Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

__________________________

Le 14 novembre 2018

 

 

 

Quatre questions pour comprendre l'escalade de violences entre Israël et la bande de Gaza

 

Il s'agit de la plus sévère confrontation entre l'armée israélienne et les groupes armés palestiniens de la bande de Gaza depuis la guerre de 2014. Au moins six Palestiniens ont été tués en moins de 24 heures, selon un bilan communiqué mardi 13 novembre, alors que Tsahal a riposté aux centaines de roquettes tirées depuis l'enclave palestinienne. Ces tirs, revendiqués par le Hamas, ont fait un mort et des dizaines de blessés côté israélien.

Mardi après-midi, les groupes palestiniens ont annoncé un cessez-le-feu avec Israël, grâce à une intervention de l'Egypte, et ont indiqué qu'ils s'y tiendraient si l'Etat hébreu le respectait également. 

Lire l'article

 

 

 

 

Trêve: départ du ministre israélien de la Défense, le Hamas crie à la victoire pour Gaza

 

Après que le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a présenté sa démission pour protester contre le cessez-le-feu avec les groupes palestiniens dans la bande de Gaza, un-porte-parole du Hamas a affirmé qu'il avait ainsi reconnu sa défaite.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a annoncé ce mercredi sa démission du gouvernement de Benjamin Netanyahu, pour protester contre le cessez-le-feu dans la bande de Gaza qu'il a qualifié de «capitulation devant le terrorisme».

«Pendant deux ans et demi, j'ai lutté de l'intérieur pour mes principes. Je ne peux plus remplir mes fonctions pour deux raisons très sérieuses. La première, c'est la remise de fonds [à la bande de Gaza, ndlr] et la seconde, ce sont les 500 missiles qui nous ont pilonnés sans que nous puissions riposter», a-t-il indiqué.

Lire la suite

 

 

Mort du leader des «Policiers en colère»: «Elle a été usée par un rouleau-compresseur»

 

La policière Maggy Biskupski, porte-voix du malaise policier, a été retrouvée morte le 12 novembre après un très probable suicide. Axel Ronde, du syndicat VIGI Île-de-France, a confié son choc à Sputnik. D’après lui, l’administration intimide les policiers qui, comme Maggy Biskupski, osent dénoncer leurs conditions de travail.

«C'est une catastrophe. Nous avons tous été très choqués. Je tenais tout d'abord à lui rendre hommage au nom de notre syndicat. Dire à toute sa famille toute l'admiration que nous avions pour elle. Quel gâchis… Tout ce talent que la police nationale a perdu, que nous avons perdu…»

Axel Ronde, secrétaire général du syndicat VIGI du ministère de l'Intérieur et de la Police nationale d'Île de France, a été très touché par la disparition de Maggy Biskupski. Cette policière, connue pour avoir fondé l'association Mobilisation des policiers en colère (MPC), était devenue la porte-voix du malaise de ses collègues. Elle a été retrouvée morte à son domicile de Carrière-sous-Poissy le lundi 12 novembre. Selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP, une lettre et son arme de service ont été découvertes sur place. La piste du suicide est fortement privilégiée.

Lire la suite

 

 

 

CNN attaque la Maison Blanche en justice pour avoir retiré l'accréditation d'un de ses journalistes

 

La chaîne CNN a annoncé ce 13 novembre qu'elle assignait en justice la Maison Blanche. Cette dernière avait retiré l'accréditation de l'un de ses journalistes après un échange houleux avec le président américain sur la question migratoire.

Alors que les médias russes RT France et Sputnik, longtemps mis à l'écart par la présidence française, devraient enfin pouvoir couvrir les événements et les conférences de presse de l'Elysée, la chaîne américaine CNN a attaqué en justice, ce 13 novembre, l'administration Trump pour avoir retiré l'accréditation de l'un de ses journalistes après un échange houleux avec le président. «CNN a assigné l'administration Trump en justice devant un tribunal fédéral de Washington», a ainsi annoncé une des journalistes de la chaîne. «Elle demande le rétablissement de l'accréditation de son correspondant en chef à la Maison Blanche, Jim Acosta», a-t-elle en outre ajouté. «Il est très clair que la décision a été prise à cause du contenu de sa couverture», a déclaré en direct Ted Boutrous, l'avocat de CNN qui estimait alors que la décision de la Maison Blanche portait atteinte au premier amendement.

Lire la suite

 

 

 

 

Défense, vins, chômage... Donald Trump s’en prend violemment à Emmanuel Macron

 

 

Le président des Etats-Unis, dans une série de Tweets diffusée mardi, a notamment critiqué la politique commerciale de la France et la popularité de son homologue français.

Donald Trump et Emmanuel Macron à l’Elysée, le 11 novembre.

Défense européenne, chômage, cote de popularité et maintenant les vins français... Le courroux provoqué chez Donald Trump par les déclarations d’Emmanuel Macron, la semaine dernière, sur le renforcement de la défense européenne n’est toujours pas retombé.

Dans une série de Tweets diffusée mardi 13 novembre, le président américain s’en est violemment pris à la politique commerciale de la France à l’encontre des Etats-Unis et à Emmanuel Macron. Son attaque en règle a atteint son point culminant lorsqu’il a abordé un point sensible : le vin français et les taxes sur les vins américains importés en France :

« La France fait d’excellents vins, mais les Etats-Unis aussi. Le problème est que la France rend très difficile aux Etats-Unis de vendre leur vin en France et applique des tarifs élevés alors que les Etats-Unis rendent ça facile pour les vins français et appliquent de très bas tarifs. Injuste, il faut que ça change ! »

« Le problème est qu’Emmanuel souffre d’une cote de popularité très faible en France, 26 %, et d’un taux de chômage de près de 10 %. (…) Par ailleurs, il n’y a pas de pays plus nationaliste que la France, un peuple très fier et à juste titre ! »

Avant de conclure par un autre Tweet, paraphrasant son slogan de campagne : « Make France great again ! » (rendons à la France sa grandeur). La présidence française s’est refusée à commenter cette série de Tweets.

Crispations sur l’idée d’une armée européenne

En début d’après-midi, M. Trump avait une nouvelle fois critiqué – via son canal de communication habituel, Twitter – la proposition du président français de créer une armée européenne : « Emmanuel Macron a suggéré la création de leur propre armée pour protéger l’Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c’était l’Allemagne dans la première et la seconde guerre mondiale », a-t-il tweeté. « Comment ça a marché pour la France ? Ils commençaient à apprendre l’allemand à Paris avant que les Etats-Unis n’arrivent », a-t-il ensuite ironisé.

Lire la suite

 

«Manque de décence»: Paris réagit aux critiques de Trump visant Macron

 

En réaction aux récentes critiques de Donald Trump visant Emmanuel Macron, le porte-parole du gouvernement français a déploré un manque de décence du dirigeant américain.

Donald Trump a manqué de décence en attaquant la France un 13 novembre, jour de commémoration des victimes des attentats commis à Paris et Saint-Denis en 2015, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement français Benjamin Griveaux.

«Hier, c'était le 13 novembre, nous commémorions l'assassinat de 130 de nos compatriotes. Donc je vais répondre en anglais: "common decency" aurait été de bon aloi», a indiqué M.Griveaux lors du compte rendu du conseil des ministres.

Lire la suite

 

 

 

Benjamin Mendy promet à Macron de «s'occuper» du cas de Trump

 

LE SCAN SPORT - Le latéral de l'équipe de France a répondu aux attaques du président américain contre Emmanuel Macron.

Blessé, Benjamin Mendy a dû déclarer forfait pour les matches amicaux des Bleus.

Mardi après-midi, Donald Trump a lancé une salve de Tweets acides adressés à Emmanuel Macron dans lesquels il critiquait la politique du chef d'Etat français en se moquant notamment de sa cote de popularité et en appelant la France à se relever avec le slogan désormais connu et emprunté à sa campagne de 2016 («Make France great again»). Ces attaques incendiaires ont soulevé de nombreuses réactions dans les rangs des politiques, des deux côtés de l'Atlantique.

Chez certains sportifs aussi, l'ire de Trump a eu du mal à passer. Benjamin Mendy, le latéral de l'équipe de France de football, a donc répondu à sa manière à la provocation. Contraint de déclarer forfait pour les matchs amicaux face Pays-Bas et l'Uruguay, le joueur de Manchester City a dégainé sur les réseaux sociaux mardi en postant un premier message ironique «Don't worry bro» («Ne t'inquiète pas frérot», ndlr). La petite phrase accompagnée des deux étoiles symbolisant les titres de champions du monde a été relayée plus de 15.000 fois sur le réseau social.Li

Lire la suite

 

 

 

 

 

 

La directrice d'une ONG explique comment piéger ces «abrutis» d'agents aux frontières (VIDEO)

 

L'ONG Advocates Abroad aide les migrants à entrer en Europe par la Grèce depuis 2016 et revendique la réussite de 15 000 dossiers. Or, selon de récentes révélations, les membres de l'ONG encouragent les migrants à mentir aux agents aux frontières.

Ariel Ricker, la directrice de l'ONG Advocates Abroad qui aide les migrants à passer les frontières européennes, a été filmée à son insu alors qu'elle expliquait comment elle prodiguait ses conseils aux migrants qui voulaient pénétrer les territoires européens, notamment par la Grèce. L'entretien a été diffusé sur Internet le 12 novembre par une militante canadienne marquée à droite, Lauren Southern.

Advocates Abroad est une ONG à but non-lucratif fondée en 2016 qui opère principalement en Grèce et se targue sur son site internet d'avoir fait passer 15 000 réfugiés en Europe.

Au cours de la discussion, Ariel Ricker détaille les conseils qu'elle livre aux migrants que son association cherche à aider. Elle insiste notamment sur l'impression qu'ils doivent inspirer aux agents qui les prennent en charge aux frontières de se trouver dans une situation traumatique et de se sentir persécutés.

«Je leur dis qu'il faut jouer la comédie, que tout cela, c'est du théâtre. Et leur rôle, c'est celui du réfugié traumatisé, parce que ces EASO [l'European asylum support office, soit les agents aux frontières du bureau de gestion des demandes d'asile] sont tellement des putains d'abrutis... Tout ce qu'ils savent, c'est ce qu'il y a écrit sur leur papier qui dit ce que c'est qu'un réfugié traumatisé, avec telle ou telle caractéristique. Donc, nous entraînons les gens à présenter ces caractéristiques. Ils [les agents] prennent en compte l'attitude des gens, s'ils sont émotifs ou pas. Alors ils doivent pleurer ou vomir et demander une pause. [...] On organise des jeux de rôles avec eux. [...] D'abord, nous jouons leur rôle à eux et ils doivent se mettre dans la peau de l'agent, puis on inverse. Comment entrer dans la pièce, comment se présenter, comment s'asseoir, comment se lever et comment prier. C'est une bonne manière de démontrer sa sincérité. [...] Parfois ils [les agents] demandent "quelles sont vos vacances préférées ?" et certaines personnes [migrantes] répondent juste "Noël". Nous leur expliquons donc que ce n'est pas une réponse suffisante. Ils doivent aussi préciser que c'est le 25 décembre et que c'est le jour de naissance de Notre Seigneur.»

Dans un premier temps, l'organisation a décidé de répondre sur Twitter à la publication de la vidéo en évoquant une vidéo «lourdement modifiée», «filmée sans consentement» et utilisée «à des fins de politique de droite». Avant que les comptes Twitter et Facebook de l'ONG ne soient subitement supprimés.

Source et vidéo

 

 

Note : elle fait passé des migrants musulmans pour des chrétiens persécutés ! je préfère resté polie

 

 

La République tchèque ne signera pas le pacte mondial pour la migration

 

La République tchèque regrette que le texte final du pacte pour la migration préparé par l’Onu ne se préoccupe pas de bien séparer « l’immigration légale et l’immigration illégale ». Pour cette raison, le pays ne signera pas l’accord, au même titre que les Etats-Unis, la Hongrie et l’Autriche.

(…)

Le gouvernement de coalition bulgare s’est retiré de l’accord et le Parlement de Sofia doit se prononcer dans la journée sur ce dossier. La Pologne a fait savoir qu’elle pourrait aussi suivre cet exemple. « La République tchèque est depuis longtemps favorable à ce qu’on sépare bien l’immigration légale et l’immigration illégale », a déclaré lors d’une conférence de presse le vice-Premier ministre tchèque Richard Brabec.

(…)

Ouest France

 

 

 

 

Fribourg (All.) : les agressions sexuelles ont augmenté de 70%, plus de la moitié des suspects n’ont pas la nationalité allemande

 

Allemagne – Selon la police, le nombre d’agressions sexuelles dans la ville de Fribourg est en net augmentation. 

L’augmentation des agressions sexuelles à Fribourg est de 70 %. La police concentre de fortes capacités d’enquête dans ce domaine. La proportion de suspects non allemands est de plus de 50 pour cent, a dit M. Rotzinger, le chef de la police.

Stuttgarter-Zeitung.de

 

 

L'Elysée prêt à accréditer RT France : la fin d'un long calvaire ? (VIDEOS)

 

Le 13 novembre

L'Elysée, par la voix de l'un de ses conseillers, a annoncé ce 13 novembre que les journalistes de RT France se verraient désormais délivrer des accréditations au palais. Retour sur deux années d'un parcours semé d'embûches.

Ce 13 novembre, l’Elysée a annoncé qu’il accréditerait désormais les médias publics russes RT France et Sputnik. Une décision qui constitue un revirement majeur à l'égard des deux médias. Dès la campagne présidentielle de 2017, les équipes d'En Marche! avaient en effet accusé RT de diffuser des «fake news», sans apporter de preuves pour étayer leurs graves allégations. 

Récemment, dans un entretien à PureMédias diffusé le 22 octobre, le porte-parole du gouvernement avait justifié le non-accès des journalistes de RT à la salle de presse de l'Elysée, au seul motif que le média était financé par un Etat étranger, ce qui en ferait un outil de «propagande».

En septembre dernier, un rapport – rédigé par quatre experts du Centre d'analyse, de prévision et de stratégie du ministère des Affaires étrangères (CAPS) et de l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire (IRSEM) et présenté à la ministre des Armées Florence Parly – avait accusé RT de mener de redoutables campagnes de désinformation «visant à fragiliser ou à déstabiliser le débat démocratique dans d'autres Etats».

Lire la suite

 

 

Terrorisme islamiste : « En France, on va avoir 400 jihadistes remis sur le marché, en plus de ceux qu’on a déjà »

 

Marc Trévidic a longtemps été l’un des visages de l’antiterrorisme en France. Sur le plateau de « Paris Direct », il revient sur l’état de la menace terroriste en France, alors que le pays commémore le troisième anniversaire des attentats de Paris et Saint-Denis.

 

« Les jihadistes se sont mis en position de faire la guerre, il est assez logique de pratiquer des exécutions extra-judiciaires »

 

Italie : budget inchangé malgré l’ultimatum de Bruxelles

 

Bruxelles a sommé Rome de modifier le projet mais la coalition populiste n’a rien voulu savoir et a refusé jusqu’à présent de plier.

 

« Je peux juste vous dire, a dit Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur, que nous travaillons sur un plan qui inclue plus de créations d’emplois, plus de droits pour les retraités, moins de taxes, sinon pour tout le monde, en tous cas pour beaucoup d’Italiens ; si l’Union Européenne en veut bien nous serons heureux, sinon, nous continuerons dans la même direction« .

Une manifestation a été convoquée pour le 8 décembre par Matteo Salvini pour dire « pacifiquement » aux « messieurs de Bruxelles : laissez-nous travailler, vivre et respirer« . L’Italie risque des sanctions pour « déficit excessif » si ce budget, que le gouvernement a voulu résolument « anti-austérité », est adopté.

 

«Je vais revenir» : François Hollande ne fait plus mystère de ses ambitions

 

Lors d'une séance de dédicaces à Brive, l'ancien président français François Hollande a eu du mal à se retenir : «Je vais revenir», a-t-il en effet répondu à une lectrice qui lui demandait s'il s'était «retiré de la vie politique intégralement».

«Je vais revenir» : François Hollande ne fait plus mystère de ses ambitions

François Hollande, qui a gouverné à la destinée de la France de 2012 à 2017, serait-il prêt à faire du rab ? Celui qui a mis le pied à l'étrier au locataire actuel de l'Elysée s'est en effet laissé allé à une confidence alors qu'il paraphait son ouvrage Les leçons du pouvoir ce 13 novembre à Brive. Les caméras de l'émission Quotidien ont capturé ce qui s'apparente à la possible annonce du retour en politique de l'ancien maire de Tulle. «Vous êtes retiré de la vie politique intégralement ?», lui demande ainsi une femme dans le cadre de la Foire du livre de Brive. «Non [...] Je vais revenir», répond alors François Hollande.

Lire la suite

 

Note : il nous manquerais plus que ça !

Note : il nous manquerais plus que ça ! le retour de Flambi

Commenter cet article