Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 7 mai 2018

 

 

 

 

Ambassade américaine à Jérusalem : emménagement imminent

 

 

 

 

 

Le retrait de Trump de l’accord iranien « peut signifier la guerre », selon Macron

 

Le président français Emmanuel Macron a estimé samedi qu’une décision du président américain Donald Trump de quitter le pacte sur le nucléaire pourrait entraîner une guerre.

Le président français Emmanuel Macron son homologue américain Donald Trump aux Invalides à Paris,  le 13 juiillet 2017. (Crédit : AFP/Bertrand Guay)

Macron a indiqué au quotidien allemand Der Speigel que le pire scénario serait que Trump se retire pleinement de la convention. « Cela signifierait ouvrir la boîte de Pandore, cela pourrait signifier la guerre », a-t-il dit, ajoutant : « Je ne pense pas que le président Donald Trump veuille la guerre ».

Lire la suite

 

Note: et avoir engagé la France dans la guerre en Syrie !?

 

 

Netanyahu renforce ses appels à stopper l’accord sur le nucléaire iranien

 

Le Premier ministre israélien a renforcé ses appels en direction des puissances mondiales à mettre un terme à l’accord sur le nucléaire adopté en 2015 avec l’Iran, alors que le président américain Donald Trump doit décider de son éventuel retrait du pacte la semaine prochaine.

Dans un point-presse avec les journalistes étrangers, Benjamin Netanyahu a expliqué que le monde se porterait mieux sans accord qu’avec celui qu’il a qualifié « d’irrémédiablement défectueux », signé en 2015.

Netanyahu a ajouté qu’Israël partageait l’ensemble des documents confisqués sur le nucléaire iranien avec les six grandes puissances signataires du pacte ainsi qu’avec d’autres pays dans l’espoir de rassembler davantage d’opposition. Il se rendra cette semaine à Moscou pour une rencontre avec le président Vladimir Poutine où les discussions devraient se concentrer sur le programme nucléaire iranien et sur l’implication de la république islamique dans la Syrie voisine.

Lire la suite

 

 

Les responsables de la Défense se préparent à une attaque iranienne au nord

 

Les médias ont fait savoir que Téhéran voulait riposter aux raids israéliens en Syrie sans causer une guerre totale, visant les bases militaires plutôt que des civils

Des camions militaires iraniens transportant des missiles sol-air pendant un défilé à l'occasion de la Journée de l'armée du pays, à Téhéran, le 18 avril 2017. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

L’Iran prévoirait de riposter aux frappes aériennes meurtrières récentes en Syrie attribuées à l’Etat juif en attaquant, à l’aide de missiles et via ses groupes mandataires, des cibles militaires dans le nord d’Israël dans un avenir proche, ont averti les responsable de la Défense dimanche.

Téhéran avait juré de se venger après l’attaque perpétrée contre la base militaire T-4 en Syrie par des avions israéliens, le 9 avril, qui avait tué au moins sept membres des Gardiens de la Révolution. Cette frappe avait été largement attribuée à Israël même si Jérusalem s’était alors refusé à tout commentaire (T-4 était la base à partir de laquelle l’Iran aurait lancé un drone d’attaque vers le territoire israélien au mois de février). A la fin du mois dernier, une seconde attaque – qui aurait été également menée par Israël – contre une base contrôlée par la République islamique dans le nord de la Syrie aurait fait plus de 24 morts.

Lire la suite

 

Comment Libé intoxique en faisant de la désintox

 

«Russia Today, Sputnik… un mois d’intox passé au crible», le titre d’un papier que Libération consacre aux médias publics russes ne laisse guère de place au doute sur nos intentions malveillantes. Mais l’exercice est d’autant plus dangereux que son auteure se laisse visiblement aveugler par ses propres préjugés. Libé désintox.

Fake news

Le fact checking, c'est bien… quand il s'appuie sur des faits. Ce n'est visiblement pas le parti-pris de nos confrères de Libé, qui ont consacré un long article à la soi-disant campagne d'«intox» qu'auraient menés Spoutnik et RT à propos des événements de Douma, en Syrie.

Le ton est donné dès le début de ce papier très à charge: «Démentis, accusations de faux, productions de contre-preuves… la vague de fake news russe a réussi à semer le doute sur la réalité de l'attaque chimique du régime syrien à Douma le 7 avril.»: depuis quand présenter des «contre-preuves» serait une «fake news»?

Lire la suite

 

 

Pakistan : le ministre de l'Intérieur blessé par balle

 

Islamabad - Le ministre pakistanais de l'Intérieur Ahsan Iqbal a été blessé par balle dimanche alors qu'il participait à un meeting électoral à quelques mois des élections législatives, mais sa vie n'est pas en danger.

Le suspect, nommé "Abid" et âgé d'une vingtaine d'années, a tiré sur le ministre à bout portant avec un pistolet et l'a touché au bras droit, a déclaré Raja Riffat Mukhtar, un responsable de la police. 

Lire la suite

 

 

 

 

Liban: le Hezbollah pro-iranien en passe de confirmer son emprise politique

 

Beyrouth - Le mouvement chiite Hezbollah, un des principaux alliés de l'Iran au Moyen-Orient, semble lundi en passe de confirmer son emprise sur la scène politique libanaise, au lendemain des premières législatives en près d'une décennie dans le pays.

Le scrutin a par ailleurs été marqué par un faible taux de participation -49,2%- ainsi que par l'émergence d'un mouvement de la société civile contestant les partis au pouvoir, qui devrait remporter deux sièges au parlement (128 sièges). 

Le partage du pouvoir au Liban entre les différentes communautés religieuses empêche la suprématie d'un seul parti ou d'une communauté au sein de l'hémicycle. Le Hezbollah, très populaire dans ses bastions, devrait toutefois conforter sa position grâce aux alliances qu'il pourrait tisser ou renouveler.

Les estimations du parti chiite, quelques heures après le début du dépouillement, indiquent que le mouvement a raflé la mise quasiment partout où il était présent. 

Lire la suite

 

 

La France «plus dépendante que jamais»: une députée de La France insoumise épingle Macron

 

En quelques mois, Emmanuel Macron a rendu notre diplomatie plus dépendante que jamais des États-Unis et de l'Otan, affirme dans une tribune parue dans le Journal du dimanche, Clémentine Autain, députée de La France insoumise, en s’attaquant à la politique étrangère «guerrière» menée par le dirigeant français.

Dans une tribune parue dans le Journal du dimanche (JDD) du 6 mai, Clémentine Autain, députée de La France insoumise de Seine-Saint-Denis, membre de la commission des Affaires étrangères, a critiqué la politique étrangère adoptée par Emmanuel Macron.

«En quelques mois, Emmanuel Macron a rendu notre diplomatie plus dépendante que jamais. Notre action internationale est aujourd'hui contrainte par notre appartenance pleine et entière à l'Otan, organisation obsolète qui nous entraîne dans une spirale de provocations et d'intimidations à l'encontre de tout "ennemi" des États-Unis, au mépris de la stabilité du monde. La visite du Président à Washington a levé le voile sur sa véritable doctrine internationale: la promotion d'un atlantisme décomplexé.», a-t-elle ainsi tranché.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Inde: Une seconde adolescente violée, aspergée d'essence et brûlée vive

 

En Inde, une adolescente lutte entre la vie et la mort ce lundi après avoir été violée, aspergée d’essence et brûlée. C’est le second fait divers d’une extrême violence, reproduit presque à l’identique en l’espace de quelques jours dans la région.

« La fille souffre de brûlures au premier degré sur 70 % du corps », a déclaré Shailendra Barnwal, un responsable policier du district de Pakur dans l’État reculé du Jharkhand (est). Les forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation d’un jeune homme de 19 ans qui vit dans le même quartier que la victime de 17 ans. « Il a versé du kérosène sur la fille et l’a brûlée », a indiqué Shailendra Barnwal.

40.000 viols signalés en 2016

Cette attaque est survenue vendredi, le même jour et dans la même région d'un fait similaire qui a scandalisé l’opinion publique et où une victime de viol a trouvé la mort brûlée vive.

Lire la suite

 

 

 

Trois personnes hospitalisées à Londres après une attaque à une substance toxique

 

Dans la capitale britannique, trois personnes ont été blessées dans une attaque à l'acide et hospitalisées tôt dans la matinée de dimanche, indiquent des médias locaux.

A Londres, dans la nuit du 5 au 6 mai, trois personnes ont été attaquées à l'acide, a signalé dimanche The Daily Mail. L'incident s'est déroulé dans le quartier de Dalston (est de la capitale). Les blessés âgés de 17, 22 et 27 ans, dont l'état reste à préciser, ont été hospitalisés.

Des forces de l'ordre ont été dépêchées sur place aux environs de 5h30 heure locale après avoir été informées d'une attaque à une substance toxique. Aucune interpellation n'a eu lieu pour l'instant et l'enquête se poursuit, a déclaré le porte-parole de la police métropolitaine à The Daily Mail.

Le lieu de l'attaque se trouve à moins de deux kilomètres de la boîte de nuit Mangle E8 où un certain Arthur Collins, âgé de 25 ans, a dispersé de l'acide sur les visiteurs en avril de l'année dernière. 22 personnes avaient alors été blessées. 16 d'entre elles souffraient de brûlures graves au visage et aux yeux. Arthur Collins a été condamné à 20 ans d'emprisonnement.

Lire la suite

 

 

 

Une fillette grièvement brûlée dans l'attaque d'une épicerie à coup de cocktails Molotov

 

C’est en pleine nuit que les deux assaillants ont visé l’épicerie, située à Pringy en Seine-et-Marne. Dans la nuit de vendredi à samedi, peu après minuit, les hommes ont lancé deux cocktails Molotov à l'intérieur de l’établissement.

La fille du gérant dormait alors derrière le comptoir, dans la supérette. A cause de l’incendie provoqué par l’attaque, la fillette de sept ans a été grièvement brûlée. Son père a, lui, eu les mains brûlées en tentant de l'extraire des flammes.

La fille de sept ans dans un état stable mais critique

Dimanche, la fillette se trouve dans un état stable, mais critique. En état de choc, son père n'a pas encore pu être entendu par la police judiciaire de Melun, que le parquet de Fontainebleau a chargé de l'enquête.

Lire la suite

 

 

Selon une étude espagnole, la société marocaine légitime le jihad

 

Le Think tank espagnol, Real Instituto Elcano, qui dit «analyser le monde d’un point de vue espagnol et européen», a étudié la provenance de terroristes qui sont passés à l’acte entre 2013 et 2017 en Espagne. Elle livre également quelques chiffres sur ce qu’en pensent les Marocains.

Au cours de ces cinq dernières années en Espagne, 233 djihadistes ont été arrêtés et huit autres abattus. L’étude qui se contente d’analyser la nationalité ou les origines de ces terroristes, affirme ainsi que «près de la moitié des djihadistes arrêtés ou tués en Espagne entre 2013 et 2017 sont de nationalité marocaine». Plus précisément, ils sont de 46%.

Ceux de nationalité espagnole sont près de 37,9%, tandis que le reste est constitué de 19 autres nationalités. Cependant, un autre point évoqué dans cette étude est la naturalisation. Dans ce sens, 53% de l’ensemble des djihadiste sont nés au Maroc et 29,5% en Espagne.

Sur cette base, l’étude souligne qu’actuellement, le djihadisme en Espagne «est principalement le fait de personnes de nationalité marocaine ou de parents Marocains, ce qui implique qu’un problème existant au Maroc est projeté sur notre pays (Espagne)».

L’étonnante affirmation qu’avance le document est que la société marocaine légitimerait même le djihad :

«Le Maroc est aussi un pays où existe une culture populaire avec certains contenus religieux, comme ceux qui se réfèrent à l’‘Islam Morabito’, à travers lequel sont vénérés des guerriers sacrés et légendaires dans les mausolées. Cette glorification aurait permis à des tranches de la population, les jeunes en particulier, d’être réceptifs aux interprétations islamistes et aux combattants de la notion de djihad ou de la pratique du martyre.»

Par ailleurs, le Think tank rapporte qu’après les attentats du 11 septembre 2001, «un degré d’approbation sociale pertinent, mesuré en termes de soutien aux actes de terroristes kamikazes, en défense de l’Islam» a été relevé par un sondage de Pew Global Attitudes Survey.

Ce sondage daté de 2004 précise que 40% des Marocains de plus de 18 ans «ont exprimé leur soutien à l’exécution, dans leur propre pays, d’attentats suicides pour la défense de l’Islam».  (…)

 

 

La Haye (Pays-Bas) : Malek F. poignarde trois personnes en pleine rue aux cris de « Allah Akbar » (MàJ : l’assaillant est un demandeur d’asile syrien)

 

Malek F. (31 ans), le demandeur d’asile syrien qui a poignardé trois personnes pour le plaisir de samedi à La Haye est en effet un «connu de la police» : en février de cette année, il a démoli son appartement dans le centre de La Haye et a jeté les articles ménagers dans la rue.

Un négociateur de la police a dû venir sur place pour faire sortir le demandeur d’asile syrien de chez lui.

Malek F. a un permis de résidence et vit à La Haye depuis au moins six mois.

Le demandeur d’asile syrien, Malek F., a également été libéré plus tôt cette année.

Telegraaf

 

 

 

Royaume-Uni : les oncles du nouveau ministre de l’Intérieur Sajid Javid accusés d’avoir arnaqué des migrants pakistanais en leur promettant des faux visas contre de l’argent

 

 

La famille du nouveau ministre de l’Intérieur, Sajid Javid, est accusée d’avoir organisé un échange d’argent contre des visas.

Les oncles du nouveau ministre de l’Intérieur, Sajid Javid, ont été accusés d’avoir organisé une escroquerie «cash for visas» visant les migrants qui voulaient entrer en Grande-Bretagne.

Ses proches auraient escroqué des gens au Pakistan après avoir promis d’obtenir des documents qui ne se sont pas concrétisés.

L’un des oncles aurait également proposé d’aider les Pakistanais à entrer en Grande-Bretagne en organisant des mariages contre de l’argent.

Les allégations pourraient être embarrassantes pour M. Javid, qui a été nommé la semaine dernière ministre de l’Intérieur avec la tâche de régler la politique d’immigration, après que Amber Rudd ait été contrainte de démissionner suite au scandale Windrush.

Selon certains habitants du village de Lasoori, dans le nord-est du Pakistan, où la famille de M. Javid est toujours propriétaire d’une maison, les deux hommes avaient arrangé des visas pour les migrants potentiels depuis les années 1990. Et en 2006, M. Majeed a mis en place une société appelée UK Study, basée à proximité de Rajana.

Le Mail on Sunday a été informé qu’en plus d’offrir des cours d’anglais, le cabinet a aidé les étudiants souhaitant voyager en Grande-Bretagne et dans d’autres pays européens à obtenir un visa.

(…)

Daily Mail

 

 

 

Dupont-Aignan : «Je suis très choqué que le gouvernement ait fermé le compte Facebook de Génération Identitaire qui n’a mené aucune action violente»

 

Dupont-Aignan (DLF) : «Je suis très choqué que le gouvernement ait fermé le compte FaceBook de Génération Identitaire qui n’a mené aucune action violente, et ait fermé ce compte sans aucun fondement juridique. Nous sommes dans un Etat de droit, quand il y a violence il doit y avoir action de l’Etat, quand il n’y a pas violence, il doit y avoir liberté de parole.»
– LCI, 6 mai 2018, 12h28

 

 

 

 

_________________

Le 6 mai 2018

 

 

 

Nucléaire iranien : « Les États-Unis le regretteront », met en garde Rohani

 

Donald Trump menace de quitter l'accord sur le nucléaire iranien, qu'il critique vertement. Sa décision est attendue pour le 12 mai prochain.

Téhéran a averti dimanche que les États-Unis regretteraient "comme jamais" leur éventuel retrait du texte, tout en restant vague sur ses intentions.

À quelques jours de la décision du président américain Donald Trump sur l'accord nucléaire iranien, Téhéran a averti dimanche que les États-Unis regretteraient « comme jamais » leur éventuel retrait du texte, tout en restant vague sur ses intentions. « Si les États-Unis quittent l'accord nucléaire, vous verrez bientôt qu'ils le regretteront comme jamais dans l'Histoire », a dit le président iranien Hassan Rohani lors d'un discours retransmis à la télévision publique.

Cet accord a été conclu en juillet 2015 à Vienne entre Téhéran et le Groupe 5 + 1 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne), avant l'arrivée à la Maison-Blanche de Donald Trump. Par ce texte, l'Iran déclare solennellement ne pas chercher à se doter de la bombe atomique et accepte de brider son programme nucléaire afin d'apporter au monde la garantie que ses activités ne sont pas à visée militaire.

En échange, la République islamique a obtenu la levée progressive et temporaire des sanctions internationales prises du fait de ce programme, qui ont fortement nui à son économie. Mais n'ayant pas de mot assez fort pour dénoncer cet accord conclu sous la présidence de Barack Obama, Donald Trump a donné aux Européens jusqu'au 12 mai pour trouver un nouveau texte qui remédierait aux « terribles lacunes » de l'actuel, faute de quoi les États-Unis s'en retireront. À l'approche de cette date, les dirigeants iraniens soufflent le chaud et le froid.

Lire la suite 

 

 

 

Possible annulation de la livraison de F-35: Ankara prépare sa réponse

 

La Turquie estime inadmissible l’éventuel refus par les États-Unis de lui livrer des chasseurs de cinquième génération F-35 et promet des mesures de rétorsion si cela arrivait.

La Turquie prendra des mesures de rétorsion contre les États-Unis si Washington bloque la livraison à Ankara de chasseurs F-35, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu

«La semaine prochaine, j'irai en visite aux États-Unis. Les discussions porteront sur le fait que l'annulation de la vente de F-35 est inadmissible, et que si cela se produisat, ils [les États-Unis] recevraient une réponse appropriée de la part de la Turquie», a-t-il indiqué dans une interview sur la chaîne de télévision CNN Turk.

Les autorités américaines avaient précédemment annoncé l'introduction de sanctions contre 38 personnes physiques et morales russes, dont Rosoboronexport (l'agence russe d'exportation d'armements). Selon le secrétaire d'État adjoint Wess Mitchell, l'achat par Ankara de systèmes de missiles russes S-400 risque d'avoir un impact négatif sur la livraison à la Turquie de chasseurs américains de cinquième génération F-35.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Les États-Unis fomenteraient un nouveau conflit au Proche-Orient

 

Face à l’affaiblissement des positions de leurs alliés en Syrie, les États-Unis tentent de mobiliser les restes dispersés des groupes radicaux et incitent les pays de la région à un nouveau conflit militaire au Proche-Orient, selon Hamide Yigit, l’experte turque qui a parlé à Sputnik.

Dans un entretien à Sputnik Hamide Yigit, politologue turque et auteur de plusieurs études sur les crises au Proche-Orient, a signalé que Washington qui n'avait obtenu en Syrie aucun succès militaire tangible faisait feu de tout bois pour se maintenir dans la région.

«Au fur et à mesure de l'affaiblissement des positions des pays occidentaux en Syrie, ils font appel à des stratégies différentes pour se maintenir dans la région. En témoignent la récente attaque conjointe menée contre la Syrie par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni et leurs tentatives pour étendre leur présence sur le territoire syrien. Le message qu'ils avaient adressé à Damas par leur attaque était plutôt destiné à l'Iran et à la Russie. Il est notoire que pour jouer un rôle déterminant dans le règlement du conflit syrien, il faut avoir des positions fortes sur le théâtre des opérations militaires. Face aux importants récents succès des forces gouvernementales syriennes sur plusieurs fronts, les forces occidentales, plus particulièrement les États-Unis, doivent entreprendre quelque chose pour renforcer leurs positions. Ils veulent avoir un atout de poids et les mesures dirigées contre l'Iran peuvent être interprétées à partir de ce point de vue», a noté l'experte turque.

Lire la suite

 

 

Le "diabolique" Kim Jong-un dénoncé

 

Militants pacifistes sud-coréens et dissidents nord-coréens ont dénoncé, samedi 5 mai 2018, à la frontière entre les deux pays, un processus de paix "hypocrite" impulsé par le numéro un de la Corée du Nord, Kim Jong-un…

 

 

La Corée du Nord affirme que le dialogue n'est pas dû aux pressions américaines et met en garde les USA

 

La Corée du Nord a mis en garde dimanche les Etats-Unis contre toute provocation et nié avoir été acculée à la négociation par les pressions américaines, à quelques semaines d'un sommet bilatéral très attendu. 

Affirmer que la venue de Pyongyang à la table des négociations serait "un signe de faiblesse" n'est "pas favorable" pour le dialogue et pourrait "ramener la situation à la case départ", a mis en garde dimanche un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

Il a accusé les Etats-Unis de "provoquer délibérément" Pyongyang dans une tentative de plomber "l'atmosphère de dialogue".

Le président américain Donald Trump doit prochainement rencontrer pour la première fois le leader nord-coréen Kim Jong Un, quelques semaines après un sommet entre ce dernier et le président sud-coréen Moon Jae-in.

Lire la suite

 

Note : et pourtant depuis des années maintenant que Kim Jung-Un est au pouvoir, il est venue aux négociations qu’après les dernières sanctions ! Entre un Trump arrogance et un  Kum Jung-Un facilement froissable, je sais pas ce que vas donner leurs rencontres

 

Russie : Mélenchon participera à un défilé en mémoire de l’Armée Rouge

 

Le leader de la France insoumise participera au « défilé des immortels », commémorant les soldats morts ou qui ont servi au sein de l’Armée rouge au cours de la Seconde Guerre mondiale.

 

Allemagne : le prénom Mohammed se retrouve pour la première fois en tête des prénoms les plus donnés à Brême

 

Pour la première fois, un prénom arabe a conquis la première place du classement des prénoms les plus populaires donnés à Brême. En 2017 en effet, Mohammed et Léon ont été les deux prénoms les plus fréquemment choisis dans le Land selon la Gesellschaft für deutsche Sprache (GfdS) ; en troisième position se trouve le nom d’Alexandre. Pour les filles nouveau-nés en revanche le classement n’a pas changé à Brême : comme en 2016, Sophie, Marie et Sophia ont été les trois noms les plus populaires en 2017.

Brême est ainsi le premier Land dans lequel un nom arabe se classe dans le trio de tête. (…)

« Nous soupçonnons que cela a à voir avec l’immigration. Il y a plus d’immigration dans les grandes villes que dans les zones rurales », a déclaré Frauke Rüdebusch, une employée de la GfdS au journal Weser-Kurier. Par ailleurs, le fait que la ville de Brême soit un Land à part est à prendre en compte, puisque d’autres villes ne voient leurs statistiques prises en compte qu’au sein de Länder plus grands.

Un clivage nord/sud et est/ouest

Dans l’Allemagne entière, le prénom Mohammed se classe 25e et est en progression par rapport à 2016. Les prénoms les plus populaires étaient dans l’ordre Maximilien, Alexander, Paul, Elias et Ben chez les garçons, et chez les filles : Marie/Mari, Sophie/Sofie, Maria, Sophia/Sofia et Emilia.

(…)

Junge Freiheit

 

Finlande: pour la cour suprême un rapport sexuel entre un migrant de 23 ans et une fille de 10 ans n’est pas forcément un viol

 

La Cour suprême de Finlande a rendu un jugement qui fait polémique dans le pays. Un demandeur d’asile de 23 ans qui a eu une relation sexuelle avec une fillette de 10 ans, n’a pas été reconnu coupable de viol mais seulement d’abus sexuel aggravé.

La Cour suprême de Finlande a confirmé une décision selon laquelle les relations sexuelles entre un adulte, en l’occurrence un homme de 23 ans, et une fillette de 10 ans, ne constituaient pas un viol. Le tribunal a ainsi rejeté le 3 mai l’appel de l’accusation qui contestait la peine de trois ans de prison infligée en 2017 à un individu reconnu coupable d’abus sexuel aggravé. L’accusation réclamait une peine plus sévère pour des faits de viol aggravé.

Les médias finlandais ont identifié l’auteur des faits comme étant un certain Juusuf Muhamed Abbudin, un demandeur d’asile dont ils n’ont pas précisé le pays d’origine.

(…)

RT

Commenter cet article