Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 19 juin 2017

 

D'autre information sont avenir

 

Mossoul : un journaliste irakien tué et trois journalistes français blessés

 

Trois journalistes français, dont un travaillait pour Le Figaro et deux travaillaient pour Envoyé spécial, ont été blessés lors de l'explosion d'une mine à Mossoul, et le journaliste kurde qui les accompagnait a été tué.

Deux des journalistes, Véronique Robert et Stéphane Villeneuve, travaillent pour #5bis Productions et préparaient un reportage sur la bataille de Mossoul en Irak pour l'émission "Envoyé spécial" de France 2. Ils ont été pris en charge dans l'hôpital d'une base militaire américaine. Leur "fixeur" irakien Bakhtyiar Addad, qui travaillait pour plusieurs médias dont France Télévisions, a été tué, ajoute le communiqué.

Lire la suite

 

 

Après avoir abattu un avion militaire syrien Washington veut rétablir la communication avec Moscou

 

Les Etats-Unis veulent rétablir le canal de communication militaire avec la Russie sur la Syrie, dont Moscou a annoncé la suspension après la destruction d'un chasseur syrien par un avion américain.

Selon le général Joe Dunford, le plus haut gradé américain, le canal de communication militaire entre Washington et Moscou «a très bien fonctionné sur les huit derniers mois». Le chef d'état-major inter-armées américain a également ajouté que les Etats-Unis allaient travailler dans les prochaines heures sur le plan diplomatique et militaire pour rétablir ces communications.

Détails à suivre...

 

 

 

Les USA livrent 90 camions d'armes à l'opposition syrienne

 

Une source au sein des Forces démocratiques syriennes contactée par Sputnik a fait savoir que les FDS avaient reçu un nouveau lot d'armes et de blindés américains.

«Dans le cadre de l'opération de libération de Raqqa, les États-Unis nous ont livré des véhicules blindés et des armes, dont des mortiers, des roquettes thermoguidées, des mitrailleuses lourdes, des fusils d'assaut, des jumelles de vision nocturne et des kits de déminage», a annoncé l'interlocuteur de Sputnik.

Toujours selon la source, les armes et les blindés US ont été transportés en Syrie à bord de 90 camions via le nord de l'Irak.

Lire la suite

 

Notes :Cette livraison d'arme juste en ce moment est anormale, les USA préparent un mauvais plan

 

Lire aussi :  Su-22 syrien abattu en Syrie: Damas n’a pas trop de choix pour riposter

 

 

EN DIRECT - Des gendarmes cibles d'une "tentative d'attentat" sur les Champs-Elysées

 

Vers 15h45, une Renault Mégane blanche a foncé sur un fourgon de gendarmes mobiles sur les Champs-Elysées, à hauteur du commissariat du 8e arrondissement de Paris, dans le secteur du Grand Palais. Le fourgon redescendait alors l'avenue des Champs-Elysées avec son escadron. "Il semble que ce soit une démarche volontaire de la part de l'individu", a précisé Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, présent sur place.

L'habitacle de la voiture s'est ensuite embrasé. Sur des images filmées par un témoin, on peut voir de la fumée orange, sans doute un fumigène, sortir de l'habitacle de la berline. Les gendarmes ont pu extraire l'assaillant, très grièvement brûlé. L'homme a succombé à ses blessures. Lors d'un point presse peu avant 17h30, Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, a confirmé que l'assaillant était "décédé".

"Une nouvelle fois, les forces de sécurité en France ont été visées avec cette tentative d'attentat sur les Champs-Elysées", a-t-il annoncé. "Un certain nombre d'armes, d'explosifs permettant de faire sauter cette voiture" ont été découverts, a déclaré Gérard Collomb. Selon les informations d'Europe 1, les enquêteurs ont découvert deux armes de poing, un fusil d'assaut Kalachnikov et deux bonbonnes de gaz.

Il n'y a pas de blessé "parmi les forces de l'ordre et le public", a précisé la préfecture de police sur Twitter.

#QUE SAIT-ON DE L'ASSAILLANT ?

L'assaillant, un homme de 31 ans, n'avait jamais eu affaire à la justice. Selon les informations d'Europe 1, il était toutefois connu des services de renseignement, et faisait l'objet d'une fiche S pour sa radicalisation. Un portefeuille contenant des papiers d'identité a été retrouvé dans la voiture. Pour l'heure, les motivations de l'assaillant ne sont pas connues.

#LE SECTEUR BOUCLÉ

L'opération policière est toujours en cours. Les démineurs sont notamment sur place pour s'assurer du contenu de la voiture. Un important dispositif de sécurité a été déployé par la préfecture de police, qui recommande d'éviter le secteur. 

Direct

 

 

Notes ; je viens de rectifié l'info sur le tir de missiles balistiques procédé par l'Iran, car ces missiles  ont atteints  des zones syriennes contrôlées par des groupes rebelle

Ce qui accentue les risques d'un conflit généralisé dans cette partie du monde

 

 

Les Forces démocratiques syriennes menacent Damas après des bombardements près de Rakka

 

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), des rebelles arabo-kurdes soutenus par les Etats-Unis, ont accusé lundi le gouvernement syrien d'avoir bombardé leurs positions au sud-ouest de Rakka ces derniers jours et menacé Damas de représailles.

"Les forces du régime (...) ont conduit des attaques de grande ampleur, utilisant des avions, de l'artillerie et des chars", a déclaré Talal Selo, porte-parole des FDS, accusant le gouvernement de Damas et ses alliés de vouloir bloquer l'offensive sur Rakka.

"Si le régime continue d'attaquer nos positions dans la province de Rakka, nous serons dans l'obligation de nous défendre et de riposter", a-t-il poursuivi.

Lire la suite

 

 

 

Syrie: les systèmes antiaériens scruteront les vols dans la zone d'opération russe

 

Tous les aéronefs et drones de la coalition à l'ouest de l'Euphrate, zone d'opération des Forces aérospatiales russes, seront suivis par les systèmes de lutte antiaérienne, a déclaré le ministère russe de la Défense au lendemain de l'élimination d'un chasseur-bombardier syrien par l'aviation de la coalition anti-Daech.

Un S-400 russe en Syrie

«Dans la zone d'opération militaire de l'aviation russe dans le ciel syrien, tous les aéronefs, y compris les avions et les drones de la coalition, détectés à l'ouest de l'Euphrate seront pris pour cible par les moyens de lutte antiaérienne russe aériens et terrestres», a déclaré le ministère dans un communiqué.

(..)

Le ministère russe de la Défense a qualifié cet incident d'«agression militaire» et de flagrante violation du droit international.

«La destruction de l'avion des Forces aériennes syriennes par l'aviation américaine dans l'espace aérien syrien est une violation cynique de la souveraineté de la République arabe syrienne. […] Les actions de combat perpétuées par l'aviation des États-Unis sous couvert de la lutte antiterroriste contre les forces armées légitimes d'un État membre de l'Onu sont une violation flagrante du droit international et constituent de fait une agression militaire contre la République arabe syrienne», a pointé le ministère.

Source

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov avait déclaré un peu plus tôt que cette attaque était une énième infraction américaine au droit international, et constituait une forme d'assistance aux terroristes. Au moment où il a été abattu, l'avion du gouvernement syrien était en train de mener une opération contre Daesh, à 40 kilomètres de Raqqa. Le pilote, qui a pu s'éjecter au dessus du territoire contrôlé par l'Etat islamique, est à l'heure actuelle porté disparu.

Source

 

 

 

 

La Russie cesse de coopérer avec les USA dans le cadre du mémorandum sur le ciel syrien

 

Syrie : la Russie suspend son accord avec les Etats-Unis sur la prévention d'incidents aériens

En réponse à l’avion syrien abattu par la coalition anti-Daech, la Russie a suspendu toute coopération avec les États-Unis dans le cadre du mémorandum sur la sécurité et la prévention des incidents dans le ciel syrien.

La Russie a pris la décision de cesser de coopérer avec la partie américaine dans le cadre du mémorandum sur la sécurité et la prévention des incidents dans le ciel syrien, a annoncé le ministère russe de la Défense.

«À partir du 19 juin de l’année en cours, le ministère russe de la Défense met fin à son interaction avec la partie américaine dans le cadre du mémorandum sur la prévention des incidents et la sécurité des vols de l’aviation lors des opérations en Syrie», d’après le ministère.

Le ministère russe de la Défense exige notamment que le commandement américain enquête sur cet incident et présente ses résultats ainsi que la liste des mesures adoptées.

Source

Alors que Washington a abattu un avion de combat syrien, le ministère de la Défense russe a déclaré que désormais, tout objet volant au dessus de la Syrie dans les zones où Moscou opère serait considéré comme une cible.

«Dans les zones d'intervention de la flotte aérienne russe en Syrie, tout objet volant, y compris les drones de la coalition internationale [dirigée par les Etats-Unis], situés à l'ouest de l'Euphrate, seront considérés par les forces terrestres et aériennes russes comme des cibles», a déclaré le ministère russe de la Défense le 19 juin.

De fait, Moscou suspend le mémorandum signé avec les Etats-Unis sur la prévention des incidents aériens et la sécurité des vols lors des opérations en Syrie.

Source

 

 

 

Affrontements entre l’armée syrienne et les forces pro-américaines à Raqqa

 

L’armée syrienne et les forces de l’opposition pro-américaine se sont affrontées dans l’ouest de la province de Raqqa, annoncent des médias.

Le média arabe Al-Masdar a annoncé, se référant à une source militaire, que des affrontements avaient éclaté dans la nuit de dimanche à lundi entre l'armée gouvernementale syrienne et la coalition des Forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis.

Selon la source, les militaires syriens ont franchi la ligne de front retenue par les FDS pour récupérer le pilote du Su-22 abattu précédemment. Cependant, les combattants des FDS ont repoussé les forces gouvernementales.

Auparavant, la coalition anti-Daech sous le commandement des États-Unis avait confirmé avoir abattu un Su-22 syrien.

Lire la suie

 

 

 

 

Syrie: Les Etats-Unis abattent un avion du régime syrien

 

L’incident, rapporté par l’armée syrienne et confirmé par Washington, constitue une escalade...

 

Un avion de l’armée syrienne a été abattu dimanche par la coalition internationale dirigée par Washington dans la province de Raqqa (nord), où des affrontements inédits ont opposé les troupes gouvernementales aux Forces démocratiques syriennes (FDS, antidjihadistes), soutenues par les Etats-Unis.

L’incident, rapporté par l’armée syrienne et confirmé par Washington, constitue une escalade alors que les troupes syriennes se trouvent à la lisière de zones de contrôle de forces soutenues par les Américains dans le nord et le sud de la Syrie.

Tension

Après avoir largement avancé dans le nord, notamment avec la conquête d’Alep, le régime syrien progresse depuis mai dans le centre et le sud du pays, et se dirige dorénavant vers l’est.

Il a chassé l’organisation de l’Etat islamique (EI) de plusieurs zones dans la Badiya (désert) et atteint le 9 juin la frontière irakienne, encerclant quasiment des rebelles soutenus par Washington et basés au poste-frontière d’Al-Tanaf.

Inquiets, les Etats-Unis ont déployé dans la foulée des batteries de lance-roquettes multiples.

La tension est encore montée d’un cran avec l’annonce dimanche par l’Iran de tirs de missiles de moyenne portée contre « des bases terroristes » dans la région de Deir Ezzor, essentiellement contrôlée par l’EI dans l’est de la Syrie. Il s’agit selon les médias iraniens des premiers tirs en 30 ans -depuis la guerre Iran-Irak (1980-88)- de missiles de l’Iran hors de son territoire.

« Légitime défense »

« L’aviation de la coalition internationale a visé cet après-midi un de nos avions de combat dans la région de Resafa, dans le sud de la province de Raqqa, alors qu’il menait une mission contre le groupe terroriste Etat islamique », a indiqué l’armée syrienne, précisant que « l’avion a été abattu et le pilote porté disparu ».

« Le commandement général de l’armée met en garde contre les graves conséquences de cette agression flagrante sur les efforts visant à lutter contre le terrorisme », a-t-elle ajouté.

Washington a confirmé avoir abattu un avion syrien, affirmant que ce dernier avait tiré sur des combattants soutenus par les Etats-Unis, au sud-ouest de Raqqa.

Lire la suite

 

Notes ; Inquiets ! les Etats unie son inquiet de quoi !  que Bachar el-Assad  redevienne le maitre de son pays ! On remarque bien que les États Unis préféreraient que ce soit l'EI qui soit le vainqueur dans ce conflit 

 

La coalition anti-Daech confirme avoir abattu un chasseur-bombardier syrien près de Raqqa

 

La coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis a confirmé que son avion avait abattu ce dimanche un Su-22 syrien dans la province de Raqqa.

La coalition anti-Daech a déclaré avoir abattu un avion de l'armée syrienne qui effectuait des frappes sur les forces combattant Daech dans le nord de la Syrie.

«À 18h43 (17h43 GMT), un Su-22 syrien a bombardé des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le sud de Tabqa [province de Raqqa, ndlr]. Conformément aux règles de défense collective des forces alliés, il a été immédiatement abattu par un F/A-18E Super Hornet», indique la Combined Joint Task Force (CJTF) dans un communiqué.

Rappelons que plus tôt dans la journée de dimanche l'armée gouvernementale syrienne a annoncé que l'un de ses avions avait été abattu dans l’après-midi au sud de la ville syrienne de Raqqa par les forces de la Coalition.

Dans sa déclaration l'armée syrienne a en outre pointé que les actions de la coalition venaient entraver ses efforts dans la lutte contre les extrémistes de Daech.

Source

 

 

Avion syrien abattu: Lavrov met en garde contre les actions unilatérales

 

Suite à l’annonce selon laquelle la coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis a abbatu un Su-22 syrien dans la province de Raqqa, Sergueï Lavrov rappelle que la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie doivent être respectées par toutes les parties concernées et que chaque action soit coordonnée «sur le terrain» avec Damas.

Lavrov

Il est primordial que l'intégrité territoriale et la souveraineté de la Syrie soient respectées, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov après une réunion avec les ministres des Affaires étrangères des pays du BRICS.

«En ce qui concerne ce qui se passe "sur le terrain" en Syrie, nous estimons qu'il est nécessaire de respecter pleinement la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie, comme le prévoit la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que d'autres documents de l'Onu», a dit M.Lavrov.

Il a également ajouté que toutes les actions de tous les acteurs dans la région devaient être coordonnées avec le gouvernement syrien.

(..)

«Nous appelons les États-Unis et tous les autres qui ont des forces ou des conseillers "sur le terrain" d'assurer la cohérence de notre travail», a-t-il indiqué.

Source

Alekseï Pouchkov, membre du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe), qualifie d'actes de guerre les frappes des États-Unis contre les forces gouvernementales syriennes.

«Les États-Unis frappent régulièrement sur des sites militaires et les forces armées de Syrie. Cela signifie qu'ils sont en état de guerre limitée contre la Syrie», a-t-il écrit sur Twitter.

(..)

«En abattant un Su-22 syrien dans le ciel de Raqqa, les États-Unis ont commis un nouvel acte de guerre contre la Syrie. Quelle "défense"? Raqqa est une ville syrienne, pas américaine », a-t-il signalé. 

Source

 

[News Infos] L'Iran lance des missiles sur des bases de rebelles en Syrie

 

L'Iran a procédé à un tir de missiles balistiques à moyenne portée sur des zones syriennes contrôlées par des groupes rebelles dans la province de Deir ez-Zor, le 18 juin. Il s'agit de représailles après l'attentat de Téhéran.

Selon l'agence de presse iranienne Tasnim, qui rapporte les déclarations d'un Gardien de la révolution, l'armée iranienne a procédé à un tir de missiles balistiques de moyenne portée le 18 juin. Lancés depuis les provinces occidentales de Kermanshah et du Kurdistan iranien, les missiles avaient pour cible le quartier général d'un groupe rebelle situé dans la province syrienne de Deir ez-Zor.

Lire la suite

 

 

 

Mossoul: les forces irakiennes appellent les jihadistes à se rendre

 

Les forces irakiennes ont appelé les civils à rester chez eux et les jihadistes à se rendre, au deuxième jour lundi de l'assaut final pour chasser leurs adversaires de leur dernier grand fief urbain en Irak.

Les forces de l'armée, du contre-terrorisme (CTS) et de la police fédérale sont parvenues à pénétrer de quelques mètres dans la vieille ville au prix de combats acharnés avec les jihadistes, selon le général Maan al-Saadi, l'un des commandants du CTS.

Les combattants du groupe Etat islamique (EI) "opposent une résistance farouche. Ils ont bien renforcé leurs lignes de défense", a-t-il déclaré à l'AFP.

Lire la suite

 

 

Un véhicule fauche des piétons près d'une mosquée

 

 

Londres: le conducteur de la camionnette-bélier voulait «tuer tous les musulmans»

 

Le conducteur de la camionnette qui a percuté des passants devant une mosquée de Londres criait qu’il voulait «tuer tous les musulmans», selon des témoins. L’homme a été interpellé.

 

Une camionnette a foncé dans une foule près d'une mosquée du quartier de Finsbury Park, à Londres alors que des gens se rassemblaient autour d'un homme ayant perdu connaissance, relate l'agence Press Association, citant un témoin oculaire.

«Je marchais dans la rue et j'ai vu un homme (à terre) qui se trouvait dans la rue, je me suis approché et j'ai regardé. On m'a dit qu'il semblait malade, il avait perdu connaissance», a déclaré à l'agence Abdikadar Warfa. L'homme s'est éloigné du malade, et quelques minutes après, la camionnette, a percutait la foule à grande vitesse.
Le conducteur a crié qu'il voulait «tuer tous les musulmans», a indiqué au Times un autre témoin oculaire, Abdulrahman Saleh Alamoudi.

Seven Sisters Road au Finsbury Park, Londres

La police a confirmé la mort d'une personne dans ce qui se confirme être une attaque délibérée, survenue lundi dans le quartier de Finsbury Park, dans le nord de Londres, lorsqu'une camionnette a fauché des fidèles quittant une mosquée, envoyant huit personnes à l'hospital suite à l'incident.

Le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, avait été immobilisé par des habitants du quartier avant l'arrivée des forces de l'ordre.

Selon des témoins, trois hommes se trouvaient à bord du véhicule, deux d'entre eux ont réussi à se sauver. Le conducteur ne se comportait pas comme une personne ivre ou un malade.
La Première ministre Theresa May a annoncé de son côté que la police traitait l'événement comme «une potentielle attaque terroriste» et a convoqué une réunion d'urgence dans la matinée.

Source

 

Lire aussi : Le maire de Londres dénonce « une attaque terroriste horrible » aux abords de la mosquée de Finsbury Park

 

Toutes les victimes de l’attaque perpétrée dans la nuit de dimanche à lundi à l’aide d’une camionnette contre des piétons près d’une mosquée de Londres sont « musulmanes », a indiqué un responsable de l’anti-terrorisme, Neil Basu.

« Toutes les victimes faisaient partie de la communauté musulmane », a-t-il indiqué lors d’un point presse, en précisant que la police devait encore établir si le décès d’un homme sur place était ou non lié à l’attaque, qui a fait 10 blessés.

« L’attaque a eu lieu alors qu’un homme recevait des premiers soins par les gens sur place et malheureusement il est mort. Tout lien de causalité entre sa mort et l’attaque va faire partie de l’enquête », a ajouté M. Basu ajoutant qu’il était « trop tôt pour conclure que sa mort résultait de l’attaque ».

Il a répété que l’événement était traité « comme une attaque terroriste » et que le conducteur de la camionnette avait été arrêté pour « tentative de meurtre ».

(…) Romandie.com

 

 

Notes : Un acte complètement idiot qui va faire que renforcer l’Islam en Europe. Les autorités musulmanes vont automatiquement demander une loi contre l'islamophobie (comme cela a été le cas au Canada) . Je rappelle que les pays musulmans cherchent à faire reconnaitre le délit de blasphème sous le prétexte d'un danger de l'Islamophobie (c'est l'Islam qui commet attentat sur attentats dans le monde et c'est les gens qui dénonce le lien entre leur violence et leur religion qui risque d'avoir des problèmes ! c'est le monde à l'envers !  mais notre monde est corrompus et gangréné

Voir cette article

 

 

Mali : deux morts dans une attaque contre un complexe touristique de Bamako

 

Au Mali, l’attaque djihadiste contre un lieu de villégiature touristique, fréquenté par des Occidentaux, ce dimanche près de Bamako, a fait deux morts, dont une Française. 36 otages retenus par les assaillants ont été libérés par les forces spéciales maliennes, selon le ministre malien de la Sécurité.

« C’est une attaque djihadiste. Les forces spéciales maliennes sont intervenues. 36 otages ont été libérés. Malheureusement, il y a eu pour le moment deux morts, dont une Franco-Gabonaise », a déclaré le ministre Salif Traoré, cité par l'agence Reuters.

Des hommes armés - le nombre des assaillants n'a pas été précisé - ont attaqué dimanche au Mali un hôtel proche de Bamako, faisant deux morts dont une Franco-Gabonaise, rapportent les autorités. 

Lire la suite

 

 

 

 

 

Garde-frontière assassinée: Netanyahou appelle à démolir les maisons des coupables

 

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que les forces de sécurité démoliraient les maisons des Palestiniens qui ont tué une jeune garde-frontière israélienne en plein centre de Jérusalem.

Benjamin Netanyahu, premier ministre israélien, a annoncé que les forces de sécurité du pays s'apprêtaient à détruire les maisons des Palestiniens ayant assassiné une garde-frontière israélienne de 23 ans.

«Depuis vendredi, nos forces de sécurité sont déployés dans la région du village d'où venaient les terroristes. Elles se préparent à démolir leurs maisons», a-t-il martelé.

Outre la démolition ostentatoire des demeures, la partie israélienne envisage d'annuler les visites festives des Palestiniens qui voulaient voir leurs familles en Israël à l'occasion de Ramadan.

Lire la suite

 

 

Plus de 900 migrants secourus au large de la Libye

 

Plus de 900 migrants d’Asie et d’Afrique qui espéraient rejoindre l’Europe ont été secourus au large de la Libye par les gardes-côtes.

 

 

 

L’ex-président tchèque : « L’Europe ne peut pas vaincre le terrorisme en continuant sa politique d’immigration massive »

 

 

Invité à un débat organisé par un groupe conservateur, l’ex-président de la République tchèque Václav Klaus a déclaré que « l’Europe ne pourra jamais vaincre le terrorisme en autorisant en même temps une immigration massive ».

Source

 

Commenter cet article