Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 25 aout

 

Birmanie : au moins 71 morts dans une attaque de rebelles musulmans rohingyas

 

Au moins 71 personnes sont mortes dans l'ouest de la Birmanie, vendredi 25 août, lors d'affrontements entre des policiers et des rebelles rohingyas, une minorité musulmane largement discriminée dans le pays. Selon le dernier bilan donné par le gouvernement, 12 membres des forces de l'ordre et 59 rohingyas ont été tués.

Plus de 20 postes de police ont été attaqués par 150 hommes armés. Cet épisode est le plus meurtrier depuis plusieurs mois dans cette région, située à l'ouest du pays et marqué par de fortes tensions entre musulmans et bouddhistes.

120 000 personnes dans des camps

Les rohingyas sont considérés comme des immigrés du Bangladesh voisin et appelés à ce titre "bengalis", le terme "rohingya" étant tabou. Cent vingt mille personnes issues de cette minorité sont parquées dans des camps en Birmanie, un pays à majorité bouddhiste où des moines radicaux influents dénoncent les musulmans comme une menace.

Source

 

 

 

Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont entamé des exercices militaires défensifs

 

 

Syrie: près de 9.000 combattants d’Al-Nosra cherchent à s’emparer de la province d’Idlib

 

Près de 9.000 terroristes du Front al-Norsa tentent de prendre sous leur contrôle la totalité de la province syrienne d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé ce jeudi Igor Korobov, chef des services de renseignement de l'armée russe.

«Les effectifs du Front al-Nosra dans le nord-ouest de la province atteignent 9.000 combattants. Actuellement, les terroristes cherchent à établir le contrôle sur l'ensemble de son territoire en intensifiant l'offensive contre les détachements de l'opposition dite modérée», a-t-il indiqué.Selon M.Korobov, les combattants d'al-Nosra ont réussi à causer d'importants dégâts au groupe d'opposition Ahrar al-Cham et occuper une position dominante. Dans cette optique, pour éviter une débâcle complète, la partie radicale de l'opposition s'est alliée aux terroristes.

«Il n'est pas à exclure que les chefs du Front al-Nosra cherchent par ce moyen à empêcher la création d'une zone de désescalade dans cette partie de la Syrie et miner le règlement pacifique du conflit», a-t-il résumé.

Source

 

 

 

L'aviation russe a détruit en une semaine plus de 1.000 cibles terroristes en Syrie

 

360 sorties de combat en une semaine et 1.000 cibles terroristes détruites - un journal russe a publié une infographie illustrant les missions des Forces aérospatiales russes en Syrie.

Les Forces aérospatiales russes ont détruit en une semaine plus de 1.000 cibles d'organisations terroristes en Syrie, d'après les informations publiées dans le nouveau numéro du journal Krasnaïa zvezda (Étoile rouge).

Selon cette infographie, l'aviation a effectué au cours de la semaine dernière plus de 360 sorties de combat en Syrie.

Plus de 190 cibles terroristes ont été repérées à l'aide de drones qui avaient effectué sur cette période plus de 140 missions, est-il indiqué.

Lire la suite

 

Riyad va-t-il promettre son propre «feu et colère» à Doha et Téhéran?

 

La décision du Qatar de restaurer ses relations diplomatiques avec l’Iran, annoncée sur fond de fortes tensions entre Doha et ses voisins, pourrait pousser entraîner une nouvelle escalade dans la région. En particulier, la démarche qatarie pourrait provoquer la colère de l’Arabie saoudite.

La crise impliquant le Qatar et ses voisins pourrait s'aggraver considérablement suite à la décision de Doha de relancer ses relations diplomatiques avec Téhéran, signale le journal The Independent. De fait, la décision qatarie aurait mis en colère l'Arabie saoudite, principal instigateur de la campagne contre Doha.

Selon le journal, la crise démontre que l'Arabie saoudite se trouve dans une situation compliquée, parce qu'elle n'a pas réussi à prévoir correctement les conséquences du blocus imposé contre le Qatar. Doha pour sa part a reconnu être affecté par la pression des voisins, mais se présente comme un pays suffisamment fort économiquement pour s'y opposer.

Selon l'agence Reuters, le Qatar a annoncé mercredi 23 août sa décision de renvoyer son ambassadeur en Iran. Il avait été rappelé début 2016 pour protester contre le saccage des représentations diplomatiques de l'Arabie saoudite en Iran par des manifestants en colère.

Lire la suite

 

 

Migrants : le gouvernement canadien va distribuer des milliers de chèques d’aide sociale aux demandeurs d’asile

 

Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale s’apprête à prendre les grands moyens pour distribuer aux demandeurs d’asile l’aide de dernier recours à laquelle ils ont droit. Dès la semaine prochaine, des fonctionnaires seront dépêchés au Palais des congrès de Montréal pour remettre aux personnes concernées les chèques qui leur sont destinés. On prévoit ainsi distribuer de 4000 à 5000 chèques.

Face à l’envergure de l’opération qui s’étalera sur trois jours, du 30 août au 1er septembre, le ministère a choisi de s’installer au Palais des congrès afin d’éviter que cette distribution ait un impact sur les autres prestataires d’aide sociale dans ses différents points de service.

Les demandeurs d’asile, une fois pris en charge par l’État, sont admissibles à l’aide de dernier recours jusqu’à ce que la Commission de l’immigration et du statut de réfugié se soit prononcée sur leur cas.

Les montants reçus par les demandeurs d’asile varient en fonction de leur état civil et de leur situation familiale. La prestation minimale s’élève à 642,92 $ par mois.

Au total, le ministère versera donc au moins 2,5 millions de dollars en prestations d’aide sociale aux demandeurs d’asile qui ont récemment traversé la frontière, et ce, uniquement pour le mois de septembre.

Radio-Canada

 

 

 

Italie : la tension monte entre policiers et migrants dans le centre de Rome (Màj)

 

La tension est vive dans le centre de Rome (Italie) depuis que les carabiniers ont expulsé, samedi 19 août, plusieurs dizaines de migrants d’un bâtiment qu’ils occupaient sur la place de l’Indépendance, rappelle le site du Messaggero (en italien).

 

 

Nantes (44) : des centaines de migrants en attente de régularisation errent dans les rues

 

Les Soudanais évacués de la maison qu’ils squattaient à l’est de Nantes sont loin d’être les seules demandeurs d’asile et migrants à la rue. Ils seraient plusieurs centaines alors qu’une partie d’entre eux devraient être hébergés, comme le prévoit la loi.

Ils sont à la rue alors que ceux dont la demande d’asile est en train d’être étudiée devraient être hébergés, c’est ce que dit la loi. Sauf qu’il n’y a pas assez de place. Les centres d’accueils sont pleins depuis déjà plusieurs mois, les appartements et les chambres d’hôtel aussi.

Il y a aussi tout ceux qui attendent de pouvoir déposer leur demande d’asile. Un Soudanais, un Érythréen ou un Tchétchène qui arrive aujourd’hui à Nantes n’aura pas de rendez-vous pour le faire avant décembre ! Et, en attendant, là aussi c’est la débrouille explique Vanessa Bernard, en charge des questions juridiques à la Cimade. « Il y a ceux qui arrivent à se faire héberger chez des compatriotes, ceux qui tentent leur chance en appelant le 115, qui trouvent refuge à la gare aux urgences de l’hôpital. Il y a aussi ceux qui s’installent dans des squats. Ils sont de plus en plus nombreux et de plus en plus grands, avec des dizaines de personnes. Et il y en a quelques-uns, aussi, qui dorment sous des tentes ».

France Bleu

 

 

 

Philippe de Villiers : « Les déclarations du pape sur les migrants encouragent le suicide de l’Occident »

 

 

Philippe de Villiers, le fondateur du Puy du Fou revient sur les propositions du pape François sur les migrants, publiées lundi 21 août. Il s’inquiète d’une rupture conceptuelle dans le discours de l’Église et d’un message favorisant le déracinement et le mondialisme.

Est-il légitime, pour un pape, de s’inviter dans un débat aussi sensible que celui des migrants ?

Sur le principe, oui. La doctrine sociale de l’Église établit et développe une « théologie de la cité ». L’Église a le droit, et même le devoir, d’éclairer les fidèles sur la bonne manière de gérer le bien commun et d’organiser la société. Cela dit… cette déclaration du pape François sur les migrants me semble favoriser, par son contenu et sa portée, un vrai suicide de l’Occident.

Le pape voudrait-il vraiment anéantir l’Occident ?!

On dirait qu’il veut punir l’Europe dont il ne parle jamais des racines chrétiennes. Chez Jean-Paul II, Benoit XVI et ses prédécesseurs, il existe une « théologie des nations ». Elle repose sur le quatrième commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère ». Ce commandement implique de rendre un culte à ses parents et à ses ascendants et donc à sa patrie. Cela implique un amour de prédilection à laquelle la nation appartient car elle constitue une famille de familles. A en croire saint Augustin, la politique est, en ce sens, la plus haute forme de la charité.

En quoi les propos du pape François sont-ils si révolutionnaires ?

Il abolit toute possibilité de régulation des flux migratoires. François inaugure une nouvelle théologie mondialiste mortifère pour l’Europe. Le premier élément saillant de son discours est le fait que les États seraient illégitimes face aux migrants. Je fais allusion à cette phrase incompréhensible qui accorde un primat à la « sécurité personnelle » sur la « sécurité nationale ». Jusqu’à présent, les États avaient une justification régalienne : c’était la sécurité nationale qui garantissait la sécurité personnelle. Le pape opère donc un renversement complet qui ressemble à une prime à l’anarchie.

(…)

Famille Chrétienne

 

 

____________________

Le 24 aout

 

 

«Menace crédible»: Pyongyang publie des images montrant de nouveaux missiles

 

Les médias gouvernementaux nord-coréens viennent de publier des images révélant la mise au point du missile Pukguksong-3, version modifiée du premier missile mer-sol balistique stratégique développé par Pyongyang, et du missile Hwasong, prototype perfectionné de son premier missile à longue portée.

L'agence officielle nord-coréenne KCNA a relaté mercredi que le numéro un nord-coréen Kim Jong-un avait inspecté l'Institut de matériaux chimiques de l'Académie des sciences de la défense, qui développe les missiles nord-coréens.

«Il a donné l'ordre à l'Institut de produire davantage de moteurs de fusées à carburant solide et d'ogives de fusées», a ajouté l'agence.

KCNA a en outre rendu publique une photo montrant le leader nord-coréen en train de discuter joyeusement avec des militaires, alors que derrière lui on peut apercevoir un panneau avec l'inscription «Missile balistique Pukguksong-3», ce qui selon les médias japonais pourrait faire allusion à au nouveau type de missile intercontinental que la Corée du Nord compterait mettre au point sous peu.

Lire la suite

 

 

Barcelone : le parcours des jihadistes jusqu'aux attentats

 

 

Poutine informé sur des « infos top secret concernant l'Iran »

 

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est rendu à Sotchi pour une brève visite afin de partager avec le président russe Vladimir Poutine ses craintes concernant le renforcement des positions de l'Iran en Syrie et au Moyen-Orient.

Le chef du gouvernement israélien était accompagné par le directeur du Mossad Yossi Cohen, qui a averti que le soutien de l'Iran par Moscou pourrait conduire à l'aggravation de la situation dans la région. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

L'entretien à la résidence présidentielle de Botcharov Routcheï s'est déroulé d'abord en tête-à-tête, puis dans un format élargi. Du côté russe étaient présents le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le conseiller du président Iouri Ouchakov et le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch. Du côté israélien, hormis le chef du renseignement, était présent le président du Conseil de sécurité nationale Meir Ben Shabbat.

Benjamin Netanyahu a immédiatement «pris le taureau par les cornes» en déclarant que le renforcement des positions de l'Iran en Syrie était une menace pour Israël, le Moyen-Orient et le monde entier. Selon lui, l'Iran contrôle le Liban et «se trouve également à un stade avancé d'influence sur l'Irak et le Yémen». Netanyahu s'est dit d'accord avec Poutine concernant le fait que des efforts conjoints étaient primordiaux pour vaincre l'organisation terroriste Daech. «Mais le fait est que là où Daech est vaincu et d'où le terrorisme disparaît, l'Iran arrive, a déclaré le premier ministre israélien. Nous ne devons jamais oublier que l'Iran continue de menacer chaque jour l'État d'Israël…»

Lire la suite

 

 

 

Allemagne : indignation après l’arrestation d’un écrivain germano-turc en Espagne sur ordre de la Turquie

 

Le président Erdogan étend son pouvoir tentaculaire sur l’Europe. L’arrestation de Dogan Akhanli à Grenade, où il passait ses vacances, indigne la classe politique allemande, toutes tendances confondues. L’auteur se trouve en liberté conditionnelle depuis le 20 août.

L’écrivain allemand d’origine turque, Dogan Akhanli, a été arrêté par la police espagnole, le 19 août, à Grenade, sur l’ordre de la Turquie, qui l’accuse d’appartenir à un “groupe terroriste”. Les policiers étaient munis d’une “notice rouge” d’Interpol, par laquelle un chef d’État peut demander l’arrestation et l’extradition d’un individu par une autorité judiciaire hors de ses frontières.

La chancelière allemande Angela Merkel, relate la Berliner Zeitung, a aussitôt dénoncé cette arrestation, jugeant qu’il y avait dans cette procédure un “usage abusif des organisations internationales”.

“Ce que l’on reproche à Dogan Akhanli est flou”, commente la Berliner Zeitung. Mais il ne fait aucun doute que l’écrivain est un opposant au régime Erdogan et que, dans son œuvre littéraire, il aborde le génocide arménien de 1915. Pour l’union des écrivains du PEN-Club – dont fait partie Akhanli –, l’attitude d’Ankara répond “à l’évidence à des motivations politiques”.

(…)

Source

 

 

Pays-Bas: concert annulé, des bonbonnes de gaz dans une camionnette espagnole

 

La police néerlandaise enquêtait jeudi sur une camionnette immatriculée en Espagne et contenant des bonbonnes de gaz dont elle a arrêté à Rotterdam le conducteur espagnol, après l'annulation d'un concert de rock "en lien avec une menace terroriste".

"Un agent de police qui était stationné près du lieu de l'événement a décidé d'arrêter une camionnette qu'il a vu rouler vers 21h30 (19h30 GMT)", a indiqué la police dans un communiqué publié mercredi dans la soirée.

"Ce que j'ai vu, c'est un véhicule avec beaucoup de bonbonnes de gaz à l'intérieur et dans le coffre", a déclaré à l'AFP un témoin, Usama Mohamed.

Les services de déminage (EODD) ont inspecté la camionnette immobilisée à deux rues de la salle de concert Maassilo, dans une zone portuaire au sud de Rotterdam, où devait avoir lieu le concert de rock d'un groupe américain, ont indiqué la police et le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb.

Le conducteur "a été arrêté et emmené au commissariat de police. Il est entendu", a indiqué la police de Rotterdam sur Twitter.

(..)

Pour Ahmed Aboutaleb, premier maire du pays né immigrant et musulman, qui s'est prononcé contre les groupes terroristes islamiques, il est trop tôt pour établir un lien entre la camionnette et une "menace terroriste".

"Une enquête est en cours sur le cours des événements et sur la menace", a-t-il déclaré, mettant en garde contre des conclusions hâtives.

Le groupe Allah-Las, qui devait se produire à 20h30 (18h30 GMT) à Rotterdam a été accompagné sous escorte policière hors du Maassilo, a-t-il ajouté.

Source 

 

 

En bref - L'actualité de France

23/08: (75) Un musulman en djellaba agresse une femme blanche à Paris (source)
23/08: Paris/la Chapelle, la crainte de nouveaux campements de migrants (source)
22/08: (94) ‘Je vais faire comme Daech au Bataclan et comme les Kouachi’ (source)
22/08: (66) ‘Si vous me radiez, je fais comme Merah, je vous tire dans le tas’ (source)
22/08: (62) Plusieurs rixes impliquant 200 migrants Afghans et des Africains (source)
22/08: (75) Le terroriste Younès Abouyaaqoub était à Paris avec 2 individus (source)
22/08: (44) 7 clandestins Soudanais squattent la maison de deux retraités (source)
21/08: (75) Il fonce sur la police, crie Allah Akbar en écoutant des sourates (source)
21/08: (69) Il étrangle une femme qui fumait devant sa mosquée à Lyon IIIe (source)
21/08: (13) Idriss.H, ‘déséquilibré’ fonce dans 2 abribus, une femme meurt (source)
19/08: (62) Malik meurt poignardé lors d’une rixe avec des migrants Africains (source)
18/08: (74) Il crie ‘Allah Akbar’ en quittant la salle d’audience du tribunal (source)

 

 

Portables en prison : « Lors des attaques terroristes, des pics d’appels ont eu lieu en lien avec des djihadistes »

 

Alors que la ministre de la Justice a ouvert la porte à l’autorisation des téléphones portables en prison, plusieurs voix s’élèvent contre cette proposition. C’est notamment le cas de l’ancien maire Divers Gauche de Fleury-Mérogis David Derrouet, qui assure que « lors des différentes attaques terroristes, des pics d’appels ont eu lieu dans différents établissements pénitentiaires en France, en lien avec des djihadistes qui sont au sein des établissements ». « On renoncerait à installer des brouilleurs d’ondes modernes« , s’est-il également plaint.

 

 

 

L’Espagne est-elle la voie préférée des migrants qui veulent atteindre l’UE ?

 

 

 

 

Libye : la baisse d’afflux de migrants vers l’Italie attribuée à un groupe armé libyen

 

L’infléchissement de la courbe des arrivées de migrants en Italie en juillet serait dû à l’émergence d’un groupe armé, à l’ouest de Tripoli, qui a mis fin aux départs de bateaux, rapporte l’agence Reuters, plusieurs sources à l’appui.

Un « groupe armé » empêche activement les migrants d’embarquer pour l’Europe à Sabratha, à l’ouest de Tripoli, en Libye, selon l’agence de presse Reuters. Cette ville côtière, située dans la région contrôlée par le gouvernement d’union nationale reconnu par la communauté internationale, est considérée comme l’un des points de départs privilégiés des bateaux de passeurs pour la mer Méditerranée. L’activité de ce « groupe » pourrait être en partie à l’origine de la chute drastique des arrivées de migrants en Italie, de près de 50 % en juillet par rapport à la même période l’année précédente, soit de 30 500 à 13 500 arrivées.

(…)

France 24

 

 

Italie : la tension monte entre policiers et migrants dans le centre de Rome

 

La tension est vive dans le centre de Rome (Italie) depuis que les carabiniers ont expulsé, samedi 19 août, plusieurs dizaines de migrants d’un bâtiment qu’ils occupaient sur la place de l’Indépendance, rappelle le site du Messaggero (en italien).

Environ 800 personnes s’étaient installés depuis cinq ans dans le bâtiment de six étages à un pâté de maisons de la gare principale de Rome, écrit Reuters (lien en anglais) jusqu’à ce qu’ils soient expulsés par la police. Sans endroit où aller, ils sont nombreux à camper à l’extérieur, sur la place, entre les poubelles et les valises, en espérant que la ville leur trouvera une solution

Source

Commenter cet article