Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

---------------------------

Le 9 novembre

 

 

 

VIDEO. Melbourne: L'attaque au couteau, qui a fait un mort, revendiquée par le groupe Etat islamique

 

Un cordon de police autour de la maison de Madeleine Pulver, la jeune Australienne qui a eu un engin explosif autour du cou, le 4 août à Sydney (Australie).

Le groupe Etat islamique a revendiqué l’attaque au couteau, qui a fait un mort, à Melbourne, en Australie, ce vendredi, via son agence de propagande Amaq. L’assaillant, blessé pendant l’intervention de la police, est mort en détention. Deux autres personnes ont été blessées et transportées à l’hôpital.

« Nous traitons désormais ceci comme un événement terroriste », avait d’abord déclaré Graham Ashton, le patron de la police de l’Etat de Victoria, dans le sud de l’Australie. Le suspect, un homme originaire de Somalie connu des services de police, a été capturé par la police et est mort en détention. Le suspect était connu des autorités en raison de relations familiales et résidait en Australie depuis des décennies. Son véhicule 4x4 était rempli de bouteilles de gaz, a ajouté le patron de la police.

Une personne morte sur les lieux et deux autres transportées à l’hôpital

Armé d’un couteau, l’assaillant a tué une personne et en a blessé deux autres avant que la police ne tire sur lui et ne le capture. D’après des témoins, l’homme s’est mis à attaquer des piétons près de son pick-up en flamme. Une personne est morte sur les lieux et deux autres étaient soignées pour leurs blessures, a déclaré la police.

Sur des vidéos tournées par les témoins, on voit les policiers tenter d’arrêter l’attaquant sans violence pendant au moins une minute tandis que le suspect se précipite sur eux à plusieurs reprises en brandissant son arme. L’homme de grande taille, revêtu d’une tunique noire, fait des moulinets avec les bras en essayant de porter des coups de couteau près du pick-up en feu.

« Les circonstances exactes doivent encore être déterminées »

Deux passants tentent de venir en aide aux policiers, un homme armé d’une chaise de café, tandis qu’un autre, rapidement surnommé « le héros australien » sur les réseaux sociaux, essaye à plusieurs reprises de renverser l’agresseur avec un caddie de supermarché. Mais l’attaque se poursuit et au bout d’un moment, un policier fait usage de son arme et tire dans la poitrine du suspect.

La police a demandé à la population d’éviter de se rendre dans le secteur, ajoutant cependant qu’elle ne recherchait pas d’autres suspects. « Nous ne cherchons personne d’autre pour le moment ». Les enquêteurs ont également dépêché sur les lieux une équipe de démineurs pour sécuriser le quartier et examiner le véhicule en feu. « Les circonstances exactes doivent encore être déterminées. Le quartier a été bouclé », ont ajouté les enquêteurs en lançant un appel à témoins.

Source

(…) Selon les derniers éléments de la police, des bouteilles de gaz ont été trouvées dans le véhicule du suspect. « L’auteur de l’opération (…) à Melbourne (…) était un combattant de l’Etat islamique et a mené l’opération en réponse à des appels à cibler des ressortissants des pays membres de la coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis », a indiqué l’agence de propagande Amaq. Le suspect était originaire de Somalie et était connu des services de renseignement.

(…) LCI

Les autorités ont fait savoir qu’elles traitent l’événement comme un acte terroriste.

(…) Les médias locaux ont diffusé des images montrant un homme de grande taille en train de faire des moulinets avec les bras et d’essayer de porter des coups de couteau à des policiers près de la voiture en proie aux flammes, avant d’être neutralisé par arme à feu. Certains ont rapporté que l’assaillant avait crié « Allah Akbar ». Mais le commissaire de police qui a pris la parole lors de la dernière conférence de presse, à 20 h 30 heure locale, 10 h 30 heure de Paris, a réfuté cela. L’affaire est néanmoins traitée « comme un acte terroriste » par les autorités. Des bouteilles de gaz ont notamment été retrouvées dans la voiture en feu près de laquelle l’assaillant se tenait.

(…) Ouest-France

Vidéo non censuré (et sans musique débile) sur Spounik

 

Des parlementaires du monde entier réclament un cessez-le-feu au Yémen

 

 

 

Guerre au Yémen : intensification des combats à Hodeïda

 

 

 

«La riposte suivra»: des sénateurs russes commentent les nouvelles sanctions US

 

Moscou ripostera-t-il aux nouvelles sanctions américaines? Dans leurs commentaires à Sputnik, plusieurs sénateurs russes ont livré leur avis à ce sujet et donné leur explication du choix du moment pour introduire ces nouvelles mesures de rétorsion.

Plusieurs sénateurs russes n'ont pas tardé à commenter l'annonce faite ce jeudi par Kurt Volker, représentant spécial du département d'État américain pour l'Ukraine, au sujet de l'introduction de nouvelles sanctions toujours liées à la situation dans le Donbass et le rattachement de la Crimée à la Russie.

Ainsi, le président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev, a prévenu que la réponse russe ne tarderait pas.

«Une riposte suivra. Du point de vue politique, elle sera symétrique et, du point de économique, sélective et ce pour ne pas nuire à nos propres intérêts», a-t-il indiqué.

Il y aura bien une réponse, confirme le sénateur Oleg Morozov, soulignant qu'il était inadmissible que des pareilles démarches ne suscitent pas de réaction.

«D'autant plus que rien de principalement nouveau ne se produit autour de la Crimée. Ces sanctions revêtent donc un caractère démonstratif», juge ce membre de la chambre haute du parlement russe.

Et d'ajouter que les sanctions entre les mains de Washington ont acquis le caractère d'une «vengeance politique» qui s'abat dès que quelque chose n'arrange pas les États-Unis.

Lire la suite

Lire aussi : Washington impose de nouvelles sanctions à la Russie

 

Sous pression, Interpol se refuse à contrarier la Chine malgré la disparition de son président

 

Des documents internes, dont « Le Monde » a pris connaissance, montrent comment Pékin met son soutien dans la balance. Meng Hongwei a été arrêté lors d’un voyage dans son pays.

Des documents internes à Interpol, dont Le Monde a pris connaissance, donnent de nouvelles clés pour comprendre comment l’organisation internationale gère la « disparition » de son président, Meng Hongwei, depuis un mois. Soumise à une forte pression de la Chine, il semble que l’organisation de coopération policière se refuse à prendre des positions qui pourraient contrarier les autorités chinoises.

L’épouse de M. Meng avait saisi la police française, n’ayant plus eu de nouvelles de son mari après qu’il lui a écrit « attends mon appel » puis envoyé un émoticone représentant un couteau sur WhatsApp le 25 septembre.

La Chine a depuis confirmé qu’il avait été rattrapé par les enquêtes anticorruption, qui ont été l’arme de la consolidation du pouvoir du président Xi Jinping.

Lire la suite

 

 

 

Donald Trump durcit les conditions d'asile pour les migrants

 

Nouvelle restriction pour les migrants aux États-Unis : ceux entrés illégalement sur le territoire ne pourront plus déposer de demande d'asile. Comme pour le décret migratoire, cette décision risque de déclencher une bataille judiciaire.

 

 

Donald Trump gagne en popularité auprès des Français

 

Le président américain conserve une mauvaise image auprès d’une majorité de Français (65%) mais les opinions défavorables à son encontre ont chuté de 16 points en un an, selon un sondage réalisé au lendemain des «midterms» par Odoxa et Dentsu Consulting pour Le Figaro et Franceinfo.

Donald Trump n’est pas passé de l’ombre à la lumière dans l’estime des Français, loin s’en faut – il enregistre 65% d’opinion défavorables. Mais il est de moins en moins mal-aimé et les mauvaises opinions à son égard ont chuté de 16 points en un an, d’après les résultats du sondage réalisé les 7 et 8 novembre, soit au lendemain des élections de mi-mandat, par Odoxa et Dentsu Consulting pour Le Figaro et France Info.

Certes, le président américain n’est toujours pas populaire en France, mais la part des personnes ayant une mauvaise image du président américain est passée de 81% en novembre 2017 à 71% en juin dernier pour «tomber» à 65% aujourd’hui. «À ce rythme (-16 points par an), le remuant chef de la Maison-Blanche ne sera plus impopulaire en France avant la fin de son mandat», commente le sondeur dans la présentation des résultats. […]

Le Figaro

 

Allemagne: 1265 crimes et délits commis dans un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile

 

Les logements pour réfugiés dans la Hamburger Straße (De Dresde) sont depuis longtemps l’épicentre de la violence. Les bagarres et les attaques contre le personnel de sécurité ont conduit à la définition d’un plan de sécurité spécial en juin. A sa demande, le député fédéral de l’AFD, André Wendt, a reçu les chiffres actuels du ministre de l’Intérieur, Roland Wöller (CDU).

De janvier à la fin septembre, la police a enregistré 1 265 infractions commises par 642 résidents du centre d’accueil. (La période porte donc sur 9mois)

Le refuge pour réfugiés a longtemps été réputé pour ses crimes constants et les violences contre le personnel de sécurité ayant rendu nécessaire la mise en place d’un nouveau protocole de sécurité en juin.

Les infractions comprennent

-364 violations de permis de séjour

-299 vols

-175 détournements d’articles de faible valeur

-97 infractions majeures

-69 infractions en matière de drogue

Parmi les actes reprochés aux résidents figurent 41 cas d’attitudes dangereuses. Les crimes violents figurent également dans la liste, mais beaucoup moins fréquemment. Ainsi, il y a eu:

-20 voies de fait

-33 voies de fait graves

-13 cas de vols en bande avec armes

-12 vols avec intimidation

-4 braquages

-2 agressions contre des agents de la force publique

-1 extorsion de fonds

-1 arrestation pour homicide involontaire

En outre, un cas grave d’atteinte à la paix et de perturbation de la paix publique provoquée par la menace de crimes a été commis. Sept crimes sexuels, ainsi que l’agression sexuelle et l’abus sexuel d’enfants, ont été enregistrés.

Wendt estime que les chiffres sont « effrayants ». « Il devient évident, qu’ici, parmi les demandeurs d’asile, de nombreux délinquants compromettent notre sécurité et n’ont donc rien à faire dans notre pays. »

Il demande à ce que  les procédures d’asile soient arrêtées dès lors qu’il y a commission d’un délit et que les délinquants soient expulsés.

 

sächsische zeitung

 

Le Gallou: «Contre le grand remplacement, je propose la préférence de civilisation!»

 

Pilier de la mouvance identitaire, Jean-Yves Le Gallou, ancien élu du Front national et désormais Président de la Fondation Polémia, vient de publier l’essai «Européen d’abord».

Concepteur de la «Préférence nationale» il y a trente ans, il propose maintenant la «Préférence de civilisation». Un entretien choc.

 

Explosion à Saint-Martin-d’Hères (38) : les pompiers ont retrouvé une bouteille plastique avec un produit jaune à l’intérieur. Ils pensent à de l’acide avec de l’aluminium.

 

D’importants moyens de police et de pompiers ont mobilisés vendredi à la mi-journée midi à Saint-Martin-d’Hères (Isère), près de Grenoble, avenue Marcel-Cachin, après une explosion d’un colis.

Le paquet a été déposé à l’inter-pallier entre le troisième et le quatrième étage d’un immeuble. Selon le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) de l’Isère, qui a déployé sur place une douzaine d’engins et une trentaine de pompiers, l’explosion n’a pas causé de blessés.

Les soldats du feu ont retrouvé une bouteille plastique avec un produit jaune à l’intérieur. Les pompiers pensent à de l’acide avec de l’aluminium. Onze personnes ont été évacuées de l’immeuble, deux autres habitants ont été confinés dans leur appartement.

 

La prise en charge d’un mineur étranger revient à 50 000 € par an. Un budget d’1,5 milliard d’euros d’ici la fin de l’année

Le 88e congrès des Départements de France se tient à Rennes. Parmi les problématiques abordées, celle des Mineurs non accompagnés (MNA). Au titre de l’aide sociale à l’enfance, beaucoup de collectivités doivent s’occuper des jeunes migrants. Leur nombre explose, le coût de leur prise en charge aussi.

(…) 70 % viennent d’Afrique
Derrière ces trois lettres, on trouve de jeunes gens âgés de 15 à 18 ans qui se retrouvent à la rue, avec des problèmes d’errance et de violence. La plupart (95 %) sont des garçons. 70 % viennent d’Afrique, en particulier d’Afrique de l’Ouest francophone, où ils fuient la pauvreté. Une immigration économique massive.

« Il est urgent que le gouvernement propose des solutions à la hauteur des enjeux. Les Départements ne peuvent pas, seuls, assumer des flux d’une ampleur inégalée. » L’an dernier déjà, Jean-Luc Chenut, le président du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, avait fait part de son inquiétude.

Un coût d’1,5 milliard d’euros
Il est revenu sur le sujet, ce jeudi, à Rennes, en ouvrant le 88e congrès des Départements. « Le Département est chaque jour sur tous les fronts de la solidarité, il faut redire l’urgence de la situation et l’impératif de réponses enfin à la hauteur de problèmes posés. »

Le coût de la prise en charge d’un mineur étranger au titre de l’aide sociale à l’enfance (ASE) atteint 50 000 € par an. A l’échelle du territoire national, la note explose. Elle pourrait atteindre 1,5 milliard d’euros d’ici la fin de l’année. Et ce chiffre ne cesse d’être réévalué à la hausse.

(…) Ouest France

 

 

40 000 en 2018… Les départements débordés par la croissance exponentielle du nombre de mineurs étrangers isolés

 

Les élus s’alarment du nombre croissant d’enfants non accompagnés à prendre en charge, sans compter le coût financier important. Selon les projections, les départements auront enregistré 40.000 accueils de mineurs non accompagnés fin 2018, contre 25.000 en 2017 et 13.000 en 2016.

Le problème crucial des mineurs non accompagnés (MNA) s’est imposé dans la discussion au bureau de l’Assemblée des départements de France (ADF). Les présidents des collectivités départementales, réunis jeudi à Rennes pour leur congrès annuel, ne cachent pas leur désarroi face à une situation explosive puisque le nombre de jeunes migrants accueillis chaque jour connaît une croissance exponentielle. Les chiffres confirment l’inquiétude générale. Les élus sont non seulement confrontés au coût financier de cette mission, qui leur est imposée par l’État et la loi française, mais ils sont aussi nombreux à signaler les risques pesant sur la cohésion sociale. [….]

Le Figaro

 

 

Soins gratuits pour les immigrés clandestins : Le budget de l’AME en hausse en 2019 frôlera le milliard d’€ :

 

Le budget de l’AME, qui permet aux étrangers en situation irrégulière résidant en France depuis plus de 3 mois de bénéficier d’un accès aux soins, augmentera de 53 millions d’euros en 2019 pour atteindre près de 943 millions d’euros.

 

 

L’Université de Nantes va coordonner l’un des plus gros programmes de recherche européen (10 millions d’euros) : il est consacré au Coran

 

L’Université de Nantes va coordonner l’un des plus gros programmes de recherche européen (10 millions d’euros). John Tolan, professeur d’histoire à l’Université de Nantes et spécialiste du monde méditerranéen médiéval (*), est l’un des quatre porteurs scientifiques du programme EuQu (The European Qur’an) consacré à l’étude du Coran et à son influence dans la culture européenne à l’époque médiévale et moderne. Il fait partie des sept chercheurs français impliqués dans l’un des 27 projets européens retenus par le Conseil européen de la recherche, selon l’université de Nantes. Pendant six ans, ils vont étudier comment le Coran (Qur’an) a été interprété, adapté et utilisé dans l’Europe chrétienne du Moyen-Âge jusqu’au début de l’époque moderne.

 

56% des Allemands se sentent parfois « étrangers dans leur propre pays » à cause du « nombre de musulmans », selon un sondage

 

La « xénophobie » est en hausse en Allemagne, en particulier dans les régions de l’Est, selon une nouvelle étude.

Plus d’un Allemand sur trois estime que les étrangers ne viennent en Allemagne que pour exploiter l’Etat-providence, selon une étude sur les attitudes autoritaires en Allemagne. Près d’une personne sur deux en Allemagne de l’Est pense que cette assertion est juste, et presque autant de personnes sont convaincues que l’Allemagne est déjà « dangereusement diluée » par les immigrés – 35,6 % des personnes interrogées dans l’ensemble sont de cet avis (44,6 % des Allemands de l’Est).

La dernière étude a révélé que les préjugés à l’égard des migrants ont augmenté en général, en particulier à l’égard des musulmans et des Roms. Près de 60 pour cent des personnes qui ont participé à l’étude étaient d’accord avec l’hypothèse selon laquelle les Roms sont enclins à être des criminels – soit près de 5 pour cent de plus que dans l’étude de 2014.

Les craintes à l’égard des musulmans ont également augmenté. Selon l’étude, plus de 44 % des personnes interrogées estiment que l’immigration musulmans doit être interdite en Allemagne, contre 36,5 % il y a quatre ans. Plus d’un Allemand sur deux (56 %) déclare que le nombre de musulmans en Allemagne leur donne parfois l’impression d’être étranger dans leur propre pays, contre 43 % en 2014.

(…) DW.com

 

Italie : le Sénat vote la confiance sur une loi de Matteo Salvini permettant de faciliter l’expulsion des migrants

 

Le Sénat italien a voté mercredi 7 novembre la confiance sur un décret-loi très controversé concernant la sécurité et l’immigration, voulu par Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite).

Le gouvernement populiste italien a remporté ce vote avec 163 oui, 59 non et 19 abstentions, dont celles de cinq sénateurs du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème, au pouvoir) opposés à ce texte. La Chambre des députés doit approuver, avant fin novembre, ce texte adopté fin septembre par le gouvernement d’union Ligue/M5S, pour qu’il entre définitivement en vigueur.

Les deux partis ne devraient pas rencontrer de difficulté à la chambre basse du Parlement pour faire adopter cette loi, vu la majorité dont ils disposent.

(…) Le texte vise en particulier à rendre exceptionnels les permis de séjour humanitaires actuellement octroyés à 25% des demandeurs d’asile. Il prévoit aussi une procédure d’urgence afin de pouvoir expulser tout demandeur se montrant « dangereux ».

Il réorganise aussi le système d’accueil des demandeurs d’asile, qui étaient encore 146 000 fin octobre et seront regroupés dans de grands centres par mesure d’économie.

Enfin, dans le volet sécuritaire, le texte généralise l’utilisation des pistolets électriques et facilite l’évacuation des bâtiments occupés.

RFI

 

Clandestins : le Pays basque, nouvelle porte d’entrée en France

 

La nouvelle route des migrants passe par le Pays basque et les centres d’hébergement des alentours de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) sont saturés.


France 2, 7/11/2018

 

 

Commenter cet article