Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 16 juin 2017

 

 

Un homme armé d’un couteau interpellé devant le Parlement britannique

 

Les forces de sécurités britanniques ont arrêté devant le Parlement à Londres un individu armé d'un couteau.

La police de la capitale britannique a interpellé vendredi un homme en possession d'un couteau qui se trouvait devant le Parlement de Westminister, annonce la police. Suite à l’incident, personne n’a été blessé.

« Un homme âgé d’une trentaine d’années soupçonné de port de couteau a été arrêté », apprend-on d’un communiqué de la police.

Le territoire autour du Parlement est encerclé par les membres des forces de l'ordre.

Détails à suivre.

 

 

L'armée russe pense avoir éliminé Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daesh

 

L'armée russe a annoncé ce vendredi procéder à des vérifications "par divers canaux" pour déterminer si elle a éliminé Abou Bakr al-Baghdadi, le chef autoproclamé de l'organisation jihadiste Daesh, fin mai, lors d'un raid mené le 28 mai sur Raqqa, le fief du groupe en Syrie. 

Cette frappe a visé une réunion de chefs de l'organisation jihadiste "à laquelle participait également le chef de Daesh Abou Bakr al-Baghdadi", qui aurait été éliminé, a indiqué l'armée dans un communiqué, précisant que les Américains avaient été prévenus de l'opération.    

De son côté, la coalition internationale a indiqué dans la foulée qu'elle ne peut confirmer sur Abou Bakr al-Baghadadi est mort ou pas.

Abu Bakr al-Baghdadi dans une vidéo de propagande de Daesh diffusée le 5 juillet 2014.

Des frappes en pleine nuit

Selon le communiqué de la défense russe, le commandement du contingent militaire russe en Syrie a "reçu fin mai des informations sur la tenue dans la banlieue sud de Raqqa d'une réunion de dirigeants de l'organisation terroriste Etat islamique". "La vérification des informations a permis d'établir que le but de cette rencontre était l'organisation de convois de sortie pour les combattants de Raqqa via le 'corridor sud'", indique l'armée russe.

Après un vol de reconnaissance d'un drone, des avions Su-34 et Su-35 ont effectué des frappes le 28 mai entre 0h35 et 0h45 heure de Moscou (soit le 27 mai entre 21h35 et 21h45 GMT).

Au total, l'armée russe affirme avoir tué plusieurs "hauts dirigeants" de Daesh, une "trentaine de chefs de guerre et jusqu'à 300 combattants".

Source 

 

 

 

L'armée syrienne vient à bout de Daech dans le triangle d'Arak (vidéo)

 

L'armée syrienne a repris le contrôle de la zone stratégique du triangle d'Arak et des hauteurs environnantes à l'est de Homs, dans le centre du pays, selon le ministère syrien de la Défense.

Un communiqué du ministère syrien de la Défense, cité par l'agence SANAA, indique que l'armée syrienne continue son avancée dans le désert de la province de Homs. Au terme de violents affrontements avec Daech, elle a réussi à reprendre le contrôle du triangle d'Arak, des hauteurs avoisinantes et de la station de pompage de pétrole n°3.

Par ailleurs, après cinq jours de manœuvres militaires, le champ pétrolier d'Arak à 40 km au nord-est de Palmyre retourne sous l'autorité des forces syriennes. Les djihadistes se sont enfuis dans la soirée de mardi à mercredi vers la ville de Sokhna, à 70 km de Palmyre.

Le champ pétrolier d'Arak était le seul champ occupé par Daech. L'armée syrienne ouvre ainsi la voie vers la ville de Sokhna, dernier bastion du groupe terroriste dans la banlieue de Homs. Elle pourra par la suite progresser vers Deir ez-Zor pour resserrer l'étau autour de Daech.

Source

 

 

 

La Russie compte rehausser les capacités de combat de l’armée syrienne

 

Interrogé dans le cadre de son annuelle session de questions-réponses, Vladimir Poutine a évoqué les démarches envisagées par les forces armées russes impliquées dans l’opération antiterroriste en Syrie.

Les militaires russes en Syrie seront prochainement déployés uniquement à Tartous et à Hmeimim et soutiendront en cas de besoin l'armée syrienne, a affirmé jeudi le Président russe Vladimir Poutine, lors de la « Ligne directe » avec les Russes qui s'est tenue ce jeudi.

 

« Notre prochain objectif est de rehausser les capacités de combat de l'armée syrienne (…) ainsi que d'accorder aux troupes syriennes la possibilité de fonctionner de façon efficace et d'obtenir les résultats qu'elles jugent nécessaires », a indiqué le Président russe. Il a également hautement apprécié l'expérience que l'armée russe a tirée de son engagement en Syrie.

« L'expérience que nos forces armées ont acquise en conditions de combat, avec l'utilisation de nouveaux armements, est inestimable. »

Et d'ajouter: « Je n'exagère pas. »

Source

 

Notes :Cela va pas être  du goût des Israéliens !

 

 

 

 

La CPI réclame l’arrestation du fils cadet de Kadhafi
 

 
L’institution internationale souhaite juger Saïf Al-Islam Kadhafi, relâché par la milice qui le détenait depuis le soulèvement contre son père, en 2011.
La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé, mercredi 14 juin, l’arrestation immédiate de Saïf Al-Islam, fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Un groupe armé libyen affirme en effet l’avoir relâché.

Le mandat d’arrêt délivré à son encontre en 2011 pour « crimes contre l’humanité » « est toujours en vigueur et la Libye est tenue de procéder immédiatement à l’arrestation de M. Kadhafi et de le remettre à la CPI », a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué.

D’après le parquet libyen, Saïf Al-Islam est toujours recherché par les autorités judiciaires de Tripoli, où il avait été condamné à mort par contumace en juillet 2015 pour son rôle dans la répression du soulèvement contre son père.

Loi d’amnistie

Il n’avait pas assisté au procès, dénoncé comme expéditif par l’ONU et des ONG, puisqu’il était détenu depuis novembre 2011 par un groupe armé de Zinten, à 170 km au sud-ouest de Tripoli. Or ce groupe armé, la Brigade Abou Bakr Al-Sadiq, a affirmé, samedi, que Saïf Al-Islam avait été libéré en application d’une loi d’amnistie promulguée par les autorités non reconnues sises dans l’Est libyen. Celles-ci s’opposent au gouvernement d’union nationale (GNA), installé à Tripoli.

En savoir plus 

 

Notes : Le fils de Kadhafi, pourrais joué un rôle important dans l'avenir, si on en croit les prophéties de Nostradamus

 

C 03- Q 27
Prince libinique puissant en Occident.
François d'Arabe viendra tant enflammer.
Sçavans aux lettres fera condescendent
La langue Arabe en François translater.

 

Interprétation de 2012 (re-interprétation  pour 2017)
Prince de Libye  puissant en Occident
Les Français Arabe seront tant
enflammés (soulèvement des banlieues !?)
Viendra un personnage de lettre (écrivain ) dédaigneux ( avec un air dédaigneux )
La langue Arabe en Français traduit 

 

"sçavans aux lettres" on peut y voir une allusion aux journaux, aux  médias 

Savants aux lettres - savant dans le sens avoir des connaissances - surement des révélations (repris et traduit dans les journaux français) du fils de Kadhafi sur la crise en libyenne et le rôle joué par certain pays occidentaux, qui pourrais dans le futur mettre le feu en France

Voir  l'info du 12 juin dernier : Libéré, le fils de Kadhafi s'apprête à lancer un message au monde et aux Libyens

Comme beaucoup de quatrain de Nostradamus, ce quatrain deviendra plus compréhensible après son accomplissement  (exemple le quatrain sur l'Ei - voir lien)

 

 

 

Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang

 

Les États-Unis s'engagent à lancer des négociations avec la Corée du Nord dès que Pyongyang mettra en œuvre une politique de dénucléarisation, a déclaré lors d'un point de presse la porte-parole du Département d'Etat, Heather Nauert.

« Pour qu'on lance des négociations avec la Corée du Nord, il faut qu'elle s'engage sur la voie de la dénucléarisation », a-t-elle indiqué, tout en soulignant qu'aucune tentative n'avait été faite dans cette direction.

Selon elle, les États-Unis restent toujours « préoccupés par les provocations que la Corée du Nord n'a de cesse d'entreprendre ».

Source

 

 

 

 

Incendie de Londres : la première victime nommée est un réfugié syrien

 

Un jeune homme de 23 ans, arrivé au Royaume-Uni en 2014 et étudiant, est le premier à être identifié parmi les 17 victimes.

Il s'appelle Mohammed Alhajali. Réfugié syrien, âgé de 23 ans, il figure parmi les 17 victimes de l'incendie d'une tour de logements sociaux de Londres, a annoncé jeudi une association de soutien à la Syrie.

Mohammed Alhajali était arrivé au Royaume-Uni avec son frère en 2014, il était étudiant en ingénierie civile à la West London University, a précisé la Campagne pour la solidarité avec la Syrie (Syria Solidarity Campaign, SSC).

Lire la suite

 

Lire aussi : Incendie de Londres : le bilan s'alourdit (17 morts) et la colère monte

 

 

 

 

Deux avions-espions US s’approchent de la frontière russe

 

Un avion-espion américain a effectué un vol de trois heures près des frontières maritimes de la région russe de Kaliningrad avant d’être relevé par un autre avion de reconnaissance US qui se trouve actuellement en Pologne, non loin de la frontière terrestre russe.

Lire la suite

 

 

 

 

États-Unis : mandat d’arrêt contre 12 agents de sécurité du président turc

 

Les autorités américaines ont annoncé jeudi avoir émis douze mandats d’arrêt à l’encontre d’agents de sécurité du président turc accusés d’avoir agressé en mai à Washington des manifestants kurdes pacifiques, en marge d’une visite du chef d’État. L’annonce a suscité la colère de Recep Tayyip Erdogan.

 

 

 

L’Europe se voit menacée à l’annonce des sanctions US contre le secteur énergétique russe

 

Le Sénat US a approuvé mercredi un projet de loi prévoyant de sanctionner les sociétés européennes qui réalisent des projets gaziers conjoints avec la Russie. Selon l’Allemagne et l’Autriche, les sanctions américaines visant le secteur énergétique russe nuisent aux relations entre l’Europe et les États-Unis.

Gazoduc Nord Stream

L'intention des États-Unis de punir les sociétés européennes pour leur participation au projet de gazoduc Nord Stream 2 ajoute du négatif dans les relations entre l'Europe et les États-Unis, ont déclaré jeudi le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel et le chancelier autrichien Christian Kern.

« Les menaces américaines de condamner à des amendes les sociétés d'Allemagne, d'Autriche et d'autres pays européens sur le marché américain parce qu'elles participent à des projets gaziers conjoints avec la Russie et notamment au projet Nord Stream 2, ou qu'elles financent ces projets, ajoutent une valeur très négative aux relations entre l'Europe et les États-Unis », lit-on dans une déclaration diffusée mercredi par le ministère allemand des Affaires étrangères.

Lire la suite

 

 

 

Attentat déjoué de Marseille. Le Pen visée ? Le FN réclame une enquête

 

Le Front national a réclamé vendredi au ministère de la Justice l'ouverture d'une enquête à la suite d'un article de Libération selon lequel le projet d'attentat déjoué à Marseille en avril dernier visait un meeting de Marine Le Pen, élément dont le parti affirme ne pas avoir été informé

La sécurité des principaux candidats à l'élection présidentielle avait été renforcée après l'arrestation à Marseille le 18 avril de deux hommes soupçonnés de préparer des attentats « imminents » à quelques jours du premier tour.

Les entourages de François Fillon, considéré alors comme une cible potentielle, d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen avaient alors déclaré que les photos des deux « djihadistes » présumés leur avaient été communiquées par les autorités par mesure de sécurité.

Selon l'édition de vendredi de Libération, les deux suspects, qui s'étaient connus en prison à Lille en 2015, visaient plusieurs cibles, dont la candidate du Front national. « Les enquêteurs ont acquis aujourd'hui la conviction que Fillon n'était pas directement visé. En revanche, le meeting de la candidate du Front national qui se tenait le mercredi 19 avril à Marseille (...) figurait, lui, parmi les cibles », selon le quotidien, qui précise avoir eu accès à « de nouveaux éléments » de l'enquête.

Lire la suite

 

 

 

 

Espagne, des migrants marocains pour repeupler les villages des régions désertes

 

Le salut tient parfois à peu de chose. Les habitants de Visiedo, un minuscule village à 45 km au nord de Teruel, dans le centre de l’Espagne, le savent bien. Il y a deux ans, un simple déménagement s’est transformé en un événement vital pour cette localité qui assiste avec impuissance, depuis des décennies, à un inexorable dépeuplement. Le 1er juillet 2015, Saïd Al-Ghoury, originaire de Tanger, au Maroc, a contribué à la survie du village : grâce à lui, à son épouse et à ses deux filles, l’école de Visiedo est restée ouverte.

Dans son habit de travail aux multiples poches, Saïd raconte comment il a atterri dans ce village : lui cherchait un emploi et la mairie avait besoin de ses filles, Yassmin et Fidaf, âgées de 12 et 8 ans. « Son arrivée a été une grande avancée pour le village », assure la maire de Visiedo, Maria Angeles Zaera. Elle précise que, sur les 136 habitants recensés, seuls 80 vivent dans le village. A présent, Saïd travaille à ses côtés comme fonctionnaire administratif et il sera bientôt père pour la troisième fois : son épouse, Omkeltoum, est enceinte de sept mois de sa troisième fille.

(…) Saïd, qui a aujourd’hui 43 ans, n’a jamais vécu dans un endroit si petit. Il a débarqué à Barcelone il y a vingt ans – une ville qu’il considère comme sa deuxième maison –, quand les flux migratoires se densifièrent et consacrèrent définitivement l’Espagne comme un lieu d’accueil pour des centaines de milliers de migrants. Depuis 1998, le nombre d’étrangers recensés dans le pays a été multiplié par dix, passant de 1,6 % de la population totale en 1998 à 12,2 % en 2016, soit 4,6 millions de personnes, selon l’Institut national de statistiques (INE).

Malgré la désolation de la région, les Al-Ghoury ne sont pas les seuls étrangers à s’être installés dans le village. Deux autres familles marocaines vivent à Visiedo, leurs enfants partagent la classe avec Yassmin et Fidaf. Et il y en a beaucoup plus dans les municipalités limitrophes. Rien que dans la province de Teruel, dont la saignée démographique s’est intensifiée dans les années 1960, le nombre d’immigrés a augmenté de 2 171 % depuis 1998, selon l’INE. La province compte 13 979 étrangers, alors que la population d’origine espagnole a baissé de 136 229 personnes à 123 009. Et un tiers de la population a plus de 60 ans.

(…) Le Monde

 

 

 

 

Italie : le débat sur la naturalisation des enfants de migrants dégénère au Sénat

 

Tandis que le gouvernement avait ouvert au Sénat le débat sur une loi visant à naturaliser les enfants de migrants, les élus de la Ligue du Nord arboraient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Stop à invasion ! »

Bagarre au sénat italien voir vidéo

Commenter cet article