Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 7 aout 2017

 

 

 

 

 

Obus au phosphore à Raqqa: Damas dénonce une violation flagrante du droit international

 

Le recours de la coalition internationale dirigée par les États-Unis à des bombes au phosphore blanc et le bombardement de quartiers résidentiels et d'hôpitaux à Raqqa constituent une violation flagrante du droit international, d'après Damas.

Dans une missive adressée au Secrétaire général des Nations unies et du Conseil de sécurité de l’Onu, le ministère syrien des Affaires étrangères a qualifié les bombardements de la ville de Raqqa par les forces de la Coalition internationale de violation flagrante du droit international.

«Les bombardements systématiques de quartiers résidentiels, d'immeubles civils, la destruction d’un hôpital public à Raqqa et le recours au phosphore blanc, qui est interdit, constituent des violations flagrantes du droit international et viennent allonger la série de crimes commis par la coalition contre les innocents dans les provinces et villes syriennes», lit-on dans le document dont Sputnik s’est procuré d’une copie.

Lire la suite

 

 

L'armée syrienne a lancé l'offensive sur le plus important «bastion de Daech»

 

Après avoir complètement encerclé la ville d’el-Soukhna dans la province de Homs, les forces gouvernementales syriennes ont commencé à éliminer les terroristes de Daech, a fait savoir à Sputnik une source présente sur les lieux.

L'armée gouvernementale syrienne, soutenue par les forces alliées, a commencé à libérer la ville d'el-Soukhna, dans la province de Homs, des djihadistes, a déclaré à Sputnik une source se trouvant sur les lieux.

«La ville n'est pas totalement reprise. L'opération d'élimination est en cours», a souligné la source.

Et d'ajouter que les combats se poursuivaient toujours dans la ville et que les militaires syriens ciblaient les terroristes qui tentaient de fuir.

Situation à Deir ez-Zor

La ville d'el-Soukhna est le principal bastion de Daech dans la province de Homs et son dernier rempart sur la voie vers Deir ez-Zor assiégé.

Lire la suite

 

 

Un soldat iranien ouvre le feu sur ses compagnons d'armes

 

Un soldat iranien a ouvert le feu sur des collègues dans la base aérienne de Kahrizak, au sud de Téhéran, a annoncé l’armée iranienne dans un communiqué publié sur son site officiel.

Selon un communiqué de l'armée iranienne cité par l'AFP, quatre soldats ont été tués et huit autres blessés dimanche par des tirs d'un de leurs camarades sur la base militaire de Kahrizak.

Le communiqué indique que l'incident est probablement dû au fait que le soldat qui s'est soudainement mis à tirer sur ses camarades avait des problèmes psychologiques, ou à la rotation de l'arme.

«Les blessés ont été évacués vers un centre médical et une enquête a été ouverte», précise le document.

L'incident a eu lieu sur "le champ de tir" de la base aérienne.

Lire la suite

 

 

Moscou répond aux sanctions US? Washington prépare une réponse à la réponse!

 

Washington ripostera le 1er septembre à la décision de Moscou de réduire le nombre des missions diplomatiques américaines sur le sol russe après l’adoption de nouvelles sanctions antirusses par les États-Unis, a affirmé le secrétaire d’État américain Rex Tillerson à l’issue de sa rencontre avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

«La réponse à la réponse», telle semble être désormais la stratégie utilisée par les États-Unis à l'encontre de Moscou. Ainsi, lors de sa rencontre avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à Manille, aux Philippines, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a évoqué la question des contre-mesures en riposte à la décision de Moscou de réduire le nombre des missions diplomatiques en Russie. Ainsi, comme l'indique l'agence Associated Press, M.Tillerson a promis de donner la réponse de Washington d'ici le 1e septembre, sans pourtant en dévoiler plus de détails.

Au lendemain de sa rencontre avec M.Lavrov, le secrétaire d'État américain a affirmé d'avoir demandé au chef de la diplomatie russe quelques «éclaircissements» sur la décision de Moscou.

Lire la suite

 

Garde à vue prolongée pour le suspect de la tour Eiffel

 

VIDÉO - La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur l'homme qui a forcé samedi soir l'un des contrôles de sécurité du monument et sorti un couteau en criant «Allah Akbar».

La garde à vue de l'homme qui a tenté samedi soir de forcer un couteau à la main un des contrôles de sécurité de la tour Eiffel a été prolongée lundi en attendant son expertise psychiatrique. Le Parquet avait annoncé dimanche après-midi que la section antiterroriste était saisie à la suite de cet incident qui n'avait fait aucun blessé.

L'enquête est ouverte pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes» et «tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique». En garde à vue, l'homme, un Français d'origine mauritanienne né en 1998, a affirmé «qu'il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe djihadiste Etat islamique qui l'aurait encouragé à passer à l'acte», selon une source proche de l'enquête.

Lire la suite

 

 

Deuxième fusillade mortelle en un mois à Toulouse : un mort, trois blessés

 

Un mois après une fusillade mortelle dans ce même quartier, une nouvelle rixe par armes à feu a éclaté dans la nuit de dimanche à lundi dans le quartier de la Reynerie, au Mirail à Toulouse. Il y a un mort et trois blessés.

Dans la nuit du dimanche 6 au lundi 7 août, vers minuit, une fusillade a éclaté dans le quartier de la Reynerie à Toulouse, chemin André Messager. La police est intervenue après des appels de riverains. Mais lorsque les équipages sont arrivés, tout le monde était parti. La fusillade, au pied de la tour Messager a fait un mort, un homme de 28 ans, un père de famille qui a succombé à ses blessures peu après à l'hôpital Purpan et trois blessés. Ces derniers se sont rendus d'eux-mêmes à l'hôpital pour se faire soigner.

Lire la suite

 

 

 

Le Royaume-Uni a déchu de leur nationalité plus de 150 djihadistes britanniques revenus de Syrie

 

Plus de 150 djihadistes et criminels soupçonnés ont été déchu de leur citoyenneté et ont été empêchés de retourner au Royaume-Uni.

Le gouvernement a intensifié les «ordonnances de privation» estimant que l’effondrement de l’État islamique entraînerait un afflux de militants venus de Syrie, selon le Sunday Times.

Ceux qui ont été déchu de leur nationalité inclue les «mariées jihadistes» qui ont voyagé en Syrie.

Ils sont tous des doubles nationaux, y compris des personnes nées au Royaume-Uni avec des parents de différentes nationalités.

[…]

The Guardian

 

 

 

Des pêcheurs tunisiens veulent bloquer l’arrivée d’un navire de militants anti-migrants

 

Des pêcheurs tunisiens ont promis dimanche de bloquer l’éventuel accostage d’un bateau affrété par des militants européens d’extrême droite dans le port de Zarzis, dans le sud-est de la Tunisie.

Le C-Star, navire de 40 mètres loué par le groupe d’extrême droite « Génération identitaire » et qui veut repousser les embarcations de migrants vers l’Afrique, a croisé dans les eaux libyennes samedi où des dizaines de milliers de migrants voulant gagner l’Europe à bord d’embarcations de fortune, envoyées en mer par les passeurs, ont été secourus ces dernières années.

Il poursuivait dimanche sa route au large de la Tunisie.

En cas d’approche du navire vers le port de Zarzis, « nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C’est la moindre des choses vu ce qui se passe en Méditerranée, la mort de musulmans et d’Africains » en mer, a toutefois indiqué à l’AFP le président de l’Association des marins pêcheurs, Chamseddine Bourassine.

« Comment? Nous, laisser entrer des racistes ici? Jamais », a de son côté dit à l’AFP un responsable du port de Zarzis sous le couvert de l’anonymat.

Vendredi, l’ONG Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) s’est dite opposée à ce que le C-Star « accoste dans les ports tunisiens » et a appelé « le gouvernement à ne pas coopérer avec son équipage raciste et dangereux ».

(…) AFP

 

 

 

 

L’islam et la naïveté scandinave : « des musulmans profitent des lois libérales pour imposer leurs modes de vie »

 

En Suède, en Norvège et au Danemark, de nombreux réfugiés ainsi que des personnalités politiques issus du monde musulman profitent des lois libérales de ces pays pour imposer leurs opinions et modes de vie, regrette le site libanais Al-Modon.

Les autorités suédoises ont décidé de transférer trente-cinq réfugiés syriens d’un camp de réfugiés à Malmö vers un autre situé à Östersund, à titre temporaire, en raison d’un problème de surpopulation. Les réfugiés ont refusé. Ils se sont retranchés dans le bus, refusant d’être transportés dans un endroit qui ne soit pas “confortable”. Selon un des employés du camp, de telles scènes se répètent tout le temps.ènes se répètent tout le temps.

« Les réfugiés refusent ce qu’on leur propose et n’acceptent pas de se conformer aux règles du camp. Ils veulent imposer leurs propres règles. Une fois, ils ont menacé de mettre le feu si l’on n’installait pas une télévision dans chaque chambre, sachant qu’il y a déjà un poste dans la grande salle commune.”

En Norvège, on signale des problèmes analogues. L’administration de l’hôpital de Kristiansand a dû céder à la demande de certains musulmans d’enlever une image de cochon qui faisait partie d’une série d’images ludiques dans la salle de jeux pour enfants. Youssef Jilani, un député travailliste, a exigé que les prisons soient fournies en nourriture halal et qu’on réserve une aile pour la prière musulmane. De même, Fahim Naïm, responsable du groupe de travail sur la santé chez les travaillistes, a demandé une loi interdisant certains jours de la semaine la vente d’alcool dans les restaurants, les bars et les discothèques, pour tenir compte de la clientèle musulmane.

À leur tour, les chauffeurs de taxi musulmans ont demandé une salle de prière à l’aéroport d’Oslo. Ridha Ridhaï, du Parti de gauche, a appelé de ses vœux la création de tribunaux spéciaux pour les musulmans, appliquant la charia. On a vu apparaître des demandes d’ouverture d’écoles islamiques, à l’instar de l’enseignement confessionnel juif et protestant. La demande a été soutenue par les autres partis, et voilà donc que cela s’est fait.

Toujours en Norvège, un certain Abdallah Hussein, qui dirige le groupe [islamiste] La Nation du Prophète, ne cesse d’inciter à la haine des non-musulmans et de faire l’apologie des attentats terroristes commis par des djihadistes à travers le monde.

Au Danemark, l’organisation Prédication musulmane appelle elle aussi à l’application de la charia, et cela dans le quartier de Tingbjerg, à Copenhague, un quartier à majorité musulmane, avec des taux de criminalité et de chômage des plus élevés.

[…] Courrier international

 

 

 

 

____________________

Le 6 aout 2017

 

L’ONU renforce les sanctions contre la Corée du Nord
 

 
Proposée par les Etats-Unis, une résolution votée samedi vise à empêcher certaines exportations nord-coréennes et à pousser Pyongyang à la table des négociations.

Le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) a adopté à l’unanimité, samedi 5 août, une résolution renforçant sensiblement les sanctions déjà imposées à la Corée du Nord, qui, si elle est respectée, devrait priver Pyongyang de 1 milliard de dollars (850 millions d’euros) de recettes annuelles.

Le vote de ce texte, qui constitue une nouvelle riposte aux programmes balistique et nucléaire nord-coréens, représente un certain succès pour les Etats-Unis. Washington a su convaincre ses partenaires chinois — premier soutien de Pyongyang — et russe de renforcer la pression internationale sur un pays accusé d’être une « menace mondiale ».

Proposée par les Etats-Unis, la résolution 2371 vise à interdire des revenus tirés des exportations nord-coréennes, notamment dans les secteurs du charbon, du fer et de la pêche.

En savoir plus

 

Nigéria: une église attaquée par des hommes armés, 12 morts à déplorer

 

Des hommes armés ont attaqué une église au Nigéria, faisant 12 morts, selon les témoins présents sur les lieux.

Détails à suivre

 

 

Ce que l'on sait de l'arrestation d'un homme armé d'un couteau à la tour Eiffel

Le suspect a affirmé en garde à vue vouloir "commettre un attentat contre un militaire". La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête dimanche.

(..)

Que sait-on du suspect ?

Il s'agit d'un Français, né en août 1998 en Mauritanie. Les premières investigations ont mis en lumière sa personnalité très fragile. Il était hospitalisé dans un service psychiatrique depuis plusieurs mois et sa mesure d'hospitalisation avait été renouvelée le 27 juillet pour six mois, selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP. Il était en permission de sortie du 4 au 6 août, d'après cette même source. Par ailleurs, le suspect avait été condamné en décembre 2016 à quatre mois de prison assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve pendant deux ans pour apologie du terrorisme et menaces de mort.

Qu'a-t-il dit lors de sa garde à vue ?

Le suspect a affirmé qu'"il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe jihadiste Etat islamique qui l'aurait encouragé à passer à l'acte", précise une source proche de l'enquête.

Une enquête, dont s'est saisi la section antiterroriste du parquet de Paris, a été ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes" et "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Le parquet n'avait pas retenu dans un premier temps la piste terroriste. Les investigations ont été confiées à la section antiterroriste (SAT) de la brigade criminelle et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Une perquisition à son domicile était toujours en cours dimanche après-midi.

Lire la suite

 

 

 

Tour Eiffel : un homme sort un couteau et crie « Allah Akbar » en forçant un portique de sécurité (MàJ)

 

Un homme portant un couteau a été arrêté puis interpellé aux abords de la tour Eiffel samedi soir. Selon un communiqué de la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE), l’incident s’est produit aux alentours de 23h30, alors que l’individu tentait de forcer l’un des contrôles de sécurité en criant « Allah Akbar », indique l’AFP de sources concordantes.

L’Express

Il était porteur d’une arme blanche. Ses motivations restent inconnues.

Un homme porteur d’une arme blanche a été arrêté alors qu’il tentait de forcer l’un des contrôles de sécurité de la tour Eiffel samedi soir vers 23h30.

L’homme, apparemment seul, a été «très rapidement maîtrisé et arrêté». Ses motivations et les circonstances de sa tentative ne sont pas connues pour le moment. Il n’y a pas eu de blessé. «Les forces de police présentes sur place ont procédé à une vérification complète du site et ont demandé son évacuation vers 00h30», soit un quart d’heure avant l’heure habituelle, a indiqué la société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE).

Le Parisien

 

271 personnes ayant fait le djihad en Syrie et en Irak sont de retour en France

 

217 majeurs et 54 mineurs sont rentrés des zones de combats en Irak et en Syrie en France, selon le ministre français de l’Intérieur Gérard Collomb, et même si ce chiffre représente une proportion assez faible de quelque 1.910 Français considérés comme djihadistes par l'État français en 2016, la menace terroriste reste «très élevée» dans le pays.

Avec 271 djihadistes, dont 217 adultes et 54 mineurs, qui sont de retour sur le sol français après avoir participé aux combats dans les rangs de Daech en Syrie et en Irak, le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb ne cache pas son inquiétude à ce sujet lors de son entretien au Journal du Dimanche.

Même si, d'après lui, ces personnes «font l'objet d'un traitement judiciaire systématique par le procureur de la République de Paris et nombre d'entre eux sont actuellement incarcérés», le niveau de la menace terroriste reste «très élevé» dans le pays, avertir M.Collomb, qui rappelle que sept tentatives d'attentats ont déjà été déjouées depuis le début de l'année.

Un des dangers que représentent, entre autres, ces djihadistes «rapatriés» résiderait également dans le fait qu'il s'agit d'individus dont le mental est fragilisé, s'inquiète le ministre de l'Intérieur, ajoutant qu'il ne fallait pas oublier ceux qui «pourraient être téléguidés depuis l'étranger, notamment par Al Qaïda. Ou des personnes sans lien directs avec la Syrie, mais soumises à une propagande qui reste malheureusement très active».

Terroristes de Daech à Mossoul

Aujourd'hui, comme l'indique M.Collomb, plus de 18.500 personnes sont inscrites au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, et leur nombre ne cesse d'augmenter.

Lire la suite

 

 

 

La Courneuve (93) : la population musulmane qui compose la moitié de la ville aura bientôt sa grande mosquée

 

Une grande mosquée verra bientôt le jour à La Courneuve en Seine-Saint-Denis. Dans cette ville du nord de Paris, qui compte aujourd’hui 40 000 habitants, près de la moitié de la population est de confession musulmane.

La ville de La Courneuve, commune de Seine-Saint-Denis, doit engager les travaux de sa grande mosquée en fin d’année : un édifice d’une surface de 4 662 m2, au cœur du centre-ville, non loin de la mairie et situé à presque égale distance de l’église Saint-Lucien et de la synagogue Ahavat Shalom.

Ce projet sera plus qu’un simple lieu de prière. Il comporte en effet deux bâtiments, séparés par un jardin et une fontaine. L’une des deux structures accueillera le centre culturel ouvert à toutes et tous.

Parmi les 40 000 habitants de La Courneuve, près de 50% sont de confession musulmane et d’origines ethniques diverses : indienne, pakistanaise, magrébine, mauricienne, comorienne

[…] RFI

 

 

La Turquie délaissera-t-elle l’Occident pour le tandem russo-chinois?

 

La Turquie, qui cherche depuis longtemps à se rapprocher des États-Unis et des pays européens, détourne peu à peu le regard vers la Russie, la Chine et l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), explique à Sputnik le directeur du Centre d'études stratégiques de Turquie.

Ahmet Gencehan Babis, directeur du Centre d'études stratégiques de la Turquie, explique dans un commentaire à Sputnik pourquoi la Turquie pourrait miser sur une coopération avec la Russie et la Chine dans le cadre de l'OCS.

Au cours de sa visite en Chine, le ministre turc des Affaires étrangères a déclaré que «la sécurité de la Chine est considérée par la Turquie comme la sienne propre», rappelle-t-il. Dans ce contexte, la Turquie ne permettra à aucune organisation de mener sur son territoire des activités menaçant les intérêts, l'intégrité territoriale et la souveraineté de la Chine.

«Tout d'abord, il convient de noter que la visite du ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu en Chine a eu lieu dans un contexte de grave détérioration des relations entre la Turquie et l'UE et les États-Unis. On se demande: Ankara considère-t-il maintenant l'axe sino-russe comme une alternative à la voie américano-européenne?», déclare-t-il.

Lire la suite

 

 

Atteintes aux libertés : jusqu'où ira la Turquie ?

Commenter cet article