Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 20 septembre

 

Pyongyang concevrait un sous-marin capable de transporter des ogives nucléaires

 

La Corée du Nord élabore un sous-marin nucléaire «secret et furtif», informent des médias nippons, précisant que le submersible en question pourra transporter des ogives nucléaires.

La Corée du Nord développe un sous-marin nucléaire «secret» qui sera en mesure de mener des attaques nucléaires inattendues, rapportent des médias nippons, se référant à leurs propres sources.

Comme le précise la presse, à l’heure actuelle, la Corée du Nordi dispose d’un parc de 60 sous-marins diesel qui sont beaucoup moins furtifs que les nucléaires.

Or, c’est justement pour rattraper cette brèche en matière de furtivité que la Corée du Nord a lancé la conception d’un nouveau sous-marin qui est en outre capable de transporter des ogives nucléaires.

Lire la suite

 

 

 

La Corée du Nord et les USA impliqués dans des «discussions non-officielles»

 

Les États-Unis sont impliqués dans des discussions non-officielles avec des représentants de la Corée du Nord à défaut de contacts directs établis entre les deux États, a déclaré Thomas Pickering, ambassadeur américain en Russie entre 1993 et 1996, dans une interview accordée à RIA Novosti.

Dans un entretien accordé à RIA Novosti, Thomas Pickering, ex sous-secrétaire d'État américain et ambassadeur américain en Russie entre 1993 et 1996, a fait savoir qu'il était «évident» que les parties nord-coréenne et américaine étaient impliquées dans les discussions «informelles», dont les Nord-coréens parlent.

«On ne peut que souhaiter qu'elles [les discussions, ndlr] soient utiles. Mais elles ne nous ont pas menés à une avancée diplomatique immédiate», a déclaré Thomas Pickering.

Le diplomate américain a souligné l'importance de la mise en place de contacts diplomatiques et non-officiels:

«Parfois, les contacts informels sont utiles pour les parties en tant que moyen d'échange d'idées et d'ouverture de portes vers de nouvelles voies de réflexion autour d'une problématique.»

Lire la suite

 

Moscou: la coalition US pourrait «au moins ne pas empêcher» la lutte de Damas contre Daech

 

Pour mettre fin à Daech en Syrie aussi vite que possible, le ministère russe de la Défense propose à la coalition internationale dirigée par les États-Unis de ne pas faire obstacle aux forces armées syriennes qui mènent la véritable lutte contre les terroristes.

Les troupes de l'armée syrienne

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a appelé la coalition dirigée par les États-Unis à ne pas entraver les opérations des forces gouvernementales syriennes contre les terroristes de Daech.

«Plus la fin de Daech en Syrie approche, plus cela devient évident de voir qui lutte vraiment contre Daech et qui imite cette lutte depuis trois ans. Par conséquent, si la coalition internationale dirigée par les États-Unis ne veut pas lutter contre le terrorisme en Syrie, elle peut au moins ne pas empêcher ceux qui le font de façon continue et efficace», a-t-il souligné.

Lire la suite

 

Lire aussi : Lavrov rappelle à Tillerson que personne n’a invité les États-Unis en Syrie

 

 

Syrie: les États-Unis prêts à se retirer de leur base militaire d'Al-Tanf?

 

Interrogé au sujet d'un possible retrait des États-Unis de la base militaire d'Al-Tanf, en Syrie, une source diplomatique et militaire familière de la situation a répondu à Sputnik: «On dit que oui, mais nous ne savons pas dans combien de temps».

Al-Tanf héberge une base de la coalition internationale où les militaires américains forment et équipent les détachements de l'opposition syrienne armée pour la lutte contre Daech. En mai et en juin, la coalition avait opéré des frappes sur les troupes gouvernementales syriennes qui s'étaient rapprochées des détachements de l'opposition près d'Al-Tanf. Toutefois, les heurts entre l'opposition soutenue par les États-Unis et les forces gouvernementales avaient par la suite cessé dans cette région.

Lire la suite

 

 

«Des armes US aux terroristes, mais pas à mes gardes du corps»: Erdogan répond aux USA

 
Tayyip Erdogan

Le Président turc a violemment critiqué Washington pour le refus de vendre des armes à son service de protection, accusant les États-Unis de livrer de l’armement aux «terroristes».

En déplacement aux États-Unis pour participer à la 72ème Assemblée générale de l'Onu, Recep Tayyip Erdogan a critiqué les autorités américaines pour avoir gelé les ventes d'armes à ses gardes du corps.

«Alors que nous ne sommes pas en mesure d'acheter ces armes aux États-Unis, pourquoi les terroristes en Syrie les obtiennent-ils gratuitement? C'est la question que nous posons à nos amis aux États-Unis. Et lorsque nous ne recevons pas de réponse, en tant que partenaires stratégiques des États-Unis, nous sommes déçus», a indiqué le Président turc, cité par la chaîne NTV.

La décision de suspendre les ventes d'armes aux services de protection du Président turc intervient suite à une bagarre entre des gardes du corps de ce dernier et des manifestants à Washington, a plus tôt affirmé l'agence Associated Press se référant à ses sources au Congrès américain.

Lire la suite

 

 

Bangladesh : 20.000 islamistes manifestent en soutien aux musulmans Rohingyas

 

Environ 20.000 islamistes ont manifesté lundi dans la capitale du Bangladesh pour protester contre les violences envers la minorité musulmane rohingya en Birmanie, à l’origine d’une grave crise humanitaire.

Environ 20.000 islamistes ont manifesté lundi dans la capitale du Bangladesh pour protester contre les violences envers la minorité musulmane rohingya en Birmanie, à l’origine d’une grave crise humanitaire.

Une foule de manifestants vêtus de tuniques blanches et chantant « Allah Akbar » s’est rassemblée lundi matin près de la grande mosquée de Dacca. Elle prévoyait de marcher sur l’ambassade birmane pour l' »assiéger ».

Mais la police, déployée en nombre dans les rues par crainte de débordements, a bloqué le cortège dans le centre de Dacca. Seule une délégation de dix personnes a été autorisée à se rendre à la représentation diplomatique pour y déposer une pétition.

Le Point

 

Espagne : arrestation d’un jihadiste pakistanais

 

Ce mardi, un Pakistanais âgé de 25 ans a été arrêté en Espagne pour ses relations présumées avec le terrorisme jihadiste.

 

 

Meurtre de Sarah Halimi aux cris de « Allah Akbar » : le parquet demande que le caractère antisémite soit retenu

 

Dans la nuit du 3 au 4 avril, Kobili Traoré s’était introduit dans l’appartement de sa voisine et aux cris d' »Allah Akbar », l’avait rouée de coups et défenestrée

Mercredi, le parquet de Paris a demandé à la juge chargée de l’enquête sur le meurtre de Sarah Halimi, une juive défenestrée en avril à Paris, que le caractère antisémite soit retenu dans cette affaire qui a provoqué une vive émotion, a-t-il indiqué. Le parquet a fait cette demande au vu de « l’expertise psychiatrique » rendue début septembre et « des premiers éléments de la commission rogatoire remis par les enquêteurs » la semaine dernière, a-t-il souligné. (…)

Interné depuis le drame, Kobili Traoré a été mis en examen le 10 juillet pour meurtre, mais la juge d’instruction n’avait pas retenu la circonstance aggravante de l’antisémitisme, suscitant de vives réactions des parties civiles.

Le Point

 

Égypte : avoir des relations sexuelles avec sa femme défunte est « halal », selon un théologien musulman

 

Une fatwa d’un docteur en théologie d’Al-Azhar suscite une polémique en Égypte.

Le docteur en question s’appelle Sabri Abderraouf. Invité dans une émission religieuse égyptienne, il a répondu à une question sur la possibilité ou non pour un mari d’avoir « une relation sexuelle » avec sa femme qui vient de mourir. Sabri Abderraouf, tout en s’offusquant contre cette pratique « hors norme », il a avancé que le mari ne peut pas être puni pour adultère et que « cette relation sexuelle » est « halal » (permise par la charia).

Huff Post

 

 

Au Pakistan, le phénomène de radicalisation dans les universités prend de l''ampleur

 

 

 

 

 

____________________

Le 19 septembre

 

À l'ONU, Trump menace de «détruire totalement la Corée du Nord»

 

Corée du Nord

Le président américain Donald Trump s'en est fermement pris ce mardi devant l'ONU à la Corée du Nord, un "régime vicieux", menaçant de "détruire totalement" ce pays en cas d'attaque de Pyongyang. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est embarqué dans "une mission-suicide", a lancé le président américain lors de son premier discours devant l'Assemblée générale des Nations unies, le qualifiant à nouveau d'"homme-fusée".

L'Iran

A l'ONU, le président américain a qualifié l'accord nucléaire avec l'Iran de "honte". Donald Trump est en pleine crise avec l’Iran depuis que les Etats-Unis ont imposé une série de sanctions juridiques et financières contre ce pays, en dépit de l’accord nucléaire de juillet 2015. 

Il a également accusé l'Iran d’être un régime meurtrier avec un comportement déstabilisateur. "Nous ne pouvons pas respecter un accord qui autorise, au final, le développement d'un programme nucléaire", a-t-il ajouté. Le président américain doit le 15 octobre dire au Congrès s'il estime que Téhéran respecte ses engagements, comme l'estime l'AIEA, l'agence internationale de l'Energie atomique.

Lire la suite

 

Voir  aussi : Trump à l'ONU : «Le socialisme sème angoisse, dévastation et échec»

 

Voir aussi : Trump(ONU):«Le coût de la migration est assumé par des citoyens ignorés des médias»

 

 

Macron à l'ONU: "La réponse militaire ne pourra jamais être la seule réponse"

 

 

 

Moscou juge «critique» la situation actuelle sur la péninsule coréenne

 

«La Russie juge indispensable d'entretenir un dialogue permanent avec le Japon concernant les problèmes de sécurité en Asie du Nord-Est, suscités plus particulièrement par la situation critique actuelle sur la péninsule coréenne. Vu sous cette lumière, un large consensus en faveur d'un échange d'opinions à ce sujet apparaît d'autant plus nécessaire», a indiqué le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Le programme nucléaire et balistique de Pyongyang constitue une menace imminente pour tous les pays de la région, avait auparavant indiqué le ministre japonais Masaji Matsuyama lors d'une session plénière de la conférence générale de l'AIEA.

«En coordination avec la communauté internationale, le Japon s'engage à mettre un maximum de pression sur la Corée du Nord et l'appelle avec insistance à renoncer à l'avenir à toute provocation et à respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu», a-t-il souligné.

Lire la suite

 

 

Menace nord-coréenne: Le Japon renforce sa défense antimissiles

 

Le Japon déploiera mardi un système de défense antimissiles supplémentaire sur son île septentrionale d’Hokkaido, a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense, quelques jours après que la Corée du Nord a lancé un missile qui a survolé cette région.

« Nous installerons un système PAC-3 vers la mi-journée » sur une base des Forces d’autodéfense terrestres (nom de l’armée de terre nippone) dans la pointe sud de Hokkaido, a indiqué Kensaku Mizuseki.

Selon les autorités locales, le gouvernement a déjà déployé un système de défense antimissiles Patriot Advanced Capability-3 (PAC-3) dans une autre partie de Hokkaido. Kensaku Mizuseki a cependant refusé de préciser où étaient placés au Japon les autres systèmes PAC-3, pour des raisons de confidentialité.

Lire la suite

 

 

États-Unis. Souveraineté, Iran et Corée du Nord au menu du premier discours de Trump à l’ONU

 

Donald Trump va lancer “de sévères avertissements à la Corée du Nord et à l’Iran” lors de son allocution mardi 19 septembre au matin devant l’assemblée générale des Nations Unies, rapporte le site de la chaîne américaine CNN.

Même son de cloche du côté du quotidien britannique The Guardian qui souligne que le Président américain va utiliser la tribune de l’ONU pour lancer “un appel à l’action internationale face à la Corée du Nord et à l’Iran”, deux pays qui posent selon lui “une menace conjointe à la sécurité internationale”.

Lire la suite

 

 

L'Espagne ordonne à l'ambassadeur de Corée du Nord de partir

 

Infos du 18 septembre 2017

L'Espagne a ordonné lundi à l'ambassadeur de Corée du Nord de quitter Madrid avant le 30 septembre, en le déclarant "persona non grata", en réaction aux essais nucléaires et tirs de missiles menés par Pyongyang ces dernières semaines. "Aujourd'hui (lundi), l'ambassadeur de RPDC a été convoqué, il lui a été communiqué qu'il est persona non grata. Il devra mettre fin à ses fonctions avant le 30 septembre", a annoncé le ministère espagnol des Affaires étrangères sur Twitter.

Une réponse diplomatique aux essais nucléaires. Le ministère avait dénoncé dès la fin août les "programmes nucléaires et balistiques de la République populaire démocratique de Corée (RPDC)" qui "portent atteinte au régime de non-prolifération nucléaire et font peser une grave menace sur la paix dans la région et la sécurité mondiale". Le ministère rappelait alors dans un communiqué avoir averti l'ambassade de Corée du Nord que "la poursuite de ces actions auraient des conséquences sur les relations bilatérales". L'Espagne avait alors exigé la réduction du personnel diplomatique nord-coréen à Madrid, composé de trois personnes : l'ambassadeur et deux diplomates.

Source

 

 

 

 

 

L'étau se resserre sur Daech: l'armée syrienne franchit l'Euphrate

 

L'armée gouvernementale syrienne a forcé pour la première fois la rive ouest de l'Euphrate en assurant un périmètre de sécurité autour de la base aérienne de Deir ez-Zor. Les terroristes de Daech (organisation terroriste interdite en Russie) n'ont pratiquement plus aucune chance de survie.

Lire l'article

 

 

Aung San Suu Kyi, "désolée", est "prête" à organiser le retour des Rohingyas

 

Silencieuse depuis la recrudescence des exactions contre les Rohingyas depuis trois semaines, la dirigeante birmane appelle à l'apaisement.

Quelques heures avant l'ouverture de l'Assemblée générale de l'ONU, la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a adressé mardi un message d'apaisement à la communauté internationale. Absente des discussions à New York, où sont réunis les très grande majorité des chefs d'Etat, elle s'est dite "prête" à organiser le retour des plus de 410 000 Rohingyas musulmans qui se sont enfuis au Bangladesh pour échapper aux persécutions.

"Nous sommes prêts à débuter la vérification" des identités des réfugiés, en vue de leur retour, a-t-elle déclaré dans un discours télévisé en anglais (et sans sous-titre en birman), sans préciser si les critères de retour, très restrictifs en tant normal, seraient assouplis. 

Lire la suite

 

 

Cinq dates-clés de la crise des Rohingyas

 

Le 25 août, au petit matin, des partisans de la jeune rébellion rohingya, l'Armée du Salut des Rohingyas de l'Arakan (ARSA), lancent une trentaine d'attaques contre des postes de police dans l'Etat Rakhine. Au moins douze policiers sont tués.

La réponse de l'armée birmane est immédiate. Des villages rohingyas sont ciblés par des raids présentés comme des opérations antiterroristes. Mais des témoins ont fait état de tirs d'obus et de mitrailleuses sur des civils fuyant vers le Bangladesh.

L'armée dit avoir tué 400 rebelles. Ses détracteurs soutiennent que la majorité des victimes sont des civils. L'ONU a fait état d'un bilan d'au moins 1.000 tués.

Lire la suite

 

 

Éric Zemmour : « L’improbable alliance entre Israël et l’Arabie Saoudite »

Les Russes imposent leur ordre en Syrie. Cela a des conséquences majeures dans toute la région, constate le journaliste.

 

 

Attentat de Londres : le suspect est-il passé par Calais?

 

L’auteur présumé de l’attentat de Londres a été arrêté à Douvres alors qu’il s’apprêtait à prendre un ferry. Il serait aussi passé par Calais en 2014, d’après certains journaux anglais.

(…) Le Telegraph ajoute toutefois que « le jeune homme de 18 ans serait arrivé en Angleterre il y a trois ans en tant que réfugié orphelin, après avoir traversé l’Europe pour se rendre à la Jungle de Calais ».

Si ces informations s’avèrent exactes, le jeune homme serait sans doute passé par le squat Vandamme ou par la Jungle de Tioxide au cours de l’été 2014, avant d’être pris en charge par un couple de personnes âgées anglaises une fois obtenue l’autorisation de se rendre en Grande-Bretagne. Si le jeune homme est effectivement passé par Calais, difficile de savoir s’il est resté sous les radars pendant son séjour dans la cité des Six Bourgeois ou s’il était déjà connu des services de police alors. L’enquête britannique devrait nous en dire plus sur le parcours du jeune homme de 18 ans dans les jours à venir.
Nord Littoral

 

 

 

 

Un homme clé des attentats du 13 novembre à Paris est toujours recherché

 

Un homme, surnommé Abou Walid, impliqué dans les préparatifs des attentats du 13 novembre 2015 et dans l'attentat raté contre le Thalys, est activement recherché, selon les révélations de France Inter. Les enquêteurs ignorent son véritable nom mais disposent d'une description physique détaillée.

 

Un homme qui a joué un rôle important dans les préparatifs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis et qui a été en lien direct avec le coordonnateur, Abdelhamid Abaaoud, est toujours dans la nature et activement recherché, révèle mardi 19 septembre, France Inter. Il serait également impliqué dans l'attentat raté contre le Thalys, quelques semaines auparavant. Plus inquiétant encore, les enquêteurs ignorent sa réelle identité.

Selon les auditions des personnes interpellées dans ces dossiers que France Inter a pu consulter, ce suspect toujours dans la nature est l'homme qui, en août 2015, ramène Abdelhamid Abaaoud, le coordonnateur des attentats du 13 novembre, depuis la Syrie.

Les enquêteurs ignorent son nom

Quelques jours plus tard, ce suspect, dont les enquêteurs ignorent le véritable nom, devient aussi l'homme de main de l'attentat raté dans le Thalys. C'est lui qui ravitaille les planques, apporte un sac de voyage, les armes et enfin conduit l'assaillant, Ayoub el-Khazzani, à proximité de la gare de Bruxelles-Midi, où ce dernier monte à bord du train pour Paris.

Mais cet homme reste toujours un mystère pour les enquêteurs qui disposent seulement de son surnom, Abou Walid, et d'une description physique détaillée par l'assaillant du Thalys : une petite barbe, des lunettes, des cheveux plaqués en arrière, assez costaud, les yeux légèrement bridés. Il pourrait être d'origine turque et parlerait le français, le flamand ou l'allemand. Il serait âgé de 24 à 25 ans.

"Il ne faudrait pas trop attendre pour le neutraliser"

Ce sont les seuls éléments dont les enquêteurs disposent. Dans ses auditions, l'attaquant du Thalys ne le reconnaît sur aucune des photos présentées par les enquêteurs et affirme ne l'avoir vu dans aucun média.

Abou Walid "pourrait faire couler le sang, il ne faudrait pas trop attendre pour le neutraliser", s'inquiétait un juge d'instruction en décembre 2016. Neuf mois plus tard, Abou Walid est toujours un inconnu en liberté.

Source

 

 

 

 

Migrants mineurs isolés : l’État français s’engage sur une prise en charge financière

 

L’Etat s’engage à octroyer une rallonge budgétaire de 6,5 millions d’euros en 2017 pour soulager les départements. 

L’Etat va donner un coup de pouce à l’enveloppe budgétaire prévue pour les « mineurs isolés », ces jeunes migrants arrivés seuls en France et dont le nombre a fortement augmenté ces dernières années, saturant l’accueil dans certains départements.

Les ministres de la Justice, Nicole Belloubet, et de la Santé, Agnès Buzyn, ont annoncé lundi un « abondement budgétaire de 6,5 millions d’euros en 2017 » consacré au « remboursement par l’Etat aux départements de la période d’évaluation » de ces mineurs. Conformément aux engagements du précédent gouvernement, les départements recevront aussi « 30% du coût correspondant à la prise en charge des mineurs non accompagnés supplémentaires » en 2017, ont assuré les ministres lors d’une réunion vendredi avec Conseils départementaux, magistrats et associations.

Europe 1

 

 

Bretagne : agressions, vols et cambriolages en série commis par des mineurs étrangers

 

Agressions, vols et cambriolages en série commis par des mineurs étrangers : le phénomène semblait jusqu’alors limité à Rennes et Nantes. Notre enquête démontre que celui-ci s’amplifie et frappe de plus en plus de villes. Elle révèle aussi l’inquiétante absence de prise de conscience et de réaction de l’État.

À Nantes, Rennes et Brest. « La journée, ils font du deal de rue mais ils commettent aussi des vols à l’étalage et des cambriolages. La nuit, on les retrouve beaucoup sur des vols avec violence. Ils s’en prennent à des proies faciles, en ciblant les personnes isolées et/ou alcoolisées », rapporte Patrick Chaudet, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) d’Ille-et-Vilaine.

Tous les policiers interrogés dans les trois métropoles rapportent les mêmes faits, « qui augmentent et se répètent sans cesse ». Tous ont le sentiment de « vider l’océan à la petite cuiller », et disent leur exaspération. « On interpelle et on arrête les mêmes auteurs dans la rue, quelques jours plus tard », dénonce le syndicat de police Alliance.

« C’est une bombe à fragmentation », résume un responsable policier nantais.

(…)

Le Télégramme

 

Allemagne : l’AfD cible les migrants et l’islam à l’approche des élections

 

 

Italie : nouvel afflux « mystérieux » de migrants

 

De nombreux migrants se dirigent vers l’Italie après une chute spectaculaire d’affluence en été. La presse italienne soupçonne la fin d’un accord mystérieux avec une milice Libyenne.

 

Une musulmane renvoyée en Tunisie pour avoir refusé de retirer son niqab à l’aéroport de Bruxelles

 

Une musulmane de nationalité danoise a été renvoyée en Tunisie pour avoir refusé de retirer son voile religieux durant les contrôles de sécurité à l’aéroport de Bruxelles. Le secrétaire d’Etat belge pour l’Asile, Theo Francken, s’en est félicité.

Le 13 septembre dernier, une Danoise musulmane, originaire de Tunisie, s’est présentée aux contrôles de sécurité de l’aéroport Zaventem, à Bruxelles, vêtue d’un niqab. Elle devait prendre une correspondance à destination de Copenhague après avoir quitté Tunis.

Refusant d’ôter son niqab, voile qui recouvre entièrement le visage ne laissant apparaître que les yeux, elle a été renvoyée en Tunisie deux jours plus tard.

«Après avoir refusé de montrer son visage à l’aéroport de Tunis, elle a refusé de le faire à Zaventem. Notre police des frontières lui a alors refusé l’accès à l’espace Schengen. Sans contrôle d’identité, pas d’accès à notre territoire», s’est félicité Theo Francken, ministre belge pour l’Asile et les Migrations.

RT

Commenter cet article