Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 28 janvier 2018

 

Une "super Lune bleue de sang" apparaîtra bientôt dans le ciel, ce qui n'était plus arrivé depuis 35 ans

 

À peine un mois après la première super Lune de l'année 2018, le ciel nous ravit encore. Si tu es un grand fan d'astronomie, il y a un rendez-vous céleste que tu peux d'ores et déjà inscrire dans ton agenda: le 31 janvier. Car ce mercredi, tu auras la chance d'observer ce que les astronomes appellent la "super Lune bleue de sang".

Qu'est-ce que cela signifie? Tout d'abord, l'expression "Lune bleue" désigne une deuxième pleine Lune en un mois, événement qui se produit en moyenne tous les deux ans et demi, indique la Nasa sur son site internet. Dans de rares cas, la Lune peut réellement se teinter de bleu lorsque des éruptions volcaniques, des incendies de forêt ou des tempêtes de poussière projettent des fines particules dans l'atmosphère.

Lire la suite

 

 

Lire aussi : La Lune va montrer un visage inédit depuis 152 ans

 

Joe Biden explique comment les USA ont forcé la France à imposer des sanctions à la Russie

 

Encore de nouvelles sanctions s'abattent sur la Russie, dont le dernier volet ne date que de vendredi. Et, tandis que les mesures antirusses ne semblaient pas trop du goût de certains pays européens tels que la France ou l'Italie, l'ex-vice-Président américain Joe Biden explique comment les USA ont fait céder ces États.

Le nouveau train de sanctions du département du Trésor des États-Unis a ciblé plusieurs sociétés russes du secteur énergétique. En cela, des États européens dont l'Allemagne, la France et l'Italie se sentaient eux aussi ciblés par les sanctions antirusses, qui allaient à l'encontre du droit international «revêtant un caractère extraterritorial», avait dénoncé Berlin en 2017. Intervenant au Council on Foreign Relations (CFR), think-tank américain, Joe Biden a précisé pourquoi les gouvernements de ces pays avaient tout de même dû consentir à ces mesures dans le passé.

«Nous avons passé tellement de temps au téléphone pour nous assurer que personne, à l'époque, de [François] Hollande à [Matteo] Renzi, ne laisse tomber. Ils ne voulaient aucune forme de sanction contre la Russie. Cela avait des répercussions sur eux. En gros, [je leur ai dit que] c'était: "Vous devez le faire!"», a affirmé l'ancien vice-Président américain (2009-2017), ajoutant qu'heureusement «Merkel était assez forte à l'époque pour nous soutenir, à contrecœur, elle n'aimait pas cela non plus».

Lire la suite et voire les vidéos en VO

 

Notes : Décidément il ni auras jamais de fin n'a ses sanctions antirusses ! mais y a-t-il une fin à la connerie humaine ?

 

 

Yémen : des séparatistes s’emparent du siège du gouvernement à Aden

 

Des forces séparatistes, favorables au mouvement sécessionniste du sud, se sont emparées dimanche du siège transitoire du gouvernement yéménite dans la ville d'Aden, la deuxième du pays, après des affrontements meurtriers avec l'armée loyaliste.

Des forces séparatistes, favorables au mouvement sécessionniste du sud, se sont emparées dimanche du siège transitoire du gouvernement à Aden, deuxième ville du Yémen, après des affrontements meurtriers avec l'armée loyaliste, selon des sources sécuritaires.

Ces combats ont fait au moins six morts et des dizaines de blessés, d'après les mêmes sources. Dans une déclaration, le Premier ministre du Yémen, Ahmed ben Dagher, a aussitôt dénoncé un "coup de force" séparatiste et demandé à la coalition sous commandement saoudien, présente dans la ville, d'intervenir pour éviter le chaos.

Lire la suite

 

Arabie saoudite: Le prince milliardaire Al-Walid ben Talal libéré après trois mois de prison

 

Il est connu pour son franc-parler et ses appels pour une société saoudienne plus ouverte. Le prince Al-Walid ben Talal, homme d’affaires milliardaire de 62 ans, a été libéré ce samedi après près de trois mois de détention dans le cadre d’une purge sans précédent.

L’arrestation début novembre du prince milliardaire avait fait des remous sur les marchés financiers, faisant notamment baisser le cours des actions de Kingdom Holding Company, la société internationale d’investissement que le prince Al-Walid détient à 95 %. Le groupe avait néanmoins assuré que les affaires se poursuivaient. La Kingdom Holding Company possède notamment le célèbre hôtel de luxe George-V sur les Champs-Élysées à Paris.

Lire la suite

 

Kaboul, le jour d'après

 

 

 

Agen (47) : un fiché S accusé d’avoir donné des coups de couteau à un agriculteur au cri d’ « Allah Akbar » remis en liberté

 

Mis en examen pour violences volontaires avec arme et placé en détention provisoire depuis juillet, Kamal Belbakkal, 40 ans, a quitté la maison d’arrêt d’Agen vers 22 heures vendredi.

Il a été placé sous contrôle judiciaire à Agen. Son avocat Me Laurent Bruneau avait précisé il y a quelques semaines qu’il entendait déposer auprès du juge d’instruction une demande de remise en liberté. L’avocat agenais avait un argument de poids : ce fiché S depuis le printemps 2016 a été relaxé par la cour d’appel le 4 janvier dernier. Condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel d’Agen pour diffusion d’images relevant de la propagande de Daesh, Kamal Belbakkal niait avoir envoyé ses fichiers via l’application WhatsApp et les juges en appel étaient allés dans ce sens.

Il était fiché S pour avoir, lors d’une audition chez les gendarmes, tenu des propos de soutien à l’Etat Islamique. Il avait été assigné à résidence à la suite de l’arrêté préfectoral.

Dans le dossier de violences avec arme de juin 2017, aucune confrontation n’a pour l’instant eu lieu. Kamal Belbakkal nie avoir crié Allah Akbar au moment de l’agression de l’agriculteur de 50 ans qui moissonnait ce dimanche-là à Laroque-Timbaut, entre Agen et Villeneuve sur Lot. Il contestait aussi les coups de couteau. La victime porte encore les cicatrices psychologiques et physiques, à l’épaule gauche. Jointe ce samedi, Sophie Grolleau, son avocate, affirme ne pas avoir été tenue informée de cette remise en liberté.

 

 

____________________

Le 27 janvier 2018

 

La coalition frappe "par erreur" des forces irakiennes: huit morts

 

Bagdad - Huit personnes en majorité des policiers ont été tuées samedi en Irak dans un raid mené "par erreur" par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, en raison d'une faille dans la coordination militaire sur le terrain.

Cette frappe survenue lors d'une opération antijihadistes, a provoqué l'ire de leaders chiites irakiens anti-américains, dont l'influent Moqtada Sadr qui a appelé à punir "immédiatement" les auteurs du raid. 

Elle a eu lieu dans la localité Al-Baghdadi, située à 250 km à l'ouest de Bagdad, dans la province sunnite d'Al-Anbar, où se trouvaient jusqu'à récemment les derniers bastions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) que l'Irak a déclaré défait en décembre.

"Huit personnes, dont un haut-gradé du renseignement, cinq policiers et une femme, ont été tuées par une frappe américaine sur le centre d'Al-Baghdadi", a indiqué un responsable provincial. 

"Il semble que la frappe ait été menée par erreur", a-t-il dit sous le couvert de l'anonymat.

Le raid a également fait une vingtaine de blessés, dont le chef de la police de la localité, touché grièvement, ainsi que le maire et d'autres responsables locaux, a-t-il poursuivi. 

Lire la suite

 

 

 

Les Kurdes repoussent une attaque turque à Afrine

 

Les Unités kurdes de protection du peuple ont repoussé une importante attaque des forces pro-turques à Afrine, leur infligeant de lourdes pertes, a communiqué à Sputnik un porte-parole de leur commandement.

Le commandement des Unités de protection du peuple (YPG) a annoncé avoir abattu 83 combattants des forces pro-turques lors d'une attaque dans la région d'Afrine.

«Les combattants pro-turques ont attaqué les villages d'Ain-Dakna et de Belule, mais les membres des YPG et des YPJ (unités féminines) étaient à l'affût et 83 combattants ont été tués au cours du combat acharné qui a suivi», a confié à Sputnik le porte-parole du commandement des YPG.

Un char turc

Les forces kurdes ont publié des vidéos qui montreraient les corps des combattants tués. La milice kurde n'a pas révélé ses propres pertes.

Lire la suite

 

Kaboul : au moins 40 morts dans l'explosion d'une ambulance piégée

 

«C’est un massacre». L’explosion d’une ambulance piégée samedi au centre de Kaboul, revendiquée par les talibans, a fait au moins 40 morts et 140 blessés, semant terreur et désolation dans l’un des quartiers les plus vivants de la capitale afghane.

«Le dernier bilan disponible est de 40 morts et 140 blessés acheminés dans nos hôpitaux», a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur Waheed Majroh moins de deux heures après le drame, faisant de cet attentat l’un des plus meurtriers à cibler la capitale afghane ces dernières années. «Le kamikaze a utilisé une ambulance pour passer les barrages. Il a indiqué au premier contrôle qu’il acheminait un patient vers l’hôpital Jamuriat» voisin, a expliqué à l’AFP Nasrat Rahimi, porte-parole adjoint du ministère de l’Intérieur. «Au second barrage, il a été identifié et il a fait détoner sa charge», a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

 

Nouveau cycle de négociations sous l'égide de l'ONU en cours à Vienne

 

Une nouveau cycle de négociations de paix sur la Syrie sous l'égide de l'ONU sont en cours à Vienne. Les pourparlers de deux jours ont débuté jeudi.

 

 

Les Palestiniens plus que jamais résolus à combattre Israël

 

 

 

Les moines de Tibéhirine reconnus comme martyrs en vue de leur béatification

 

Le Vatican a reconnu samedi comme martyrs en vue de leur béatification 19 personnes, toutes assassinées « en haine de la foi » catholique lors de la guerre civile algérienne.

Le pape François a reconnu samedi 27 janvier 2018 le martyre des religieuses, religieux et de l'évêque d'Oran, Pierre Claverie. Au total, ce sont 19 personnes qui apparaissent dans ce décret, toutes assassinées «en haine de la foi» catholique, entre 1994 et 1996, lors de la guerre civile algérienne.

On ne connaît pas encore la date de leur béatification mais ce genre de cérémonie, depuis Benoît XVI, ne se déroule pas nécessairement à Rome. La reconnaissance formelle par le pape de leur martyre ouvre toutefois la voie de la béatification.

Lire la suite

 

Salah Abdeslam affirme dans une lettre qu'il voulait bien mourir en "martyr"

 

Salah Abdeslam, le seul membre encore en vie des attaques du 13-Novembre, aurait voulu mourir en "martyr" au soir des attentats mais n'a pu passer à l'acte en raison d'un défaut de son gilet explosif, rapporte France Inter. 

La semaine dernière, la radio avait déjà rapporté les conclusions d'un rapport de la police scientifique, qui indiquait que le gilet de Salah Abdeslam présentait des défauts. 

Dans un document reconstitué à partir du disque dur de l'ordinateur des terroristes ayant frappé l'aéroport de Bruxelles, en mars 2016 – la même cellule que celle du 13-Novembre –, Salah Abdeslam confirme avoir voulu mourir en "shahid" ("martyr").

"Bien que j'aurai voulu être parmi les shahid [martyr], Allah en a décider autrement [...] et j'ai réussi à rejoindre le reste des frères car il y avait un défaut dans ma ceinture".

Lire la suite

 

 

L’immigration est-elle toujours une « chance pour la France » ?

 

Comment donner de la consistance à ce « vivre ensemble » si ces valeurs sont un mythe qui fonctionne comme un totalitarisme, prêt à exclure du champ de la normalité tous ceux, vivants ou morts qui n’y adhéraient ou n’y adhèrent pas.Tel est le paradoxe général que fait apparaître ce livre, unique en son genre. Extrait de « L’imposture du vivre ensemble de A à Z » de Paul-François Paoli publié aux éditions du Toucan.

Chance pour la France : De Jacques Attali à Madame Parisot en passant par Emmanuel Macron, il est bien entendu que l’immigration est «une chance pour la France». Ce stéréotype montre à quel point les mots ne sont jamais aussi innocents qu’ils paraissent. Bien sûr que l’immigration est une «chance pour la France» si elle est régulée et ne bouleverse pas les équilibres culturels et anthropologiques du pays. Qui se plaindrait de pouvoir rencontrer en France des Kabyles et des Africains, des Chinois et des Japonais? Personne à priori. Sauf qu’ «immigré» ne veut rien dire en soi. Il n’y a que des immigrés. Et on mesure la perversité des sondages médiatiques à l’adresse des Français quand on leur demande s’il y a «trop d’immigrés» ou d’étrangers en France, lesquels Français, y compris quand ils sont d’immigration récente, répondent invariablement oui. Mais trop de qui exactement? Chacun entrevoit le piège. Car prononcer ou écrire certains mots signifie que l’on risque de tomber dans la nasse des antiracistes officiels ou semi-officiels, qui sont à l’affût du moindre «dérapage» (voir dérapage). Essayons tout de même de nous confronter à une réalité complexe et polymorphe. Nous faisons partie de ces Français qui, s’ils étaient interrogés, répondraient, qu’en effet, il y aujourd’hui trop d’immigrés en France. […]

Multiculturalisme : Les communautés de cultures distinctes et parfois antagonistes sont-elles vouées à cohabiter harmonieusement ? […] Être multiculturel est généralement un gage de modernité. Le «multikulti» est positif en soi! Il rime avec tolérance et ouverture à l’autre. Sauf que si la diversité culturelle est un fait, le multiculturalisme est une idéologie qui consiste à induire une parité de principe entre les référents civilisationnels dans un même espace. Or cette parité est un cheval de Troie pour ceux qui veulent nous faire admettre que, puisqu’il y a désormais entre cinq à six millions de musulmans en France, la France est tout aussi musulmane que catholique.

C’est ce que pense, par exemple, Jacques Attali. Si l’on pousse ce raisonnement à son terme on peut admettre que la France sera aussi confucianiste, animiste et hindouiste, si les immigrations en provenance d’Afrique et de la Chine se développent. Ce relativisme civilisationnel met en danger le principe même de toute unité culturelle. En l’occurrence la France ne doit rien à l’islam sur le plan civilisationnel et encore moins au confucianisme ou au bouddhisme. Mais elle doit beaucoup au catholicisme – religion dans laquelle furent baptisés Clovis et tous les rois qui lui succédèrent. […]

atlantico via yahoo.com

____________________

Le 26 janvier 2018

 

L’intellectuel néerlandais Thierry Baudet : « L’immigration de masse peut détruire notre civilisation. Il faut arrêter ce flux et renvoyer les migrants chez eux »

 

L’écrivain néerlandais bien connu Thierry Baudet a discuté, entre autres sujets, de la politique de son pays, de l’avenir de l’Europe et de la politique migratoire.

En ce qui concerne la crise migratoire, Baudet a déclaré :

« Viktor Orban est un héros, quelqu’un que tout le monde occidental devrait féliciter. Il est l’un des rares dirigeants à vouloir vraiment arrêter l’immigration de masse, venant d’Afrique et du Moyen-Orient. Et c’est ce que nous devrions faire, nous devrions stopper cette immigration. Nous devons les arrêter aux frontières, et au cas où ils les auraient déjà croisés, nous devrions les renvoyer en Afrique ou d’où qu’ils viennent «

Il a dit que la majorité des Néerlandais étaient d’accord avec lui et Orban sur ce sujet, parce que la majorité d’entre eux se rendait compte que l’immigration de masse est quelque chose qu’ils ne peuvent gérer, elle peut détruire leur société et leur civilisation. « Les chiffres sont tout simplement trop élevés, l’ampleur du boom démographique en Afrique implique que la vague migratoire ne finira pas », a-t-il souligné.

Baudet a déclaré que selon les prévisions économiques, les pays africains avec un boom démographique ne seront pas en mesure de fournir suffisamment de nourriture, de travail et d’éducation pour leurs citoyens. « Alors ces gens veulent venir en Europe, mais nous devons dire non, nous devons les arrêter », a-t-il dit, ajoutant que la majorité des Néerlandais disent la même chose, malgré l’opposition des « grands médias et institutions ».

Hungary Journal

 

 

 

David Thomson : «Il est impossible de s’assurer de la sincérité du repentir d’un djihadiste (…) Plus de 50 % des terroristes déjà condamnés sont censés sortir de prison d’ici à 2020»

 

Menacé de mort, épuisé psychologiquement, David Thomson, lauréat du prix Albert-Londres, pensait avoir tourné la page de la question djihadiste. Il révèle les raisons de son silence et de son exil aux États-Unis et alerte une nouvelle fois sur le danger que représente le retour des combattants français de Daech.

Lire l'article du Figaro sur Français de souche

 

Notes : dans moins de trois ans seulement

 

 

L’armée syrienne découvre des équipements européens utilisés par les terroristes

 

Les combattants du groupe la Force du Martyr Ahmed al-Abdo, entraînés par des Américains dans un camp près de la localité d’al-Tanf, possédaient des brouilleurs et des émetteurs d’origine européenne ainsi qu’un grand nombre de munitions et de la littérature djihadiste, affirment les militaires russes.

L'armée syrienne a découvert des équipements de combat radio-électroniques d'origine européenne dans l'arsenal des terroristes éliminés près de la ville d'al-Tanf, a annoncé ce vendredi matin le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Au cours de l'examen des lieux où ont été éliminé les terroristes, l'armée syrienne a localisé des équipements modernes de lutte radio-électronique de fabrication européenne (des brouilleurs et un poste émetteur), un grand nombre de munitions destinées à des armes d'artillerie ainsi que des livres faisant l'apologie de Daech», indique un communiqué diffusé par le centre.

Lire la suite

 

 

Les États-Unis sont incapables de parer une attaque nucléaire de la Russie ou de la Chine

 

Une congressiste américaine a estimé que le bouclier antimissile déployé dans son pays était insuffisamment efficace pour parer une attaque nucléaire de ses adversaires potentiels.

Le bouclier antimissile déployé sur le sol des États-Unis n'est pas capable de parer une attaque nucléaire massive de leurs adversaires potentiels, que ce soit la Russie, la Chine, la Corée du Nord ou l'Iran, a estimé Elise Stefanik, congressiste américaine dans un article publié par le Washington Examiner.

«Les États-Unis font face à une menace croissante qui provient non seulement de la Corée du Nord et de l'Iran, mais également de la Russie et de la Chine. Aspirant à accroître leur influence géopolitique, ces deux pays nous défient sur tous les fronts et minent les intérêts de notre sécurité nationale», a écrit la parlementaire.

Lire la suite

 

 

____________________

Le 25 janvier 2018

 

La Corée du Nord se prépare-t-elle à une Troisième Guerre mondiale?

 

Certains signes indiquent que la Corée du Nord continue de se préparer à une guerre ou du moins à parer une attaque, ce qui suscite des problèmes flagrants. Selon le site Vestifinance, les responsables nord-coréens fouilleraint les maisons et les fermes pour nourrir l'armée affamée qui devrait être prête à la guerre.

Pyongyang
Cette année, la sécheresse a détruit une partie des récoltes et la saisie de nourriture pour les militaires entraîne des affrontements entre les civils et l'armée. Selon Vestifinance.

Les soldats nord-coréens ont déjà reçu des congés de longue durée pour trouver de la nourriture ou gagner de l'argent afin d'en acheter.

Mais cela ne suffit pas.

Le site d'info Daily NK rapporte que les collaborateurs de l'État fouillent les maisons et les fermes pour y trouver de la nourriture cachée ou de l'argent afin de les redistribuer à l'armée.

Les citoyens nord-coréens sont déjà habitués aux visites des fonctionnaires qui cherchent de la nourriture ou demandent des pots-de-vin pour ne pas saisir leur nourriture. Ce recours à une tactique de plus en plus ferme pour nourrir l'armée affamée pourrait être potentiellement dangereux pour la Corée du Nord.

Les premiers affrontements ont déjà eu lieu. Les fermiers du pays n'ont pas réussi à remplir les quotas imposés précédemment et pourtant, les dirigeants leur fixent déjà de nouveaux objectifs.

(..)

On ne peut pas dire que la situation en matière de nourriture se soit significativement aggravée, mais l'activité des militaires et des responsables a déjà attiré l'attention de nombreux experts. En effet, elle pourrait être le signe de la préparation à une guerre.

Les USA se préparent également à la guerre

Le président américain Donald Trump attaque souvent le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, comparant la taille de leur «bouton nucléaire», et pendant son discours à l'Onu en septembre il a promis d'«anéantir la Corée du Nord» si elle pouvait être considérée comme une menace pour les USA.

Il semblerait que les généraux de Trump soient les seuls à recevoir sa confiance — hormis les membres de sa famille. Le chef des Marines a annoncé à ses troupes que «la guerre était proche». Herbert McMaster, conseiller de Trump à la sécurité nationale, s'attend visiblement aussi à une escalade du conflit.

D'après les récents articles de presse, McMaster pense que les mesures traditionnelles de dissuasion ne fonctionneront pas avec Kim et qu'il est «impossible de surestimer la menace émanant de la Corée du Nord dotée de l'arme nucléaire».

Apparemment, les militaires américains admettent peu à peu l'idée d'une guerre contre la Corée du Nord. Ainsi, un récent article du New York Times prête à penser que les militaires se préparent tranquillement au «dernier pas: la guerre contre la Corée du Nord». Les USA procèdent actuellement à des exercices aéroportés, envoient des unités spéciales en Corée du Sud et déploient des bombardiers supplémentaires, y compris des B-2, à Guam.

Lire la suite

 

Le danger de nouvelles sanctions US contre Pyongyang

 

Corée du Nord

Alors que la reprise d’un dialogue entre Pyongyang et Séoul fait planer un faible espoir que l’heure est enfin à l’apaisement, un nouveau train de sanctions imposées par les États-Unis mine les efforts déployés dans ce sens, estime le sénateur russe Konstantin Kossatchev en dénonçant le danger de ce geste.

Au lendemain de nouvelles sanctions économiques imposées par Washington sur Pyongyang, Moscou fustige ce geste «illégale», «illogique» et surtout «inopportun», selon le sénateur russe Konstantin Kossatchev. Cette démarche arrive dans un moment où le Sud et le Nord ont repris un dialogue, observe-t-il et met en garde contre les dangers qu'elle renferme.

«Les sanctions ont le droit d'exister uniquement si elles ont été approuvées par le Conseil de sécurité de l'Onu. Et au cas où elles seraient réellement en mesure de faire avancer la situation en vue de résoudre les problèmes existants. La décision américaine n'implique ni l'un ni l'autre, loin de là», explique l'homme politique.

Lire la suite

 

 

L'Allemagne suspend ses livraisons d'armes à la Turquie suite à l'opération à Afrine

 

L'Allemagne a suspendu ses exportations d'armes à la Turquie suite à l'opération antikurde lancée par Ankara dans la région syrienne d'Afrine, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, cité par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

L'Allemagne suspend ses livraisons d'armes à la Turquie suite à l'opération à Afrine, relate l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

«En ce qui concerne les consultations actuelles sur l'exportation d'armes pour le gouvernement, il est clair que nous n'avons pas le droit de livrer [des armes] dans une région où il y a des tensions et nous ne le ferons pas», a déclaré le chef de la diplomatie allemande cité par Der Spiegel.

Détails à suivre

Attentats du 13 novembre : le gilet explosif de Salah Abdeslam n'aurait pas fonctionné

 

VIDÉO - Selon France Inter, des pièces défectueuses auraient empêché le terroriste de se faire exploser, s'il l'avait voulu.

Pourquoi Salah Abdeslam n'est-il pas mort comme les neuf autres membres des commandos du 13 novembre 2015? C'est l'une des principales questions, restée pour le moment sans réponse, du pire attentat qu'ait connu la capitale française.

Selon les informations de France inter, c'est une défaillance technique qui aurait pu empêcher le terroriste de se faire exploser. Un câble électrique était abîmé à l'avant du gilet explosif et une petite pièce du détonateur était cassée à l'arrière, détaille la radio. Des expertises ont été réalisées. Elles sont formelles: le courant ne pouvait pas passer et le dispositif était donc dans l'impossibilité d'exploser. On savait jusqu'à présent qu'il manquait une pile et le bouton poussoir, deux éléments que le terroriste aurait toutefois pu soustraire au moment où il a abandonné sa ceinture.

Lire la suite et voir la vidéo

 

Younes Abaaoud, petit frère d'Abdelhamid, est mort en Syrie

 

Lors du procès de Jawad Bendaoud, la présidente a officialisé la mort de Younes Abaaoud, le petit frère d'Adbelhamid. Ce dernier est considéré comme le commanditaire présumé des attentats du 13 novembre 2015.

Lire l'article

 

 

Afghanistan : au moins 40 morts dans l’attaque de l’hôtel Intercontinental de Kaboul

 

25 Afghans et 15 étrangers ont été tués dans l’attentat revendiqué par les talibans.

Au moins quarante personnes ont été tuées dans l’attaque de l’hôtel Intercontinental de Kaboul (Afghanistan) le week-end dernier, dont 25 Afghans et 15 étrangers, selon des sources afghanes et diplomatiques.

« Le bilan final s’établit à 25 morts afghans » a indiqué jeudi le porte-parole du ministère de la Santé, Wahid Majrooh, auxquels s’ajoutent quinze ressortissants étrangers signalés par leurs ambassades et gouvernements respectifs. Parmi eux figurent quatre Américains, a annoncé mercredi soir le Département d’Etat.

« Nous ne nous sommes pas occupés des victimes étrangères » a précisé M. Majrooh, ajoutant que douze blessés afghans ont été également accueillis dans les hôpitaux publics gérés par le ministère.

Lire la suite

 

Le reste de l'actualité sur  le site français de souche

Les chrétiens persécutés sur christianophobie.fr

L’avancé de l’Islam en France sur islamisation.fr

Commenter cet article