Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

---------------------------

Le 6 octobre 2018

 

Gaza : trois Palestiniens tués par des tirs israéliens lors d'affrontements le long de la frontière

 

Gaza : trois Palestiniens tués par des tirs israéliens lors d'affrontements le long de la frontière

L'armée israélienne a tiré à balles réelles sur des Palestiniens venus manifester près de la frontière à Gaza, tuant trois personnes dont un adolescent de 14 ans et faisant 376 blessés. Tsahal a également affirmé avoir mené deux frappes aériennes.

Trois Palestiniens, dont un adolescent de 14 ans, ont été tués le 5 octobre par des tirs israéliens dans la bande de Gaza lors de manifestations et de heurts le long de la frontière, selon le ministère de a Santé gazaoui.

Fares Hafez al-Sersaoui, 14 ans, et Mahmoud Akram Mohammed Abou Samane, 24 ans, ont tous deux été atteints par des tirs israéliens dans la poitrine à l'est de la ville de Gaza, a confié à l'AFP le porte-parole du ministère. Hussein al-Raqab, 28 ans, est mort après avoir été atteint d'une balle à la tête à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon la même source. Par ailleurs, 376 personnes ont été blessées, dont 126 par balles, et sept sont dans un état critique, parmi lesquelles un secouriste bénévole, a précisé le ministère.

Lire la suite

 

Israël met en doute les capacités des S-300 livrés en Syrie

 

Les systèmes de DCA S-300 livrés par la Russie en Syrie ne pourront pas empêcher les nouveaux avions israéliens d'agir à leur guise, estime Tzachi Hanegbi, le ministre israélien de la Coopération régionale.

S-300 russes

Le responsable a rappelé que l'armée de l'État hébreu était équipée de chasseurs de cinquième génération F-35I Adir. Le déploiement des S-300, estime le ministre, ne pourra pas limiter leurs capacités.

«Nous disposons d'avions furtifs, les meilleurs au monde. Ces batteries ne sont même pas en mesure de les repérer», a-t-il lancé, cité par le quotidien Haaretz.

Les responsables militaires russes n'ont pas pour l'instant commenté les déclarations israéliennes.

Lire la suite

 

 

 

Cyberattaques : la Russie dans le collimateur de l'Occident

 

 

 

La Défense russe accuse les États-Unis de développer un programme d'armes biologiques en Géorgie

 

 

 

L’Arabie saoudite refuse de payer les USA pour sa sécurité

 

L’Arabie saoudite a déjà acquitté tous les armements américains, a déclaré le prince héritier saoudien cité par Bloomberg. Selon lui, le royaume ne paiera plus rien à Washington.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane Al Saoud a déclaré dans une interview accordée à l'agence Bloomberg que Riyad ne verserait plus rien à Washington pour sa sécurité.

«En fait, nous ne paierons rien pour notre sécurité. Nous estimons que toutes les armes que nous avons obtenues des États-Unis ont été payées, il ne s'agit pas d'armements gratuits», a-t-il précisé.

Il a également indiqué qu'après l'arrivée de Donald Trump au pouvoir, Riyad avait renoncé à l'idée de réduire la part des armements américains dans l'équipement de son armée. Par suite, Washington satisfera plus de 60% des besoins d'Arabie saoudite en cette matière au cours des 10 ans à venir.

Auparavant, le Président américain avait appelé Riyad à payer pour sa sécurité, en déclarant que le roi Salmane ne serait «peut-être plus là dans deux semaines» sans l'aide de Washington.

Lire la suite

 

Enquête ouverte en France après la disparition du président d'Interpol (un chinois)

 

C’est son épouse qui a signalé sa disparition aux autorités françaises. L’enquête pour le retrouver a été ouverte à Lyon.

Une enquête pour disparition a été ouverte en France concernant Meng Hongwei, le président chinois d’Interpol à Lyon, dont la famille n’a plus de nouvelles depuis son départ vers la Chine fin septembre.

C’est son épouse qui a signalé sa disparition aux autorités françaises en faisant part de son inquiétude. L’enquête a été ouverte à Lyon, siège mondial de l’organisation internationale de coopération policière, mais il n’aurait pas disparu en France.

Sa nomination critiquée

Avant d’être élu fin 2016 à la tête d’Interpol, en remplacement de Mireille Ballestrazzi, Meng Hongwei exerçait en Chine comme vice-ministre de la Sécurité publique et était un poids lourd du Parti communiste chinois.

Cette première nomination d’un Chinois à ce poste avait été critiquée par des organisations de défense des droits de l’Homme, la Chine menant alors une intense campagne de rapatriement d’escrocs et de fraudeurs présumés, parfois accusée de servir ses intérêts politiques.

La Chine a longtemps utilisé Interpol « pour arrêter des dissidents et des réfugiés à l’étranger », s’était inquiété notamment Amnesty International.

(…)

Le Dauphiné

 

 

Etats-Unis : Soros cherche-t-il à empêcher la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême ?

 

Etats-Unis : Soros cherche-t-il à empêcher la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême ?

Manifestations, virulentes invectives des sénateurs : les actions pour protester contre la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême se multiplient. Avec en dénominateur commun George Soros, dont l'influence a été dénoncée par Donald Trump.

Le milliardaire George Soros est-il en partie responsable du climat délétère dans lequel sont plongés les Etats-Unis à l'approche du vote pour confirmer le magistrat conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême ?

C'est en tout cas l'avis du président américain, Donald Trump, qui a dénoncé dans un tweet, ce 5 octobre, la main du financier dans les manifestations et les différentes actions anti-Kavanaugh qui visent les sénateurs sur lesquels repose la responsabilité du vote. «Les manifestants grossiers qui hurlent dans les ascenseurs sont des professionnels payés dans le seul but de donner une mauvaise image des sénateurs. Ne vous laissez pas avoir !», a tweeté le président américain, avant d'ajouter : «Regardez aussi toutes les pancartes identiques faites par des professionnels. Payées par Soros et d'autres.»

Lire la suite

 

 

 

Allemagne : le parti AfD considéré comme un « rempart contre la menace islamique en Europe » par de plus en plus de Juifs

 

L’AfD (Alternative pour l’Allemagne) est le seul parti politique en Allemagne à déclarer que la «la haine des Juifs» est «inséparable» de l’islam et à clamer de vive voix que le dogme religieux islamique est «incompatible avec la constitution allemande».

C’est aussi le point de vue de Dimitri Schulz, un cadre du parti AfD. Juif né en Union soviétique et venu en Allemagne avec ses parents alors qu’il était encore petit, M. Schulz fait partie d’un groupe de militants juifs de l’AfD qui considère le parti comme un rempart contre la menace islamique en Europe.

M. Schulz est membre de l’AfD depuis quatre ans. Samedi, il ira un peu plus loin en lançant un groupe appelé « Juifs pour l’AfD » – le seul parti, affirme-t-il, engagé à 100% dans la défense des valeurs judéo-chrétiennes traditionnelles de l’Allemagne. Selon ses fondateurs, la section pourrait compter jusqu’à 1 400 membres.

Les dirigeants de l’AfD voient dans ce collectif un appel lancé aux conservateurs du parti de centre-droit (CDU) pour qu’ils les rejoignent. D’aucuns considèrent l’AfD comme le deuxième parti le plus populaire d’Allemagne, devant les sociaux-démocrates de gauche et derrière la CDU d’Angela Merkel.

(…)

Les Juifs d’autres pays européens ont également sonné l’alarme sur les menaces que l’immigration musulmane fait peser sur les sociétés occidentales. Dans son livre de 2013, L’Identité malheureuse, le philosophe conservateur français Alain Finkielkraut a accusé les sociétés européennes de tout céder aux islamistes au nom de la tolérance et du libéralisme.

(…) Financial Times

 

L’Espagne et le Maroc négocient le rapatriement de milliers de mineurs marocains

 

Vendredi, le ministère de l’Intérieur espagnol a annoncé que l’Espagne et le Maroc sont en négociation pour rapatrier plusieurs milliers de mineurs marocains « non accompagnés ».

 

 

Dijon (21) : les migrants squatteurs de Stalingrad portent plainte pour violation de domicile

 

Ce vendredi, en début d’après-midi, une vingtaine de migrants qui occupaient fin août l’immeuble situé 41, avenue Stalingrad, à Dijon, et la Ligue des droits de l’homme se sont donnés rendez-vous devant la cité judiciaire.

Contestant la légalité de leur expulsion, ils vont déposer une plainte pour violation de domicile.

Pour rappel, le 28 août dernier, environ 80 demandeurs d’asile originaire du Tchad, du Mali, du Soudan, d’Érythrée ou encore du Nigeria étaient délogés d’un bâtiment de l’armée de l’air désaffecté, situé avenue de Stalingrad à Dijon.

 

Migrants : Mélenchon et Brossat (PCF) veulent la « dissolution » de Génération identitaire et appellent à manifester pour soutenir l’Aquarius

 

L’ONG SOS Méditerranée a appelé les citoyens à former une «vague orange» lors d’une journée de soutien ce samedi en Europe à l’Aquarius, son bateau de secours aux migrants en mer, arrivé jeudi à Marseille et menacé de rester à quai faute de pavillon.

(…) Le 22 septembre, le Panama a annoncé son intention de retirer son pavillon au bateau, déjà privé d’immatriculation par Gibraltar, pour «non-respect» des «procédures juridiques internationales» concernant le sauvetage des migrants en mer.

Le Figaro

 

 

Lille : Génération Identitaire s’oppose au concert du rappeur Médine et monte sur le toit de la salle

 

Une deuxième action coup de poing ce vendredi pour Génération Identitaire. Après avoir occupé dans l’après-midi le siège de l’association SOS Méditerranée à Marseille, le groupe d’activistes d’extrême droite a occupé vendredi soir le toit de la salle de concert où doit se produire le rappeur Médine.

Accusé de promouvoir le terrorisme islamiste, le rappeur avait annulé ses concerts prévus au Bataclan les 19 et 20 octobre à Paris. « Pas de rappeur islamiste à Lille », ont clamé plusieurs militants via une banderole accrochée sur la façade de la salle de spectacle L’Aéronef, quelques minutes avant le début du concert. « Il est parfaitement scandaleux de laisser cet individu exprimer sa haine de notre civilisation et diffuser sa vision islamiste comportant des appels aux meurtres », a ajouté le collectif dans un communiqué.

Le Parisien

 

#MeToo. Femmes des « quartiers populaires » : «Ici, les islamistes ont une tribune et un sentiment d’impunité»

 

L’affaire Weinstein a eu un retentissement immense dans le monde de la culture, de la politique ou du travail… des milieux que l’on pourraient qualifier d’assez «privilégiés». Dans les quartiers où sévissent les intégrismes religieux et patriarcaux, il règne une omerta qui muselle toujours la parole des femmes, estime l’association lyonnaise «Femmes contre les intégrismes».

«Dans ces quartiers contrôlés par les fondamentalistes, les associations ne peuvent plus travailler. Nous ne sommes plus les bienvenues.»

[…] Importer des schémas «qui fonctionnent» dans d’autres conditions, c’est considérer ces femmes comme «des indigènes» incapables d’émancipation par d’autres moyens que la seule méthode du «colon éclairé» qui vient les civiliser! […]

Dans certains quartiers français, vous dénoncez les mêmes mécanismes que ceux à l’œuvre dans l’Algérie des années 90, alors en prise avec le fondamentalisme islamique. Quels sont-ils?

J’ai grandi dans un quartier populaire d’Alger durant les années 90. Or les mécanismes à l’œuvre aujourd’hui dans les quartiers populaires en France sont pour moi plus graves encore. « Ici, les islamistes ont une tribune et un sentiment d’impunité. Des dames voilées m’interpellent sur ma tenue à l’entrée du supermarché de Vénissieux. C’est impensable en Algérie! » Quand ma famille qui vit encore en Algérie vient en visite en France, ils sont choqués de constater cela. […]

Le Figaro

 

L’embarrassante candidature de l’Arabie saoudite à la Francophonie

 

Depuis deux ans, l’Arabie saoudite plaide pour rejoindre l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Pour certains pays membres, la demande de Riyad ne cadre pas avec les idéaux démocratiques mis en avant par l’institution.

Le prochain sommet de la francophonie des 11 et 12 octobre en Arménie promet d’âpres discussions. En cause, la candidature de l’Arabie saoudite au sein de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en tant que membre observateur. Ce n’est pas la première fois que l’Arabie saoudite soumet une demande d’adhésion : lors du précédent sommet à Madagascar en 2016, la requête de la monarchie du Golfe avait déjà été rejetée.

Réunis à huis clos, les États membres, divisés sur la question, s’étaient rangés derrière l’avis du Conseil ministériel de la Francophonie (CMF), qui avait jugé le dossier « incomplet ». Après de belles passes d’armes entre les représentants francophones, il avait été décidé qu’une mission d’évaluation de l’OIF serait dépêchée en Arabie saoudite pour s’assurer du bon avancement du dossier. Un refus poli qui masque mal le malaise parmi les diplomates. Cet échec n’a toutefois pas entamé les motivations de la monarchie qui a renouvelé sa candidature.

 

 

 

 

 

L’implosion du «système Macron»

 

Les guignolades (lyonnaises) qui ont entouré la démission de Gérard Collomb sont politiquement significatives. La déclaration faites sur le parvis du ministère par le démissionnaire le sont aussi.

Cette démission s'inscrit dans une séquence, désastreuse mais logique, pour Emmanuel Macron dont le pouvoir est aujourd'hui à nu et dont la méthode, mélange d'autoritarisme et de népotisme (ou de clientélisme), ne fonctionne plus. Ils se sont bien envolés les espoirs que certains plaçaient dans son élection. Emmanuel Macron ne doit sa survie politique qu'aux divisions et aux faiblesses de l'opposition.

Hulot, Collomb, des démissions significatives

La démission de Gérard Collomb, survenant après celle de Nicolas Hulot signe une crise politique grave. Qu'elle soit niée par Emmanuel Macron et les siens n'y change rien. C'est une crise politique car ces deux ministres occupaient chacun dans leur registre une place clef dans le dispositif de la « macronie ». C'est une crise politique aussi en raison des déclarations faites par ces personnes.

Emmanuel Macron

Nicolas Hulot représentait le ralliement d'une certaine « gauche »....

lire la suite

 

 

USA : à 3,7% en septembre, le taux de chômage tombe à son plus bas niveau en 48 ans

 

Le taux de chômage américain est tombé à 3,7% en septembre contre 3,9% en août, a annoncé vendredi le département du travail précisant qu’il s’agissait du plus bas niveau depuis décembre 1969.

Cependant, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. Plus de 20 millions d’inactifs ne sont pas comptés et le sous-emploi persiste, comme nous l’expliquions ici.

 

Robots, télémédecine, 5 G : le Japon mise sur les nouvelles technologies pour compenser le manque de main d’oeuvre immigrée

 

Faute d’un renouvellement suffisant des générations, le pays du soleil levant mise sur les nouvelles technologies pour compenser le manque de main-d’œuvre.

(…) Le pays compte aujourd’hui 126 millions d’habitants. Ce chiffre est en déclin constant et devrait se stabiliser à 80 millions en 2050, avec à la clef. (…) Près du tiers de la population aura plus de 65 ans en 2025. Le pays pourrait certes s’ouvrir un peu plus à l’immigration, il n’y a que 2% d’étrangers habitants l’archipel. Mais il mise avant tout sur les nouvelles technologies pour lui apporter des réponses.

Parmi les exemples les plus criants figure le cas du BTP. (…) Des solutions se profilent, permettant à certains ouvriers de se démultiplier, littéralement. Komatsu, le grand fabricant nippon d’engins de chantiers, teste avec l’opérateur télécoms NTT Docomo, des pelleteuses pilotées à distance, grâce au déploiement de connexions en 5G, la nouvelle génération de téléphonie mobile. Avec un temps de latence de 2 millisecondes – ce qui est trois fois inférieur à la perception humaine – un pilote situé à des dizaines de kilomètres commande sa machine. L’intérêt étant que ce même pilote pourra bientôt conduire successivement plusieurs engins, sur des chantiers différents, en fonction de l’avancement des travaux. Son temps de travail quotidien sera optimisé, un atout précieux dans un pays où le taux de chômage est tombé à 2,2%.

(…) Une vaste gamme de robots pourraient s’imposer dans les foyers japonais. Tous n’ont pas l’allure sympathique du petit chien Aibo de Sony. Les robots ressemblent parfois à de grosses poubelles cylindriques dotées d’un écran au sommet et se déplaçant sur des roulettes. Mais ils sont stables, capables de surveiller les personnes qui les entourent, de répondre à des questions ou de les mettre en contact avec d’autres personnes à distance, de détecter des anomalies et éventuellement, de nettoyer le sol en se déplaçant!

Dans le registre de la mobilité, les Japonais ne manquent pas d’imagination. Retenons, par exemple, ce fauteuil roulant autonome: la seule manipulation à effectuer est de saisir sa destination sur son smartphone. Ensuite, le fauteuil se charge de tout, y compris d’éviter les personnes rencontrées sur le trajet.

(…) Le Figaro

 

 

 

 

---------------------------

Le 5 octobre 2018

 

 

 

 

 

Achat de S-400 russes par l'Inde, Washington se prépare à sanctionner

 

Ce 5 octobre, la Russie et l'Inde ont finalement signé un accord venant conclure la vente par Moscou de cinq systèmes de défense antiaérienne Triumph S-400.

 

Merkel : les Palestiniens doivent accepter Israël en tant qu’Etat juif

 

La chancelière allemande Angela Merkel a souligné jeudi sa reconnaissance d’Israël en tant qu’Etat juif, disant qu’elle soutient le point de vue du Premier ministre Benjamin Netanyahu lorsqu’il affirme que les Palestiniens devront, eux aussi, accepter cette définition dans un éventuel plan de paix.

Lors d’une conférence de presse organisée à Jérusalem, Merkel a expliqué qu’elle prévoyait de téléphoner au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et de lui poser quelques questions sur le processus de paix, et notamment sur ses politiques au sujet de Gaza. Elle a déclaré soutenir la solution à deux états mais elle a également reconnu qu’il y avait « de nombreux autres » moyens de résoudre le conflit.

Merkel a souligné son engagement complet en faveur de la sécurité d’Israël, précisant être d’accord avec Netanyahu sur la nécessité d’empêcher l’Iran d’obtenir des capacités nucléaires. En même temps, elle a noté que Jérusalem et Berlin étaient en désaccord sur la meilleure manière d’atteindre ce but commun.

Lire la suite

 

 

 

Mystère autour de la disparition en Turquie d'un journaliste saoudien critique de Ryad

 

Depuis mardi matin, Jamal Khashoggi, journaliste critique envers l'Arabie Saoudite et vivant aux Etats-Unis, a disparu à Istanbul. 

Le mystère entoure le sort d'un journaliste saoudien donné pour disparu après son entrée dans le consulat de son pays à Istanbul alors que Ryad affirme que cet homme, critique envers les autorités saoudiennes, a bel et bien quitté les locaux de la mission diplomatique.

Pour la Turquie, il est encore au consulat. La Turquie a déclaré pour sa part mercredi que Jamal Khashoggi, 59 ans, porté disparu depuis plus de 24 heures, se trouvait toujours à l'intérieur du consulat saoudien à Istanbul où il s'était rendu pour des démarches administratives. Rédacteur d'articles d'opinion pour le Washington Post notamment, Jamal Khashoggi n'a pas été vu depuis qu'il est entré au consulat mardi matin. Selon les informations dont nous disposons, l'individu en question, qui est un Saoudien, se trouve au consulat saoudien à Istanbul", a déclaré à la presse mercredi en début de soirée le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin. Il a affirmé que le ministère turc des Affaires étrangères et la police turque "suivent l'affaire" et que des contacts à son sujet étaient en cours entre les autorités turques et des responsables saoudiens.

Lire la suite

 

 

Comment la Chine va-t-elle réagir aux attaques des Etats-Unis ?

 

La Chine veut éviter de jeter de l’huile sur le feu, sans doute consciente du bénéfice électoral que pourrait en tirer Trump, mais elle ne peut se laisser humilier.

Les autorités chinoises auraient-elles été prises de court par le discours extrêmement virulent à leur égard du vice-président américain Mike Pence, jeudi 4 octobre à Washington ? La « une » vendredi de l’édition publiée en Chine du China Daily, ce quotidien de l’Etat chinois en langue anglaise, se veut rassurante : un expert travaillant pour le gouvernement, Long Guoqiang, estime qu’« à long terme, les liens sino-américains sont prometteurs » en raison de la « complémentarité de leurs économies ».

Quelques heures après, changement de ton dans la version destinée cette fois aux Etats-Unis : « La Chine juge ridicules les accusations d’ingérence », titre le quotidien après le discours de Mike Pence accusant Pékin de s’ingérer dans la campagne électorale des élections à mi-mandat.

Lire la suite

 

 

 

 

Nanterre (92) : la fille de Marine Le Pen violemment agressée à la sortie d’un bowling par deux individus

 

La victime et son cousin ont été frappés au visage par deux hommes.

Une des filles de Marine Le Pen a été agressée dans la nuit de jeudi à vendredi à Nanterre (Hauts-de-Seine), devant le bar bowling de la place Nelson-Mandela, à deux pas de la préfecture et du palais de justice. La jeune femme de 19 ans était accompagnée de son cousin, 18 ans. Ils auraient passé une partie de la soirée dans ce lieu où l’on peut jouer au bowling, boire un verre et dîner.

Vers 2 heures du matin, la police a été appelée pour une bagarre. Sur place, elle a trouvé les deux victimes, frappées à coups de poing. Deux suspects ont été arrêtés aussitôt. Ce sont deux hommes de Nanterre, âgés de 32 et 47 ans, qui ont été placés en garde à vue.

(…) Le Parisien

 

 

Octogénaire cambriolée et violée à Saint-Etienne (42) : quatre ans ferme pour Ryad Bahlali

 

Alors âgée de 85 ans, la Stéphanoise avait désigné son agresseur comme étant « le plus grand des trois ». La procureur avait requis entre deux et six ans de prison ferme. La justice a finalement donné un nom à son bourreau : Ryad Bahlali.

Ce soir de novembre 2015, trois compagnons de méfaits passent à tabac un homme de 63 ans, place Chavanelle.

Après l’avoir détroussé, ils se rendent chez lui. Ils se retrouvent face à la compagne de l’homme et se font passer par la police.

Pendant qu’ils mettent à sac l’appartement à la recherche d’objets de valeur, l’un d’eux viole l’octogénaire.

Ryad Bahlali écope de quatre de prison ferme et 3 500 euros de dommages et intérêts pour l’agression du soixantenaire, la mise à sac de son appartement et le viol de sa résidente de 85 ans.

 

L’essor du populisme est-il vraiment lié à la crise économique ?

 

Le commissaire européen Pierre Moscovici a expliqué mercredi que les tensions politiques actuelles en Europe étaient «le résultat direct» de la gestion de la crise. Pourtant, les partis populistes progressent également dans des pays prospères où le taux de chômage est faible.

«Les populismes que l’on voit apparaître partout sont le produit direct de la crise et de la façon dont elle a été traitée à partir de 2011-2012 en privilégiant des solutions qui allaient aboutir à accroître les inégalités», avait quant à lui expliqué Dominique Strauss-Kahn (ancien directeur général du Fonds monétaire international) début septembre. […]

Pour Dominique Reynié, l’installation de partis populistes dans toute l’Europe est avant tout liée à l’inquiétude des sociétés européennes quant à l’avenir de leurs valeurs et de leur mode de vie. «Cette peur est liée à la globalisation dont font partie les mouvements migratoires», poursuit Dominique Reynié, qui évoque «des cultures avec lesquelles les relations sont conflictuelles».

Selon lui, les sociétés européennes sont «soumises à un choc culturel» et l’explication économique et sociale – qui lie la montée du populisme à la crise économique et au chômage – n’est «pas recevable». «L’extrême droite progresse en Autriche, en Allemagne, au Danemark, en Suède… Pourtant, aucun de ces pays n’a un rapport difficile à la globalisation. La Suède est même le champion du monde de l’égalité et de la redistribution», argumente-t-il. Avant de conclure: «En Allemagne, l’AfD fait ses meilleurs scores dans l’est du pays, qui a connu un enrichissement continu depuis la réunification de 1990. Les Allemands de l’est sont beaucoup plus riches qu’ils n’étaient auparavant».

Le Figaro

 

L’Etat ambitionne d’héberger 86 % des demandeurs d’asile à l’horizon 2020. le budget consacré à la mission « immigration, asile et intégration » est chiffré à 1,58 milliard d’euros en 2019 (+14%)

 

Côté hébergement des demandeurs d’asile, l’objectif suppose une augmentation du parc, qui devrait atteindre plus de 97 000 places en 2019.

Les documents budgétaires publiés cette semaine font apparaître un gros coup de pouce à l’intégration de réfugiés. L’Etat se fixe pour objectif d’héberger 86 % des demandeurs d’asile à l’horizon 2020, contre 50 % seulement en 2018.

Au total, le budget consacré à la mission « immigration, asile et intégration » est chiffré à 1,58 milliard d’euros en 2019 (à périmètre constant), soit une hausse de 200 millions par rapport à 2018 (+ 14 %), dans un contexte de tour de vis budgétaire (+ 0,6 % pour le budget général). « Il y a un redimensionnement de la politique d’intégration », dans le sillage du comité interministériel de cet été, qui permettra notamment de financer le doublement des cours de langue et les mesures d’insertion professionnelle, a-t-on expliqué à l’intérieur. Le budget prévoit ainsi une hausse de plus de 40 % l’an prochain des crédits de l’intégration, à 395 millions d’euros, dont 52 millions pour la formation linguistique.

Côté hébergement des demandeurs d’asile, l’objectif « ambitieux » suppose une augmentation du parc, qui devrait atteindre « plus de 97 000 places en 2019 », selon les annexes budgétaires. Pour cela, diverses mesures sont prévues: 1 000 places créées en centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA), 3 500 en hébergement d’urgence, transfert de places déjà existantes…

 

 

 

Paris : la complexe prise en charge des migrants en centre d’hébergement d’urgence

 

A l’approche de l’hiver, l’État français s’active pour mettre à l’abri les centaines de migrants, toujours à la rue, dans le nord de Paris. Différentes structures existent pour les héberger : CAES, CHUM, CAO, CADA… InfoMigrants fait le point.

 

 

 

 

Méditerranée : un haut fonctionnaire marocain accuse les ONG «d’encourager et de guider les migrants»

 

Dans un entretien accordé à l’agence de presse espagnole EFE, le directeur de l’immigration et de la surveillance des frontières au ministère de l’Intérieur, Khalid Zerouali, appelle à une aide « pérenne » de l’UE dans le contrôle des frontières pour soutenir les agents marocains qu’il dit « dépassés » par les flux migratoires clandestins. Il accuse les ONG d’encourager les passages de migrants.

Il appelle ainsi les 27 de l’UE « à une implication permanente et durable » dans le contrôle des frontières. Le responsable rappelle également que le gouvernement marocain a déjà déployé 13.000 agents le long des côtes méditerranéennes et atlantiques pour un coût annuel de «plus de 200 millions d’euros ».

«Ce dispositif très coûteux a été mis sous pression […] Nous avons jusque là assumé nos responsabilités unilatéralement, mais nous commençons à être dépassés », confie Khalid Zerouali. Qualifiant de «positive » la collaboration avec Bruxelles, le responsable estime toutefois qu’elle doit être réadaptée, à la vue de «l’urgence de la situation ». «Le partenariat politique avec l’Union européenne doit inclure le contrôle des frontières en tant que composante pérenne, et non pas comme une aide occasionnelle », considère le wali, tout en appelant à une injection de « ressources » financières, sans pour autant mentionner de chiffres précis. […]

D’après le représentant du département d’Abdelouafi Laftit, le nombre de tentatives de migration clandestine aurait doublé en l’espace de quatre ans. Khalid Zerouali attribue notamment cette donnée à la hausse à la «flotte d’ONG actives dans l’espace méditerranéen qui encourage et guide les migrants ». Selon lui, cette aide des ONG alimente la rumeur selon laquelle certaines traversées sont gratuites. Une fausse information qui s’est notamment propagée dans le nord du pays où des candidats à l’immigration clandestine se sont rassemblés sur les plages à la fin du mois de septembre. A ce sujet, Khalid Zerouali affirme « que le trafic d’être humain n’est pas un acte charitable et a un but lucratif, car toute traversée est soutenue par un réseau de trafiquants ». […]

Tel Quel

 

 

 

 

La lettre ouverte décapante de Michel Onfray à « Manu » Macron

 

Voir la vidéo

 
Note : il fallait osé et il l'a écrite,  percutante et hilarante de vérité

 

Brigitte Macron à son époux: «Il faut arrêter les conneries maintenant!»: le Web réagit

 

Le Président de la République française se serait pris une «tannée» de la part de son épouse en colère, a affirmé sur Twitter le journaliste Frédéric Helbert, se référant à un officier de sécurité à l'Élysée. L'incident n'est pas passé inaperçu sur la Toile.

​L'épouse du chef de l'État, Brigitte Macron, a récemment fait éclater sa colère contre son mari, déjà déséquilibré par une popularité en chute libre et accablé par les affaires et les déconfitures politiques, a révélé sur Twitter le journaliste Frédéric Helbert.

Les réactions sur la Toile ne se sont pas fait attendre.

Les uns se félicitent de cette démarche.

Lire la suite et les messages

 

 

Brésil : Bolsonaro, classé à l’extrême-droite, grimpe dans les sondages, hausse de la bourse, les marchés euphoriques

 

Les milieux d’affaires ont clairement choisi leur camp au Brésil: à cinq jours du premier tour d’une présidentielle aussi imprévisible que polarisée, la Bourse a salué mardi par une nette hausse la publication d’un sondage très favorable au candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro.

(…) Pour les analystes, les marchés ont ainsi salué le résultat d’un sondage de l’institut Ibope, publié lundi soir, qui a crédité Jair Bolsonaro, 63 ans, de 31 % des intentions de vote pour le premier tour de dimanche, soit quatre points supplémentaires par rapport à jeudi.

(…) « Les marchés sont optimistes avec Bolsonaro », a commenté auprès de l’AFP André Perfeito, du cabinet de conseil Spinelli. Cette euphorie « va faire décoller les marchés dans les prochains jours », a-t-il prédit avant même la parution du sondage de mardi soir et la confirmation de l’avance du candidat d’extrême droite.

(…) Selon Andrés Perfeito, les marchés ont mis leur poids dans la balance pour une défaite de Fernando Haddad, qui a remplacé l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva comme candidat de gauche, mais « ils n’ont pas encore évalué le prix d’une victoire de Bolsonaro ».

(…) Le fondateur de la puissante église évangélique l’Eglise universelle du royaume de dieu (IURD), Emir Macedo, s’est déjà déclaré en sa faveur, tout comme plusieurs médias brésiliens.

« Une partie significative de l’élite brésilienne a renoncé à la social-démocratie pour le fascisme », a regretté mardi Fernando Haddad à Rio de Janeiro. « Plus on alimente la haine, plus le fascisme se développe », a-t-il dénoncé.

Le Point

 

 

Commenter cet article

Chyren 06/10/2018 17:03

En ce samedi, rien de nouveau sous le soleil... 'Les heures, vous aurez, cela sera le shabbat, la base première aura l’âme de mes visions de l’existence, les yeux sur les heures des hommes, par le rond Nord la honte, vous aurez nettement.'