Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

15 aout 2018

 

 

 

Londres : Salih Khater, 29 ans, d’origine soudanaise, fonce sur les grilles du Parlement britannique, plusieurs piétons percutés

 

Le terroriste est un immigré soudanais qui a tourné dans Londres pendant des heures avant de foncer sur des cyclistes devant le Parlement, blessant 15 personnes

On apprend que Salih Khater, 29 ans, connu de la police, est venu à Londres lundi soir en voiture, depuis son appartement de Hall Green (Birmingham). Il est arrivé peu après minuit et a tourné plusieurs heures, notamment autour de sites touristiques (…). Il a ensuite conduit pendant 90 minutes autour de Whitehall et Westminster, laissant penser qu’il aurait pu être à la recherche de groupes de touristes à cibler.

L’attaque intervient 17 mois après que Khalid Masood a tué 5 personnes sur le pont de Westminster avant d’assassiner l’agent de police Keith Palmer.

Salih Khater n’a pas prononcé un mot depuis son interpellation (…). Mais on a appris dans la soirée qu’il s’agissait d’un immigré connu de la police (…), né à l’étranger mais qui avait obtenu la citoyenneté britannique.

Il a percuté une cycliste qui est restée immobile sur la chaussée, souffrant probablement d’une atteinte à la hanche, tandis que d’autres cyclistes blessés sont restés au sol au milieu de leurs vélos gisant par terre.
Un homme et une femme, tous deux cyclistes, ont été brièvement admis à l’hôpital pour des blessures sans gravité (…).

Daily Mail

 

Présidence turque: Washington est à deux doigts de la rupture avec Ankara

 

Sur fond des tensions entre Ankara et Washington autour de l’arrestation d’un pasteur américain, de l’achat de S-400 russes et des sanctions imposées contre des ministres turcs, Ankara a reproché aux USA de rompre presque totalement les relations bilatérales.

Selon le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, Ankara a été profondément déçu par les actions de Washington, qui ont presque brisé les liens entre les deux pays.

«À cause d'un pasteur, les États-Unis ont mis un terme à leurs relations avec un pays comme la Turquie. Ils connaissent parfaitement notre attitude à l'égard du PKK (le Parti des travailleurs du Kurdistan interdit en Turquie, ndlr) et promettent de faire quelque chose, mais en réalité, ils n'agissent pas de manière satisfaisante. Le problème avec FETO n'est pas encore réglé (l'organisation du prédicateur islamique Fethullah Gulen, ndlr), dont le chef réside toujours aux États-Unis, y travaille, ses écoles travaillent, ses activités se poursuivent. Notre déception est profonde», a déclaré le porte-parole aux journalistes à Ankara.

Il a ajouté qu'«il ne s'agit pas seulement d'un aspect émotionnel, il s'agit de la sécurité nationale». Dans le même temps, Ankara ne met pas fin à ses tentatives de s'entendre avec la partie américaine.

Lire la suite

 

 

Lire aussi: Guerre commerciale : la Turquie augmente les tarifs douaniers de plusieurs produits américains

 

Pas de F-35 US à la Turquie? Ankara répond

 

Alors que Washington a reporté la livraison à Ankara de chasseurs F-35 déjà payés, la Turquie a l'intention de prendre des mesures juridiques si les États-Unis tentent d'empêcher la livraison en question, a déclaré la présidence turque.

La Turquie envisage de mettre en œuvre des mesures juridiques dans le cas où les États-Unis essaient d'empêcher la livraison des chasseurs américains F-35 construits dans le cadre du programme commun, a annoncé le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, lors d'une conférence de presse à Ankara.

«Mais si cela est nécessaire, nous devrons nous tourner vers des mesures juridiques», a-t-il dit.

Ibrahim Kalin a en outre ajouté que «la Turquie n'est pas seulement un pays qui achète des F-35», mais qui participe également à ce projet. Qui plus est, des pilotes turques étaient d'ores et déjà en train de suivre des formations appropriées afin d'apprendre à piloter ces appareils, a-t-il souligné.

Lire la suite

 

Rejet de la demande de remise en liberté du Pasteur Brunson

 

 

 

Des Peuls au Nigéria : « Nous commettons le jihad au nom d’Allah »

 

 

 

Nasrallah : le Hezbollah est plus fort que Tsahal, et prêt à la guerre

 

Dans un discours marquant les 12 ans de la seconde guerre du Liban, le chef du groupe terroriste a assuré que les sanctions iraniennes n'impacteront pas le groupe terroriste

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah prononce une discours lors des funérailles de l'un des leaders du groupe terroriste à Beyrouth, le 16 février 2018. (AFP Photo/Joseph Eid)

BEYROUTH— Le chef du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré mardi que les sanctions américaines contre l’Iran et contre son groupe soutenu par l’Iran n’auront pas d’impact majeur et ne permettront pas un changement de régime à Téhéran.

Dans un discours télévisé mardi, à l’occasion du 12e anniversaire de la fin de la guerre de juillet-août 2006 ayant opposé le Hezbollah, Hassan Nasrallah a vanté la force de l’armée, supérieure à l’armée israélienne, selon lui, et préparée à une nouvelle guerre avec Israël.

Nasrallah a affirmé que l’administration Trump « se trompait » en pensant que les sanctions causeront des émeutes en Iran, qui à terme, permettront de renverser le régime, ou contraindront l’Iran à réduire son soutien aux activités terroristes ailleurs dans le monde.

Lire la suite

 

 

Périgueux (24) : un demandeur d’asile afghan poignarde quatre personnes, un blessé grave âgé de 64 ans (MàJ vidéo)

 

Un jeune demandeur d’asile afghan, alcoolisé, a blessé quatre personnes hier soir, dont une grièvement, en les poignardant dans le centre-ville de Périgueux, selon une source proche de l’enquête. Le jeune homme, âgé de 19 ans, a agressé au hasard des passants avec un couteau. Trois personnes ont été légèrement blessées et un autre homme, âgé de 64 ans, plus grièvement mais son pronostic vital n’est pas engagé.

(…) Le Figaro

 

Unna (All.) : violente rixe entre migrants. La police se tait, puis minimise. La presse locale rétablit les faits en donnant la parole aux témoins : « C’était la guerre ! »

 

Cet évènement n’a pas été rendu public par la police, mais par le journal [local] Hellweger Anzeiger qui a publié là-dessus un article vendredi soir [03 août].

Source

La police de Unna fait savoir qu’il y a eu mercredi (1er août) une rixe entre deux groupes sur la place de l’hôtel de ville de Unna [Rhénanie-du-nord-Westphalie]. Les policiers ont été appelés vers 21h30. Ils y ont trouvé huit personnes : trois Afghans, deux Syriens, un irakien, un Iranien et une personne dont la nationalité n’a pas encore été établie. Tous les participants sont âgés de 20 ans environ.

Source

Ce ne furent absolument pas de simples « escarmouches » entre de 5 à 8 personnes, il n’y a absolument pas eu seulement quelques yeux au beurre noir et quelques plaies avec déchirure. Ce qui s’est vraiment passé mercredi soir sur la place de l’hôtel de ville de Unna, c’est une rixe massive avec utilisation d’armes variées et un potentiel de violence effrayant, nous a confié ce samedi midi [4 août] une témoin oculaire habitant Unna.

« Lorsque j’ai lu hier soir […] dans votre journal la relation de la police,  tout d’abord je n’en suis pas revenue. J’étais stupéfaite. […] Cette description ne correspond absolument pas à ce que j’ai vécu ce soir-là avec les autres témoins.

« Il n’y avait absolument pas de cinq à huit personnes. Il y en avait plus, beaucoup plus. […] »

« Nous avons vu comment ça se bagarrait dans tous les coins. » […]

« Un homme jeune gisait couvert de sang devant Alimentari [un restaurant]. On lui a fait une protection de fortune avec des chaises. »

« Par peur, nous nous sommes enfermés dans l’établissement. » […]

« Ce qui m’effraie, c’est que des choses pareilles ne soient pas rendues publiques. » […]

Source

« C’était la guerre. […] »

Un autre témoin oculaire […] n’a pas seulement confirmé à notre journal la narration d’une lectrice, il donne de cette soirée une version apocalyptique culminant dans cette conclusion : « Ce fut une bataille [au sens militaire] qui aurait pu se terminer par des morts. Unna a perdu mercredi soir son innocence. »

« La présentation faite par la police est absolument ridicule. »

« Il y avait de 50 à 70 personnes. […] et il n’y avait pas un seul Allemand parmi eux. Que des Syriens, des Arabes, des Turcs, des Albanais … et également des jeunes femmes qui poussaient des cris stridents et encourageaient tout ça. »

[…]

« Ça a duré une bonne heure avant que ça se termine. Il faut dire aussi que les renforts de police étaient arrivés. Et en plus trois grandes ambulances et le véhicule du SAMU. Je me demande pourquoi la police n’en a pas dit un mot. »

[…]

Source

 

 

Paris : Un jeune homme tué par un policier lors d’une course-poursuite

 

La jeune victime de 26 ans est décédée dans le 9e arrondissement de Paris, dans la nuit de mardi à mercredi.

Un automobiliste de 26 ans a été tué par un policier dans la nuit de mardi à mercredi, à Paris, après un refus d’obtempérer. Avec un scooter emprunté à un passant, le fonctionnaire aurait poursuivi la Renault Modus avant d’ouvrir le feu lorsque le jeune conducteur originaire de Draveil (Essonne) aurait tenté de lui foncer dessus.

(…) Le Parisien

 

Aubagne (13) : un jeune homme tué par balles pour un mauvais regard?

 

Un homme a été tué et un deuxième blessé par balles ce mardi 14 août vers 1 heures du matin, à Aubagne. Les deux victimes étaient connues des services de police

Le jeune homme décédé a reçu plusieurs balles dans le thorax, rapporte France Bleu Provence. Il a succombé à ses blessures à son arrivée à l’hôpital d’Aubagne. Il avait 26 ans. Le deuxième homme, âgé de 27 ans, a été blessé au niveau des jambes.

Un temps envisagée, l’hypothèse du règlement de comptes lié au trafic de stupéfiants a finalement été écartée. Le jeune homme aurait été tué pour avoir regardé avec insistance une femme, ce qui aurait déclenché la violence d’un groupe de jeunes, a confié à France Bleu Provence un membre de la famille de la victime.

Le ou les tireurs sont toujours recherchés.

Nice-Matin

 

 

 

Immigration illégale : la Belgique peut (de nouveau) enfermer des mineurs

 

Depuis le 11 août, les autorités belges peuvent recourir à une pratique pour laquelle le pays avait été condamné en 2009 par la Cour européenne des droits de l'homme : l'emprisonnement de mineurs. La Belgique invoque l'inefficacité du système actuel.

L'entrée en vigueur, le 11 août 2018, du nouvel arrêté royal régissant la détention des familles en séjour illégal, offre désormais à la Belgique la possibilité de placer des familles avec enfants dans des centres fermés pour étrangers en situation irrégulière.

Lire la suite

 

 

 

Migrants. Rapport d’activités 2017 de SOS Méditerranée : financements, soutiens, mécènes

 

Dans son rapport d’activités 2017, disponible en ligne, l’ONG SOS Méditerranée affirme disposer d’un budget annuel de 3 621 000 euros. Des revenus en forte hausse puisque le chiffre avancé en 2016 était de 2 225 764.

Extraits du rapport d’activités 2017 de l’association SOS Méditerranée.

Origines des fonds :

• 20500 donateurs particuliers dont 3300 réguliers. • 330 mécènes ou entreprises, associations et fondations • 5 subventions publiques • 24 versements provenant des réserves parlementaires

Le comité de soutien comptait 90 personnalités publiques à la fin de l’année 2017, issues principalement du monde de la mer, des arts, de la recherche et des médias…²

Le Parisien

____________________

14 aout 2018

 

 

 

VIDÉO. Voiture-bélier à Londres : la police antiterroriste saisie

 

Un véhicule a foncé sur les barrières de sécurité du Parlement britannique, mardi 14 août au matin. Le conducteur a été arrêté et la police anti-terroriste a été chargée de l'enquête.

Panique devant le Parlement à Londres ce mardi matin.

 

À 07h37, une Ford fiesta a foncé sur un groupe de cyclistes et des piétons avant de finir son trajet en entrant en collision avec les barrières de sécurité qui ceinturent le Parlement. Son conducteur, le seul occupant du véhicule, a été arrêté par les policiers présents sur place. Aucune arme n'a été trouvée sur les lieux, a précisé Scotland Yard.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des policiers lourdement armés entourant le véhicule dont le conducteur est sorti menotté avant d'être emmené. Sur d'autres, on voit la police retenant l'homme, qui porte un jean et une veste noire. "Il y avait une voiture gris métallisé, écrasée contre les barrières noires et de la fumée s'en échappait", a raconté à l'AFP un caméraman d'ITN, Donocan Parsons. "Six 4x4 sont passés devant nous. De nombreux policiers en sont sortis, armés, et ils se sont approchés du véhicule, pointant leurs armes dans les fenêtres, ils ont ouvert la portière et semblaient tirer quelqu'un dehors", a-t-il ajouté.

"Nous traitons cela comme un incident terroriste"

L'enquête a été confiée à la police anti-terroriste. "Nous traitons cela comme un incident terroriste", a déclaré à la presse le chef de l'antiterrorisme, Neil Basu. Le conducteur, âgé d'une vingtaine d'années et arrêté par la police, est détenu pour "soupçon d'actes terroristes". "Il ne coopère pas à l'heure actuelle", a ajouté Neil Basu, soulignant que "la priorité" des forces de l'ordre était d'établir son identité et son mobile".

Deux personnes ont été hospitalisées, dont une femme "dans un état grave" mais "pas en danger de mort", et un homme qui a déjà pu sortir de l'hôpital, a-t-il ajouté. Une troisième personne a été traitée sur place.

Lire la suite

 

Plus de 20.000 combattants de Daesh se trouvent encore en Irak et en Syrie

 

Entre 20.000 et 30.000 combattants de l'organisation État islamique (EI) sont encore présents en Irak et en Syrie malgré les défaites militaires et le recul du groupe jihadiste dans la région, selon un rapport de l'ONU présenté lundi 13 août.

Parmi ces membres de Daesh qui sont répartis à proportion grossièrement égale entre l'Irak et la Syrie, "il reste une partie importante des milliers de combattants terroristes étrangers", précise le document, rédigé par des observateurs des Nations unies.

Selon la même source, entre 3.000 et 4.000 combattants de l'EI sont toujours basés en Libye, alors que les principaux responsables de l'organisation jihadiste opèrent désormais depuis l'Afghanistan.

Actif grâce à des cellules dormantes

L'EI a perdu le contrôle de la plupart de son "califat" autoproclamé, notamment après avoir été chassé en 2017 de Mossoul et Raqqa, les deux places fortes du groupe jihadiste sunnite en Irak et en Syrie.

Il est cependant "toujours capable de mener des attaques sur le territoire syrien. Il ne contrôle plus totalement de territoire en Irak, mais reste actif grâce à des cellules dormantes", notamment des agents cachés dans le désert, précise le rapport.

Certains États membres se sont inquiétés de la possibilité de voir se créer des cellules de l'EI dans le camp de réfugiés de Rokbane, situé dans la zone contrôlée par les États-Unis, dans le sud de la Syrie, et où vivent des familles de combattants.

Lire la suite

 

 

 

Visite « secrète » de Netanyahu en Egypte pour parler de Gaza – médias

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a effectué le 22 mai une visite exceptionnelle et « secrète » en Egypte, où il a discuté avec le président Abdel Fattah al-Sissi d’une trêve dans la bande de Gaza, a indiqué lundi une télévision israélienne.

Aucune confirmation officielle israélienne n’a pu être obtenue dans l’immédiat au sujet de cette visite évoquée par la Dixième chaîne, une chaîne de télévision privée. La présidence égyptienne n’était pas joignable immédiatement lundi soir pour réagir aux informations de cette chaîne.

Selon la Dixième chaîne, l’entretien a duré plusieurs heures. Il s’est déroulé au moment où la bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, connaissait une intense poussée de violences.

Lire la suite

 

 

 

 

La Turquie va boycotter l'iPhone et tous les produits high tech américains

 

Cette décision spectaculaire a été annoncée par Recep Erdogan en guise de représailles au doublement des taxes à l'importation de l'acier et de l'aluminium turcs. Les relations entre Ankara et Washington sont très tendues. Et ces tensions ont fait plonger la livre turc face au dollar.

 

Moscou réagit à la suspension du Traité Ciel ouvert par les États-Unis

 

Moscou juge inacceptable la décision unilatérale des États-Unis de suspendre le Traité Ciel ouvert, sans examiner les propositions russes en la matière. Selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Washington poursuit ainsi une politique visant à saper le système d’accords établi dans le domaine de la limitation des armements.

Moscou regrette que les États-Unis suspendent leur coopération avec la Russie sur l'accord du Ciel ouvert, tout en soulignant que de telles décisions seraient inacceptables dans un dialogue interétatique civilisé, a relevé Sergueï Riabkov, le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

«Au lieu de se pencher sur cette question dans le cadre d'une commission consultative sur le ciel ouvert, le nouveau texte de loi (sur le budget de la défense des États-Unis pour l'année fiscale 2019 signé ce lundi, 13 août, par Donald Trump, ndlr) stipule de suspendre le financement des activités indispensables pour son application. Bien, c'est le choix des États-Unis. C'est une voie à une nouvelle intoxication des relations internationales par les biais d'approches unilatérales. On ne peut que le regretter», a souligné le vice-ministre.

Lire la suite

lire aussi : Les sanctions US sapent «les principes du commerce international»

 

 

Sergueï Lavrov met les USA en garde contre «un grave abus du dollar»

 

Le dollar risque de perdre son rôle de monnaie de réserve si Washington poursuit sa politique de sanctions, estime le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov. Selon lui, de plus en plus de pays miseront sur «des partenaires plus fiables».

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré mardi lors d'une conférence de presse avec son homologue turc que la politique de sanctions américaine pouvait saper le rôle du dollar en tant que monnaie de réserve.

«Je suis certain qu'un abus grave du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale peut se traduire par l'affaiblissement et la diminution de son rôle, de plus en plus de pays, même ceux qui ne sont pas touchés par les sanctions américaines, décidant de réduire son utilisation et de miser sur des partenaires plus fiables», a-t-il précisé.

Auparavant, Vladimir Poutine avait déclaré lors de la conférence presse à l'issue du 10e sommet des Brics que les diverses restrictions frappant les opérations effectuées en dollars avaient sapé la confiance en cette devise. Il avait qualifié ces restrictions de «grande erreur stratégique».

Source

 

 

 

États-Unis : les médias partent en guerre contre Trump

 
Pour Donald Trump, toute revelation des medias a son sujet est de l'ordre de la << fake news >>.

Face aux attaques répétées du président américain, les journaux s'organisent et vont mener une action coordonnée à son encontre, rapporte « The Guardian ».

Les médias américains contre-attaquent. Depuis qu'il est élu, Donald Trump n'a de cesse de décrédibiliser les journaux en qualifiant leurs informations de « fake news » (fausses nouvelles). La coupe est désormais pleine. Une centaine de titres de presse d'outre-Atlantique a décidé de réagir jeudi 16 août 2018 via une action coordonnée par le Boston Globe, rapporte The Guardian lundi.

Ainsi, qu'ils lisent le Miami Herald, le Houston Chronicle ou encore le Denver Post, les Américains pourront découvrir un éditorial consacré à Donald Trump dans les colonnes de leur journal favori. Les équipes rédactionnelles ont prévu de dénoncer l'hostilité du président envers la presse, mais chacune rédigera le sien, avec ses propres mots, explique BFM TV, qui reprend les informations du Guardian.

Lire la suite 

 

 

 

 

Six églises d’une même congrégation fermées de force à Pékin

 

Six lieu de culte pékinois appartenant à la Zion Church ont été administrativement fermés au motif qu’ils refusent de s’enregistrer : « Nous avons demandé à la Zion Church de s’enregistrer, mais elle s’y est toujours refusée. Les autres églises se sont enregistrées. Seule la Zion Church refuse de le faire », a déclaré un policier. Ce qui est faux. Jin Mingri, le pasteur de cette église, a précisé : « Aucun département [gouvernemental] ne m’a jamais demandé d’enregistrer l’église au cours des dix dernières années ». En outre, une quarantaine d’églises non enregistrées de la capitale ont récemment signé un communiqué commun demandant au gouvernement de respecter leur histoire et leurs statuts. Nous avions signalé dans Christianophobie hebdo (n° 177 du 23 juillet), que les autorités pékinoises avaient lancé une campagne de “fichage” de toutes les églises de la capitale dans le but évident de les fermer…

Source : ChinaAid, 11 août

 

 

Attentat islamiste déjoué contre la cathédrale Saint-Paul de Londres

 

 

 

Suède : quelque 80 voitures brûlées à Göteborg

 

Près de 80 voitures ont été incendiées dans la nuit de lundi à mardi dans l’ouest de la Suède, ont déclaré mardi les autorités, qui ont annoncé avoir arrêté deux personnes et soupçonnent une attaque coordonnée à moins d’un mois des législatives.

Les faits se sont produits lundi soir à Göteborg, la deuxième ville de Suède, dans une vingtaine d’endroits différents, a recensé la police.

Deux personnes âgées de 16 et 21 ans ont été arrêtées mardi matin.

Le mobile reste toutefois inconnu, ont indiqué les autorités qui parlent d’incidents coordonnés via les réseaux sociaux. Aucune victime n’est à déplorer.

« Nous n’avions encore jamais vu autant de voitures incendiées », a déclaré Hans Lippens, porte-parole de la police, à l’AFP.

Les incidents ont suscité de vives réactions du côté des politiques, en campagne pour les élections législatives du 9 septembre.

« Je suis en colère. Ma question (aux auteurs) est: qu’est-ce que vous êtes en train de faire? », s’est insurgé le Premier ministre social-démocrate Stefan Löfven, candidat à sa propre succession, au micro de la radio publique suédoise.

« Vous détruisez vos propres chances, vos parents et vos quartiers« , a-t-il ajouté, précisant que les incidents « semblaient très coordonnés, presque comme une opération militaire ».

[…]

Source

(..) La police a déclaré aux journalistes que des groupes de jeunes avec des visages masqués se trouvaient près des endroits concernés. En particulier, deux groupes de jeunes composés de six à dix individus ont été remarqués dans la ville de Göteborg tandis qu'à Trollhättan, il est question d'un groupe de 30 à 40 personnes. Ils ont lancé des pierres et bloqué la route près du lieu de l'incident.

Comme le rapporte le journal Göteborgs-Posten, les premiers rapports d'incendie ont été reçus par la police le 13 août vers 21h00 heure locale.

Selon les forces de l'ordre, personne n'a été blessé à la suite de ces actes de vandalisme.

Source

 

 

Note ; le lancement de pierres, les jeux favoris des fruits de Mahomet . J'ai été assez étonné en lisant la biographie de Mahomet, que Mahomet lui-même aimé bien lancé des pierres sur les mécréants !

 

 

Périgueux (24) : un demandeur d’asile afghan poignarde quatre personnes, un blessé grave (MàJ)

 

Un jeune demandeur d’asile afghan, alcoolisé, a blessé quatre personnes hier soir, dont une grièvement, en les poignardant dans le centre-ville de Périgueux, selon une source proche de l’enquête. Le jeune homme, âgé de 19 ans, a agressé au hasard des passants avec un couteau. Trois personnes ont été légèrement blessées et un autre homme, âgé de 64 ans, plus grièvement mais son pronostic vital n’est pas engagé.

(…) Le Figaro

Une agression s’est produite, ce lundi, dans la rue Victor-Hugo. Quatre personnes ont reçu des coups de couteau. L’agresseur a été interpellé

Il semble que ce soit un jeune homme de 19 ans qui ait commencé à importuner des gens dans la rue, devant son domicile.

D’après les premiers éléments de l’enquête, deux ambulanciers, qui passaient au même moment, sont intervenus pour le calmer. Mais l’homme avait entre-temps récupéré ce qui ressemble à un couteau ou un objet pointu. Ils ont reçu plusieurs coups.
L’agresseur aurait ensuite poignardé deux frères qui vivent à côté. L’un d’eux aurait été touché aux poumons. Il est grièvement blessé (…)

sudouest.fr

 

 

 

Aquarius: LR et le RN pour que la Tunisie ouvre ses ports

 

Les Républicains (LR) et le Rassemblement national (RN, ex-FN) ont estimé aujourd'hui que la France ne devait pas accueillir l'Aquarius et ses 141 migrants, pour éviter de créer "un appel d'air", et plaidé pour que la Tunisie leur ouvre ses ports. "Les Républicains sont favorables à une position de fermeté vis-à-vis de ces situations" car "nous ne pouvons pas créer un nouvel appel d'air", a réagi un des porte-parole de LR, Gilles Platret, sur franceinfo.

Accueillir ces migrants "sous le coup de l'émotion ne ferait qu'encourager (cette immigration, NDLR) et faire le jeu des passeurs", a-t-il ajouté, plaidant pour que l'Aquarius, que l'Italie et Malte refusent d'accueillir, se dirige vers les côtes tunisiennes. Il a jugé que "ce n'est pas à la France seule de régler ce problème" mais "à l'Europe de le faire dans les liens qu'elle doit avoir avec l'Afrique".

Lire la suite

« L’Europe a failli dans cette affaire » : la Corse propose à nouveau d’accueillir l’Aquarius

Le président de l’Assemblée de Corse a rappelé que la Corse était toujours disposée à accueillir l’Aquarius dans son port. « La Corse a déjà donné son point de vue, il n’a pas changé. Il faut maintenant que les autorités de l’État fassent en sorte que ces personnes soient accueillies », a-t-il expliqué.

La Corse est toujours prête à ouvrir un de ses ports à l’Aquarius, que l’Italie et Malte refusent une nouvelle fois d’accueillir, a indiqué mardi Jean-Guy Talamoni, le président de l’Assemblée de Corse. « La Corse est exactement dans le même état d’esprit » qu’en juin, lorsque le navire avait déjà été interdit d’accoster en Italie et à Malte, a souligné Jean-Guy Talamoni sur BFMTV. (…)

ouest-france.fr

 

Sète propose d'accueillir l'Aquarius, Gibraltar retire son pavillon

 

 

Montpellier : une députée « France Insoumise » dénonce les fêtes de la Saint-Roch comme étant contraires à la laïcité

 

Alors que les festivités de la Saint-Roch débutent le 15 août, la députée France Insoumise de l’Hérault Muriel Ressiguier dénonce l’implication de la ville de Montpellier dans les festivités religieuses comme étant contraire à la laïcité.

Alors que les célébrations en l’honneur du Saint né à Montpellier vont se dérouler les 15 et 16 août prochains, la mairie de Montpellier est dans le viseur de l’opposition.
En cause, le rôle municipal dans l’événement qui existerait depuis 1387 à en croire Le Petit Thalamus de Montpellier.

La députée de la France Insoumise Muriel Ressiguier a dénoncé dans un tweet du 10 août les subventions allouées par la ville de Montpellier à l’événement célébrant le culte de celui qui soignait les pestiférés au XIVe siècle. Un principe selon l’élue contraire à l’article 2 de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État. […]

france3-regions

 

 

 

Frontex : Malgré des entrées en hausse en Espagne, le flux de migrants vers l’Europe reste en baisse

 

En juillet dernier, environ 14.900 arrivées clandestines en Europe ont été détectées sur les quatre principales routes migratoires, soit 18% de moins qu’en juillet 2017
Pour les sept premiers mois de 2018, la baisse s’élève à 43% par rapport à l’année précédente, a annoncé lundi l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex
L’Espagne est devenue la principale voie d’accès au continent

Près de 8.800 migrants ont atteint l’Espagne en juillet 2018, contre 2.300 en juillet 2017, d’après les chiffres de Frontex. La route migratoire de la Méditerranée occidentale est la plus empruntée puisque, le mois dernier, plus de la moitié des franchissements irréguliers de frontières détectés l’ont été en Espagne. Sur les sept premiers mois de 2018, le nombre d’arrivées sur la côte espagnole a doublé par rapport à l’année précédente. Les trois quarts des migrants qui traversent la Méditerranée vers l’Espagne proviennent d’Afrique subsaharienne. Les Marocains sont également parmi les plus représentés. Sur la même période, le nombre de migrants comptabilisés sur la route dite de la Méditerranée orientale, vers la Grèce, a augmenté de 75% mais cette hausse s’explique surtout par les détections le long des frontières terrestres avec la Turquie, précise Frontex.

En juillet, les arrivées en Europe via la Méditerranée orientale ont diminué de 17% comparativement au mois précédent. La route de la Méditerranée centrale continue, elle, à être de plus en plus délaissée. Seuls 1.900 migrants sont arrivés en Italie le mois dernier, soit 83% de moins qu’en juillet 2017. Pour les sept premiers mois de 2018, la diminution s’élève à 81% par rapport à l’année précédente. Enfin, la route dite des Balkans occidentaux, de la Serbie vers la Hongrie et la Croatie, reste très marginale. Mais la pression migratoire augmente sur des voies parallèles via l’Albanie, le Monténégro et la Bosnie-Herzégovine, d’après Frontex. Au total, 73.500 migrants sont arrivés en Europe entre janvier et juillet derniers, près de deux fois moins que l’an dernier à la même période.

Le Vif