Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 19 aout

 

Notes : Tout pédant l'actualité, d'autre information pourraient être rajoutées

 

 

Barcelone: la cellule jihadiste "démantelée"

 

 

 

Attaque au couteau revendiquée par l'EI en Russie, 7 blessés

 

L'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué une attaque au couteau en Russie qui a fait samedi sept blessés à Sourgout, en Sibérie, et dont l'auteur a été abattu par la police qui avait indiqué dans un premier temps ne pas privilégier la piste terroriste.

"L'assaillant dans la ville de Sourgout en Russie est un soldat de l'EI", a déclaré, dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, l'Etat islamique, qui a également revendiqué samedi la double attaque qui a fait 14 morts et plus d'une centaine de blessés jeudi soir en Espagne.

A Sourgout, en Sibérie occidentale, vers 11H20 heure locale (06H20 GMT), un homme "a attaqué des passants" dans le centre de cette ville de 330.000 habitants, selon le Comité d'enquête russe, organe chargé des principales investigations criminelles.

Au moins sept personnes ont été blessées, dont deux sont dans un état grave, a indiqué dans un communiqué la police. Les victimes ont toutes été hospitalisées.

Lire la suite

 

 

 

Attaque "terroriste" en Finlande: l'assaillant ciblait des femmes

 

Le Marocain de 18 ans accusé d'avoir tué deux personnes et blessé huit autres en Finlande vendredi est un demandeur d'asile qui voulait s'en prendre à des femmes lors de cette attaque que les autorités qualifient de "terroriste".

La police avait rapidement arrêté vendredi le suspect armé d'un couteau, le blessant par balle à la jambe sur une place du centre-ville de Turku, ville portuaire dans le sud-ouest de la Finlande.

"Nous pensons que l'assaillant ciblait en particulier les femmes, mais des hommes ont été blessés après avoir tenté de défendre ces femmes", a déclaré la commissaire Christa Granroth, du Bureau national des enquêtes, lors d'une conférence de presse.

L'homme arrivé en Finlande en 2016, dont l'identité n'a pas été révélée, avait poignardé à mort deux personnes et blessé huit autres, toutes âgées entre 15 à 67 ans.

Lire la suite

 

 

Turku (Finlande) : plusieurs personnes poignardées, au moins 2 morts et 6 blessés, l’assaillant arrêté (MàJ vidéo)

 

Dans la ville finlandaise de Turku, plusieurs personnes ont été poignardées par un homme, que la police a ensuite neutralisé.

 

 

Le bilan provisoire est de 2 morts et 6 blessés, a indiqué la police. (ABC News)

La police de la ville de Turku, dans le sud-ouest de la Finlande, a annoncé le 18 août dans un communiqué qu’une personne avait été tuée et huit blessées après qu’un homme armé d’un couteau les a poignardé en plein centre-ville. Les forces de l’ordre ont dû ouvrir le feu sur le suspect, qui a été touché à la jambe. Une fois mis hors d’état de nuire, il a été interpellé.

Sudinfo.be

 

Finlande : des centaines de musulmans radicalisés recensés à travers le pays

 

La Finlande, nouvelle cible des terroristes ? Le pays « a recensé sur son sol, en juin dernier, près de 350 individus radicalisés« , selon Marc Ezrati, journaliste spécialiste police.

 

Russie: attaque au couteau en Sibérie, sept blessés

 

Un inconnu a attaqué ce samedi matin au couteau plusieurs personnes dans la ville russe de Sourgout, en Sibérie, avant d’être abattu par la police, qui a annoncé ne pas privilégier la piste terroriste.

Au moins sept personnes ont été blessées dans une attaque au couteau survenue ce samedi matin dans la ville russe de Sourgout.

L'incident s'est produit dans le centre de la ville, vers 11H20 heure locale.

Les policiers, arrivés immédiatement sur place. La police a «neutralisé» l'assaillant, selon le comité d'enquête. Il a tenté de «résister» aux policiers, ont déclaré ensuite dans un communiqué les forces de l'ordre.

Dans ce communiqué, la police a indiqué avoir identifié l'assaillant et examiner ses éventuels antécédents psychiatriques.

La version selon laquelle l'attaque serait un attentat terroriste n'est pas principale, a déclaré la police locale.

Les blessés ont été prises en charge. Deux des blessés sont dans un état grave, a indiqué le gouvernement de la région de Khanty-Mansi dans un communiqué.

Source

 

 

 

Attentat de Barcelone, la police recherche 4 suspects : M. Oukabir, S. Aallaa, Y. Abouyaaqoub et M. Hychami

 

Ils sont quatre. Quatre hommes identifiés par la police catalane après les attentats de Barcelone et de Cambrils. Ils se nomment Moussa Oukabir, Said Aallaa, Younes Abouyaaqoub et Mohamed Hychami. Le premier, dont le frère Driss fait partie des quatre hommes interpellés par la police, est âgé de 17 ans, et est suspecté d’avoir conduit le van qui a semé la mort dans les rues de Barcelone jeudi en fin d’après-midi.

Les policiers ont perquisitionné son domicile de Ripoll (à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone) qu’il partage avec son frère, en quête d’éventuels indices. Selon plusieurs médias espagnols, il aurait été abattu dans la nuit après l’attentat commis avec une Audi, louée par Said Aallaa, à Cambrils.

Quant à Younes Abouyaaqoub et Mohamed Hychami, ils ont loué jeudi en début d’après-midi une troisième fourgonnette, retrouvée abandonnée à Vic, au nord de Barcelone, et un Kangoo blanc. Ce dernier véhicule n’a pas été retrouvé et a fait l’objet d’un signalement à la police française. Il est en effet susceptible d’avoir franchi la frontière.

Le Parisien

Vidéo du 18/08/17 au soir

 

 

Du gaz «mère de Satan» retrouvé chez les terroristes de Barcelone

 

La police espagnole a retrouvé dans l'abri présumé des terroristes impliqués dans les attentats à Barcelone et à Cambrils des traces d’un explosif surnommé dans les milieux djihadistes «mère de Satan», selon El Pais.

Les enquêteurs ont découvert des traces du peroxyde d'acétone (une substance qui fait partie de l'explosif «mère de Satan») dans les décombres de la maison de la municipalité d'Alcanar où les terroristes liés aux attentats à Barcelone et à Cambrils avaient préparé leurs attaques, annonce El Pais.

Le peroxyde d'acétone (en anglais TATP: triacetone triperoxide) est un explosif artisanal obtenu en mélangeant, dans des proportions précises, de l'acétone, de l'eau oxygénée et un acide (sulfurique, chlorhydrique ou nitrique), produits faciles à trouver dans le commerce.

Lire la suite

 

 

Attentats en Espagne: 106 bouteilles de gaz découvertes dans la maison d'Alcanar

 

La police catalane a découvert 106 bouteilles de gaz dans la maison d'Alcanar, en Catalogne, où les terroristes liés aux attentats à Barcelone et à Cambrils avaient préparé leurs attaques meurtrières.

bouteilles de gaz

Sous les décombres de la maison où les terroristes, impliqués dans les attentats à Barcelone et à Cambrils, avaient préparé leurs attaques, la police catalane a découvert 106 bouteilles de gaz, annonce la chaîne de télévision TV3.

Lire la suite

 

 

« Nous contribuons à l’expansion de la menace terroriste » (Anne Giudicelli, spécialiste du terrorisme)

 

Anne Giudicelli est une spécialiste du monde arabe et musulman, fondatrice de Terr(o)risc, agence de conseil sur les risques politico-sécuritaires.

 

 

Attentat de Barcelone : Trump et la légende des balles au sang de porc

 

18 août 2017, 14h49

Le locataire de la Maison Blanche a repris une histoire attribuée à un général américain décédé. Sauf qu'il s'agit d'une légende urbaine.

Alors que l'Espagne venait tout juste d'être frappée par un attentat à Barcelone, Donald Trump a cautionné jeudi des méthodes expéditives pour faire pièce «au terrorisme islamiste radical». Problème, il s'est référé à une légende urbaine de l'occupation américaine des Philippines.

Après avoir condamné l'attentat de Barcelone et offert l'aide des Etats-Unis, le président a conseillé dans un second tweet «d'étudier ce que le général Pershing des Etats-Unis faisait aux terroristes quand il les attrapait». «Et il n'y a plus eu de terrorisme islamiste radical pendant 35 ans!», affirme Trump dans son tweet.

Lire la suite

 

 

La victoire sur le terrorisme est proche, mais la Syrie a reçu «une leçon cruelle»

 

Les terroristes essuient des pertes importantes en Syrie. Selon le président du parlement syrien Najdat Anzour, la victoire est proche, mais pour ne pas refaire les mêmes erreurs, les Syriens doivent poursuivre les réformes politiques dans leur pays.

La Syrie est sur le point de vaincre les terroristes, mais le prix de cette victoire est très élevé, a déclaré vendredi à Sputnik Najdat Anzour, président du parlement monocaméral syrien.

«La Syrie a reçu une leçon cruelle. Les générations futures doivent s’en souvenir et ne jamais refaire les mêmes erreurs», a indiqué M.Anzour.

l'armée syrienne
Selon lui, les autorités syriennes ont déjà des projets concernant la reconstruction politique du pays après la guerre.

«Nous avons de bons principes et nous allons les appliquer. Le système politique réformé du pays permet à chacun d’influer sur les décisions prises par les autorités», a noté le président du parlement.

Lire la suite

 

 

L'armée syrienne continue de mener des combats contre les djihadistes

 

 

Le Liban lance l’offensive contre Daech dans l'est du pays

 

Décidé à chasser les djihadistes de l’est du pays où ils ont pris leurs quartiers, le Liban annonce le début de son offensive d’été.

L'armée libanaise a annoncé samedi le déclenchement d'une offensive contre l'enclave occupée par des combattants de l'organisation Daech à la frontière avec la Syrie, a-t-on appris de source proche des services de sécurité libanais.

L'armée vise les positions de Daech près de la ville de Ras Baalbek à l'aide de roquettes, de pièces d'artillerie et d'hélicoptères, a ajouté cette source.

Cette enclave est la dernière poche occupée par des combattants hostiles au Président syrien Bachar el-Assad à la frontière libano-syrienne.

Lire la suite

 

Les chasseurs russes interceptent huit avions étrangers en une semaine

 

Les chasseurs russes ont décollé à huit reprises pour intercepter des avions de reconnaissance étrangers près de la frontière du pays au cours de la semaine, d'après le site Web du ministère russe de la Défense.

Selon l'infographie publiée par le ministère, la reconnaissance aérienne a été menée par 16 aéronefs. Il est cependant indiqué qu'ils n'ont pas violé l'espace aérien russe.

Un chasseur polyvalent Su-27

Ces derniers mois, les pays membres de l'Otan ont intensifié leurs vols de reconnaissance près des frontières russes, notamment au-dessus de la mer Baltique. Les analystes expliquent ces activités par le récent déploiement dans la région de Kaliningrad de systèmes de missiles sol-air S-400 dernier cri, de missiles tactiques Iskander et de missiles sol-mer Bastion et Bal.

Lire la suite

 

 

Attentats : Alain Marsaud dénonce le refus des médias de parler d’islamisme et quitte le plateau de BFMTV. Bernard de La Villardière le soutient.

 

Attentats en Espagne : Alain Marsaud dénonçait hier sur BFM TV le refus des médias de parler d’islamisme. Furieux de la réponse des journalistes et plus particulièrement de celle de leur invité Anthony Bellanger (journaliste sur France Inter) qui a pris leur défense, il a alors quitté le plateau. Alain Marsaud est un ancien magistrat, chef du service central de lutte antiterroriste au parquet de Paris.

Le journaliste de M6 Bernard de La Villardière, qui dénonce régulièrement l’islamisme dans ses reportages, a soutenu Alain Marsaud sur twitter : « #BFMTV #Islamisme #soumission tout mon soutien à Alain Marsaud qui a quitté le plateau en plein direct. »

 

 

 

Pavillons-sous-Bois (93) : 200 migrants africains logés dans des gymnases

 

200 hommes évacués du camp de la Chapelle à Paris ont été accueillis ce vendredi dans le département. La moitié s’est installée au gymnase Léo-Lagrange des Pavillons, où leur arrivée n’est pas du goût du maire LR Philippe Dallier : «Dans la crise migratoire, les communes sont bonnes à tout, l’État est bon à rien !», lance-t-il. Il embraye : «Le flux de réfugiés n’a pas commencé avant-hier. L’État ne met pas en place les moyens d’accueil nécessaires à long terme. Alors il joue la carte de l’urgence.»

Ce vendredi matin, 2 500 migrants qui campaient Porte de la Chapelle à Paris ont été évacués par les forces de l’ordre. 200 d’entre eux ont été pris en charge en Seine-Saint-Denis, répartis entre deux gymnases de Gournay-sur-Marne et des Pavillons-sous-Bois. Le préfet du 93 a ordonné la réquisition de ces équipements sportifs, jusqu’au 5 septembre dans le premier cas et le 18 septembre dans le second. L’objectif: fournir un lieu décent, une pause pour se soigner, se nourrir et mener à bien les demandes de papier et d’asile. […]

«Ici, les Soudanais, les Tchadiens, les Érythréens accueillis peuvent prendre une douche, se brosser les dents, manger… et on les accompagne à la Préfecture lorsqu’ils font leurs demandes de papiers. Un bilan de santé est proposé à chaque migrant.» Ce n’était pas le cas à La Chapelle, où la plupart vivaient dans des tentes, dans la rue. […] Alexandre Sakho n’est pas dupe, l’arrivée soudaine de ces hommes peut susciter des craintes : «J’entends l’inquiétude des habitants de voir débarquer autant d’hommes seuls d’un coup. Mais les rues ne seront pas envahies, lance-t-il un sourire en coin. La cohabitation va bien se passer, je n’en doute pas.» […]

La transformation temporaire de l’équipement sportif n’est pas du goût de tous. Philippe Dallier, le maire LR de la ville, s’agace. Avec l’approche de la rentrée des classes, l’édile pense aux élèves qui vont être privés de basket, de judo et de handball : «Le Préfet n’a pas de comptes à rendre aux parents. Moi si !» Pour lui, les services de L’État devraient «penser à loger les migrants sur leurs propres terrains inoccupés». Pour que ses paroles ne restent pas lettre morte, le maire a déposé, ce vendredi au tribunal administratif de Montreuil, une requête contre l’arrêté préfectoral de réquisition du gymnase. «Rien ne dit que dans six mois on ne va pas avoir un nouveau camp à La Chapelle, une nouvelle évacuation et de nouveau la même situation», justifie Philippe Dallier.

Le Parisien

 

 

Versailles & Saint-Germain-en-Laye (78) : 150 migrants trouvent refuge

 

Quelque 150 migrants du camp démantelé ce vendredi, porte de la Chapelle, à Paris, ont été placés dans les Yvelines. 100 ont trouvé refuge à Saint-Germain-en-Laye, dans la résidence sociale Séréna, implantée dans le quartier du Bel-Air, et 50 à Versailles.

A la résidence Séréna, dans l’après-midi, ils étaient plusieurs à effectuer des allers-retours entre leur logement et le supermarché. Accompagné de deux hommes, Hussein, un Ethiopien d’une vingtaine d’années, revient avec des œufs, quelques boîtes de conserve et du pain, qu’ils ont achetés avec un ticket restaurant qui leur a été donné à leur arrivée. « C’est beaucoup mieux qu’à La Chapelle, sourit-il. Ici c’est propre, on peut se doucher et surtout, on ne va pas dormir dehors ce soir… »

Les migrants, des hommes uniquement, sont arrivés en bus vers 7 heures du matin. « Tout s’est très bien passé », indique une employée de la résidence, qui s’occupe de les installer dans les appartements. Des studios meublés et équipés qui accueillent chacun deux personnes. Ils seront encadrés par l’association ACR qui œuvre dans le domaine de l’insertion sociale. Sollicitée, l’association n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Cette arrivée fait grincer des dents du côté de la municipalité. Arnaud Péricard, le maire (LR), qui dit avoir été prévenu seulement la veille, dénonce la méthode. « On a été mis devant le fait accompli. Maintenant c’est à la ville de gérer, critique-t-il. La ville de Saint-Germain a déjà sa quote-part de solidarité avec près de 500 personnes en situation difficile dans différentes structures d’accueil. J’ai fait remarquer au préfet qu’il devrait y avoir une répartition plus équitable dans le département ».

L’élu a souhaité la mise en place de mesures de surveillance à proximité de l’établissement. « Ces personnes sont libres de tout mouvement, mais je ne tolérerai aucun débordement, insiste-t-il. Par ailleurs, cette résidence n’a pas vocation à faire de l’hébergement d’urgence. Les équipements sont sommaires ». Selon la préfecture, les migrants devraient rester sur place 15 jours.

Le Parisien

 

 

Pour la marine libyenne, « si les bateaux des ONG disparaissent, l’immigration illégale disparaîtra aussi »

 

La marine libyenne se montre inflexible sur le respect de la zone de recherche et de sauvetage (SAR) dont l’accès est interdit aux ONG, sauf autorisation. Une fermeté que le porte-parole de la marine libyenne justifie au micro de RFI au nom de la « souveraineté des États » et de la lutte contre l’immigration clandestine.

La Libye veut organiser le travail dans ses eaux et entend bien faire respecter la zone de recherche et de sauvetage mise en place le jeudi 10 août dernier. Une zone dont le lancement avait été annoncé en amont, affirme le porte-parole des garde-côtes libyens.

« Cette zone de recherche et de sauvetage, nous ne l’avons déclarée qu’un mois après l’envoi de la circulaire à l’Organisation maritime internationale. Cette organisation l’avait certainement diffusée aux pays membres », affirme à RFI Ayoub Kassem, porte-parole de la marine libyenne.

« Malheureusement, les ONG veulent faire le travail que les États sont censés faire, alors qu’elles n’ont pas le droit d’imposer leur volonté à un État souverain comme la Libye. Elles n’ont pas à être dans nos eaux », martèle-t-il.

Mais désormais, le temps des « avertissements » semble passé. « Nous leur avons adressé des avertissements, nous allons appliquer la circulaire. Si les bateaux des ONG disparaissent, la migration en mer disparaîtra aussi », affirme Ayoub Kassem.

[…] RFI

 

 

Commenter cet article