Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

---------------------------

Le 31 octobre 2018

 

 

 

Washington appelle à la fin du conflit au Yémen et demande des pourparlers de paix

 

Les Etats-Unis, qui souhaitent l'ouverture de négociations de paix d'ici 30 jours, ont appelé à l'arrêt des frappes aériennes de la coalition menée par Riyad mais demandent aux Houtis de faire le premier pas, et de se retirer de la frontière.

Le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, tué dans le consulat saoudien d'Istanbul, va-t-il influencer la position américaine vis-à-vis de son allié saoudien au Yémen ? Les Etats-Unis ont en tout cas changé de ton le 30 octobre dans leur approche du conflit, appelant à la fin des hostilités.

Au cours d'une conférence à Washington, le secrétaire à la Défense Jim Mattis a ainsi demandé que des négociations de paix s'ouvrent d'ici 30 jours, soutenant que l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis y étaient «prêts». Le chef du Pentagone a fait part de son souhait de voir «tout le monde» rejoindre la «table de négociations sur la base d'un cessez-le-feu». Mais il a toutefois estimé que le premier pas devait être fait par les rebelles Houthis soutenus par l'Iran chiite, assurant qu'un «arrêt des bombardements» de la coalition arabe ne pourrait intervenir qu'après le retrait des Houthis de la frontière avec l'Arabie saoudite.

Lire la suite

Lire aussi: Washington et Paris appellent Riyad à mettre fin à la guerre au Yémen

 

 

Ce qu'il faut savoir du retrait américain du traité sur la réduction des armes nucléaires (DOSSIER)

 

Après la décision américaine de quitter le traité sur les armes nucléaires de moyenne portée (INF), la Russie a mis en garde contre les conséquences de cette décision. Retrouvez le dossier de RT France sur le sujet.

Ce qu'il faut savoir du retrait américain du traité sur la réduction des armes nucléaires (DOSSIER)

Donald Trump a annoncé le 20 octobre que les Etats-Unis sortiraient du traité INF sur la réduction des armes nucléaires de moyenne portée, conclu avec Moscou durant la guerre froide, accusant la Russie de n'avoir pas respecté ses clauses. Partant, le président américain a annoncé que Washington allait développer de telles armes.

Lire l’article

 

L’Inde achète des S-400 russes en roubles

 

L’un des plus importants importateurs d’armes russes, l’Inde, s’acquittera des systèmes de DCA russes en roubles. Une annonce qui s’inscrit dans l’intention de la Russie de minimiser le rôle du dollar dans les échanges avec ses partenaires.

Le contrat pour la livraison de systèmes antiaériens russes S-400 en Inde a été conclu en roubles, a fait savoir ce mercredi le vice-Premier ministre russe Iouri Borissov.
Cette annonce vient confirmer l'intention de la Russie de passer aux paiements en devises nationales, dont le rouble, le yuan, la roupie et le dirham dans le commerce des armements avec ses partenaires, ce qu'annonçait en août le président de l'agence russe Rosoboronexport Alexandre Mikheev.

Lire la suite

 

 

Pakistan : la Cour suprême acquitte la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème

 

 

 

Trump veut mettre fin au droit du sol par Décret Présidentiel

 

Donald Trump veut mettre fin au droit du sol par Décret Présidentiel. Le droit du sol permet l’attribution de la nationalité américaine à des enfants issus de parents étrangers en raison de leur naissance sur sol américain.

Une nouvelle bataille juridique pourrait s’annoncer après le décret anti-immigration qui avait été bloqué par des juges fédéraux Démocrates avant d’être définitivement validé en décembre 2017 par la Cour Suprême, plus haute cour de justice des Etats-Unis.
– HBO, 30 octobre 2018

 

L’Autriche se retire du pacte de l’ONU sur les migrations

 

Le gouvernement autrichien a annoncé aujourd’hui son retrait du pacte de l’ONU sur les migrations, qui sera formellement entériné en décembre et auquel le pays dit s’opposer, comme la Hongrie et les Etats-Unis, pour « défendre sa souveraineté » en matière d’immigration.

« Le gouvernement a convenu (…) de ne pas signer le pacte des Nations Unies sur la migration et ainsi de ne pas lier l’Autriche », a indiqué un communiqué de la coalition dirigée par le chancelier conservateur Sebastian Kurz avec le parti d’extrême droite FPÖ. La formation d’extrême droite faisait campagne depuis plusieurs semaine pour que Vienne boycotte ce texte considéré comme le premier document international sur la gestion des migrations. Les pays de l’ONU, à l’exception des Etats-Unis, ont approuvé le document en juillet. Quelques jours plus tard, la Hongrie avait annoncé son retrait de cet accord, qui doit être entériné par l’ensemble des signataires lors d’un sommet à Marrakech les 10 et 11 décembre.

[…] Le vice-chancelier FPÖ Heinz-Christian Strache avait dit craindre que le document ne consacre « un droit à la migration »

Le gouvernement hongrois de Viktor Orban avait de son côté dénoncé un pacte jugé « dangereux », car il « incitera des millions de personnes à prendre la route ». La Pologne a récemment fait part de son intention de rejeter aussi le texte. Washington s’était retiré fin 2017 de l’élaboration du document en affirmant qu’il comprenait des dispositions contraires à la politique d’immigration de Donald Trump.
Le pacte de l’ONU préconise notamment de renforcer la coopération internationale pour répondre au phénomène mondial des migrations. Il recense une série de principes – défense des droits de l’homme, des droits des enfants, reconnaissance de la souveraineté nationale, etc – et comprend un catalogue de mesures pour aider les pays à faire face aux migrations: améliorer l’information, mesures pour mieux intégrer les migrants, échange d’expertises…

Le Figaro

 

Une Allemande de 18 ans violée par une dizaine d’individus, plusieurs Syriens détenus

 

La victime âgée de 18 ans a vécu un véritable calvaire. Violée pendant des heures par plusieurs individus à proximité d’une boîte de nuit de Fribourg, elle a ému une partie de l’opinion publique et de la presse qui se demandent pourquoi le suspect principal, un Syrien de 21 ans qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt, courrait toujours les rues.

Une nouvelle histoire d'agression sexuelle secoue l'Allemagne. Le site Actu17 s'est fait l'écho de la presse allemande qui informe depuis plusieurs jours sur cette sordide affaire. Dans la nuit du 13 au 14 octobre dernier, une jeune Allemande âgée de 18 ans a subi un viol collectif à proximité d'une discothèque de Fribourg-en-Brisgau. Au moins huit suspects ont déjà été interpellés et placés en détention alors que d'autres sont activement recherchés. Un Syrien de 21 ans, le suspect principal, est toujours dans la nature. Il est bien connu des services de police et faisait déjà l'objet d'un mandat d'arrêt pour «plusieurs crimes et délits», d'après le journal Bild. Parmi les huit individus interpellés, âgés de 19 à 30 ans, sept sont de nationalité syrienne et seul le huitième possède un passeport allemand. Le quotidien d'outre-Rhin souligne qu'ils étaient déjà tous connus des services de police.

Un parti anti-immigration s'empare de l'affaire

Madj H., le suspect principal, est soupçonné d'avoir drogué la victime en lui offrant un verre contenant une substance décelée durant l'analyse du sang de la victime, d'après la police de Fribourg citée par Actu17. C'est ensuite aux alentours de minuit que le violeur a entraîné sa victime dans un parc situé non loin de la boîte de nuit avant d'abuser d'elle. Il est ensuite accusé d'avoir laissé sa proie à d'autres. D'après Bild, les enquêteurs estiment qu'une quinzaine de personnes auraient pu participer au cauchemar traversé par la jeune femme qui ne s'est terminé que vers 4h00 du matin. Cette dernière a déposé plainte le jour-même.

Une partie de la presse demande des réponses. «Pourquoi n'a-t-il pas été arrêté avant ce crime?», s'est interrogé Bild en rappelant que Madj H. était déjà sous le coup d'un mandat d'arrêt. Plusieurs photos du jeune homme qui réside en Allemagne depuis 2014 sont depuis diffusées sur internet. Des clichés où on le voit notamment tenir des armes.

Le parti AFD (Alternative pour l'Allemagne), souverainiste et anti-immigration, s'est emparé de l'affaire et a depuis lancé plusieurs appels à manifester.

Source

 

 

Munich (All.) : une adolescente de 15 ans violée à tour de rôle par 6 migrants afghans, dont l’un est le petit-ami de la victime

 

Munich (Allemagne) – Une adolescente de 15 ans a été agressée sexuellement et violée par six hommes. Le principal suspect est l’ancien petit ami de la victime.

Cinq suspects sont en garde à vue selon les informations d’AZ. Un autre homme est recherché. La jeune fille vit dans un établissement spécialisé pour jeunes. Elle vient d’un milieu difficile, ce qui a pu faire d’elle une victime facile. L’adolescente de 15 ans s’est récemment confiée à un travailleur social.

Elle a rencontré un homme il y a quelque temps. C’est un Afghan, âgé d’environ 20 ans, qui vit à Munich. Ce dernier a prêté attention à l’adolescente, l’a complimentée. Elle est tombée amoureuse.

Cependant, la jeune fille rapporte que son ami l’a forcée à avoir des rapports sexuels. Elle ne s’est pas défendue par peur des coups et des mauvais traitements. La lycéenne aurait également été violée par cinq autres hommes, tous des connaissances de son petit ami. Ce sont aussi de jeunes Afghans.

La jeune fille a été forcée d’avoir des rapports sexuels avec chacun des migrants à des jours différents.

A la demande d’AZ, le parquet de Munich a confirmé qu’une enquête était en cours. « Il y a plusieurs suspects en garde à vue », a déclaré le procureur général Florian Weinzierl. Les autorités n’ont pas fourni d’autres informations afin de ne pas compromettre la poursuite des enquêtes.

Focus.de

 

Note: après sa mésaventure , je pense qu'elle va changé d'avis sur les migrants

Gérard Collomb se lâche sur l’immigration : « D’ici à 5 ans, la situation deviendra irréversible. Je crains la sécession. Les gens ne veulent pas vivre ensemble »

 

Nous sommes le 13 février 2018. (…) Dans une antichambre de la préfecture du Loiret, le ministre de l’Intérieur se confie en toute gravité à Valeurs actuelles.

« Les rapports entre les gens sont très durs, les gens ne veulent pas vivre ensemble… »

– Quel est la part de responsabilité de l’immigration ?

« Énorme (…) »

– Votre loi ne s’attaque qu’à l’immigration illégale. La légale permet de faire entrer plus de 200.000 personnes sur le territoire chaque année.

« C’est vrai. On fait étape par étape. Mais ça reste un problème… »

– Vous pensez qu’on n’a plus besoin d’immigration en France ?

« Oui, absolument »

« Des communautés en France s’affrontent de plus en plus et ça devient très violent… »

« Je dirais que, d’ici à 5 ans, la situation pourrait devenir irréversible. Oui, on a cinq, six ans, pour éviter le pire. Après… »

 

 

 

 

 

Depuis janvier, 1 552 mineurs marocains ont été interpellés à Paris, 806 conduits devant la justice mais seulement 21 placés en détention provisoire et 6 expulsés

 

C’est un sujet particulièrement sensible qui ne manque pas de diviser l’État et la mairie de Paris. La gestion depuis près de deux ans des mineurs présumés marocains non accompagnés (MNA), auteurs de vols et/ou de violences dans le quartier de la Goutte d’or dans le 18e arrondissement à Paris mobilise, chaque jour, de nombreux intervenants. Parmi eux, trois agents consulaires marocains, spécialement chargés d’identifier les jeunes délinquants originaires du royaume chérifien et d’établir leurs liens familiaux au Maroc. (…)

Selon une note d’octobre des services de la préfecture de police de Paris que Le Point a pu consulter, huit d’entre eux se sont finalement vu signifier une obligation de quitter le territoire français (OQTF), assortie d’un placement dans un centre de rétention administrative (CRA). Six de ces faux mineurs ont été reconduits dans leur pays d’origine. Un septième se trouverait toujours dans un CRA, tandis que le huitième est parvenu à « fuguer » fin septembre. Il fait l’objet d’intenses recherches.

Depuis le début de cette année, 1 552 mineurs marocains ont été interpellés sur le ressort de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (Dspap), principalement pour des faits de vols avec violence et des cambriolages. Un chiffre en hausse de 41 % par rapport à la même période de l’année dernière. Sur l’ensemble de l’année 2017, ce sont 813 mineurs, originaires du Maroc, qui avaient été arrêtés dans le même secteur à Paris. Depuis le 1er janvier, 1 450 ont été placés en garde à vue. Gardes à vue qui ont abouti à 806 présentations devant le parquet des mineurs de Paris. Sur ces 806 mineurs conduits devant la justice, 21 ont finalement été placés en détention provisoire.

 

Note : donc 1652 délits , 6 expulsions !!

 

Fagnières (51) : condamnée pour port du niqab, elle attaque l’Etat français

 

Une semaine après les critiques adressées à la France par le comité des droits de l’Homme des Nations Unies, celui-ci estimant que l’interdiction du port du voile portait atteinte à la liberté religieuse et pouvait créer une discrimination entre les citoyens français, une Chalônnaise de 41 ans d’origine algérienne s’est engouffrée dans la brèche.

Condamnée à une amende de 50 euros en mars 2017 par le tribunal de police de Châlons-en-Champagne après avoir fait ses courses à trois reprises dans un supermarché de Fagnières vêtue d’un voile intégral, cette mère de famille avait vu la cour d’appel de Reims confirmer sa condamnation en octobre 2017, la juridiction estimant qu’un commerce « entrait bien dans la catégorie des espaces publics« .

 

Note : qui paye son avocat !!?

 

 

Le Mans (72) : 7 membres d’une famille syrienne arrêtés pour des vidéos d’allégeance à l’État islamique

 

Elles sont soupçonnées d’avoir mis en ligne des vidéos d’allégeance au groupe État islamique.

L’arrestation s’est déroulée hier matin, à l’aube, dans le quartier des Sablons, au Sud du Mans. Des dizaines de policiers venus de Paris, cagoulés et lourdement armés ont participé à l’opération. Ils ont interpellé sept membres d’une famille d’« origine syrienne », arrivée il y a quelques années en France. 

(…) Une enquête a été ouverte pour « association de malfaiteurs terroristes formée en vue de commettre des crimes d’atteintes aux personnes ». Confiée à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure, elle doit déterminer notamment l’identité de la personne qui prête allégeance au groupe État Islamique sur ces vidéos.

France Bleu

 

Fréjus (83) : Un facteur roué de coups par des jeunes qui l’auraient pris pour un policier

 

Un cadre de La Poste, âgé de 47 ans, qui devait rencontrer des employés au bureau de la rue Marcel-Pagnol, a été pris à partie par quatre jeunes individus, une fois sorti de son véhicule.

Sa voiture, une Ford blanche, a-t-elle été confondue avec celle qu’utilisaient les policiers de la Bac auparavant? Le quadragénaire se trouvait-il au beau milieu d’un trafic de stupéfiants? Toujours est-il que le cadre de La Poste a été interpellé par ces jeunes avant d’être roué de coups.

Les mêmes voyous ont endommagé le véhicule avant de prendre la fuite.

 

Hapsatou Sy : après son clash avec Eric Zemmour, elle part se ressourcer au Sénégal

 

Hapsatou Sy veut passer à autre chose. Après le scandale de son clash avec Eric Zemmour, l’ancienne chroniqueuse des Terriens du dimanche va s’accorder une parenthèse auprès de ses proches.

L’heure est à l’apaisement pour Hapsatou Sy. Ces dernières semaines ont été particulièrement éprouvantes pour la compagne de Vincent Cerutti. Difficile pour la maman de la petite Abbie de se remettre de son clash avec Eric Zemmour sur le plateau des Terriens du dimanche, où le polémiste avait osé lui suggérer de s’appeler Corinne. Des propos intolérables que la chroniqueuse de 37 ans avait dénoncé sur les réseaux sociaux, menaçant même de porter plainte contre l’essayiste.

Lâchée par Thierry Ardisson en pleine tourmente, Hapsatou Sy avait décidé de se faire justice elle-mêmeen dévoilant l’intégralité de la séquence de son clash alors que des passages avaient été coupés à l’antenne. (ils évitent d’écrire que c'est sa maquilleuse qui a filmer , preuve qu'elle a tous prémédité)

Ne pas lire la suite sur Voici

 

Note : pauvre petite victime ! elle qui se dit française a 100%, part prendre des vacances dan le (son) pays natif

 

Écologie : La planète a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans

 

La région Caraïbes-Amérique du Sud est particulièrement touchée avec 89% d'espèces en moins en 44 ans. 

Lire la suite 

 

Note : encore 44 ans et c'est le français de souche qui auras disparue de sa terre natal

Commenter cet article