Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 5 juin 2017

 

Nouvel article publié :

Liste des groupes terroriste islamique dans le monde

 

 

L'aviation nord-coréenne s'entraîne à frapper les porte-avions US

 

Les avions de combat nord-coréens ont simulé des frappes contre les porte-avions américains lors de récentes manœuvres menées en présence de Kim Jong-un, le dirigeant du pays.

L'armée de l'air nord-coréenne a organisé des manœuvres aériennes visant à frapper les porte-avions américains, annonce l'agence KCNA.

Selon le commandant en chef de l'armée de l'air nord-coréenne, ces exercices ont montré que les avions, après en avoir reçu l'ordre, étaient capables de détruire, d'une seule frappe, toute cible, dont les porte-avions ennemis. Il a ajouté que les exercices étaient également appelés à « motiver davantage l'armée à terminer la lutte pour la réunification de la patrie ».

Lire la suite

 

 

Daesh revendique l'attentat de Londres

 

L'attentat de Londres du 3 juin a été commis par «un détachement de l'Etat islamique», a annoncé Amaq, l'agence de propagande de l'EI, dans un communiqué publié le 5 juin.

Le dernier bilan de cet attentat est de sept morts, selon les autorités britanniques.

Plus tôt, le Premier ministre Theresa May avait lié cette attaque à «l'idéologie malfaisante de l'extrémisme islamiste» dans une déclaration devant le 10 Downing Street.

Après une journée de suspension de la campagne électorale, elle a annoncé le maintien des élections législatives prévues pour le 8 juin et qui doivent renouveler la chambre des Communes alors que le Royaume-Uni s'apprête à négocier le Brexit, .

Lire la suite

 

Lire aussi :

 

 

Attentat de Londres : deux nouvelles perquisitions, plusieurs arrestations

 

 

 

"Le Qatar, mis au ban des pays du Golfe"

 

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 5 juin, les réactions au nouvel attentat qui a ciblé le cœur de Londres, samedi soir. Et la rupture des relations diplomatiques entre l’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, d’une part, et le Qatar d’autre part.

 

Ryad, Le Caire, Abou Dhabi et Manama ont rompu aujourd'hui avec le Qatar, accusé de soutenir le "terrorisme", quinze jours après un voyage de Donald Trump qui avait exhorté les pays musulmans à se mobiliser contre l'extrémisme.

» Attentat de Londres : le direct

Le Qatar, qui se targue de jouer un rôle régional et d'avoir été choisi pour organiser le Mondial-2022 de football, a également été exclu de la coalition militaire arabe qui combat des rebelles pro-iraniens au Yémen. Doha a répondu en accusant ses voisins du Golfe de chercher à le mettre sous tutelle. Ces mesures sont "injustifiées" et "sans fondement", a réagi le ministère des Affaires étrangères du Qatar dans un communiqué. Elles ont un "objectif clair: placer l'Etat (du Qatar) sous tutelle, ce qui marque une violation de sa souveraineté" et est "totalement inacceptable", a-t-il ajouté.

Il s'agit de la crise la plus grave depuis la création en 1981 du Conseil de coopération du Golfe (CCG: Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar). Trois de ces pays (Arabie, Emirats, Bahreïn), ainsi que l'Egypte, ont tour à tour annoncé à l'aube la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu'ils accusent de "soutien au terrorisme", y compris Al-Qaïda, le groupe Etat islamique (EI) et la confrérie des Frères musulmans.

L'agence officielle saoudienne SPA a annoncé que Ryad rompait ses relations diplomatiques et fermait ses frontières terrestres, aériennes et maritimes avec le Qatar pour "protéger sa sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l'extrémisme". "L'Arabie saoudite a pris cette mesure décisive en raison des sérieux abus des autorités de Doha tout au long des dernières années (...) pour inciter à la désobéissance et nuire à sa souveraineté", a déclaré un responsable saoudien.

"Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l'EI) et Al-Qaïda", a-t-il accusé. Selon lui, Doha soutient aussi "les activités de groupes terroristes soutenus par l'Iran dans la province de Qatif (est)", où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu'à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays.

Le Qatar exclu de la coalition militaire arabe

La coalition militaire arabe, intervenant depuis plus de deux ans au Yémen sous commandement saoudien, a aussi décidé d'exclure le Qatar de cette alliance. Dans un communiqué, la coalition indique que le Qatar soutient "le terrorisme", citant notamment Al-Qaïda et l'EI, bien implantés au Yémen, mais aussi les rebelles pro-iraniens Houthis.

Au Caire, l'Egypte a également annoncé la rupture de ses liens avec le Qatar. Le Caire a "décidé de mettre fin à ses relations diplomatiques avec l'Etat du Qatar qui insiste à adopter un comportement hostile vis-à-vis de l'Egypte", a indiqué le ministère des Affaires étrangères égyptien. Le communiqué annonce aussi la fermeture des frontières "aériennes et maritimes" avec le Qatar.

Bahreïn et les Emirats arabes unis ont aussi rompu tout rapport avec Doha. Les diplomates du Qatar ont 48 heures pour quitter leurs postes dans le Golfe. La compagnie aérienne Etihad des Emirats arabes unis a annoncé aujourd'hui la suspension de tous ses vols vers et en provenance du Qatar. Etihad Airways précise dans un communiqué que cette mesure entrera en vigueur mardi matin "jusqu'à nouvel ordre", alors que les Emirats, l'Arabie saoudite et Bahreïn ont décidé de fermer "dans 24 heures" leur espace aérien et leurs frontières terrestres et maritimes avec le Qatar, accusé de soutenir "le terrorisme".

Source

 

 

Téhéran s'attaque à Riyad après l'attentat de Londre

 

Suite à l'attentat perpétré dans la capitale britannique, l'Iran a appelé les puissances occidentales à s'en prendre aux «racines du terrorisme», dont ses sources idéologiques et financières.

L'attaque terroriste de Londres a suscité des remous jusqu'au Moyen-Orient. Au lendemain de l'attentat qui a fait au moins sept morts et une cinquantaine de blessés, l'Iran a qualifié la tragédie britannique de « piqûre de rappel » qui devait pousser l'Occident à s'attaquer aux sources idéologiques et financières du terrorisme, faisant ainsi allusion à l'Arabie saoudite, son rival de longue date.

« Afin d'éradiquer le terrorisme, les pays occidentaux doivent s'en prendre à ses racines, ainsi qu'aux principales sources financières et idéologiques de l'extrémisme, qui sont évidentes pour tout le monde », a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne Bahram Qassemi.

Lire la suite

 

 

Attentat de Londres : CNN a-t-elle mis en scène une manifestation de musulmans ?

 

Une vidéo circule sur le Net montrant une équipe de télévision organisant, dans une rue de Londres, un petit groupe de musulmans munis de pancartes proclamant leur amour pour leur ville et leur rejet du terrorisme. On y reconnaît la célèbre journaliste de la CNN Becky Anderson.

Cette séquence n’aurait pas été diffusée par CNN, mais des images de cette mise en scène ont été reprises par de grands médias comme l’agence américaine Associated Press et la chaîne publique allemande ARD.

 

 

 

Un Marocain sème la panique dans une église en Espagne (vidéo)

 

La police nationale espagnole a arrêté samedi un jeune Marocain qui a interrompu une cérémonie de mariage qui se déroulait à l’église San Pablo à Valladolid.

Agé de 22 ans, il serait rentré dans l’église en criant Allah Akbar, entraînant la panique parmi les personnes présentes et obligeant la police à fouiller minutieusement le lieu de culte, rapporte le site gaceta.es.

D’après les nombreux témoins présents sur place, le jeune homme avait l’intention de renverser la croix et plusieurs autres objets. Disposant d’un permis de séjour étudiant, il avait par le passé eu quelques problèmes avec les services de police, précise la même source.

La cérémonie religieuse qui avait débuté vers 18h30 avait été interrompu le temps de l’intervention policière avant de reprendre dans cette église, l’une des plus emblématiques de Valladolid.

Voir la vidéo

 

 

 

Ces chrétiens que Daech assassine : « Mon petit garçon criait ‘ne me laisse pas' »

 

Au fur et à mesure que Daesh perd des territoires, les chrétiens, qui ont croisé le chemin de ces fanatiques, commencent à raconter leur histoire. Elle est terrifiante.

Qaraqosh (Irak), où vivaient plus de 50.000 chrétiens et quelques centaines de musulmans, est tombée dans les mains de l’Etat islamique le 6 août 2014. Ce matin-là, Milad, 9 ans, et David, 4 ans, sortis pour puiser de l’eau dans un champ, sont déchiquetés par un obus. Dès qu’ils ont enterrés les enfants dans le petit cimetière, les habitants abandonnent la ville pour fuir en direction d’Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. Lorsque, à la tombée de la nuit, les djihadistes pénètrent dans la ville fantôme, ils ne capturent que 93 âmes. Mais, à celles-ci, ils réservent un été en enfer.

La famille de Christina, 3 ans, reste terrée chez elle. Le 22 août, la porte est fracassée par les soldats de Daesh : « Soit vous vous convertissez, soit vous quittez la ville« . Dans le préfabriqué de tôle ondulée où vit aujourd’hui la famille à Erbil, Aida raconte : « J’ai saisi Christina dans mes bras et j’ai guidé Khodr, mon mari qui est aveugle, vers la sortie de la ville. Au dernier checkpoint, un bus nous attendait. Là, Fadel, un musulman de Qaraqosh, s’est dirigé vers moi« . L’homme caresse les cheveux roux de la petite fille. Comme elle est mignonne. Il sourit. « Elle est pour moi« , dit-il, en arrachant l’enfant […].

Le Nouvel Obs

 

 

Dresde (All) : des migrants saccagent leur centre d’hébergement en raison du ramadan

 

Dimanche soir, échauffourées entre migrants et personnel de sécurité : tout a commencé vers 21h05 lorsqu’une alarme incendie s’est déclenchée au 4ème étage du centre. Le personnel de sécurité a alors constaté que, malgré une interdiction, des appareils ménagers étaient utilisés dans les chambres.

Rappelant cette interdiction aux résidents, les agents de sécurité ont aussitôt été agressés à coup de caisses à bière et extincteurs pour « violation du ramadan ». S’étant retirés, les agents ont alerté la police, laquelle est intervenue en force avec 14 véhicules et 28 agents.

Avant l’arrivée de la police, les migrants avaient complètement perdu la tête au point de saccager leur chambre jusqu’à ce que celle-ci soit inhabitable : ils ont arraché les fenêtres avec leur encadrement, cassé les portes, arraché les prises électrique et brisé les fenêtres. Les dégâts s’élèvent à environ 3’000 Euros.

Impliqués dans cette rébellion : 7 Marocains et 2 Tunisiens. L’auteur principal âgé de 43 ans a été mis en détention : les autres répartis dans de nouveaux centres.

Plaintes sont déposées pour coups et blessures, coups et blessures aggravés (6 agents de sécurité blessés) et pour dégradation de bien public.
Tag24.de

 

 

Grèce : un réseau de trafic de migrants démantelé

 

La police grecque annonce avoir démantelé un réseau de trafic de migrants qui cherchaient à rejoindre les pays d’Europe occidentale. Six ressortissants afghans et un soudanais ont été interpellés dans cette opération conduite en coopération avec Europol et la police britannique.

Un passage pour la France ou l’Allemagne coûtait entre quatre et six mille euros, le double si le migrant souhaitait aller en Grande-Bretagne.

 

Commenter cet article