Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

15 juin 2018

 

 

 

 

L’État islamique menace la Coupe du monde avec la vidéo d’un stade en flammes

 

Les images, dont la plupart ont été extraites de clips déjà existants, menacent également le "chien" Poutine qui "brûlera dans les flammes de l'enfer"

L’organisation terroriste État islamique a publié mercredi une vidéo menaçant d’une attaque lors de la Coupe du monde, la veille du coup d’envoi du tournoi mondial de football en Russie.

La plus grande partie de la vidéo est composée de séquences qui, selon l’Institut de recherche sur les médias du Moyen-Orient (MEMRI), ont été précédemment publiées par la branche du Caucase de l’organisation terroriste, mais les scènes finales montrent un drone avec le logo de l’État islamique survolant le village olympique de Sotchi alors que les bâtiments et les stades sont en flammes.

Le film de quatre minutes débute avec un groupe de 11 personnes (dont trois ont le visage flouté) devant le drapeau de l’État islamique.

« Personne ne sait que nous sommes des moudjahidinnes [djihadistes] et que nous opérons ici en ville – ni nos familles, ni nos amis, ni nos collègues de travail, ni même nos frères », dit l’homme au centre du groupe. « Nous vous attendons, et nous savons tout de vos mouvements, par la volonté d’Allah. Alors faites bien attention, surveillez vos voitures, surveillez vos maisons. « Les frères vont vous traquer, par la volonté d’Allah. »

Un deuxième djihadiste avertit les spectateurs que la menace ne vient pas seulement de l’Irak et de Syrie, mais aussi de leur « armée » de combattants en Russie : « Par Allah, nous avons aiguisé nos couteaux, et nous venons pour vous. Par Allah, l’avant-garde de notre armée vous atteindra, non seulement de l’Irak et de Syrie, mais aussi de notre armée en Russie ».

Il lance ensuite une menace spécifique contre le président russe Vladimir Poutine : « Par Allah, ô Poutine, chien, tu brûleras dans le feu de l’enfer, par la volonté d’Allah ».

Lire la suite

 

 

 

Arabie saoudite : ce que révèle la réapparition du prince héritier MBS aux côtés de Poutine pour l’ouverture de la Coupe du monde 2018

 

Atlantico : Le coup d’envoi de la coupe du monde en Russie a été l’occasion, pour Mohammed ben Salman, de faire sa première apparition publique depuis près de deux mois, et ce malgré les inquiétudes qui entouraient son état de santé. Comment interpréter cette apparition publique aux côtés de Vladimir Poutine?

Roland Lombardi : Comme les Jeux Olympiques, la Coupe du Monde de football a toujours été un évènement politique. Hier soir, en l’occurrence, le lancement de celle-ci à Moscou, avec le match d’ouverture, où la Sbornaya (l’équipe nationale russe) affrontait les Faucons (l’équipe saoudienne), peut en être, une nouvelle fois, l’illustration.

Les relations entre la Russie et le royaume saoudien ont toujours été compliquées. Adversaires géostratégiques au Moyen-Orient depuis des décennies, Riyad a toutefois dû revoir son antagonisme historique avec Moscou. Affaiblis économiquement et politiquement, puis face à ses fiascos dans la région et surtout, au rôle de plus en plus incontournable de la Russie (notamment en Syrie), les Saoudiens ont été forcés d’aller à Canossa. J’avais même prédit ce processus dès décembre 2015[1]. Depuis lors, les relations entre les deux pays se sont grandement réchauffées. Le roi Salmane, le père de Mohammed ben Salmane (MBS), s’est rendu en Russie (visite historique) à l’automne 2017. Moscou et Riyad se sont également mis d’accord sur les cours du pétrole pour les faire remonter et enfin, en Syrie, les Saoudiens aident dorénavant les Russes à trouver une solution politique, tout en ayant accepté le maintien d’Assad au pouvoir.

Lire la suite

 

Aux Etats-Unis, on prédit la prison et la peine de mort aux leaders de l'UE

 

Le fleuron de la presse d'affaires américaine, le Wall Street Journal, a publié un pronostic assez négatif sur l'avenir de l'Union européenne sous le titre "L'Europe réfléchit à un nouvel ordre mondial alors que les liens transatlantiques se rompent".

L'auteur de cet article est le principal "expert en affaires européennes" de la rédaction du Wall Street Journal, l'historien et ex-banquier britannique Simon Nixon. Ce dernier voit dans le proche avenir européen la répétition du scénario de 1989 mais cette fois, c'est les Etats-Unis et non pas l'URSS qui joueront le rôle de l'"empire en déclin" ayant perdu en une nuit toute son influence en Europe. Si l'on mène ces réflexions jusqu'à leur conclusion logique, l'expert britannique prédit aux politiciens pro-américains de l'UE le sort des derniers dirigeants socialistes de l'Europe de l'Est dont certains ont été fusillés avec leur famille, de nombreux autres ont été placés en détention et pratiquement tous ont été, dans telle ou telle mesure, interdits de droits pendant la lustration des "éléments pro-soviétiques". Simon Nixon considère aussi que l'on peut remédier à cette situation, mais reconnaît que les diplomates et politiciens européens ne partagent plus un avis tout aussi optimiste sur l'avenir de l'UE et des Etats-Unis.

Drapeau de l'UE

C'est qu'ils ont très bien retenu et pris à coeur les propos de Donald Trump comme quoi l'Europe était "pire que la Chine" et que l'Union européenne "ne contribuait pas à la promotion des intérêts américains"....

Lire la suite

 

Le Ministre de l’Intérieur allemand veut renvoyer les demandeurs d’asile s’ils ont été enregistrés dans un autre pays européen

 

«La crise migratoire pourrait menacer la coalition gouvernementale en Allemagne. Les alliés bavarois de Merkel réclament une politique plus ferme. Le Ministre de l’Intérieur notamment veut renvoyer les demandeurs d’#asile s’ils ont été enregistrés dans un autre pays européen.»
– France 24, 15 juin 2018, 11h05

 

Allemagne : Le débat qui plombe les germano-turcs Özil et Gündogan

 

Fils d’immigrés mal intégrés, ou victimes du racisme? Mesut Özil et Ilkay Gündogan, les internationaux allemands d’origine turque, sont au coeur d’une polémique aux relents nauséabonds qui empoisonne l’ambiance autour de la Mannschaft à trois jours de son entrée en lice au Mondial-2018 contre le Mexique.

Ce que l’Allemagne appelle désormais «l’affaire Gündogan» traîne depuis la mi-mai, lorsque le joueur de Manchester City et son compère d’Arsenal ont été pris en photo à Londres, en train de remettre des maillots dédicacés au président turc Recep Tayyip Erdogan, en pleine campagne électorale.

«A mon président», avait écrit Gündogan au feutre sur son propre maillot.

Vendredi, pour le dernier match à domicile à Leverkusen avant le départ pour la Russie, une partie du public a copieusement sifflé Ilkay Gündogan, qui a pleuré dans le vestiaire en fin de match, selon la presse allemande. Özil, légèrement blessé, ne jouait pas.

Au lendemain de la publication de la photo controversée, le président de la Fédération allemande (DFB) Reinhard Grindel avait vertement tancé ses deux joueurs, au nom du «respect des valeurs allemandes».

Et l’extrême droite parlementaire s’est fait un plaisir de rappeler que, s’ils reconnaissaient Erdogan pour leur président, alors ils feraient mieux de porter le maillot de la Turquie.

L’ancien international Stefan Effenberg, une voix qui porte dans le football, a même plaidé pour leur exclusion de l’équipe, ce que le sélectionneur Joachim Löw affirme n’avoir jamais envisagé une seule seconde.[…]

En fait, le débat touche une corde sensible bien au-delà du domaine sportif. Depuis que la chancelière Angela Merkel a accepté d’accueillir plus d’un million de demandeurs d’asile en 2015-2016, une partie de la droite et l’extrême droite allemande ont durci leur discours anti-immigration.

Nés à Gelsenkirchen dans la Ruhr, Gündogan et Özil ne sont pas des réfugiés, et n’ont même pas la nationalité turque. Mais la fidélité à leurs origines familiales fait d’eux des cibles évidentes.

«Il y a quelque chose de plus profond, qui va au-delà de ces deux joueurs», a tenté d’expliquer mercredi le président de la DFB Reinhard Grindel, très attaché au travail de sa fédération en faveur de l’intégration: «Il y a des problèmes dans ce pays qui dépassent largement le football. (…) Nous sommes confrontés à un problème de société, qui nous touche nous, Fédération, parce que nous sommes un miroir de cette société».

Les Échos

 

 

Les autorités françaises proposent à l’Espagne d’accueillir des migrants de l’Aquarius en France

 

La France a proposé à Madrid d’accueillir en France des passagers de l’Aquarius après examen de leur situation par les autorités françaises en Espagne, annonce ce jeudi le ministère des Affaires étrangères.(…)

Critères du droit d’asile

« Il a confirmé que les autorités françaises étaient prêtes à apporter leur soutien à l’Espagne en accueillant en France des passagers de l’Aquarius qui répondraient aux critères du droit d’asile, après examen en Espagne de leur situation par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) », ajoute la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué. « Cette proposition a été accueillie favorablement par l’Espagne », précise-t-elle. (…)

Entre Corse et Sardaigne, l’Aquarius ravitaillé en mer par l’Italie 

Actuellement entre la Corse et la Sardaigne et en route vers le port de Valence en Espagne, l’Aquarius a été ravitaillé en mer jeudi en fin de journée, par les garde-côtes italiens, a appris l’AFP auprès de l’ONG SOS Méditerranée. (…)

Dans une vidéo depuis le bateau transmise via Whatsapp, Frédéric Penard a fait part de « l’indignation » des sauveteurs à bord de l’Aquarius: « Ils ne comprennent pas pourquoi le bateau est là, à des centaines de milles de là où il devrait être (NDLR: au large des côtes libyennes), où il pourrait sauver des vies. (…) Ils ne comprennent pas pourquoi ce périple inutile et dangereux (vers Valence), qui va enlever de la zone de sauvetage l’Aquarius, un navire militaire italien et un navire des garde-côtes italiens, pendant au moins dix jours ». (…)

ouest-france.fr

 

Après une semaine de tensions, Macron reçoit Conte, le président du Conseil italien, à l'Élysée

 

Après plusieurs jours de vives tensions entre Paris et Rome, le président français reçoit vendredi 15 juin le président du Conseil italien pour un déjeuner à l'Élysée. La question migratoire fera office de plat principal pour cette rencontre.

_________________

14 juin 2018

 

 

Une attaque contre des sites pétroliers dans l'est de la Libye est en cours (images)

 

Des milices libyennes ont attaqué jeudi des sites pétroliers dans l'est du pays contrôlés par le maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est du pays, mettant le feu à au moins un réservoir de brut, selon une source militaire.

Des milices armées ont lancé une offensive contre des sites pétroliers dans l'est de la Libye, qui sont contrôlés par les forces du maréchal Khalifa Haftar.

Selon The Libya Observer, l'attaque est menée par Ibrahim Jadhran, chef de la Petroleum Facilities Guard (PFG, Garde des installations pétrolières chargée de protéger ce type d’infrastructures).

Lire la suite

 

L’Algérie et la Turquie remportent une victoire à l’Onu en faveur des Palestiniens

 

Un projet de résolution présenté à l’Assemblée générale de l’Onu par l’Algérie et la Turquie condamnant Israël et appelant à la protection des Palestiniens a été adopté le 13 juin 2018. L’autorité palestinienne a salué le résultat du vote alors qu’Israël l’a dénoncé.

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté, le 13 juin 2018, un projet de résolution présenté conjointement par l'Algérie, en sa qualité de présidente du groupe de la Ligue des États arabes (à l'Onu), et par la Turquie, en sa qualité de présidente du groupe de l'Organisation de la coopération islamique (à l'Onu), réclamant la protection des Palestiniens contre les exactions de l'armée israélienne.

lire la suite

En réaction au meurtre de plus de 120 Palestiniens à la frontière entre Israël et Gaza, l'Assemblée générale de l'Onu a adopté mercredi une résolution condamnant l'usage excessif de la force par l'État hébreu contre les civils.

Présenté par l'Algérie, la Turquie et l'Autorité palestinienne, le texte a été adopté par 120 voix pour, huit contre et 45 abstentions. Il y a quinze jours, une résolution similaire soumise au Conseil de sécurité avait été bloquée par les États-Unis.

Lire la suite

 

 

 

Nucléaire iranien: Moscou prêt à respecter l’accord et à travailler sur le site de Fordo

 

La Russie est disposée à rester dans le Plan d’action conjoint sur le programme nucléaire iranien, ainsi qu’à poursuivre le travail conjoint avec l’Iran sur le site de Fordo, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

Téhéran

La Russie est prête à honorer le Plan d'action conjoint sur le programme nucléaire iranien qui crée une garantie on ne peut plus sûre de son caractère pacifique, a déclaré ce jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

«Nous avons l'intention de poursuivre l'exécution de nos engagements dans le cadre du Plan d'action conjoint, y compris la réalisation du projet de production d'isotopes stables dans le site iranien de Fordo», a-t-il fait savoir.

De l'avis du diplomate, les mesures prévues par le Plan d'action conjoint, et plus concrètement la vérification et le contrôle, ainsi que les mécanismes d'échange d'information revêtent un caractère sans précédent.

«Elles créent une garantie des plus sûres du caractère exclusivement pacifique du programme nucléaire de Téhéran», a-t-il rappelé au cours d'une intervention lors d'une conférence consacrée au 50e anniversaire de la signature du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.

Il a souligné qu'actuellement il était question de maintenir le Plan d'action dans un format réduit (Chine, France, Allemagne, Royaume-Uni, Russie et Iran).

Lire la suite

 

 

La Banque mondiale signerait l'arrêt de mort du dollar

 

La politique économique étrangère agressive et l'immense dette publique des États-Unis a provoqué une situation qui va au-delà des discussions sur l'abandon du dollar: le processus de dédollarisation du monde est lancé et il est pratiquement impossible de le stopper, constatent les experts de la Banque mondiale.

Les économistes affirment que d'ici dix ans, le système financier international changera significativement.

L'approche chinoise

Actuellement, dans le commerce mondial, 70% de toutes les transactions sont effectuées en dollars, 20% en euros, et tout le reste est partagé entre les monnaies asiatiques, notamment le yuan chinois.

Pékin
En mars, la Chine a porté un coup puissant au dollar sur le marché mondial des hydrocarbures en ouvrant le commerce des contrats à terme pétroliers en yuans. En 1993, Pékin avait déjà tenté de lancer un tel instrument, mais en vain. Aujourd'hui le yuan est la troisième devise dans le panier du FMI et cette seconde tentative a abouti.

La Chine se prépare à la prochaine étape: le passage au règlement des fournitures physiques de pétrole avec sa monnaie nationale.

Pour l'instant, le dollar est utilisé dans le commerce des matières premières en tant que devise du contrat, mais le yuan pourrait l'écarter de l'un des marchés pétroliers qui affiche la plus forte croissance dans le monde. Selon les estimations des économistes, c'est l'affaire de 10-15 ans.

lire la suite

 

 

 

Un Tunisien soupçonné de fabrication d'arme biologique arrêté en Allemagne

 

Un ressortissant Tunisien résidant en Allemagne est soupçonné de fabrication d'arme biologique, a annoncé le service de presse du Parquet général fédéral.

L'individu, âgé de 29 ans, a été incarcéré mercredi soir après la découverte d'une substance toxique dans son appartement à Cologne (ouest). Selon les médias européens, il s'agit de la ricine, glycoprotéine extrêmement toxique. La justice n'exclut pas la piste terroriste dans l'affaire.

Le journal Koelner Stadt-Anzeiger avait auparavant rapporté qu'un couple avait été interpellé mardi soir à Cologne par des unités spéciales de la police. L'homme a été ensuite placé sous mandat de dépôt, alors que sa compagne, une Allemande qui s'est convertie en islam, a été laissée libre, selon le parquet.

Lire la suite

 

 

 

 

Gérard Collomb n'exclut pas d'interdire le concert de Médine au Bataclan (LCP, 13/06/18, 15h)

 

 

 

 

Le rappeur Médine est-il islamiste? (au sujet de son concert au Bataclan

 

 

 

 

« Pas de rappeur islamiste au Bataclan ! » : Génération Identitaire déploie une banderole devant la salle de concert

 

« Ce Jeudi 14 juin, Génération Identitaire Paris a déployé une banderole « Pas de rappeur islamiste au Bataclan ! » devant la salle de concert où plus de 90 français ont été assassinés lors des attentats islamistes du 13 novembre 2015 organisés par l’Etat Islamique. Le concert de Médine n’aura pas lieu, comptez sur nous pour ne rien lâcher ! » indique le mouvement sur sa chaîne Telegram.

 

 

 

Didier Leschi : « La jeunesse est issue à 70% de l’immigration dans certaines zones de Seine-Saint-Denis. »

 

Jean-Jacques Bourdin reçoit Didier Leschi, directeur général de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, dans « Bourdin Direct » sur BFMTV et RMC, ce jeudi 14 juin 2018.

 

 

Ivan Rioufol : «Il y a dans toute l’UE un réveil des peuples qui ont le sentiment d’être étrangers dans leur propre pays»

 

Ivan Rioufol à Juliette Meadel sur les migrants de l’Aquarius : «Il y a dans toute l’Union Européenne un réveil des peuples qui craignent pour la cohésion de leur nation et leur culture, et ont le sentiment d’être étrangers dans leur propre pays.»
– LCI, 11 juin 2018, 19h00

 

Un terroriste qui projetait de frapper des supporters de foot ou tirer dans le Carré à Liège a été déchu de sa nationalité belge

 

 

Un terroriste qui projetait de frapper des supporters de foot ou tirer dans le Carré à Liège a été déchu de sa nationalité belge

C’est une première : un tribunal correctionnel a, en sus d’une condamnation à une peine de prison pour terrorisme, prononcé une déchéance de nationalité belge à l’encontre du condamné. Enis Sulejmani, né en 1996 en Serbie, a été condamné à 10 ans de prison pour participation aux activités d’un groupe terroriste en tant que dirigeant.

Avec sa famille, il était devenu Belge en 2011. Il peut faire appel de sa condamnation qui comprend cette déchéance de nationalité. Cette sanction, prononcée par le tribunal correctionnel de Charleroi, en annonce d’autres. Le parquet fédéral a requis deux autres déchéances de nationalité dans deux autres dossiers.

Deux procédures règlent la déchéance de nationalité. L’une, la plus ancienne, est une procédure civile engagée devant la cour d’appel. Elle vise soit les gens qui ont acquis la nationalité belge de manière frauduleuse (par faux papiers par exemple), soit ceux “manquent gravement à leurs devoirs de citoyen belge”. Ils sont six dans ce deuxième cas. La procédure avait été lancée après condamnation pour terrorisme.

La deuxième procédure, prise en vertu de la loi du 20 juillet 2015, a été appliquée, pour la première fois, à Enis Sulejmani. (…)

 

Salvini interdit à une ONG de débarquer 629 migrants en Italie (MàJ : les ministres de l’Intérieur allemand, autrichien et italien créent un « axe » contre l’immigration illégale)

 

14/06/2018

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a annoncé mercredi 13 juin la création d’un « axe » entre les ministres de l’Intérieur autrichien, allemand et italien pour lutter contre l’immigration illégale dans l’Union européenne, alors que les Européens se déchirent sur cette épineuse question.

« Je suis heureux de la bonne coopération que nous voulons bâtir entre Rome, Vienne et Berlin » dans ce domaine, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Berlin. « A notre avis, il faut un axe des volontaires dans la lutte contre l’immigration illégale », a ajouté le chancelier autrichien à l’issue d’un entretien avec le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer.

« Il y a de plus en plus d’arrivées en Grèce, de nouvelles évolutions sur la route albanaise. Je pense qu’il est important de ne pas attendre la catastrophe, comme en 2015, mais d’agir à son encontre à temps », a précisé Sebastian Kurz, qui a fait de la lutte contre l’immigration la priorité de sa présidence de l’UE, qui débute le 1er juillet.

(…)

Franceinfo

13/06/2018

Plus de 900 migrants qui se trouvaient à bord d’un navire des gardes-côtes italiens ont débarqué mercredi matin dans le port sicilien de Catane.

La majeure partie des 900 migrants débarqués à Catane sont des Erythréens. Le bateau transportait également environ 200 mineurs, dont le plus petit est un bébé de trois mois, a précisé l’ONG Save the Children. Quelque 800 de ces migrants seront transférés dans d’autres régions italiennes, a précisé la préfecture de police locale. Le navire des gardes-côtes Diciotti a récupéré ces migrants, secourus ces derniers jours dans cinq opérations réalisées par d’autres embarcations au large des côtes de la Libye avant d’accoster à Catane.[…]

Europe 1

 

«Three Girls» : la mini-série choc sur le trafic sexuel d’adolescentes blanches par des membres de la communauté pakistanaise qui a bouleversé l’Angleterre

 

La mini-série britannique, à voir ce jeudi sur Arte, retranscrit l’histoire vraie de trois ados prises au piège d’un réseau de prostitution. Bouleversant.

 

Le projet était épineux, le résultat est magistral. En trois épisodes de cinquante minutes, « Three Girls », diffusé ce jeudi soir sur Arte à partir de 20h55, plonge les téléspectateurs au cœur de l’affaire des viols collectifs de Rochdale. Dans cette ville de la banlieue de Manchester, un trafic sexuel de jeunes adolescentes par des hommes, en grande majorité d’origine pakistanaise, a fait des dizaines de victimes de 2004 à 2010.

La série, réalisée par Philippa Lowthorpe (« The Crown », « Five Daughters »), se place du côté de trois d’entre elles, mettant en exergue les mécanismes qui les ont entraînées dans cet enfer ainsi que les énormes failles des systèmes sociaux, policiers et judiciaires qui ont mis plusieurs années avant de prendre leur parole en compte. Et de découvrir que les mêmes faits se produisaient dans de nombreux autres endroits du pays.

 

Loir-et-Cher : l’énigme de la martyre de l’A10 enfin résolue  ? Ahmed T. et Halima E. interpellés

 

VIDÉO - Grâce aux prélèvements ADN, les gendarmes ont pu identifier les parents de cette petite fille de 4 ans qui avait été retrouvée en 1987 au bord de l'autoroute, le corps et le visage tuméfiés.

C'est un rebondissement de taille dans l'affaire de la fillette martyrisée, dont le corps avait été jeté en bordure d'autoroute A10, près de Blois en 1987. Plus de 31 ans après les faits, les enquêteurs sont parvenus à retrouver sa famille et donc à identifier cette petite fille, nous indique une source proche de l'enquête, confirmant une information d'Europe 1 et de La Nouvelle République . Ses parents, âgés d'une soixantaine d'années, ont été interpellés mardi et placés en garde à vue pour «meurtre, recel de cadavre et violences habituelles sur mineur de 15 ans». Ils seront présentés à un juge d'instruction ce jeudi au tribunal de grande instance de Blois, dans le Loir-et-Cher.

Baptisée «la petite martyre» en raison des multiples traces de coups et de brûlures qu'elle portait, la petite fille de l'A10 avait ému la France entière. Vêtue d'un pyjama rose et blanc et d'une robe de chambre à motifs vichy, elle avait été retrouvée enroulée dans une couverture et soigneusement déposée dans un fossé. L'autopsie avait permis de savoir qu'elle était morte le matin même de la découverte. Le médecin légiste avait déterminé que les traces de brûlures étaient dues à un fer à repasser et que les cicatrices et plaies de morsures humaines avaient été provoquées par une petite mâchoire, pouvant être celle d'une femme. Elle présentait aussi des fractures aux côtes. «Le corps est dans un état insoutenable, c'est une plaie des pieds à la tête», avait réagi à l'époque le parquet.

De nombreuses investigations avaient été menées auprès des écoles, des hôpitaux et des services sociaux pour pouvoir l'identifier. En vain. Après six ans d'enquête, la justice avait prononcé un non-lieu dans cette affaire, qui demeurait jusqu'à ce jour une énigme judiciaire.

Elle venait de fêter son quatrième anniversaire

C'est grâce aux ADN, prélevés sur ses vêtements et sur la couverture qui l'enveloppait, que les gendarmes ont pu remonter jusqu'aux parents, qui ne s'étaient jamais manifestés dans cette sordide affaire. En 2008, les différents ADN des parents avaient été intégrés dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) mais rien n'était ressorti. En 2012, un appel à témoins avait été diffusé pour relancer cette enquête restée au point mort. Encore une fois, sans succès. Ce n'est qu'en 2016 que le mystère s'éclaircit. Le frère de la petite victime est interpellé dans une affaire de droit commun, pour des faits de violences, à Villers-Cotterêts dans l'Aisne. Comme le veut la procédure, son ADN est prélevé puis versé au FNAEG. «Et tout d'un coup, ça a matché, l'ADN de la petite fille est ressorti», nous confie une source proche du dossier.

À partir de cet élément déterminant, les gendarmes ont pu localiser les parents, qui ne vivent pas ensemble. Ils ont été interpellés mardi, l'un dans le département de l'Aisne, l'autre en Seine-Saint-Denis. À ce stade, on sait peu de choses sur eux, si ce n'est qu'ils ont eu sept enfants, en comptant la petite fille dont on ignore encore le prénom. Selon nos informations, elle était née début juillet 1983. Elle avait donc à peine 4 ans lorsqu'elle est décédée. L'enfant avait été enterrée anonymement au cimetière de Suèvres, proche des lieux de la découverte du corps. Sur sa tombe, régulièrement fleurie, est gravée une simple inscription: «Ici repose un ange».

Le Figaro

Coup de théâtre dans l’enquête sur la petite inconnue de l’A10 de Suèvres. Les gendarmes ont placé en garde à vue un couple de sexagénaires, qui seraient ses parents. Ils doivent être présentés au juge d’instruction, à Blois, ce jeudi 14 juin 2018.

Concernant les deux personnes interpellées, l’homme Ahmed T. réside dans une ville de la banlieue ouest de Paris, la femme, quant à elle, Halima E., habite dans l’Aisne.

Presque trente-et-un ans après la découverte d’une fillette martyrisée au bord de l’A10 près de Suèvres, dans le Loir-et-Cher, la justice et la gendarmerie sont, semble-t-il, tout près de connaître la vérité.

Un couple de sexagénaires originaires du Maroc a été placé en garde à vue ce mardi 12 juin. Ces deux personnes auraient été interpellées dans une localité située dans le nord de la région parisienne.

Il s’agirait des parents de la petite inconnue. Le corps martyrisé de l’enfant avait été retrouvé le 11 août 1987 dans un fossé proche de l’autoroute, à hauteur de Suèvres, par des employés de Cofiroute. L’homme et la femme seront présentés ce jeudi matin, à Blois, au juge d’instruction chargé de cette longue enquête.

 

 

Commenter cet article