimir Poutine. Elle aurait dû avoir lieu en marge de cette réunion du G20 pour leur permettre d'aborder la question de la crise ukrainienne.

Source

 

 

Pakistan : coups de feu contre la maison où sont réfugiées deux filles d’Asia Bibi

 

Un groupe d’islamistes a tiré des coups de feu sur la maison où sont réfugiées deux des filles d’Asia Bibi, ce qu’a dénoncé Joseph Nadeem qui prend soin de la famille de la mère catholique qui fut condamnée à mort en 2010 sur une fausse accusation de blasphème.

« Nous avons peur. Voici quelques jours, les islamistes ont tiré contre la porte de notre maison. Nous recevons continuellement des menaces et, plus d’une fois, nous avons été filés », a déclaré Joseph Nadeem qui héberge deux des filles d’Asia Bibi […]

Du fait que Asia Bibi et son mari Ashiq sont pratiquement analphabètes, Nadeem les a aidés avec des avocats, et il a accompagné Ashiq et sa fille Eisham dans leurs déplacements à l’étranger […]

[Depuis le 31 octobre, date de l’acquittement] les filles d’Asia Bibi [Esha et Eisham] et la famille de Nadeem ont dû changer de maison à quatre reprises : « Les islamistes nous poursuivent et chaque fois que nous nous sentons en danger, nous fuyons immédiatement. Nous ne pouvons même pas aller acheter de la nourriture. Je ne sors que la nuit et le visage couvert », a déclaré Nadeem […]

Source

 

Des chrétiens finlandais affirment avoir été torturés dans une prison malaisienne

 

Des missionnaires finlandais, qui ont passé huit jours dans une prison malaisienne pour leurs activités religieuses, affirment avoir dû dormir sur un sol de ciment avec des cafards et avoir souffert de déshydratation. Le prosélytisme chrétien est illégal en Malaisie et est passible de cinq ans d’emprisonnement, raconte le site Hufvudstadsbladet.

Quatre Finlandais arrêtés par la police malaisienne pour avoir prêché la religion chrétienne en violation des lois anti-missionnaires de cette nation ont été libérés et sont rentrés dans leur pays d'origine, relate le journal Hufvudstadsbladet.

À l'aéroport de Helsinki-Vantaa, une foule enthousiaste qui comprenait des activistes chrétiens chantant des hymnes ainsi que des hommes politiques des démocrates chrétiens et du parti finlandais, a accueilli les missionnaires.

Selon Timo Valtonen, l'un des missionnaires, ils ont été arrêtés dans leur chambre d'hôtel depuis laquelle la police les a conduits dans l'une des prisons les plus célèbres du pays. Décrivant leur épreuve de prison de huit jours, M.Valtonen a affirmé avoir été torturé par des responsables malaisiens.

Lire la suite

 

Note: encore une énième preuve que l’Islam n’est pas une religion de paix

 

 

Etats-Unis : l'ancien président George H.W. Bush est mort à 94 ans

 

George H.W. Bush, le 41e président des Etats-Unis qui avait géré la fin de la Guerre froide et gagné la guerre du Golfe, est mort à 94 ans le 30 novembre, quelques mois seulement après son épouse Barbara.

Etats-Unis : l'ancien président George H.W. Bush est mort à 94 ans

Fils de sénateur, élu du Congrès, diplomate, chef de la CIA, vice-président, président (1989-1993), père de deux gouverneurs dont l'un, son aîné George W. Bush, a ensuite passé huit ans à la Maison Blanche : George Bush senior incarnait le patricien de la côte Est, malgré son enracinement au Texas.

Lire la suite

 

 

 

Natacha Polony : « Les minorités et leurs dogmes étouffent nos libertés ! »

 

Vers une guerre de religion, infos du 1 Décembre 2018

 

FIGAROVOX.- Votre livre «Délivrez-nous du bien», évoque le titre L’empire du Bien de Muray. Est-ce voulu?

Natacha POLONY.- Totalement. Philippe Muray faisait de l’anticipation mais aujourd’hui, tout ce qu’il décrivait prend vie. C’est un étonnant cauchemar.

Comme dans les récits de Philippe Muray, des gens qui se croyaient jusqu’à présent à peu près corrects, dans les clous, pas des héros mais des gens bien, se retrouvent mis en accusation pour une blague, une attitude… Vous ne considérez pas que la France impose un racisme d’État? Vous êtes un blanc dominant aux réflexes postcoloniaux. Vous mangez de la viande? Vous êtes un nazi. Vous plaisantez sur les femmes battues? Vous êtes viré du service public audiovisuel… Ce qui nous a rassemblés, Jean-Michel Quatrepoint et moi-même, est ce constat d’une nouvelle forme d’oppression utilisant la culpabilisation des citoyens. Les restrictions de nos libertés se multiplient mais, comme c’est au nom d’une «juste cause», on doit l’accepter. Résister devient extrêmement délicat et difficile.
(…)

Le Figaro

 

Terrorisme: Quinze et dix-sept ans de prison contre deux frères djihadistes qui projetaient un attentat à Lyon

 

  • Six membres d’une même fratrie djihadiste étaient jugés depuis le 22 novembre aux assises à Paris.
  • Deux frères, qui projetaient un attentat à Lyon en 2014, ont écopé de 15 et 17 mois de prison ferme.
  • Trois autres, qui sont en Syrie depuis 2013, ont été condamnés à 30 ans de réclusion criminelle.

 

Les « décoloniaux » à l’assaut des universités : « le féminisme islamique » étudié à Lyon-II

 

Vers une guerre de religion, infos du 1 Décembre 2018

 

« Le féminisme islamique ». Sans point d’interrogation. Comme si les expressions « féminisme » et « islamique » pouvaient être accolées sans susciter la moindre controverse. Voilà sur quoi doivent plancher, à partir de cette semaine, les étudiants en sociologie et science politique de l’université Lyon-II dans le cadre d’un cours consacré aux « mouvements sociaux dans les Etats postcoloniaux ».

A l’honneur lors de ces travaux dirigés, le livre de Zahra Ali « Féminismes islamiques » (éd. La Fabrique). Cette chercheuse à l’EHESS et à l’Institut français du Proche-Orient milite en faveur du port du foulard. Selon elle, le féminisme « bourgeois de Simone de Beauvoir » a été utilisé à « des fins coloniales, donc aujourd’hui postcoloniales et racistes ». Elle en prône donc un nouveau, « attaché au texte sacré et à la tradition prophétique » et propose:

« une libération qui pose un tout autre rapport au corps […] marqué par des normes et par une défense du cadre familial hétérosexuel ».

Cet enseignement délivré à Lyon constitue-t-il une exception ? Ou bien traduit-il l’influence grandissante des tenants de la pensée dite « décoloniale » au sein des facultés françaises ? Selon les postcolonial studies, courant venu du monde anglo-saxon et sud-américain, le « passif colonial » continuerait à structurer toutes nos institutions et représentations. […]

L’Obs

 

Toulouse (31) : une islamiste fichée S agresse en pleine rue une automobiliste de 62 ans avec un couteau

 

Une femme de 27 ans, fichée S pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale, a été interpellée après et placée en garde à vue mercredi soir, 28 novembre, dans les locaux de la police judiciaire toulousaine.

Elle est soupçonnée de violences avec un couteau sur une automobiliste de 62 ans. Les faits se sont déroulés rue des Chalets, à Toulouse. Mercredi soir, l’automobiliste était en train de se garer lorsqu’une femme a jailli avec son couteau en tentant de découper sa ceinture de sécurité tout en essayant de lui porter des coups.

Affolée, la sexagénaire est sortie de son véhicule, mais son agresseuse est parvenue à lui dérober son sac à main avant de prendre la fuite, sous les cris de la victime.

L’assaillante a été rapidement interpellée par des riverains, en pleine rue. Cette femme qui devrait faire l’objet d’une expertise psychiatrique, a été placée en garde à vue dans la soirée de mercredi, au commissariat central. La victime a été légèrement blessée à une main.

(…) La Dépêche

 

 

Bayrou met en garde Macron sur les Gilets jaunes : « On ne peut pas gouverner contre le peuple »

 

Vers une guerre de religion, infos du 1 Décembre 2018
 

Le patron du MoDem François Bayrou a mis en garde le gouvernement vendredi dans une interview à Europe 1.

 

« Il y a une question : c’est qu’à un moment, on ne peut pas gouverner contre le peuple et il faut de ce point de vue-là ne pas ajouter des charges aux charges ».

« Je ne crois pas aux solutions simples et qui résolvent tout« , a toutefois ajouté, dans une interview à Europe 1, l’ancien ministre de la Justice d’Edouard Philippe à propos de la piste d’un moratoire qu’il avait évoquée récemment concernant la nouvelle hausse de taxes sur les carburants prévue pour le 1er janvier.

« Je ne suis pas en train de vous dire que j’avais la clé, une baguette magique, car ce serait pas du tout à l’échelle de ce que nous sommes en train vivre« , a-t-il précisé. Reste que « pour l’instant« , les réponses apportées par le gouvernement à la colère des manifestants sont « sans doute des réponses soit insuffisantes, soit qui ne sont pas encore trouvées« , a estimé François Bayrou. […]

Le JDD

 

 

 

Finkielkraut, Onfray, Michéa : ces intellectuels qui portent le «gilet jaune»

 

Prenant la défense d'une colère populaire selon eux légitime, ces penseurs ont apporté, chacun à leur manière, leur soutien aux «gilets jaunes». En matière d'écologie et de pouvoir d'achat, plusieurs intellectuels pointent la difficulté de penser le temps en politique, entre court et long termes.

«Aujourd'hui, on nous parle de la grogne des ‘gilets jaunes'. Mais qu'est-ce que ce mot? Ce sont les cochons et les sangliers qui grognent. Là, voilà des gens qui expriment en général de manière très digne leur exaspération, leur lassitude et même leur détresse. Abandonnons ce vocabulaire paresseux», clamait jeudi sur Cnews l'académicien Alain Finkielkraut, déclarant, devant l'une des représentantes des «gilets jaunes», Priscillia Ludosky, se «féliciter de l'existence de ce mouvement».

Le producteur de l'émission «Répliques» sur France Culture rejoint d'autres philosophes, comme Michel Onfray ou Jean-Claude Michéa, qui ont apporté leur soutien aux «gilets jaunes». D'autres voix plus libérales ont aussi pris leur défense. Sur Europe 1, le philosophe et ancien ministre de l'Éducation nationale, Luc Ferry, a appelé, dans les pas de Georges Pompidou, à «arrêter d'emmerder les Français» en matière de taxation. «Je soutiens les ‘gilets jaunes', parce que nous les avons abandonnés», a quant à lui lâché Laurent Alexandre, médecin et essayiste passionné par le transhumanisme et l'intelligence artificielle, sur LCI.

Lire la suite

 

 

 

Eric Zemmour à propos des gilets jaunes : « Ils ont montré qu’ils existaient. La grande bourgeoisie veut faire croire que la grande pauvreté ce sont les immigrés des banlieues. »

 

 

 

« Tous migrants », une expo itinérante pour montrer aux collégiens « l’apport et la richesse de la diversité »

 

 

Vers une guerre de religion, infos du 1 Décembre 2018

 

« Tous migrants ». Dessiner l’exode et mieux le comprendre.

L’exposition itinérante « Tous migrants », proposée par le MGEN, est présentée actuellement au collège de Beg Avel « prioritairement aux classes de 4e qui ont les migrants à leur programme d’histoire-géographie », précise Claire Richard, qui les accueille au CDI. Jeudi 29 novembre après-midi, les élèves bretonnants de 5e ont aussi pu profiter de l’exposition : treize panneaux de format 100 x 200 cm déroulants.

Elle retrace le parcours des migrants à travers des dessins de presse du monde entier. Des raisons du départ au processus d’intégration dans un nouveau pays, en passant par les obstacles rencontrés durant leur voyage, les dessinateurs de presse analysent en quelques traits cet enjeu majeur pour nos sociétés. Au fil de panneaux thématiques, leurs coups de crayon cassent les préjugés, dénoncent le rejet de l’étranger et montrent l’apport et la richesse de la diversité. […]

Le Télégramme

 

Canada : chaque demandeur d’asile clandestin coûte 14 000 $ à Ottawa

 

Vers une guerre de religion, infos du 1 Décembre 2018

Le gouvernement fédéral dépense en moyenne environ 14 000 $ pour chaque demandeur d’asile qui entre au Canada de façon irrégulière – un coût qui devrait augmenter au fur et à mesure que l’arriéré de cas augmente, explique le directeur parlementaire du budget (DPB) dans un rapport publié jeudi.

Intitulé Coût de la migration irrégulière à la frontière sud du Canada, le rapport d’Yves Giroux est sans équivoque : le gouvernement libéral a mal évalué le budget alloué à la gestion des demandeurs d’asile qui traversent la frontière de façon irrégulière.

M. Giroux indique qu’une partie du calcul du coût moyen d’un migrant entré de façon irrégulière au pays est fondée sur le coût moyen de tous les demandeurs du statut de réfugié, parce que le gouvernement fédéral n’a pas de données distinctes pour les demandeurs d’asile « irréguliers ». Mis à part certains coûts supplémentaires liés aux interventions de la GRC, les coûts moyens pour les demandeurs d’asile qui traversent illégalement la frontière seraient les mêmes que ceux de tous les demandeurs d’asile.

Le traitement du dossier et la prise en charge des migrants arrivés en 2017 et en 2018 coûteront donc 340 millions, confirme le nouveau DPB. […]

Radio Canada

Commenter cet article