Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 24 janvier 2018

 

Double attentat à la voiture piégée à Benghazi: le bilan s’alourdit

 

Au moins 33 personnes ont été tuées et plus de 70 autres ont été blessées mardi soir à Benghazi dans un double attentat à la voiture piégée devant une mosquée dans le centre de cette ville de l'est libyen, selon un nouveau bilan.

Un double attentat à la voiture piégée a fait au moins 33 morts et des dizaines de blessés, parmi lesquels des membres des services de sécurité, mardi soir à Benghazi, dans l'est de la Libye, ont rapporté les autorités.

Selon la chaîne Al-Arabiya, le nombre de blessés atteint plus de 70 personnes.

Benghazi (image d'illustration)
Le précédent bilan faisait état de 22 morts et d'une vingtaine de blessés.

Des soldats et des civils sont au nombre des victimes. Ahmed al Feitouri, membre de l'unité d'enquête des forces de l'Est libyen, fait partie des personnes tuées. Un membre des services de renseignement, Mehdi al Fellah, figure parmi les blessés, ont annoncé les autorités.

Lire la suite

 

L'ONG Save the Children visée par une attaque en Afghanistan

 

Un chef d’Al-Qaïda, prônant la mort de Juifs, sur la liste noire des terroristes

Capture d'écran d'une vidéo de Khalid Batarfi, haute personnalité d'al-Qaida dans la péninsule arabique (Capture d'écran :  YouTube)

Khalid Batarfi, basé au Yémen, a publié une vidéo dans laquelle il disait aux musulmans "en terre occupée" de tuer Juifs et Américains avec toutes les armes à disposition

Lire la suite

 

 

Le reste de l'actualité sur  le site français de souche

Les chrétiens persécutés sur christianophobie.fr

L’avancé de l’Islam en France sur islamisation.fr

 

 

____________________

Le 23 janvier 2018

 

 

Turquie: des combats acharnés au quatrième jour de l'offensive turque

 

Les affrontements se poursuivent, mardi 23 janvier, entre forces turques et combattants kurdes au quatrième jour d'une offensive contre l'enclave d'Afrine (nord-ouest de la Syrie), avec notamment des frappes aériennes d'Ankara, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'offensive turque sur la région d'Afrine, lancée samedi par l'armée turque avec des rebelles syriens pro-Ankara, vise la milice kurde syrienne des Unités de protection du peuple (YPG), considérée par la Turquie comme « terroriste » mais fer de lance de la lutte antijihadistes en Syrie. « Les combats se concentraient mardi à la frontière turco-syrienne, particulièrement dans le nord et le sud-ouest de la région », a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

« Les affrontements sont violents, mais le front est beaucoup moins étendu que la veille », a-t-il précisé. « Les avions turcs ont repris leurs frappes, dans des régions frontalières du nord-ouest d'Afrine », a-t-il ajouté. Des rebelles syriens ont par ailleurs lancé un nouvel assaut dans le nord-est de la région d'Afrine, pénétrant dans le village de Qastal Jando, a précisé l'OSDH.

Lire la suite

 

Lire aussi :Nouvelle guerre en Syrie : la Turquie seule contre tous?

 

 

L'ambassade américaine sera à Jérusalem avant fin 2019, annonce Pence en Israël

 

Le vice-président américain Mike Pence a annoncé lundi sous un tonnerre d'applaudissements du Parlement israélien que l'ambassade des Etats-Unis ouvrirait à Jérusalem avant fin 2019, malgré la colère des Palestiniens et la réprobation internationale.

Signe de l'émoi et de la division que continue à semer la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par les Etats-Unis, une douzaine de députés arabes israéliens (sur 120 parlementaires) ont été expulsés de la Knesset dans un grand brouhaha.

Lire la suite

 

 

 

CIA: les USA n’ont que quelques mois pour prévenir une frappe nord-coréenne

 

Le gouvernement des États-Unis aurait de moins en moins de temps pour freiner l’évolution du programme nucléaire nord-coréen. Sinon Pyongyang obtiendrait la possibilité de porter une frappe sur les États-Unis, estime le directeur de la CIA.

CIA

Les États-Unis n'auraient que quelques mois afin de prévenir une frappe nucléaire nord-coréenne, a déclaré lundi le directeur de la CIA Mike Pompeo dans une interview à la chaîne de télévision CNBC.

Interrogé sur le délai dont Kim Jong-un aurait besoin avant d'obtenir la possibilité de porter une frappe sur les États-Unis, M.Pompeo a répondu: «une poignée de mois».

La porte-parole lui a rappelé que la CIA avait déjà fait le même pronostic il y a quelques mois.

«C'est vrai. Je voudrais avoir la possibilité de dire maintenant que nous avons encore un an. Le gouvernement des États-Unis travaille diligemment afin de prolonger ce délai», a indiqué le directeur de la CIA.

Mike Pompeo a également répété qu'il comptait sur le soutien de la Russie et de la Chine dans l'application des sanctions imposées par l'Onu contre la Corée du Nord.

Auparavant, plusieurs responsables des services américains du renseignement avaient avoué avoir échoué à prédire la rapidité de l'évolution du programme nucléaire nord-coréen.

L'année dernière la Corée du Nord a effectué plusieurs essais de missiles balistiques et son sixième test nucléaire. Le Conseil de Sécurité de l'Onu a, à trois reprises, renforcé le régime de sanctions imposées contre Pyongyang en réponse à l'évolution de son programme nucléaire et balistique.

Source

 

Lire aussi : Pour Trump, la situation autour de la Corée du Nord ressemble à une partie de poker

 

 

Les S-400 bientôt vendus aux pays du Proche-Orient et de l'Asie du sud-est?

 

Grâce à leurs caractéristiques uniques, les systèmes de missiles sol-air russes S-400 sont très demandés dans les pays du Proche-Orient et de l'Asie du sud-est.

Moscou négocie avec des pays du Proche-Orient et de l'Asie du sud-est la vente de systèmes de missiles sol-air S-400 Triumph, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Il a qualifié les S-400 de «systèmes uniques possédant des caractéristiques tactiques et techniques jamais vues au monde» et a ajouté que cela était confirmé par le récent contrat de livraison des S-400 à la Turquie, pays membre de l'Otan.

S-400

Le ministre a souligné que «pas une seule rencontre avec nos collègues étrangers ne se passe sans que ces derniers n'évoquent une acquisition d'armements russes».

Lire la suite

 

La Grande-Bretagne face à la "menace russe"

 

Notes : C’est le multiculturalisme qui va vous pétez a la gueule pas la "menace" Russes, pauvre crétins

 

Le passe-temps favori de Trump, comment détruire le Moyen-Orient?

 
Le passe-temps favori de Trump, comment détruire le Moyen-Orient?

A la fin des années 2000, il semblait que le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord ne figureraient plus parmi les priorités de la politique étrangère des États-Unis à l'horizon 2020.

On pensait que les intérêts nationaux des USA les pousseraient à se focaliser sur l'Asie, écrit le site d'information Gazeta.ru. Mais Washington a finalement évité une confrontation directe avec la Chine, et le Golfe reste aujourd'hui au centre de l'attention du département d'État américain

Quand ils ont débuté, les processus provoqués par le Printemps arabe étaient perçus avec optimisme par Washington. Mais il s'est rapidement avéré que le nombre et la nature des défis qui frappaient alors la région auraient des conséquences à long terme: les crises au Moyen-Orient ont empêché les USA de se détacher de cette région sans pertes politiques, financières, géopolitiques et de réputation significatives.

Lire la suite

 

 

Thaïlande : attentat contre un marché vendant du porc, 3 morts et 22 blessés, les terroristes seraient des musulmans anti-bouddhistes

 
 

Une bombe a explosé dans un marché thaïlandais de la province de Yala ce Lundi. Trois personnes sont mortes, 22 sont blessés d’après les informations transmises par le Renseignement Intérieure à REUTERS.

Depuis de longues années, la province de Yala, comme d’autres provinces du Sud de la Thaïlande, est en proie à une insurrection de musulmans réclamant plus d’autonomie. Depuis 2004, plus de 6000 personnes ont été tuées.

Si aucun groupe n’avait encore revendiqué l’attaque de ce matin, la police confirme que la mobylette où était placée la bombe avait été placée à côté d’un étale où l’on vendait du porc (ce qui est interdit par la loi musulmane, la Shari’a). L’enquête devra déterminer si le lieu a été choisi par hasard.

Des centaines d’attaques comme celle-ci ont eu lieu depuis 2004 malgré des accalmies et des négociations.

L’insurrection de ces musulmans anti-bouddhistes qui rejettent l’autorité centrale de Bangkok existe depuis plusieurs décennies.

Foreign Desk News

 

Allemagne : suite à une hausse des violences, la ville de Cottbus n’acceptera plus aucun migrant

 

La ville allemande de Cottbus, dans l’Etat de Brandebourg, va interdire l’arrivée de tout nouveau migrant sur son territoire afin d’endiguer la hausse d’incidents violents récents, a annoncé le ministre de l’Intérieur de l’Etat de Brandebourg, Karl-Heinz Schröter.

Depuis le début de l’année, Cottbus est le théâtre de violences entre réfugiés et extrémistes de droite. Récemment, deux adolescents syriens ont été arrêtés dans la région car ils avaient blessé un jeune allemand au visage avec un couteau.

Depuis 2015, Cottbus, une petite ville universitaire d’un peu plus de 100.000 habitants, a accueilli environ 3.000 demandeurs d’asile. Cette ville est située dans l’ancienne Allemagne de l’Est, non loin de la frontière avec la Pologne. La population locale vit dans des conditions économiques difficiles. Dernièrement, l’afflux considérable de réfugiés a provoqué une hausse du sentiment anti-immigrés parmi les habitants.

Le ministre de l’Intérieur a fait savoir que l’interdiction de nouveaux réfugiés serait effective dans les prochains mois. La ville prendra également d’autres mesures de sécurité. La vidéo-surveillance sera renforcée dans le centre-ville. Les autorités déploieront davantage de policiers en uniforme et en civil et 10 nouveaux postes de travailleurs sociaux seront créés dans les écoles locales.

Cottbus n’est pas la première ville allemande qui refuse d’accepter les demandeurs d’asile. L’année dernière, Salzgitter, Delmenhorst et Wilhelmshaven – trois villes de l’État de Basse-Saxe – ont également décidé de bloquer l’accès aux réfugiés.

Express / The Telegraph

 

____________________

Le 21 janvier 2018

 

La Turquie attaque les alliés de Washington en Syrie

 

Ankara a frappé les YPG, une milice kurde considérée par la Turquie comme une organisation terroriste mais alliée des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe Etat islamique.

Depuis plusieurs semaines, des dizaines de blindés turcs étaient massés le long de la frontière syrienne. Samedi, ils sont entrés sur le territoire syrien pour lancer l'assaut sur la province d'Afrine, une enclave du Nord-Ouest du pays, tenue parles Kurdes des YPG (Unités de protection du peuple), lesquels sont protégés par Washington, mais considérés comme terroristes par la Turquie. 

L'offensive terrestre et aérienne lancée samedi a été baptisée "Rameau d'olivier". "Étape par étape,nous débarrasserons notre pays jusqu'à la frontière irakienne de cette croûte de terreur qui essaie de nous assiéger", a avait affirmé samedi Recep Tayyip Erdogan pour justifier cet assaut en territoire syrien. Ce dimanche, il a déclaré que "si Dieu le veut, nous terminerons cette opération en très peu de temps". 

Lire la suite

 

LIRE AUSSI >> UE, droits humains, terrorisme: les sujets de la rencontre Macron-Erdogan 

 

 

 

La Turquie a bombardé un aérodrome utilisé par les USA pour livrer des armes aux Kurdes

 

La base aérienne de Menagh, utilisée par Washington pour livrer des armes aux Kurdes, a été la cible de l’aviation turque lors de l’opération Rameau d'olivier à Afrine.

F-16 turc
Des avions turcs ont bombardé l'aérodrome de Menagh, situé dans le nord-ouest de la Syrie et utilisé par les États-Unis pour livrer des armes aux Kurdes, annonce le journal turc Hürriyet.

Cette base aérienne figurait parmi de 113 cibles prévues, dont 108 ont été atteintes lors de l'opération Rameau d'olivier, à Afrine, lancée samedi. Selon l'état-major turc, 72 avions ont pris part à la phase aérienne de cette opération.

Cela étant, le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a indiqué que des forces terrestres pourraient participer à l'opération dimanche 21 janvier.

«Demain [dimanche, ndlr], selon les cas, des unités terrestres des forces armées de Turquie se joindront à des actions [à Afrine, ndlr] si nécessaire. Elles agiront avec l'Armée syrienne libre», a-t-il déclaré.

Lire la suite

 

 

Lire aussi : Des chars turcs entrent dans Afrine, annoncent les médias

 

 

Erdogan va-t-il attaquer l’armée US ?

 

Notes : Information venant d'une chaine Iranienne

 

Douze heures de cauchemar dans un hôtel de luxe de Kaboul, au moins 6 morts

 

Les talibans ont revendiqué l'attaque d'un hôtel à Kaboul ; l'établissement avait déjà été visé en juin 2011 par une attaque des talibans qui avait fait 21 morts

L’attaque d’un hôtel de luxe de Kaboul a pris fin dimanche matin après douze heures de résistance de la part du commando armé qui avait fait irruption samedi soir en tirant à vue sur les clients et le personnel.

En fin de matinée, les talibans ont revendiqué dimanche l’attaque.

« Hier soir, l’hôtel Intercontinental (…) a été attaqué. L’attaque a été menée par 5 de nos moudjahidines en quête de martyr », a déclaré leur porte-parole, Zabiullah Mujahid, dans un communiqué diffusé par email.

Le ministère de l’Intérieur avait auparavant accusé le réseau Haqqani, affilié aux talibans et soupçonné de longue date de liens avec les services secrets pakistanais. « Selon nos renseignements, l’attaque a été organisée par le réseau terroriste Haqqani qui bénéficie de sanctuaires hors de l’Afghanistan », selon un communiqué.

Lire la suite

 

 

"Jérusalem, un désaccord entre amis"

 

 

«Menace militaire chinoise»: Pékin critique la vision de Washington

 

Réagissant à la publication de la nouvelle stratégie nationale de défense des États-Unis, la Chine a déclaré s’en tenir à une politique défensive et ne pas vouloir élargir sa sphère d’influence.

Le porte-parole du ministère chinois de la Défense Ren Guoqiang a appelé les États-Unis à renoncer à la politique de la guerre froide et à évaluer de façon objective la puissance militaire chinoise et les initiatives internationales de Pékin.

Pentagone

Le secrétariat américain à la Défense a présenté le 19 janvier un rapport sur la nouvelle stratégie nationale de défense, qui contient des «raisonnements absurdes sur la modernisation de l'armée chinoise, sans prendre en compte le fait que des phénomènes exagérés comme la compétition des soi-disant grandes puissances et la "menace militaire chinoise" regorgent de fausses sentences du genre "jeu à somme nulle" ou "antagonisme"», selon le responsable chinois.

Lire la suite

 

Irak : une djihadiste allemande d’origine marocaine condamnée à mort par pendaison

 

La Cour pénale centrale de Bagdad a condamné à mort dimanche une ressortissante allemande d’origine marocaine pour avoir rejoint le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak. C’est la première fois que la justice irakienne prononce la peine capitale à l’encontre d’une femme européenne.

La cour, chargée notamment des affaires de terrorisme, a condamné cette femme, dont l’identité n’a pas été précisée, à l’exécution par pendaison pour « soutien logistique et aide à l’organisation terroriste pour commettre des crimes« , a précisé dans un communiqué le juge Abdel Settar Bayraqdar, porte-parole de la cour. « L’accusée a reconnu lors des interrogatoires avoir quitté l’Allemagne pour la Syrie puis l’Irak pour rejoindre l’EI, avec ses deux filles qui ont épousé des membres de l’organisation terroriste« , a-t-il ajouté.

En septembre, la même cour avait pour la première fois prononcé la peine capitale contre un djihadiste russe, arrêté à Mossoul, dans le nord du pays. En juillet, la justice allemande avait annoncé qu’une adolescente allemande de 16 ans ayant rejoint l’EI avait été arrêtée également à Mossoul. L’hebdomadaire allemand Der Spiegel avait alors affirmé qu’elle avait rejoint en détention à Bagdad trois autres Allemandes interpellées en juillet, dont une originaire du Maroc et l’autre de Tchétchénie. Des diplomates allemands avaient pu leur rendre visite dans une prison dans la zone de l’aéroport de Bagdad, selon l’hebdomadaire.

Les autorités irakiennes n’ont jamais indiqué officiellement le nombre de djihadistes faits prisonniers pendant la contre-offensive des forces progouvernementales qui ont réussi à chasser l’EI de tous les centres urbains d’Irak en 2017. Mais dans la seule province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, « plus de 4.000 djihadistes ont été arrêtés » depuis la reprise de la deuxième ville d’Irak en juillet, selon le chef de la police, le général Wathiq al-Hamdani.

Le Figaro

 

 

DOCUMENT FRANCE 2. "Tu crois qu'on va oublier ?" : un Français des forces kurdes fait face à son détenu jihadiste qui veut rentrer en France

 

Le "Français" a été fait prisonnier par les Kurdes alors que, selon eux, il combattait dans les rangs de l'EI. Il témoigne à visage découvert, espère rentrer en France et assure qu'il n'était pas un combattant. Mais durant son séjour en Syrie, il a posté des photos de lui avec des armes et a été capturé également armé.

Faut-il juger en France les jihadistes français capturés en Syrie, le plus souvent par les forces kurdes ? Plusieurs d'entre-eux ont témoigné de leur volonté de rentrer dans leur pays. Et le débat agite la classe politique française. Mais qu'en pensent les forces kurdes ? Une équipe de France 2 a eu un début de réponse quand elle a filmé cet échange entre un Français capturé par les Kurdes et son geôlier, un Français volontaire, qui l'interpelle en pleine interview.

"Tu penses que ça va être aussi facile que ça de rentrer chez toi après avoir été avec l'Etat islamique ? Avoir vu des gens se faire décapiter et ne pas avoir réagi ?", lance le jeune membre des forces kurdes. "Tu crois vraiment que les gens vont te laisser partir comme ça sans avoir rien fait ?"

Lire la suite et voir la vidéo

 

 

 

« On cache les choses pour ne pas affoler les gens » : pour les gardiens de la prison de Borgo, l’agression contre l’un des leurs était en réalité un attentat islamiste

 

Le syndicat FO pénitentiaire contredit la version officielle: l’attaque au couteau commise vendredi par un détenu contre deux surveillants revêt un caractère terroriste. L’agresseur aurait crié « Allah Akbar ».

En une semaine, les agressions de détenus contre des surveillants se sont multipliées dans les prisons de France. Sans pour autant que les motivations et les profils des auteurs se ressemblent. A Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), la justice a estimé qu’il s’agissait d’un acte terroriste, commis par un détenu armé et déjà condamné pour terrorisme. A Mont-de-Marsan (Landes) et Tarascon (Bouches-du-Rhône), à l’inverse, les agressions ont été qualifiées d’infractions de droit commun: les auteurs étaient « seulement » suivis pour radicalisation, ils ont agi à mains nus et ils cherchaient à obtenir un transfert vers un autre centre de détention.

L’attaque vendredi à la prison de Borgo (Haute-Corse) fait beaucoup plus débat. Âgé de 28 ans, Morad A. a agressé au couteau deux gardiens, blessant grièvement l’un à la gorge et l’autre plus légèrement. Cet homme signalé pour radicalisation s’est ensuite retranché dans une cellule et a été interpellé en compagnie de trois autres détenus, possiblement des complices. Tous les quatre sont toujours en garde à vue ce samedi.

« On essaye de cacher les choses pour ne pas affoler les gens »

L’enquête est pour l’heure menée sous le régime du droit commun par le parquet de Bastia. Ce qui irrite le syndicat FO pénitentiaire qui y voit, au contraire, « un attentat de détenu radicalisé », et non une simple « agression ». « Je crois qu’on essaye de cacher les choses pour ne pas affoler les gens mais il faut informer les gens », s’est indigné ce samedi Raphaël Barallini, son délégué régional à Borgo, au micro de France Info. Le syndicaliste s’appuie sur plusieurs éléments: l’agresseur aurait crié « Allah Akbar » au moment de se jeter sur les surveillants, aurait noué autour de ses épaules « un drapeau » et aurait reçu des « embrassades sur le front » de ses complices une fois le forfait accompli. En clair, le syndicat voit une préméditation certaine et un contexte religieux dans cette attaque.

L’Express

 

 

 

Le reste de l'actualité sur  le site français de souche

Les chrétiens persécutés sur christianophobie.fr

L’avancé de l’Islam en France sur islamisation.fr

Commenter cet article