Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 22 novembre 2018

 

 

 

L’opposition syrienne affirme avoir reçu 300 camions d’armes américaines

 

Les Forces démocratiques syriennes ont récemment reçu 300 camions d'armes fournies par les Etats-Unis, a confié à Sputnik une source au sein de cette organisation.

Les Kurdes syriens

Les États-Unis continuent de fournir une assistance militaire aux Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le cadre de l'opération contre les djihadistes de Daech* à la frontière syro-irakienne, a appris Sputnik d'une source au sein des FDS.

Selon l'interlocuteur de l'agence, quelque 2.500 terroristes sont toujours présents dans la zone proche des localités de Hejin et Bagoz.

«Les États-Unis nous ont livré des camions d'armes dans le cadre de l'opération à Hejin. Au total, nous avons reçu 300 camions avec des fusils d'assaut, des roquettes, des obusiers, ainsi que des blindés et des camionnettes», a-t-il fait savoir.

Lire la suite

 

 

Moscou réagit à la déconnexion de l’Iran du réseau SWIFT sur initiative des USA

 

Alors que le système SWIFT a coupé son accès à la Banque centrale d’Iran ainsi qu'à d'autres organismes financiers du pays sur fond de sanctions rétablies par les États-Unis, Moscou regrette que le réseau mondial se soit soumis aux sanctions illégitimes de Washington, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

Moscou regrette que le SWIFT, qui s'est soumis aux sanctions illégitimes des États-Unis, ait coupé l'Iran du système, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

«Nous constatons avec regret que le SWIFT, la société des chaînes financières interbancaires mondiales située à Bruxelles, a été soumise aux sanctions illégitimes anti-iraniennes imposées par l'administration Trump en novembre et que, comme cela avait été rapporté, a déconnecté plusieurs banques et organismes de crédit iraniens, notamment la Banque centrale de cet État, de l’utilisation du système commun de transmission des messages financiers», a-t-elle expliqué.

En outre, la partie russe déplore que l'Union européenne n'ait pas réagi à la déconnexion de l'Iran du système SWIFT, a poursuivi Maria Zakharova.

«L’inaction des autorités européennes qui ont de nouveau laissé passer un usage extraterritorial de la pression par le biais des sanctions sur une structure strictement financière se trouvant dans la juridiction belge est surprenante», a conclu la porte-parole de la diplomatie russe.

Lire la suite

 

 

 

 

Les USA ont-ils sous-estimé les forces sous-marines chinoises?

 

La force stratégique nucléaire de l’armée chinoise continue de se renforcer: une nouvelle analyse suggère que le Pentagone a sous-estimé le nombre de sous-marins nucléaires chinois en construction.

Les photos du chantier naval de Bohai (province du Liaoning) et de la base de sous-marins de Longpo (île de Hainan) montrent que la Chine compte plus de sous-marins nucléaires en construction qu'on ne le croyait auparavant, selon le portail Defense One. Le rapport indique qu'un sous-marin de plus est en construction que le Pentagone n'avait pas encore pris en compte.

L'USS California, sous-marin nucléaire de classe Virginia

Néanmoins, il y a moins de sous-marins nucléaires opérationnels que le comptaient les institutions occidentales, le département de la Défense américain et le Center for Strategic and International Studies (CSIS), indique le rapport

Lire la suite

 

 

Affaire Khashoggi: une partie de la famille royale saoudienne s'oppose à l'accession au trône du prince héritier

L'affaire Khashoggi cause un dommage politique conséquent au prince héritier Mohamed Ben Salman, soupçonné d'avoir commandité l'assassinat du journaliste. A présent, certains membres de la famille royale se liguent contre lui et veulent l'empêcher de succéder à terme à son père. 

 
salman

 

Turquie : Erdogan s'en prend à un opposant écroué en le comparant au «célèbre juif hongrois Soros»

 

Lors d'une allocution devant un parterre d'élus, depuis son palais présidentiel à Ankara, Recep Tayyip Erdogan a fustigé ceux qui œuvrent à «déchirer» la Turquie, ainsi que la CEDH : «Votez ce que vous voudrez depuis votre tour d'ivoire.»

Turquie : Erdogan s'en prend à un opposant écroué en le comparant au «célèbre juif hongrois Soros»

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé le 21 novembre l'homme d'affaires et philanthrope Osman Kavala, écroué depuis un an, d’œuvrer à «déchirer» la Turquie, le comparant au «célèbre juif» américano-hongrois George Soros.

Osman Kavala est une figure majeure de la société civile en Turquie. Il est écroué depuis plus d'un an, soupçonné par les autorités d'avoir «financé» des manifestations antigouvernementales en 2013 et d'être lié au putsch manqué en 2016, ce qu'il nie farouchement.

Lire la suite

 

 

Djihad en Syrie : une cellule de 5 « financiers » démantelée en France, grâce à des renseignements espagnols

 

 

Cinq personnes soupçonnées d’avoir formé une cellule de financement du djihad en Syrie ont été interpellées en France et placées en garde à vue à la demande d’un juge antiterroriste. Les interpellations, menées par la Sous-direction antiterroriste (SDAT), ont eu lieu mardi matin en Haute-Garonne, Essonne et Seine-et-Marne, a précisé une source proche du dossier.

Ces trois hommes et ces deux femmes ont été arrêtés dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Paris le 7 mai 2018 pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et « financement du terrorisme », selon une source judiciaire. Parmi ces suspects, tous de nationalité française, se trouve « un couple qui a tenté en vain de se rendre en Syrie par la Jordanie en janvier », a indiqué dans un communiqué le ministère de l’Intérieur espagnol. « Ils ont été expulsés vers la France ». « L’une des personnes arrêtées travaillait pour une société de transfert de fonds », est-il précisé.

Il s’agit du « démantèlement d’un groupe qui effectuait des transactions financières visant à soutenir les activités des combattants (…) terroristes étrangers en Syrie » auprès du groupe État islamique, ajoute ledit communiqué du ministère de l’Intérieur espagnol, dont les services ont contribué à établir le circuit et la destination des fonds. Selon les autorités espagnoles, les transferts de sommes étaient effectués par une cellule en Turquie. Ils auraient servi à soutenir les combattants sur place ainsi qu’à financer le voyage de candidats au djihad. […]

20 Minutes

 

Au Niger, une attaque terroriste contre une société française fait huit morts

 

Des terroristes ont attaqué un camp de foreurs situé dans le sud-est du Niger, tuant au moins huit personnes dont sept salariés de la société française Foraco, d'après cette société. L'attaque a fait au moins huit morts.

Au moins huit personnes ont été tuées et cinq autres blessées dont deux grièvement lors d'une attaque lancée mercredi soir par des hommes armés contre un camp de repos de la société de forage française Foraco installé dans le village nigérien de Toumour, non loin de la frontière avec le Nigéria, a annoncé Foraco qui se présente comme le troisième foreur minier au monde.

Lire la suite

 

Rioufol sur les Gilets Jaunes : «Le gouvernement fait tout pour criminaliser une France peut-être trop française, trop blanche, trop enracinée»

 

Ivan Rioufol (Le Figaro) : «On est en train de criminaliser une partie de cette France dans le fond peut-être trop Française, trop blanche, trop enracinée, trop patriote, quand on entend le Ministre de l’Intérieur nous dire qu’il y a une dérive totale, parler d’anarchie, quand le gouvernement désigne comme ennemis des Français qui ont simplement le malheur de vouloir rappeler à l’opinion et surtout au gouvernement qu’ils sont oubliés depuis 40 ans des pouvoirs publics. C’est toute cette France silencieuse qui se lève, avec raison de mon point de vue, et qui se fait insulter dès qu’elle se lève. Et c’est ceci qui est très irritant et qui risque de pousser à la violence.»
– LCI, 21 novembre 2018, 18h49

 

Marchand-Taillade dénonce un deux poids deux mesures entre les prières de rue non-déclarées qu’on a laissées faire et la manifestation des Gilets Jaunes qu’on interdit à la Concorde

 

Laurence Marchand-Taillade dénonce un deux poids deux mesures entre les prières de rue non-déclarées qu’on a laissées faire pendant des mois à Clichy et la manifestation des Gilets Jaunes qu’on interdit à la Concorde.
– LCI, 21 novembre 2018, 18h20

 

Migrants : les politiques de fermeté donnent des opportunités aux passeurs

 

C’est devenu un phénomène global:la question des migrants. Alors que le dernier navire humanitaire en Méditerranée, l’Aquarius, est maintenu à quai à Marseille et pourrait bien rester longtemps immobilisé selon les vœux des autorités italiennes, un groupe de naufragé vient d’être débarqué de force en Libye. Au moment où de l’autre côté de l’Atlantique, des milliers de candidats à l’exil se pressent à la frontière mexicaine dans l’espoir de pouvoir entrer aux États-Unis.

 

La vidéo complète de l’émission visible en cliquant ICI

 

«Les migrants africains ne constituent pas une menace pour l’Europe», selon des chercheurs

 

Avec chiffres à l’appui, des chercheurs africains ont déclaré le 20 novembre à Alger que le flux migratoire arrivant en Europe en provenance d’Afrique est loin de représenter un danger pour le Vieux Continent, au moment où les statistiques européennes montrent, quant à elles, l’importance de ce phénomène pour l’Europe.

«Les migrants africains ne constituent pas une menace pour l'Europe». C'est ce qu'ont affirmé le 20 novembre à Alger des chercheurs et spécialistes africains lors de la deuxième Conférence internationale des ONG africaines, membres du Conseil économique et social de l'ONU (Ecosoc), qui s'est tenue dans la capitale algérienne du 19 au 21 novembre, selon le journal El Watan. Cette affirmation est aux antipodes des rapports de l'Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures (Frontex) qui font état de flux migratoires, pris dans leur ensemble, de plus en plus ingérables pour les pays de l'UE.

Lire la suite

 

 

 

Les voix pour les partis considérés comme populistes ont triplé en Europe en 20 ans

 

Vers une guerre de religion, infos du 22 novembre 2018

Sur son site internet, le Guardian a publié ce mercredi les résultats d’une vaste étude, menée avec une trentaine de politologues, consacrée à l’ascension électorale des partis populistes en Europe. Après vingt ans de progression, un Européen sur quatre vote pour des partis considérés comme populistes par ces journalistes et chercheurs ? Cespartis ont quitté les marges où ils étaient cantonnés pour cumuler le quart environ des suffrages exprimés en Europe.

[…] Encore faut-il s’entendre sur le terme. Le Guardian a mis cette définition du mot « populisme » en exergue: « Les populistes ont tendance à dépeindre la politique comme un combat entre des masses ‘ordinaires’ vertueuses et des élites néfastes ou corrompues – et insistent sur le fait que la volonté générale du peuple doit toujours triompher« . L’étude ajoute, reprenant l’analyste de Cas Mudde, universitaire américain cité par ailleurs, que le populisme est souvent associé à une idéologie « hôte » qui peut-être de gauche comme de droite. […]

Même là où les populistes se tiennent hors de la photo de famille de l’exécutif, ils ont souvent réalisé une notable percée. Ainsi en Allemagne, l’AfD est le premier parti d’extrême-droite à être entré dans tous les parlements régionaux et à avoir un groupe conséquent, 92 députés, au Bundestag depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

bfmtv

 

Normandie : un migrant accusé de viol sur une lycéenne est acquitté car il n’avait pas les « codes culturels » pour comprendre ce qu’il faisait (MàJ)

 

Un jeune homme jugé par la cour d’assises de la Manche a été acquitté pour le viol d’une lycéenne et condamné pour l’agression sexuelle d’une autre mineure. Le verdict a été rendu mercredi 21 novembre 2018.

Le verdict est tombé mercredi 21 novembre 2018 dans le procès en cour d’assises d’un jeune homme de 21 ans qui était accusé du viol et de l’agression sexuelle de deux lycéennes à Saint-Lô (Manche) fin 2015. L’avocat général avait requis six ans de réclusion criminelle.

Le mis en cause est acquitté du viol mais condamné pour l’agression sexuelle de la première victime à deux ans de prison avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve. Il sera inscrit au fichier des délinquants sexuels. Il est donc ressorti libre du palais de justice de Coutances.

L’avocate de la défense a plaidé les difficultés d’interprétation qui, selon elle, sont le fil conducteur de ces affaires. Difficulté d’interprétation de la part de son client qui « n’avait pas les codes culturels » pour prendre conscience qu’il imposait une relation par crainte ou par surprise.

(…) La Manche Libre

Mardi 20 novembre 2018 s’est déroulé devant la cour d’assises de la Manche à Coutances le deuxième jour du procès d’un jeune homme accusé de viol et d’agression sexuelle sur deux mineures. Les policiers ayant mené l’enquête ont été auditionnés.

Les 29 septembre et 10 décembre 2015, le mis en cause a entraîné deux jeunes filles de 15 et 16 ans dans son logement au Foyer des Jeunes Travailleurs de Saint-Lô. Il est accusé d’avoir agressé sexuellement l’une d’entre elles qui a réussi à prendre la fuite et d’avoir violé l’autre. Il maintient que les deux étaient consentantes. Il encourt quinze ans de prison.

Le capitaine de police de la sûreté départementale de Saint-Lô qui a enquêté sur la plainte de la première victime est celui qui a fait le lien entre cette affaire et la plainte pour viol de la deuxième victime qui avait été classée sans suite.

Il révèle à la cour que lors de l’audition de l’accusé en garde à vue, il a dû placer un brigadier entre l’interprète et le mis en cause car ce dernier tentait de lui peloter les cuisses.

Selon lui, l’accusé, « considère les femmes françaises comme des p****, il a un comportement de prédateur. »

(…) Les experts qui ont examiné l’accusé s’accordent tous pour le décrire comme narcissique et égocentré et que dans la culture masculine du Bangladesh, son pays d’origine, « les femmes sont reléguées au statut d’objet sexuel ».

La Manche libre

 

Australie: un projet « radical » de déchéance de nationalité

 

Le gouvernement australien a dévoilé aujourd’hui son projet radical de déchoir de leur nationalité australienne les personnes condamnées pour terrorisme, même si elles sont nées dans l’immense île-continent.

(…)

Aux termes des textes actuels, les autorités peuvent priver de leur nationalité australienne les personnes condamnées à plus de six ans de prison pour activité terroriste mais seulement s’il s’agit de binationaux. Le gouvernement veut désormais déchoir de leur citoyenneté les ressortissants australiens nés en Australie qui seraient « raisonnablement » susceptibles d’obtenir la nationalité d’un autre pays du fait de leurs origines.

(…)

Il y a deux jours, la police de Melbourne a arrêté trois Australiens d’origine turque soupçonnés de vouloir procéder à une fusillade de masse

(…)

Le Figaro

 

«Le Pacte de l’ONU sur les migrants va encourager l’immigration au lieu de l’encadrer»

 

Un nouveau droit de l’homme semble sur le point de naître: le droit à la migration. Sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies…

(…)

Ce Pacte mondial ne porte pas sur les réfugiés qui relèvent de la Convention de Genève, mais concerne tout un chacun: il postule en effet que l’acte migratoire est un «choix» individuel (par opposition à une «nécessité»)

(…)

Ce sera l’alliance entre les élites mondialistes mobiles par vocation et les pauvres mobiles par désir d’une vie meilleure.

(…)

L’Objectif 5 fait obligation aux État d’organiser le «regroupement familial» et de fournir aux migrants les mêmes droits à la «sécurité sociale et aux services sociaux» (paragraphe i) que les natifs du pays d’accueil. Les Européens qui ont accepté d’être taxés et de cotiser sur plusieurs générations pour bâtir une éducation et une protection sociale digne de ce nom devront partager leurs droits avec des nouveaux venus qui eux, n’ont jamais contribué au système.

Les rédacteurs de l’accord anticipent certes que des frictions entre populations d’accueil et populations migrantes pourraient avoir lieu

(…)

Pour l’ONU, 250 millions de personnes sont actuellement sur les routes de par le monde. Soit 3.4% de la population mondiale. «Le phénomène va durer pendant des siècles» a affirmé le 14 juillet 2018, Miroslav Lajčák, président de l’Assemblée générale des Nations Unies. Toute la question est cependant de savoir si ce Pacte ne risque pas démultiplier le phénomène qu’il prétend planifier.

Le Figaro

 

Le pacte de l’ONU sur les migrations contesté « beaucoup de bruit pour rien, estiment les partisans « 

 

Huit pays occidentaux ont rejoint les Etats-Unis dans le rejet de ce pacte qui promeut une immigration « sûre, ordonnée et régulière » et doit être signé le 10 décembre à Marrakech.

La liste des pays réfractaires s’allonge. Une dizaine de gouvernements occidentaux, dont six de l’Union européenne, ne signeront pas  le Pacte de l’ONU sur la migration, le 10 décembre à Marrakech.

(…)

L’Europe divisée

Mais la cérémonie de Marrakech sera moins unanimiste que prévu. Israël et l’Australie ont emboîté le pas à l’administration Trump mercredi, après, ces derniers jours, la Pologne,  la Bulgarie , la Hongrie, la République tchèque et l’Autriche. La Croatie et l’Italie envisagent de les rejoindre, le parti flamand N-VA de la coalition au pouvoir en Belgique se dit aussi opposé au pacte, qui suscite des débats parmi des partis au gouvernement au Danemark, en Estonie et aux Pays Bas.

Beaucoup de bruit pour rien, estiment les partisans du pacte, les pays africains en tête, ainsi que Paris ou Berlin, où le consensus des dirigeants est favorable à l’immigration pour compenser la dénatalité.

Les Echos

 

L'UE rejette de nouveau le budget italien et ouvre la voie à des sanctions

 

La Commission européenne a une fois encore rejeté ce 21 novembre le projet de budget 2019 de la coalition au pouvoir en Italie, qu'elle juge largement en dehors des clous européens. Elle a ainsi ouvert la voie à de possibles sanctions financières.

«Avec ce que le gouvernement italien a mis sur la table, nous voyons un risque que le pays s'enfonce aveuglément dans l'instabilité [...] L'ouverture d'une "procédure de déficit excessif" fondée sur la dette est justifiée», a annoncé le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis ce 21 novembre.

Une telle procédure peut aboutir, à terme, à des sanctions financières contre l'Italie. De son côté, le gouvernement italien, composé de membres du Mouvement 5 étoiles (M5S) et de la Ligue, a d'ores et déjà annoncé qu'il maintiendrait le cap.

Le 23 octobre, la Commission européenne avait déjà rejeté une première fois le projet de budget 2019 de l'Italie, qui disposait alors de trois semaines pour réviser sa copie. Une première historique pour l'Union européenne. «[Rome] va ouvertement, consciemment à l'encontre des engagements pris», avait déclaré à Luxembourg Valdis Dombrovskis, en faisant cette annonce. «Nous ne sommes pas face à un cas "borderline" mais face à une déviation claire, nette, assumée et par certains, revendiquée», a renchéri le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, lors de cette conférence de presse à Strasbourg.

Lire la suite

 

Commenter cet article