Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Liste de TOUS les attentats islamistes en France

 

2015

 

France le 7 janvier 2015
Deux terroristes pénètrent dans le bâtiment abritant les locaux du journal Charlie Hebdo, armés de fusils d’assaut et y assassinent plusieurs personnes.Les deux auteurs du massacre sont tués deux jours plus tard au nord de Paris, par les membres du GIGN qu'ils attaquaient au fusil d'assaut en sortant de l'imprimerie où ils s'étaient retranchés. Les assassins se réclamaient d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA), qui revendique ensuite officiellement l'attentat.
Bilan : 12 morts et 21 blessés.
Chérif Kouachi, 32 ans et Said Kouachi, 34 ans, deux frères d'origine Algérienne né en France.  Chérif Kouachi a était condamné en 2008 à 3 ans de prison (dont 18 mois avec sursis) pour « association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste » du fait de recrutement de terroristes pour combattre en Irak.. En 2011, Saïd Kouachi avait reçut un entraînement au combat et au maniement d'armes légères au Yémen. Les frère  Kouachi étaient répertoriés dans deux bases de données de sécurité des États-Unis. Ils étaient interdits de vol sur le territoire des États-Unis et listés dans la « no fly list » du Terrorist Screening Center ; et celle du TIDE. Le 14 janvier Al-Qaïda au Yémen revendique l'attentat contre Charlie Hebdo

 

France Le 8 janvier 2015
Le lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo un complice des frères Kouachi, tue par balle une policière municipale, Clarissa Jean-Philippe et blesse grièvement une autre personne à Montrouge. Le lendemain, il prend en otage les clients d’une supérette cachère à la porte de Vincennes à Paris et en tue quatre personnes de confession juive. Il est finalement abattu lors d'un assaut du RAID et de la BRI.
Bilan : 5 morts
Amedy Coulibaly  - 32 ans, d'origine Malienne , né en France. Il a un lourd  casier judiciaire avec entre autre  six ans de prison pour trafic de stupéfiants, recel, et pour le braquage d'une banque. C'est en 2005, durant son incarcération à la prison de Fleury-Mérogis, qu'il fait la connaissance de Chérif Kouachi. Le 18 mai 2010, il est mis en examen et placé en détention provisoire parce que soupçonné par les services antiterroristes d'avoir participé à la tentative d'évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, un membre du Groupe islamique armé (GIA)  l'un des principaux auteurs de la vague d'attentats commis en France en 1995.   
Quelques semaines après les attentats , le magazine de État Islamique Dabiq publie un portrait élogieux d'Amédy Coulibaly. Les attentats qu'il a commit ont étaient revendiqué aussi par Al-Qaïda dans la péninsule Arabique . Au  contrairement des frères Kouachi,  Amedy Coulibaly  avait  prêté allégeance à l'État islamique.

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

 

 

France le 2 février 2015
Attaque  à l'arme blanche  contre 3 militaires en mission dans le cadre du plan Vigipirate devant un centre communautaire juif à Nice. L'agrésseur est mis en examen puis écroué
Bilan : 2 soldats légèrement blessés
Moussa Coulibaly  -   30 ans, né au Canada et d'origine tchadienne -   c'est un délinquant déjà été condamné à six reprises entre 2003 et 2012 pour des faits de droit commun, notamment pour vol avec violences et pour usage de stupéfiants .Radicalisé depuis 2011 il a était refoulé 2 fois  de Turquie. Moussa Coulibaly, 30 ans, n'a aucun lien "a priori" avec Amedy Coulibaly, auteur de l'attentat de l'Hyper Cacher


Danemark le 14 et 15 février 2015
Deux fusillades ont lieu à Copenhague. Une première vise une conférence publique dont le thème est « Art, blasphème et liberté d'expression », organisée pour rendre hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo (le caricaturiste suédois Lars Vilks aurrais été  la principale cible).  À 0 h 50 le 15 février, neuf heures après la première fusillade au Krudttønden, une nouvelle fusillade a lieu devant la Grande synagogue de Copenhague. Le terroriste est abattu par la police quatre heures plus tard, lors d'un échange de coups de feu.
Billan : 3 morts 5 blessés
Omar Abdel Hamid El-Hussein  - 22 ans, d’origine palestinienne, né au Danemark - Arrêté deux fois pour possession de haschich. En  2013, il agresse un jeune homme de 19 ans dans un bus avec un couteau. Deux mois plus tard, il est arrêté. Lors de son procès, il plaide avoir été sous l'emprise du hasch et avoir eu peur, et échappe de peu à une condamnation pour tentative de meurtre. Condamné à deux ans de prison, il venait d'être relâché car il avait purgé une partie de sa peine en préventive.


France le 19 avril 2015
À 8 h 50, un homme appelle le SAMU pour blessure grave, par balle à la cuisse (il évoque un règlement de comptes). La police remonte des traces de sang et arrive à son véhicule, dans laquelle elle trouve un gyrophare, un fusil d’assaut Kalachnikov et un revolver. Les enquêteurs perquisitionnent son domicile et trouvent trois Kalachnikov supplémentaires, des gilets pare-balles et un plan d'attaque sur deux églises de Villejuif. Il est placé en garde à vue et hospitalisé à l'Hôtel-Dieu
Bilan : 1 mort (une femme)
Sid Ahmed Ghlam   - 24 ans,  Algérien -   il entre en France dans le cadre du regroupement familial. Il enseignait l'arabe à la mosquée El-Fath de Saint-Dizier appartenant à l'UOIF. En 2013 et 2014 , il séjourne dans le quartier Croix-Rouge, à Reims,  à quelques dizaines de mètres du domicile de Saïd Kouachi, l'un des tueurs de Charlie Hebdo.  Sid sera « fiche S » pour radicalisation et ses multiples voyages en Turquie et en Algérie (il était visé par un mandat d'arrêt en Algérie pour activités terroristes en décembre 2014). Le samedi 18 avril,  Sid Ahmed Ghlam reçoit plusieurs  messages de l'Etat islamique l’incitant « fortement » à passer à l’acte . Le dimanche 19 avril, il part pour commettre des attentats contre deux églises de Villejuif à l'heure de la messe,  il tente alors de voler la voiture d'Aurélie Châtelain dans une rue pavillonnaire de Villejuif. Il la tue par balle et se blesse maladroitement (dans ce dossier plusieurs noms de djihadiste connus apparaissent - voir lien )

 


France le 26 juin 2015
Un  homme décapite son patron à Saint-Quentin-Fallavier (Isère),  puis, brandissant des drapeaux islamistes, tente de faire exploser l'usine Air Products en précipitant son fourgon contre des bouteilles de gaz, avant d'être arrêté.
Yassin Salhi   - 35 ans, d'origine Marocaine et Algérienne, né en France -  Il avait été repéré par les autorités pour des liens avec la mouvance salafiste dès les années 2005-2006.  En 2013, il  était à nouveau repéré par les services spécialisés pour sa fréquentation d'individus soupçonnés de liens avec l'islam radical. Il portait la djellaba et la barbe.  6 mois aprés son attantat, il se suicide, le 22 décembre, dans sa cellule de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis


France le 21 août 2015
Tentative de fusillade dans un train Thalys, reliant Amsterdam à Paris à hauteur d'Oignies -Pas-de-Calais. Le terroriste est maitrisé par trois marines Américains présents dans le train
Billan : 1 blessé grave
Ayoub El-Khazzani  - 26 ans, Marocain - Ayoud est lié à une cellule de l'État islamique basé en Belgique,  responsable de la tuerie du 13 novembre à Paris -
El Khazzani a vécu sept ans en Espagne, de 2007 à mars 2014. En 2014 il est condamné pour trafic de drogue. La même année  il fait l'objet d'une fiche S  pour avoir fréquenté des mosquées radicales. Il se rend  en Syrie en mai 2015 pour rejoindre l'Etat islamique . De retour de Syrie à l'été 2015, il  voyage avec le djihadiste Abdelhamid Abaaoud.  Ils Arrivent à Budapest (Hongrie) le 1er août, en se mêlant au flux de  migrants, avant de gagner l'Autriche, l'Allemagne et enfin la Belgique, où les terroristes  organiseront différents projets d'attentats. Dans leur planque belge, c'est Abdelhamid Abaaoud (commandant opérationnel et cerveau des attentats perpétrés en Île-de-France du 13 novembre) qui  préparera  l'attaque du Thalys . El Khazzani racontera au juge "Il m'a dit que la cible était dans le Thalys, où je devais attaquer des Américains"


France le  13 novembre 2015
Le vendredi 13 novembre vers 21 h 20, un commando entre en action près du stade de France en faisant exploser la ceinture d'explosifs dont ils sont équipés. À 21 h 25, un second groupe de trois terroristes intervient dans plusieurs rues des 10e et 11e arrondissements de Paris. Se déplaçant à bord d'une Seat León de couleur noire immatriculée en Belgique, ils ouvrent le feu à trois reprises sur des personnes attablées à des terrasses de bars et de restaurants, puis l'un des terroristes, fait sauter sa ceinture d'explosifs dans un café du boulevard Voltaire. Ses deux complices disparaissent. À 21 h 40, un troisième groupe arrive à la salle de spectacle du Bataclan (11e arrondissement) ,  abat des personnes à l'extérieur du bâtiment, y pénètre et commence à tirer par rafale sur les spectateurs. Les trois hommes exécutent froidement les spectateurs où 1 500 personnes assistent au concert  de rock, un par un. La tuerie fait 90 morts et des dizaines de blessés graves avant que les forces de police n'interviennent et abattent les trois terroristes.
Billan : 130 morts 413 blessés
Foued Mohamed-Aggad  (Kamikaze  du Bataclan) - 23 ans, d'origine Marocaine (de par son père) et Algérienne (de par sa mère) né en France -   Foued Mohamed-Aggad était parti en Syrie en décembre 2013 avec son frère et un groupe d'amis. Ils sont pour la plupart rentrés en France en 2014 et ont été interpellés. Ces sept Strasbourgeois, âgés de 23 à 26 ans, ont été arrêtés en mai 2014 à la Meinau et le parquet a demandé en octobre leur renvoi en correctionnelle pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Foued était lui resté en Syrie (jusqu'avant l'attantats)
Samy Amimour  (Kamikaze  du Bataclan) -  28 ans, d'origine Algérienne  né en France - Il avait gagné la Syrie en 2013, un an après avoir été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste". Il était à l'époque soupçonné de nourrir "un projet de départ avorté vers le Yémen". Après son départ, un mandat d'arrêt international avait été émis à son encontre.
Ismaël Omar Mostefaï  (Kamikaze  du Bataclan) - 29 ans, d'origine Algérienne (de par son père) mère portugaise, il est né en France - Son casier judiciaire fait mention de huit condamnations entre 2004 et 2010.  En 2007 et 2010, Mostefaï fait partie du mouvement Tabligh, une mouvance islamiste piétiste et fréquente la mosquée du mouvement à Lucé. Il quitte brusquement ce groupe en 2010. Il fréquente ensuite assidûment la grande Mosquée de Chartres jusqu'en 2012. C'est aussi en 2010 qu'il est signalé pour sa radicalisation et fait l'objet d'une fiche « S ». Il a en effet été repéré en compagnie d'Abdelilah Ziyad, un Marocain condamné à huit ans de prison en France pour sa participation à la préparation de l'attentat de 1994 à l'hôtel Asni à Marrakech qui a fait deux morts. Il s'est rendu en Syrie en 2013 voir 2014

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

Abdelhamid Abaaoud (auteur des fusillades sur les terrasses) - 28 ans, d'origine Marocaine né en Belgique - Dès 2002, il a des démêlés avec la justice belge et multiplie les séjours en prison, entre 2006 et 2012, pour des peines de droit. Condamné pour des affaires de braquage, Abdelhamid Abaaoud rencontre en prison, en 2010, Salah Abdeslam.  Après s'être radicalisé, il rejoint les rangs de l’État islamique en Syrie en 2013 (avec son jeune frère Younès, âgé de 13 ans) et devient un membre de la police secrète de l’État Islamique. Le nom d'Abaaoud apparaît aussi dans deux autres dossiers terroristes avec des degrés d'implication variés : l’attaque du Thalys du 21 août 2015 par Ayoub El Khazzani et l’attaque prévue d’une église de Villejuif par Sid Ahmed Ghlam . Avant sa mort, Abaaoud se vantait de pouvoir franchir les frontières européennes très facilement, alors qu'il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international.
Chakib Akrouh  (auteur/kamikaze des fusillades sur les terrasses)- 25 ans, d'origine Marocaine né en Belgique -  D’après Le Monde, ce jeune originaire du quartier bruxellois de Molenbeek est soupçonné de s’être rendu en Syrie depuis la Belgique le 4 janvier 2013 puis en janvier 2015, et ce alors qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis le 28 mai 2014. Mais jusqu’à son premier départ, il est inconnu de la police belge et son profil génétique ne figure dans aucun fichier. En juillet 2015, il était condamné par défaut (absent puisqu'un Syrie) à cinq ans d’emprisonnement lors du procès en Belgique d’une importante filière syrienne qui avait vu Abaaoud écoper, lui aussi en son absence, d’une peine de 20 ans. Il as fréquenté la même mosquée qu’Ayoub El-Khazzani, l’auteur de l’attentat manqué du Thalys en août dernier.
Brahim Abdeslam   (auteur/kamikaze des fusillades sur les terrasses)-  31 ans, d'origine Marocaine né en Belgique - En janvier 2015, Brahim Abdeslam tente de se rendre en Syrie et est intercepté par les autorités turques. Renvoyé en Belgique, il y est interrogé puis rapidement relâché, il est à partir de ce moment identifié comme radicalisé.

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

Bilal Hadfi  ( kamikaze au Stade de France )  -  20 ans, d'origine Marocaine,  né en France résidant en Belgique -   Tout comme Ismaïl Omar Mostefai, Bilal Hadfi est allé en Syrie en février  2015, selon une source proche de l’enquête cité par les médias belges. Mais il n’était pas connu des services français. En revanche, selon une source proche de l’enquête, il était dans les fichiers des Belges.
Ammar Ramadan Mansour Mohamad al-Sabaawi  ( kamikaze au Stade de France )  - 20 ans, Irakien  -   D'après Le Parisien, il viendrait de la ville de Mossoul en Irak, il aurait quatre grands frères, dont deux auraient aussi rejoint les rangs d'une organisation jihadiste . Les enquêteurs français  ont précisé que ce kamikaze, a  été enregistré le 3 octobre 2015 sur l’île de Leros en Grèce comme migrant
 ....... al-Sabaawi ! (faux passeport Syrien du nom de Ahmad Al-Mohammad) ( kamikaze au Stade de France )  - Irakien  - surement le frère de l'autre Irakien.  Les enquêteurs français  ont précisé que ce  kamikaze, a également été enregistré le 3 octobre 2015 sur l’île de Leros en Grèce comme migrant

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)


Salah Abdeslam  (chauffeur des terroristes)  - 26 ans (en 2015), d'origine Marocaine, né en Belgique -   Il est le seul membre des terroriste de novembre 2015 a étre encore en vie. Il est arrêté lors d'une opération policière menée à Molenbeek-Saint-Jean le 18 mars 2016, après une cavale de 125 jours.  il est haujourd'huit en détention. En janvier 2015, Brahim Abdeslam avait  tenté de se rendre en Syrie mais est intercepté par les autorités turques. Renvoyé en Belgique, il est alors  interrogé en Belgique, de même que Brahim. Ils sont relâchés bien qu'identifiés comme radicalisés.  
Abou Mohammed al-Adnani - 39 ans,  Syrien -   il est  qualifié  de  « Ministre des attentats de novembre 2015 » par l'EI.  Le 30 août 2016, l'État islamique annonce la mort d'Abou Mohammed al-Adnani, tué dans le gouvernorat d'Alep en « inspectant les opérations militaires ». Peu après l'annonce faîte par l'État islamique, les États-Unis affirment que le véhicule d'al-Adnani a été la cible d'un tir de missile Hellfire mené par un drone MQ-1 Predator près d'al-Bab.

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

 

Notes ; Le 20 janvier 2016 dans le magazine de propagande de l'Etat islamique, Dabiq ,  les neufs terroristes des attentats du 13 novembre 2015 sont  mis en scène dans un montage accompagnée du titre "Juste la terreur" . Salah Abdeslam en est absent. Une vidéo  sera publiée dans les jours qui suivent    

 

 

 

 

2014

 

 

France le 20 décembre  2014
Un homme agresse  plusieurs fonctionnaires de police à l’arme blanche en criant  « Allahou Akbar », avant d’être abattu
Bertrand Bilal Nzohabonayo  - 20 ans, né au Burundi -  Converti à l'islam comme son frére. Deux jours avant de commettre son attentat, il change sa photo Facebook, et la remplace par le drapeau de l’Etat islamique

 

Belgique  le 24 mai 2014
La veille des élections fédérales, régionales et européennes, un homme pénètre dans le musée juif de Bruxelles et abat 4 personnes avec un revolver et un fusil d'assaut
Mehdi Nemmouche  - 32 ans,  d'origine algérienne , né en France -  condamné pour plusieurs délits et soupçonné de s'être radicalisé en prison puis d'avoir rejoint l'État islamique en Irak et au Levant. Il est le premier djihadiste de l’État islamique à avoir commis un attentat en Europe

 

2013

 

France le 15 novembre 2013
Armé d’un fusil à pompe. un homme menace BFMTV , puis 72 heures plus tard , il ouvre le feu au siège du journal du journal Libération
Abdelhakim Dekhar - 50 ans, d'origine algérienne - Il est soupçonné d'avoir des liens avec des islamistes du GIA algérien. l'homme est incarcéré pour tentatives d’assassinats

 


2012

 

Bulgarie le 18 juillet 2012
Un attentat-suicide est commis par un kamikaze  à l’aéroport de Bourgas contre des autobus de touristes israéliens.
Bilan : 6 morts 32 blessés
Non identifié  (Les témoignages font état d'un homme aux cheveux noirs avec un « accent arabe ») - age !! origine !!    - Dans les jours qui suive l'attentat 2 complices du kamikaze arrêtés Meliad Farah, citoyen australien et Hassan El Hajj Hassan, citoyen canadien)
Notes : En février 2013, les autorités bulgares confirment la responsabilité du Hezbollah. Cet attentat, ayant eu lieu sur le territoire européen a été le facteur déterminant ayant conduit l'Union européenne à classer la branche militaire du Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes.

 

France le 11, 15 et 19 mars 2012
Le 11 mars, assassinat d'un militaire à Toulouse, suivie du 15 mars, par l'assassinat de deux autre militaires à Montauban. Le 19 mars,  un tueur a scooter abat à bout portant Jonathan Sandler, 30 ans et ses deux enfants, et une autre fillette devant une école juive à Toulouse.
Bilan : 7 morts 6 blessés

Mohamed Merah   - 23 ans,  d'origine algérienne né en France (double nationalité) -  considéré comme un « petit délinquant »  son casier judiciaire contient en 2012, dix-huit faits de violence  parmi lesquels vols, recels, vols aggravés avec violence, outrages et conduite sans permis, dont quinze quand il était mineur, et un total de condamnations s'élevant à 21 mois de prison. Un rapport de la Direction régionale des Renseignements généraux de Toulouse daté de 2006 mentionne Mohammed Merah et fournit deux photographies de lui, l'une le montrant en tenue religieuse devant le Coran, un couteau de boucher à la main, l'autre en compagnie de Sabri Essid connu pour son activisme salafiste. En conséquence, la section Étrangers et Minorité de la DCRG émet dès octobre 2006, Une fiche « S » (sûreté de l’État), à son nom, le désignant comme « membre de la mouvance islamiste radicale, susceptible de voyager et de fournir une assistance logistique à des militants intégristes ». Une note d'alerte de février 2007 adressée à la Direction départementale de la Sécurité Publique (DDSP) de la Haute-Garonne par les renseignements généraux signalant le démantèlement d’un « réseau djihadiste à Toulouse » précise que « Mohamed Merah a rejoint cette mouvance». En avril-mai 2010, il va en Algérie avec l'intention de rejoindre des islamistes armés. Mais sa tentative échoue.

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

En juin 2010, une mère de famille toulousaine porte plainte contre Mohammed Merah pour avoir fait regarder à son fils de 15 ans « des vidéos d’Al-Qaïda avec des scènes insoutenables ». Juillet 2010. Mohamed Merah tente de s’engager dans la Légion étrangère, mais ne passe pas les tests. Il part en voyage sans attirer l'attention des services secrets extérieurs, au Liban, Syrie (séjour de trois mois), Jordanie, Palestine, Israël, puis au Tadjikistan et en Afghanistan, pour finir en Egypte chez son frère aîné Abdelkader et sa sœur Souad qui étudient l'arabe dans un institut coranique.
Novembre 2010, Merah est contrôlé par la police afghane à Kandahar, en Afghanistan, qui prévient la sécurité de l'Otan et le met dans un avion pour Kaboul, d'où il rentre en France.Août à octobre 2011. Mohamed Merah passe deux mois au Pakistan «pour chercher des frères». Il finit par trouver des talibans qui le mettent en contact avec un groupe affilié à Al-Qaeda. Il s’entraîne au tir dans un camp au Waziristan, promettant de commettre des attentats en France. 14 novembre 2011. De retour du Pakistan, Merah est convoqué pour la première fois par la DCRI. Il explique que son voyage en Afghanistan en 2010 était touristique et son séjour au Pakistan destiné à «chercher une épouse». Les policiers parisiens concluent que la rencontre «n’a pas permis de faire le lien entre Mohamed Merah et un éventuel réseau jihadiste».
Les tueries de Toulouse et Montauban sont revendiquées deux fois par l'organisation Jund al-Kilafah (les Soldats du califat), un bataillon  affilié à Al-Qaïda

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

Le 22 mars à 11h32  Mohammed Merah est abattu par le RAID de Toulouse, 4 policiers sont  blessés.


2011

 

 

Allemagne le 2 mars 2011
Devant l'aéroport de Francfort, un islamiste tire sur un car transportant des soldats américains en criant " Allahu Akbar ".
Billan : 2 morts et 2 blessés sévéres
Arid Uka  - 21 ans, un Kosovar -  Musulmans participants, il fréquentait des salafistes et des sites islamiques
C'est la première attaque terroriste d'un jihadiste salafiste en Allemagne.


Belgique le 13 décembre 2011
Un homme attaque a la grenades et au fusil d'assaut, les abords du marché de Noël de Liège, l'assallant se donne ensuite la mort.
Billan : 6 morts 125 blessés
Nordine Amrani  - 33 ans, d'origine marocaine né en Belgique  -  c'est un délinquant qui a été condamné en 2008 par le tribunal de Liège à 58 mois de prison ferme pour la détention de plusieurs milliers de pièces d'armes et d'une dizaine d'armes complètes, ainsi que pour la culture de 2 800 plants de cannabis dans le cadre d'une association de malfaiteurs

 

 

2005

 

 

Royaume-Uni le 7 juillet 2005
Série de quatre attentats kamikazes dans les transports en commun (métros et un bus) de Londres
Bilan : 56 morts et 700 blessés
Mohammad Sidique Khan   (Kamikaze)  -  30 ans,  d'origine Pakistanaise, né en Angleterre-         
Hasib Hussain  (Kamikaze) - 18 ans, d'origine Pakistanaise, né en Angleterre -

Germaine Maurice Lindsay (Abdullah Shaheed Jamal) - (Kamikaze)   - 19 ans,  Jamaïcains -  converti à l' islam à l'âge de 15 ans

Shehzad Tanweer   (Kamikaze) - 22 ans, Pakistanaise  -
Attentats revendiqués par un groupuscule affilié à Al-Qaïda. Dans une vidéo d'Al-Qaïda , Shehzad Tanweer affirmais avant les attentas que    "Ce à quoi vous avez assisté n'est que le début d'une série d'attaques qui vont continuer, allant en s'empirant." 
 

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

 

Royaume-Uni le 21 juillet 2005
Deux semaines après les attentats  du 7 juillet, Londres compte quatre nouvelles tentatives d'attentats à la bombe qui mettent en arrêt le système de transport public de la ville
Isaac Hamdi dit Osman Hussain  - 27 ans, d'origine éthiopienne - ( il avait tenté de faire exploser une bombe dans la station de métro Shepherd's Bush de Londres)
Mokhtar Saïd Ibrahim dit Mokhtar Mohammed Saïd    - 27 ans, d'origine érythréenne -  (il avait tenté de faire exploser une bombe dans l'autobus numéro 26 de Londres)
Ramzi Mohammed  - 24 ans, d'origine Somalienne -   (il avait tenté de faire exploser une bombe à la station Oval à Londres)
Wahbi Mohammed  (frère de Ramzi Mohammed)  - 23 ans,d'origine Somalienne -    ( il aurait déposé un sac d'explosifs dans un parc de Londres)
Yacine Hassan Omar  - 24 ans, d'origine  Somalienne  -   (il avait tenté de faire exploser une bombe dans la station de métro de Warren Street à Londres)

 


2004

 

 

Espagne le 11 mars 2004
Plusieurs bombes explosent dans des trains de Madrid. Les attentas sont attribués à l'organisation terroriste  islamique d'Al-Qaïda
Bilan -  191 morts et 1 858 blessés
Noms et origines des condamnés des procès qui ont suivis les attentats (15 Marocains, 2 Syriens, 1 Libanais, 1 Algérien et 4 Espagnols) :   
José Emilio Suárez Trashorras, Jamal Zougam et Othman El Gnaoui. Hassan El Haski, Basel Ghalyoun, Fouad El Morabit Anghar, Mouhannad Almallah Dabas, Sael El Harrak, Mohamed Bouharrat, Youssef Belhadj, Mohamed Larbi Ben Sellam, Rachid Aglif, Abdelmajid Bouchar, Hamid Ahmidan, Rafá Zouhier, Abdelilah El Fadoual El Akil, Nasreddine Bousbaa, Mahmoud Sleiman Aoun, Raúl González Peláez, Antonio Iván Reis Palicio et Sergio Álvarez Sánchez.  (Neuf autres suspects n'ont pas comparut au procès . Sept d'entre eux sont morts le 3 avril 2004 lors de l'explosion de leur appartement)

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)
Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

 

1994-1996
Attentats du GIA Algérien sur le sol français

 

Tout commence avec le coup d’État militaire en Algérie en 1992, qui renverse le Front islamique du salut (Fis), vainqueur des élections législatives en 1991. Le Fis se transforme progressivement en groupe terroriste, comme le GIA (Groupe islamique armé), et plusieurs autre groupuscules jihadistes
Les buts du GIA est de renverser le gouvernement algérien, pour le remplacer par un État islamique et de  punir la France pour son soutien aux militaires (de l’État algérien). Au fil des années le  GIA finira par  fusioné avec Al-Qaïda
Actions menées par le GIA contre la France (voir lien Wikipédia
Bilan total  : 16 morts et plus de 200 blessés
Khaled Kelkal  - 24 ans (en 1995),  Algérien -  (poseur de bombes)
Smaïn Aït Ali Belkacem - 27 ans (en 1995), Algérien -  (poseur de bombes)
Boualem Bensaïd - 28 ans (en 1995), Algérien -  (coordinateur et artificier)
Rachid Ramda - 26 ans (en 1995),  Algérien -    (financier)
Autre complices Karim Boussa, Abdelkader Bouhadjar, Abdelkader Mameri, Nasserine Slimani et Safe Bourada
Voir lien Wikipédia

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

 

 

 


1993 création de l'Union européenne  (traité de Maastricht)

 

Avant 1993, seuls sont listé les attentats (islamiste) commis en France

 

 

Année 1986,

attentats en France  du comité de solidarité avec les prisonniers politiques arabes et du Proche-Orient

 

13 attentats a la bombe ont lieux sur le territoire français. Tous ces attentats sont revendiqués par le CSPPA et par un groupe qui s'intitule "Partisans du droit et de la liberté".
Bilan total : 14 morts et plus de 250 blessés
Fouad Ali Saleh, né à Paris en 1958 de parents tunisiens, est un terroriste islamiste de nationalité tunisienne considéré comme l'organisateur du réseau logistique de la mouvance chiite intégriste du Hezbollah en France, responsable de la vague d'attentats commis entre 7 décembre 1985 et le 17 septembre 1986 à Paris

Cette vague d'attentats a un lien direct avec l'Iran et le nucléaire français . Voir Guerre Iran-Irak et attentats contre la France

Voir aussi ce lien

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

 

 

Années 1975-1983

attentats en France du Front populaire de libération de la Palestine

 

Le Front populaire de libération de la Palestine, (abrégé FPLP), est une organisation terroriste palestinienne issue d'un Mouvement nationaliste arabe reconverti dans la politique, qui combine nationalisme arabe et marxisme, fondée en 1967 sous la direction de Georges Habache (un Jordanien) et Ahmed Jibril (un Palestinien de extrême gauche).
La France connaitra entre 1875 et 1983,  14 attentats (bombes, fusillade et tire au lance-roquettes).
Bilan total : 28 morts et plus de 220 blessés
La plupart des terroristes sont palestiniens. Le principale responsable est connu sur le nom de Ilich Ramírez Sánchez, dit Carlos un vénézuélien. Condamné par la justice française à la réclusion criminelle à perpétuité pour assassinats. Il est actuellement incarcéré à la maison centrale de Poissy dans les Yvelines.
Carlos se convertira a l'islam en 2001 dans sa prison.

 Voir la page de Wikipédia  "Chronologie du terrorisme palestinien"

 

Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)Liste avec noms et origines des terroristes islamiques ayant commis des attentats en Europe (2)

Commenter cet article