Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 19 juillet

 

 

En conflit avec Macron, le patron des Armées françaises démissionne

 

Le chef d'état-major des Armées françaises, Pierre de Villiers, en conflit avec le président Emmanuel Macron sur une baisse des crédits militaires, a démissionné mercredi, une décision sans précédent qui marque la première crise d'ampleur du quinquennat.

"Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français", écrit le général de Villiers en annonçant son départ dans un communiqué

Lire la suite

Le général François Lecointre devient le nouveau chef d’état-major des armées

Christophe Castaner confirme la nomination de François Lecointre comme chef d'état-major des armées

A l'issue du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a confirmé la nomination de François Lecointre au poste de chef d'état-major des armées à la place de Pierre de Villiers, démissionnaire.

"Son expérience des terrains et des combats est quelque chose qui est important pour nous, a affirmé M. Castaner. Il est jeune, son action va donc s’inscrire dans la durée."

En savoir plus

 

 

 

« Faute irresponsable » : la classe politique fustige Macron après la démission forcée du général de Villiers

 

La démission du chef d’état-major des armées a vivement fait réagir les politiques français, qui ont rendu hommage à la décision du général Pierre de Villiers, et condamné les coupes budgétaires menées par le gouvernement.

«Cette démission illustre les dérives très graves et les limites très inquiétantes de Monsieur Macron, aussi bien dans son attitude que dans sa politique», a affirmé Marine Le Pen, la présidente du Front national dans un communiqué.

«Humilier devant ses troupes un homme comme le général de Villiers n’est pas digne d’un vrai chef des Armées. Sabrer dans le budget de la Défense, au mépris de sa propre parole et des dangers du monde, n’est pas digne d’un chef d’Etat lucide et responsable», a-t-elle poursuivi.

Lire la suite sur RT

 

 

 

Dupont-Aignan: "Le général de Villiers n'a eu aucun tort"

 

 

 

Le Sénat adopte le très controversé projet de loi antiterroriste

 

Le Sénat a adopté dans la nuit de mardi à mercredi le nouveau projet de loi antiterroriste voulu par le gouvernement pour remplacer, au 1er novembre, le régime exceptionnel de l'état d'urgence en pérennisant et en inscrivant dans le droit commun certaines de ses mesures.

L'ensemble de la droite sénatoriale LR et centriste, majoritaire, mais aussi les sénateurs En Marche et ceux du RDSE, à majorité PRG, soit 229 élus, ont voté en première lecture pour ce texte qui sera débattu en octobre à l'Assemblée nationale. En revanche 106 ont voté contre: les socialistes, les communistes et deux anciennes membres du groupe écologiste désormais disparu, Aline Archimbaud et Esther Benbassa.

Lire la suite

 

 

En bref - L'actualité de France

 

17/07: (93) Les dealers pavoisent avec des drapeaux Algérien ou Marocain (source)
17/07: (35) Un étranger cambrioleur se glisse dans le lit d’une ado et la gifle (source)
17/07: (94) Hassan.J frappe un garagiste avec une batte de baseball à Vitry (source)
17/07: Migrants: prise en charge des mineurs trop coûteuse pour la Mayenne (source)
16/07: Marouane Hichri, dealer arrêté avec 17 barrettes de hash+cash+stock (source)
15/07: (93) Arrestation de Hanine Benbouabdella, gros caïd tueur en cavale (source)
15/07: (74) Pompiers attaqués, ambiance tendue dans un quartier multiculturel (source)

 

 

 

 

Une cinquantaine de terroristes ouvre le feu sur la sécurité du Président philippin

 

Près de 50 assaillants ont attaqué mercredi matin le convoi présidentiel dans le sud des Philippines, faisant cinq blessés, un mort et un kidnappé.

Une cinquantaine de terroristes vêtus de l'uniforme des soldats des troupes gouvernementales ont attaqué deux véhicules de sécurité du Président philippin Rodrigo Duterte. Selon la chaîne CNN Philippines, l'attaque a eu lieu à l'un des postes de contrôle de la province de Cotabato.

«Lorsque notre deuxième voiture a remarqué que ce n'étaient pas de vrais soldats, nos militaires ont ouvert le feu sur eux», a déclaré le représentant de la garde présidentielle, le colonel Mike Aquino.

les Philippines
Selon la police nationale, un membre des milices locales est mort, cinq membres du Groupe de sécurité présidentielle ont été blessés tandis qu'un agent de la police criminelle a été kidnappé lors de la fusillade.

Lire la suite

 

 

L’Iran riposte aux sanctions US et adopte une loi contre le «terrorisme américain»

 

Face à la décision de la Maison-Blanche d’imposer à Téhéran de nouvelles sanctions, l’Iran a voté un projet de loi visant à résister au «terrorisme américain» au Moyen-Orient, en renforçant le programme balistique du pays.

Le Parlement iranien a adopté un projet de loi en vue de lutter contre les initiatives américaines au Moyen-Orient. Un projet qui vise aussi à réagir au projet de Washington, annoncé lundi, de préparer de nouvelles sanctions contre l'Iran, a déclaré Ali Larijani, porte-parole du Parlement iranien, à l'issue du vote.

«Ce vote justifie la détermination du peuple iranien dans sa lutte contre les activités américaines. […] l'Administration américaine doit reconnaître clairement notre message que toute mesure prise contre la République islamique sera repoussée violemment par son peuple et son parlement», a souligné l'homme politique.

Lire la suite

 

 

L’Autriche renforce ses contrôles à la frontière Italienne car Rome veut accorder plus de visas européens aux migrants

 

«L’Autriche renforce ses contrôles policiers et militaires à sa frontière avec l’Italie. A l’origine de cette décision, l’annonce de Rome d’attribuer davantage de visas européens aux migrants. Les autorités italiennes sont exaspérées par la solidarité européenne qu’elle juge particulièrement faible sur ce dossier. Depuis le début de l’année, plus de 80 000 personnes ont pris le risque de la traversée en provenance de Lybie, dont plus de 2 000 ont péri. Afin de mettre la pression sur Rome, l’Autriche brandit toujours la menace d’un mur anti-migrants au niveau du Col du Brenner, considéré comme un noeud stratégique entre le nord et le sud des Alpes.»
– Euronews, 18 juillet 2017, 23h22

 

 

Débat : En Irak, une famille française dont le père est djihadiste veut revenir en France. Que faire ?

 

 

 

Londres : Mustafa Ahmed arrêté pour une attaque à l’acide qui a défiguré deux personnes

 

Mustafa Ahmed, un jeune homme de 19 ans, est accusé d’avoir commis une attaque à l’acide à Londres.

L’incident a eu lieu sur Burdett Road à Mile End le 4 juillet.

Les victimes, un homme de 20 ans et une femme de 40 ans, ont été emmené à l’hôpital pour se faire soigner.

Daily Mail

 

 

 

 

____________________

Le 18 juillet

 

Les Etats-Unis ont testé une arme laser dans le Golfe persique

 
 
le système d'arme laser (LaWS) installé à bord du navire de transport amphibie américain USS Ponce.

Une arme laser d'extrême précision a été testée par la Marine américaine qui a réussi à abattre un drone.

La Marine américaine a testé une arme laser dans le Golfe persique, annonce la chaîne télévisée CNN.

Il a été annoncé que le système d'arme laser (LaWS) avait été installé à bord du navire de transport amphibie américain USS Ponce.

«Cette arme est plus précise qu'une balle. (…) Il s'agit d'une arme polyvalente capable de frapper plusieurs types de cibles», a déclaré le capitaine du navire, Christopher Wells.

Selon CNN, cette arme laser est capable de frapper des cibles à la vitesse de la lumière et est 50.000 fois plus rapide que les missiles balistiques intercontinentaux.

«On ne se fait pas de souci à cause du vent, de la distance ou de quoi que ce soit d'autre. Nous sommes capables de frapper des cibles à la vitesse de la lumière», a déclaré à CNN le lieutenant Cale Hughes.

Pour tester l'arme laser, les militaires américains ont lancé un drone qui est tombé dans la mer une fois qu'il avait été touché par le rayon. Les militaires ont déclaré que la frappe avait été insonore et invisible.

Le lieutenant a indiqué que du moment que l'action de l'arme était instantanée, on n'avait plus besoin de suivre la cible.

«L'arme agissant dans la partie invisible du spectre électromagnétique, on ne voit pas le faisceau, qui est absolument insonore et incroyablement efficace», a déclaré le lieutenant, ajoutant que la précision de l'arme permettait de réduire les risques de dommages collatéraux.

Ce système est alimenté en énergie par un petit générateur et il ne faut qu'une équipe de trois personnes afin de faire fonctionner le système. Un coup tiré par cette arme ne coûte qu'un dollar.

Selon CNN, l'arme laser actuelle est destinée à mettre hors d'état de nuire les appareils aériens et les petites embarcations. Interrogé par CNN afin de savoir si cette arme était capable d'abattre un missile, le lieutenant a répondu: «Peut-être».

Source

 

 

À Jérusalem, les Palestiniens s'insurgent contre les détecteurs de métaux israéliens

 

Des affrontements ont eu lieu dimanche et lundi entre Palestiniens et la police israélienne. Au cœur de cette tension : l'installation par Israël de détecteurs de métaux aux entrées de l'Esplanade des mosquées, suite à une attaque à l'arme à feu.

À l'exception de quelques touristes, l'Esplanade des mosquées, à Jérusalem, était quasiment déserte, lundi 17 juillet. Des centaines de musulmans s'étaient réunis pour prier devant deux des entrées du lieu saint. Ils entendent ainsi protester contre l'installation des détecteurs de métaux installées par les autorités israéliennes ce week-end.

"Pour toi, mosquée Al-Aqsa, nous sacrifions notre âme et notre sang", ont scandé les fidèles en signe de protestation à la fin de la prière. La police leur a demandé d'évacuer les lieux.

Lire la suite

 

 

 

Les emplacements secrets de systèmes antiaériens S-300 en Iran dévoilés

 

Le site de renseignement britannique Jane's vient de révéler l’emplacement de trois systèmes antiaériens S-300, construits en Russie, sur le territoire iranien. Deux d’entre eux sont déployés dans la région de Téhéran et le troisième dans la ville portuaire de Bouchehr.

Selon les informations de la ressource britannique de renseignement Jane's obtenues par imagerie satellite, les trois systèmes d'armes antiaériens S-300, livrés par la Russie, ont été déployés non loin de l'aéroport international Mehrabad, à Téhéran, sur une base militaire au sud-est de la capitale et dans la ville portuaire iranienne de Bouchehr, pour surveiller et protéger les côtes du nord du Golfe.

Lire la suite

 

 

Téhéran dévoile comment il vise à utiliser ses missiles

 

Alors que de nouvelles sanctions économiques sont en cours de préparation par Washington, en réaction au programme iranien de missiles balistiques, Téhéran insiste sur le fait que le programme balistique iranien n’est pas un moyen d’agression, mais un moyen de défense.

L'Iran vise à utiliser ses missiles à des fins d'autodéfense et ne crée pas de missiles capables de transporter une ogive nucléaire, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

«Nous en avons besoin afin de nous assurer qu'un nouveau Saddam Hussein ne sorte pas de l'ombre pour nous frapper de nouveau», a-t-il déclaré.

Lire la suite

 

 

Une nouvelle menace de sanctions US pèse sur l’Iran

 

Donald Trump a décidé lundi de préserver l'accord sur le programme nucléaire iranien, mais le Président américain souhaite imposer à Téhéran de nouvelles sanctions en raison de son programme de missiles balistiques et de ses actions au Proche-Orient.

Washington prépare de nouvelles sanctions contre l'Iran pour son programme de missiles balistiques et ses actions «déstabilisatrices » au Proche-Orient, annonce un représentant de la Maison-Blanche.

«Nous préparons de nouvelles sanctions afin de mettre l'Iran face à ses responsabilités dans son comportement sur un certain nombre de sujets, notamment pour ses missiles», a indiqué le représentant.

Selon le responsable américain, l'administration Trump estime que l'Iran «reste l'une des menaces les plus dangereuses pour les intérêts américains et la stabilité régionale», malgré un respect de l'accord sur son programme nucléaire.

Lire la suite

 

 

 

Arabie saoudite: Elle se promène en minijupe en public, les autorités ouvrent une enquête

 

Les autorités saoudiennes ont ouvert une enquête sur une jeune femme filmée en train de se promener en minijupe en public, rapporte la BBC.

La jeune femme, une mannequin prénommée Khulood, a posté sur Snapchat durant le week-end des images d’elle déambulant dans le fort historique du village d’Ushayqir, à 155 km de Riyad, situé dans la région conservatrice de Najd.

En «courage» et «respect des règles»

La vidéo, également publiée sur Twitter, a été à l’origine d’un débat sur les réseaux sociaux, tandis que certains appelaient à son arrestation pour non-respect du code vestimentaire en vigueur dans le royaume conservateur.

D’autres internautes ont salué le « courage » de la jeune femme. En Arabie saoudite, les femmes musulmanes sont tenues de porter en public de longues robes appelées « abayas » et de se couvrir la tête.

« Nous devons respecter les règles du pays. En France, le niqab est interdit et les femmes qui le portent doivent payer une amende », a argumenté un internaute. « En Arabie saoudite, porter des abayas et des vêtements modestes fait partie des lois du royaume », a-t-il poursuivi.

Lire la suite et voir la vidéo

 

 

 

Les «patrouilleurs de la charia» tchétchènes terrorisent l’Europe

 

Patrouilles de la charia ou agressions de réfugiés chrétiens en Allemagne, règlements de comptes avec des bandes d’origine nord-africaines en France, cellules terroristes en Belgique… Les djihadistes et salafistes tchétchènes, partisans de Doudaïev, seraient particulièrement actifs en Europe. Tour d’horizon.

Un groupe d'islamistes tchétchènes mené par d'anciens séparatistes de l'«Itchkérie indépendante» a formé une patrouille à Berlin pour attaquer les musulmans ne menant pas, selon eux, un mode de vie religieux. Selon le quotidien allemand Der Tagesspiegel, ses membres persécutent les femmes qui publient des photos explicites sur les réseaux sociaux ou qui entretiennent des liens amicaux avec des non-musulmans.

Lire la suite

 

 

 

Une vidéo d’Al-Qaïda en français fait l’éloge des auteurs du massacre de Charlie Hebdo

 

Le 30 juin et le 9 juillet 2017, un  groupe de médias en français, dirigé par le membre français d’Al-Qaïda Omar Diaby (alias Omar Omsen) [1], a mis en ligne les deux premières parties d’une vidéo sur l’attentat de Charlie Hebdo de janvier 2015 à Paris.

La série, intitulée « Il était une fois Charlie », est présentée sous la forme d’un documentaire historique, combinant des images d’archives et du texte animé.

Lire la suite

 

 

 

Des migrants font dégénérer une fête en Allemagne en échauffourées et agressions sexuelles

 

Plusieurs centaines de migrants et de réfugiés armés de couteaux ont provoqué des échauffourées et commis des agressions sexuelles lors d’une fête à Schorndorf, en Allemagne.

Près d'un millier de jeunes migrants agressifs armés de couteaux circulaient ce weekend par groupes de 30 à 50 personnes à Schorndorf, en Allemagne, lors d'une fête populaire allemande. La situation a dégénéré, quelques individus ayant été blessés suite à des échauffourées avec la police locale. Il est à noter que beaucoup de jeunes étaient saouls.

Matthias Klopfer, maire de Schorndorf, a fait savoir à Frankfurter Allgemeine Zeitung que trois agressions sexuelles avaient été recensées. Il n'a pas été en mesure de dire quelle proportion d‘agresseurs étaient des migrants, mais il a également signalé que près de 700 réfugiés habitaient dans la ville. Selon lui, la police soupçonne des ressortissants afghans et irakiens.

Lire la suite

 

 

 

Polémique sur le budget de la Défense : armée et Elysée cherchent la sortie de crise

 

La tension entre le président et le chef d'état-major des armées est attisée par les réseaux sociaux et certains politiques. Les deux hommes doivent se voir très vite.

Emmanuel Macronet le général Pierre de Villiers, qui ont rendez-vous pour un tête-à- tête vendredi prochain à l'Elysée, passeront-ils le quinquennat ensemble ? Pas sûr, à en juger par la vigueur des tweets échangés hier entre le camp du président et celui du chef d'état-major des armées. « Quand on est chef, il faut montrer son autorité. Emmanuel Macron a donc rappelé qu'il était le chef des armées », a écrit sur Twitter, martial, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement.

Lire la suite

 

Lire aussi : Pétition «générale»: 18.000 personnes souhaitent que Macron s’excuse auprès de De Villiers

 

 

 

« Nous sommes envahis ! » : en Sicile, un maire refuse l’installation de migrants sur sa commune

 

L’Italie n’arrive plus à faire face à l’afflux de migrants secourus en mer Méditerranée. Alors que le Sud de l’Italie et la Sicile sont particulièrement touchés, une partie de la population, ainsi que des maires, s’insurgent contre les autorités.

Dans les montagnes des Nébrodes, au nord de la Sicile, la crise migratoire inquiète la population et ses édiles. «Nous sommes envahis, submergés», s’est écrié Vincenzo Lionetto Civa, maire de Castell’Umberto, petite ville de 3 200 habitants, à la tête d’une fronde de pas moins de 45 édiles siciliens.

C’est l’affectation d’un hôtel vacant de la localité à l’hébergement de migrants qui a mis le feu aux poudres. Ce 17 juillet, le maire s’est opposé à l’installation d’un groupe électrogène pour alimenter les migrants en électricité, mettant en avant des problèmes de sécurité.

RT

 

 

Immigration : Donald Trump enterre le «visa start-up» créé par Obama

 

Aux Etats-Unis, Trump enterre le « visa start-up » créé par Obama

Rare avancée de l’administration précédente en matière d’immigration, la disposition devait entrer en vigueur lundi 17  juillet.

Les Etats-Unis ne se doteront pas d’un «visa start-up». Initialement prévue lundi 17 juillet, l’entrée en vigueur de ce permis de travail destiné aux entrepreneurs étrangers a été officiellement reportée par l’administration de Donald Trump. Le Department of Homeland Security, le service de sécurité intérieure, justifie cette décision par la volonté de mener un «examen minutieux» des nouvelles règles. Et il prévient que «le programme pourrait être supprimé» – scénario jugé le plus probable par les observateurs.

La création de ce visa, réclamée depuis des années par les responsables de la Silicon Valley, était l’une des rares avancées en matière d’immigration de la présidence de Barack Obama. Le sujet est en effet sensible et divise toujours autant les parlementaires démocrates et républicains. En 2013, un vaste projet de réforme, incluant des mesures encore plus ambitieuses pour les entrepreneurs étrangers, avait ainsi échoué au Congrès. Et en 2016, M. Obama avait dû procéder par décret pour instaurer cette mesure.

La précédente administration estimait que 3 000 personnes auraient pu l’obtenir chaque année. Plusieurs critères avaient été mis en place : détenir au moins 15 % du capital d’une société fondée aux Etats-Unis au cours des trois dernières années, avoir levé au moins 250 000 dollars auprès d’investisseurs américains reconnus, ou prouver un «potentiel de croissance rapide et de création d’emplois». Le visa devait être accordé pour une durée initiale de deux ans et demi. Il aurait pu être prolongé pour deux années et demie supplémentaires, si la start-up avait dépassé la barre des 500 000 dollars de chiffre d’affaires ou créé au moins dix emplois à temps plein.

Actuellement, il n’existe aucun permis de travail pour les entrepreneurs étrangers. Et les alternatives sont limitées. Ils peuvent demander un visa H1B, le plus répandu dans la Silicon …

Le Monde

Commenter cet article

Chiren 20/07/2017 20:10

Comme aurait pu le dire le Père d'Athéna, s'intéresser aux affaires de la Cité est aussi chrétien:
Haute considération au Général Pierre de Villiers, d'aucuns diraient qu'il en a pris pour son grade! En tout cas le Président de la Respublique fait péter le grade, chose que les militaires en règle général adorent...
Quelques media ont précisé que P de Villiers ne voulait pas se faire "baiser"... même si la version moins correcte est "enculer". Sans quoi cela aurait été un autre macronisme.