Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 24 septembre

 

 

Législatives en Allemagne : Merkel en tête mais affaiblie, l’extrême droite entre au Parlement
 

 
Au pouvoir depuis 2005, la chancelière se dirige vers un quatrième mandat, mais son parti ne pourra gouverner seul ; la constitution d’une coalition s’annonce complexe.
 
 

 

 

 

Que va devenir l'accord nucléaire iranien après le test de missile de Téhéran?

 

La France s’est dite « extrêmement préoccupée » et Israël a dénoncé une « provocation » de Téhéran. L’avenir de l’accord sur le nucléaire iranien semblait de plus en plus incertain samedi, le président américain Donald Trump l’ayant jugé remis en cause par un nouveau test de missile de Téhéran.

« L’Iran vient de tester un missile balistique capable d’atteindre Israël. Ils travaillent aussi avec la Corée du nord. Nous n’avons pas vraiment un accord ! », a tweeté le président américain samedi.

Téhéran avait annoncé plus tôt samedi avoir testé « avec succès » un nouveau missile d’une portée de 2.000 kilomètres. Cette capacité permet en théorie d’atteindre Israël, l’ennemi juré de l’Iran, et les bases américaines dans la région.

Climat tendu entre l’Iran et les Etats-Unis

Cette annonce intervient dans un climat très tendu entre l’Iran et les Etats-Unis, le président Donald Trump menaçant de sortir son pays de l’accord sur le nucléaire que Washington a signé en 2015 avec Téhéran conjointement avec l’Allemagne, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et la Russie.

L’accord nucléaire n’interdit pas les activités balistiques de l’Iran mais la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui l’a entériné, demande à l’Iran de ne pas mener d’activités pour développer des missiles conçus pour porter des têtes nucléaires.

Les responsables iraniens affirment que leur pays n’a pas de programme pour fabriquer des armes nucléaires. « Le missile Khoramshahr, d’une portée de 2.000 km, peut transporter plusieurs têtes conventionnelles pour frapper plusieurs cibles à la fois », a dit le général Amir Ali Hadjizadeh, commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la révolution, cité vendredi par Irna.

La France « extrêmement préoccupée »

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a dénoncé samedi une « provocation » et « l’ambition de l’Iran à devenir une puissance mondiale pour menacer les pays du Moyen-Orient et les Etats démocratiques dans le monde ».

Lire la suite

 

 

En fait, le séisme en Corée était naturel

 

Les deux secousses de faible ampleur enregistrées samedi en Corée du Nord sont sans doute d'origine naturelle, croit savoir l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO).

Des analyses sont toujours en cours, a dit sur Twitter la CTBTO qui ajoute qu'il est peu probable que les secousses puissent être imputées à une activité humaine.

 

S'exprimant sous le sceau de l'anonymat, un responsable sud-coréen a indiqué que Séoul penchait également pour la thèse du phénomène naturel.

"Une des meilleures méthodes consiste à examiner les ondes sismiques ou les ondes acoustiques sismiques. Les deuxièmes sont perçues en cas de séisme imputable à une activité humaine", a-t-il dit. "Or, dans ce cas, nous n'en avons détecté aucune. Nous considérons donc qu'il s'agit d'un séisme naturel."

La Chine a ensuite elle aussi dit estimer que les secousses n'étaient pas imputables à une explosion, contrairement à ce que le centre chinois de veille sismique avait laissé entendre plus tôt.

Lire la suite

 

 

 

 

Des bombardiers américains volent près des côtes nord-coréennes

 

Infos vidéo du 23 au soir

 

Lavrov explique pourquoi Washington ne frappera pas Pyongyang

 

 
Lavrov explique pourquoi Washington ne frappera pas Pyongyang

Les États-Unis n’oseront pas frapper la Corée du Nord parce qu’ils savent que Pyongyang possède la bombe nucléaire, a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Alors que l'échange de menaces entre Donald Trump et Kim Jong-un prend une tournure de plus en plus violente, faisant craindre un éventuel conflit nucléaire, le ministre russe des Affaires étrangères affirme que Washington ne frappera pas Pyongyang.

«Les Américains ne frapperont pas la Corée du Nord, car ils ne doutent pas mais savent qu'elle possède la bombe nucléaire», a déclaré Sergueï Lavrov dans un entretien accordé à la chaîne russe NTV.

Pour sa part, il estime que la situation ne ressemble pas, même de loin, à celle de l'Irak.

«Les Américains ont frappé l'Irak uniquement parce qu'ils avaient une information à 100% fiable indiquant qu'il ne restait plus là-bas aucune arme de destruction massive», a-t-il poursuivi.

Néanmoins, si Washington ne prend pas en considération cette analyse, la situation pourrait, d'après le chef de la diplomatie russe, «prendre un tour imprévisible».

«Si ce scénario se produit, des dizaines, voire des centaines de gens innocents vont en souffrir en Corée du Sud et même en Corée du Nord, au Japon, en Russie et en Chine, qui se trouvent à proximité», a-t-il indiqué, avant de conclure que ce torrent de menaces réciproques entre Washington et Pyongyang ne pourra être stoppé que «par la douceur, la remontrance et la persuasion».

Lire la suite

 

 

 

Damas ne tolérera aucune atteinte à l'intégrité du pays

 

Le gouvernement syrien empêchera toute atteinte à l'intégrité du pays, a déclaré le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem dans le cadre de l'Assemblée générale de l'Onu à New York.

"La Syrie est determinée à respecter l'accord sur les zones de désescalade mais se réserve le droit de prendre des mesures en réponse à des violations de toute autre partie. Ces zones sont d'une nature temporaire et ne peuvent pas être instrumentalisées pour saper l'intégrité territoriale du pays", a indiqué M.Mouallem. 

Selon lui, les autorités de Damas envisagent d'intensifier les efforts afin de promouvoir la réconciliation nationale et de stabliser la situation sur le terrain.

Lire la suite

 

 

 

Moscou publie des photos de véhicules blindés US dans les zones de Daech en Syrie

 
Moscou publie des photos de véhicules blindés US dans les zones de Daech en Syrie

Le ministère russe de la Défense a publié des photos prises à Deir ez-Zor dans des zones de déploiement des terroristes de Daech, où du matériel des forces spéciales américaines pourrait être visible.

Le ministère russe de la Défense a publié une série de photos des zones de déploiement des extrémistes du groupe terroriste Daech  au nord de la ville syrienne de Deir ez-Zor.

«À l'aide de photographies aériennes prises pendant la période du 8 au 12 septembre 2017 dans les zones de déploiement des unités armées de Daech, on a pu détecter un grand nombre de véhicules blindés américains de type Hummer, qui équipent les forces spéciales des États-Unis», a écrit le ministère sur sa page Facebook.

Les photographies montrent clairement que les unités spécialisées américaines se trouvent dans des bases d’opérations équipées précédemment par des combattants de Daech, d'après le ministère.

Lire la suite

 

 

Plusieurs civils blessés dans l’attaque d’un convoi de l’OTAN à Kaboul en Aghanistan

 

Une attaque a pris pour cible convoi danois de l'OTAN à Kaboul, blessant plusieurs civils. Si l'attaque n'a pas été revendiquée, les taliban avaient promis un "cimetière" aux Etats-Unis après l'envoi de nouveaux effectifs américains en Afghanistan.

 

 

Danemark : le Premier ministre admet l’existence de « sociétés parallèles » musulmanes dans son pays

 

Le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen a averti que son pays pourrait voir une montée des «sociétés parallèles» musulmanes et de « no-go zones » et il a promis de prendre des mesures contre ce phénomène.

Le Premier ministre danois a déclaré que le problème était devenu tellement répandu au Danemark qu’il envisageait l’intervention de l’Etat dans certains domaines. C’est inhabituel pour le Danemark, qui voit rarement le gouvernement interférer dans le fonctionnement des écoles ou définir des règles spécifiques pour le logement.

« Il s’agit d’être réaliste sur la situation », a déclaré Rasmussen, et il existe des zones qui sont régies par des règles différentes, où les gangs ont le contrôle et la police ne peut pas travailler. Je ne peux pas m’asseoir dessus et rester passif ».

« Nous avons essayé plusieurs approches, mais nous ne pouvions tout simplement pas résoudre le problème », a déclaré Rasmussen et a appelé le parlement danois à «nous engager de manière différente et plus robuste».

(…)

Jyllands-Posten (en danois) / Source (en anglais)

 

 

 

Procès du frère de Mohamed Merah: La justice refuse de filmer

 

Il est jugé pour complicité d’assassinats terroristes. Abdelkader Merah, le frère du terroriste toulousain qui a tué sept personnes en mars 2012, doit être jugé par la cour d’appel de Paris du 2 octobre au 3 novembre. Mais la justice a décidé de ne pas filmer le procès, comme l’avait demandé l’une des familles de victimes, pour la « portée historique » que ce procès représente.
D’après une source judiciaire, « au-delà du caractère atroce ou du retentissement de l’affaire », l’intérêt historique est jugé « faible » pour ce procès qui « aura à juger notamment un complice présumé », Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter abattu par la police.

(…) 20minutes.fr

 

 

Lille (59) : les Restos du Cœur ne peuvent plus nourrir tous les migrants

 

Les migrants sont de plus en plus nombreux à la friche Saint-Sauveur de Lille. Au point que les associations sont débordées, pendant que l’hygiène du camp empire et que la nourriture se raréfie.

« Notre vie est misérable. On dort mal, on mange mal. » Comme Mohammed, les migrants de la Gare Saint-Sauveur appellent à l’aide. Manque de nourriture, d’hygiène…

Certains des occupants du camp sont mineurs, comme Adama qui désespère : « On ne fait rien ici. On devrait aller à l’école ! ».

France TV Info

 

 

Sondage : pour 70% des Français, « l’immigration » est un terme qui évoque quelque chose de négatif

 

 

Pour 6 Français sur 10, l’euro et l’Union européenne sont des termes qui évoquent quelque chose de positif.

L’immigration est un terme qui évoque quelque chose de positif pour seulement 2 Français sur 10.

Kantar

 

 

 

 

 

 

____________________

Le 23 septembre

 

 

Séisme en Corée du Nord: La Chine évoque un phénomène dû à une «explosion», la Corée du Sud une «secousse naturelle»

 

Un séisme de magnitude 3,4, a été enregistré samedi en Corée du Nord, selon le Service sismique chinois CENC. Ce séisme serait possiblement dû à une « explosion », a souligné le CENC. L’Agence météorologique de Corée du Sud (KMA) a de son côté signalé avoir enregistré une secousse de magnitude similaire, mais elle a jugé qu’il s’agissait d’un « tremblement de terre naturel ».

L’épicentre du phénomène est pratiquement le même que celui de la secousse signalée le 3 septembre et qui avait été provoquée par un essai nucléaire nord-coréen, a précisé dans la foulée l’agence officielle chinoise Xinhua. Reste donc à savoir si ce nouveau tremblement de terre a, lui aussi, été provoqué par un énième tir de missile nucléaire.

Lire la suite

 

 

 

 

Séisme en Corée du Nord : nouvel essai de missile de Pyongyang ?

 

Un séisme de magnitude 3,4, possiblement dû à une "explosion", a été enregistré samedi en Corée du Nord, a annoncé le Service sismique chinois CENC. L'Agence météorologique de Corée du Sud (KMA) a dit avoir enregistré une secousse de magnitude similaire, mais elle a jugé qu'il s'agissait d'un "tremblement de terre naturel".

Ce séisme survient au moment où la communauté internationale redoute un nouvel essai nucléaire nord-coréen.

Possible essai nucléaire

L'épicentre de ce séisme est pratiquement le même que celui de la secousse signalée le 3 septembre et qui avait été provoquée par un essai nucléaire nord-coréen, selon l'agence officielle chinoise Xinhua.

Source

 

 

 

Les conseillers de Trump l'ont averti de ne pas attaquer personnellement Kim Jong-un

 

 

«Homme-fusée» en «mission kamikaze», «anéantir la Corée du Nord», pouvait-on entendre dans le discours que le Président américain a lancé de la tribune de l’Onu au sujet de Kim Jong-un. Néanmoins, selon les médias, les conseilleurs de Donald Trump lui auraient déconseillé de tenir pareil langage à l’encontre du dirigeant nord-coréen.

Lire l’article

 

Les USA menacent d'abattre un missile nord-coréen, s'il passe près de Guam

 

Info du 22 septembre

La Corée du Nord a plusieurs fois menacé de tirer un missile en direction de l’île de Guam, qui abrite deux bases militaires US. Les missiles tirés par Pyongyang à titre d’essai survolent déjà le Japon et de la Corée du Sud. Washington est prêt à abattre ces missiles, s’ils atteignent Guam.

Les États-Unis abattront un missile nord-coréen, s'il passe près de l'île Guam, dans le Pacifique, a déclaré vendredi Susan Thornton, secrétaire adjointe du département d'État américain chargée de l'Asie-Pacifique.

«Si un missile visait Guam où survolait cette île, nous l'abattrions», a indiqué Mme Thornton devant les journalistes étrangers lors d'un point presse.

Elle a rappelé que le secrétaire américain à la Défense James Mattis avait déjà évoqué cette possibilité.

Les journalistes ont demandé à Mme Thornton pourquoi Washington ne ripostait pas militairement aux tirs de missiles nord-coréens qui violent l'espace aérien du Japon et de la Corée du Sud, pays alliés des États-Unis.

La base US sur l'île de Guam

Selon la responsable, les militaires sont actuellement en mesure de prévoir où le missile peut tomber et le Japon dispose d'un système d'alerte pour protéger les civils.

«La décision de faire ou non usage de la force dépend de la situation», a-t-elle précisé.

Lire la suite

 

 

 

La télévision d’Etat iranienne diffuse un nouvel essai de missile balistique

 

 

 

Daech contrôle encore 80% des gisements pétroliers à Deir ez-Zor

 

Les terroristes ont délibérément détruit la plupart de l’infrastructure des grands champs de gaz dans la région de Deir ez-Zor, tandis que près de 80% des gisements de pétrole sont encore contrôlés par Daech, a déclaré à Sputnik une source sur les lieux.

Lire l'article

 

 

Plus de 30 membres présumés de Daech arrêtés en Turquie

 

Une trentaine de djihadistes présumés ont été arrêtés dans le cadre d'un vaste coup de filet antiterroriste réalisé à Istanbul, rapporte le Milliyet.

Les forces de sécurité turques ont interpellé 31 ressortissants étrangers soupçonnés de participation au groupe djihadiste Daech, écrit samedi le journal Milliyet.

L'opération antiterroriste a été menée à Istanbul, indique le journal qui ne précise pas la nationalité des personnes arrêtées.

Dans le même temps, cinq autres personnes ayant combattu en Syrie et en Irak aux côtés des djihadistes ont été arrêtées.

Lire la suite

 

 

Trump pourrait durcir son décret anti-immigration et y ajouter plusieurs pays

 

Etats-Unis : un nouveau décret migratoire en préparation

Voir aussi : La Cour Suprême des Etats-Unis donne raison à Trump en maintenant l’interdiction d’entrée des réfugiés (12/09/17)

Le futur décret présidentiel mettra en place une «gamme» de mesures allant de contrôles plus poussés à une interdiction pure et simple d’entrée sur le territoire.

Après qu’il a été maintes fois suspendu, puis restauré, le décret migratoire de Donald Trump pourrait être élargi. Le président américain pourrait ajouter de nouveaux pays à la liste de ceux déjà frappés de restrictions d’entrée aux Etats-Unis par son décret très controversé, qui expire dimanche.

Vendredi 22 septembre, des responsables de la Maison Blanche et du département de la sécurité intérieure ont fait savoir qu’ils ont identifié un certain nombre de pays qui ne peuvent pas ou ne veulent pas se soumettre aux contrôles de sécurité exigés par les Etats-Unis pour l’entrée sur leur territoire.

Le président américain avait soutenu, début 2017, avoir besoin d’une période de 90 jours d’interdiction d’arrivée des ressortissants de six pays musulmans (Syrie, Libye, Iran, Soudan, Somalie et Yémen), ainsi que de 120 jours d’interdiction des réfugiés du monde entier, afin de mettre en place de nouveaux filtres d’admission. Sans citer les pays concernés, ni leur nombre, ces responsables ont rapporté qu’un nouveau décret présidentiel mettra en place une «gamme» de mesures allant de contrôles plus poussés – comme demander l’accès aux téléphones portables et aux comptes sur les réseaux sociaux –, à une interdiction pure et simple.

(…)

Le Monde

 

 

Trump voudrait que les patrons de NFL virent les «fils de pute» de footballeurs qui refusent d’honorer le drapeau

 

Donald Trump a déclaré hier lors d’un meeting de soutien au candidat républicain Luther Strange : «Vous, moi, et tous dans ce meeting, sommes unis par les mêmes grandes valeurs américaines. Nous sommes fiers de notre pays. Nous respectons notre drapeau ! N’aimeriez-vous pas que les patrons de NFL disent à ceux qui manquent de respect au drapeau : “Sortez ce fils de pute du terrain ! Il est viré ! Il est viré !” ?». Puis le public scande «USA».
– Fox News, 23 septembre 2017, 19h44

Voir aussi : Trump répète que l’Accord de Paris est destructeur d’emplois lors d’un meeting de soutien à un sénateur

«Vous, moi, et tous dans ce meeting, sommes unis par les mêmes grandes valeurs américaines. Nous sommes fiers de notre pays. Nous respectons notre drapeau ! N’aimeriez-vous pas que les patrons de NFL disent à ceux qui manquent de respect au drapeau : “Sortez ce fils de pute du terrain ! Il est viré ! Il est viré !” ? (Le public scande “USA”). Vous savez … Un certain patron de club va le faire. Il va dire : “Ce mec qui manque de respect au drapeau est viré !”. Et ce patron – On ne le sait pas mais beaucoup sont mes amis – Elles seraient les personnes les plus populaires pendant une semaine. Elles seraient alors les personnes les plus populaires du pays car c’est un manque de respect total à notre héritage. C’est un manque de respect total à tout ce que nous défendons, d’accord ? Tout ce que nous défendons. Je sais qu’il y a la liberté, la liberté de choix, beaucoup d’autres liberté, mais sachez que ça reste totalement irrespectueux.»

 

 

« On va se faire exploser ! » : un djihadiste incarcéré voulait faire un attentat « dans une église » en Suisse

 

«On va se faire exploser à Lausanne et dans une église de Genève, on se revoit au Paradis, prends soin de ma femme, donne-moi la loi à dire pour prêter allégeance au Califat de Daesh».

Ces mots, retrouvés dans le téléphone portable d’un homme de 28 ans fiché S résidant sur Annemasse (F), laisse penser qu’un double attentat en Suisse romande était à l’étude, révèle vendredi Le Temps.

Connu des services de police, l’homme a été interpellé le dimanche 13 août lors d’une cérémonie de baptême à la sortie d’une église en France voisine après avoir hurlé «croyez en Dieu car vous êtes en danger» et crié à plusieurs reprises «Allah Akbar». La veille, il s’était marié en quatrième vitesse dans l’appartement d’Aïmen, «un frère», avec une mère de deux enfants, également arrêtée par les douaniers français tout près de Genève, à la douane de Thonex-Vallard, ce fameux dimanche.

(…) 24heures.ch

 

 

Lunel (34) : comment la ville est devenue « djihad city »

 

Où en est Lunel aujourd’hui, trois ans après qu’une vingtaine de jeunes de cette petite ville de l’Hérault ont rejoint l’Etat islamique en Irak et en Syrie ? Dans « Le chaudron français », récit fouillé et intime d’une « faillite de l’État », les journalistes Jean-Michel Décugis et Marc Leplongeon font le point. Entretien.

 

Pourquoi Lunel est devenu Lunel, la ville française qui a fourni le plus gros contingent de jeunes partis rejoindre les rangs de l’Etat islamique en Irak et en Syrie ? Près de quatre ans après les premiers départs en novembre 2013, beaucoup se posent encore la question. Parmi eux, le journaliste du Parisien, Jean-Michel Décugis, un enfant du pays qui « aime sa ville », cette petite commune de 25.000 habitants située dans l’Hérault, non loin des circuits idylliques de la Camargue, transformée au fil des ans en « djihad city ». Sur place, certains accusent le journaliste de revenir « mettre le feu », de dire, raconter une nouvelle fois cette histoire française de gamins français devenus terroristes pour de vrai.

« Si on n’explique pas, on ne comprendra pas comment on est arrivé à cette radicalisation », confie quant à lui Jean-Michel Décugis. Pour comprendre, il a fouillé avec le journaliste du Point, Marc Leplongeon, dans ses souvenirs et les nombreuses pièces du dossier d’instruction. Un travail de mémoire et de recherche qui a abouti à un livre, Le chaudron français, récit fouillé et intime d’une « faillite » d’état.

Marianne

 

 

 

Nice : 3 jeunes se filment agressant une aveugle et son chien avec leur rottweiler

 

Au jardin Joseph-Kessel, derrière la gare de Nice, trois jeunes ont lâché leur rottweiller sur Ice-Tea et son maître Stéphane avant de prendre la fuite. Le pire a été évité, mais le traumatisme reste.

Pour Ice-Tea l’heure de la promenade nocturne a tourné au cauchemar. Récemment, un soir aux alentours de 22h15, un rottweiller incontrôlable s’est jeté sur elle et son maître aux abords du jardin Joseph-Kessel, derrière la gare.

Une scène pas tout à fait ordinaire puisque, dans cette attaque, les trois jeunes supposés propriétaires du rottweiller ont filmé la scène.

Les deux filles, et le garçon qui les accompagnait, riaient. Insultaient. Menaçaient de tuer Stéphane qui essayait de sauver le chien guide de sa…

Nice Matin

 

 

Bébé jeté dans la Garonne: Le père condamné à 20 ans de prison

 

Ablamvi Anani, togolais de 33 ans, jugé depuis mercredi par la cour d'assises de la Gironde pour avoir jeté son bébé de quatre mois et demi dans la Garonne à Bordeaux en novembre 2014, a été condamné vendredi à 20 ans de réclusion criminelle.

Interdit de séjour sur le sol français

La peine est assortie d'une interdiction définitive du territoire national. « Elle n'est pas démesurée. La Cour en allant en deçà des réquisitions, a tenu compte de la personnalité particulière de l'accusé », a déclaré son avocat, Me Christian Dubarry, qui ne fera « sans doute pas appel ».

Une peine de 25 ans avait été requise  à l'encontre de ce père de famille. L'avocat général, Eric Seguin, avait également réclamé une « interdiction définitive du territoire » français à l'encontre de cet homme jugé depuis mercredi à Bordeaux pour « meurtre par ascendant sur un mineur de moins de quinze ans ».

Lire la suite

 

Clichy (92) : nouvelle prière de rue devant la mairie

 

La municipalité de Clichy a fait poser au dessus du boulevard Jean Jaurès une banderole marquée de l’inscription « Stop aux prières de rue illégales – Pour le respect de tous, pour l’État de droit, pour la tranquillité de chacun« .

 

 

Pape François : les migrations, une chance pour l’Europe et pour l’Eglise

 

Le Pape François a reçu ce matin, vendredi 22 septembre 2017, les responsables des services des différentes conférences épiscopales en charge du dossier des migrations, à l’occasion d’une rencontre organisée par le CCEE, le Conseil des conférences épiscopales européennes. L’occasion pour le Pape de manifester une nouvelle fois son attention à la situation des migrants, et d’exprimer sa préoccupation face aux nombreuses voix qui s’élèvent, y compris dans le milieu catholique, pour fermer les frontières.

Pour le Pape, ce prétendu «devoir moral de conserver l’identité culturelle et religieuse originelle» est contradictoire avec le principe même du catholicisme.

Le Pape a abordé frontalement ce malaise : «Je ne vous cache pas ma préoccupation face aux signes d’intolérance, de discrimination et de xénophobie qui se rencontrent dans différentes régions de l’Europe», dus à «la défiance et la peur envers l’autre le différent, l’étranger». François a dit sa tristesse de voir que les «communautés catholiques en Europe ne sont pas exemptes de ces réactions de défense et de rejet».

«L’Église s’est diffusée sur tous les continents grâce à la ‘migration’ de missionnaires qui étaient convaincus de l’universalité du message de salut de Jésus-Christ, destiné aux hommes et aux femmes de toute culture. Dans l’histoire de l’Église, des tentations d’exclusivité et de retranchement culturel n’ont pas manqué, a toutefois reconnu le Pape, mais l’Esprit Saint nous a toujours aidé à les surmonter, en garantissant une ouverture constante vers l’autre, considérée comme une possibilité concrète de croissance et d’enrichissement.»

François est revenu sur le malaise de nombreux catholiques face à cette arrivée massive de migrants et réfugiés, un malaise lié à la crise économique, à la portée et à la composition des flux migratoires, à l’impréparation des société d’accueil, ou encore à «des politiques nationales et communautaires souvent inadéquates». […]

Mais malgré ce constat, François persiste à considérer ces mouvements migratoires comme une chance pour l’Église. Dans une perspective ecclésiologique, «l’arrivée de tant de frères et sœurs dans la foi offre aux Églises en Europe une opportunité de plus pour réaliser pleinement sa propre catholicité». Le Pape se réjouit du dynamisme apporté à certaines paroisses du Vieux continent par des migrants catholiques qui y apportent «leurs dévotions et leur enthousiasme liturgique et apostolique». […]

radiovaticana

 

Notes :  La charité a ses limites contrairement a la stupidité

Ce Pape est un danger pour la communauté chrétienne d’Europe

C'est un aveugle qui guide sont troupeau vers un abattoir certain

 

 

 

Grand remplacement : « Les Européens seront progressivement minoritaires en Europe, c’est incontestable »

 

Au vu de sa superficie, la France devrait compter deux fois plus d’habitants qu’elle n’en possède aujourd’hui. Ce retard démographique, comparé à ses voisins européens, doit être rattrapé si l’Hexagone veut contribuer à limiter le déclin de la population européenne.

(…) La France a pourtant un rôle à jouer dans une Europe en déclin démographique, et qui ne parviendra à maintenir son niveau actuel de population que grâce aux apports migratoires. En dehors de la France, l’UE, à elle seule, a de nouveau affiché un solde naturel négatif en 2016, de 215.000 personnes.

L’Allemagne (qui a connu une croissance démographique deux fois supérieure à celle de la France) et l’Italie perdent chaque année autour de 150.000 «autochtones», chacune, soit davantage que le nombre total des victimes de la bombe d’Hiroshima.

Avec une importante et grandissante immigration, en réponse à un ICF constamment inférieur à 1,55 enfant par femme dans l’Union européenne (UE), hors France, il y aura donc toujours autant d’habitants en Europe, mais les Européens y seront progressivement minoritaires. Et ce qui est mathématique est incontestable.

(…)

Les Echos

 

 

Balkans : les passeurs de migrants font la loi

 

Dans les régions montagneuses du nord de la Macédoine, traversées par « la route des Balkans », il est fréquent de croiser des réfugiés qui font cap vers la Serbie ou qui reviennent vers les camps de Grèce ou de Turquie après avoir échoué. Après à peine une heure aux côtés d’une équipe de la Croix-Rouge, le journaliste Oliver Spasovski a rencontré deux adolescents afghans. Ils ont été escroqués par des passeurs, qui leur ont promis un accès en Hongrie.

 

 

Commenter cet article