Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

___________________

Le 25 mars 2018

 

Attentat dans l’Aude : le gendarme Arnaud Beltrame est mort poignardé au cou

 

L’autopsie du gendarme, qui s’est substitué vendredi au dernier otage dans le Super U de Trèbes (Aude), a révélé des lésions mortelles à l’arme blanche. L’officier a également été touché par balles.

Les conditions du décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se précisent. L’autopsie réalisée sur le corps de l’officier de gendarmerie a révélé des «lésions mortelles» à l’arme blanche au niveau du cou, selon des sources concordantes. Cet officier supérieur, dont l’action héroïque a été saluée par le chef de l’Etat, serait donc mort poignardé à la gorge.

Il a également été blessé par des tirs d’arme à feu. Son assassin, Radouane Lakdim, un djihadiste âgé de 25 ans qui s’était rué à l’assaut du magasin après avoir tiré sur des automobilistes et un policier de CRS, était muni d’un poignard et d’un pistolet 7.65, arme de petit calibre. L’arme de service du gendarme, de calibre 9 mm, a également été découverte à proximité de son corps. On ignore encore l’ordre précis des coups de poignard et des tirs. Les coups de feu ont provoqué l’intervention de l’antenne du GIGN, qui, en riposte, a tué l’assaillant.

En différents points du magasin, Lakdim avait disposé des explosifs artisanaux, reliés à un système de mise à feu, mais ils n’ont pas détonné.

Lire la suite

 

 

Un ex-candidat de France insoumise en garde à vue pour s'être réjoui de la mort d'Arnaud Beltrame

 

"A chaque fois qu'un gendarme se fait buter, et c'est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse …
Là c'est un colonel, quel pied !
Accessoirement, encore un électeur de macron en moins
". https://t.co/gDuXWnocwh

Stéphane Poussier, qui se félicitait dans un tweet de la mort du gendarme Arnaud Beltrame, a été interpellé dimanche 25 mars à 11h30 à son domicile de Dives-sur-Mer dans le Calvados, a appris franceinfo de source proche du dossier. Il a été placé en garde à vue pour « apologie du terrorisme ».
France TV

 

 

 

 

Le président Trump rend hommage au gendarme Beltrame : « La France honore un grand héros. La lutte continue contre le terrorisme islamique. Il nous faut des mesures encore plus fortes, notamment aux frontières. »

 

« La France honore un grand héros. Un officier a courageusement pris la place d’un otage lors d’une attaque EI. Tant de courage, à travers le monde, dans la lutte continue contre le terrorisme islamique. Il nous faut des mesures encore plus fortes, notamment aux frontières. »

 

 

Attentat de Trèbes : Qui est Julie, l’otage remplacée par le colonel Arnaud Beltrame ?

 

La quadragénaire sauvée par le colonel Beltrame vendredi à Trèbes dans l’Aude est mariée et mère d’une petite fille.

Elle est toujours sous le choc, très atteinte moralement. Elle ne veut pas encore parler de ce qu’elle a vécu. Julie, 40 ans, est l’otage que le lieutenant-colonel Beltrame a remplacé. Elle sait qu’elle doit sans aucun doute sa vie au sacrifice du gendarme.

Mariée et mère d’une petite fille de deux ans et demi, Julie habite à proximité de Carcassonne. Elle est diplômée ingénieur « qualité sécurité environnement », mais, après avoir perdu son emploi, elle travaille depuis un an au Super U de Trèbes comme hôtesse de caisse.

Vendredi sa vie a croisé celle du terroriste qui criait « Allah akbar » et brandissait son arme dans le supermarché. Alors que certains collègues et des clients avaient réussi à sortir du magasin, elle est restée comme dernière otage, seule face au tueur, pendant environ 45 minutes, dans un huis clos qu’on devine terrifiant.

C’est pour la sauver qu’Arnaud Beltrame s’est substitué à elle. Julie n’oubliera jamais.

Midi Libre

 

 

Arnaud Beltrame : Le témoignage bouleversant du prêtre qui l’a accompagné jusqu’au bout

 

Le père Jean-Baptiste, chanoine de l’abbaye de Lagrasse (Aude), réagit à la mort d’Arnaud Beltrame. Le prêtre devait célébrer cet été le mariage de ce lieutenant-colonel, décédé le 24 mars. Dans la nuit de jeudi à vendredi, il a rejoint l’hôpital de Carcassonne pour lui donner le sacrement des malades et la bénédiction apostolique à l’article de la mort.

« C’est au hasard d’une rencontre lors d’une visite de notre abbaye, Monument Historique, que je fais connaissance avec le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame et Marielle, avec laquelle il vient de se marier civilement le 27 août 2016. Nous sympathisons très vite et ils m’ont demandé de les préparer au mariage religieux que je devais célébrer près de Vannes le 9 juin prochain. Nous avons donc passé de nombreuses heures à travailler les fondamentaux de la vie conjugale depuis près de 2 ans. Je venais de bénir leur maison le 16 décembre et nous finalisions leur dossier canonique de mariage. La très belle déclaration d’intention d’Arnaud m’est parvenue 4 jours avant sa mort héroïque. Ce jeune couple venait régulièrement à l’abbaye participer aux messes, offices et aux enseignements, en particulier à un groupe de foyers, ND de Cana. Ils faisaient partie de l’équipe de Narbonne. Ils sont venus encore dimanche dernier.

Intelligent, sportif, volubile et entraînant, Arnaud parlait volontiers de sa conversion. Né dans une famille peu pratiquante, il a vécu une authentique conversion vers 2008, à près de 33 ans. Il reçoit la première communion et la confirmation après 2 ans de catéchuménat, en 2010.

Après un pèlerinage à Sainte-Anne-d’Auray en 2015, où il demande à la Vierge Marie de rencontrer la femme de sa vie, il se lie avec Marielle, dont la foi est profonde et discrète. Les fiançailles sont célébrées à l’abbaye bretonne de Timadeuc à Pâques 2016.

Passionné par la gendarmerie, il nourrit depuis toujours une passion pour la France, sa grandeur, son histoire, ses racines chrétiennes qu’il a redécouvertes avec sa conversion. En se livrant à la place d’otages, il est probablement animé avec passion de son héroïsme d’officier, car pour lui, être gendarme voulait dire protéger. Mais il sait le risque inouï qu’il prend. Il sait aussi la promesse de mariage religieux qu’il a fait à Marielle qui est déjà civilement son épouse et qu’il aime tendrement, j’en suis témoin. Alors ? Avait-il le droit de prendre un tel risque ? Il me semble que seule sa foi peut expliquer la folie de ce sacrifice qui fait aujourd’hui l’admiration de tous. Il savait comme nous l’a dit Jésus, qu’ « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » (Jn 15, 13). Il savait que, si sa vie commençait d’appartenir à Marielle, elle était aussi à Dieu, à la France, à ses frères en danger de mort. Je crois que seule une foi chrétienne animée par la charité pouvait lui demander ce sacrifice surhumain.

J’ai pu le rejoindre à l’hôpital de Carcassonne vers 21h hier soir. Les gendarmes et les médecins ou infirmières m’ont ouvert le chemin avec une délicatesse remarquable. Il était vivant mais inconscient. J’ai pu lui donner le sacrement des malades et la bénédiction apostolique à l’article de la mort. Marielle alternait ces belles formules liturgiques. Nous étions le vendredi de la Passion, juste avant l’ouverture de la Semaine Sainte. Je venais de prier l’office de none et le chemin de croix à son intention. Je demande au personnel soignant s’il peut avoir une médaille mariale, celle de la rue du Bac de Paris, près de lui. Compréhensive et professionnelle, une infirmière, la fixe à son épaule. Je n’ai pas pu le marier comme l’a dit maladroitement un article, car il était inconscient.

Arnaud n’aura jamais d’enfants charnels. Mais son héroïsme saisissant va susciter, je le crois, de nombreux imitateurs, prêts à au don d’eux-mêmes pour la France et sa joie chrétienne. »

Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse — Communauté des chanoines réguliers de la Mère de Dieu (via Famille Chrétienne)

 

 

« Cassez-vous, je vais vous tuer », des journalistes agressés par des jeunes dans la cité où vivait Radouane Lakdim (MàJ: des journalistes du Monde et de CNN menacés « Barre toi d’ici ou j’te casse les jambes »)

 

Plusieurs équipes de journalistes se sont rendues samedi 24 mars au matin dans la cité Ozanam, à Carcassonne, où vivait Radouane Lakdim […] Sur place, la situation était très tendue. Dans un reportage diffusé samedi midi, on voit deux journalistes de France 3 Occitanie se faire agresser par des jeunes du quartier, dont l’un lui lance : « Casse-toi, casse-toi je vais t’éclater ».

Yann Bouchez, journaliste au Monde, fait part sur Twitter des menaces qu’il a subies de la part de « deux jeunes en voiture ». L’un d’eux lui aurait lancé : « T’es journaliste ? Barre-toi d’ici ou je te casse les jambes. »

Alors qu’ils discutaient avec des habitants du quartier, les journalistes de France 3, BFMTV et d’une télévision suisse-italienne ont également été violemment pris à partie par deux jeunes hommes, d’après un témoignage similaire de Marc Dana, journaliste à France 3. « Ils ont commencé à nous bousculer et à prendre nos pieds de caméras en les lançant sur nous », explique-t-il à franceinfo. Quelques minutes après, ils sont revenus à la charge en s’en prenant plus particulièrement à l’équipe de la télévision suisse-Italienne, qu’ils ont frappée. Marc Dana parle à franceinfo d’une « très vive altercation ».

Les journalistes ont alors tenté de quitter les lieux au plus vite, d’autant que les deux jeunes se sont mis à les poursuivre à bord d’un véhicule, tout autour de la cité. « Ils voulaient nous faire fuir », constate Marc Dana. Il n’y aurait aucun blessé d’après lui, même s’il a constaté que l’un des journalistes italo-suisses semblait souffrir des jambes après avoir été frappé. « C’était vraiment très tendu », raconte-t-il à franceinfo. […]

France TV Info

 

 

Trop « blanche, masculine et catholique » ? Pour le JDD il n’y a pas assez de jeunes issus de l’immigration dans le haut-commandement de l’armée française

 

L’armée ne parvient pas à assurer l’ascension vers la haute hiérarchie militaire de jeunes issus de l’immigration, des outre-mer et des milieux défavorisés.

[…] « Moi, je ne suis pas pour la promotion des noirs, des bleus ou des verts mais il faut bien qu’on aille plus loin que l’objectif de garnir les rangs », nous confie l’ancien capitaine de vaisseau et ex-porte-parole de Marine, Philippe Ebanga. D’origine sénégalaise, cet ancien pacha du BPC Tonnerre envoyé au large de la Libye en 2011 a toujours cru que sa carrière, toute en progression depuis l’Ecole navale, était due à ses seules performances. Sauf que l’ascension s’est arrêtée avant les étoiles de contre-amiral. « J’avais tous les prérequis. Il n’y avait pas de raison objective pour que je ne sois pas amiral », lâche-t-il amer.

« Le système actuel, fonctionnellement, a fait ses preuves. C’est comme la Légion étrangère qui est commandée par des blancs tandis que les autres manœuvrent. Qui s’en plaindrait? » Pourquoi en effet mettre en cause un système « efficace », en temps de paix comme en guerre? Qui irait se plaindre qu’un général n’a pas reçu une étoile supplémentaire même si le haut gradé en question pense que c’est à cause de sa judéité, « parce qu’il a le sentiment de ne pas faire partie de la famille », ou tel autre parce que son épouse est protestante ou celui-ci encore parce que sa mère est tzigane?

Le JDD

 

 

 

L’aviation américaine frappe en Libye

 

Soucieux d’étendre leur présence militaire dans le monde, les États-Unis a ont effectué une frappe dans le sud-ouest de la Libye, selon un représentant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique.

Situation in Libya

Un représentant du Commandement US pour l'Afrique (Africom) a annoncé à Sputnik que le samedi 24 mars, l'aviation américaine avait mené un raid non loin de la ville d'Oubari, dans le Sahara.

«En coordination avec le gouvernement libyen d'entente nationale, le 24 mars, les forces américaines ont effectué une frappe ciblée à proximité de la ville d'Oubari lors de laquelle deux terroristes ont été éliminés», a communique l'Africom.

L'interlocuteur de Sputnik n'a cependant pas précisé s'il y avait eu des victimes parmi la population civile.

«Les États-Unis ne renonceront pas à leur mission visant à détruire les organisations terroristes et à assurer la stabilité dans la région. Nous sommes résolus à maintenir la pression sur le réseau terroriste et d'empêcher les terroristes de s'y ancrer», a-t-il fait savoir.

Lire la suite

 

 

Le vice-émir du GSIM dans un message audio : La France a échoué et continuera d’échouer dans ses tentatives d’éradication du djihad au Mali

 

Le 17 mars 2018, l’agence de presse officielle de l’organisation affiliée à Al-Qaïda Jamaat Nusrat Al-Islam Wal-Muslimin (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, GSIM), Al-Zalaqa News, a diffusé un enregistrement audio de son vice-émir, Yahya Abou Al-Humam, intitulé « Avec patience vous triompherez ». Dans l’enregistrement de huit minutes, Abou Al-Humam prononce des paroles d’encouragement destinées aux supporters du GSIM et aux Maliens, dans le contexte des actions redoublées de la France pour éradiquer la présence du groupe dans le pays. Dans son message, Yahya Abou Al-Humam  appelle à faire preuve de patience et à continuer de soutenir les combattants djihadistes. L’enregistrement est daté de mars 2018 ; toutefois, les attentats perpétrés par l’organisation contre des cibles françaises au Burkina-Faso [1] n’y étant pas mentionnées, il pourrait avoir été réalisé avant ces attaques, perpétrées début mars.

Selon Abou Al-Humam, malgré ses actions, la France a essuyé des défaites récurrentes dans ses tentatives pour empêcher « la diffusion de la vérité », c’est-à-dire de l’islam, au Mali. Il affirme que la France, qui « a des tendances croisées, est motivée par les aspirations coloniales » et aspire à éliminer les combattants djihadistes afin de l’exploitation des ressources naturelles du Mali.

Il ajoute que si, par le passé, la France est parvenue à repousser les moudjahidines et à les forcer à se retirer de plusieurs villes, leur nombre et le soutien dont ils bénéficient n’ont fait que se renforcer, ainsi que « la propagation du djihad à travers le pays et même au-delà de ses frontières, pour donner [une leçon] aux collaborateurs qui sont des traîtres et ont vendu leur pays pour plaire à la France et aux forces mondiales de l’hérésie ».

lire la suite

 

Note : la France n'arrivera pas en effet a prendre le dessus sur cette idéologie religieuse dans leur propre pays (comme les USA en Afghanistan)

 

Le Moujahid solitaire : un groupuscule inconnu appelle à attaquer la France

 

Cette structure mystérieuse a été baptisée Le Moujahid solitaire. Ce groupe, de plus d’une centaine de membres, affirme qu’Allah aurait dit « convertir à l’islam puis combattre ». Et prêche que chaque combattant se trouve « dans le temps du djihad défensif » et qu’il lui faut donc acquérir « une formation militaire physique » et apprendre « la science des armements et la science du combat ». Ou encore qu’il « n’y a pas plus important que de repousser l’agresseur » et qu’il convient de « commencer immédiatement (…), indépendamment du niveau de formation ». En citant une nouvelle fois Allah, ces terroristes appellent à lutter contre « l’agresseur », même si on ne le connaît pas.

 

 

Ziad Takieddine raconte comment Sarkozy recevait de l’argent de Libye

 

L’homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, jouant le rôle d'intermédiaire dans des contrats de l'industrie de l'armement, révèle les détails de ses rencontres avec Nicolas Sarkozy, mis en examen pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics libyens.

Les péripéties de Nicolas Sarkozy ne s'arrêtent pas. Ziad Takieddine, l'intermédiaire franco-libanais, assure au micro de Franceinfo avoir rencontré Nicolas Sarkozy à plusieurs reprises depuis 2004.

Deux entrevues auraient eu lieu en Libye tandis que deux autres tête-à-tête se seraient déroulés à Paris, dans l'appartement de M. Sarkozy au ministère de l'Intérieur.

«Il était là, et je l'ai rencontré. Je l'ai même salué. Il a pris la valise, il l'a mise de côté, il n'a même pas voulu compter», affirme M. Takieddine à propos d'une rencontre avec Nicolas Sarkozy dans son appartement du ministère de l'Intérieur.

Lire la suite

lire aussi : Financement libyen : les angles morts de la défense de Nicolas Sarkozy

 

 

États-Unis : un animateur de Fox News évoque le changement « déconcertant » de la population américaine, « aucune nation n’a jamais autant changé, aussi vite, cela rend la société instable »

 

L’un des animateurs vedettes de Fox News (1ère chaîne d’info américaine), Tucker Carlson, a évoqué dans son émission la rapidité du changement de la composition ethnique de la population américaine.

Tucker a présenté un segment de son émission mardi, déplorant le rythme « déconcertant » des changements démographiques en Amérique, et a attiré l’attention sur le cas de la ville de Hazelton, en Pennsylvanie.

« En l’an 2000, la population de Hazelton était à 2% hispanique », a déclaré Carlson. « 16 ans plus tard seulement, Hazelton est majoritairement hispanique, c’est beaucoup de changement. Les natifs de Hazelton se rendent compte qu’ils ne peuvent plus communiquer avec la majorité des habitants. Cela se passe partout aux Etats-Unis. »

« Comment vous sentiriez-vous si cela se passait dans votre quartier? » a-t-il demandé à ses 3 millions de téléspectateurs.

« Aucune nation, aucune société n’a jamais autant changé, aussi vite », a-t-il dit.

« Les êtres humains ne sont conçus pour digérer un tel changement », at-il dit. « Le changement à ce rythme rend les sociétés volatiles et très instables. »

« Notez que ce changement de population n’a pas lieu dans les quartiers où résident les élites, ceux qui sont les responsables de cette politique d’immigration massive. »

Business Insider

 

 

Allemagne : nouvelles manifestations à Kandel et Zwickau appelant à l’expulsion des immigrés clandestins et réclamant la démission de Merkel

 

Samedi, à Kandel, ville de 8500 habitants où un jeune Afghan a poignardé à mort sa petite-amie allemande il y a quelques mois, un rassemblement a eu lieu, à l’appel de l’AfD, appelant à l’expulsion de tous les immigrés illégaux et appelant au départ de Merkel, accusée d’être responsable de la vague de crimes commis par des migrants.

Samedi, un autre rassemblement dans le centre de Zwickau a réuni près d’un millier de personnes. Les orateurs ont qualifié la politique en Allemagne de fausse, ont dénigré la politique d’immigration allemande et dénoncer l’islamisation. Plusieurs chants comme « Résistance! » et « Merkel va-t-en! » ont été scandés.

Commenter cet article

Martha 26/03/2018 22:40

Bonsoir à tous.
Concernant le supposé manque d'étrangers dans les hautes fonctions militaires, je me demande si on constate la même chose dans les autres posts liés a la défense, a la sécurité.

( Sauf dans les postes d'agents de sécurité ou "nous" les blancs aurions peut-être à nous plaindre d'être sous-représentés )

Je pense qu'il est logique que nous soyons les plus nombreux dans les postes à responsabilité. ( si toutefois ces propos sont réels. ) Nous sommes tout de même plus nombreux, ce qui explique en partie une plus forte présence.

Et puis, il y a certainement des étrangers ou descendants réfractaires a s'engager dans ces métiers pour des raisons de nation de coeur si je puis dire. Par exemple, difficile d'imaginer un libyen d'europe s'être engagé contre son ex nation.
Ou encore les réfugiés du terrorisme partir en guerre contre leurs pays qu'ils fuient.
Ce que j'écris est simpliste bien-sûr mais c'est juste pour schématiser.

Le contexte n'est pas du tout le même que l'orsque nos colonies etaient garnies par nos tribus d'indigènes!

Et puis, il y a aussi la Fraternité, qui veut que l'on favorise son prochain et donc soi-même, ses racines. La solidarité nationale existe encore.Il est naturel que les français privilégient leur communauté.
En général, il est aussi plus aisé de travailler, de se comprendre avec les siens, et c'est peut-être plus crucial encore dans un domaine aussi sérieux que de diriger la sécurité d'un pays.

On peut penser qu'avec le temps, certaines communautés installent leurs propres enseignes. Tant par leur tendance à s'unir dans leurs similarités culturelles ou raciales. Que par le rejet de greffons étrangers, inconnus ou incompatibles avec les préceptes modernes.

Martha 26/03/2018 00:07

Bonjour à tous.
Il est urgent dans ce chaos que chacun étudie ce qui fait partie de l'identité de l'autre.
Ce serait un pas je pense vers plus de compréhension mutuelle.
Autant pour les chrétiens, les musulmans, les athées.
Ou tout autre foi mono ou polythéiste..
Même si on n'y voit pas d'intérêt, cela pourrait un jour en avoir.
Ceci est d'autant plus important que les contextes politiques et économiques, sécuritaires précaires sont un terreau favorable à la croissance de toutes sortes d'instrumentalisations.

Il est bien-sûr peu probable que les classes les plus touchées par la paupérisation pécuniaire et intellectuelle, ( voir la guerre ) actuelles se soucient du problème. Et c'est le plus souvent d'elles que sortent divers extrêmes..
Mais c'est tout de même important de connaître l'autre, qu'il soit perçu comme ami ou ennemi.
Connaître son ennemi pourrait même être crucial.

Le cambodge sous les khmères rouges, voilà une sombre période historique que je vous conseille de lire. On y trouve en effet les ingrédients ayant conduit une souriante nation a son auto destruction par foi en un régime qui se révèlera des plus cruels, royaumes absurdes. Lire son histoire c'est aussi se préserver contre bien des pièges.