Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

3 aout 2018

 

 

 

A Kaboul, capitale afghane, trois employés de Sodexo ont été enlevés puis exécutés. Pour les autorités, c’est un « acte terroriste ».

Trois hommes ont été enlevés puis tués jeudi en Afghanistan, dans des circonstances encore confuses. Un Indien, un Macédonien et un Malaisien. Tous trois étaient cuisiniers, employés expatriés de la firme française Sodexo.

C’est vers 8h30 jeudi matin que les trois hommes auraient quitté les bureaux de la capitale Kaboul, à bord d’une voiture avec chauffeur. Selon RFI, ils auraient ensuite été enlevés, à proximité de l’aéroport international, à l’est de la ville. Le chauffeur, qui a donné l’alerte, « fait figure de suspect » pour la police.

« Un acte terroriste »

Deux heures plus tard, leurs corps sans vie sont retrouvés dans un champ du district de Musahi, au sud de Kaboul, cette fois-ci à bord d’un autre véhicule. L’un sur la banquette arrière, les deux autres dans le coffre, menottés et criblés de balles.

Acte crapuleux ou crime terroriste ? Aucun groupe ou individu n’a revendiqué le triple assassinat mais, « à ce stade nous pensons qu’il s’agit d’un acte de terrorisme », avance le porte-parole de la police de Kaboul, Hashmat Stanikzai.

En Afghanistan, les enlèvements sont fréquents. Pour toucher une rançon ou pour revendre des otages étrangers à des groupes armés. D’autant plus que ce district de Musahi est réputé dangereux, avec une forte présence des talibans. Un Australien et un Américain sont ainsi détenus par le groupe Haqqani depuis 2016.

Lire la suite

 

Barcelone (Esp.) : arrestation de deux Marocains qui planifiaient des attentats islamistes dont un visant le stade du Camp Nou

 

La Garde civile espagnole a arrêté, mercredi 1er août dans la ville de Mataró, deux Marocains suspectés d’embrigader des jihadistes. Selon certains médias locaux, les deux mis en cause préparaient un attentat terroriste contre le stade de football le «Camp Nou» de Barcelone.

Les medias locaux espagnols ont révélé que la cellule démantelée s’apprêtait à commettre des attentats terroristes dans la région de Barcelone, dont la plus spectaculaire était celle qui visait le grand stade de football le «Camp Nou» le jour où devait s’y dérouler un match important.

Notre confrère Al Ahdath Al Maghribia rapporte dans son édition du vendredi 3 août que les deux individus sont accusés de faire campagne sur les réseaux sociaux pour embrigader et recruter des jihadistes. Ils opéraient dans les régions de Barcelone et Tarragone pour envoyer des jeunes recrues, dont des Marocains, dans les zones de conflit.

(…) le360.ma

 

 

 

L’éventuel endroit du début de la Troisième guerre mondiale révélé

Un soldat, image d'illustration

Des actions militaires secouent notre planète dans des lieux différents pouvant servir de point de départ pour un conflit à grande échelle. Konstantin Sivkov, expert militaire et membre-correspondant de l'Académie russe des sciences des missiles et de l'artillerie, a énuméré les principaux endroits où la 3e guerre mondiale pourrait débuter.

La probabilité du début de la Troisième guerre mondiale est relativement faible, pourtant, les menaces militaires ne diminuent pas en raison de l'aggravation des conflits régionaux, indique Konstantin Sivkov, expert militaire et membre-correspondant de l'Académie russe des sciences des missiles et de l'artillerie.

Dans un article publié dans le Courrier militaro-industriel, M.Sivkov estime que les élites occidentales et transnationales utilisent les tensions régionales afin de déchaîner là où il le faut les conflits armés et les guerres, dans le but d'atteindre par ce biais des objectifs privés et mondiaux.

Lire la suite

 

 

L'Etat palestinien privé d'essence

 

 

L'ambassade israélienne commente le déploiement de la police militaire russe dans le Golan

 

Le déploiement de la police militaire russe sur le plateau du Golan a été réalisé avec l'aval de la partie israélienne, a annoncé l'ambassade de l'Etat hébreu à Moscou.

 
Israël a donné son feu vert au déploiement de policiers militaires russes sur les hauteurs du Golan situées à la frontière syro-israélienne, a annoncé jeudi l'ambassade israélienne à Moscou.

«L'ambassade d'Israël en Fédération de Russie confirme que le déploiement des forces de la police miltiaire russe a eu lieu après des consultations avec Israël», a fait savoir le service de presse de la mission diplomatique.

Plus tôt dans la journée, l'état-major interarmées russe avait déclaré que la police militaire russe implanterait huit postes d'observation sur le plateau du Golan pour prévenir les provocations dans la région.https://fr.sputniknews.com/france/201808031037495690-benalla-macron-france/

Lire la suite

 

Moscou se prononce sur la présence russe en Centrafrique

 

La diplomatie russe a déclaré que les médias diffusaient de fausses informations sur les activités des spécialistes militaires russes en Centrafrique. Selon Moscou, ils sont chargés d’aider les autorités locales à réformer leurs forces de sécurité.

La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a déclaré jeudi que les militaires russes ne participaient pas aux combats dans la République centrafricaine. Selon elle, les spécialistes russes s'occupent de l'entraînement des militaires du pays dans le cadre d'accords avec les structures de l'Onu.

«Des armes et des spécialistes russes ont été envoyés en Centrafrique pendant la période la plus tendue de la crise militaire et politique, afin d'aider les autorités locales à résoudre les problèmes liés à la réforme du secteur de sécurité et à augmenter les capacités des militaires [centrafricains]», a-t-elle souligné.

Lire la suite

 

 

Moscou se prononce sur la présence russe en Centrafrique

 

La diplomatie russe a déclaré que les médias diffusaient de fausses informations sur les activités des spécialistes militaires russes en Centrafrique. Selon Moscou, ils sont chargés d’aider les autorités locales à réformer leurs forces de sécurité.

La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a déclaré jeudi que les militaires russes ne participaient pas aux combats dans la République centrafricaine. Selon elle, les spécialistes russes s'occupent de l'entraînement des militaires du pays dans le cadre d'accords avec les structures de l'Onu.

«Des armes et des spécialistes russes ont été envoyés en Centrafrique pendant la période la plus tendue de la crise militaire et politique, afin d'aider les autorités locales à résoudre les problèmes liés à la réforme du secteur de sécurité et à augmenter les capacités des militaires [centrafricains]», a-t-elle souligné.

Lire la suite

 

 

La popularité de Donald Trump grimpe à 50% et double en 1 an chez les Noirs

 

La popularité de Donald Trump s’établit désormais à 50% d’après l’institut de sondage Rasmussen. Elle monte même à 29% chez les Noirs contre 15% au même moment de l’année dernière.

Rasmussen

 

« Fake News » en Italie : l’agression médiatisée d’une athlète noire n’avait aucun « motif raciste » (MàJ : l’un des agresseurs est le fils d’un élu de gauche)

 

L’affaire a ému toute l’Europe et résonné avec l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite de Matteo Salvini en Italie : le 29 juillet, Daisy Osakue, discobole italienne d’origine nigériane, était agressée dans les environs de Turin.

L’agression a été qualifiée de manière assez large de raciste (…) Nombre de médias européens, dont Le Monde, avaient fait état de ses soupçons. Mais l’enquête, qui a avancé cette semaine, vient mettre en doute ce fait.

Le procureur de Turin n’a, en effet, pas retenu, mardi 31 juillet, le motif raciste de l’agression, notamment, car le même mode opératoire, un œuf jeté d’une voiture en marche, a été utilisé quelques minutes après l’agression de Daisy Osakue contre un homme blanc.

(…) Le Monde

Les trois agresseurs ont été identifiés, ce sont trois jeunes personnes qui ont utilisé une voiture appartenant au père de l’un d’entre eux qui n’est autre qu’un conseiller municipal du Parti démocrate (centre-gauche) et ancien candidat à la mairie de Vinovo.

Corriere

 

 

 

Méditerranée : la Tunisie rapatriera dans leurs pays d’origine les migrants secourus au large de Zarzis

 

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a indiqué, jeudi, dans une déclaration de presse, que la Tunisie contactera les pays d’origine des migrants irréguliers qui ont été secourus au large de Zarzis, dans le sud-est tunisien, en vue de les rapatrier. Le contact sera établi à travers leurs ambassades.

S’exprimant en marge de sa rencontre avec le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, Jhinaoui a fait remarquer que la Tunisie vient d’accueillir quarante migrants irréguliers après le refus de certains pays européens de les recueillir.

“La situation humanitaires des migrants étaient difficiles. La décision de leur venir en aide a été motivée par des raisons humanitaires, a-t-il dit.(…)

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a qualifié la décision de la Tunisie d’accueillir les quarante migrants qui ont été sauvés de la noyade en pleine mer d’”initiative humanitaire” louable. Le navire était bloqué au large de Zarzis depuis plus de deux semaines.

L’Italie et Malte ayant refusé de l’accueillir. De leur côté, les migrants avaient refusé, une première fois, d’entrer dans le territoire tunisien espérant être accueillis à Malte ou recueillis par un bateau de sauvetage appartenant à une ONG européenne, mais des associations ont demandé au gouvernement tunisien de les secourir car la situation ne pouvait plus attendre.

Le chef du gouvernement avait déclaré, samedi 28 juillet, que “pour des raisons humanitaires”, la Tunisie allait accueillir les migrants.

espacemanager

 

Londres : une mère de 3 enfants est morte après avoir été aspergée d’acide alors qu’elle visitait la tombe de sa fille, son meurtrier condamné à 17 ans de prison

 

Un jeune homme a été condamné à 17 ans de prison pour l’homicide d’une mère de famille morte 11 jours après avoir été éclaboussé avec de l’acide.

Il a crié au juge: « Vous serez tous probablement morts avant que je ne sorte de prison. Je vous emmerde ! »

Xeneral Webster, 19 ans, se disputait avec un autre homme à High Wycombe quand il a pris une bouteille d’acide et a éclaboussé de la tête au pied Joanne Rand, une infirmière de 47 ans.

Mme Rand était assise sur un banc après avoir visité la tombe d’une de ses filles, décédée dans un accident de voiture, lorsqu’elle a été aspergée d’acide le 3 juin 2017.

L’infirmière est décédée onze jours plus tard d’une défaillance multiviscérale après avoir contracté une septicémie due aux brûlures.

Parlant après sa condamnation, la fille de Mme Rand, Katie, âgé de 18 ans, a déclaré que la condamnation devrait être encore plus sévère pour quiconque achète de l’acide.

« Vous avez non seulement tué ma mère, mais vous avez détruit ma vie aussi » a-t-elle déclaré.

La fille de la victime, entouré de ses deux tantes.

Daily Mail

 

Pour la première fois, un tribunal britannique reconnaît la charia dans un cas de divorce

 

La charia a été reconnue par un tribunal britannique pour la première fois après qu’un juge ait rendu une décision de divorce historique qui pourrait changer la façon dont le mariage et le divorce islamiques fonctionnent au Royaume-Uni. 

La Haute Cour a statué que le mariage de foi islamique d’un couple séparé, effectué lors d’une cérémonie appelée nikah, relève du droit matrimonial britannique bien qu’il ne soit pas légalement reconnu comme tel. 

Cela signifie que Nasreen Akhtar sera libre de porter son cas devant la cour de divorce et de réclamer sa part des biens de son mariage là où elle n’aurait pas pu auparavant. 

Dans ce cas très médiatisé, Mme Akhtar et son mari d’affaires, Mohammed Shabaz Khan, étaient réputés avoir un mariage valide.

Le juge a déclaré que le mariage devait être reconnu parce que le couple, qui avait prononcé ses vœux en 1998, vivait en tant qu’homme et femme, se présentait comme tel et avait des attentes similaires à celles d’un contrat de mariage britannique. 

L’affaire aura des implications significatives pour les femmes qui se marient en vertu de la charia mais pas de la loi britannique et pourrait leur donner le droit de divorcer de leurs maris et de diviser les actifs liés au mariage, ainsi que d’obtenir un divorce plus facilement

 

 

 

Algérie : Des prières de rue contre la tenue de concerts musicaux se multiplient dans le pays

 

La fièvre des manifestations contre les concerts se propage de jour en jour.
Hier, quelques dizaines de citoyens ont marché hier, à Sidi Bel Abbes, pour réclamer l’annulation du festival du rai.
Arrivés au niveau de la maison de la culture, les « protestataires » ont accomplis en groupe la prière d’El Maghreb, face à une forte présence policière. Les manifestants ont été par la suite dispersés mais certains d’entre eux ont tenté de revenir quelques quarts d’heure plus tard pour accomplir la prière d’El Icha.
Il est clair aujourd’hui que ces manifestations contre la chanson sont l’œuvre du courant islamiste. Il y a une semaine également, des habitants d’Ouargla ont forcés les autorités à annuler un gala que devait animer le chanteur rai Kader Japonais. Ceux-là aussi ont accompli une prière devant la salle qui allait abriter l’événement.
C’est la première fois depuis le début des années quatre-vingt-dix que des galas sont annulés suite à la pression de la rue.
Si en apparence les « contestataires » expriment souvent des revendications socio-économiques, estimant que les budgets alloués à ces événements peuvent être utilisés à d’autres fins, au fil du temps il y a de plus en plus d’indices qui plaident pour une manipulation islamiste. Et dans beaucoup de cas, les autorités locales abdiquent…
Algérie Focus

 

 

 

Le pape François inscrit l’opposition à la peine de mort dans le catéchisme

 

 

La phrase s’affiche en une du site de L’Osservatore Romano, le journal du Vatican : “La peine de mort est inadmissible”. Le pape François a inscrit dans le catéchisme de l’Église catholique une opposition catégorique à la peine de mort.

“Que le pape François fût absolument opposé à la peine de mort et qu’il en demandât l’abolition partout dans le monde, on le savait”, rappelle le Corriere della Sera en Italie. Cette opposition est désormais inscrite dans l’enseignement officiel de l’Église par une insertion, approuvée le 11 mai dernier mais rendue publique seulement ce 2 août.

L’Église enseigne, à la lumière de l’Évangile, que la peine de mort est une mesure inhumaine qui blesse la dignité personnelle et elle s’engage de façon déterminée, en vue de son abolition partout dans le monde”

peut-on lire dans la nouvelle version française du catéchisme. Dans la version italienne d’origine, le texte parle de “mesure inadmissible”.  (…)

 

Note: que dit Dieu sur la peine de mort ?

Ezéchiel 33:11 Dis-leur : je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Éternel, ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël ?

Ezéchiel 18:23 Ce que je désire, est-ce que le méchant meure ? dit le Seigneur, l'Éternel. N'est-ce pas qu'il change de conduite et qu'il vive ?

Ezéchiel 18:21 Si le méchant revient de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra, il ne mourra pas.
Ezéchiel 33:19 Si le méchant revient de sa méchanceté et pratique la droiture et la justice, il vivra à cause de cela.

Ezéchiel 18:27 Si le méchant revient de sa méchanceté et pratique la droiture et la justice, il fera vivre son âme.

 

 

 

 

 

_________________

2 aout 2018

 

 

 

 

 

Défense russe: le nombre de djihadistes augmente dans la zone d’al-Tanf, sous contrôle US

 

Un nombre de djihadistes de Daech*, qui effectuent des attentats et font de l’exploration, augmente à proximité de la zone syrienne d’al-Tanf, contrôlée par des militaires américains, a déclaré ce jeudi le général Sergueï Roudskoï, commandant de la Direction générale des opérations de l'état-major russe.

Véhicule militaire US à Manbij
Le général Sergueï Roudskoï, commandant de la Direction générale des opérations de l'état-major russe, a signalé la croissance du nombre de djihadistes près d'al-Tanf, en Syrie.

«Dans les régions avoisinantes de la zone d'al-Tanf, contrôlée par les militaires américains, on peut observer un nombre croissant de groupes de djihadistes de Daech* qui perpètrent des actes terroristes dans les localités des provinces de Soueïda et de Rif Dimachq et qui essaient d'organiser l'expansion en direction de Palmyre et de Deir-ez-Zor», a-t-il ainsi déclaré ce jeudi lors du briefing.

Lire la suite

 

 

 

 

Des dépôts de bombes israéliennes auraient été découverts en Syrie

 

L’armée syrienne a découvert des bombes fabriquées en Israël avec des munitions et du matériel militaire dans des dépôts des terroristes, a rapporté l'agence officielle syrienne Sana.

Alors que les forces gouvernementales syriennes et leurs alliés poursuivent la libération de la Syrie des terroristes, l'agence de presse syrienne Sana a annoncé que des militaires syriens avaient découvert dans le gouvernorat de Rif Dimachq des bombes fabriquées en Israël ainsi que des munitions et du matériel militaire conservés dans des dépôts appartenant à des terroristes financés depuis l'étranger.

Lire la suite

 

La Russie déploiera sa police militaire sur les hauteurs du Golan

 

Des policiers militaires russes seront déployés sur les hauteurs du Golan à la frontière entre la Syrie et Israël, a fait savoir l'état-major interarmées russe.

Plateau du Golan
La police militaire russe implantera huit postes d'observation sur le plateau du Golan pour prévenir les provocations, a annoncé jeudi l'état-major interarmées russe.

Selon le chef du Commandement opérationnel de l'état-major russe, le général Sergueï Roudskoï, à l'heure actuelle, des policiers militaires russes effectuent déjà des missions de patrouille dans les zones libérées des terroristes en Syrie.

Lire la suite

 

Israël frappe des terroristes armés dans les hauteurs du Golan du sud

 

Un avion de la Force aérienne et spatiale israélienne a frappé dans la nuit de mercredi à jeudi un groupe de terroristes armés dans la partie sud du plateau du Golan, a annoncé le service de presse de l’armée dans un communiqué.

La Force aérienne et spatiale israélienne a porté dans la nuit de mercredi à jeudi une attaque contre des terroristes dans la partie sud des hauteurs du Golan contrôlée par la Syrie, relate un communiqué de l’armée.

«La nuit dernière, un avion de l’Armée de Défense d'Israël a ouvert le feu sur plusieurs terroristes armés dans le sud du Golan syrien», apprend-on du document.

Lire la suite

 

 

La Turquie menace les Etats-Unis de mesures de rétorsion

 

 

«Macron a vendu son âme à Poutine», dixit The Guardian. Moscou rigole

 

Les diplomates de l’ambassade russe à Londres ont chambré l’article de The Guardian sur la politique des pays occidentaux à l’égard de la Syrie qui affirmait qu’Emmanuel Macron avait «vendu son âme» à Vladimir Poutine.

Emmanuel Macron et Vladímir Poutine

L'article de The Guardian intitulé L'Occident ne doit pas jouer selon le scénario de Poutine en Syrie et affirmant que le Président de la République française aurait vendu son âme à son homologue russe a fait rigoler les diplomates de l'ambassade russe à Londres, étant donné que l'accusation de The Guardian tient au seul fait que la Russie et la France aient livré en commun plusieurs dizaines de tonnes d'aide humanitaire à la Syrie.

Lire la suite

 

Etats-Unis: Sur Twitter, Donald Trump réclame la fin de l'enquête russe à son ministre de la Justice

 

Alors que l’enquête russe se poursuit aux Etats-Unis, Donald Trump a franchi une nouvelle étape dans sa surenchère verbale contre le procureur spécial Robert Mueller. Sur Twitter, le président des Etats-Unis a exprimé son souhait de voir son ministre de la Justice mettre fin à cette enquête sur l’ingérence russe dans la campagne électorale de 2016.

Dans un tweet, le président américain a estimé que Jeff Sessions « devrait mettre fin à cette Chasse aux Sorcières truquée, avant qu’elle ne salisse un peu plus notre pays ». La Maison Blanche a dû tempérer le propos présidentiel au regard des vives réactions à cette intervention dans les affaires judiciaires. « Ce n’est pas un ordre, c’est l’opinion du président », a dit sa porte-parole Sarah Sanders.

Eteindre l’incendie

Donald Trump tente depuis plusieurs mois de discréditer cette investigation, qu’il juge minée par des conflits d’intérêts prêtés à Robert Mueller et qui empoisonne son mandat. Le président américain veut « la voir arriver à sa fin », a insisté Sarah Sanders.

Lire la suite

 

Toulouse (31) : lors de l’évacuation d’un squat, une réfugiée syrienne tente de porter un coup de couteau à un policier

 

«Si je n’avais pas fait un pas en arrière, j’aurais pris un coup de couteau», affirme le policier.

Selon cet homme menacé, l’affaire aurait pu très mal tourner vendredi lors de l’évacuation d’un squat. Lors de cette opération pour expulser une famille de Syriens installée dans une maison de Toulouse, la mère de famille a brandi un couteau de cuisine devant le policier.

(…) «On reconnaît que la situation est difficile pour tous les réfugiés syriens mais cela n’autorise pas de menacer un policier avec un couteau», recadre le président.

(…) Pierre Couttenier, procureur de la République, partage l’analyse : «On conçoit la difficulté pour cette famille, mais il faut rester dans les clous de la loi». Il requiert un an de prison ferme assorti du maintien en détention.

La Dépêche

 

 

Alençon (61) : un Afghan tué et 8 blessés dans une rixe géante, 60 individus se sont battus à coups de battes de baseball, des coups de feu ont été échangés

 

Crédit photo : OUEST-FRANCE / @ael_lambert

Une bagarre a éclaté mercredi 1er août dans le quartier de Perseigne, à Alençon. Un homme est décédé à l’hôpital. Huit personnes sont blessées, dont deux très grièvement.

Il y a du sang sur le trottoir, avenue Rhin et Danube en face de l’école d’esthétique, à Alençon, ce mercredi 1er août. Une rixe a éclaté en début de soirée.

Sur les réseaux sociaux, des internautes évoquent une soixantaine de personnes se tapant à coups de battes de baseball. On parle de règlement de compte entre deux groupes. Des coups de feu auraient été échangés. Une infirmière libérale, qui sortait d’un rendez-vous chez un patient rue Michelet, affirme avoir secouru un homme qui avait une balle dans le ventre.

(…) Une deuxième bagarre a éclaté ce mercredi 1er août dans la soirée, faisant neuf blessés. L’un d’eux, un Afghan touché par arme à feu, est décédé à l’hôpital des suites de ses blessures.

(…)

Ouest-France

 

 

Meylan (38) : Adrien, 26 ans, tué d’un coup de couteau pour avoir secouru des amis agressés, Younes et Yanis El Habib sont les meurtriers présumés (MàJ)

(…) La respiration est courte, les yeux se lèvent au ciel pour cacher les larmes et parfois les mots ne sortent plus… Et pourtant Bruno trouve encore le courage de parler, pour dire sa colère. Celle « d’une société, d’une ville qui baigne de plus en plus dans l’insécurité… Quoique l’on fasse, où que l’on aille il y a toujours une minorité de racailles qui se fait remarquer par des actes de vandalismes ou de violences ».

La seule chose que ce père de famille désire « c’est que tout ça s’arrête. Cette violence quotidienne qui tue des jeunes, il faut trouver des solutions, car on a beau dire « ça suffit », « plus jamais ça » et organiser des marches blanches après chaque drame, rien ne change et la liste des victimes s’allonge. Nous on a peur que d’une seule chose c’est que notre fils ne soit qu’un nom de plus dans la rubrique faits divers et qu’on l’oublie après le prochain. Nous on le l’oubliera jamais et on ne pardonnera jamais ».

France 3

 

Pendant la perquisition chez Alexandre Benalla, une mystérieuse disparition

 

Benalla a demandé à un ami de déplacer des armes, le coffre fort les contenant reste introuvable.

AFFAIRE BENALLA - Une porte compliquée à ouvrir un vendredi soir, un retour sur les lieux le lendemain matin et des armes qui disparaissent: la perquisition du domicile d'Alexandre Benalla pendant sa garde à vue a donné lieu à des interrogations, conduisant un syndicat policier à demander des investigations complémentaires.

Vendredi 20 juillet, 20H10: les enquêteurs se rendent à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) pour perquisitionner le logement de l'ex-collaborateur de l'Elysée, placé en garde à vue le matin même dans l'enquête sur les violences commises le 1er mai à Paris, selon un procès-verbal dont l'AFP a eu connaissance.

Sur place, n'ayant obtenu les clés d'Alexandre Benalla, ils réalisent qu'il leur est impossible d'ouvrir la porte, en l'absence de matériel adéquat et de serrurier à proximité. Benalla est présent mais il fait preuve d'un "manque de coopération", en refusant de communiquer les coordonnées de sa compagne. Les policiers décident donc d'apposer un scellé sur la porte pour reconduire l'opération ultérieurement.

Samedi 21 juillet, 06H35: retour sur les lieux pour les enquêteurs, qui réussissent cette fois à accéder au domicile grâce à une unité spécialisée dans l'ouverture de porte, toujours en présence d'Alexandre Benalla.

Dans l'appartement de 70m2, "sommairement meublé", ils y découvrent, entre autres, une autorisation de port d'armes délivrée par la préfecture de police datée du 13 octobre 2017 et deux dispositifs semblables à des gyrophares. "L'un est une machine équipée de Leds blanches tandis que l'autre est équipée de Leds de couleur bleue, se rapprochant plus des gyrophares agréés police. Sa structure ne s'apparente pourtant pas aux gyrophares actuellement utilisés dans les services de police", selon un autre PV dont a eu connaissance l'AFP.

Lire la suite

 

 

 

 

Salvini : « Les garde-côtes libyens ont sauvé 611 migrants. Les ONG protestent et les trafiquants perdent leur business ? Continuons comme ça ! »

 

Matteo Salvini (Ministre de l’Intérieur italien) : «Les garde-côtes libyens ont sauvé 611 migrants ces dernières heures. Les ONG protestent et les trafiquants perdent leur business ? Et bien continuons comme ça !»
– RT France, 2 août 2018, 10h16

 

Méditerranée : les 40 migrants bloqués depuis plus de deux semaines en mer accueillis en Tunisie

 

Après 17 jours bloqué en mer, le Sarost 5 a accosté au port de Zarzis

Mercredi 1er août vers 13h30, le Sarost 5 a enfin pu accoster au port de Zarzis, en Tunisie. Les 40 migrants et les 14 membres d’équipage étaient bloqués depuis le 16 juillet en pleine mer, au large de la Tunisie, suite aux refus des autorités tunisiennes de les laisser débarquer.

C’est la fin d’un calvaire qui aura duré plus de 15 jours. Le Sarost 5, navire de ravitaillement tunisien, avec à son bord 40 migrants et 14 membres d’équipage a pu accoster au port de Zarzis, en Tunisie, vers 13h30 mercredi 1er août. Selon la correspondante de RFI en Tunisie, Perrine Massy, le Sarost 5 était escorté par cinq navires militaires.(…)

infomigrants.net

 

Pour la première fois depuis 2009, un navire italien ramène 109 migrants en Libye (Màj)

 

 

 

Bruxelles : au parc Maximilien, le nombre limité de places d’hébergement fait monter les tensions entre SDF et migrants

 

Le parc Maximilien est le lieu où se rassemblent les migrants qui cherchent un endroit où passer la nuit, chaque soir ils font la file pour tenter d’obtenir une place et être emmenés à la porte d’Ulysse, un lieu d’accueil qui compte 300 lits à Haren. Mais le problème c’est qu’ils ne sont pas les seuls car les sans-abris tentent eux aussi de trouver un refuge pour la nuit. Avec ses 300 places le centre d’hébergement est vite rempli et cela crée des tensions. Le week-end dernier la Porte d’Ulysse a même dû être fermé momentanément.

A 19heures, il y a déjà une longue file qui s’est formée devant le centre d’hébergement, les bénévoles ont du mal à suivre et les tensions sont palpables. 300 places sont disponibles pour la nuit et elles partent vite.

RTBF

 

 

 

Calais : à l’entrée du port, un conducteur brandit un Coran, crie « Allah Akbar », provoque une alerte à la bombe, des migrants profitent de l’embouteillage pour envahir la rocade

 

 

Une nouvelle maladie inconnue menace le continent africain

 

En l’espace d’un mois, une quinzaine de personnes sont mortes d’une maladie inconnue en République démocratique du Congo.

La RDC va à nouveau faire face à une maladie meurtrière. Après la neuvième épidémie de fièvre hémorragique Ebola, un fléau naissant, encore méconnu des services sanitaires, menace le continent africain.

Depuis début juillet, une quinzaine de personnes ont perdu la vie dans la localité de Mangina, au nord-ouest de Béni. Le docteur Alain Musondolya, spécialiste au centre de santé de référence à Mangina, dresse douloureusement la situation à l’AFP. « Nous avons enregistré 14 décès depuis le début du mois de juillet parmi une vingtaine de cas suspects que nous avons reçus depuis avril. Parmi les victimes, il y a des femmes enceintes et des enfants. Les victimes manifestaient des hémorragies nasales, des vomissements maculés de sang et des fièvres. Certains corps présentaient même des saignements à travers les oreilles. Les victimes pouvaient survivre entre 6 et 7 jours avant de mourir. Nous avons essayé plusieurs fois de sauver les malades mais en vain. C’est une maladie dont nous ignorons encore l’origine. »

Des échantillons ont pu être envoyés en observation dans la capitale du pays. Néanmoins, l’épidémie semble se répandre avec une vitesse indécente : actuellement six cas supplémentaires (un homme et cinq femmes) ont été pris en charge dans le centre de santé de Mangina, dans le Nord-Ouest du pays. D’autres malades ont quitté leurs structures médicales initiales, pensant que l’établissement de la ville n’était pas compétent. Or, ces dernières seraient mortes dans des conditions similaires. Le docteur Musondolya a ainsi déclaré : « Nous n’avons pas d’intrants pour les soigner et le personnel est exposé à la contamination », facilitant la propagation.