Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

---------------------------

Le 7 novembre

 

 

 

Irak: Les combattants de Daesh ont laissé plus de 200 charniers renfermant 12.000 corps

 

Les autorités irakiennes et l’ONU s’attendent à retrouver plus de fosses communes dans certaines zones non accessibles du pays…

Quand le groupe terroriste Daesh a été chassé d’Irak, il a laissé derrière lui des dizaines de fosses communes, témoignant des atrocités commises par l’organisation. Selon l’ONU, plus de 200 charniers ont été découverts. Une enquête internationale a été lancée pour apporter des réponses aux familles de disparus.

Selon un rapport de la mission d’assistance en Irak et du Bureau des droits de l’Homme de l’ONU, ces 202 fosses communes mises au jour dans différentes provinces du nord et de l’ouest de l’Irak pourraient renfermer jusqu’à 12.000 corps. Et « il pourrait y en avoir beaucoup plus », poursuit le rapport, certaines zones étant inaccessibles car toujours minées ou sous la menace de cellules djihadistes clandestines. Dans la seule province de Ninive, où se trouve Mossoul, l’ancienne « capitale » de Daesh dans le nord de l’Irak, plus de 7.200 personnes sont toujours portées disparues, notamment les membres de la minorité yazidie, selon la Commission gouvernementale irakienne des droits de l’Homme.

20 minutes

 

 

De nouveaux détails sur l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi

 

Après l’assassinat de Jamal Khashoggi dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, des officiers saoudiens auraient tenté d’empêcher des policiers turcs de regarder les vidéos des caméras de surveillance sur lesquelles on voit le journaliste entrer dans la mission diplomatique, d’après le journal turc Sabah.

Des officiers du service de sécurité du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul ont essayé de bloquer l’accès de la police turque aux vidéos des caméras de surveillance après l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, a affirmé mardi le journal Sabah se référant à une source au sein du renseignement turc.

Jamal Khashoggi
Selon le journal, des officiers saoudiens sont arrivés le 6 octobre dans la pièce réservée aux policiers turcs qui protègent la mission diplomatique sous le prétexte de contrôler les caméras de la surveillance qui y sont installées.

Ils auraient chiffré les vidéos filmées le jour de l’assassinat de M.Khashoggi et bloqué l’accès à la vidéo montrant le journaliste à l’entrée du consulat, ainsi que ses assassins présumés.

Lire la suite

 

À quand un accord russo-chinois pour éviter le dollar? La Russie évoque les délais

 

La Russie et la Chine pourraient signer d’ici la fin de l’année un accord permettant d'utiliser leurs monnaies nationales dans le cadre du commerce bilatéral, affirme Igor Chouvalov président de la Vnesheconombank (VEB).

Moscou et Pékin avancent dans leur initiative de privilégier les monnaies nationales dans leurs échanges. Un projet d'accord a déjà été remis aux deux Présidents et pourrait être signé dans les prochains mois, a fait savoir Igor Chouvalov président de la Vnesheconombank (VEB).

«Nous sommes intéressés, la partie chinoise ne l'est pas moins si ce n'est même davantage, car le Président de la République populaire de Chine a déclaré hier qu'un tel accord devrait être signé dans les plus brefs délais», a-t-il indiqué. Et d'ajouter: «Les plus brefs délais, ce serait parfait si nous parvenions à le signer d'ici la fin de l'année».

Lire la suite

 

Un sénateur russe juge «grossière» la perspective de nouvelles sanctions US «draconiennes»

 

L’argument énoncé par les États-Unis afin de justifier de nouvelles sanctions antirusses est «grossier», estime le sénateur russe Konstantin Kossatchev. Selon lui, il ne peut pas y avoir de «réaction substantielle» de la part de Moscou.

Le président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev, a qualifié de «grossiers» les arguments de Washington qui considère la possibilité d'imposer de nouvelles sanctions contre la Russie.

«Entre-temps — une nouvelle spirale de sanctions américaines vient d'être discutées au Congrès. L'argument présenté au Congrès par le département d'État selon lequel la Russie n'aurait pas rempli les dispositions des actes américains internes, dont la loi américaine sur l'élimination de l'usage militaire des armes chimiques et biologiques de 1991[…] est nettement grossier», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Il a rappelé que parallèlement à ces nouvelles sanctions «draconiennes», le Congrès américain examinerait un projet de loi baptisé «les sanctions de l'enfer».

«Il s'agit d'une formule très juste qui caractérise cet enfer qui règne dans les esprits des auteurs de ces nouvelles restrictions économiques», a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

 

Trump évoque «un immense succès» au Sénat mais perd la Chambre des représentants

 

Le Président américain a revendiqué mardi soir un «immense succès» électoral et remercié ses partisans qui ont permis aux républicains de conserver la majorité au Sénat, bien que les démocrates aient pris le contrôle de la Chambre des représentants.

Les républicains ont conservé leur majorité au Sénat mardi soir lors des élections américaines de mi-mandat, ce qui a permis à Donald Trump de rapidement revendiquer un «immense succès».

«Immense succès ce soir. Merci à tous!», a tweeté le Président.

Les démocrates ont pourtant pris le contrôle partiel du Congrès.

Organisées deux ans après la présidentielle, les élections de mi-mandat sont souvent perçues comme un référendum sur le locataire de la Maison-Blanche. Le vote devait déterminer la majorité au Congrès américain pour les deux dernières années de la présidence Trump.

Source

 

 

 

François Durpaire sur les MidTerms : «Les Républicains ont voté très clairement sur l’immigration, c’est une victoire idéologique pour Trump» (màj : vidéos)

 

Le président américain a renforcé sa majorité au Sénat mais perdu la Chambre des Représentants.

François Durpaire : «Donald Trump s’est impliqué au grand dam des Républicains qui lui ont dit de faire jouer l’économie, de ne pas parler d’immigration, thème assez clivant. Trump sort renforcé. Les Républicains ont voté très clairement sur l’immigration. C’est une victoire idéologique.»
– BFM TV, 7 novembre 2018, 6h10

 

 

«Hâte de siéger avec toi, inch'Allah» : deux musulmanes élues au Parlement, une première aux USA

 

Les élections américaines de mi-mandat se sont soldées par des résultats en demi-teinte dans chacun des camps. Outre les chiffres, le scrutin a été marqué par les victoires inédites de candidats amérindien, homosexuel, ou encore musulmans.

«Hâte de siéger avec toi, inch'Allah» : deux musulmanes élues au Parlement, une première aux USA

Après leur victoire respective dans le Minnesota et le Michigan dans le cadre des élections américaines de mi-mandat du 6 novembre, elles sont désormais deux femmes musulmanes à devenir membres de la chambre basse du Congrès américain : une première dans l'histoire des Etats-Unis.

Félicitations ma sœur Rashida Tlaib, j'ai hâte de siéger avec toi

Originaire de Somalie, Ilhan Omar vient de remporter l'élection du Minnesota des membres de la Chambre des représentants. En novembre 2016, elle avait déjà été élue à la Chambre des représentants de cet Etat. Après avoir vécu quatre ans dans un camp de réfugié au Kenya, du fait de la guerre civile somalienne qui a débuté en 1991, la jeune Ilhan Omar est arrivée avec sa famille sur le sol américain, à l'âge de 11 ans.

Lire la suite

 

 

 

McKenna : «Les Démocrates socialistes montent les communautés contre les autres en divisant les Américains en Noirs ou Homosexuels. C’est monté sous d’Obama, bien avant Trump.»

 

Kate McKenna (Membre des Républicains Overseas France) : «Les Démocrates très à gauche, voire socialistes montent les communautés les unes contre les autres en divisant les Américains en Noirs, Latinos, Homosexuels, etc. C’est monté sous Obama sur les questions de races. Les tensions datent d’avant Trump.»
– BFM TV, 7 novembre 2018, 6h56

 

 

Tareq Oubrou : « La loi 1905 n’est pas un texte sacré !

 

Emmanuel Macron envisage de modifier la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État. Une bonne chose, selon l’imam de Bordeaux.

Annoncé et repoussé à de multiples reprises, le projet de réforme de l’islam de France commence à prendre forme. Les grandes lignes du projet sont parues lundi dans le journal L’Opinion. Le texte en projet prévoit de modifier la loi de 1905 sur la laïcité pour offrir un cadre juridique et financier plus stable à la seconde religion de France. Les associations cultuelles seront incitées à solliciter un «  tampon administratif » délivré pour cinq ans qui reconnaîtrait la «  qualité cultuelle  » de l’association en lui offrant des avantages fiscaux afférents.

(…)

Tareq Oubrou : La loi 1905 n’est pas un texte sacré ! Elle date d’un siècle, elle a déjà été toilettée à de multiples reprises, on peut encore l’améliorer, car le paysage religieux d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celui du siècle dernier. C’est normal et sain de s’y pencher. Donc, sur le principe, c’est une bonne chose. Sur la question du contrôle des flux financiers, je reste persuadé que l’État ne devrait pas s’immiscer. C’est aux musulmans de prendre en charge la représentation et les flux financiers.

(…)

Le Point

 

 

Le Sénat rejette une seconde fois le texte controversé sur la «manipulation de l'information»

 

Les sénateurs ont rejeté une nouvelle fois les propositions de loi contre la «manipulation de l'information», considérant que ce texte restait «inefficace», voire même «dangereux».

Le Sénat rejette une seconde fois le texte controversé sur la «manipulation de l'information»

Pour la deuxième fois, le Sénat a décide de rejeter ce 6 novembre les propositions de loi controversées contre la «manipulation de l'information» en période électorale. Les sénateurs ont décidé d'adopter à 288 voix pour contre 31, la motion tendant à opposer une question préalable. Fin juillet, le Sénat avait déjà rejeté ces deux propositions de loi, ordinaire et organique, portées par le gouvernement et impulsées par le président Emmanuel Macron. 

Déposés en mars dernier, ces textes, qui faisaient référence dans leur appellation originale à la lutte contre les «fausses informations», avaient été adoptés par l'Assemblée, puis votés une nouvelle fois par les députés dans la nuit du 9 au 10 octobre après le premier rejet des sénateurs.

«Un dispositif inefficace contre les vraies menaces»

«Il serait trop dangereux de ne rien faire», avait estimé le ministre de la Culture, Franck Riester, avant ce nouveau vote des deux propositions gouvernementales par le Sénat, invoquant notamment des campagnes supposées de fake news lors de la présidentielle brésilienne et des élections de mi-mandat américaines pour défendre ces textes. 

Lire la suite

 

 

Castaner annonce une hausse de 20% des expulsions d’étrangers en situation irrégulière en 2018

 

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé mardi devant l’Assemblée nationale que les expulsions d’étrangers en situation irrégulière avaient augmenté de 20% cette année.

« L’entrée en fonction de ce gouvernement a marqué un tournant » dans la lutte contre l’immigration irrégulière, « avec une reprise nette des éloignements« , a affirmé le ministre, qui présentait le projet de budget 2019 de l’immigration. […]

Il y a eu 14.859 éloignements forcés en 2017 , selon les chiffres de la Direction générale des étrangers en France. […] Au total, le projet de budget immigration-asile-intégration est prévu en hausse de 13% à périmètre constant, atteignant 1,58 milliard d’euros.

yahoo.com

 

 

 

 

Grand Lyon (69): Budget de 47 millions d’euros, augmenté en faveur des migrants « mineurs isolés »

 

Pour faire face à l’arrivée croissante des mineurs non accompagnés dans la métropole, le conseil du Grand Lyon a voté ce lundi une rallonge de 16,5 millions d’euros du budget 2018. L’opposition a demandé l’aide de l’État pour supporter ces dépenses.

Dans une délibération adoptée ce lundi, le conseil métropolitain a validé une augmentation des dépenses de 13,5 millions d’euros pour les mineurs non accompagnés (MNA), plus 3 millions d’euros pour le financement du dispositif d’évaluation et de mise à l’abri des mineurs non accompagnés porté en lien avec Forum Réfugiés-Cosi.

(…)

Une augmentation qui porte à 47 millions d’euros ce budget en 2018. “Il s’agit d’ajuster les crédits dédiés à l’accueil et l’accompagnement des mineurs non accompagnés (MNA) en forte augmentation sur le 1er semestre 2018”, a expliqué la métropole de Lyon.

(…)

Davis Kimelfeld a lui assumé cette augmentation et assuré que le budget pour l’accueil allait augmenter encore de 15 millions d’euros en 2019. “Le débat sur les mineurs non accompagnés renvoie au défi des migrations de cette décennie qui dépasse, par son ampleur et la diversité des filières, tout ce que nous avons connu. Les pôles de richesse aimantent les chercheurs d’espoir. C’est un enjeu mondial et national avec des conséquences locales extrêmement fortes”, a jugé le président de la métropole. Pour lui, le Grand Lyon “met en œuvre des mesures à la hauteur des enjeux”.

(…)

Lyon Capitale

 

La Conférence des évêques de France se mobilise pour les mineurs migrants

 

Dans le nouveau numéro de « Documents Épiscopat », intitulé « Mineurs migrants, vulnérable et sans voix », la conférence des évêques de France appelle les institutions à mieux prendre en compte le sort des mineurs migrants.

S’appuyant sur la phrase de l’Évangile selon Saint Marc : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille », l’épiscopat français signe, dans sa nouvelle livraison de « Documents épiscopat » un plaidoyer pour une plus grande attention au sort des mineurs migrants, parfois venus seul jusqu’en France.

Le document intitulé « Mineurs migrants, vulnérables et sans voix » est le fruit d’une journée d’étude menée par le Service national de la pastorale des migrants autour du défi de l’accompagnement de ces mineurs arrivés souvent seuls et livrés à eux-mêmes sur le territoire français.

L’objectif du texte est à la fois de présenter la réalité de cette population de mineurs migrants dont les réalités de vie sont diverses en fonction des conditions de leur venue en France, mais aussi d’exhorter à un accompagnement spécifique de ces jeunes qui sont « une promesse d’avenir », selon le titre de l’édito de Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, en charge de la pastorale des migrants. (…)

 

Note : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille  Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui .... » . Ces évêques n’accueillent pas ici des enfants qui croient en Jésus mais des enfants qui croient en Mahomet et qui s'opposent aux christianisme de part leur doctrine

Ils ne rempliront aucune église, mais remplirons des mosquée qui luterons contre le  christianisme (comme c'est deja le cas dans la plupart de leurs pays d'origine)  

 

Rennes (35) : Âgé de 11 ans, un migrant menaçait des passants avec un couteau

 

Un mineur isolé étranger de 11 ans a été interpellé lundi soir vers 21h place Saint-Michel par des policiers de la brigade anticriminalité. Quelques minutes plus tôt, il avait menacé un serveur et femme avec un couteau place Sainte-Anne, dans le centre historique de Rennes.

Très défavorablement connu de la justice, il a été placé en retenue judiciaire avant d’être déféré ce mardi matin devant un juge pour enfants pour violences avec arme. Le jeune adolescent était déjà convoqué le matin même pour une affaire de cambriolage.

 

Saint-Denis (93) : un lance-roquettes et trois kalachnikovs découverts dans une voiture

 

Trois kalachnikovs, un lance-roquettes et un fusil à pompe ont été retrouvés mardi dans une voiture stationnée à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Les armes ont été saisies par des policiers de la BRI (Brigade de recherche et d’intervention) et de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, précise une source proche de l’enquête, confirmant une information d’Europe 1.

La voiture était stationnée dans une rue près du quartier des Francs-Moisins. Aucune interpellation en lien avec l’affaire n’avait eu lieu mardi soir. La voiture avait été ciblée par les policiers en surveillance. Les policiers soupçonnent que ces armes étaient destinées à des braqueurs.

 

 

 

Les dessous inquiétants du référendum calédonien

 

Les dessous inquiétants du référendum calédonien

Pierre Cassen explique que le score obtenu par les indépendantistes kanaks est inquiétant pour la France. Il montre les magouilles du scrutin et accuse les dirigeants français de trahir le pays en soutenant les Kanaks.

 

 

Belgique: L’ancien leader du groupuscule terroriste Sharia4Belgium veut garder sa nationalité belge

 

Belkacem en cassation contre sa déchéance de nationalité

Fouad Belkacem, l’ancien leader du groupuscule terroriste Sharia4Belgium, va se pourvoir en cassation pour contester la déchéance de la nationalité belge qui lui a été infligée. L’information relayée par VTM NIEUWS a été confirmée à l’Agence Belga par l’avocate de Belkacem, Me Liliane Verjauw. La cour d’appel d’Anvers avait ordonné il y a deux semaines de déchoir Fouad Belkacem de sa nationalité belge, invoquant de graves manquements à ses devoirs de citoyen.

L’avocate n’a pas voulu préciser quels éléments de l’arrêt son client va attaquer. « Nous avons un mois pour constituer un mémoire », a dit Me Verjauw.

L’avocate ne cache pas qu’elle veut ainsi épuiser toutes les voies juridiques, afin de pouvoir ensuite porter l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’homme.

Un passé pénal « impressionnant »
Belkacem se trouve depuis cinq ans derrière les barreaux. La cour d’appel a estimé son passé pénal « impressionnant »: 27 condamnations devant le tribunal de police et 9 condamnations en correctionnelle (6 par le tribunal correctionnel et 3 en appel) pour, entre autres, vols, menaces, destruction, coups et blessures volontaires, rébellion, diffamation, racisme, harcèlement ou atteinte à l’honneur.

La peine la plus lourde lui a été infligée en janvier 2016, lorsqu’il a été condamné à 12 ans en tant que leader de l’organisation terroriste Sharia4Belgium. A cet égard, il aura fini sa peine le 25 mai 2027.

7 sur 7

 

 

Commenter cet article