Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

---------------------------

Le 8 novembre

 

 

 

Une fusillade dans un bar en Californie fait 12 victimes

 

Au moins 12 personnes ont été tuées lors d'une fusillade dans un bar de Thousand Oaks, en Californie, informe la police locale. Selon le shérif de Ventura County, le tireur a été abattu.

Au moins 12 personnes dont un officier de police ont été tuées lors d'une fusillade dans un bar de Thousand Oaks, en Californie, informe la police locale. D'après les premiers rapports, le drame se serait produit vers 23h20 (GMT-8). 

Le shérif de Ventura County a annoncé que le tireur a été abattu. La police n'écarte pas la piste terroriste. 

Selon Los Angeles Times, au moins 30 coups de feu ont été tirés. La police et les services d'urgence se sont rendus sur les lieux.

Le tireur est décrit comme étant originaire du Proche-Orient, âgé d'environ 20 ans et portant des vêtements noirs et une barbe.

 

 

Sanctionnée 62 fois, la Russie se dit indifférente aux ultimatums à son encontre

 

Ces sept dernières années, la Russie a été sanctionnée 62 fois par les États-Unis, un chiffre dévoilé par la porte-parole de la diplomatie russe. Selon Maria Zakharova, cette situation est déjà devenue banale, compte tenu du fait que la politique des ultimatums est inacceptable pour Moscou.

Ces dernières années, les États-Unis ont imposé 62 fois des sanctions à l'encontre de la Russie, il est impossible d'intimider Moscou avec des ultimatums, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, précisant que la Russie est déjà habituée à ce «spectacle».

«Depuis 2011, les États-Unis ont imposé 62 fois diverses restrictions et interdictions à l'encontre de la Russie. Le temps passe, des prétextes sont trouvés. Nous comprenons que de nouvelles sanctions peuvent suivre avec la même facilité avec laquelle elles ont été prises auparavant, et avec la même irresponsabilité», a déclaré Maria Zakharova.

«Naturellement, il est tout simplement impossible d'intimider la Russie avec des ultimatums, mais c'est le niveau de professionnalisme des personnalités américaines qui font ces déclarations qui est effrayant», a-t-elle ajouté.

Lire la suite

 

 

 

Washington accuse l’Iran de rendre ses pétroliers «invisibles» aux systèmes radars

 

Affirmant que l’Iran aurait débranché le système d’identification sur ses pétroliers pour «échapper aux sanctions», les États-Unis ont mis le monde entier en garde contre les navires iraniens.

Les États-Unis ont appelé les pays du monde entier à se tenir à l'écart des navires iraniens, notamment des pétroliers, qui représentent désormais, selon eux, «une menace flottante».

Une dizaine de pétroliers iraniens ont déconnecté leurs transpondeurs du système automatique d'identification, se rendant «invisibles» aux radars, a affirmé le représentant spécial pour l'Iran du Département d'État américain, Brian Hook. Le responsable américain a également mis en garde contre les possibles conséquences de ce geste.

«Ce type d'actions présente une menace à la sécurité maritime. Ces transpondeurs sont destinés à assurer une visibilité maximale en mer, leur déconnexion augmentant le risque d'accidents», a-t-il indiqué.

Lire la suite

 

 

L’armée syrienne évalue la probabilité de raids israéliens après la livraison des S-300

 

Les systèmes de DCA S-300 déployés en Syrie depuis le mois d’octobre contribueront à réduire la probabilité des attaques israéliennes, mais exclure un tel scénario serait une erreur, estime un général de l’armée syrienne.

La récente livraison de systèmes de missiles sol-air S-300 dissuadera l'État hébreu d'effectuer des frappes en Syrie, mais la possibilité de raids ne peut pas être complétement exclue, estime le responsable de la politique au sein de l'armée syrienne, le général Hassan Ahmad Hassan.

«La stratégie militaire ne prévoit pas la notion de probabilité zéro. Nous ne pouvons pas dire que cette probabilité est réduite à zéro», a-t-il indiqué.

«Puisque nous parlons de ciel ouvert, de frontières étendues, de technologies diverses… De fait, je ne peux pas dire que cette probabilité soit exclue, mais la possibilité que cette agression atteigne ses objectifs est réduite au minimum», a ajouté le général syrien.

Lire la suite

 

 

 

«Vous êtes une personne horrible» : houleux échange entre Trump et un journaliste de CNN (VIDEO)

 

En conférence de presse, le président américain et un journaliste de CNN ont eu un violent échange lors duquel ce dernier a empêché une stagiaire de lui reprendre le micro. La Maison Blanche a décidé de suspendre l'accréditation du journaliste.

Le président américain Donald Trump a de nouveaux eu un échange particulièrement houleux avec la presse lors d'une conférence à la Maison Blanche, le 7 novembre.

Critiqué par le journaliste de CNN Jim Acosta sur sa gestion de la «caravane» de migrants venus d'Amérique centrale, et sur un clip de campagne du parti républicain que CNN avait refusé de diffuser, le jugeant raciste, le chef d'Etat a sèchement répliqué : «Honnêtement, je pense que vous devriez me laisser gérer le pays. Occupez-vous de CNN, et si vous le faisiez correctement, vos audiences seraient bien meilleures.»

Lire la suite

 

Trump en position de force pour 2020

 

VIDÉOS - Le président américain a passé l'épreuve des «midterms». Sa capacité à gouverner est entamée par son revers au Congrès. Mais la bonne résistance des républicains lui permet d'espérer un second mandat.

lire l'article

 

 

«Londongrad» infesté par environ 75.000 espions russes, selon un rapport

 

Ils sont «nombreux», «déterminés» et leurs intentions vis-à-vis la société britannique sont «sinistres»: qui reconnaissez-vous sur ce portrait à la manière britannique? À n’en pas douter des espions de la Main du Kremlin, dont le nombre à Londres peut atteindre 75.000, selon un rapport visé par l’ex-directeur du MI6.

Méfiez-vous lors de vos déplacements à et dans Londres: «une explosion du nombre d'espions russes» au cœur du Royaume-Uni, à savoir dans sa capitale, a été constatée par le groupe de réflexion Henry Jackson Society, et notamment par Andrew Foxall, l'auteur d'un rapport largement diffusé par différents médias britanniques.

À en croire ce document, féroces et «impliqués dans de nombreux assassinats», les espions russes se sont infiltrés dans la communauté d'immigrés russes et harcèlent les Britanniques. L'ampleur de la menace que constitue ce nid d'espions renvoie aux «âges les plus sombres» ou à la Guerre froide. Au choix, puisque l'auteur lui-même semble ne pas encore savoir ce qui semble le plus épouvantable:

Lire la suite

 

 

 

Pakistan : Asia Bibi a été libérée et emmenée dans un endroit « sûr »

 

Une semaine après avoir été acquittée, la chrétienne est sortie de la prison où elle était retenue depuis huit ans pour blasphème. Mais elle ne peut pas quitter le territoire.

Asia Bibi, en novembre 2010.

La chrétienne Asia Bibi, acquittée il y a une semaine après huit ans passés dans les couloirs de la mort pour blasphème, mais qui était restée incarcérée depuis lors, a été libérée, a annoncé, mercredi 6 novembre, son avocat Saif Ul-Mulook à l’Agence France-presse (AFP).

« Elle a été libérée. On m’a dit qu’elle était dans un avion mais personne ne sait où elle va atterrir », a écrit Me Ul-Mulook dans un message à l’AFP. L’ordre de libération est parvenu mercredi à la prison de Multan (centre du pays), où elle était détenue, selon une cadre pénitentiaire.

« #AsiaBibi a quitté la prison et a été transférée dans un endroit sûr ! Je remercie les autorités pakistanaises », a tweeté le président du Parlement européen, Antonio Tajani, ajoutant l’attendre « dès que possible avec son mari et sa famille » à Bruxelles.

D’après un responsable de l’aviation civile à Multan, un petit avion y a atterri dans la soirée avec « quelques étrangers et quelques Pakistanais » à son bord, sans plus de précision.

Lire la suite

 

 

 

Polémique sur Pétain, prix des carburants : le chaotique périple mémoriel de Macron

 

Le chef de l’Etat voulait « honorer la mémoire d’hier et les territoires d’aujourd’hui » à l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918.

Ce devait être l’occasion de restaurer l’image d’un Emmanuel Macron plus impopulaire que jamais. De le montrer proche des « territoires » et à l’écoute des Français. Cela prend de plus en plus l’apparence d’un chemin de croix. Entamée dimanche 4 novembre à Strasbourg, l’« itinérance mémorielle » du chef de l’Etat, organisée pour célébrer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale se trouve chaque jour un peu plus rattrapée par les polémiques.

Mercredi 7 novembre, Emmanuel Macron s’est arrêté à Charleville-Mézières, où avait été délocalisé le conseil des ministres. L’occasion d’envoyer des signes de considération aux élus locaux, de visiter l’usine PSA de la ville ardennaise, où a été annoncé un projet industriel du groupe algérien Cevital ou de se rendre dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) à Rozoy-sur-Serre (Aisne)…

Pétain, « un grand soldat »

Mais de tout cela, il n’a finalement été que peu question. La faute à Emmanuel Macron, qui a alimenté, tout seul, une polémique sur Philippe Pétain, général pendant la première guerre mondiale, devenu maréchal le 21 novembre 1918. Le matin, avant le conseil des ministres, le président est interrogé sur une cérémonie d’hommage aux maréchaux de la Grande Guerre, organisée le 10 novembre par l’état-major des armées aux Invalides.

Lire la suite

Lire aussi: Volte-face de l’Élysée sur le maréchal Pétain : "Il n’a jamais été question" de lui rendre hommage

et : Pétain, «grand soldat» : Macron rejoint de Gaulle, Mitterrand, Chirac et Sarkozy

 

 

 

 

Allemagne : les députés débattent aujourd’hui, à la demande de l’AfD, du « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières »

 

Jeudi [8 novembre] à partir de 10 heures, le Bundestag va (enfin) débattre du controversé « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ».

Ceux qui le critiquent craignent que ce pacte puisse attirer de nouveaux immigrés et qu’il amène – bien que juridiquement « non contraignant » – immigration de masse, bureaucratie et dépenses. Il est un fait que de nombreux passages sont ambigus […]

[…]

Et surtout : le gouvernement fédéral doit répondre à la question de savoir pourquoi, dans le texte de l’ONU, on trouve 45 fois le mot « s’engager », alors que dans le même temps on lit dans le préambule : « Le pacte mondial confirme le droit souverain des États à déterminer eux-mêmes leur politique migratoire nationale. »

(Traduction Fdesouche)

Bild

 

Suisse: Plus d’un jeune musulman suisse sur cinq est en faveur de la charia

 

En Suisse, de nombreux jeunes musulmans rejettent les valeurs occidentales et veulent la charia. Les experts appellent à une action contre la haine de l’Occident.

43% des jeunes musulmans sont péjoratifs à l’endroit des sociétés occidentales

21% pensent même que la Suisse devrait se soumettre à la charia, c’est-à-dire aux lois islamiques, selon lesquelles, par exemple, l’adultère ou l’homosexualité sont punis de manière draconienne.

Les chiffres proviennent d’une étude de la ZHAW dans laquelle plus de 8 000 jeunes âgés de 17 à 18 ans ont participé à dix cantons. Environ 670 musulmans ont été interrogés sur leur point de vue: 

21,7% pensent que la loi islamique basée sur la charia est bien meilleure que la loi suisse.

21,4% des jeunes musulmans estiment que la Suisse a besoin d’un dirigeant qui gouverne conformément à la loi islamique.

33,7% pensent que seul l’islam est capable de résoudre les problèmes de notre temps.

Selon 26,1%, les femmes dans des pays comme la Suisse ont beaucoup trop de libertés.

29,3% trouvent le style de vie des gens du monde occidental repoussant (notamment porter des vêtements coûteux ou une sexualité déclarée).

26,1% pensent que l’islam est la seule vraie religion et que toutes les autres valent moins.

42,6% pensent qu’il n’y a pas de morale dans les pays occidentaux.

60,9% des jeunes musulmans pensent que la violence et la guerre n’existent que dans les pays islamiques, car le monde occidental les exploite et les opprime.

63,4% pensent que les musulmans sont opprimés par l’Occident.

Cependant, seulement 5,9% des adolescents trouvent acceptable de frapper les gens parce qu’ils n’appartiennent pas à l’islam.

(…)

Il a une opinion claire sur les jeunes musulmans qui veulent la charia en Suisse: « Les jeunes qui expriment de tels points de vue sont clairement des extrémistes. Puisque tout le monde sait que les musulmans constituent une petite minorité en Europe, l’introduction généralisée de la charia ne pourrait se faire que par la violence. Les adolescents qui font de telles demandes acceptent probablement cela au moins comme une approbation. Les conséquences seraient également recherchées.

(…)

20 Minutes Suisse 

 

Rapper contre l’islamophobie et les standards de beauté occidentaux, le combat de Mona Haydar aux Etats-Unis

 

 

 

Seine-Maritime: Migrants mineurs, le département condamné à payer 600€ par jour et par jeune

 

(…)

Le Département condamné

Mercredi 31 octobre et le 5 octobre, la justice a reconnu comme mineurs sept adolescents recalés lors de leur examen de minorité effectué par le Comité d’action et de promotion sociale (Caps) de Rouen. La collectivité a été condamnée à payer 600 euros par jour et par jeune. « Pour l’instant, il ne paye à personne. Notre avocate est en train de voir comment l’argent peut leur profiter directement », souligne la militante Florence Capron.
 
(…)
 
 
 
 

 

Italie : une journaliste attaquée en direct à la télévision par des migrants

 

Dans l’épisode du 6 novembre du talk-show de la première chaîne de la télévision italienne, la journaliste Roberta Spinelli a été attaquée en direct dans une usine désaffectée dans le quartier de San Basilio à Rome.

La femme a reçu un coup de pied et a dû fuir rapidement.

Spinelli a déclaré : « Nous allons bien, nous avons été agressés physiquement, mais quelques coups de pied ne nous arrêteront pas. Ce fut un moment très spécial et plutôt vif ».

Cette ancienne usine de pénicilline, située non loin du lieu où la jeune Désirée Mariottini a été violée et tuée, est occupée par plus de 500 migrants.

(…) LaNostraTV.it

Commenter cet article